Partagez | .
 

  oh baby, spare yourself - nealou&jess

Jessica Drew
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : trente quatre ans
∞ job : agent d'hydra
∞ race : humaine génétiquement modifiée
∞ univers : marvel comics
∞ messages : 118
∞ avatar : eliza dushku
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.

MessageSam 24 Juin - 15:13

so baby, spare yourself

Quelques jours plus tôt, Jessica Drew avait reçu une visite des plus déplaisantes. Heureusement une fois que celle ci s'était terminée, toutes ses émotions s'étaient envolés et le calme avait pris possession de son esprit à nouveau. Depuis qu'elle avait rencontré (ou revu vraisemblablement) Neal, le chaos était certainement ce qui la décrivait le mieux. Elle ne dormait plus, se soûlait, essayant désespéramment de faire taire sa mémoire qui la titillait. Plus les jours passaient, plus elle était convaincue de la vérité des propos de Neal. Elle avait été quelqu'un, cette Jessica, avant tout ces meurtres et massacres. Elle avait eu une vie avant HYDRA et il lui avait prise, en ne laissant aucune trace derrière.

Certainement alerté par le manque de contact, une équipe d'HYDRA était descendue la prendre à son motel. Bien évidement, après avoir compris qu'elle n'était qu'une poupée, elle s'était pas laissé faire. Mais même après s'être débarrassé d'une dizaine d'agents, elle n'avait pas pu lutter contre le fusil tranquillisant. Elle s'était réveillé chez elle plus tard, allongée sur le sol, presque sans aucun souvennir des derniers jours écoulés. Tout ce qu'elle sentait, c'était cette paix intérieur, cette envie de servir HYDRA, comme si c'était la seule chose qui la rendrait heureuse. Va chercher Neal et ramène le nous. Elle plissait les yeux, attrapant le bout de papier posé sur son lit. Elle le relisait une, deux, trois fois avant de se mettre en action. Elle se déshabillait prestement et se mettait sous l'eau brûlante, enlevant les dernières traces de sang sur sa peau. Elle passait ses doigts sur de nouvelles cicatrices, refluant la nausée et les flash des derniers jours. Elle sortait en vitesse quand l'eau devint subitement froide. Elle passait son jean et cachait son arme fétiche à son endroit habituel.

Elle n'hésitait pas et frappait trois coups à la porte de Neal. Elle soufflait, essayant de contenir son anxiété. Pourquoi voulait il le voir ? Pourquoi l'envoyait elle ? Il était hors de question qu'elle subisse une autre de ces sessions de tortures, elle aurait préféré ne plus jamais le voir. Laissé cet incident derrière elle et s'abandonner à cette béatitude. « Hey, handsome. » Elle passait les portes sans attendre son invitation et s'avançait dans l'appartement. Rien n'était comme avant. Avant, elle l'aurait simplement assommé et traîné jusqu'au QG. Mais quelque chose en elle l'empêchait de lui faire du mal et bon sang, HYDRA n'avait pas intérêt à s'en rendre compte... A moins qu'elle ne leur ait déjà dit ? Elle secouait la tête, se recentrant sur la situation. « Mes patrons veulent te voir. » lâchait elle finalement. Elle se retournait pour lui faire face. « Alors on fait ça à la manière douce ou à la manière forte ? » Elle souriait légèrement, bien que ses yeux devaient être vides d'expression. Elle avait l'impression d’abriter deux mêmes personnes dans un même corps et si l'une s'était tenu tranquille jusqu'à maintenant, Neal semblait réveiller ses instincts.



