Partagez | .
 

 (julia) poor unfortuned soul

Sasha L. Zweig
demon
avatar
demon


∞ âge : 3982 ans et des poussières, bien trop pour compter à vrai dire
∞ job : sans emploi et il ne s'en plaint pas vraiment.
∞ race : démon, incube/succube
∞ univers : aucun et tous à la fois puisqu'il provient des livres de la bible, de la kabbale et du talmud
∞ messages : 40
∞ avatar : billie j. armstrong (héléna bonham carter pour la version ♀)
∞ pseudo/prénom : shirosaki babe ♥

MessageSam 12 Aoû - 19:59



Une douce mélodie qui le faisait danser. Les mains dessinant des courbes dans le vide, l’air malicieux accroché au visage, le démon semblait être dans un autre monde. Légèrement rêveur, coincé dans cette boite de nuit peu fortuné en vue de l’état du décor. Il était proche de minuit et, il était en chasse. Pas le genre de chasses fortuite et peu digne, plutôt subtile et ciblée. Il s’ennuyait, ce brave Lilith dans cette ville qui n’avait aucun sens. Le sens était la base de tout, le sens pouvait donner des jugements adéquats. Hors-là, il n’y avait rien du tout. Pas même un sens profond ou philosophique, juste des morceaux de chairs qui s’agglutissaient dans un petit espace pour prouver qu’elles existent et qu’elles sont heureuses. Ça l’énervait quelque part, mais au sens gentillet du terme. Puisqu’il était difficile de le mettre en colère. Il était plutôt du genre joueur, sondant de son regard vert les différents modèles  qui défilaient dans ses yeux. Il était jaloux quelque part. Jaloux des femmes qui avaient leurs courbes, tandis que lui était coincé dans la peau d’un homme. Jaloux des hommes qui montraient leurs puissances et leurs assurances, alors que lui n’avait que l’apparence et aucunes volontés de dominer. La dernière en date lui avait couté cher, trop cher pour qu’il ait envie de recommencer. Il était volage, indécis et hésitant. Il arpentait le tout sans aucunes envies. Rien, ni hommes ni femmes ne sortaient du lot ce soir. Il y avait bien cette petite blonde accostée au bar, mais son cerveau était proche de celui d’un pois-chiche en tendant l’oreille. Elle n’était pas très intéressante, elle se contentait d’acquiescer bêtement à la moindre requête. Ça le faisait grogner doucement. Il n’aimait pas les femmes faibles d’esprits, les pétasses effarouchées. Il les préférait innocente, douce et délicate pour mieux les plonger dans l’abime des envies et les salir du péché. Il soupirait faiblement, ses griffes cliquetèrent doucement contre le verre qu’il tenait en main. Un whisky de bonne marque avec son lot de glaçon car le démon était toujours en quête de fraicheur à cause de son corps en ébullition. Il était accoudé à la banquette rouge, tamis dans la noirceur d’un coin VIP. Le genre de coin où il fallait glisser un beau billet sur le comptoir pour s’accoquiner de la bienveillance des tenanciers. Pour sa part, c’était uniquement pour être seul et mieux admirer le spectacle. Il se léchait la lèvre inférieure d’un coup de langue précis, celle-ci passant sur l’une de ses canines. Il avait faim. Très faim. Personne ne pleurera la disparation d’une potiche blonde, non ? Il attendait la moindre