Partagez | .
 

 [EVENT] Fête de la musique

Maire Walker
pnj
avatar
pnj


∞ job : maire de neverland
∞ race : humain
∞ univers : texas ranger
∞ messages : 186
∞ avatar : chuck norris
∞ pseudo/prénom : pnj

MessageSam 17 Juin - 15:20

Fête de la musique


***

La fête de la musique, chaque personne présente ici, a déjà assisté à une fête comme celle-ci, une fois dans sa vie. Et pour cette nouvelle année, le maire Walker, a organisé un énorme concert en plein air. Au menu ce soir, groupe Hard-Rock, Pop, Jazz, et bien d'autres encore.. De quoi régaler nos oreilles à tous. Un buffet froid, mis a disposition, pour quelques dollards à peine, vous permettra de ne louper aucune miette du spectacle. Le maire peut se réjouir, l'ambiance est à son comble, les habitants de Neverland, profite de cette petite fête du village, pour retrouver leurs amis, et passer un moment conviviale, entre eux face à cette belle soirée. Mais attention, avec cette météo capricieuse, l'averse n'est jamais loin.

***

Cet événement étant pour tous, cela signifie qu'un grand nombre de personnages posteront, à la suite, privilégiez donc les réponses courtes, pour que cela reste fluide. Et surtout, amusez-vous !



code par slana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchantedkingdom.forumactif.org
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 542
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageSam 17 Juin - 17:50





Les mélodies, la seule chose qui semblait le rendre raisonnable, approchable. Son fantôme flânait encore dans le TARDIS. Il sentait sa présence, elle était là … Quelques parts. Elle voulait l'aider, le pousser à faire le pas. Il y a quelques jours, il s'était lié d'amitié à un groupe de musique dans la ville en plein cœur d'une boutique d'instrument. Une longue conversation sans queue ni tête, le sujet tenait bien trop à cœur au fou pour qu'il daigne à stopper ses mots. Et leurs états shootés lui avaient permis de capter le maximum de leurs attentions. Il voulait se défendre, ce brun perdu dans un monde triste et ordinaire. Il avait joué, la meilleure mélodie pour les séduire et frimer un peu. Il ne frimait presque jamais, il pouvait bien se le permettre dans la seule chose qui lui donnait une sentiment de détente. Le Requiem de Mozart, à la guitare électrique et dont les notes fluides de l'orchestre étaient parfaitement reproduites par ses doigts grattant les cordes. Il ne frimait pas vraiment en faites, il ne poussait pas la frime. Il était bien trop concentré. Pourquoi cette anecdote me direz-vous ? Et bien parce qu'il a été embauché. L'excès ne faisait pas partit de ses grandes habitudes. Il restait humble. Il avait l'intention de ne pas aller à cette fête. Car dès qu'il mettait les pieds dehors, les catastrophes s’enchaînaient. Il n'avait pas tout à fait compris pourquoi. Il n'avait pas fais le rapprochement, prit en compte le facteur hasard qui ne jouait pas en sa faveur. Il s'isolait car les probabilités jouaient en sa défaveur. Et cela ne lui déplaisait pas. Au fond oui, il voulait jouer. Il voulait voir d'autres mondes, aller dehors sans risquer de tuer quelqu'un. Mais tel un chat, il se plaisait aussi dans le confort de son vaisseau. Il relativisait, essayait de se consoler en se disant qu'il pouvait y avoir pire comme cage.
Et puis, durant sa promenade habituelle, les gars qu'il avaient rencontrés à la boutique avaient resurgis. Il avait été l'objet d'une dispute, d'une crise de jalousie de leur guitariste et il était partit bouder. Ils avaient besoin de quelqu'un ce soir pour le remplacer et comme ils s'étaient liés d'amitié avec lui, ils lui avaient poliment demander. Le fou demeurait allongé comme un pacha sur son fauteuil, à peser le pour et le contre. À se convaincre de décliner. Puis il avait fermé les yeux. Juste une fois. Juste une seule pauvre fois, te laisser l'occasion de faire ce que tu aimes. Et oui, il n'avait pas résisté longtemps. Il avait accepté et, il devait se faire à cette idée. L'heure trottait inlassablement, à une cadence qui faisait trembler les aiguilles. Il fallait qu'il y aille, il avait donné son accord, il ne pouvait plus faire machine arrière. Alors la veste en tissu de nouveau sur ses épaules, il était sortit de son TARDIS sans vraiment savoir quoi emmener. Il semblait perplexe, avant de finalement prendre son matériel. Une guitare de Jimmy Hendrix offert de ses propres mains. Un de ses trésors quand on connaît l'attache pour la musique du seigneur du temps. Tout comme il ne se souvenait pas. Il avait joué à Woodstock aussi, cette fois-ci pour bel et bien frimer. Plaire à Ruby, montrer jusqu'où il était capable d'aller pour elle. Il était le dernier debout, tel un gladiateur victorieux parmi les cadavres des perdants. Il était fier ce jour-là, parce qu'elle aussi était encore debout et le regarder faire avec des yeux pétillants d'émerveillements. Elle avait toujours eu ce comportement de petit fille. De Wendy fasse à son Peter Pan. Pan aussi était un peu de sa faute, mais ça, c'était une autre histoire.
Le voilà sur scène, apposant des œillères psychiques pour ne pas prêter attention à la foule. Il n'aimait pas la foule, il n'aimait pas se donner en spectacle. Trop longtemps traiter comme un hybride, une arme, un monstre pour avoir réussi à se débarrasser de cette sensation d'être exposer dans un Freak Show. Il avait mis les pieds une fois dans un tel endroit : le malaise était grand. Si grand que la volonté de venger avait pris le dessus. Il avait libéré les infirmes, les difformes aux prix du sang et de sa dignité. Il avait trop encaissé. Il était trop fragile mentalement pour être fort. Sa force n'est qu'un masque, un artifice. Les notes avaient fini par gronder sous la colère de ses souvenirs. Barns Courtney, Glitter and Gold, 2015, un gamin sympathique. Un peu perché sur les bords, seulement connu depuis Février 2017. Pourquoi il pensait à lui subitement ? La tonalité peut-être. Moins vieux et donc, plus susceptible d'être connu. C'était le cas. Le gars qui l'avait poussé à venir -gentiment car il y avait mis du sien aussi-, s'était mit à chanter. Il devait rester dans la perspective de ce souvenir. Ne pas se laisser intimider par la foule. Un besoin de se détendre en soi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Skellington
undead
avatar
undead


