Partagez | 
 

 Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 23 ans.
∞ job : Vendeuse de vêtements au Sweet Clothes.
∞ race : Sorcière.
∞ univers : Charmed.



∞ messages : 178
∞ avatar : Emily Browning.
∞ pseudo/prénom : Soso.


MessageSujet: Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]   Mer 30 Aoû - 21:38


Etranges retrouvailles



Kidnappée. J’avais été kidnappée. Ce mot tournait en boucle dans ma tête, depuis que j’étais arrivée dans cet endroit. Par qui ? Un homme. Qui était-il ? Je n’en avais absolument aucune idée. Il était inconnu au bataillon, comme on pourrait si bien le dire. Sa tête ne me disait rien et je n’avais pas le souvenir de l’avoir déjà vu en plus ! J’aurai pourtant aimé savoir. Savoir pourquoi il avait fait ça, alors qu’on ne se connaissait ni d’Adam, ni d’Eve. Enfin j’avais eu de vagues explications, mais rien d’assez précis pour assouvir toutes mes questions et combler ma curiosité. Et Patience dans tout ça, elle était où ? Lui était-il arrivé quelque chose ? Etait-elle à une porte de moi ? Je n’en savais rien, et ça commençait sérieusement à me taper sur le système, presque à me rendre folle. S’il lui avait fait du mal, j’allais l’étrangler et je me ferais un malin plaisir, à faire que ça dure pour lui faire payer. On ne touche pas à la meilleure moitié de moi-même, un point c’est tout. Ma sœur, c’est ce qui me tient le plus à cœur et je ne peux supporter qu’elle souffre. M’allongeant sur le sol, je pose mes pieds sur la paroi du mur, regardant le plafond. Me concentrant, je tente d’écouter si j’entends quelque chose aux alentours. Mais rien, silence radio, un calme olympien. Tournant la tête, je fusille la porte du regard, pour une énième fois.  J’aimerai bien tenter d’utiliser de nouveau mes pouvoirs, mais ça ne sert à rien. J’ai déjà essayé, tenté de m’enfuir, mais ça n’a rien fait. Tout est comme bloqué ici ! A quoi ça sert franchement d’être sorcière, si je ne peux pas m’enfuir !? Soupirant, je colle mon avant-bras et ferme les yeux. Il faut que tu te calmes Tam. Comptant mentalement jusqu’à cent, je repense aux premières fois où j’ai utilisé mes pouvoirs. Dire que j’ai failli mettre le feu à notre appartement. Bon ça aurait pu être drôle, mais c’était dangereux tout de même. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé. La seule chose où je m’en suis voulu, c’est que ma mère a privé Patience également de ses pouvoirs. Ma jumelle ne me l’a jamais reproché, mais je reste toujours avec l’interrogation de savoir si elle m’en a voulu. Ouvrant les yeux, je retire mon bras et me redresse dans un même mouvement. Attrapant l’élastique qui est toujours à mon poignet, j’attache mes cheveux bruns en une queue de cheval rapide. Puis, je m’assis complètement en tailleur, et ferme les yeux. Me concentrant, je tente de léviter. Mais bien sûr, rien ne se passe. Au bout de plusieurs minutes, je rouvre les yeux et secoue mes mains, comme pour me détendre. « Allez Tam, tu peux le faire ! » Fermant encore une fois les yeux, je me concentre. Commençant à me soulever, j’aurai presque envie d’applaudir. Mais je dois me concentrer. Mais au même instant, j’entends des bruits de pas. Et je m’écrase sur le sol. Jurant, je me redresse en me frottant le postérieur. L’atterrissage, ce n’est pas ça du tout ! Me collant contre la paroi la plus éloignée de la porte, je regarde cette dernière avec méfiance. Et lorsqu’elle s’ouvre, je reste figée. Seul un murmure s’échappe entre mes lèvres. « Maman … »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 29 ans
∞ job : Faire basculer le monde dans le mal
∞ race : Hybride, moitié sorcière, et à moitié être des ténèbres
∞ univers : Charmed



∞ messages : 1485
∞ avatar : Rose McGowan
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure


MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]   Lun 4 Sep - 17:02

 
Etranges retrouvailles

Son regard était froid. Glacial. Sa haine avait explosée, ravagée son coeur, pour ne laisser que des miettes. A l'heure actuelle, Paige était incapable de dire, qui était la cible de toute cette haine. Sa famille, ou Sylar. C'était un foutoir monstre, dans sa tête. Il l'avait libéré, de toute la pression, toute la douleur, qui comprimait son coeur. L'abandon de sa mère, de son père. Ces parents adoptifs morts à cause de cela, à cause d'elle. La place de Prue, qu'elle n'avait jamais su combler, et l'absence qui régnait dans son coeur, à cause de cela. Sylar l'avait délivré de cette pression. De devoir être une Halliwell. Mais il avait eu l'audace de s'en prendre à sa fille. De toucher à elle. De la malmener. Et pour cela, sa haine à son encontre, était vivace, énorme. Elle était prête à se battre à ces côtés, à lui ramener le pouvoir qu'il convoitait, mais pas à lui offrir son pardon. Personne ne touchait à ces filles. Pas même celui qui lui permettait de prendre son envolée. Elle avait conscience que ces filles allaient être des dommages collatéraux, qu'elles allaient souffrir, par sa faute. Leurs fautes. Mais c'était une chose, sur laquelle elle ne ferait pas d'impasse S'il touchait à un cheveu de ces filles, s'en était fini de leur collaboration. Ce qu'elle craignait, c'était le face à face avec ces filles. Personne n'avait jamais eu plus d'emprise sur elle, que Patience. Elle n'imaginait pas, ce qui pouvait en être de sa sœur, qu'elle n'avait encore jamais eu l'occasion de rencontrer. Elle redoutait les confrontations. Craignait d'être faible, face à elles. Et faible, elle ne voulait plus jamais l'être. Elle avait soif de pouvoir. Etait devenue avide de puissance. Mais malgré le risque, que cela représentait, il fallait que sa fille, comprenne, comme le reste de la famille, ce que Paige était devenu. Qu'il n'existait pas de retour en arrière. Qu'elle ne devait pas essayer de la ramener. Peut-être qu'elle ne comprenait pas, qu'en partie, c'était pour elle, pour la survie de sa fille, qu'elle s'était laissé guider par Sylar. Non, sans doute que Tamora ne comprendrait pas, mais elle n'avait pas besoin de comprendre. Plus sa fille la détesterait, moins elle essaierait de la faire changer d'avis.

Sous les indications de Sylar, elle était parvenu à trouver la planque, où Tamora était retenu. Bien entendu, la confiance n'était pas encore total, et elle n'avait pu se rendre seule sur place. Elle comprenait. A peu près. Elle avait bien essayé de faire libérer Tamora. Lui faire comprendre qu'elle ne lui était plus d'aucune utilité, maintenant qu'il l'avait elle. Rien à faire. Il tenait à la conserver encore quelque temps. Histoire qu'elle ne le trahisse pas, d'après ces dires. Comme si, après toutes les révélations qu'elle s'était faîte, elle comptait revenir auprès de ces sœurs. Bon, elle comptait revenir au manoir, certes, mais pas pour reprendre sa petite vie ranger, malgré les apparences et les attaques de démons. Elle en avait fini, avec cela. L'unique chose qu'elle souhaitait, c'était une vengeance. Et pour pouvoir monter cela, sans être repérer, Paige devait jouer la sœur parfaite, pour que personne ne remarque rien. Laissant Sylar derrière elle, elle s'était dirigé jusqu'à la prison faîte sur mesure, pour Tamora, avait défait le cadenas, et poussé la porte. Son regard c'était de suite porté sur sa fille, au fond de la pièce, dans la pénombre. Elle reconnaissait en elle, Patience, mais se rendait aussi compte, que Tamora était unique. Elle s'apercevait des similitudes, comme des différences. Non, elle ne voulait pas être appelé maman. Cela lui donnait quelque chose de vieille femme au foyer qu'elle détestait. « Je voulais m'assurer que tu allais bien » Elle s'était déjà retourner. Pas forcément dans l'intention de partir, bien qu'elle ne comptait pas s'éterniser. Plus elle restait, pire se serait de tenir face à sa fille. « Ta sœur s'inquiète pour toi, mais elle va bien » Elle savait que la séparation était dure pour Patience, elle devait aussi l'être pour Tamora, alors c'était la moindre des choses qu'elle pouvait dire, en gardant un air détaché. « Tu seras bientôt libéré. On a encore besoin de toi, après ça, tu seras libre de partir » Voilà, elle devait comprendre qu'il ne s'agissait plus d'un il, pas juste de Sylar, mais qu'ils étaient ensemble. Formaient une équipe à présent. « Il ne s'en prendra pas à toi, tu peux être rassuré »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 23 ans.
∞ job : Vendeuse de vêtements au Sweet Clothes.
∞ race : Sorcière.
∞ univers : Charmed.