erreur de sa part, guetter le geste qui lui coûterait la vie à ses yeux. Elle était dégoutante, et vu son comportement de catin, il serait même fort possible qu’elle ait cumulé toutes les MST du coin. Heureusement que sa régénération l’empêchait de chopper ce genre de maladie. Sinon, il devrait faire la fine bouche. Il s’était approché d’elle, saisissant son verre frais entre ses doigts dans un geste subtile, la démarche féline alors qu’il s’approchait dangereusement d’elle. Il se fichait bien de savoir s’il ternissait l’image de deux types ayant la même apparence que lui. Ses intérêts avant tout. Il entrait dans son jeu, c’était une femme facile après tout. Quelques compliments, un verre offert et il l’avait dans sa poche. « Que fais une demoiselle seule dans cette boite à ivrogne ? ». Il se fichait éperdument de la réponse, ce n’était qu’une manière de signaler sa présence. Elle avait accepté bêtement sa compagnie, ne faisant pas attention sans doute à ses oreilles légèrement pointues ou bien même ses canines dès qu’il souriait un peu trop. Alors, il s’était installé à ses côtés, l’air las. Elle lui avait renvoyé la question, simple adage de politesse, et il faisait semblant d’être ennuyé, traçant le diamètre de son verre du bout de sa griffe. Elle comprenait enfin à qui elle avait à faire en voyant ses mains taillées sévèrement, ses doigts pourvus de lance au bout de chacun. Cela ne l’empêchait pas de sourire, un sourire grandissant de malignité. Il savait comment s’y prendre pour éviter de la faire crier, tout dépendait d’elle maintenant. Si elle voulait paraître idiote en hurlant, ou bien s’il voulait qu’il lui fasse subir la pire des humiliations qui soient en la dressant comme une gentille chienne à cause de ses capacités. Elle s’était murée dans le silence, sage décision. Il n’était pas encore fixé quant au sort qu’il lui réservait, tout dépendra d’elle après tout. Sasha avait sondé autour de lui, sentant comme des regards un peu trop braqués sur leur couple. Il avait affiché une brève mine contrariée, saisissant entre ses doigts le menton de cette blonde qui était l’objet de son diner. « Allons ailleurs si tu veux bien ». Ce n’est pas comme s’il lui laissait le choix. Il avait terminé son verre, déposant un peu de monnaie sur la table pour le payer et il avait pris le chemin de la sortie en faisant signe à son petit repas sur patte de le suivre. Elle obéissait, sans savoir pourquoi ni comment. Une question qu’elle devait sûrement retourner encore et encore dans son esprit sans qu’elle soit capable de faire quoi que ce soit. Il avait fallu qu’une silhouette l’arrête arrivé à la porte de sortie. Plus ou moins grande, il n’en savait rien. Il n’y faisait pas attention. « Dégage de là si tu ne veux pas que je te broies les os pour te foutre à terre ». Une mise en garde subtile alors qu’il prenait appuie sur cette personne, s’approchant d’elle dangereusement. S’il ou elle était jaloux, il y avait toujours moyen qu’il lui fasse une petite place. Mais pour ça, cette personne allait devoir se faire désirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Wicker
witch
avatar
witch