∞ âge : Holà, trop vieux pour compter, aussi vieux que la fête d'Halloween en elle-même
∞ job : Anciennement roi et esprit d'Halloween, il est maintenant au chômage technique.
∞ race : Le plus sexy des squelettes (mort-vivant, cadavre doté d'une intelligence contrairement à certains humains quoi)
∞ univers : disney / burton / nightmare before christmas
∞ messages : 36
∞ avatar : gerard fucking way ♥
∞ pseudo/prénom : shirosaki, pour jouer un mauvais tour encore et toujours

MessageMar 20 Juin - 13:59





Qui dit fête dit également un Jack Skellington non loin de celle-ci. Il ne pouvait pas l'ignorer, cette ambiance. Il l'adorait, frétillait doucement à l'idée de pouvoir s'amuser. Seul, c'est vrai. À première vue, c'était le cas mais, c'était sans compter sur sa sociabilité macabre. Paraît de son plus beau costume, un costard noir, il avait encore du mal avec le principe d'avoir des cheveux et donc, de devoir se coiffer pour être présentable. Il s'était contenté de les renvoyer en arrière. Cela devait être suffisant quelque part, n'est-ce pas ? Il aurait voulu que Sally l'accompagne dans cette folle épopée festive. Elle ne disait jamais non pour aller avec lui, chose qui lui faisait toujours plaisir d'ailleurs. Qu'elle l'aide à choisir sa tenue, qu'elle sourit en le voyant faire le fier et qu'elle lui prenne la main pour l'emmener à la conquête de la Fête de la Musique. Quelque part, le ténor qu'était Jack éprouvait une certaine forme de familiarité avec cet événement. Le Roi Citrouille insistait le plus souvent pour que la musique accompagne Halloween, Noël ou même Pâque. Sauf que là, pas de poupée de chiffon à l'accompagner, pas même son chien fantôme. Il était tout seul. Ça ne semblait pas abattre l'hardi gaillard qui se rendait à la place d'un pas léger et rapide à la fois. Il prenait son temps bien sûr, les bras croisés dans son dos comme si cela l'aider à supporter sa vieille carcasse. Cela dit, il n'avait pas l'intention de se joindre à la fête. Ou du moins, de se l'approprier pour la mener à la baguette comme il l'avait fais avec Noël. Il venait en parfait touriste, voulant observer et voir de nouvelles choses. Peut-être que l'une d'entre elle lui permettra de s'inspirer pour la prochaine fête ? La curiosité du mort-vivant n'avait décidément pas de limites, même en dehors de sa dimension originelle. La mélodie lancée par cet homme en noir sur la scène était entraînante, fascinante. Ses yeux se figeaient sur lui. Il dégageait une aura étrange. Une aura intrusive et pourtant, avec une gaieté semblable à la sienne : macabre. Le sourire s'étira sur ses lèves alors que le zombie s'était mit à taper dans ses mains en rythme, visiblement entraîné par cette mélodie battante, tel des tambours de guerres.
L'odeur du sucré et de la fraîcheur était venue chatouiller ses narines. Jack se montrait de nouveau non-attentif à la musique. Il était partit se chercher à boire pendant que la foule s'agitait, levait les mains en lire et taper dans ses mains tout en suivant la mélodie lancée par le fou dans son élan de perte. Un stand, avec un choix industriel de sucrerie et de boisson. D'un naturel gourmand, il n'avait pas pu s'empêcher de prendre en s'attendant à ne rien donner en échange. Ses yeux s'étaient illuminés en goutant à la barbe-à-papa rose, très loin des filaments d'araignée dans son royaume habituel. Puis, il avait englouti la glace pilée rouge d'un traître. Ne ressentant aucunes douleurs, il n'avait pas senti ce coup de froid lui envahir la cervelle parce qu'il a été trop vite en besogne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Turpin
witch
avatar
witch
∞ âge : 19 ans (2 septembre 1979)
∞ job : Sans travail - essaie de former son handicap à la pratique des potions
∞ race : Sorcière semi-vélane
∞ univers : Harry Potter
∞ messages : 44
∞ avatar : Iga Wysocka
∞ pseudo/prénom : Elsy

MessageMer 21 Juin - 17:23

Ne pas voir est un handicap, tout le monde le sait. Mais dans certaines situations, comme pour écouter de la musique, la jolie Lisa, aveugle depuis quelques mois maintenant, vous dira que cela permet de se concentrer sur le rythme et la musique en elle-même, occultant totalement tout le superflus que sont parfois les clips et autres. Cela permet de vraiment ressentir la musique et c'est pour cela que la sorcière de bientôt vingt an se rend à la fête de la musique, afin de profiter d'une bonne soirée parce que même sans voir le show, elle pourra toujours l'écouter, voire danser. De plus, elle se dit que ce soir, tout le monde sera là-bas et il ne serait pas idiot qu'elle essaie de voir si, hormis Hermione, ou le professeur Rogue croisé dernièrement en ville, il n'y a personne d'autre qu'elle connait. Elle en profitera pour chercher un magizoologiste ou demander à Hermione, si elle croise la brune, afin de pouvoir s'occuper de son niffleur. Lisa l'a retrouvé en ville ou plutôt, la petite bête l'a retrouvée. Hors, depuis qu'elle ne voit plus, la semi-vélane a tendance à s'inquiéter pour la petite bête. Elle craint, chaque fois qu'elle lui trouve un comportement anormal, que cette dernière ne va pas bien. Elle ne sait pas pourquoi, à chaque fois, mais elle a l'intuition que ça ne va pas. Même quand la petite bête se porte comme un charme. Alors, dans une petite tenue estivale, la jeune femme arrive au parc et se dirige vers la musique qu'elle entend, pour se repérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy
alien
avatar
alien