(ex) spider woman
raise your hand if you have spider-powers, a history of erratic behavior and a deeply disturbing backstory involving trust issues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Caffrey
human
avatar
human


∞ âge : thirty seven yo
∞ job : old thief, used to be an fbi expert, now works at the museum
∞ race : human
∞ univers : white collar, fbi: duo très spécial
∞ messages : 65
∞ avatar : matthew bomer
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageJeu 29 Juin - 20:40

Neal avait quitté le musée plus tôt. Perturbé, malgré lui, et incapable de focaliser son attention sur sa tâche, il avait préféré se prétendre malade afin de s’allonger chez lui. S’ôter les derniers jours passés de la tête. Il s’inquiétait pour Aria, qui, visiblement, mettait sa vie en danger d’après ce qu’il comprenait. Même si la jeune femme n’était qu’une amie avec laquelle il avait, au final, que peu de contact, il ne tenait pas à la voir blesser – il en avait trop vu, il ne voulait pas que ça recommence. Et puis, il y avait Jessica. Qui était là, à Neverland. Qu’il avait recroisée, par hasard. Qui n’était plus tout à fait la même que celle qu’il avait connu. Il ne s’expliquait pas ce changement brutal de comportement, pas plus qu’il n’arrivait pas à comprendre comment Jessica, cette Jessica adorable et bienveillante, avait pu devenir la personne froide qu’il avait retrouvée, quelques jours plus tôt. Le sentiment de se retrouver face à une toute autre personne avait été des plus désagréable ; celui de se heurter à un mur glacial qui n’avait aucun des souvenirs qu’ils avaient pourtant en commun avait été douloureux. Il n’aimait pas savoir Jessica dans un tel état. Il refusait de la savoir si différente. Il traversa, manquant de se faire renverser par une voiture un peu trop pressée qui klaxonna et que Neal ignora. Il rejoignit le trottoir d’en-face en quelques enjambées avant de secouer la tête. Il ne pouvait rien pour Jessica et il le savait – c’était sans doute ce qui le déchirait le plus. Mais abandonner, ce n’était pas dans ses habitudes. Lui, il s’acharnait, toujours. Comme pour Kate, comme pour son père. Comme pour sa liberté. Et il était bien déterminé à rendre sa liberté à Jessica.

Parvenu chez lui, il se laissa tomber sur le lit double, jouant machinalement avec un Rubik’s Cube qu’il défaisait et recomposait sans s’en apercevoir. Ce que les six années passées auprès du FBI lui avait appris, c’était à ne pas se laisser envahir par des impulsions. Il ferma les yeux. Que ferait Peter dans sa situation ? Il eut un rictus amer. Peter, il aurait dénoncé Jessica lorsqu’elle s’était emparée de ce tableau, même si ça lui aurait déchiré le cœur. Mais Peter, il suivrait un plan. Une directive précise et pensée de façon à ne rien laisser au hasard. C’était ce qu’il devait faire, lui aussi. S’organiser, penser à chaque détail. Et pour ça, il allait avoir besoin de se renseigner sur les patrons de Jessica. Trois coups contre sa porte le firent se redresser. Il lança un coup d’œil à l’horloge murale puis, se levant prestement, souleva un pan du rideau. Il fronça les sourcils. Peu de personne savait où il vivait – il s’était montré discret, limitant ses contacts proches. Pour les protéger. D’un pas méfiant, il se dirigea vers la porte qu’il ouvrit. Le visage qui s’afficha était probablement le dernier auquel il se serait attendu. Jessica. Elle entra, le bouscula un peu au passage et il la suivit des yeux, après un temps d’hésitation. Finalement, il laissa la porte se refermer. Il aurait voulu l’interroger sur sa présence ici. Mais les mots ne quittèrent jamais sa gorge, où ils s’étaient pourtant logés. Elle enchaîna. Ses patrons. Tiens donc, quelle étonnante coïncidence. « Que me veulent-ils ? » Il semblait peu probable qu’un ex-arnaqueur tel que lui puisse intéresser des personnes capables de contrôler quelqu’un avec des capacités surnaturelles comme Jessica ou, plus effrayant encore, visiblement capable d’exercer un lavage de mémoire à quelqu’un. « On peut sinon éviter les manières et essayer de trouver comment, qu’est-ce qui s’est passé, pour que tu changes à ce point. » Gagner du temps, ne serait-ce qu’un peu. Eventuellement, il savait qu’il finirait par accepter l’idée de se laisser entraîner dans l’obscurité. Pour enfin découvrir l’identité des patrons de Jessica. Pour mener son enquête. Et parvenir à ses fins ; faire retrouver sa mémoire à la jeune femme qui se trouvait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Drew
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : trente quatre ans
∞ job : agent d'hydra
∞ race : humaine génétiquement modifiée
∞ univers : marvel comics
∞ messages : 118
∞ avatar : eliza dushku
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.