∞ âge : 19 ans.
∞ race : Magicienne
∞ univers : The Magician
∞ messages : 60
∞ avatar : Stella Maeve
∞ pseudo/prénom : Princesse

MessageLun 21 Aoû - 22:57


Julia n'avait toujours pas lâché l'affaire, entêté comme elle est, elle était prête à tout pour mettre la main sur sa vengeance. Et cela même si ca nécessitait de se rendre dans ce bar à ivrogne qui pu l'alcool à pleins nez. Bon sang dans quel foutoir elle allait encore se mettre ? Elle était évidemment bien trop obsédé par son objectif de vengeance pour réfléchir correctement. Car actuellement c'était tout ce qui lui restait. Tuer se sale enfoirer de Reynard pour lui faire payer, elle ne savait pas comment s'y prendre mais elle allait bien finir par trouver. Il l'avait violé et tué ses amis, aucune mort ne serait assez terrible pour lui. Elle avait perdu la bête son unique moyen de vengeance, il avait été tué par Alice. Alice qui venait de lui apprendre qu'elle, Julia Wicker, était enceinte. Enceinte de ce connard de dieu. Elle avait tout tenté pour se débarrasser du nourrisson qui poussait dans son ventre mais toute tentative avait échoué. Autant dire que se débarrasser d'une divinité grandissant à l'intérieur de notre corps n'était pas chose aisé. Mais elle savait que dans ce bar, certaine personne avait des moyens plus radicale pour régler ce problème épineux. Elle préférait encore se jeter d'un pont que de voir cet enfant à naitre, mais avant de mettre fin à ses jours elle préférait exploiter toute les possibilités. Car même si la vie était une belle merde, même si la souffrance de son traumatisme qui hantait chaque nuit ses cauchemars lui pourrissait l'existence elle s'accrochait désespérément à la vie. Que voulez vous ? C'est humain. La magicienne avait dégusté, elle avait subit ce pourquoi bien d'autre se serait déjà donné la mort mais elle c'était battu, de toute ses forces pour ne pas sombrer les deux pieds joint dans l'obscurité. Pourtant la chute vers les ténèbres est ce qui l'attend, plus elle s'engouffre dans son désir de vengeance plus elle oublie le reste jusqu'à noircir son âme. Alors oui, elle n'allait pas reculer après tout ce qu'elle avait surmonté. Et la première étape pour l'instant était de se débarrasser de cette chose qu'elle portait dans son ventre. Ainsi la brune se rend d'un pas déterminé vers ce bar qui selon certaines sources pourraient lui venir en aide. A vérifier. Elle arrive d'un pas ferme devant la porte, puis se retrouve nez à nez avec un homme à l'apparence étrange et une blonde. Julia fronce les sourcils à ses paroles. Ce n'était vraiment pas le moment de lui parler sur ce ton. En ce moment elle avait les nerfs à vif. De quel droit il s'adressait à elle de cette façon ? La magicienne lui aurait bien jeter un sort pour lui filer une correction mais depuis son agression elle avait un peu plus de mal avec la maitrise de ses pouvoirs. -"Parce que je suis sencé être impressionné ? Désolé mon grand mais j'ai déjà vu des mecs bien plus flippant" ca oui, elle savait exactement de quoi elle parlait. Comme un dieu bouffeur de cœur et violeur de femme. La brune observe un instant la blonde à côté de lui. Ce genre de nana lui donne envie de vomir, et ce genre d'homme encore plus. Enfin elle n'est pas venu ici pour se battre mais pour trouver de l'aide, alors tant qu'il ne lui cherchait pas des noises ca irait, après tout ils font ce qui veulent aussi écœurant cela soit.    

HJ : Je m'incruste, je fais le tour des rp's libre pour ravitailler un peu mes rp's, j'espère que ca te vas.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha L. Zweig
demon
avatar
demon


∞ âge : 3982 ans et des poussières, bien trop pour compter à vrai dire
∞ job : sans emploi et il ne s'en plaint pas vraiment.
∞ race : démon, incube/succube
∞ univers : aucun et tous à la fois puisqu'il provient des livres de la bible, de la kabbale et du talmud
∞ messages : 40
∞ avatar : billie j. armstrong (héléna bonham carter pour la version ♀)
∞ pseudo/prénom : shirosaki babe ♥

