Partagez | .
 

 battle scars (missy)

Clara Oswald
traveling in time
avatar
traveling in time


∞ âge : 29 ans, à jamais.
∞ job : voyageuse dans le temps.
∞ race : humaine...L'est-elle encore seulement ?
∞ univers : doctor who.
∞ messages : 147
∞ avatar : jenna coleman.
∞ pseudo/prénom : t.

MessageVen 14 Juil - 10:34



Où pouvait-il être ? Ce Seigneur du Temps à la chevelure grisâtre, au regard qui reflétait le poids des années écoulées, lui donnant une vieillesse qui pesait sur son âge physique. Où se cachait cet homme qui autrefois l'avait émerveillée, celui qui lui avait donné cette sensation d'être importante, de ne pas être qu'un simple pion dans l'humanité. Un homme qui lui avait donné les clefs de l'univers et de ces nombreux secrets, un homme qui avait de nombreuses faiblesses, une histoire qu'elle connaissait presque par coeur pour avoir plonger dans sa ligne temporelle, malgré certains souvenirs qui restaient flous. Un soupir, main qui glissait dans sa chevelure sombre, observant autour d'elle, espérant peut-être apercevoir sa silhouette au détour d'une ruelle. Naïveté. L'amnésie l'avait frappé, lui ayant fait oublié la moindre parcelle de son existence. Il ne l'avait reconnu auparavant, en quoi serait-ce différent maintenant ? Ses obsidiennes sombres parcouraient une nouvelle fois les visages de ces étrangers qui marchaient dans ces nombreuses allées de façon insouciante. Il y régnait quelque chose d'étrange qui ne cessait de titiller son sixième sens et pourtant elle avait beau chercher, elle ignorait ce qui pouvait clocher, outre le fait que son Tardis ne souhaitait plus décoller. Le ciel se parait d'un manteau de perles scintillantes, ces étoiles dont elle avait eu l'occasion d'en explorer certaines au côté de cet homme extraordinaire. Et en même temps elle était mitigée, mitigée par ce qu'il lui avait infligé en la retirant de sa ligne temporelle, l'empêchant ainsi de mourir, lui donnant une condition peu enviable. Elle ignorait jusqu'à quel point cela l'avait affecté. Son coeur ne battait plus mais continuer d'exister en elle. Elle ressentait les sentiments, vivait comme tout être humain normal, si ce n'était qu'aucun battement n'était perceptible, que ce vide résidait en elle, ce sentiment de ne plus appartenir à la réalité. Elle avait essayée de retrouver Gallifrey, faisant quelques détours par certaines planètes en compagnie de Me, sans succès. Une atterrissage sur Terre avait suffi pour l'emprisonner dans une toile d'araignée dont elle n'arrivait à s'extraire, sans en comprendre la raison. Elle refusait de bouger, de démarrer, plongée dans un silence mortuaire, ce Tardis qu'elle affectionnait, comme une amie proche. Elle soupirait, cils qui effleuraient son épiderme, se perdant dans ses pensées durant quelques secondes, pas qui la guidaient au hasard dans la pénombre, s'arrêtant devant ce qui semblait être une boîte de nuit. Elle n'avait jamais été friande de ce genre de lieu, plus sérieuse que fêtarde durant son adolescence, malgré son côté emplie de folie qui l'avait poussée à relever certains défis. Elle observait le bâtiment durant quelques secondes, hésitante avant de pousser un autre soupir. Pensait-elle réellement que ca allait apporter une solution à ses problèmes de s'enfoncer dans un monde qui n'était véritablement le sien ? « Mieux que d'attendre que cette fichue console redémarre en tout cas. » marmonna t'-elle à elle-même, esquissant quelques pas vers la porte qui s'esquissait, porte qu'elle poussait pour entrer ainsi dans cette ancre nocturne et délurée. Elle regrettait déjà sa décision après quelques pas esquissés à l'intérieur, musique qui résonnait, piste de danse envahie de toute part, bousculades, l'ivresse, bref un bordel qu'elle ne pouvait que mirer avec ses prunelles décontenancées. « J'ai besoin d'un verre. » soupira t'-elle en se dirigeant vers le bar, s'installant sur un tabouret, essayant de héler le barman, appelé de toute part par une foule qui ne faisait que s'accroître autour du comptoir. « Génial. » Un nouveau soupir, coulant un rapide coup d'oeil aux alentours, s'attardant sur le DJ qui animait la soirée. Un visage dont elle n'arrivait à se détacher, qui lui était étrangement familier...Bien trop familier. Le choc agrandissait ses prunelles devant cette rencontre des plus inattendues . « ...Missy ? » Elle lui ressemblait trait pour trait, à part quelques mèches de couleurs dispersées dans sa chevelure. Cela était bien sa veine et elle avait du mal à l'admettre mais elle était sans aucun doute la seule personne qui pouvait l'aider à retrouver le Docteur. Cette idée ne l'enchantait, celle de s'approcher de la femme qui lui avais pris Danny, ayant réduit à néant ce bonheur qu'elle s'était petit à petit construit, mais elle n'avait guère d'autres options, aussi sautait-elle du tabouret, se mêlant à la foule pour rejoindre cette Timelady qui s'était glissée dans l'arrière salle le temps d'une pause, pause qui ne serait de tout repos. Elle inspirait profondément, sa démarche devenant plus rapide jusqu'à l'apercevoir de dos. « Missy ! » s'écria t'-elle pour attirer son attention, effectuant une légère course pour arriver à sa hauteur sans pour autant être essouffler, encore un effet secondaire de sa condition actuelle. « C'est bien vous ? » demanda t'-elle d'emblée, plissant des yeux en l'observant plus attentivement. C'était elle. Mais différente, quoi que cela ne devrait l'étonner au vu de sa folie psychopathe dont elle avait déjà eu plusieurs avant goût. « Le Docteur, où est-il ? » Un murmure à son encontre, ses prunelles ne se détachant des siennes, en attendant sa réponse, même si c'était risquer, comme toujours, oubliant presque qu'elle n'était pas censée être en vie et qu'elle était apparue tel un fantôme devant la Timelady.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy
alien
avatar
alien


