Partagez | .
 

 the things we lost, jace

Maia Roberts
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : twenty-two
∞ job : waitress and luke's right hand
∞ race : werewolf, downworlder
∞ univers : shadowhunters, série mainly
∞ messages : 100
∞ avatar : wainwright la belle
∞ pseudo/prénom : BLINDNESS, manon

MessageVen 21 Juil - 18:09


when loneliness came and you were away
oh they told me nothing new,
but I love to read the words you used
these are the things, the things we lost

Elle a le regard qui brille, Maia. Qui prend une teinte verte qui étincelle dans la nuit qui tombe. Qui scintille entre les gouttes de pluie. Elle est furieuse, Maia. Et elle réclame vengeance, Maia. Pour son frère de clan, arrêté par les shadowhunters – toujours eux. Sans preuve. Sans sommation. Juste arrêté, comme ça. Devant les yeux du reste du clan, quand elle, elle était absente. Quand Luke, il était ailleurs. Alors elle gronde, Maia, parce qu’elle ne tolèrera pas un jour de plus ces foutus shadowhunters, persuadés qu’ils ont raison. Elle les empêchera de continuer à sévir parmi l’ensemble des Downworlders sans raison. Il y a l’odeur du sang qui flotte dans l’air humide de Neverland – du sang et de la trahison. Alors elle se met à courir. Traverse les rues, se glisse d’une ruelle à une autre. Jusqu’à rejoindre le quartier bas de la ville. Jusqu’à approcher de la vieille église gothique. Elle a un sourire mauvais, Maia. Elle sait qu’elle ne devrait pas s’y trouver. Que venir en ces lieux, c’est déjà un peu rompre les lois. Elle sait que l’Enclave trouvera une excuse pour l’enfermer, elle aussi. Un nouveau meurtre, peut-être, n’importe quoi. Mais en cet instant, elle s’en fout, Maia. Parce qu’elle demande justice, la louve. Et réparation pour son frère menotté et enfermé. Elle est prête à se battre, s’il le faut. Elle s’arrête à la frontière. Juste derrière les barrières. Près. Elle sait qu’elle a été détectée. Elle sait que l’ensemble de ces sales rats doit être en train d’organiser un plan d’attaque. Elle se prépare. Elle sera seule, comme une armée. Mais elle les massacrera tous s’il le faut. Les tailladera en pièce s’ils refusent de relâcher Ivan. Elle est là, les jambes légèrement écartées, les poings serrés. Le visage tourné vers l’entrée de l’institut. Les yeux verts. D’un vert émeraude. D’un vert royal.

Les portes s’ouvrent enfin. Une éternité. Elle voit les ombres, les attend. Elle guette, la louve. Son regard s’est durcit, ses lèvres sont closes, son visage, neutre. Elle a la hargne et la soif de vengeance. L’envie de représailles et le besoin de décharger sa colère. Plus terrible encore est le regard méprisant qu’elle leur lance quand les premiers shadowhunters, ces fils de salaud, sortent dans la nuit, armes à la main. Elle penche la tête sur le côté et un sourire fade lui étire les lèvres l’espace d’une fraction de seconde. « Je veux voir Jace Wayland. » C’est lui qu’elle tient pour responsable. Parce qu’elle sait que c’est lui qui est venu au restaurant pour s’emparer d’Ivan. On le lui a décrit – un blondinet avec un joli sourire et un joli regard, un shadowhunters aux épaules carrées et au regard déterminé. Elle s’approche d’un pas, les lames se lèvent. « J’ai dis que je voulais parler à Jace Wayland. » Parler, frapper. Du pareil au même, pour elle, en cet instant. Des regards s’échangent, Jace sort, finalement. Maia secoue la tête. « Toi. Espèce de sale petit enfoiré ! » Elle bondit, Maia. Tout crocs dehors mais pas encore transformée. Des poignes s’emparent de ses bras et l’arrêtent dans son geste. Elle est proche de Jace, maintenant. Juste en face, à quelques centimètres de ce visage qu’elle voudrait déchirer pour son geste. « De quel droit es-tu venu arrêter Ivan ? Quelles preuves avez-vous contre lui pour vous permettre de nous entraver ? » Elle demande réclamation, Maia. Et dommages.


werewolf - they act like they’re our allies, but really, they don’t know what we go through just to get through the day (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Herondale
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Chasseur d'ombres, donc de créatures obscures, des démons pour la grande majorité
∞ race : Nephilim, Shadowhunters, Chasseur d'ombres, à vous de voir
∞ univers : Shadowhunters
∞ messages : 311
∞ avatar : Dominic - magnifique - Sherwood
∞ pseudo/prénom : Laure - Promesse