∞ âge : ~2800 ans (en apparence 51 ans)
∞ job : Voyageuse spatio-temporelle / Disc Jockey Professionnelle.
∞ race : Je suis une Dame du Temps (Seigneur du Temps), originaire de Gallifrey
∞ univers : Docteur Who
∞ messages : 243
∞ avatar : Michelle Gomez
∞ pseudo/prénom : Ansley

MessageMar 27 Juin - 20:18

[EVENT]
Fête de la musique



Fête, danse, musique … Je suis devenue la citoyenne de Neverland, le Maire de cette ville est étrange. Il accepte tout et n’importe quoi sans broncher. Pour lui c’est normal que des sorcières côtoient des démons ou que des Seigneurs du Temps côtoient des Goa’uld. Bientôt on va nous demander d’accepter des Daleks ou bien des Cyberman ?! C’est de la pure folie, je m’étonne encore qu’il n’y a pas eu un seul massacre. Et je l’avoue c’est très ennuyant.

Je viens d’apprendre que celui-ci va organiser une grande fête à l’air libre, rempli de concert gratuit. Pourquoi pas s’y rendre par pure curiosité … Bien que cela ne m’enchante pas de voir comment dit déjà le Docteur ses Compagnons ? Animaux de compagnie ? Ces goûters ?

Affichant une grimace, je me décide à aller à cette fête non pas pour ces invités, mais pour danser ! Si étrange soit-il, la Maîtresse a toujours aimé la danse sans forcément être une grande amoureuse de la musique. Allez, Missy, faisons un effort pour faire « plaisir » à notre maire.

Je me trouve en ville, habillée comme toujours en Mary Poppins. Sauf que cette fois-ci, je ne porte pas mon chapeau, mes cheveux sont attachés en pagaille. Durant mes voyages sur Terre, des enfants m’ont fait cette remarque. Alors qu’il n’en est rien, je ne suis pas un pitoyable personnage pour enfant. Je suis la Maîtresse, Dame du Temps et pire cauchemar du docteur.

Nous y voilà à cette fête, je constate qu’il y a beaucoup de monde. J’affiche une tête peu réjouie, haussant les épaules. Je me mêle à la population, au début personne ne fait vraiment attention à ma présence. Je me fais passer par une vulgaire humaine sans intérêt, et je dois faire « semblant » d’aimer la musique alors que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. C’est ironique pour une Dame du Temps d’apprécier la danse, mais d’avoir du mal avec son complément.

Je commence à danser avec mon parapluie (alors qu’il ne pleut pas encore), j’essaie de me laisser emporter par les sons m’entourant. Pas question d’être ridicule malgré ma tenue, elle s’y prête bien. Je n'ai pas vraiment l’envie sur le moment de commettre la zizanie, mais qu’on ne vienne pas chercher une Dame du Temps, surtout quand celle-ci s’avère être le Maître…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa Parker
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 32 ans
∞ job : Soldate dans l'armée - Unité secrète
∞ race : Humaine
∞ univers : Inventé
∞ messages : 60
∞ avatar : Jessica Lowndes
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageMar 27 Juin - 22:05

Depuis que j’avais perdu mon frère, ma vie avait pris une drôle de tournure. J’avais d’abord cru, que je ne m’en remettrais pas. Et, ce n’est qu’à moitié vrai. J’avais perdu une partie de moi. Une partie de mon âme. Une partie de mon être, qui s’était envolé avec lui. Que me restait-il, après ça ? Ma vengeance. Ou la sienne. C’était devenu indissociable. Parce que même si je l’avais perdu, je savais qu’il était là, pas loin, avec moi. C’était ma vengeance, qui m’avait permis de me relever. Et c’était mon travail, qui m’avait permis de continuer. Jusqu’à reprendre une vie normale. A peu près. Mais je n’en oubliais pas mon objectif. Je ne l’oublierais pas. Pas avant d’en avoir fini. Est-ce que j’étais différente ? True. La colère, qui grondait au fond de moi, depuis cette soirée, me rendait plus cruelle encore. Malgré une réputation, qui couraient, dans le monde des vampires, certains continuaient à croire que, parce que j’étais humaine, je ne représentais aucun danger. Et j’appréciais leur montrer à quel point ils se trompaient, de la pire des manières. Pas de pitié. Pas de compassion. Mon boulot. Je m’en étais sans doute un peu trop détourner, en fricotant avec ces monstres. Mais ce n’était pas parce que j’étais revenu dans le droit chemin, que j’étais dévoué à la cause de l’unité. Bien au contraire. Je me battais pour ma propre cause, par la leur. Travailler pour eux, n’était qu’un supplément. Je leur offrais des proies. Ils m’offraient le matériel dont j’avais besoin. Point.