MessageLun 28 Aoû - 16:02



L’air empestait, le monde commençait à être pesant et le démon avait quitté son logis dans un coin de cette discothèque pour aller ailleurs. Il la tenait, entre ses griffes, cette femme qui n’avait aucuns mérites à ses yeux. Seigneur, les enfants d’Eve étaient si pittoresques. Jamais Lilith n’aurait autorisé une telle décadence, une telle facilité à s’en emparer. Intérieurement, il était furieux. Furieux que son nom et son honneur aient été bafoués pour donner naissance à des femmes fragiles et dociles. L’homme était définitivement dégueulasse. Adam était dégueulasse. Le Seigneur et son maître l’étaient tout autant. Cette colère lui donnait envie de la ruer de coup, de n’en faire qu’une poupée docile. Une petite poupée gonflable sur lequel passer ses nerfs quelques minutes. Mais il ne vaudrait pas mieux que ces ordures. D’où son attitude fine, docile et gentleman malgré ses mots et ses actes. Il avait caressé sa joue, tentant de la rassurer malgré tout. Qu’elle ne s’en fasse pas, Sasha n’allait pas la tuer. Ce n’était pas son genre de s’en prendre à plus faible que lui. Et en toute franchise, il n’était pas le plus salop des démons qui pourraient exister dans cette ville pestilentielle. Ses congénères auraient pu se contenter de lui arracher la gorge à coup de morsure, ne faire d’elle qu’un vulgaire sac de viande à grignoter. Lui préférait la subtilité, marquer les esprits. Certes il mordait, mais il n’était pas violent. Il allait lui rendre service d’un côté : ça lui passera l’envie de trémousser son cul dans l’espoir de se faire sauter. Parce que la culpabilité, les regrets et la rancœur pouvaient blesser bien plus que de simples coups de poings dans la figure. Sans doute l’ambiance qui le rendait aussi mesquin, cette ambiance pesante, cette populace hideuse qui faisait grimacer le roi dans la boite de nuit. Il n’était plus roi de grand-chose me direz-vous. Pourtant, il persistait à y croire. Il était souverain, monarque dans son domaine. Il n’avait aucune couronne parant sa tête, aucun sceptre entre ses mains. Son trône était les toits de cette ville, sa cape les ombres et les ténèbres. Cette plèbe le faisait rire, à se plaindre de tous les malheurs du monde. A ce croire plus fort et plus puissant que Dieu. A penser qu’il suffit de faire la moue pour attendrir. Lilith était là pour les rappeler à l’ordre. Tout comme elle allait rappeler à l’ordre cette femme. Il se délectait déjà, se faisant violence pour ne pas commencer à dévorer son âme là, tout de suite, sur le champ, sa main passant dans la chevelure d’or de cette dernière. Elle serait si belle si elle n’était pas maquiller comme une voiture volée. Jusqu’à ce qu’on le bouscule, qu’on l’interrompt. Il avait laissé un petit soupir agacé s’échapper d’entre ses lèvres, levant les yeux en l’air sans faire attention à qui était le malheureux qui l’avait bousculé. Ou la malheureuse. Car en se retournant, ce n’était pas franchement un homme à qui il avait à faire, mais à une femme typée de par sa peau, très charmante. Si, bien entendu, il n’écoutait pas ses mots. Diantre, encore une qui croit avoir vu le pire. Sur un point, elle avait raison : il n’était pas le plus terrifiant que l’on pouvait croiser sur cette Terre. Il n’était pas le pire. Alors il allait se concentrer uniquement sur cette vérité pour ne pas écouter ses pulsions et mettre ses menaces à exécutions. « Pas vraiment si cela pour te rassurer. C’était juste une petite mise en garde ». Sa voix était ronronnante, son sourire tranchant son visage en deux. Il avait lâché sa proie, cette blonde, pour mieux analyser cette nouvelle arrivante. Des blessures. En la fixant dans les yeux, il pouvait comprendre que son âme était blessée. Il la sondait en silence, sans bouger ni même tourner autour d’elle, croisant les bras sur son torse avec un petit air las. « Je tiens tout d’abord à m’excuser, je t’ai pris pour un de ces types bourrés ne regardant pas où ils vont. Ensuite, que dirais-tu que je me fasse pardonner ? En te proposant un verre par exemple. Je comptais … Raccompagner Madame, mais il semblerait qu’elle ait pris de l’avance visiblement ». Sa proposition fausse, il voulait juste en savoir plus sur elle. Quand à cette jeune femme, Sasha ne se concentrait plus pour maintenant sa perception, donc elle a pu facilement se dérober de ce dernier. C’est dommage, il allait devoir attendre encore un peu pour se mettre quelque chose sous la dent. Mais, peut-être que l’attente allait valoir le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Wicker
witch
avatar
witch


∞ âge : 19 ans.
∞ race : Magicienne
∞ univers : The Magician
∞ messages : 60
∞ avatar : Stella Maeve
∞ pseudo/prénom : Princesse