MessageSam 22 Juil - 22:15

Ça allait déraper. C’était une certitude. Ces meurtres, au sein de la communauté des chasseurs d’ombres, envenimer les accords. Épaississait les soupçons, sur des créatures obscures qui semblaient, en apparence, être nos alliés. L’agitation était totale. Les décisions, prisent sur des coups de têtes, dans l’intention loyale de limiter d’autres pertes. C’était pas son choix à Jace. Son doute était immense, quant à l’implication de ce loup. Mais l’ordre lui avait été donné, de ramener celui qui semblait être coupable. De gré, ou de force. Et Jace s’était exécuté. A la seule condition de pouvoir diriger l'interrogatoire lui-même. D'ainsi limiter les dégâts. Ça avait mal tourné. Bien entendu. Aucun loup n'accepterait de se faire enfermer, de gré, par un chasseurs d’ombres. Les accords étaient fragiles. Et l’inquisitrice Herondale, par une telle décision, avait déterminé la suite de l’histoire. Jace redoutait la guerre. Depuis le retour de Valentin, les tensions ne cessaient d'augmenter. Les ententes, éclataient les unes après les autres. Et ça ne m’arrangerait pas, avant que le criminel puisse être arrêter. Alors même si son doute était énorme, il n’avait pas hésité à être celui qui avait lâché cette décharge, pour calmer les choses. Ça n’allait pas arranger ces affaires. Il s'était déjà mis dans une situation compliqué, lorsqu’il avait attrapé cette épée à la place de Clary. Cela ne donnerait qu’un peu plus de raison aux créatures obscures de vouloir sa peau. C’était devenu une habitude.

La sécurité s’était renforcée depuis qu’ils avaient retrouvé ce troisième corps, qui appartenait encore à l'un des leurs. Sauf que cette fois-ci, des traces de griffures avaient été retrouvé sur ce corps. D'où la suspicion sur les loups. Des caméras supplémentaires, avaient été fixé, autour de l’institut. Et son regard était fixé sur les écrans qui retransmettaient les surveillances autour de l’église gothique. Fixant la jeune femme qui venait d’apparaître dans l’angle de l'une des caméras. Il fixait cet écran, avec l’espoir qu’elle fasse demi tour. Qu’elle disparaisse. N'aggrave pas les choses. « Enfermez-la moi avec l’autre » Il se retourna, un regard qui laissait apparaître son désaccord. Il voulait bien exécuter les ordres, mais il avait des limites. Il s'était levé plus d’une fois, contre Aldertree, même s’il préférait baser ses relations avec l’enclave, d’une bien meilleure façon, il n’était pas d’accord avec sa manière de faire, et il le ferait entendre. « Attendez ! » Le ton grave de sa voix, interrompit ces frères d’armes, et attira l’attention de l’inquisitrice. « Je m’occupe de cette louve moi-même » Un regard d’aplomb, qui défiait a quiconque de discuter son ordre – même l'inquisitrice. Face au silence de cette dernière, il engagea ces pas, dans les longs couloirs, qui menaient à l’extérieur. Il n’en avait pas fais la moitié, qu’il entendit plusieurs paires de bottes accourir derrière lui. Son regard noir était des plus désapprobateurs. Mais eux, étaient les fidèles toutous de cette bonne femme. Ils n’allaient pas prendre le risque de désobéir. Et il n’était pas la peine de faire demi tour. Ils atteindraient Maia, avant qu’il n’est pu adresser un