MessageLun 17 Juil - 18:40

 
so baby, spare yourself


Elle observait prestement l'appartement de Neal. Les potentielles armes, d'autres sorties, de quoi se protéger... son entraînement était dans chacun de ses mouvements. Un léger rire franchisait ses lèvres à sa première question. « On ne pose pas vraiment de questions chez Hydra. » Elle attrapait un biblot qu'elle aperçut sur la table et commençait à le tripoter machinalement. Elle avait besoin de s'occuper l'esprit. Revoir Neal devant elle était plus perturbant qu'elle ne l'aurait voulu. Il fallait que ça cesse, qu'elle se recentre comme avant qu'elle ne croise sa route. Tout était si facile à l'époque, elle voulait retrouver ce silence, cet absence total d'émotion. « Notre petit coup au musée n'est pas passé inaperçu, j'imagine.. » Il ne lui avait rien dit ou en tout cas elle ne s'en souvenait pas. « S'ils comptaient te tuer, ça serait déjà fait. » Elle ajoutait, comme pour le rassurer. Ce qui l'agaça d'autant plus mais elle l'était, rassurée. Si HYDRA voulait qu'il meure, il l'aurait envoyé elle ou un autre pour l'éliminer directement. A moins qu'ils ne veulent l'utiliser comme moyen de pression contre elle ? Non, ils avaient toute confiance en leur programme de lavage de cerveaux.

On peut sinon éviter les manières et essayer de trouver comment, qu’est-ce qui s’est passé, pour que tu changes à ce point. Elle soufflait bruyamment, volontairement. Elle lâchait le jouet sur le canapé. « Don't start... please. » Elle murmurait, ne sachant pas s'il l'entendrait. Elle fermait les yeux quelques instants, refluant les réflexions auquel il la poussait.   Focus. Elle relevait le regard en sa direction, décidée. « Il faut qu'on y aille. Sauf si tu préfères que quelques gros bras viennent nous chercher ? » Ses patrons n'étaient pas réputés patients et ils n'hésiteraient pas à envoyer du renfort pour les ramener tous les deux de force. « So let's go, playboy. » Elle retournait à l'entrée et rouvrait la porte « Puis tu vas pas dire non à une autre virée en moto ? » Elle s'arrêtait sur le seuil, lui souriant insolemment. Quoique cette virée serait moins mouvementée. Et c'est elle qui conduit, évidement.



(ex) spider woman
raise your hand if you have spider-powers, a history of erratic behavior and a deeply disturbing backstory involving trust issues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Caffrey
human
avatar
human


∞ âge : thirty seven yo
∞ job : old thief, used to be an fbi expert, now works at the museum
∞ race : human
∞ univers : white collar, fbi: duo très spécial
∞ messages : 65
∞ avatar : matthew bomer
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageVen 28 Juil - 19:11