MessageJeu 7 Sep - 11:46


Elle était enceinte bordel de merde. Un bébé dieu était en train de pousser dans son ventre, tel la mauvaise herbe sous le pied elle n'arrivait pas à s'en débarrasser. Elle avait pourtant tout essayé : l'avortement par la médecine qui c'est révélé une catastrophe. Reynard l'a vu venir et le médecin en charge de l'opération c'est suicidé juste devant ses yeux. A moins que se soit le bébé qui ai un tel pouvoir ? Le pouvoir de contrôler l'esprit des gens par distance ? Après tout Reynard n'était pas encore au courant pour le bébé, si ? Ce bébé était un poison, un poison qui coulait dans ses veines qui pourrissait son âme mais la rendait plus forte par le même occasion. Il s'accrochait au ventre de sa mère qui avait tenté tout ce qui était en son pouvoir pour l'éliminer. Comme si elle n'avait pas d'un dieu à tuer, maintenant elle en avait deux. Heureusement elle n'était encore qu'au début de sa grossesse qui lui laissait un certain temps pour trouver une solution. Un exorciste semblait être la dernière des solutions. Justement le Pandemonium était réputé pour abriter de nombreuses créatures magiques aux compétences les plus spectaculaires les unes que les autres. Elle trouverait bien une personne capable de régler ce problème là-bas. Le tout était de trouver la bonne personne. Julia avait rencontré des magiciennes qui pratiquaient ce genre de magie mais elles étaient beaucoup trop cher, et si c'était le seul moyen de se débarrasser du bébé elle devait tenter le tout pour le tout en venant chercher ici. En espérant ne pas tomber sur des charlatans.

Perdu dans ses pensées la jeune femme avait percuté un homme et une blonde. Elle ne s'était pas laissé impressionné par les menaces de l'homme, en même temps ses nerfs étaient à vif en ce moment. Ce dernier venait de la mettre en garde disait-il ? Julia fronce les sourcils face à la voix de son interlocuteur et son accoutrement plutôt particulière. Mais dans ce genre d'endroit il était surement normal de trouver des personnes étranges, après tout c'était comme un nid surnaturel. La brune observe la blonde partir avant de regarder à nouveau l'homme pointé en face d'elle. Son regard se perd quelques seconde dans le siens, la jeune femme hausse un sourcil inquisiteur. Elle accepte ses excuses, après tout elle n'allait pas en faire une affaire d'état elle avait vu pire dans la vie qu'une petite bousculade et un léger accrochage. La magicienne lâche un léger rire quand il propose de se faire pardonner avec un verre. Un rire plutôt sarcastique et moqueur, sérieusement ? Elle force un léger sourire hypocrite -"Je ne coucherai pas avec toi" elle ne connaît pas ses intentions ca se trouve il souhaitait vraiment se faire pardonner, mais la jeune femme ne fait pas vraiment confiance aux hommes ces derniers temps alors autant prévenir. Elle semble réfléchir pendant quelques instant et prend un air plus sérieux -"Mais tu peux peut-être te faire pardonner en m'aidant, tu connais quelqu'un qui s'y connaît en exorciste ?". après tout la jeune femme était venu ici pour ca. Pas pour boire un verre, ca elle pouvait très bien le faire toute seule dans son appart en essayant de se persuader que la vie n'est pas une belle merde. Puis c'est bien connu quand la magicienne a un objectif, une idée en tête elle ne lâche rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha L. Zweig
demon
avatar
demon


∞ âge : 3982 ans et des poussières, bien trop pour compter à vrai dire
∞ job : sans emploi et il ne s'en plaint pas vraiment.
∞ race : démon, incube/succube
∞ univers : aucun et tous à la fois puisqu'il provient des livres de la bible, de la kabbale et du talmud
∞ messages : 40
∞ avatar : billie j. armstrong (héléna bonham carter pour la version ♀)
∞ pseudo/prénom : shirosaki babe ♥