seul mot a l’inquisitrice. On lui barra la route, une fois arrivé face à la lourde porte d’entrée. C’était une blague ? Il serra poings et mâchoires, pour s’empêcher de cogner sur le premier venu, ce qui n'aurait pas arranger ces affaires, ni fait valoir ces compétences pour gérer cette situation. Bien qu’il se trouvait toujours à l’intérieur, le chasseur d'ombre entendait très bien la conversation – ou du moins, pseudo conversation - qui se déroulait à l'extérieur, grâce à une des runes dessinée sur son corps pour affiner son ouïe. Et au-delà du ton qu'employer Maia, il ne cacha pas son sourire lorsqu’elle demanda à lui parler. Peu importe ce que disait l'inquisitrice, Il allait avoir le dernier mot. « J’ai dis que je voulais parler à Jace Wayland » Il allait peut-être falloir revoir leur instinct de survie. Il s’approcha. Bouscula. Il s’en fichait. Ils allaient le laisser passer. « Laissez-moi passer, avant qu’elle ne vous réduise en charpie » Pas dis que lui échappe à cela, par contre. Il lui suffit d’un regard sur la louve, pour comprendre qu’elle était en colère. Pire que ça. Et contre lui. Ce n’était pas pour discuter, qu’elle l’avait demandé, mais pour faire des petits morceaux de lui. A partager avec sa meute.  Sale petit enfoiré ? D’accord. Il l’avait mérité. Elle bondit. Telle une prédatrice. Il ne recul même pas. Parce qu’il l’aurait mérité. Parce qu’ils l'arrêtèrent. « Laisse-moi t'expliquer, et après tu pourras me sauter à la gorge » Il n’était même pas certain de pouvoir la convaincre. De pouvoir lui expliquer pour quelle raison il avait accepter cela. « Lâchez-la » Elle ne lui ferait rien. Du moins, il espérait pouvoir parier là-dessus. C’était un gros risque, mais tant pis. Luke lui faisait confiance. Et lui avait confiance en Luke. Ils leur fallu un regard appuyé de Jace, pour qu’ils relâchent la jeune louve. Mais ils ne reculèrent pas. Alors il l'entraina un peu plus loin avec elle. Il n’escomptait pas a ce que d’autres puissent participer à cette conversation. « T'es en colère contre moi, ok. Mais j’ai fais ça pour lui » Du moins il essayait de s’en convaincre. Que son geste avait pas été totalement dénudé de sens. « On a retrouvé un nouveau corps, c’est l'œuvre d’un loup. Le corps est déchiré de griffures. » Il n’avait pas besoin de préciser qu’il s’agissait d’un des leurs. Il était persuadé qu’elle savait ce qu’il se passait en ce moment. « L'inquisitrice soupçon Ivan. Et si je pense qu’il n’a rien avoir avec ça, c’est loin d’être l’avis général. Et tous ne sont pas comme eux » Il désigna d’un signe de tête les chasseurs d’ombres derrière eux. «  Beaucoup ne lui sont pas aussi dévoué. Certains auraient voulu prendre leur vengeance d'eux même. Il est sans doute plus en sécurité ici, que n’importe ou ailleurs » Et tant que c’était lui, qui dirigeait les interrogatoires, il pouvait limiter les souffrances qui lui étaient infligées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maia Roberts
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : twenty-two
∞ job : waitress and luke's right hand
∞ race : werewolf, downworlder
∞ univers : shadowhunters, série mainly
∞ messages : 100
∞ avatar : wainwright la belle
∞ pseudo/prénom : BLINDNESS, manon

