Partagez | .
 

 You, me and the sofa — Corny

Caleb
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : C'est sur la vingtaine qu'il tire et
∞ job : s'il ne se bat pas, il se tourne les pouces
∞ race : puisqu'il n'est qu'un humain de méridian
∞ univers : avec les W.I.T.C.H
∞ messages : 8
∞ avatar : Adam Gallagher
∞ pseudo/prénom : Slana/Noémie

MessageDim 16 Juil - 0:52

Il ouvre les yeux sur le plafond de l’appartement ce Cornelia, poussant un grognement contre le tube de rouge à lèvres qui lui rentre dans le dos. Il l’avait sentie toute la nuit sans réussir à mettre la main dessus, visiblement il c’était coincé sous le coussin fin. Le jour où Corny lui avait proposé son canapé comme pied à terre elle avait affirmé que celui ci était plus confortable que son propre lit. Au final, Caleb la soupçonnait de l’avoir choisi pour son aspect plutôt que pour son confort. Il grogna de nouveau, se retournant sur le côté en fermant à nouveau les yeux, espérant pouvoir s’endormir à nouveau. Mais c’était peine perdue, la lumière du soleil commençait déjà filtré à travers les rideaux, encore plus fin que le cousin. Il repoussa le plaid et s’assit. Seulement vêtu de son caleçon, il passa de longues minutes à réfléchir comment expulsé Cornelia de son lit pour prendre sa place, mais il réalisa bien vite qu’il ne serait pas capable de tenir tête à la tornade blonde. Avec un soupire il se leva pour rejoindre la sale de bain.

Il y passa quelques minutes, sans plus, s’assurant seulement de ne pas avoir bavé sur son si joli minois puis il rejoint la cuisine cherchant quelque chose à se mettre sous la dent. Il prit le paquet de céréale préféré de la jolie blonde, en versa le contenu dans un bol et commença à manger dans le calme au quel il avait droit. Il le savourera, sachant déjà qu’elle ne tarderai pas à apparaitre et se mettre à parler de la vie de Cornelia, le nouvel épisode tant attendu par Cornelia. Elle était agaçante, c’était certain, mais elle avait aussi un petit éclat dans les yeux qui ne laissait pas le rebelle de Méridian indifférent. Même quand les autres membres du groupe  avait offert de l’héberger, il c’était assez facilement tourner vers le beau sourire que lui avait offert Corny ce jour là, et malgré les prises de becs ainsi que les discourt interminable sur la fantastique vie de Cornelia, il ne regrettait pas son choix, bien qu’il adorait le canapé d’Irma quand l’atmosphère était trop Cornelianesque.

Il c’était déjà resservie bien trois fois en céréale quand la gardienne émergea de sa chambre en pyjama. Discrètement, Caleb laissa courir ses yeux sur les courbes délicates de la gardienne avec un petit sourire idiot sur les lèvres, puis quand celle-ci s’approcha du paquet de céréale qui savait maintenant vide, il plongea la tête dans son bol pour ne pas entendre la question qui allait l’achever. Il savait qu’il allait avoir droit à plusieurs minutes de plainte à la Corny, mais malgré tout, il ne regrettait pas son geste, réalisant qu’il était rassasié et qu’il restait un fond de céréale il tendit son bol vers la blonde « tu veux le reste ? » Il lui fit un clin d’œil séducteur au cas où celui là pourrait lui faire échapper à un sermon de la demoiselle.


rebel man
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornelia Hale
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 19 ans
∞ job : Étudiante
∞ race : Gardienne de Kandrakar
∞ univers : W.I.T.C.H
∞ messages : 159
∞ avatar : AnnaSophia Robb
∞ pseudo/prénom : Laure - Promesse