HYDRA. Une organisation ? Une entreprise ? Le nom n’évoquait rien, à Neal. Quoique ce fut, donc, c’était secret. Ou, du moins, bien dissimulé aux yeux du monde – et qui disait secret, disait dangereux. L’ancien arnaqueur la toisait, incapable d’arracher son regard d’elle. Celle qui lui était à la fois si familière et si étrangère. Son cœur se serra et il se rendit compte de tous ces instants perdus avec celle qui semblait être devenue l’ancienne Jessica. Trop de non-dits, trop de silence, trop de distance. Il aurait préféré que les choses soient différentes, plus simples, entre eux. « Donc ils veulent juste me demander ce que je faisais au musée ? Jess’, tu aurais pu le leur dire, ça aurait fait gagner du temps à tout le monde. » Un sourire en coin apparut sur ses lèvres, moqueur, charmeur. L’un de ses sourcils se souleva tandis qu’il mimait une expression touchée, portant une main à son cœur, théâtral. « Oh, j’en suis touché. Ils me veulent donc en vie. » Mais n’était-ce pas pire ? Neal n’en savait rien. Tout ce qu’il pouvait assurer, c’était qu’il y avait sans doute des chances pour qu’il subisse la même chose que la jeune femme ; un lavage de cerveau. Et il ne tenait pas à perdre l’entièreté de ses souvenirs. Il se détournait finalement, proposant la troisième option qu’elle refusait – et pour cause. Le murmure, il dut tendre l’oreille pour l’entendre et même après avoir reconnu ses mots, il n’était pas certain de ne pas l’avoir rêvé. Il s’était figé, se tournant à moitié pour l’observer. Il avait cru déceler un sérieux, une tendresse oubliée. Mais peut-être l’avait-il imaginé. « Tu sais bien que les seuls bras que je désire sont les tiens. » Il n’esquissait pourtant aucun geste pour la suivre. Ce n’était pas sage, de la suivre. Mais en même temps, s’il voulait essayer de découvrir la vérité sur ce qu’il lui était arrivé, s’il voulait pouvoir lui faire retrouver ses souvenirs, il devait confronter HYDRA. Un sourire plus sincère s’afficha sur son visage. « Tu l’as volée, celle-là aussi ? » Il passa devant elle, la laissant refermer la porte sans pour autant faire mine de vouloir s’enfuir. Il cessait de fuir. Sa priorité était de sauver Jessica, peu importe le prix à payer pour ça. Il quittait l’immeuble, s’arrêtant sur le palier pour tenir la porte ouverte à la jeune femme. « Alors, laquelle est-ce ? » Il la suivit, hésita avant de finalement s’installer derrière elle, passant un bras autour de la taille de la jeune femme. « On n’est pas obligé de nous y rendre, tu sais. On peut toujours faire un détour, si tu veux d’autres réponses à tes blancs. » C’était sans doute vain, mais il ne voulait pas baisser les bras aussi facilement. Il refusait de le faire. Elle avait eu quelques minutes de lucidité, la dernière fois, peut-être en aurait-elle un autre en ce moment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Drew
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : trente quatre ans
∞ job : agent d'hydra
∞ race : humaine génétiquement modifiée
∞ univers : marvel comics
∞ messages : 118
∞ avatar : eliza dushku
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.

MessageSam 2 Sep - 2:02

 
so baby, spare yourself


Jess'. Elle fronçait les sourcils, c'était toujours aussi déroutant, en particulier parce que bien... ça paraissait naturel. Elle roulait des yeux, retenant son sourire amusé. Bien loin des larmes, des insultes et des supplications dont elle avait l'habitude, cete situation était plaisante, dans son esprit dérangé. Un léger sourire fit tout de même son apparition à sa mine théatrâle. « Tu ferais mieux de t'assurer qu'il continue à le vouloir. » Elle haussait un sourcil, l'avertit en silence qu'il ne valait mieux pas déconner avec eux. Susceptible et impatients décrivaient bien les gradés d'Hydra.

Elle s'impatientait, le pressant sous la menace de gros bras qui viendraient les chercher de force s'ils ne se dépêchaient pas. « Tu sais bien que les seuls bras que je désire sont les tiens.  » Elle s'arrêtait brièvement sur sa lancée. Sa bouche s'ouvrit plusieurs fois et elle décida de la fermer. Elle fronçait les sourcils, les derniers flashs révélés lors leur rencontre, toujours cruellement dans son esprit. C'était vrai, alors ? Ok, un point pour toi Caffrey. Elle passait la porte, un léger sourire qu'elle dissimulait alors qu'il lui demandait si elle avait volé cette moto également. Elle se retournait et le regardait, confuse. « Parce qu'il existe un autre moyen d'en avoir une ? » Elle restait hébétée quelques secondes, avant de reprendre un sourire narquois. Il n'était pas le seul à savoir se moquer. Il la suivit finalement et ils quittèrent le bâtiment ensemble.