∞ âge : ~2800 ans (en apparence 51 ans)
∞ job : Voyageuse spatio-temporelle / Disc Jockey Professionnelle.
∞ race : Je suis une Dame du Temps (Seigneur du Temps), originaire de Gallifrey
∞ univers : Docteur Who
∞ messages : 110
∞ avatar : Michelle Gomez
∞ pseudo/prénom : Ansley

MessageSam 15 Juil - 21:48

ft. Missy

ft. Clara Oswald

「  Battle Scars 」

« Pitié, je ferais n’importe quoi. Laisse-moi vivre. Je suis ton amie. Je sais que je vais mourir … » supplie-je le docteur.

À genou sur un coussin, j’observe le douzième docteur au regard sombre devant moi. Sa main gauche sur le levier, prêt à exécuter la sentence. Mon attention est sur lui et sur ce qu’il va faire, il ne va tout de même pas obéir à un homme qui se réjouit de la mort d’une Dame du Temps ! L’inquiétude et la peur grandissent en moi, j’ai bien l’impression que si. Je n’y réchapperai pas cette fois-ci, je dois garder mon sang-froid.

« Je ferais le bien. Je le promets, je passerai du côté du bien. Pitié. Apprends-moi comment faire… le bien. » lui dis-je tout en me retenant de pleurer.

Mon regard est plongé dans celui du docteur, mes paroles ne lui fait ni chaud, ni froid. Il faut que je trouve une solution. Je n’ai pas très envie de mourir aujourd’hui.

« Je dois dire … La vérité. Sans espoir, sans témoins, sans récompense. Je suis ton amie. » dis-je au bord des larmes.

Rien n’y fit, il actionna le levier et je me reprends quatre arcs électriques dans le corps. La douleur est intense, mais ne dure que quelques instants. Levant les bras et la tête, j’hurle le nom du docteur tout en m’effondrant.

Je me réveille en sueur dans mon lit, observant le plafond rougeâtre de ma chambre. Je me frotte le visage tout en repensant à ce cauchemar. Je reste couchée pendant plusieurs minutes avant de me décider à me lever. J’en profite pour mettre de la musique. Passant ma main dans ma longue chevelure, je m’étire puis observe la décoration. Bien que la partie supérieure soit rouge, je peux apercevoir ce que fut l’univers avant son effondrement.