∞ messages : 178
∞ avatar : Emily Browning.
∞ pseudo/prénom : Soso.


MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]   Mer 6 Sep - 15:54


Etranges retrouvailles



Flotter, c’était bien quelque chose que je ne maîtrisais absolument pas, malgré les heures d’entrainement. Lorsque j’arrivais à me soulever de quelques millimètres, chose qui était plutôt rare il fallait bien l’avouer, je finissais par atterrir assez durement sur le sol, dès que j’avais le malheur de me déconcentrer. Et un rien me faisait perdre mes moyens. Mais cette fois-ci, ce n’est pas mon manque de concentration que me fait retomber sur le sol. J’en suis même dégoutée, car j’étais sur la bonne pente pour y arriver. C’est le bruit de pas, qui me fait reprendre conscience du monde qui m’entoure. Me relevant, tout en me frottant là où je suis retombée lourdement, je me colle contre le mur, méfiante et terrifiée. Si c’est encore ce psychopathe, je ne suis pas certaine que j’arriverai à garder mon calme bien longtemps. Je ne veux pas le voir, je veux partir. Dire qu’il est venu carrément dans la boutique pour me kidnapper ! Quelques secondes encore, et les pas s’arrêtent. La porte s’ouvre et je reste figée, comme une idiote. Ce n’est pas le sorcier psychopathe qui m’a enlevé, ce qui me fait soupirer doucement. Je vois la silhouette qui s’avance et je ne sais toujours pas quoi en penser. Pire ou mieux, je n’en sais rien, mais dans tous les cas, c’est ma mère ! Un murmure s’échappe, avant que je ne plaque ma main sur ma bouche, comme pour ravaler mes mots. Venir pour voir comment j’allais ? C’était une blague ! J’étais enfermée dans un trou à rat, par un psychopathe qui me voulait je ne sais quoi, et elle voulait savoir comment j’allais ? D’ailleurs commet savait-elle où j’étais ? J’ai envie de secouer la tête pour m’éclaircir les idées. C’est incompréhensible. Mais le mot magique arrive. Patience. Je redresse immédiatement la tête, et m’avance d’un pas, dans sa direction. Elle l’a vu ? Où est-elle ? « Patience ? Elle est où ?! » Mais je me rends compte que je n’ai pas parlé assez fort, à peine un murmure. Elle va bien soit disant, mais faut-il croire ou espérer ? Après tout, physiquement, elle peut être bien mais rien ne prouve que ce soit le cas moralement. J’aimerai tellement le voir de mes propres yeux. M’assurer qu’elle va bien, la prendre dans mes bras. Je n’aime pas être séparée de ma jumelle et encore, le mot est faible. C’est comme s’il manquait un morceau de moi et qu’il n’y avait que quand j’étais près d’elle, que je pouvais être entièrement moi-même. Mais la suite me stoppe bien vite et je recule de nouveau. On. Elle est aussi fautive que cet homme ? Pourquoi ? Qu’est-ce que je lui ai fait ? Qu’est-ce qui se passe ? Je suis complètement perdue, ne comprenant pas la situation. Mais la dernière phrase me fait rire. C’est la dernière chose que j’aurai cru entendre, vu tout ce qu’elle vient de dire. Super, elle va croire que tu es hystérique Tam. Peut-être que le fait d’être nerveuse fait que mes connexions mentales ne se font plus. « Tu veux rire j’espère ? Tu crois que je vais te croire ? Tu viens de me dire que tu étais aussi fautive que ce fou dans cette histoire farfelue, et après, tu me dis qu’il ne va rien m’arriver ? Il n’y a que moi qui trouve ça illogique ? » M’avançant, je tente de ravaler la peur qui me ronge. Je dois me montrer forte, être certaine qu’il ne soit rien arrivé à Pati. Si ce n’est pas le cas, je devrais tout faire pour sortir. M’arrêtant à quelques pas, je vois de près son visage. Elle a changé, énormément. Elle n’a plus l’air de ressembler à la mère aimante qui hante mes souvenirs. Non, son visage est froid, comme si elle n’éprouvait rien. Que lui est-il arrivé ? Croisant les bras sur ma poitrine, je tente de cacher le tremblement de mes mains. « Où est Patience ? Et qu’avez-vous fait de ma mère ? » Je me retiens d’ajouter que cette personne qui se trouve face à moi, ne peut pas être celle qui nous a élevé, Henry Jr, Patience et moi. La regardant droit dans les yeux, je tente de ne pas flancher. « Je veux partir d’ici. Maintenant. Et pour répondre à la première question, non, je ne vais pas bien. Mais est-ce que ça change quelque chose à l'histoire ? Je ne pense pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 29 ans
∞ job : Faire basculer le monde dans le mal
∞ race : Hybride, moitié sorcière, et à moitié être des ténèbres
∞ univers : Charmed