Elle fit un signe de tête à sa question et se dirigeait vers sa bécane noire. Ses mains se crispaient sur les manettes alors qu'il passait un de ses bras autour de sa taille. Elle fermait les yeux quelques instants, sa mâchoire serrée, heureuse qu'il ne puisse pas la voir. Sa proposition était tentante. Elle était tiraillée entre l'envie de céder à cette confiance immérité et sans sens et le balançait dans une benne à ordures pour pouvoir à retourner à sa vie d'avant. Elle grimaçait à cette perspective, qu'est ce qu'était sa vie ? Du sang et du vide. Elle roulait des yeux, et voilà maintenant qu'elle pensait au sens de sa vie, elle allait définitivement choisir la benne. « C'est là que tu te trompes.. On est obligé. » Et sans un mot de plus, elle démarrait la moto et s'engageait dans le trafic fluide de Neverland. Elle zigzaguait entre les voitures et s'engageait rapidement vers l'autoroute qui les conduisait vers l'extérieur du centre ville. Elle ne s'habituait pas à la proximité de Neal. Elle bloquait désespérément toutes les sensations qu'il lui envoyait, en passant par le contact de son bras ou son odeur qui venait parfois l'envahir. Putain, quel job de merde ils ont fait. A croire que toutes ses nouvelles cicatrices qu'elle avait découvert sous la douche n'avait servit à rien. Elle mordait sa lèvre, c'était un putain de test et elle n'avait pas intérêt à tout foirer en arrivant. Une dizaine de minutes plus tard, elle garait sa moto sur une parking d'un restaurant abandonné qui longeait la forêt. Elle attendait que l'emprise de Neal se dégage et se levait à son tour. Elle fronçait les sourcils, s'interrogeant sur les picotements à la poitrine qu'elle ressentait. Du putain de stress. Depuis combien de temps n'avait elle pas ressenti de la nervosité ? De la peur oui, un nombre de fois incalculable, chaque mission était ponctué d'imprévus mais jamais elle n'avait été stressé. Elle était sûre d'elle, ça faisait parti des petit plus d'Hydra, elle n'avait aucun doute... jusqu'à maintenant.  

Elle s'engageait dans la forêt, Neal sur les talons. « On a une dizaine de minutes de marche. » se sentait elle obligé de préciser. « A moins que tu ne veuilles faire ça en volant ? » Elle haussait un sourcil, souriant à la perspective de revoir cette mine terrorisée. Bien que ça serait certainement drôle, elle n'allait certainement pas s'envoler. La dernière fois avait été une reprise désastreuse et elle n'était pas prête de réitérer l'expérience.


(ex) spider woman
raise your hand if you have spider-powers, a history of erratic behavior and a deeply disturbing backstory involving trust issues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Caffrey
human
avatar
human


∞ âge : thirty seven yo
∞ job : old thief, used to be an fbi expert, now works at the museum
∞ race : human
∞ univers : white collar, fbi: duo très spécial
∞ messages : 65
∞ avatar : matthew bomer
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageLun 4 Sep - 14:01