Les petites fêtes avaient un goût amer, aujourd’hui. Mais c’était un moyen direct, d’attraper des vampires. Toujours l’un d’entre eux, qui traînait dans l’espoir de prendre un dîner gratuit.. Si je pouvais l’empêcher ce soir. Alors même si j’avais revêtu un short léger pour la soirée, sous ma veste en géant, je n’étais pas dépourvu d’arme, qui pourrait mettre utile. Et, une fois arrivée sur place, si je pris un temps, pour profiter de la musique, de l’ambiance, d’un regard large, sur l’horizon, je ne tarde pas à repérer ce que je suis venu chercher. Du moins quelque chose qui ressemble. Cette peau pâle, si caractéristique des êtres que je chasse. Cette démarche. Mais pourtant, lorsque je m’approche, aucun frisson, typique de mon ressenti face à un vampire. Quelque chose cloche. Mais ça ne m’arrête pas. Je n’en observe qu’un peu plus son tint pâle, son allure macabre, ces cheveux coiffés d’une manière bien étrange, son étrange fin, qui le pousse à sauter sur la première nourriture à sa portée. A ma connaissance, c’était la première fois qu’elle voyait un vampire manger autre chose, que du sang. Ce qui signifiait donc, que ce ne pouvait pas être un vampire. Mais pourtant, une intuition laissait entendre que je ne me trompais pas totalement. Alors qu’il venait d’engloutir sa glace, je m’approchais. « Vous êtes blanc, à en faire pâlir les morts » C’était a la fois quelques mots, pour indiquer mon arrivée. Et en même temps, des mots choisi bien en particulier laissant sous entendre que je n’étais pas dupe, sur la vérité de ce qu’il était. « J’étais persuadé que les morts ne s’intéressaient pas aux fêtes humaines, je suis surprise de vous voir ici » Je restais poli, courtoise. Comme si je n’étais pas plus surprise que ça, de me trouver face à quelqu’un, qui n’était en rien, humain. Vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 542
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageSam 1 Juil - 12:00





Il ne pensait pas qu'il y prendrait autant de plaisir. Une fois les yeux fermaient sur ce qu'il y a au-delà de la scène, il y retrouvait son élément, son chez-lui. La musique. La musique était beaucoup aux yeux du fou. Elle était un source d'occupation, une aide pour les songes, pour l'écriture. Le berceaux de sa mémoire et de ses chagrins, mais aussi, la joie. Là, il ne savait pas trop. Cette mélodie saccadée essayait de répandre la joie, cependant elle avait une teinte violente. Il s'en fichait, il se contentait de battre la mesure, cachait derrière les parois, les coins invisibles aux publics de la scène. Ce groupe l'avait adopté comme s'ils se connaissaient depuis toujours. Et entre nous, je pense que les effluves de whisky qu'ils dégageaient avaient grandement aidé. La chanson s'arrêtait, et le meneur faisait son show, le brun le regardant assit sur l'un des ampli'. Ils leur demandaient : vous en voulez encore?! et en guise de réponse, un oui majoritaire. Et lui, est-ce qu'il en voulait encore ? Non, il ne se sentait pas bien. Comme un trop plein d'intuition. Il sentait quelque chose arriver, quelque chose d'énorme. Il avait jeté un œil sur sa montre, la demi-heure était bientôt dépassée. Il devait rentrer, qu'est-ce qu'il faisait là … Il avait oublié sa propre condition pour jouer. Car clairement, c'était un jeu pour lui. Personne ne semblait capter son malaise imminent et le meneur était venu l'empoigner par le bras pour l'emmener devant tous. Qu'est-ce que tu fais là, aller ! Viens ! disait-elle avec un ton enjouée, celui-ci accentué par son état d'ivresse. « Oh non, non-non, je... » n'ai pas le choix. Il n'avait pas le choix. En même temps, à quoi s'attendait-il ? Soupirant légèrement, levant les yeux en l'air, voilà que le fou est exposé aux yeux de tous, loin de son petit coin d'ombre. Un coin d'ombre … l'histoire de toute une vie ! Mauvaise blague. Il cachait cette impression de ne pas avoir à être là sur son visage, se contentant d'un fin sourire discret alors que les notes de shoot to thrill résonnaient. Charmant groupe d'ailleurs, il avait adoré jouer avec eux. Bien que pour la manie du short, ce n'était pas son délire. Tout en continuant cette nouvelle musique d'ambiance, le Seigneur du temps et guitariste remplaçant fit une révérence. La moindre des choses, c'est de saluer comme il se doit, non ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Skellington
undead
avatar
undead


∞ âge : Holà, trop vieux pour compter, aussi vieux que la fête d'Halloween en elle-même
∞ job : Anciennement roi et esprit d'Halloween, il est maintenant au chômage technique.
∞ race : Le plus sexy des squelettes (mort-vivant, cadavre doté d'une intelligence contrairement à certains humains quoi)
∞ univers : disney / burton / nightmare before christmas
∞ messages : 36
∞ avatar : gerard fucking way ♥
∞ pseudo/prénom : shirosaki, pour jouer un mauvais tour encore et toujours

MessageSam 1 Juil - 12:13





Une fête ! Jack semblait aux anges, voilà bien longtemps qu'il n'avait pas assisté à ce genre de fête. Enfin, pour ne pas dire jamais. À ses souvenirs, la musique accompagnée seulement Halloween et il n'y avait pas de fête dédiée à celle-ci dans son royaume. Il faudra qu'il songe à en instaurer une à son retour tiens ! Cela pourrait être une bonne idée. Un petit excès de joie, les yeux pétillants à chaque nouveau pas. Oh, ça ne serait pas mentir en disant que le roi d'Halloween faisait un peu dans l'exagération. Mais, cela faisait partit du personnage dorénavant. Il était bien mort, mais ça ne l'empêchait pas d'être bon-en-train et de se réjouir de sa présence ici. Les jours étaient d'un ennui depuis son arrivée, alors un peu d'ambiance festive. La musique continuait, son cerveau suivait le cours des choses, bien lotit dans sa couverture de mélodie. C'était un autre genre, plus … Motivant ! Jusqu'à ce qu'une femme l'aborde. Assez étrange d'ailleurs. « Ce n'est pas la première fois qu'on me fait la remarque ! C'est normal, je suis mort, pourquoi ça étonne encore ? Ah oui, c'est vrai, ce n'est pas coutume chez les vivants » fit-il avec un ton enjoué, le large sourire illustrait son optimisme sur son visage. En aucuns cas, il ne se sentait vexé. « Vous en voulez ? » demanda-t-il, planté devant le marchant de glace. Là, on est bon pour qu'il essaye tous les parfums donc il y en a pour un petit moment. Il bloquait la file de personnes derrière lui d'ailleurs qui attendaient pour commander. Mais, il s'en fichait ! Il était Roi, pas ici mais ça, il ne l'avait pas encore réalisé. « Oh ! Mon peuple a tendance à rester confiner dans leur fête, mais détrompez-vous ! J'adore ça, je me sens revivre à chaque nouvelle découverte et j'adore cette fête ! » Ses bras se levaient vers le ciel, extrapolant ainsi ses propos.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy
alien
avatar
alien