∞ messages : 1485
∞ avatar : Rose McGowan
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure


MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]   Ven 20 Oct - 11:13

Elle aurait pu se douter, Peut-être même aurait dû savoir, que cette rencontre, ne se passerait pas d'une bonne manière. Normal. A quoi s'attendait-elle, en rendant visite à sa fille, prisonnière ? Elle n'était même pas là, pour lui annoncer qu'elle allait se battre, pour la faire sortir d'ici. Elle était là, juste pour s'assurer qu'elle n'était pas blessé, et qu'ils avaient encore besoin d'elle. A quoi pensait-elle ? C'était une mauvaise idée. Elle aurait dû se contenter des paroles de Sylar, qui lui assurait qu'elle allait bien, et que comme promis, il n'avait pas toucher à un seul de ces cheveux. C'était de la paranoïa. Elle savait de quoi cet homme était capable, et avait fini par en tirer des conclusions. Et, face à sa fille, qui se portait bien, elle se rendait compte, qu'elle n'avait rien à craindre de lui. Qu'elle n'était pas juste une manipulation, sur son grand jeu d'échec, mais qu'elle avait une véritable place, à jouer. Qu'elle était à ces côtés, et non derrière lui. Parce que dans le cas inverse, il n'aurait pas pris sa menace au sérieux, en ce qui concernait ces filles. Et ça la rassure. Cette révélation fait même naître un sourire sur ces lèvres. Toute cette histoire est malsaine, mais Paige, plus elle avance, plus elle adore ça. Et avec cette découverte, elle regagne aussi son assurance, elle comprend que les choix fait, ont été les bons. Une moue se déplace sur son visage, et elle hausse les épaules. Elle comprend, l'incompréhension de sa famille, mais ne pense pas pouvoir faire grand chose, pour qu'elle pige ce qu'il se passe. Qu'elle se rende compte que sa véritable place, est au côté de sa mère. Patience n'arrive pas à s'en rendre compte. Au fond d'elle, Paige sait qu'elle a plus de chance avec Tamora. Qu'elle a une fougue, que Patience ne possède pas, Et c'est ce qui pourrait faire pencher la balance. Mais pas de suite. Quand celle-ci aura été libéré, elle pourra passer à l'action, lui faire comprendre que sa famille, n'est pas celle qu'elle pense. « Patience va bien » Elle se répète, parce que c'est l'unique information qu'elle livrera à Tamora. Il faudra qu'elle se contente de ça. Qu'elle accepte de lui faire confiance, ou alors, elle finira folle, entre ces quatre murs, à se questionnait, quand à la véritable santé de Patience. C'est son erreur. Paige connaît le lien qui uni les jumelles, mais dans cette situation, c'est Tamora, qui s'avère être dans une situation délicate, alors elle devrait s'inquiéter pour elle, pas