Partagez | .
 

 in our DNA, euphesia

Sylar Gray
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : thirty three
∞ job : he's officialy a watchmaker but during the night, he do loves to kill people
∞ race : humain évolué
∞ univers : heroes
∞ messages : 60
∞ avatar : zachary mrspock quinto
∞ pseudo/prénom : manon

MessageDim 3 Sep - 12:54


that i'm losing my mind
trying to find the perfect line
i think i'm running out of time
i need a mira-miracle, a mira-miracle

Assis et concentré, Sylar réparait les rouages de la montre avec une infinie minutie. Il avait essayé de quitter ce travail ennuyeux – de servir quelque chose de plus grand – mais il s’était rendu compte qu’horloger lui servait un alibi parfait. Il rencontrait les différents habitants de Neverland par ce biais et, plus avantageux encore, il pouvait noter lesquels possédaient des dons particulièrement intéressants. Et qui n’était que des âmes sans intérêt. Ses crimes avaient repris. Lentement. Il avait veillé à ne pas laisser d’indice, à se montrer discret – et c’était chose faite. Personne n’avait encore parlé du grand retour de Sylar. Son association avec cette sorcière lui était grandement bénéfique. Il était dommage qu’elle ait été repéré par sa famille pour sa traitrise mais Sylar saurait faire sans cette mascarade ; il savait combien il était désagréable de devoir prétendre apprécier des personnes qui nous faisait en réalité horreur. Et puis, ce n’était qu’une question de temps avant que cette famille aux apparences intouchables ne se brise en un millier de morceaux. Les rouages de la montre tressautèrent avant de reprendre leur mécanisme et de se mettre à tourner. L’homme tourna l’objet et ne retint pas un sourire satisfait en constatant que l’aiguille se déplaçait comme elle se le devait. Il déposa la montre dans son boîtier et rangea ce dernier avant de se lever de son fauteuil pour se rendre dans l’arrière-boutique. Il avait prévu une fermeture plus tôt que prévu afin de pourchasser cette humaine évoluée qui saurait lui donner le don de pyrokinésie. Il avait toujours eu un attrait particulier pour le feu et s’il s’estimait heureux d’avoir hérité du don d’électrokinésie grâce à Elle, il ne pouvait s’empêcher de vouloir davantage encore. Le feu lui permettrait de faire d’autres choses. Mais, surtout, cette jeune femme devait le mener à une autre, plus puissante encore. Les capacités étaient incertaines, mais Sylar avait bien l’intention de les découvrir – et de se les approprier. La clochette de l’entrée retentit et il reposa le coutelas qu’il avait ramassé avec un soupir. Il se débarrasserait de ce client rapidement avant de… Tic tac. Sylar se figea. Le son résonnait dans tout son crâne, semblait même s’étendre jusqu’à la pièce elle-même. Tic tac. Jamais, encore, il n’avait entendu ce bruit être aussi fort. Ce qui ne voulait dire qu’une seule chose ; la personne qui venait d’entrer, peu importe qui elle était, mourrait dans la soirée. Une lueur rouge traversa le regard de Sylar avant qu’il ne s’empare de son masque du parfait horloger, sourire poli sur les lèvres. Il retourna dans la boutique et s’approcha de la jeune femme – un quelque chose de familier chez elle qu’il ne s’expliquait pas. « Bonjour. En quoi puis-je vous aider ? » Tic tac. Tic tac. Trop puissant, trop fort. Trop présent. La faim qui pulsait dans ses veines devenait difficilement contrôlable. Tic tac.



the anti-hero - i'm a natural progression of the species. evolution is a part of nature and nature kills. simple, right? (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euphesia G. Gray
witch
avatar
witch


∞ âge : 231 ans
∞ job : reine des enfers dans le futur
∞ race : sorcière/démon/être des ténrbres
∞ univers : Charmed
∞ messages : 33
∞ avatar : Coco Rocha
∞ pseudo/prénom : Noémie