∞ âge : ~2800 ans (en apparence 51 ans)
∞ job : Voyageuse spatio-temporelle / Disc Jockey Professionnelle.
∞ race : Je suis une Dame du Temps (Seigneur du Temps), originaire de Gallifrey
∞ univers : Docteur Who
∞ messages : 243
∞ avatar : Michelle Gomez
∞ pseudo/prénom : Ansley

MessageDim 9 Juil - 17:44

[EVENT]
Fête de la musique



Le son de la musique traverse mon corps de part en part, me laissant entraîner dans son rythme. C’est l’une des rares choses qui fassent véritablement plaisir à la Maîtresse, cela me permet de penser à autre chose qu’à la souffrance qui continue de me ronger de l’intérieur. Pas question d’avoir des pensées négatives, rien ne viendra gâcher cette grande fête fort sympathique.

Le pari est vraiment osé car il y a un véritable mélange, il n’y a pas que des humains ici bien au contraire. D’ailleurs, je me demande si je suis la seule Seigneur du Temps présente. J’ai déjà rencontré le dixième docteur (qui est plus insupportable que jamais) et The Madman. Il manquerait plus que notre ancien Seigneur Président Rasillon ! Mais je doute que celui-ci serait ravi de me revoir après ce que je lui ai fait.

Affichant un très large sourire à ce magnifique souvenir de l’ultime humiliation que je lui ai infligée. Mon regard se pose sur la scène tout en continuant de danser. Je deviens de plus en plus hystérique. Comme je n’ai absolument personne pour me surveiller, je commence à faire l’idiote. Je bouge dans tous les sens suivant le rythme effréné de la musique. Mon regard s’illumine telle une enfant heureuse devant ses cadeaux.

Mon attention est attirée par des platines, voilà quelque chose de très intéressant ! Ayant une idée lumineuse en tête, je me stop de danser. Je retourne à mon tardis me changer et me transformer en disc-jockey. Je vais à ma garde-robe et mets une tenue un peu plus appropriée. Quant à ma chevelure, celle-ci est légèrement frisée, j’en profite pour faire quelques mèches de couleur pour renforcer mon caractère rebelle. Je n’oublie pas de refaire mon maquillage, c’est très important. Une fois terminée, je retourne à cette petite fête pour aller faire joujou sur les platines.

Je me faufile parmi la foule, je ne passe pas vraiment inaperçue ainsi. Je fais quelques petits clins d’œil provocateur. Je suis stoppée net par un visage familier tenant une Guitard en main : The Madman ! Affichant une grimace et un long soupire, je me dirige vers les coulisses de la scène.

Accélérant le pas, je me prépare pour le show suivant. Car d’après des discussions, le disc-jokey qui était invité refuse de jouer (une histoire d’argent, parait-il). Je me propose donc pour le remplacer. Quelques minutes plus tard, je monte sur scène et me mets au platine. Réglant mon casque avec la table de mixage, je le mets autour du cou. Commençant à danser, je balance le son tout en bougeant la tête. Des images sont diffusés derrière-moi sur les écrans.  

« 10 … 9 … 8 … 7 … 6 … 5 … 4 … 3 … 2 … 1 … ÊTES-VOUS PRÊT ? »  demande-je à la foule tout en étant surexcitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Tueuse de vampire
∞ race : Humain : Tueuse de vampire
∞ univers : Buffy
∞ messages : 144
∞ avatar : Felicia Day
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageDim 9 Juil - 21:54

Quitter le château une nuit pareil ne fut pas simple. Chaque fille était sur le qui vive. On cherchait le démon poisson activement, puisque celui que j’avais coincé dans la fontaine n’était clairement pas lui. On m’avait tendu un gourdin que j’avais finalement reposé dans un coin. Cela faisait des semaines que je le traquais et que personne ne se souciait de m’aider, alors ce soir, je prenais un congés, puis de toute façon, ce soir, si vous voulez mon avis, il n’y a qu’un seul endroit où il pourrait se rendre.

Je m’étais glissé dans ma chambre, enfilé un short en jean me prit trente seconde, trouver un haut pour aller avec fut un peu plus long. Finalement le prit un crop top blanc à bretelle. Je maquillais mes yeux avec un noir profond, enfilait des vans et quittait le château par la fenêtre de ma chambre pour ne pas me faire repérer. Bien entendu j’avais glisser un long canif dans mon short, et en guise de pieu j’avais attaché mes cheveux avec des baguettes en bois bien plus résistante qu’elles n’en avaient l’air. Je piquais la voiture de Dominique sans difficulté, elle avait encore laissé les clés dessus, la petite idiote. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres lorsque j’aperçut Chao-Ahn commençant à hurler pour alerter les autres de mon départ en douce, mais comme toujours personne ne comprenait rien à ce qu’elle racontait. Pour une fois, j’en remerciais le ciel et me rendait directement à la fête de la musique de Neverland.