MessageDim 16 Juil - 22:23

Son réveil affichait neuf heure du matin, quelques rayons de soleil, filtrant à travers ces volets. Elle se redressa, position assise, pour étirer ces bras, en grand, et voir son reflet, horrible, dans son miroir. Sa longue tignasse blonde, était en pétard. Littéralement. Elle n’aurait pas pu mieux faire, même en mettant un vrai pétard dans ces cheveux. Il fallait qu’elle arrange ça, et ce, même si ces prochaines minutes ne consisteraient qu’à aller prendre son déjeuner dans son salon. Même au réveil, elle ne pouvait garder une tête aussi horrible. Passer en rapide coup de vent, dans la salle de bain, un parfum d’homme, chatouilla ces narines, mais ce n’est qu’une fois dans le salon, face au fait accompli, qu’elle se rappela, que dans sa gentillesse ultime, elle avait proposer à Caleb, son canapé. En faite, ce n’était pas tant, de la gentillesse – Cornelia, et gentillesse ? Non – mais bien plus, une envie d’éloigner les filles, de lui. Et de le rapprocher d’elle. Et ça fonctionnait assez bien, puisque personne ne débarquait jamais chez Cornelia. C’était déjà assez dur, de la supporter chaque jour, sans en plus, s’infliger des visites quotidiennes chez elle. Elle le savait.

Elle resta quelques secondes immobiles, s’insultant en silence, ne pas s’être rappeler sa présence, et, dans même cas, ne pas avoir fais un effort vestimentaire plus poussé. Elle se remerciait déjà d’avoir mis un coup de brosse dans ces cheveux. Elle avait au moins limiter les dégâts. De toute façon, elle n’avait pas cinquante façons de réagir. Elle n’allait pas faire machine arrière. Même si c’était la loose, de se présenter ainsi, face au gars qui la faisait craquer, ça aurait été pire de filer ce changer. Ça l’aurait trahi. Plus qu’elle ne l’était déjà. La prochaine fois, elle penserait à s’habiller, et même se maquiller, même juste pour le déjeuner. Elle s’approcha du comptoir, et, à la vue de son paquet de céréale vide, elle en oublia toute la gêne, lié à ses vêtements. « Tu as finis mes céréales préférés ? » Un cri aigu, dans un hoquet de surprise. C’était son dernier paquet. Elle était furibonde. Ça y est. Mais comme d’habitude, ça lui passerait vite. « Tu ne crois quand même pas pouvoir vider mes placards impunément ? » Elle était fière d’avoir placer un mot assis compliqué, dans sa phrase. Ça montrait que malgré les apparences, elle n’était pas stupide. « Va falloir que j’aille faire les courses à nouveau. C’est pas possible de manger autant. Sérieusement, t’es quoi ? Un ogre ? » A ces yeux, seul ces créatures immondes, pouvaient manger autant. « Tu n’auras qu’à m’accompagner. Tu comprendras l’horreur de faire des courses, surtout avec une femme.  Peut-être que ça te passera l’envie de vider mes placards sans mon autorisation. Surtout mes céréales préférées. » Elle n’avait pas fais les choses à moitié. La tempête Cornelia avait encore frappé. Mais puisqu’il était coincé sur terre, autant qu’il se fasse à la vie d’ici. Et ça commençait par apprendre les petites habitudes, telle que faire des courses. Et comme s’il s’était rien passer, toute sa colère disparu, lorsqu’il lui proposa la fin de son bol. C’était la magie Hale. Capable de passer d’une émotion, à l’autre, en un rien de temps. Et là, c’était l’excitation. Celle de pouvoir déjeuner dans le même bol, à la même cuillère que Caleb. Elle s’en donnait à cœur joie, et sauta presque sur le bol, une fois la cuillère en main.  Au ange. « Que comptes-tu faire, aujourd’hui ? » Ça aussi, c’était un talent bien à elle. Capable de changer de sujet, comme ça. Elle devait aller en cours, en début d’après midi, et il ne pouvait pas l’accompagner. Il allait falloir qu’il trouve une occupation seul.



La vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons. Devant l'eau profonde, tu choisis ta vision. Tu peux voir à ton gré, le fond immobile ou le courant, la rive ou l'infini. Tu as le droit ambigu de voir et de ne pas voir. Tu as le droit de vivre avec le batelier ou de vivre avec une race nouvelle de fées laborieuses, douées d'un goût parfait, magnifiques et minutieuses. ▲ (Contact messagerie sur Paige, ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : C'est sur la vingtaine qu'il tire et
∞ job : s'il ne se bat pas, il se tourne les pouces
∞ race : puisqu'il n'est qu'un humain de méridian
∞ univers : avec les W.I.T.C.H
∞ messages : 8
∞ avatar : Adam Gallagher
∞ pseudo/prénom : Slana/Noémie

MessageLun 7 Aoû - 14:27

Les protestations de la gardienne entraient par une oreille et ressortait de l’autre. Caleb n’était pas vraiment du genre à se formaliser pour un truc pareil. Pourtant il laissait son regard sur elle, si ce qu’elle disait ne l’intéressait pas le moins du monde, sa façon de le faire en revanche, éveillait pleins d’idées loin d’être catholique dans sa tête. Ses yeux glissaient sur ses épaules, dénudé, la petit brettelles droite de son débardeur avait glissé sur le côté. Caleb se mordit les lèvres pour essayer de chasser toutes ses pensées impures, mais rapidement ses yeux se posèrent sur sa poitrine, moins d’une seconde, mais juste le temps d’apprécier et de descendre sur ses hanches. Ce sont les paroles de Corny qui le sortir de sa contemplation alors qu’elle portait la cuiller qu’il avait eu quelques instants auparavant dans la sienne  « Des courses ? Avec toi ? À Meridian je suis un soldat, on me l’apporte la nourriture. Ne crois pas que je vais te pousser ton caddie comme tout ses types qui n’ont pas de couilles. » Ses yeux se reportèrent sur elle alors qu’elle mangeait. Quelque chose avait changé ses derniers jours, mais il ne saurait dire quoi pour l’instant. À moins que son bas ventre en ai une petite idée visiblement. Soudain gêné, Caleb remerciait le ciel que le bar puisse le cacher à la vue de la gardienne.

« Aujourd’hui ? » Qu’avait-il prévu de faire aujourd’hui ? Et le visage de la grand mère d’Hay lin s’imposa à lui. Son bas ventre reprit une position tout à fait normal étrangement, et il remercia ses dieux tout en reportant sur le visage de Corny qu’il trouva soudain à croquer. Il secoua la tête, essayant tant bien que mal de reprendre ses esprit.  « Je dois aller aider Yan Lin au restaurant. » C’était une très bonne excuse pour s’éclipser rapidement. Il se leva soudain, comme sur ressort pour empêcher ses penser de divaguer à nouveau et disparut dans la salle de bain pour prendre une douche froide.

Quand il réapparut dans le salon, Cornélia était déjà prête pour la journée, et la petite robe qu’elle portait n’arrangea rien au problème de Caleb qui du se retourner en prétextant avoir oublier un truc dans la salle de bain. Il se regarda alors dans la glace en ce demandant bien ce qui pouvait lui arriver. Puis la vérité lui apparut  « Merde.. » Pas elle, pas Corny, pas cette fille superficielle qui lui tapait sur le système. Et pourtant, il fallait se rendre à l’évidence, il avait choisi son canapé à elle, partagé ses céréales et passer de longues minutes à penser à toutes les parties de son corps visible. Il poussa un long soupire, avant de prendre son courage à deux main pour sortir de la salle de bain.  « ça te dérange de me déposer ? » Pourquoi ? Pourquoi avait-il dit ça ? Il avait besoin de s’éloigner d’elle. Il remarqua qu’elle semblait chercher quelque chose dans le canapé  « tu cherches ton rouge à lèvres ? Il m’est rentré dans le dos toute la nuit. » Il se pencha pour l’aider à chercher et quand il mit la main dessus il se redressa si brusquement que son visage se retrouva tout proche de celui de la gardienne. Il déposa le tube dans sa main en soufflant presque sur son visage  « tiens, le voilà. »


rebel man
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You, me and the sofa — Corny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ✝ maybe i like this rollercoaster ; 22/02 ; 13h58
» Polymnie Leéda, une déesse grecque ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Sunset Valley :: Wisteria Lane-