Partagez | .
 

 De quelle espèce es-tu ? [Peter]

Elliana Marshal
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 24 ans
∞ job : Etudiante, encore peu de temps, mais aujourd'hui, elle vaque à ces occupations
∞ race : Moroï
∞ univers : Inventé de Vampire Academy
∞ messages : 88
∞ avatar : Alona Tal
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageJeu 29 Juin - 21:46

Je me souvenais, de ma première prise. Comme si c'était hier. J'étais loin de savoir me battre, aussi bien qu'aujourd'hui. D'ailleurs, je peux même dire avec assez d'assurance, que si mon frère n'avait pas été à mes côtés, je ne serais plus ici, de ce monde. Et c'est pour ça, que je m'en rappelle si bien. Parce que j'ai bien failli perdre la vie, ce jour là. Mais aussi parce qu'il s'est agis de l'une des rares opérations que j'ai mené avec mon frère. Nous ne faisions pas équipe. Le choix de mon frère, qui préférait partir seul, de son côté. Et c'était sans doute mieux ainsi. Au moins, je n'avais pas à supporter de voir les coups, qu'il acceptait de prendre, sans broncher, parce que la douleur le rendait plus réel. Même aujourd'hui, je ne comprends pas ce que cela signifiait. Même alors qu'on son absence à mes côtés, me détruit, jour après jour, je n'imagine pas me faire du mal, pour faire disparaître cette souffrance intérieur. Car c'est elle, qui provoque ma haine. Ma rage. Et qui ne me rend que meilleure, dans mes combats, contre ces monstres. C'est elle qui me rappelle pour quoi je me bats, jour après jour. Mais aujourd'hui, après plus d'un mois, passé sans mon frère, je regrette de ne pas avoir pu passer plus de mission avec lui. J'aurais aimé avoir ce genre de souvenir, avec lui. Au lieu de ça, le dernier souvenir qu'il me reste de lui, notre dernier échange, est une dispute, avant que je ne claque la porte. Voilà, sur quoi il sera parti..

Et c'est un peu nostalgique, et en mémoire à mon frère, que j'ai décidé de retourner faire mon boulot, au milieu de la forêt, ce soir. La nuit est tombée depuis plusieurs heures. Le matin était plus très proche maintenant, mais le soleil n'allait pas se lever de suite. La lune est haute dans le ciel. Ronde. Pleine. Et, bien que roder seule, dans en pleine soirée, quand l'on connaissait toutes ces créatures, était dangereux, plus encore, lorsque ces créatures étaient notre ennemi, je n'avais pas peur, d'être là. Je savais que contrairement à la dernière fois, j'étais paré à toute éventualité. Je m'étais amélioré, à tous les niveaux. Au combat au corps à corps. Au tir. A la distraction. J'avançais. Pas après pas. Dans le silence. Du moins, aussi silencieusement que je le pouvais, pour une être humaine. J'étais sur mes gardes, sans montrer aucun signe hostile. J'avais des armes sur moi, mais aucune d'elle, dans les mains. Je ne les sortirais, qu'en cas de besoin. Après tout, la forêt regorgeait aussi de randonneur, inutile que je leur fasse peur. Et je savais, que quelqu'un était proche. Et puisque je n'avais aucun frison, caractéristique de l'approche d'un vampire, cela devait forcément être un humain, qui rodait au alentours. Le genre d'humain qui appréciait faire des mauvaise blague, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Hale
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 46 ans
∞ job : enquiquineur
∞ race : werewolf
∞ univers : Teen Wolf
∞ messages : 100
∞ avatar : Ian Bohen
∞ pseudo/prénom : Slana/Noémie

MessageLun 7 Aoû - 0:57

La lune est pleine ce soir, ce qui indique que le jeune loufto que je traque depuis quelques semaines sera de sortie. Il avait fait trop de dégâts pour que je n’intervienne pas. Pas que j’étais du genre à me soucier des dégâts matériel et du mal qu’il pourrait faire, mais plutôt inquiet à l’idée que l’existence des loup-garou soit découverte par le commun des mortels. Alors sans attendre ce soir, je parcours la ville. Je sens la pleine lune sur moi, me rendant plus fort, quand un loup sait ce maitriser, la lune attise ses pouvoirs, et quand on est aussi puissant que moi à la base, elle nous rend quasi invincible. Alors que pour ce jeune loup, ce soir se sera tout le contraire, il sera incontrôlable et tuera tout ce qui se présentera sur son chemin.