Ma garer… fut une épreuve, je tournais en rond pendant prêt de trois quart d’heure, entendant la musique venir des grandes pelouses et me frustrant par mon absence. Mais par bonheur je fini par en trouver une et parcourir les neuf cent mètres entre la pelouse et moi plus rapidement que jamais. Je cru que j’allais faire une syncope lorsque je fut accueillis par un tel son merveilleux. Du AC/DC à un concert pareil, c’était Noël avant l’heure. Je me glissais parmi les festivalier, trouvant un petit groupe de metaleux avec qui je pus squoiter sans trop de problème.

“Shoot you, shoot you, shoot you down…", me mis-je à scander avec les autres de mon petit groupe improviser. Me retrouvant à mimer le solo d’Angus avec le type sur ma droite en riant comme une gamine et chantant à tue tête. Nous explosions de joie ensemble à la fin du morceau, en attendant un autre pour pouvoir exploser encore. Mais à la place… une nana franchement bizarre débarqua sur la scène, et commença à mettre en place ses platines. Je fis une grimace, j’étais arriver trop tard, j’avais vraiment raté le meilleure. Je poussais un grognement de frustration, suivant du regard le groupe qui quittait la scène. Ni une ni deux, je sautais sur mes pieds pour rejoindre le pied de la scène, un des boyscout de la sécurité tenta de m’empêcher de passer… empêcher de laisser passer une tueuse ? Il avait à peine tourné la tête que j’étais passé depuis belle lurette. Aussitôt j’apostrophais le guitariste qui venait de finir de descendre les escaliers l’attrapant par le bras avec enthousiasme “hey ! Pourquoi vous avez arrêter ?" Il me regarde un peu comme si j’étais une fille sortie de l’asile. Je sourie en coin amusé “pourquoi la barjo nous impose un son aussi minable ? J’avoue… AC/DC c’est bien plus mon truc ! Vous allez remonter sur scène hein ? Avant que je ne meurs de frustration ?" En le regardant, je réalisais qu’il me faisait penser à quelqu’un, mais pendant un long moment je ne sus pas dire qui, jusqu’à réaliser. C’est au chanteur de Green Day qu’il ressemblait.





I'm Slayer, bitch !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa Parker
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 32 ans
∞ job : Soldate dans l'armée - Unité secrète
∞ race : Humaine
∞ univers : Inventé
∞ messages : 60
∞ avatar : Jessica Lowndes
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageLun 10 Juil - 15:28

Cette fête, n'avait pas un véritable sens, à mes yeux. Je n'en voyais pas l'intérêt. Pourquoi avions-nous besoin d'une fête de la musique ? Ne l'écoutions-nous pas tous les jours ? Dès que nous en avions envie ? Pourquoi avions-nous besoin d'une fête, pour faire monter un groupe sur scène ? A mon sens, un groupe, un chanteur, ou n'importe qui d'autre, aurait dû pouvoir monter sur scène, pour pouvoir enflammer le public, à n'importe quel moment. Enfin, je n'allais pas m'en plaindre, alors que cela m'offrait l'occasion idéale de mener mes enquêtes à bien. Je n'allais pas faire une esclandre aujourd'hui. Cela mettrait bien trop de personne en danger, et même si, de manière générale, je me moquais un peu de leur survie, si je menais à la perte d'une centaine, voir bien au delà, d'humain, je n'aurais sans doute plus ma place dans l'armée. Et même si, dans un cas comme celui-ci, j'apprendrais à me débrouiller seule, les informations que m'offraient l'armée, pour traquer le tueur de mon frère, m'étaient précieuses. « A vrai dire, je ne suis guère étonnée, je fréquente votre espèce, depuis des années » Je retins un mauvais sourire. Fréquenter était un mot bien vague. Chasser, aurait sans doute été plus précis, mais je ne voulais pas prendre de risque. Une main pour décliner l'invitation de l'homme. « Aussi délicieux qu'ai l'air tous ces parfums, je suis moi, bien vivante, et je dois, par conséquence, faire attention à ma ligne, contrairement à vous » Un clin d'oeil, et j'en profite qu'il contemple tous ces parfums, pour l'observer un peu plus. Sa peau dangereusement pale, ces gestes, plus précis, et plus souple, que celui d'un humain. Sa tenue, presque fantomatique. J'avais vu pas mal de vampires, dans ma vie, et s'ils avaient quelques détails en commun, avec cet homme, je savais, avec certitude, qu'il n'était pas de la même espèce, maintenant. Un vampire, aurait été en train de repérer sa prochaine proie, dans la foule, et non pas en train de gouter à tous les goûts de glaces possibles. « Vous êtes en train de me dire que c'est votre première fête de la musique ? » Je ne retins pas mon visage ahuri. Je ne m'attendais pas à ça. Soit, ce type était resté reclus de toute animation, durant les dernières décennies, soit, il était très jeune. Les deux possibilités étaient envisageable. « En fin de compte, je vais me laisser tenter par une glace aux smarties » C'était juste une façon, de passer un peu plus de temps avec lui, et ainsi, pouvoir le questionner d'avantage. Ou l'observer, pour en apprendre plus, sans même avoir à poser de question. Mais une question, me brulait quand même les lèvres, et commençais à vouloir cette réponse par dessus tout. « Ma question vous semblera sans doute un peu direct, et indiscrète, mais, qu'êtes vous, au juste ? Puisqu'il me semble évident que vous n'êtes pas un vampire » Je prenais un risque, j'en avais sans doute trop dit, parce que n'étant pas un vampire, il ne connaissait peut-être pas l'existence de ces derniers, et j'aurais dû garder cela pour moi. « Que diriez-vous d'aller nous asseoir à une table, pour profiter de la musique, en continuant notre petite discussion ? Je vous offre votre prochaine tournée de glaces » C'était une offre qu'il ne pouvait pas refuser, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 542
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageVen 21 Juil - 17:49