MessageMar 1 Aoû - 13:42

Sa colère ne désemplit pas, même maintenant que Jace est devant elle. Maia, elle ne parvient plus à contrôler cette rage qui s’empare d’elle devant tant d’injustice. Il a pourtant été beau, le discours de Fairchild sur la nécessité de s’entendre entre Downworlders et Shadowhunters – mais elle est où, cette alliance, maintenant ? Maintenue par deux chasseurs d’ombre, la louve s’efforce de ne pas perdre totalement le contrôle. Elle ravale ses crocs et le grognement terrible qui est monté dans gorge, jette à peine un coup d’œil aux deux hommes de main qui la relâchent finalement sur un signe de Jace. Elle les sentait dans son dos, sur le qui-vive, prêts à intervenir une nouvelle fois. A la place, elle réajusta sa veste mais ne quitta pas le blond des yeux. Il a des explications à lui fournir. Avant qu’elle ne l’égorge d’un coup de griffes. Il l’entraîne. Elle l’empêche de l’attraper – de la toucher. Son contact, le contact d’un traitre, elle n’en veut pas. Elle n’en a pas besoin. Elle rit. Mauvaise. « C’est bien, continue d’essayer de te convaincre que tu n’es pas un connard fini. Peut-être que tu finiras par agir comme il se doit. » Il n’y a plus de rire, pas de sourire non plus sur son visage. Maia, elle est amère. Le regard qu’elle lui balance est furibond, sceptique. Elle croise les bras, relève la tête. Un nouveau corps. Des griffures. Maia est prête à leur en montrer, des coups de griffe, si c’est ce qu’ils réclament. Mais elle n’y croit toujours pas, la louve. « Oh et donc naturellement, c’est Ivan le coupable. » Parce qu’il est le seul loup de la ville. Parce qu’il est un loup, donc, incapable de se maîtriser – alors que le loup gris est sans doute celui qui a le plus de self-control, parmi la meute. « T’es vraiment un Shadowhunters. Incapable d’aller contre les règles. » Elle secoue la tête, Maia, et ferme les yeux quelques secondes. « Ivan ne ferait de mal à personne. Pourquoi est-ce qu’il s’amuserait à tuer quelqu’un ? Il n’est pas comme ça. Ce n’est pas parce qu’on a de mini-baguette que nous ne sommes pas capables de nous contrôler. » Elle s’approche d’un pas. Du coin de l’œil, elle voit les autres se tendre. « Au lieu d’arrêter l’un d’entre nous parce que ton Inquisitrice te l’a ordonné, tu devrais chercher le vrai coupable. Et ce n’est pas l’un de nous. Qui te dit que ce n’est pas l’un des tiens qui s’amuserait à se faire passer pour un Downworlder pour brouille les pistes ? » Elle a confiance dans sa meute, Maia, même si les divergences d’opinion sont courantes. Même si celle-ci s’est à moitié brisée. « Comment peut-il être en sécurité ici si certains de tes copains veulent sa peau ? » Ses yeux brillent à nouveau. Vert émeraude.