Je reperds son odeur dans le nord de la ville, il se dirige vers la foret, ce qui n’est pas plus mal, cela me permettra de le maitriser plus facilement et à l’abri des regards. Un sac plein de chaines sur l’épaule, je m’enfonce dans les bois, suivant la piste qu’il m’offre sur un plateau. Soudain, une autre odeur se mêle, celle d’une femme, sans aucun doute, et le gamin la prit en chasse, cela ne fait aucun doute. Leur piste s’entrecroise. Si je ne me dépêche pas un peu plus, il la tuera. Je me mets alors à courir, je l’entends qui grogne, qui se prépare à attaquer. Et la fille entre dans mon champ de vision, alors il ne doit pas être bien loin. J’arrive vers elle, sans vraiment lui prêter attention. Je laisse tomber mon sac « fichez le camp » grognais-je, avant de me tourner vers le côté ouest de notre position. Le loup est là, et sur le point de sauter. C’est alors ce qu’il fait, se jetant sur elle.  Je pousse un hurlement de loup, un de c’eux qui s’entend jusqu’à l’autre bout du pays. Il commence à couiner, comprenant la puissance du loup qui se dresse devant lui. Je laisse mes griffes sortir, mais mon visage lui ne change pas alors que lui est quasiment recouvert de poil. Il sait que s’il la veut, il devra s’en prendre à moi avant, alors il charge. D’un simple coup de bras je l’envoie valser contre un arbre. Il le percute de plein fois, grognant de douleur avant de repartir à l’assaut et je dois mettre tout mes efforts à contributions pour me souvenir que l’objectif n’est pas de le tuer. Jeune et imprévisible. Je le saisis par le coup, le soulevant de terre au dessus de moi, plantant mes griffes dans sa peau pour le calmer par la douleur. C’est sa première pleine lune, il sera instable. Pour la première fois je me tourne vers cette fille qui n’a pas perdu une miette du spectacle « prenez le sac, sortez les chaines et apportez les moi. » Et j’entraine le gamin vers un gros tronc d’arbre pour l’y attacher, attendant patiemment que la fille me rejoigne. « Bougez vous. Il y en a un autre dans les bois. » Je venais de le sentir, plus ancien que celui là, mais tout aussi incontrôlable et déjà en chasse. Nuit de pleine, toujours aussi mouvementé que dans mes souvenirs.


dad, please wake up
Prendre une vie innocente ça ne laisse pas indemne. Tu pers toujours une partie de toi. Une partie de ton âme. Ça l’assombri. Et ce qui était jaune et flamboyant, cède alors la place au plus profond et au plus glacial des bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliana Marshal
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 24 ans
∞ job : Etudiante, encore peu de temps, mais aujourd'hui, elle vaque à ces occupations
∞ race : Moroï
∞ univers : Inventé de Vampire Academy
∞ messages : 88
∞ avatar : Alona Tal
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageJeu 7 Sep - 16:08