Les notes glissaient entre ses doigts tels un forgeur d’étoile. Il devait bien le reconnaître, il avait bien fais de se faire violence pour venir sur cette petite scène. La foule semblait bien enthousiasme avec cette entrée sous la bénédiction d’AC/DC et cette joie semblait se refléter sur le visage du fou. Rien ne pouvait le rendre plus heureux que de le voir la joie sur les autres. Drôle de petit farfadet, même les membres du groupe semblaient étonnés en découvrant la personne qu’ils venaient de recruter. Une bonne humeur générale qui n’avait pas été de longue durée malheureusement. Personne n’était prévue, pas avant trois bonnes heures en tout cas. La scène leur était réservée pendant ce lapse de temps avant qu’un groupe de Rythme and Blues vient prendre la place. Mais non, en voyant ce faciès aussi horripilant qu’hideux, il avait levé les yeux aux ciels. Les gars qui lui avaient demandé de venir aboyer tels des chiens enragés, mais le brun les rapatrias à l’aide de ses bras. Pour leurs biens et surtout, pour leurs survies. Ce n’était que de courte durée, elle n’avait rien à faire ici. C’était totalement ridicule. Par crainte que cela dégénère malheureusement, il préférait mettre ces fragiles humains à l’abri. Une fois fait, le fou ne manqua pas de grimacer en entendant cette … Chose. Ce n’était même pas de la musique ! Même un enfant de cinq ans aurait fait bien mieux avec un pauvre xylophone. Le premier réflex qu’il avait eu été de se boucher les oreilles, cherchant un moyen simple et discret pour arrêter le massacre avant qu’une rouquine ne vienne l’interrompre. Pourquoi il avait arrêté ? Et elle, pourquoi elle était ici ?! Il n’y avait pas des gens pour la sécurité, ce genre de chose ? Haussant un sourcil, elle avait tout de même le mérite de poser une question intelligente. « C’est pas comme si on avait eu le choix de s’arrêter, voyez-vous ? Disons qu’il y a un gros ‘’fessiers’’ qui s’est imposé. » La musique était épuisante, de stupide boum-boum mit à la suite et ça se prêtant musicienne ? Lui l’était, tout comme les trois personnes qui l’accompagnaient. Le ras-le-bol l’avait atteint, refusant de faire perdre leurs auditions aux spectateurs. Alors, il avait sortis sa plume sonique, pointant celle-ci en direction des platines. « Ou d’une tête qui explose. Bien sûr que l’on va remonter, juste une petite seconde … ». Le temps qu’il se concentre sur le bon réglage. Et voilà, platines sauté, tympans sauver –potentiellement le monde à proximité- et un petit sourire fier s’était affiché. Le brun était allé chercher le gars chargé de la sécurité le plus proche et en voyant la squatteuse, le grand baraqué avait ramené toute son équipe pour pouvoir faire sortir cette odieuse femme de la scène.  Le groupe avait de nouveau le sourire aux lèvres, remontant sur scène pour réinstaller leurs matières et mettre les platines hors de vue. Ils étaient venus lui apporter sa guitare, le fou grattant quelque note pour reprendre sur de bonne base avec Hell Bell’s. « Ça vous dit de passer par là en faisant une petite étape pour retourner dans la foule ? » fit-il en ne montrant du regard la scène où ses ‘’collègues’’ improvisés avaient déjà bien repris leurs marques.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Skellington
undead
avatar
undead


∞ âge : Holà, trop vieux pour compter, aussi vieux que la fête d'Halloween en elle-même
∞ job : Anciennement roi et esprit d'Halloween, il est maintenant au chômage technique.
∞ race : Le plus sexy des squelettes (mort-vivant, cadavre doté d'une intelligence contrairement à certains humains quoi)
∞ univers : disney / burton / nightmare before christmas
∞ messages : 36
∞ avatar : gerard fucking way ♥
∞ pseudo/prénom : shirosaki, pour jouer un mauvais tour encore et toujours