werewolf - they act like they’re our allies, but really, they don’t know what we go through just to get through the day (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Herondale
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Chasseur d'ombres, donc de créatures obscures, des démons pour la grande majorité
∞ race : Nephilim, Shadowhunters, Chasseur d'ombres, à vous de voir
∞ univers : Shadowhunters
∞ messages : 311
∞ avatar : Dominic - magnifique - Sherwood
∞ pseudo/prénom : Laure - Promesse

MessageMer 6 Sep - 11:48

La situation est critique. Pour lui. Pour elle. Pour tous. Des pistes pointes leurs nez dans tous les sens, et c'est de plus en plus compliqué de démêler le faux, du vrai. A chaque nouveau jour, un nouveau corps est retrouvé. Déchiré par des griffures de loup, vidé de son sang à la manière de vampire, certaines pistes accusent même des chasseurs d'ombres. Et à chaque fois, les tensions sont pires encore. Jace s'était attendu, à ce que la situation finisse par dégénérer. Il s'était attendu, à ce qu'un loup, finisse par ce pointer. Et il était heureux que la personne en question, puisse être Maia. Il n'avait aucune certitude, mais peut-être qu'avec elle, il pourrait parler. Lui faire comprendre ce qu'il se passait. Alors qu'une discussion avec un autre, n'aurait sans doute pas été possible. N'aurait fait qu'aggraver les choses. Donc il est heureux, de la voir elle. Il appréhende quelque peu, n'en oublie pas que c'est une louve, qui pourrait le tuer, en deux coups de griffes, mais il reste confiant. Persuadé de pouvoir la résonner. Malgré toute la haine qu'elle déverse sur lui. Il ne montre pas, que son geste de recul, blesse son égo. Il commence à en prendre l'habitude. Peu à peu, on s'éloigne de lui. Il est responsable de bien des meurtres, il n'a eu que le malheur de vouloir arrêter cette guerre, n'a fais qu'empirer les choses. Sa mâchoire se contracte, face à ces nouvelles paroles. Est-il un connard, de faire ce qui lui semble le mieux ? Alors si tel est le cas, il assume d'être un connard. « Tu crois que ça me ravi d'agir comme ça ? Je n'ai pas le choix » Elle n'acceptera sans doute pas sa décision. Trouvera quelque chose à lui reprocher. Mais qu'importe. Celle-ci semblait être, celle qui dégageait le moins de dégâts possible. Il s'empêche, de réagir sur le coup, de l'envoyer pêtre. En fin de compte, Jace aurait sans doute mieux gérer une confrontation avec Luke. Regrette qu'il n'est pu venir à la place de Maia. « Tu aurais peut-être préféré que je dise non ? Tu crois que cela aurait offerts une meilleure solution ? Un autre s'en serait chargé à ma place, de manière bien moins délicate, si tu veux mon avis. » Il n'est pas en train de chercher une excuse à ces actes. Etre allait chercher ce loup, il l'assume. Il assume avoir obéit aux ordres. Parce que cela limite la casse. Cela évite une guerre qui pourrait éclater à chaque minute qui s'écoule, au vu des tensions qui ne cessent de grimper. Lui aussi, et à bout de nerfs. Lui aussi, souhaite qu'une chose, arranger toute cette histoire. Mais ce ne se règle pas un trente seconde, alors il s'arme de patience, comme chacun, et tente de ne pas céder à la pression. Elle s'était avancé d'un pas, et il n'avait pas esquisser le moindre geste de recul. « Arrête ça, je fais de mon mieux, et tu le sais très bien. » Sauf que sans réel indice, il ne pouvait pas faire grand chose. Les seuls indices qu'il avait, était ces traces, de griffures, retrouver sur le corps d'un des leurs. Aucun ADN, et tant qu'ils n'auront pas ce précieux indice, il ne pourrait pas faire grand chose. « Très peu d'entre nous, n'a accès aux prisons du sous-sol, j'ai confiance en ces personnes, il ne risque rien » Il en était presque sur, Jace. A peu de chose près, il connaissait chacune des personnes qui pouvaient accédées au sous-sol. Et il faisait en sorte d'être présent, à chacun des interrogatoires. Alors, à moins d'être le vrai coupable, et de l'admettre à haute voix, il serait plus en sécurité là-bas que nul part ailleurs. « Si tu veux aider ton ami, fais en sorte de ne pas te retrouver là-bas, avec lui » Il espérait lui faire entendre raison. Car bien qu'il est de l'appuie, ici, à l'institut, il ne pourrait pas protéger tous les loups de la meute, non plus. « Rends-toi utile, et aide-moi à trouver des preuves solides pour retrouver le véritable assassin. Tu as des avantages que je n'ai pas » Les loups étaient les meilleurs pour flairer des pistes, ce que les chasseurs d'ombres étaient incapable de faire, alors Jace n'avait aucune certitude, mais peut-être pourrait-elle trouver quelque chose en plus. Ca valait le coup d'essayer. Et ça la détournerait de Ivan. Quelques temps au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maia Roberts
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : twenty-two
∞ job : waitress and luke's right hand
∞ race : werewolf, downworlder
∞ univers : shadowhunters, série mainly
∞ messages : 100
∞ avatar : wainwright la belle
∞ pseudo/prénom : BLINDNESS, manon