MessageVen 29 Sep - 23:39



Il s’en fichait. Quel démon aurait pitié d’une femme enceinte ? Au contraire, ces créatures participaient aux malheurs de l’homme, sans aucune once de compassion. Mais Sasha avait beau avoir la carrure type du prédateur, il n’en restait pas moins quelqu’un de sage, mère de tous les démons autrefois et première femme de ce monde. Certes, aux premiers coups d’œil, cela ne se voyait pas. Et encore moins se deviner. Depuis cette humiliation, ce changement et cette exile sur les terres humaines, il était rongé par la frustration à tel point de perdre une quelconque compassion envers l’espèce humaine. Elle s’autodétruisait, pourquoi cette femme ferait exception ? Parce qu’elle s’est rendue compte trop tard de sa faiblesse contre les forces occultes ? Tant pis pour elle. C’est bien connu que les Dieux n’étaient pas que de beaux-gosses se pavanant sur un petit nuage. Ils pouvaient se montrer terriblement salop en traitant l’humanité comme un jouet, car c’est pour cette raison que l’humanité a été créer. Pour divertir les Dieux qui s’ennuyaient. Il en faisait de même quelque part, dévorant leurs âmes pour conserver son masque et alimenter ses réserves magies. Sauf qu’il avait la délicatesse de récompenser les plus avenants. Relevant sa tête, dévisageant cette femme trop déterminée, il avait croisé les bras maintenant que ceux-ci n’étaient plus susceptibles d’être occupés par une présence étrangère. Une teinte de stupeur malicieuse s’était installée dans son regard quand elle lui annonça en toute franchise qu’elle ne coucherait pas avec lui. Lilith eu un mouvement de tête en arrière alors que son sourire perfide lui trancher le visage en deux. « Au moins, cela a le mérite d’être clair, juste parce que je te proposes de boire un verre ? Il y a une différence entre boire et coucher, trésor ». Une petite moue taquine apparue sur son visage, faisant une légère courbette en désignant l’entrée de ses mains griffues. Il voulait se faire pardonner, mais aussi sonder ce qui justifiait une telle franchise et une telle haine dans son regard. Un tel caractère aussi, mais cela rentrait en ligne de compte. « Possible, mais je n’aime pas discuter debout et encore moins devant une porte en bloquant l’entrée et la sortie, si tu veux bien me suivre. Il y a beaucoup de personnes dans cet établissement, tu ne crains rien. Quand bien même je voudrais te faire quelque chose, il y a bien deux-trois hardis gaillards qui interviendront pour m’en empêcher ». Avoir le sens de l’observation, le calme et la bienséance. Voilà la force principale de Sasha. Tirer un maximum de profits de la situation afin de la tourner à son avantage. La force physique a beau être un de ses atouts, il n’en reste pas moins secondaires. Il préfère d’avantage la discussion, même si cela lui donne un petit côté de diva effarouché. Retournant à l’intérieur, l’attendant patiemment de nouveau au comptoir en commandant un Jaggërbomb, l’entêtement de la jeune femme a pris le dessus sur sa méfiance visiblement. « Oui » dit-il simplement en guise de petite mise en bouchant, laissant ainsi planer le silence. Une fois qu’il avait jugé que ce dernier avait suffisamment plané, il avait repris « Je les évite en temps normal, ils ne sont pas très commodes. Mais tu devrais fouillés dans les églises. Ici… » Il s’était tourné en direction de la salle, scrutant du regard si des têtes religieuses lui revenaient. « Le petit dans le coin, s’en est un, mais j’ai ouïe dire qu’il était seulement apprenti. Pas très compétent donc. Il y a aussi ce vieux avec son bouc là-bas. C’est un homme, mais la plupart des religieux sont tenus aux vœux de chastetés. Donc s’il vient te proposer un verre, lui dit pas direct que tu ne veux pas coucher, ça risque de l’embarrasser ». Une plaisanterie, de mauvais goûts peut-être, mais au moins il avait le mérite de la tenir informer pour se faire pardonner comme promit. Durant cette petite boutade, il s’était retourné de nouveau en direction du comptoir. « Et pourquoi tu cherches un exorciste ? ». Il n’avait rien à perdre à poser la question. Et quand bien même elle essayerait de lui jouer un mauvais tour, il avait de quoi y répondre derrière ses belles paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Wicker
witch
avatar
witch


∞ âge : 19 ans.
∞ race : Magicienne
∞ univers : The Magician
∞ messages : 60
∞ avatar : Stella Maeve
∞ pseudo/prénom : Princesse