MessageSam 22 Juil - 17:36





Pour lui, c’était tout l’inverse. Cette fête était placée sous le signe de la découverte.  Autant pour la musique que pour l’organisation générale.  Il découvrait, sautillait doucement sur place au fur et à mesure que la musique battait son plein. Il était heureux quelque part de découvrir une fête autre que Noel ou bien Halloween. Alors non, il ne connaissait pas la fête de la musique. Jack ignorait son existence, mais il trouvait l’idée excellente. La musique était bien des choses qu’un simple fond sonore quotidien. C’était des émotions, de l’inspiration, de la motivation. La musique pouvait même remplacer des mots. Alors, il se montrait curieux, l’oreille attentive. Une oreille brisée en entendant un son affreux émanant d’un soudain arrivage de platine. C’est marrant, cette femme ressemblait à l’une de ses sorcières de son royaume. Mais, même elles, elles avaient plus de tenue que cette femme. Il ne grimaçait pas pour autant, son attention étant pleinement porté sur cette jeune femme qui semblait aussi curieuse que lui. Pas sur le même sujet, mais les questions étaient là, non ? Alors, c’était une preuve qu’elle était curieuse. « Oh ?! Vous êtes déjà venue à Halloween Town ? Charmante ville, n’est-ce pas ? » Dit-il soudainement étonné et heureux en grande partie à cause de l’amalgame qu’il venait de faire. Il fallait comprendre sa logique quelque part. Elle disait avoir fréquentée son espèce alors, il s’imaginait tout de suite qu’elle avait dû fouler ses terres pour ça. Il avait de grands yeux étonnés lorsque celle-ci lui annonça qu’elle devait faire attention à sa ligne. Son épouse n’y faisait pas attention … Mais son épouse était tout aussi morte que lui en faites. Donc, c’était un peu normal. Il laissa un rire franc s’échappait de sa bouche, l’air subitement enjoué « Je vois, vous ne voulez pas finir comme ce vieux clown obèse. Je me suis toujours demandé comment il en était arrivé là étant que oui, il est mort donc il n’est pas censé pendre du poids ». Dixit celui qui n’a que la peau sur les os. Et encore, il n’est même pas censé avoir de peau tout court en temps normal. Cela dit, ça ne l’empêchait pas de se laisser tenter par une autre. Il semblait indécis, mais terriblement souffrir de cette musique abominable qui passait dorénavant. Les doigts fins contre sa tempe, la migraine semblait pointer le bout de son nez. Insensible à la douleur physique ne protégeait en rien les douleurs dites mentales après tout. Et Dieu sait que lorsqu’on a un royaume à gouverner, on devient très vite fou à cause des dites migraines. Cela ne l’empêchait pas de rester attentif, seulement avec plus de difficulté. Il continuait de sourire, elle avait l’air étonné. Pas lui, ce n’était pas la première fois qu’il avait à faire à une réaction comme celle-ci. « Si ! Elle est ma toute première fête de la musique, je ne savais même pas que cela existait. » Dit-il avec le sourire qui s’élargissait lorsqu’elle annonça céder à la tentation de la glace. Jack fit signe aux marchands d’en rajouter une autre, pointant du doigt la désigner tout en continuant. « Elle n’est pas indiscrète, personne ne me reconnait. Je dois vous appelez que cela me blesse un peu au plus profond de mon être … Je suis le Roi Citrouille, le maître d’Halloween, Jack Skellington aussi appelé chez les mortels Jack-O-Lantern. Halloween est mon royaume. Et vous, qui êtes-vous pour avoir côtoyé des personnes de mon espèce ? ». Il la regardait avec curiosité, ce sourire macabre ne se retirant pas de son visage. Il s’apprêtait à décliner l’invitation, refusant d’écouter une telle injure pour le monde de la musique quand soudainement, tout avait fini par s’éteindre sans explication. Les platines crachaient des petites étincelles rougeâtres et la sécurité avait fini par intervenir. Des instruments plus normaux et traditionnels avaient repris leurs places initiales et finalement, Jack se laissa tenter. « Et bien écouter, pourquoi pas. Mais laissez-moi vous offrir votre glace. Pour me faire pardonner auprès de votre Ligne. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Tueuse de vampire
∞ race : Humain : Tueuse de vampire
∞ univers : Buffy
∞ messages : 144
∞ avatar : Felicia Day
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageDim 6 Aoû - 19:10

Je regardais le guitariste avec un sourire amusé alors qu’il répondait à ma question, j’avais bien envie de foncer sur scène et plaquer la barjo comme un quater back, et vu ma force, elle aurait eu bien mal. Mais à la place, le type sorti une sorte de plume et tout sembla sauté, un véritable magicien ce type. Je me retenais à grande peine de lui sauter au cou pour lui dire à quel point il était génial en plus d’être beau gosse, sans oublier le fait qu’il jouait de la guitare comme un dieu.  “Je voie le genre, en tout cas, ce truc à l’air franchement pratique." J’indiquais la plume tout en observant son visage, plus j’y pensais, plus il me disait quelque chose sans que je ne sois en mesure de dire pourquoi.

Finalement, la fille n’eu d’autre choix que de quitter la scène puisque son matériel était maintenant hors service. Si j’avais connue se chanteur depuis plus longtemps je lui aurait donné une tape dans le dos en disant bien jouer mec, mais je ne voulais pas non plus le faire fuir. Je savais que j’avais cette tendance à être familière et tactile qui poussait certaines filles du château à m’éviter, voir même à avoir peur de moi. Je n’étais peut-être pas aussi facile à vivre que je le pensais, mais qu’importe, j’étais moi-même et heureuse ainsi, alors pourquoi essayer de devenir quelqu’un d’autre ?  “Vous êtes un sorcier ou quoi ?" Je lui fis un sourire en coin assez amusé, je savais que ce n’était pas le cas, je connaissais des sorciers, mais lui n’en était pas un, juste un type avec un joujou électronique fort intéressant. J’essayais de détailler la plume, mais déjà il la fit disparaître. On lui rapporta sa guitare et je su qu’il était temps pour moi de rejoindre le foule. Bien que sa proposition soit bien meilleure. Et alors qu’il grattait ses notes, je le suivais sur scène, soudain prise dans le flot de la foule et de leur applaudissement pour le groupe. J’eu un sourire amusé, si les filles et moi avions été ovationné ainsi à chaque fois que nous avions sauvé le monde, peut-être aurions nous un peu plus confiance en nous ? Je saluais la foule, reconnaissant les sifflements des types à qui j’avais tenu compagnie dans la foule plus tôt, un des vigiles m’invita ensuite à le rejoindre pour descendre de scène. Mais je lui offris un sourire en indiquant la foule, il éclata de rire en comprenant où je voulais en venir. Il haussa les épaules et repartie. Je me retournais vers le gars qui m’avait invité  “Merci." dis-je doucement, et avant de faire ce que j’avais à faire, je m’approchais de lui, et avant qu’il ne puisse réagir je déposais un baiser sur sa joue, puis murmurais à son oreille  “vous êtes à croqué." Je me détournais de lui, prenant mon élan avec le rythme de la musique et court jusqu’à la foule, sautant, rattraper par des bras en furie. Au moins je ne m’étais pas étalé comme cette chanteuse française. C'est alors qu'une chose fit jour dans mon esprit,sa ressemblance. “Merde, le dragon." murmurais-je pour moi-même.





I'm Slayer, bitch !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[EVENT] Fête de la musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La musique au Moyen Âge
» musique amerindienne
» Musique médiévale
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Sunset Valley :: Parc-