MessageJeu 7 Sep - 13:48

Elle émet un rire amer et secoue la tête. Jace, il est pas croyable, vraiment. A faire les mauvaises actions et à essayer de se convaincre que c’est pour le bien de tout le monde. A prétendre qu’il n’a pas le choix, qu’il fait la bonne chose. Il se moque du monde et Maia, elle ne l’accepte pas très bien. Sa langue passe sur ses dents alors que son rire s’éteint. « On a toujours le choix, Jace. » Sa voix claque dans la nuit. Le choix de dire non, le choix de se révolter. « Tu sais comme moi qu’Ivan n’est pas responsable pour ce crime mais tu as quand même choisi de l’arrêter. » Le choix de faire les choses mieux, le choix d’améliorer leur situation. Elle est déçue, Maia, même si elle ne le dira pas. Parce qu’elle, elle a choisi d’avoir confiance en lui, en ce shadowhunters. Elle l’a écouté quand il lui a assuré qu’il n’avait pas tué Gretel – a choisi de lui faire confiance malgré tout. Savoir qu’il a trahi cette confiance la blesse. Elle sait pourtant qu’on ne peut pas compter sur les mecs, encore moins quand ils sont mignons. Jace n’est pas le premier à la décevoir, ça ne rend pourtant pas la trahison moins féroce. Elle s’en veut de s’être laissé avoir une nouvelle fois, la louve. D’avoir pensé que les chasseurs et les loups pouvaient réellement s’allier et arrêter de se cracher dessus. « Oh, je devrais donc te remercier pour avoir placé Ivan en cage ? Tu m’excuseras si j’ai l’impression d’entendre un gardien de zoo parler. » Si un autre shadowhunter s’y était essayé, Ivan ne se serait pas laissé faire, Maia le sait bien. Mais elle aurait pu s’en servir pour ouvrir les yeux du blond qui lui fait face actuellement. Hélas, ce n’est pas un autre chasseur qui a arrêté Ivan sans preuve. Ce n’est pas un autre chasseur qui a fait enfermé son frère. C’est lui. Celui-là même qu’elle a défendu quand les siens, les loups, voulaient l’anéantir après le massacre de nombreux des leurs. Elle pense mériter mieux, Maia. « C’est pas suffisant, » qu’elle lâche finalement. Elle a conscience que ce sont des chasseurs qui sont retrouvés morts à chaque fois, elle se doute que les shadowhunters sont sur le qui-vive parce qu’ils ne veulent pas perdre un autre des leurs, mais leurs agissements sont irréfléchis et vont à l’encontre de l’entente pour lequel elle se bat. A ses yeux, le coupable est tout désigné et il n’est pas un loup. Ni même un Downworlder. « Tu leur fais confiance ? » répéte-t-elle avant de secouer la tête et de porter son regard ailleurs, sur les autres chasseurs qui continuent de les observer de loin. « Tout comme tu avais confiance en Hodge, je suppose ? Ça ne l’a pas empêché de se retourner contre vous pour rejoindre Valentin. » Ils sont durs, ses mots, mais elle s’en fout. La seule chose qui compte pour elle en cet instant, c’est de sortir Ivan de la cage où il a été déposé. De le laisser retrouver sa liberté. Elle en a connu des injustices – arrêtée, soupçonnée à cause de la couleur de sa peau. Mais jamais, encore, elle n’avait à craindre une telle injustice pour sa nature de louve. Elle recule d’un pas, Maia, les yeux étincelant comme l’émeraude. Ses crocs ont envie de pousser. « C’est une menace, Wayland ? » S’il veut l’arrêter, elle ne se laissera pas faire. Et contrairement à Ivan, elle n’a pas peur de se salir les mains, ni même d’enfreindre le foutu traité de l’Enclave. Elle se battra s’il faut et le sang des chasseurs présents, elle s’en fiche de le verser. Elle ne tuera pas des innocents, plus jamais, mais si c’est pour sa liberté qu’elle doit le faire, elle n’hésitera pas. « Yeah, j’ai un cerveau que j’utilise de temps à autre. » Elle lui adresse un sourire sarcastique, médite quand même la proposition. Ce sont les chasseurs qui ont les corps – et chaque indice qu’ils peuvent abriter. Elle n’a pas envie de collaborer avec eux. Elle ne leur fait pas confiance. Mais si ça peut aider Ivan à sortir de sa cellule, alors elle est prête à essayer. « A une condition. Je veux voir Ivan avant. Ta parole n’a plus aucune valeur. » Elle ne fera rien tant qu’elle ne l’a pas vu, le grand loup gris. Alors elle vrille son regard sombre dans les yeux de Jace. Qu’il comprenne sa détermination. Qu’il n’essaie pas de jouer au con.