MessageDim 15 Oct - 14:32


Julia avait haussé les épaules quand il lui avait fait la remarque à propos du verre, boire un verre n'est peut être pas coucher mais ca peut vite déraper quand on a un coup dans le nez de toute façon elle ne comptait pas argumenter sur le sujet elle n'était pas venu ici pour ca -"On sait jamais" son haussement d'épaule et son air détaché montrait à la fois qu'elle ne voulait pas s'attarder sur la discussion mais aussi qu'elle était pressé de venir au sujet qui l'intéressait vraiment. Alors c'est en lui demandant si il connaissait des personnes pratiquant l'exorcisme que cela devient intéressant. Julia devient tout d'un coup beaucoup plus attentive aux paroles de son interlocuteur l'observant avec curiosité, elle croise les bras quand il affirme qu'il est possible qu'il sache quelque chose. Elle réprime un soupire, pourquoi faut-il toujours qu'il y ai des personnes si emblématiques et mystérieuse ? Même si elle appréciait le mystère elle voulait surtout des réponses rapidement et son impatience pouvait se lire dans ses yeux. Son regard glisse sur sa main griffus, elle fronce légèrement les sourcils dévoilant sa surprise. Etrange. Elle décide de ne pas attarder son regard indiscret trop longtemps sur cette main et remonte rapidement son regard sur la tête de l'inconnue, légèrement confuse parce ce qu'elle venait de voir. C'était la première fois qu'elle voyait ca et pourtant elle en avait vu des choses étrange. Les bras toujours croisé elle le regarde, puis regarde l'intérieur, alors qu'il s'éloigne pour entrer elle enchaine rapidement le pas. Elle veut des réponses.

La magicienne vient s'assoir à côté de l'homme, son regard curieux se ballade dans la salle, effectivement on ne lui avait pas menti, cette boite de nuit renferme bien plus de créatures étrange qu'elle ne le pensait. Elle est coupé dans son inspection par un simple "oui", elle reporte rapidement son regard sur lui, à l'écoute. Elle regarde en direction des deux hommes qu'il lui montre, elle ne veut pas d'un apprentie, l'exorcisme sera tellement périlleux, un dieu n'est pas aisé à éliminer. Elle ne veut pas voir quelqu'un d'autre mourir, car oui, elle avait essayé l'avortement et le médecin c'est suicidé juste devant ses yeux. Le bébé ne veut pas mourir et Reynard le souhaite encore moins, face à deux dieux il lui fallait le meilleur des exorciste. Elle laisse échapper un sourire à sa plaisanterie, décidemment elle n'aurait peut être pas du dire ca tout à l'heure, cela semble l'avoir marqué. -"Il est trop vieux de toute façon"  répond la brune sous le même ton de plaisanterie. Elle reprend un air sérieux à sa question suivante, légèrement tendu elle ne savait pas vraiment quoi répondre. Lui dire la vérité ? Elle ne le connaissait même pas, elle optait pour une réponse ambiguë. -"C'est compliqué, j'aimerai exorciser une puissance divine du corps de quelqu'un" elle avait en chemin oublier de préciser que ce quelqu'un c'était elle et que la puissance divine était le nourrisson qui grandissait dans son ventre. Pour changer de sujet elle reprend la parole rapidement -"Le vieux là-bas il est vraiment compétant ? Tu penses qu'il sera à la hauteur d'une tel tâche ? Je ne veux surtout pas me faire arnaquer. Tu connais son prix ?" oui car les précédents exorciste qu'elle avait contacté étaient trop cher, beaucoup trop cher pour elle.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha L. Zweig
demon
avatar
demon


∞ âge : 3982 ans et des poussières, bien trop pour compter à vrai dire
∞ job : sans emploi et il ne s'en plaint pas vraiment.
∞ race : démon, incube/succube
∞ univers : aucun et tous à la fois puisqu'il provient des livres de la bible, de la kabbale et du talmud
∞ messages : 40
∞ avatar : billie j. armstrong (héléna bonham carter pour la version ♀)
∞ pseudo/prénom : shirosaki babe ♥