Son cœur battait. Faisant pulser le sang dans ces veines. Elle ne s'était pas inquiété d'avantage, à l'entente de quelques feuilles craquer. N'importe qui, pouvait se promener dans cette forêt, de la même manière qu'elle, mais quand c'était devenu des bruits de courses, qui s'approchaient d'elle, elle avait commencé à paniquer. Ce n'était pas dans son style, mais elle avait un mauvais pressentiments. Très mauvais. Elle était presque certaine, que c'était elle, qui était visé, qu'on était en train de l'attaquer. Mais elle ne bougeait pas. A quoi bon, rien de pire que de partir en courant, lorsque l'on était pris en chasse, peu importe ce qui nous courrait après. Elle n'était peut-être plus à l'académie, mais c'était la première leçon qu'on lui avait apprise, et elle l'avait retenu, celle là. Elle ignorait ce qui approchait. Si c'était un strigoï, elle espérait que l'odeur d'Hector, qui flottait autour d'elle, suffirait à décourager n'importe quel vampire. Si c'était autre chose, elle n'avait plus qu'à s'armer de courage, pour combattre, espérer avoir plus de chance que cette personne. Réussir à vaincre. Elle n'était pas bien armé. Un couteau, et un pieu. Un pieu, qui en plus, ne devait être utile que sur des Strigoïs, donc pas une grande utilité. Elle avait aussi ces pouvoirs, mais c'était risqué, pour le coup. Elle n'était pas certaine de pouvoir en retirer quelque chose. A vrai dire, même si elle s'entraînait, la dernière fois qu'elle les avait utilité, ça ne s'était pas bien terminer. Donc elle toucherait à ces pouvoirs, que si elle n'avait pas d'autres choix. Et l'attaque était sortie de nul part. Une bête. Un loup. Non, en faîte pas un loup. Ca ressemblait à cela, mais ça n'en était pas un. Plus moche. Plus laid. Elle n'eut pas l'occasion de l'observer plus longtemps. Autre chose était sortie d'entre les arbres, pour l'arrêter avant que la bête ne lui saute au cou. Bien qu'elle avait l'habitude, des combats rapides, ces yeux n'arrivaient pas à d'adapter ici. Elle ne voyait qu'un combat flou. Ce n'est que lorsque le combat est stabiliser, qu'elle a l'occasion d'en voir plus. Un loup, s'en était un, mais c'était plus que ça. C'était un loup garou. Une bête hideuse, qu'elle n'avait jamais vu jusque là. Qu'elle n'imaginait même pas l'existence. Elle réagit, quand elle entend la vois, pour la deuxième fois, et bien qu'elle n'aime pas son ton, elle prend quand même le sac, pour en sortir les chaînes. « Le chien, il est devant vous, alors parlez moi meilleur » Elle ne peut s'empêcher cette réflexion, alors qu'elle lui tend les chaînes? Mais en effet, maintenant qu'il le dit, elle entend déjà les pas de courses, d'un second. Au moins, cette fois, elle sait à quoi s'attendre, mais il est déjà trop proche. Comment ce gars, aussi fort et rapide soit-il, pourrait en gérer deux à la fois. Elle le voit apparaître, dans son champ de vision, alors que son sauveur – elle n'était pas sur de pouvoir l'appeler comme cela – a toujours les mains entravées dans les chaînes avec le premier, alors elle réagit. Elle essaie de contrôler son pouvoir, de le faire monter en elle. Et, peu à peu, la terre se fissure, en direction du loup garou qui attaque. Devient plus grande. Jusqu'à creuser un véritable trou entre eux. Elle est fière d'elle, à un sourire sur ces lèvres, jusqu'à ce que le loup bondisse. Et là, elle perd son sourire. Elle tombe en arrière, quand il retombe sur ces pattes, non loin d'elle. Elle recule, autant qu'elle peut. Elle prit, la blondinette, pour que l'autre, il en est fini avec le premier. Elle ferme les yeux, alors qu'elle sent le souffle de la gueule du loup garou. La puanteur. L'odeur du sang. Il a déjà tué. Elle se nourrit de sang, sait le reconnaître. La terre tremble légèrement sous ces mains, mais elle est incapable de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

De quelle espèce es-tu ? [Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle espèce de chouette et ou hiboux préfèrez-vous :3 ?
» Quelle est la base du développement ?
» Quelle est votre bande de prédilection?
» Quelle bande de nazes!
» quelle est cette décoration militaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Forest Lawn :: Forêt-