werewolf - they act like they’re our allies, but really, they don’t know what we go through just to get through the day (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jace Herondale
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Chasseur d'ombres, donc de créatures obscures, des démons pour la grande majorité
∞ race : Nephilim, Shadowhunters, Chasseur d'ombres, à vous de voir
∞ univers : Shadowhunters
∞ messages : 311
∞ avatar : Dominic - magnifique - Sherwood
∞ pseudo/prénom : Laure - Promesse

MessageVen 3 Nov - 14:39

« Je sais, Maia » Qu’il n’est pas coupable, s’entend. Mais désobéir à un ordre n'était pas la solution. Parce qu’il aurait été dessaisi de la mission, qu’un autre chasseur aurait fini par s’occuper du cas de Ivan, que ça aurait dégénéré, créé plus de problème encore. Il n’est pas fier d’avoir enfermé quelqu’un qui n’est pas coupable, Jace, mais c’était l’unique solution. Il essaie d’en convaincre la louve, mais elle n’a pas l’air de vouloir entendre raison. Et il la comprend. Il essaie de se mettre a sa place, d’imaginer la scène, et il aurait fais un scandale si Alec s'était retrouvé enfermé, même pour une prétendu protection. « Je ne dis pas que c’était la solution idéale, mais celle qui engendrait une moindre complication. » Pas de chasseur anonyme qui allait s’en prendre a Ivan en cachette. Pas de dégâts qui auraient fais qu'accentuer les objections contre lui. C'était pas la meilleure des solutions, mais celle qui comptait le moins de catastrophe. Mais Maia elle est têtue, et il a conscience qu’il faudra trouver mieux s’il souhaite qu’elle lâche prise, pour peu que cela puisse être possible. Il soupire. Elle n’arrivera sans doute pas à comprendre ces raisons, peu importe le mal qu’il se donne, alors il préfère ne pas relever. Il n’a pas mis Ivan derrière ces barreaux pour son propre plaisir. Il s’en serait bien passé même. Alors a défaut de la faire comprendre, il essaie de la rassurer. Au moins, il ne risque rien, la bas. Jace, il essaie de faire en sorte d’être la, a chacune des interrogatoires. Mais la blessure est là, bien ouverte lorsqu’elle lui balance son erreur d’avoir fais confiance à Hodge. Il recule d’un pas. C’est d’autant plus douloureux, que cela vienne d’une amie, parce que Maia, peu importe leur désaccord, dans le fond il l’aime bien. Parce qu’elle est différente. Elle a visé dans le mile, la louve. Là où ça fait mal. Et Jace s’en voudra toute sa vie d'avoir fais confiance à un type comme Hodge. Un enfoiré. Mais.. « C’est différents » C’est la seule chose qui trouve a dire. Rare sont les personnes qui ont l'autorisation de descendre Jusqu’au cellule. L’inquisitrice, les Lightwood, que des personnes en qui Jace voue une confiance totale. « Il ne risque rien » Il croise son regard, a ces mots, pour bien lui faire comprendre qu’aucun doute n’est de mise, et qu’il n'acceptera pas qu’elle remette sa parole en cause. « C’est une mise en garde. » Là encore, il est blessé qu’elle puisse penser qu’il la menace. Il n’a la mettra jamais en prison, car il connaît la louve, elle ne fera bien de mal, mais tous les chasseurs d’ombres sont loin de penser la même chose. Il soupire encore. Il a juste l’impression que cette discussion ne mène à rien. Que de toute façon, elle n’acceptera pas sa proposition de l’aider. Pas pour lui, mais pour Ivan. Ils ont besoin de retrouver le coupable. Pas que pour les nephilims. Parce que ce type, ou cette femme il ne savait pas, était en train de faire augmenter les tensions entre espèces et que ça allait se finir en guerre de territoire. Et malgré leur dispute actuelle, si Jace savait quelque chose, c'est que Maia ne souhait pas plus que lui, que ça se finisse ainsi. Est-ce qu'il était pour autant, prêt à accepter sa demande ? La faire entrer dans l'institut n'était déjà pas très futé, mais il n'avait d'autre choix s'il voulait que Maia renifle une quelconque trace. « Tâche de rester discrète » En fin de compte, il fallait croire qu'il était prêt à la faire entrer, et rejoindre les cellules. C'était de la folie, mais si c'était là, sa seule condition, et que peut-être cela pouvait leur donner une piste, il était prêt à tenter cette folie. D'un signe de tête, il lui indiqua de lui emboiter le pas, alors qu'il s'approchait à nouveau de l'institut. « Ecartez-vous, elle rentre avec moi » Des regards interloqués furent échangé, mais aucun d'eux n'osa l'interrompre ou contester ce choix, pour son grand bonheur. Il rentre à l'intérieur, Maia à ces côtés, et quand il se rend compte du nombre de regard, il comprend que ça ne va pas être facile. Attrapant le bras de la louve, il la dirige jusqu'à l'ascenseur. Vaut mieux qu'il s'évite de traverser la pièce principale, et pour cela il prendra un détour s'il faut. Une fois seule, avec elle, dans la cabine réduite de l'ascenseur qui les menait quelques étages plus bas, il reprit. «Essaie de ne pas créer d'émeute. Tu n'es pas censé être là, si l'inquisitrice l'apprend, je suis mort » Il ne rigolait qu'à moitié. Il allait passé un sale moment, si quelqu'un venait à répéter cela aux hauts gradés. Les portes s'ouvrent, et il leur faut encore quelques mètres pour arriver jusqu'aux cellules. Et malgré une dernière hésitation, il la laisse passer, pour s'avancer jusqu'à l'énorme baie vitrée qui la sépare de Ivan. « Vous avez cinq minutes, pas plus » Il est déjà bien assez gentil de leur accorder autant de temps. Ce ne sera pas plus, peu importe ce qu'elle dira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maia Roberts
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : twenty-two
∞ job : waitress and luke's right hand
∞ race : werewolf, downworlder
∞ univers : shadowhunters, série mainly
∞ messages : 100
∞ avatar : wainwright la belle
∞ pseudo/prénom : BLINDNESS, manon

MessageVen 17 Nov - 23:45

Elle sait que ses mots ont atteint leur cible quand elle voit Jace blêmir et reculer d’un pas. Elle n’est pas tendre et peut-être qu’elle pourrait s’en vouloir un peu, d’ainsi blesser ce jeune homme qu’elle apprécie pourtant. Mais ce soir, elle se fiche bien de l’amour propre du chasseur, Maia. Parce que tout ce qui compte, c’est Ivan. Elle veut la liberté pour son frère loup, elle veut la justice qu’il mérite et que les shadowhunters semblent oublier. Elle plante son regard dans celui du blond et retient sa réplique – elle sait que remettre en doute ses paroles ne changera rien à son discours. Il y croit, malgré tout. Il continue de penser que les siens sont dignes de confiance quand ils ne sont que des cavaliers solitaires, attirés par l’appât du gain pour la plupart. Elle ravale ses mots acerbes pour le défier des yeux. Ses promesses n’ont plus de valeur à ses yeux et elle préfère s’assurer qu’il le sache. Qu’il en ait conscience. La confiance qu’elle a pu placer en lui vient de disparaître dans un nuage de fumée – emportant avec elle la douleur amère de la trahison. Comme elle hésite à considérer son offre, elle croise les bras et donne sa condition. Elle, elle s’en fout. Maia, elle sait qu’elle pourra retrouver l’ordure qui s’amuse à les monter les uns contre les autres et elle sait qu’elle lui fera payer le prix cher. Elle sait qu’avec les siens, ils ne font qu’un et que leur odorat vaut bien plus que le reste – et puis, il y a Luke, dans leur clan. Luke, il a vu chaque cadavre en tant que flic. Ça leur donne aussi cet avantage, même si les corps tendent à disparaître dans la morgue de l’Institut. Finalement, et à sa grande surprise, Jace capitule. Peut-être pas si con que ça, en fin de compte. Elle décroise les bras, ne perd pourtant rien de son attitude méfiante. « Discrétion est mon second prénom Wayland. » Et sur ses mots, elle lui emboîte le pas pour pénétrer dans ce grand bâtiment – comparable à une vieille église en ruine, pour elle. Elle serre les dents, s’empêche de fermer les poings alors que la garde impériale des chasseurs d’ombre leur barre la route. Maia, elle voit déjà les emmerdes arriver à plein nez. Mais là encore, ils la surprennent et consentent à les laisser passer. Elle ne leur accorde pas un sourire, la louve, et se faufile dans le couloir. Elle s’apprête à traverser cette foule de shadowhunters prétentieux et au regard furibond quand elle se sent être attrapée par le bras et entraînée dans une pièce exiguë. Pendant deux secondes, son corps s’affole et ses yeux, couleur de l’émeraude, menacent de se transformer. Les portes de l’ascenseur se referment et elle se calme, se dégageant brutalement de l’emprise de Jace. « Si ce que tu affirmes est vrai et qu’Ivan va bien, il n’y a pas la moindre émeute. » C’est sa promesse à elle et contrairement à certains, elle compte bien la tenir. Dans le cas contraire, elle promet aussi de ne pas se retenir pour un carnage. Elle s’en fiche bien de l’inquisitrice impériale et du sort de Wayland – si ces foutus chasseurs ont touché à un cheveu du grand loup gris, elle ne laissera pas de survivant. L’ascenseur s’ébranle en s’arrêtant et ils en sortent, traversent le couloir jusqu’à parvenir à la cellule. Elle décoche un regard au blond, un sourire ironique sur les lèvres. « Comme c’est gentil de ta part. » Elle ravale ses autres sarcasmes pour s’approcher de la vitre tandis qu’Ivan relève la tête. Elle lui décroche un sourire hésitant, s’assure d’un coup d’œil qu’il n’a aucune blessure visible sur le corps. Il a l’air faible, fatigué et tourmenté, mais il lui assure qu’il va bien. Maia, elle a la gorge qui se noue et elle lève une main. Elle voudrait pouvoir le serrer contre lui – à la place, elle lui promet qu’elle va tout faire pour le sortir de là au plus vite et qu’en attendant, il doit tenir bon. D’un regard, elle lui fait comprendre que peu importe qui est à l’origine de cette mascarade, ils lui feront payer. Elle, lui, le clan. Ivan acquiesce. Il y a des non-dits, interdits par la présence de Jace et Maia, finalement, s’éloigne pour se tourner vers le chasseur. Toute la sympathie qu’elle a dévoilé à son frère de clan a disparu de son visage. « Comment veux-tu que je t’aide ? » Elle a besoin de voir les corps, de sentir les pistes, si elle veut pouvoir lui être d’une certaine aide. Elle a besoin de voir les marques du loup-garou supposé pour trouver la faille. « T’es au courant que tes copains vont pas être très heureux de me voir traîner près des corps ? » Elle préfère le mettre en garde – voir les corps, même autopsiés, c’est nécessaire. Peu importe ce pourquoi il a besoin d’elle.


werewolf - they act like they’re our allies, but really, they don’t know what we go through just to get through the day (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

the things we lost, jace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» the things we lost in fire. (bryan)
» (Alexandra) These are the things we lost in the fire ♫
» Things We Lost In The Fire ♦ Kazahal
» shanice & julian ~ things we lost in the fire
» Falcon ◊ things we lost in the fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Downtown :: L'institut-