Je ressens de plus en plus ce vide dans mon existence. Je ne peux me faire à l’idée de ne jamais retrouver MON DOCTEUR. De devoir me « contenter » uniquement de sa dixième incarnation, ce n’est pas tout à fait pareil bien qu’il soit le docteur. Je me souviens très bien de notre relation houleuse quand j’étais encore Harold Saxon. Et j’ai la nette impression qu’il m’a déjà remplacé par Madman. Il me met dans une situation très délicate. Et pourtant, j’ai fait une promesse à sa version plus âgée : que je ferais le bien … Mais c’est très mal parti, sans mon guide, je suis perdue.

M’asseyant sur une chaise tout en appuyant ma tête sur mon point, des larmes coulent le long de mes joues. Ce n’est pas la première fois que mes sentiments ressurgissent ainsi. Et la chanson que j’écoute « Jace Everett - Bad Things » n’arrange rien. Je me laisse emporter par l’émotion, elle est de plus en plus vive. Soupirant à cette situation, cela ne peut pas continuer ainsi. Il faut que je le retrouve quoi que cela me coute.

Mais avant de continuer mes recherches intensives, je dois aller faire mon travail de disc-jockey au Burlesque Lounge. Cela m’était complètement sorti de l’esprit, me levant je me dirige alors vers ma salle de bain pour me préparer. J’ai encore le temps, je commencerai dès la tombée de la nuit (elle viendra d’ici quelques heures). Je vais devoir y être bien avant pour les préparatifs. Je n’ai pas une minute à perdre.

Quittant ma chambre, je me dirige alors vers ma salle de bain pour prendre une douche bien méritée. Cela me fait un bien fou, reposant et relaxant tout en écoutant toujours la musique diffusée. Fermant les yeux tout en levant la tête, je réfléchis à comment je vais pouvoir tenir parole en devenant une bonne fille. Ma tâche n’est pas aisée, car ma nature de psychopathe prend le dessus. N’oublions pas que tout récemment, cette nature s’est déchaînée contre des adolescents en compagnie de ma nouvelle « amie » : Harley Quinn.

Rouvrant mes yeux, je termine ma douche et prends mon linge. Je m’observe pendant plusieurs minutes devant le miroir. J’ai véritablement la tête d’une sauvageonne ainsi, posant ma main dessus. J’esquisse un léger sourire et m’en va me sécher. Je m’occupe alors de donner une allure frisée à mes cheveux et en profite au passage pour me faire mes fameuses mèches de couleur. Par la suite, je prends mon maquillage et fais quelque chose de plus festif que d’habitude.

Une fois prête, je prends avec moi mon tournevis sonique et le range dans ma poche. Au passage, je n’oublie pas de me prendre des Jelly Belly. Marchant à grands pas dans les longs couloirs de mon TARDIS, j’arrive vers une grande grille qui s’ouvre. À ma gauche, se trouve ma bibliothèque et en face de moi, un escalier en colimaçons qui descend en direction du centre de contrôle de mon vaisseau. M’appuyant contre la barrière en boit, je commence à chanter :

« I'm the kind to sit up in his room. Heart sick an' eyes filled up with blue … »

Descendant les marches, j’arrive au centre de la pièce tout en vérifiant que tout soit bon. La lumière centrale fait penser à une lumière divine ou produit par le soleil, car la voute de mon vaisseau ressemble à un énorme astre. Cessant de chanter, je quitte alors mon TARDIS pour me retrouver dehors entourée de ruine. Je me trouve dans la partie la plus éloignée sans être trop proche de la forêt. C’est là que je me suis installée, c’est l’endroit idéal pour la Maîtresse. Un coin isolé et tranquille loin de la ville et loin des autres Seigneurs du Temps. Pas question de les avoir comme voisin. Mon vaisseau a pris la forme d’une vulgaire ruine sans intérêt.

Je me mets en marche en direction du Burlesque Lounge. Cet endroit dégage vraiment quelque chose de mystérieux et cela me met bien. J’aime ce genre d’endroit, là au moins, je suis tranquille. Loin du brouhaha parfois difficilement supportable de la ville. J’en ai pour au moins une bonne heure de marche à pied pour arriver à destination.