MessageVen 20 Oct - 18:00



Il n’avait rien relevé à ce on ne sait jamais, son petit sourire en coin s’occupant très bien de le faire. Allons bon, il avait l’air d’être un prédateur à ce point ? Mince alors, il devrait peut-être revoir ses approches dans ce cas s’il se faisait dénoncer par sa démarche. L’air faussement ailleurs, Sasha attendait au comptoir, le barman à la fois surpris et déçu de le revoir. Non, il ne se débarrassera pas encore de lui malheureusement. Le démon s’accoudait au comptoir tel un roi n’arrivant plus à porter le pouvoir qui l’incombait, analysant les personnes qui se trouvaient autour de lui. Il ne fut aucunement surpris de la voir s’installer à ses côtés. Il se doutait bien qu’elle allait finir par venir de toute façon car il avait été le premier à s’intéresser à sa recherche. Et aussi, celui qui était le plus à même de la renseigner mais ça, il s’arrangeait pour que son ego se taise et ne la rebute pas. Si elle se mettait sur la défensive pour un simple verre, il n’osait imaginer ce que cela donnerait face à toutes les horreurs qu’il pouvait lui raconter. Les exorcistes ne courraient pas trop les rues malheureusement. Beaucoup de chasseurs et de bras-cassés qui pensent casser des dents à un démon, mais pas des maîtres dans les psaumes et autres chants religieux armés de leurs simples fois. Les griffes de Sasha glissaient sur sa peau sans l’endommager pour dessiner sa bouche. Un geste purement de réflexion de la part du démon tandis que le barman lui apportait un Mojito en se fiant à ses précédentes commandes et posa la question à son invitée. Invitée qui releva sa plaisanterie avec une autre qui le faisait sourire de nouveau en coin. Oh la pauvre, si elle savait l’âge du gars qu’elle avait à côté d’elle alors dans ce cas. Il pouvait seulement se targuer de préserver son apparence par un temps cruel qui refuse de le faire vieillir. De la malice aux recoins de ses lèvres, Sasha avait reporté son intention sur elle pendant que sa main attrapait machinalement le verre qui l’attendait sur le comptoir. « Une puissance divine dis-tu ? Quel genre de puissance divine, bienfaitrice ou plutôt maléfique ? Un ecclésiastique ne peut rien contre une puissance divine dont ils tirent eux-mêmes leurs forces. Ça rend la recherche un peu plus compliquée ». Il pourrait s’amuser à lui expliquer de A à Z le pourquoi du comment, mais au lieu de ça il préfère jouer avec ses griffes en les frottant entre elles et en les fixant. Faire durer le suspense n’a jamais fait de mal à personne après tout. Et lui, il adorait ça. Il s’en délectait tellement que sa langue était passée sur son inférieur rapidement. « Il ne te demandera rien. A en juger par son petit col blanc et son chapelet, c’est un prêtre. Un peu excentrique pour se perdre ici, certes, mais il a pour mission d’aider qui que ce soit dans le besoin. Et cela qu’importe ses moyens. Seulement, il pourra simplement repousser ton souci et pas t’en débarrasser définitivement s’il n’a pas un artefact assez puissant à te donner en guise de médicament ». Levant les yeux au ciel, difficile de dire s’il mentait ou pas. Non pas qu’il en avait envie, mais surtout parce que lui-même ne savait pas en vérité jusqu’où les capacités de ce vieil exorciste pouvaient aller. Et Sasha n’avait clairement pas envie de le tester pour le jauger. Pas ce soir en tout cas. « Je ne suis pas exorciste, mais selon ce que t’as personne à besoin, je peux aussi l’aider. Seulement, mon prix … Eh bien, c’est à voir. Cela dépendra de mon humeur. Je ne fais pas dans la dentelle par contre, mais son souci appartiendra définitivement au passé ». Et là, il pouvait totalement le lui garantir. Seulement, connaissant l’espièglerie de Lilith, difficile de dire ce qu’il va demander en échange. A voir ce qu’elle propose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(julia) poor unfortuned soul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Patte de Sorbier | I'm poor little soul who have lost all control || PAUSE
» Poor Unfortunate Soul - Ursula
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» why we are so poor!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Allston :: Pandémonium-