MessageDim 29 Oct - 16:34

in our DNA


Il était temps, plus que temps, j’avais décrété les choses ainsi. J’étais entré en contact avec Paige, j’allais maintenant entrer en contact avec l’homme qui m’avait élevé, ou qui allait m’élevé, le temps était toujours difficile à conjuguer dans un pareil monde. Mais ce monde n’était pas pour me déplaire, bien que mon trône tendait à me manquer parfois. Il fallait s’habituer à chaque situation. J’allais moi-même faire en sorte que ma mère devienne plus puissante encore qu’elle ne l’avait été dans mon souvenir. Intéressé ? Bien sur, rendre mes parents plus fort ne me rendrait que moi-même plus forte pas héritage. C’était une addition simple et efficace. Et dans un monde où le temps ne s’écoulait pas, l’avenir était incertain et ainsi ma puissance de prophétesse inutile. Il n’y avait rien à voir, puisque pas d’avenir. J’allais pouvoir le façonner moi-même dans un monde parfaitement nouveau, avec ma propre expérience du monde et de l’enfer, j’allais créer un empire du mal puis puissant encore. C’est pour cela que je prenais le chemin de cette boutique qui peuplait encore mes souvenirs d’enfant. J’avais un temps été fasciné par le métier de mon père, en comprenant chaque rouage, pour finalement bien vite m'intéresser à son autre activité. Le voir prendre les pouvoirs m’avaient toujours laissé euphorique, pire encore qu’un matin de Noël pour un enfant lambda. Je poussais la porte de la boutique avec un enthousiasme qui ne m’était pas coutumier. Il y a longtemps que ce genre de chose ne me saisissait plus, mais revoir l’homme qui m’avait construite avait le don de me mettre en joie et curieusement, je me demandais quel goût pourrait avoir son coeur. Je ressentais sa présence dès le premier filament d’air qui passe. Un sourire grand comme moi se dessina sur mes lèvres alors qu’il approchait. Je la voyais cette lueur dans ces yeux. Celle qui s’allumait à chaque fois qu’une personne puissante avait passé la porte pendant mon enfance. Mon père avait ressentie la magie qui courait dans mes veine et il imaginait déjà comment il allait me la prendre. C’était merveilleux. Malgré toutes ses années, je le connaissais toujours aussi bien. “Ça se pourrait bien." Un plus grand sourire apparut sur mes lèvres alors que je détaillerais la boutique, fidèle à mes plus vieux souvenir. Je me retournais vers lui, approchant doucement “Vous me semblez affamé Monsieur Gray, tout va bien ?” Et je ris, sans même savoir pourquoi. Se jouer ainsi de lui me plaisait. J’avais envie de laisser le mystère s'épaissit un petit moment. Et puis bon, je ne pouvais décidément pas débarqué avec un “Bonjour, je suis ta fille” ça ne serait pas bien passé je pense. “J’aurai une montre pour vous à réparer. Pensez vous pouvoir y jeter un coup d’oeil ?" Je sortais un écrin de mon sac à main pour lui tendre “Elle appartenait à mon père. Il avait coutume de dire qu’elle lui murmurait des choses."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylar Gray
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : thirty three
∞ job : he's officialy a watchmaker but during the night, he do loves to kill people
∞ race : humain évolué
∞ univers : heroes
∞ messages : 60
∞ avatar : zachary mrspock quinto
∞ pseudo/prénom : manon

MessageMer 8 Nov - 0:50

Rejeter cette agression à l’intérieur de son crâne – juste le temps d’enfermer cette proie qui venait de passer le pas de la porte de la boutique. Tic tac. Un air affable sur le visage, Sylar esquissa un sourire chaleureux tout en se glissant derrière son comptoir, les mains posées délicatement dessus, les doigts croisés. Un seul regard en direction de la porte lui suffirait pour verrouiller le battant. Il lui faudrait prendre en compte qu’elle allait sans doute vouloir se défendre et, à en juger par la férocité avec laquelle sa puissance venait battre ses tempes, il aurait besoin de se montrer malin pour venir à bout d’elle. Tic tac. Tic tac. Il inspira et se figea, imperceptiblement. Sa boutique portait son nom – celui de son père, plutôt – il n’y avait donc rien d’étonnant à ce qu’elle eût fait le lien. Mais la faim dont elle parlait, il était impossible qu’elle puisse la connaître. Personne ne savait. Personne n’avait jamais rien su. Même cette sorcière avec qui il s’était allié ignoré tout de cette famine qui le rendait si violent, si chaotique et si désorienté, parfois. « Je vous demande pardon ? » Un ton surpris, chancelant d’incompréhension. Il savait jouer la comédie. C’était un talent obligatoire avec sa passion nocturne. Le rire qui échappa à la jeune femme lui fit perdre son masque d’horloger. Tic tac. Son regard, aussitôt, se durcit, se noircit. Il n’aimait pas que l’on se moque de lui, pas plus qu’il n’appréciait perdre son temps. Un coup d’œil en direction de la porte et celle-ci se fermerait brutalement, claquant tandis que la pancarte se retournerait pour annoncer le magasin fermé. Il regrettait la luminosité de la boutique – obligatoire pour la réparation des montres – qui rendait l’opération risquée. Mais rien qu’il ne puisse pas surmonter. Mais il n’eut pas le temps de lever les yeux pour mettre son plan à exécution qu’elle reprenait, sortant de son sac une boîte. Tic tac. Il fronça les sourcils. « Bien sûr, je suis là pour ça, après tout. » Nouveau sourire, un peu plus mystérieux et narquois celui-ci et il sortait de derrière son comptoir pour la rejoindre. Tic tac. Tic tac. Il attrapa l’écrin et l’ouvrit. S’arrêta dans son geste en reconnaissant la monture de la montre. La marque. Le mécanisme qui avait l’air de fonctionner parfaitement – les aiguilles se déplaçaient, mais qui comportait un défaut. Infime. Il releva les yeux vers elle. Retourna dans l’arrière-boutique, fouilla, jetant les tiroirs avant d’en sortir l’exacte copie de la montre qu’il tenait dans les mains. Le même mécanisme rouillé, le même défaut. Il retourna auprès de la jeune femme. Tic tac. « Qui êtes-vous et comment vous êtes-vous procuré cette montre ? » Une montre de la marque Sylar. Elles étaient rares, maintenant. Mais possédant ce défaut dans le mécanisme ? Il n’y en avait qu’une – parce qu’il était à l’origine de cette fêlure dans les rouages. Et il avait décidé de la conserver ainsi. Parce qu’elle le représenterait.



the anti-hero - i'm a natural progression of the species. evolution is a part of nature and nature kills. simple, right? (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

in our DNA, euphesia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Downtown-