Il l’observait. Essayait de retrouver dans ce visage devenu froid et impassible, les traits de l’ancienne Jessica. Mais, encore une fois, il se heurtait à ce masque frigide. Au mieux, il parvenait à le fendre l’espace d’une seconde, mais guère davantage. Il savait que la suivre jusqu’à son repère, jusqu’au repère de ceux qui lui avaient fait ça, ce n’était pas une bonne idée. Et pourtant, il acceptait. Parce qu’il savait aussi que s’y rendre, découvrir leur tanière et découvrir avec plus d’exactitudes ce qu’ils lui avaient fait était sans doute sa seule chance de la ramener. De retrouver la Jessica qu’il avait connu, des années plus tôt – et qu’il avait fui. Les risques, il en avait toujours pris et il en était devenu addict. L’adrénaline, le challenge, c’était ça qui le rendait vivant. Qui le faisait se sentir vivant. Alors il esquissa un sourire charmeur et emboîta le pas à la jeune femme. Il ouvrit la bouche mais fut coupé par la réplique qu’elle eut. Un coup d’œil en biais et il retrouvait un sourire amusé et sarcastique. Peut-être qu’il déteignait sur elle. « C’est ce qu’il se dit, en tout cas. » Haussement d’épaule et il grimpait sur l’engin derrière elle, l’encerclant d’un bras. La proximité lui rappela la dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés, avec les rôles inversés. Ce qui l’amena à croire qu’il pourrait la convaincre de désobéir. Ce fut vain. Il ne répondit pas, savait que cela ne servirait à rien. Alors il se cramponna juste davantage alors qu’elle accélérait, suivant son corps pour prendre les virages. Sa main ne quittait pas sa place, posée sur la taille de Jessica, tenant leurs corps rapprochés.

La moto à l’arrêt, Neal descendit le premier. Il observa les alentours, posa le regard sur le restaurant. « Ne me dis pas que c’est ça, le QG de ta super organisation ? » Il voulait bien que la couverture soit crédible et probablement parfaite mais il s’était imaginé un bâtiment beaucoup plus imposant. Plus récent. Avec une entrée dissimulée dans un sous-sol caché quelque part et un labyrinthe de couloirs à en perdre le sens de l’orientation. Quelque chose qui lui demanderait une étude approfondie s’il voulait pouvoir en sortir à tout instant. Et comme Jessica s’avançait en direction de la forêt, Neal la suivit. « Tu as amélioré tes atterrissages depuis la dernière fois ? » Il était amateur de sensations fortes, voler avait été une expérience aussi grisante que peu rassurante mais si renouveler l’expérience était tentante, il préférait s’assurer de ne pas se briser un os lorsqu’ils atterriraient. Ils marchèrent. Dix minutes. Peut-être légèrement plus. Neal prenait note mentale de chaque détail qui pourrait l’aider à se repérer – un arbre imposant, une souche asséchée. Et puis, ils arrivèrent. Devant un immense arbre – un sapin, mais il n’en était pas sûr. Il fronça les sourcils avant de voir Jessica appuyer sur quelque chose au milieu des branches et de voir une porte s’ouvrir. Il avait le cœur qui s’accélérait. Il n’en montra rien. Il avait déjà vécu des situations plus stressantes – même s’il n’aimait pas ne pas avoir le contrôle. Il pénétra dans le bâtiment, s’apercevant avec une pointe de déception que même là, ce n’était pas exactement comme il l’avait imaginé. A chaque nouveau couloir, il comptait les caméras et prenait note du temps qu’elles prenaient avant de tourner ou de changer d’angles. De vieux réflexes.

Finalement parvenu devant une porte, il attrapa le bras de Jessica, la forçant à se tourner vers lui. « Et quand tes, euh, patrons vont me parler… Toi, tu feras quoi ? » Savoir s’il allait la revoir. Si elle allait rester pas loin. Savoir ce que lui voulait exactement les dirigeants de cette organisation. « HYDRA… C’est quoi, exactement ? Qu’est-ce que tu fais pour eux, ici ? » Se renseigner, essayer d’en apprendre un peu davantage. Appréhender pour se donner les armes pour résister. Il est question de jouer les agents doubles, pas de se laisser avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

oh baby, spare yourself - nealou&jess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» P... de baby-boomers 68tards...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Forest Lawn :: Forêt :: QG d'HYDRA-