pour sa sœur, qui ne risque pas grand chose, dehors. « Je t'interdis de me parler sur ce ton ! Je suis ta mère, et je me sens mieux que jamais, alors tu devrais l'accepter » La colère boue, au fond d'elle, à croire que ces derniers jours, elle n'est capable que de ressentir cette émotion, qui grandit toujours plus, et qui l'anime. Qui la pousse à réclamer vengeance, auprès des Halliwell. « Fini la douce Paige, la petite dernière de la famille manipulable par ces sœurs. Cette femme n'est plus là, laisse-là partir » Elle se rend compte, que cela peut paraître étrange, parce qu'elle parle d'elle-même, d'une certaine façon. Mais d'une autre version d'elle. Une version qui aujourd'hui, lui affiche une grimace, et la répugne. Elle ne bouge pas, même quand sa fille s'avance vers elle, sans doute en train de réfléchir à tous les moyens, pour la mettre hors de nuire, et se tirer de là. Elle n'a pas peur, Paige. Parce qu'elle ne doute plus, elle connaît sa véritable puissance, et sait être capable de maitriser la magie de sa fille. « Tu sortiras d'ici. Quand l'heure sera venue » Elle ne fraichira pas. Ce n'est pour ça, qu'elle est venue voir sa fille. Sylar lui affiche une assez grande confiance, pour lui offrir de voir sa fille en tête à tête, Paige ne compte pas briser cela avec une erreur. « Tu n'es pas blessé, c'est la seule chose qui compte » Paige, elle reste détacher, face au malheur certain, qui brille au fond des yeux de sa fille. Elle se rend aussi compte, que cela n'a pas d'impact, sur elle, preuve qu'elle a fini par réussir à se détaché de sa famille. Même de ces filles. Ca ne veut pas dire qu'elle laisse leur avenir entre les mains de Sylar, cela signifie juste qu'il s'agit pour elle, que d'une manière supplémentaire d'atteindre son but, d'avoir d'avantage de pouvoir, de puissance. « Recule, Tamora. Il n'a pas jugé nécessaire de te blesser, ce serait dommage que je sois obligée de le faire » Aucune émotion. Sa voix forte, et claire, pour lui faire comprendre que ce n'est pas elle, qui mène cette discussion Qu'essayait de se tirer d'ici, ne lui offrira aucune solution, qu'elle n'en finirait qu'en pire état. « Tu es forte, Tamora, et tu as un pouvoir immense en toi. C'est la seule raison pour laquelle tu es encore en vie, ne gâche pas ça » En d'autre mot, n'oblige pas ta propre mère, a t'arracher le cœur. Ce serait une grande perte, mais dans un cas de non retour, Paige, elle en serait capable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 23 ans.
∞ job : Vendeuse de vêtements au Sweet Clothes.
∞ race : Sorcière.
∞ univers : Charmed.



∞ messages : 178
∞ avatar : Emily Browning.
∞ pseudo/prénom : Soso.


MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]   Lun 13 Nov - 21:43


Etranges retrouvailles



Je me rappelle d’un article que  j’ai lu un jour, qui disait que l’esprit pouvait se protéger seul, en forçant l’oubli sur certains souvenirs. Et je me rappelle aussi que la douleur mentale et pire que la douleur physique. Voir ma mère, celle qui nous a élevé dans l’amour et le bonheur, ne peut pas être la femme qui se trouve face à moi. Jamais elle n’aurait pu agir de la sorte, envers ses propres enfants. Nous étions une famille, et je n’arrive pas à comprendre ce qui n’a pas suivi … Peut-être par état de folie à force d’être enfermée dans ce trou à rat, je ne peux empêcher l’ironie de transparaitre dans ma voix. Comment croire cette femme qui n’est pas celle qu’elle prétend ? Haussant un sourcil, je me stoppe dans ce rire nerveux. Est-ce une menace ? Je ne saurais le dire et pourtant, ça en a tout l’air …Alors on en est là ? Qu’est-ce que cet homme lui  a fait à la fin ? Je veux bien croire qu’on peut tous changer au cours de notre vie, mais pas à ce point-là … Et je ne peux accepter le fait que ma mère soit cette femme sans cœur que je vois, bien réelle, face à moi. La douce Paige ? Famille manipulable ? Qu’est-ce que c’est encore cette histoire ? On a toujours été soudées chez les Halliwell, aussi, pourquoi dit-elle ça ? Haussant les épaules, je la regarde, prenant sur moi pour soutenir le poids de son regard. « Pour laisser partir quelqu’un, faut-il que cette personne soit devant soi. Et vous n’êtes pas ma mère. » M’avançant à sa rencontre, malgré la peur qui me tord les entrailles, je ne peux pas faiblir. Qui sait où est Patience. Il faut que je m’assure qu’elle va bien, qu’ils  ne lui ont rien fait. Ma sœur n’est pas faible, mais le lien qui nous unit, peu nous rendre fortes comme nous affaiblir. Ça a toujours été ainsi et ça le restera. Dans le fond, nous ne formons qu’une et ça, personne ne pourra le détruire. Pas même cette femme qui prétend être notre mère. Elle pense que je vais me contenter de cette réponse évasive ? L’heure peut être demain ou dans un mois Et il est hors de question que je reste encore bloquer ici pendant des lustres, tout ça parce que ces deux fous ont une idée derrière la tête. Voyant qu’elle ne compte pas céder, je réfléchis encore rapidement. Je repense à la scène à la boutique, avec le psychopathe. Et je repense à sa main enserrant ma gorge. Rien que d’y penser, c’est comme si j’étouffais de nouveau. « Tu n’en sais rien, tu n'étais pas là. » Peut-être qu’en laissant planer le doute sur cette possible blessure, j’arriverai à retrouver un semblant de la femme qu’étais notre mère. Je sais qu’elle est là, quelque part. Une nouvelle menace. Une nouvelle preuve que la mère aimante a laissé place à l’inconnue. Reculant, tout simplement parce que je ne sais pas de quoi elle est capable, j’inspire pour me donner du courage. « Tu me menaces et tu te dis encore être ma mère ? Une mère ne menace pas ses enfants, et ma mère ne l’aurait jamais fait. » La regardant, je me mordille les lèvres nerveusement. Combien de temps vais-je réussir à ne pas flancher devant elle ? Combien de temps vais-je encore devoir rester là ? Le visage de Pati apparait dans mon esprit, et me donne la force de la défier, encore une fois, peu importe le danger que ça peut représenter. « Ravie de savoir que mon pouvoir t’empêche de me tuer ! Ah moins que … que le psychopathe t’est demandé de ne rien faire et donc que tu obéis ? Mais honnêtement, tourner le dos à notre famille pour un homme aussi fou, qui enlève ta propre fille, cela ne te donne plus le droit de te dire être ma mère. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 29 ans
∞ job : Faire basculer le monde dans le mal
∞ race : Hybride, moitié sorcière, et à moitié être des ténèbres
∞ univers : Charmed



∞ messages : 1485
∞ avatar : Rose McGowan
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure


MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]   Sam 2 Déc - 16:20

Un sourire narquois, s'affiche sur les lèvres de l'aîné. Elle est ravie que quelqu'un remarque enfin que l'espoir n'est plus là. Qu'elle ne reviendra pas. Depuis qu'elle s'acharne sur ses sœurs, depuis que Paige s'est retrouvé à abaisser son masque, l'espoir semble toujours subvenir, dans les regards. Et elle ne pourrait être plus en joie que face à sa fille qui entrevoie son véritable visage. Celle qu'elle sera jusqu'à la fin de ces jours. Parce qu'il se trouve que sa place est au côté de Sylar, et non à être une minable sorcière dans l'obligation de faire le bien. Même quand cela n'est pas mérité. Elle oscille, entre la joie de cette nouvelle, et la déception. La liberté, d'être défaite de cette famille, et la colère, de ne plus avoir d'emprise sur ces filles. Elle est balancé, d'un choix à l'autre. Peut-être les débuts de la folie. Mais préfère pencher vers la joie. Elle trouvera, une autre manière de rendre ces filles manipulables. « Tu as raison. Si j'avais été ta mère, tu n'aurais jamais été assez faible pour atterrir dans ce trou. » Si elle avait été leur mère, elles n'en seraient pas là, aujourd'hui. Pas à découvrir, à tester leurs pouvoirs. Elles connaîtraient leur véritable force, depuis longtemps. Elle avait passé tellement de temps, à ignorer qui elle était, qu'elle n'aurait pas laisser cela arriver à ces filles. La vérité est dur à encaisser pour Tamora, elle ne manque pas la lueur d'espoir qui fini par s'éteindre, dans son regard. Paige en serait presque fière d'elle. Fière de voir le poids qu'elle peut encore avoir, pour détruire la famille qui était la sienne, autrefois. Elle essaie de mettre des gants, parce que ces filles, ont encore un avenir à écrire, à ces côtés, encore une chance, de gagner le bon côté, mais elle sait, ne pas pouvoir prétendre être une autre personne. Cela a déjà duré bien longtemps. Elle ne fera plus semblant, plus aujourd'hui. Son regard froid, détaché, elle examine sa fille. « Tu es toujours en vie, deux bras, deux jambes. C'est que ça ne devait pas être si terrible » Pas une once de pitié. Pas une seule vacillation, pour s'assurer qu'il n'a rien fais. Elle s'en fiche. Ne pas tuer ces filles, c'est la seule limite à ne pas franchir. Qu'il les blesse, les bouscule un peu, Paige, ça ne la regarde pas, ne la dérange pas. Il pouvait lui manquer trois doigts, du moment qu'elle était toujours capable d'exercer sa magie pour conquérir le monde. Elle lève les yeux au ciel, exerce un geste machinal de la main. « Et c'est reparti. Ma mère n'aurait pas fais ça, ma mère n'aurait pas fais ci. Ne perds pas ton temps, et ta salive, on m'a déjà tenue ce même discours. » Et ça commençait à l'agacer, Paige, que l'on pense mieux savoir qu'elle, qui elle est. Il existe une grande différence entre ne pas pouvoir admettre avoir merder, et échouer dans une tâche familiale, et croire qu'il ne s'agit de rien d'autre, qu'un mauvais tour. Preuve qu'aucunes des sorcières de cette famille, n'est capable de se remettre en question. Que la faute ne peut être que d'elle. Forcément, c'est elle, qui a pris la mauvaise pente, pas le reste de la famille, qui a échoué. Elle serre les poings, réfrène sa propre envie d'attaquer sa fille, pour lui faire ravaler ces paroles. « Tu es faible, jeune, tu ne peux pas comprendre l'étendu de mon choix c'est normal. » Elle redevient maître de ces émotions, ne laisse pas sa fille attiser la colère qui règne en elle, depuis des années. Cette colère, Paige compte bien s'en servir un jour, pour passer à l'offensive. Mais pas aujourd'hui, pas face à Tamora. « Tu ne peux pas comprendre, tu ne pourras peut-être jamais. Ce monde n'est pas celui que nos ancêtres ont connus. Beau, blanc, envahi par la paix. Vous êtes tous condamné à échouer si vous poursuivez vers cette voix » Paige l'avait remarqué. Il n'existait plus d'espoir pour le bien. Ce n'est pas ce qui l'avait poussé à franchir le pas, à rejoindre Sylar, mais elle n'était pas encore prête à dévoiler toutes ces raisons. Pas au clan ennemi. « Vaut mieux triompher du côté du mal, qu'échouer avec les faibles » C'est un dernier conseil, elle n'espère pas pouvoir convaincre sa fille dans l'immédiat, mais peut-être qu'à force de réflexion, cela fera son bout de chemin dans sa tête, et qu'elle comprendra la bonne décision à prendre. Et si, à l'occasion, elle pouvait aussi convaincre sa soeur, ce ne serait qu'un bonus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 23 ans.
∞ job : Vendeuse de vêtements au Sweet Clothes.
∞ race : Sorcière.
∞ univers : Charmed.



