Partagez | .
 

 la chasse à la grenouille - corny d'amour

Irma Lair
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix neuf ans
∞ job : étudiante
∞ race : fée, gardienne de kandrakar
∞ univers : w.i.t.c.h.
∞ messages : 32
∞ avatar : holland roden
∞ pseudo/prénom : burning bruise., alex

MessageVen 14 Juil - 21:37



Quoi de mieux qu'une soirée dans son bain ? Pour Irma en tout cas, il n'y avait rien de plus satisfaisant. Sa baignoire avait le don de lui faire oublier tous ses soucis, même si cette fois ci, une partie de son cerveau continuait à s'activer. Gardienne de Kandakar. C'était la classe, sans aucun doute mais c'était... totalement dingue et même si elle ne l'avouerait pas, assez effrayant. La grand mère d'Hay Lin n'avait malheureusement pas évité le sujet des nombreux monstres qu'elles auraient à affronter. Cela aurait été plus simple d'avoir des pouvoirs et de chiller mais devenir une espèce de super héroïne était assez gratifiant. Qui n'en avait jamais rêvé ? Elle ressortait finalement la tête de son bain pour accomplir quelques expérimentations. Elle se concentrait, essayant de former des formes avec l'eau de son bain.

Au bout d'une vingtaine de minutes - et quelques inondations - la sonnerie de son appartement retentit. Une fois, deux fois, troooooooooois fois puis quelqu'un commença à tambouriner à la porte. Elle s'emmitouflait autour d'une serviette qu'elle coinçait sous son aisselle, courant au travers de son appartement. Elle jetait un coup d'oeil à l'horloge, fronçant les sourcils. Vingt trois heures. Elle n'attendait pas de visite ce soir. Elle arrivait finalement à sa porte et regardait par le judas. Martin, un œil fermé, semblait déterminer à voir à travers l’œilleton. Elle roulait des yeux, hésitait quelques secondes et ouvrait la porte. Sa mâchoire se décrocha quand il aperçut sa tenue ce qui la fit rouler des yeux encore une fois. « Qu'est ce que tu veux, Martin ? » Elle n'avait aucune intention d'être aimable, elle était à deux doigts de faire une parfaite représentation de Cornélia avec un nez cassé dans son bain. « Hmpf.. Ben.. Ze voulais... Zais pas... » Elle le voyait tituber devant elle. Déchirer à 23 heures, c'était assez pitoyable tout de même. « T'es complètement déchiré Martin, rentre chez toi. » Elle commençait à refermer sa porte quand il l'arrêta de son pied et se jeta sur sa bouche. Elle écarquillait les yeux de surprise et quand ses lèvres entrèrent en contact avec les siennes, elle les refermait comme pour empêcher cette scène. Le contact fut bref puis plus rien. Elle rouvrait les yeux, surprise et observait avec effarement qu'il n'était plus là. Couac. Elle baissait la tête pour découvrir une grenouille à ses pieds. Oh, putain... C'est quand même pas... « Martin ! » criait elle, alors que la grenouille commençait à prendre la fuite. Elle refermait sa porte et courait à sa poursuite. Couac. Couac. Couac. « Me nargue pas et reviens par là ! » What. The. Hell.


And don't you ever call me sweetie-lips.
In real life, I’m so brutally honest that it almost works against me sometimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornelia Hale
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 19 ans
∞ job : Étudiante
∞ race : Gardienne de Kandrakar
∞ univers : W.I.T.C.H
∞ messages : 156
∞ avatar : AnnaSophia Robb
∞ pseudo/prénom : Laure - Promesse

MessageSam 15 Juil - 0:53

Toutes ces histoires, gardienne de Kandrakar, ces pouvoirs pour contrôler la terre. Cela avait foutu un bordel monstre dans sa vie. A un tel niveau, qu’aujourd’hui, elle ne savait plus à quoi s’en tenir. A tel niveau, que quand ces parents, sa sœur, avait un retard, à peine de quelques minutes, elle s’imaginait n’importe quel scénario. Que c’était sa faute. Qu’ils étaient en danger. Parfois, lorsqu’elle fermait les yeux, elle rêvait que lorsqu’elle mettrait pied à terre, le lendemain, ce ne serait qu’un mauvais cauchemar. Quelle aurait oublié ces mésaventures. Mais chaque matin la déception était là. Sa vie était toujours pareille. Pourtant, elle aurait aimé se contenter de simple routine, comme n’importe quelle autre fille, de son âge. Juste se préoccuper de garçon. De maquillage. De fringue. Elle aurait du passer ces journées, à vider les magasins, et non à s’entraîner, à contrôler ces pouvoirs, afin de mener son rôle au mieux. C’était sa faute, c’est vrai, elle n’avait pas voulu croire à ces idioties, au début, et avait continuer à nier en bloc, alors que son groupe, commencer à s’entraîner avec leurs pouvoirs. Elle avait pris du retard. Et ne pouvait s’en prendre qu’à elle.

Elle était partie marcher, ce soir là. Se vider la tête. Un conseil que la grand-mère d’Hay Lin lui avait donné, et qu’elle avait bien retenu, c’est qu’avec des pouvoirs comme les leurs, leur premier défi, était de contrôler leur propre émotion. Faire le vide, et le calme. Sinon, ça mènerait à la catastrophe. Et, à mesure que la jeune gardienne avançait sur l’herbe fraîche, elle laissa ces doigts volés, dans un rythme soutenu, et gracieux, laissant ainsi une traînée de pâquerette pousser derrière elle, alors qu’ils étaient loin d’être dans une saison favorable à leurs poussées. Même si c’était loin d’être la perfection, elle trouvait qu’elles s’en sortaient assez bien, pour des débutantes. Encore quelques couac, mais ce n’était pas une catastrophe.

Un cri, entendu par la fenêtre ouverte, cassa sa concentration. Deux remarques successive apparurent. D’abord, ce cri lui rappelait quelque chose. Et elle était bien loin de son propre quartier. Elle s’était égaré, dans ces pensées. Puis, une autre remarque. Elle se trouvait dans le quartier d’habitation d’Irma. Elle en reconnu même l’immeuble. Pas étonnant que ce cri lui semble familier. Elle hésita, à tracer son chemin. Elle, et Irma, c’était pas l’amour fou. Si elle montait ces marches, elle allait sans doute encore se fritter. C’était une mauvaise idée. Un autre jour, elle l’aurait laissé à ces galères. Mais pas aujourd’hui. Après leurs mésaventures, elle se rendait compte que c’était peut-être grave. Au pas de courses, elle poussa la lourde porte de l’immeuble, et gravi les marches jusqu’à l’étage d’Irma. Elle n’eut pas besoin d’une boussole, pour la trouver, elle courait dans les couloirs. Elle essayait d’attraper quelque chose, semblait-il. Quelque chose qui ressemblait.. A une grenouille. Une grenouille ! Bon sang ! « Qu’est-ce que tu as encore fichu ? » Parce que c’était forcément sa faute. Et même si la jeune blonde, voyait son amie désespérer à l’idée d’attraper cette grenouille, elle n’allait pas l’aider. Hors de question. Elle n’allait pas toucher à un animal aussi répugnant. Beurk. En plus elle venait, le matin même, de refaire sa manucure. « Pourquoi donc essaies-tu d’attraper cette horrible chose, qui va sans doute t’offrir des bactéries jusqu’à la fin de ta vie ? » Elle voulait bien faire des efforts, pour aider les gens, prendre son rôle à cœur. Mais ça, non. C’était dégueulasse. Horrible. Et incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irma Lair
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix neuf ans
∞ job : étudiante
∞ race : fée, gardienne de kandrakar
∞ univers : w.i.t.c.h.
∞ messages : 32
∞ avatar : holland roden
∞ pseudo/prénom : burning bruise., alex

MessageMer 19 Juil - 15:35



Encore enroulée dans sa serviette, elle commençait à courir après la grenouille qui s'enfuyait par son couloir. C'est quoi ce bordel ?! Venait elle vraiment de le transformer en grenouille ? Quand la grand mère d'Hay Lin les avaient prévenus de l'évolution de leurs pouvoirs, elle ne s'attendait définitivement pas à ça. « Qu’est-ce que tu as encore fichu ? » Elle relevait la tête de la grenouille fuyarde pour découvrir Cornélia à son étage. Qu'est ce qu'elle fichait ici ? « Cornyyyy ! Tu tombes bien pour une fois ! » Elle accentuait sur ce surnom, Corny, qu'Irma avait trouvé il y a quelques temps et que Cornélia détestait au plus haut point. Ce qu'elle avait noté, bien évidement et elle se faisait un plaisir de lui rappeler à chaque fois qu'elle le pouvait. Elle adorait emmerder Cornélia, il y avait quelque chose chez elle d'irrésistible et elle ne pouvait pas se contrôler. Le fait que Cornélia réponde n'arrangeait rien, bien évidement. Elle roulait des yeux au commentaire de Cornélia. « La chasse à la grenouille, tu connais pas ? C'est mon activité préféré du mardi soir. » La grenouille reprit sa route, voulant certainement s'enfuir loin d'ici. Si Martin était encore conscient à l'intérieur, il voulait probablement s'éloigner le plus d'elle. « Coince là ! » Elle la pointait du doigts et espérait que Cornélia se bouge les fesses. « C'est Martin ! » Elle recommençait à courir, bousculant Cornélia au passage et suivait la grenouille qui dévalait à présent les escaliers.


And don't you ever call me sweetie-lips.
In real life, I’m so brutally honest that it almost works against me sometimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornelia Hale
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 19 ans
∞ job : Étudiante
∞ race : Gardienne de Kandrakar
∞ univers : W.I.T.C.H
∞ messages : 156
∞ avatar : AnnaSophia Robb
∞ pseudo/prénom : Laure - Promesse

MessageHier à 17:24

Pourquoi s'était-elle trouvée là ? Et pourquoi avait-elle eu l'idée de monter rejoindre Irma ? Pourquoi ne l'avait-elle pas laisser dans sa galère ? Elle aurait déjà bien assez à faire, le lendemain, lorsqu'elle raconterait ces mésaventures à toute la clique. Cornelia se désespérait déjà, à devoir supporter cette folle mésaventure. La chasse à la grenouille, s'était loin d'être son truc. Ces bestioles, horribles, gluantes, et peu ragoutantes. Ca lui en foutait des frissons. Elle n'allait pas toucher ce truc. Pour rien au monde. « Je t'en pris, je tombe toujours à pique, moi » Elle rejeta ces cheveux en arrière, dans un geste exagérer. Typique de sa manière d'être. Elle savait que cela avait tendance à exaspérer ces amies, et c'est aussi pour cela qu'elle ne s'en privait pas. Elle ne pouvait pas grand chose, au fait, que contrairement à ces amies, elle est été élevé dans la richesse. Et sans ces petites manières, elle ressemblerait bien trop, à n'importe quelle autre fille. Et ça, c'était bien hors de question. « Coince là ! » Attendez ! Voulait-elle vraiment que Cornelia touche à ce truc ? C'était ce faire là, beaucoup trop d'espoir. Même sans inclure sa nouvelle manucure, elle n'aurait jamais fais une telle chose. Martin ?! « Martin ?? Bon sang Irma, qu'est-ce que tu as encore foutu comme bordel ? » Elle était déjà sur ces talons, pour poursuivre la grenouille, mais Martin, ou non, elle n'allait pas changer d'avis. Hors de question qu'elle touche à ce truc. Alors qu'ils étaient descendu d'un étage, la jeune blonde aperçu une plante verte, sur l'ouverture extérieur de la fenêtre. Enfin, une plante, c'était plutôt de la mauvaise herbe. Un mélange de ronce, de lianes, qui avaient poussé sur la façade arrière de l'immeuble. C'était une mauvaise idée. Elle préférait éviter d'aggraver la situation, mais à ce rythme, elles n'allaient jamais arrêter cette fichue grenouille. Sans savoir pourquoi, elle tendit une main vers la plante, et cette dernière brisa la vitre, pour venir se rependre dans l'immeuble, barrant la route à ce quadrupède. « Dépêche toi à l'attraper » Avant qu'elle ne trouve un autre moyen, de leur échapper. Elle ne savait pas du tout comment elle allait faire, pour expliquer les dégâts. Ni déjà, comment elle allait faire, pour ramener cette plante, à son état d'origine. « Tu crois que tu peux lui rendre sa véritable apparence ? » Elle entendait du bruit, la jolie blonde. Des bruits de pas, qui venait de l'appartement de l'étage. « On ferait mieux de revenir chez toi » Elle regardait la porte, avec une légère angoisse, prête à la voir s'ouvrir d'une minute à l'autre, sans savoir comment elle allait pouvoir expliquer ça.



La vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons. Devant l'eau profonde, tu choisis ta vision. Tu peux voir à ton gré, le fond immobile ou le courant, la rive ou l'infini. Tu as le droit ambigu de voir et de ne pas voir. Tu as le droit de vivre avec le batelier ou de vivre avec une race nouvelle de fées laborieuses, douées d'un goût parfait, magnifiques et minutieuses. ▲ (Contact messagerie sur Paige, ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

la chasse à la grenouille - corny d'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Derek de Saxe,« En amour comme à la chasse, le vrai plaisir est de braconner. »
» Chasse entre mère et fille
» C'est l'heure de tirer la chasse !
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Allston :: Mystic Falls-