Arrivé devant l’entrée de l’établissement, je montre patte blanche pour pouvoir y entrer et commencer mes préparatifs. La nuit va être très longue, rien d’insurmontable pour une Dame du Temps. Je m’occupe de la table de mixage pour régler la sonorité sous le regard du chef de la sécurité. Tout en sortant mon casque, je fais les réglages nécessaires. Je m’efforce de sourire pour éviter de leur montrer que je suis démoralisée par mes recherches infructueuses.

Pour le moment, il n’y a pas grand monde dans cette salle. Elle va se remplir petit à petit que l’astre lumineux va décliner. Ce qui me laisse le temps que tout soit parfait. J’en profite également d’exercer ma voix en chantant :

« Hey Missy you're so fine, you're so fine you blow my mind. Hey Missy! Hey Missy! »

Je me mets alors à rire puis à me remettre au travail …

Quelques heures plus tard …

La soirée bat son plein, je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde ce soir. Je suis encore une parfaite inconnue et pourtant, il y a tant de gens qui viennent m’écouter. Apparemment mon travail semble satisfaire la clientèle, n’est-ce pas le but recherché ? Tout en dansant avec énergie, je mix la musique tout en bougeant la tête. Plus le temps passe, plus je deviens hystérique. Je me sens si bien derrière les platines, cet amour pour ce type de musique à débuter après avoir quitté la planète des Daleks. J’ai voyagé sur d’autres mondes pour en apprendre un peu plus sur ce style musical.

Le son produit me donne une ivresse à en faire pâlir le rythme de mes deux cœurs. L’avantage de faire cela est que cela me permet d’oublier mes soucis liés au douzième docteur. Bien que je n’oublie pas la mission que je me suis fixée : le retrouver. Posant ma main sur mon casque, que je viens de mettre, je bouge ma tête frénétiquement. Je vais bientôt pouvoir prendre une petite pause et en profiter pour boire du bon thé à l’anglaise.

Voilà une bonne pause méritée tout en me dirigeant vers l’arrière-salle. Je demande à ce qu’on m’apporte du thé vert. Alors que je pensais être seule, j’entends une voix que je croyais à tout jamais disparue ! Me figeant sur place, je me retourne brusquement pour y découvrir Clara Oswald ! Mon regard est incrédule par rapport à ce que je vois. Non cela ne peut être elle ! Elle est morte. C’est impossible … Ces anomalies temporelles semblent être beaucoup plus importantes que je le pensais.

« Clara Oswald ! Quelle bonne surprise … » dis-je sur un ton non réjouie.

Il ne manquait plus qu’elle … Pitié tout sauf Clara ! Mon regard devient alors vide complètement vide. J’aurais préféré que ce soit le douzième qui me retrouve.  Je ne trouve pas de mot pour continuer à parler. Je suis complètement perdue, je n’y comprends plus rien alors que d’habitude, il ne faut pas longtemps à une Dame du Temps pour comprendre les choses.

« Le Docteur, où est-il ? » me demanda-t-elle.

Géniale … La question qui tue, où se trouve ce cher docteur. Reprenant mes esprits, je la fixe du regard. Un regard qui en dit long sur la réponse qui va être donnée par la suite. Moi qui voulais absolument oublier ce problème. Je vais être forcée de lui répondre, fermant les yeux. Je lui dis alors :

« Je … ne sais pas où il se trouve. Enfin c'est compliqué, car il y a bien un docteur. Mais ce n'est pas celui que nous avons connu. C'est sa dixième incarnation qui se trouve dans cette ville. » dis-je sur le ton de l’émotion.

Si cela continue ainsi, je vais finir par craquer. Je suis incapable de le savoir, je me sens démunie face à cette situation.  

« C’est un mystère parce que sa douzième incarnation se trouvait en ma compagnie avant d’arriver ici. Il … était avec moi lors de mon exécution. Quand la sentence fut appliquée, j’ai perdu connaissance. Je ne devrais même pas être en vie, mais enfermée dans une chambre quantique. Il m’a sauvé la vie. À mon réveil, j’étais seule … » lui explique-je en retenant mes larmes.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

battle scars (missy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» We all have battle scars
» Warhammer Battle
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Quelqu un, pour les intime Missy
» gobelins battle = grot's 40k ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Forest Lawn-