∞ messages : 178
∞ avatar : Emily Browning.
∞ pseudo/prénom : Soso.


MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]   Dim 17 Déc - 15:11


Etranges retrouvailles



La partie était terminée, c’était une évidence. Il n’y avait plus rien de la mère aimante qu’elle avait été par le passé. Je vois bien que dans ses yeux, il n’y a plus la même lumière que lorsque j’étais enfant. C’est pour ça que je sais que c’est terminé. Elle n’est plus ma mère et quelque chose, comme une intuition, me souffle qu’elle ne le sera plus jamais dans un futur plus ou moins proche. Mais en ayant penché pour le mal, elle vient perdre toute chance que je puisse lui pardonner un jour. Surtout qu’elle était au courant de cet enlèvement que j’ai subi. Un rire jaune m’échappe face à sa remarque. « Si tu m’avais mieux entrainé au lieu de pencher pour le mal, après avoir essayé de me retrouver, je ne me serais pas fait prendre effectivement. » La rancœur raisonne en moi. Ainsi que la colère. Mais tout ce qu’elle me dit ne fait qu’accroitre tous les sentiments négatifs que j’éprouve à son égard. Elle me dégoute à force, parce que je n’arrive pas à comprendre ce qu’elle vient faire ici. Si c’était pour me démoraliser, me faire encore plus de mal, elle n’y arrivera pas. La voir dans cet état me suffit largement. Alors que je repense à mon kidnapping, je frisonne de nouveau. C’est comme si je ressentais encore les mains de l’homme autour de ma gorge, les coups qu’on a échangé. Je ne sais pourquoi il est venu me trouver, du moins, au départ. Mais maintenant, que celle qui a été autrefois ma mère est dans le coup, ce n’est sûrement pas pour rien. Et ce n’est surement pas dû au hasard également. Je ris face à sa remarque. Je ris clairement si bien que les larmes me montent aux yeux. Mais bien sûr. J’ai l’air en vie, donc je suis en vie. Elle a de la chance qu’elle ressemble encore à ma mère, sinon, ma réponse aurait été cinglante, remettant en cause son intelligence. La regardant encore, je lui dis clairement qu’elle n’est pas ma mère. Cette femme n’est qu’enveloppe c’est tout. Et c’est peut-être ce qui est le plus douloureux : qu’elle lui ressemble encore autant. Hormis son regard qui n’est plus doux et bienveillant. Croisant les bras, je la regarde méchamment. « Bah peut-être que si on te l’a déjà tenu c’est parce que c’est la vérité. » Elle pouvait être en colère mais au moins, c’était une vérité. Si on n’arrêtait pas de lui dire la même chose, elle aurait dû se remettre en question. Mais apparemment, elle n’en avait que faire. Elle ne voyait que par une chose : le mal. Le visage de ma sœur apparait de nouveau derrière mes paupières, me redonnant la force nécessaire pour continuer à lui tenir tête. Alors je la provoque. Je la montre faible, sous les ordres du psychopathe. Quelque chose me dit que ça ne lui plaira pas et c’est pourquoi je le fais. Même si je ne la blesserai pas autant qu’elle l’a fait, je peux tenter de le faire un minimum. « Il n’y a rien à comprendre, c’est pour ça que tu es la seule à avoir choisi cette option maléfique. » C’était la seule solution. Les Halliwell avaient, toujours œuvré pour le bien, les choses n’auraient jamais dû changer. Mais ma mère, enfin ce qu’il en restait, avec fait son propre choix. Elle était libre de faire ce qu’elle voulait. Il était donc trop tard maintenant … Mais je l’écoute me répondre et je hausse les épaules. « Tu es devenue devin entre temps ? » Mais la fin de sa phrase, me fait frissonner. Il n’y aura plus aucun espoir, pour elle, c’est terminé. « Oui mais quand on est du côté du mal, on perd tout. Mais apparemment, ça ne t’a pas dérangé de perdre ta famille, tes enfants. Moi ma famille, c’est ce qu’il y a de plus important. Tu le savais autrefois. »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etranges retrouvailles [Paige/Tamara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: 
Neverland
 :: Forest Lawn :: Forêt
-
Sauter vers: