Partagez | .
 

 Une soirée pour changer d'air [Neal]

Aria Montgomerry
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 23 ans
∞ job : Editrice
∞ race : Humaine
∞ univers : PLL
∞ messages : 51
∞ avatar : Lucy Hale
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageVen 9 Juin - 10:32

Changer d'air, c'était primordial, ces derniers temps. Aucune nouvelle d'Hanna, je n'étais pas plus callé sur ma relation avec Ezra, que quelques jours plus tôt.. En quelques mots, c'était la merde. Totalement. Une petite soirée, entre amie, aurait peut-être était une bonne idée, mais deux raisons, à mon choix contraire. D'abord, j'ignore si l'idée d'une petite fête, serait bien vu, alors que notre amie proche, avait disparu, ni, si l'ambiance pourrait être amusante, pour me changer, ne serait-ce qu'un peu, les idées, et ensuite, parce que lorsque nous sortions tous ensemble, il était nécessaire que quelque chose, nous tombe sur la gueule.. Alors, j'avais tendance à privilégier, une soirée avec quelqu'un qui n'incluait pas, une catastrophe, pour notre groupe. J'avais épluché mon répertoire, de fond en comble, et lorsque j'étais tombé sur son nom, c'était devenu comme une évidence.. Aussi folle est pu paraître toutes mes histoires, pas une seule fois, il n'avait tenté de me dissuader, ou me faire interner, alors c'était sans doute la personne idéale, pour une folle soirée.

SMS : Une petite soirée de folie, toi, et moi ? Besoin de changer d'air ! Rejoins moi au Pandémonium

J'ignore, s'il connaîtra cette boite, je n'ai moi-même jamais mis un pied là-bas, disons que je suis bien plus, bar branché, que boite de nuit, mais ce soir, j'ai besoin d'une bonne soirée, bien folle, et j'ai entendu dire que les soirées, et les animations, étaient digne d'une soirée de folie. J'attrape une robe de soirée, noire, élégante, mais pas non plus provoquante. Mon but est de m'amuser, pas de finir la soirée, avec un nouveau mec. J'avais déjà bien assez de soucis, entre Liam, et Ezra. Un léger maquillage, ma touche personnelle, et je rejoins la boîte, à l'aide d'un taxi. La nuit, qui commence à tomber, ne m'empêche pas d'attendre Neal, à l'extérieur de la boîte. Ce n'est que lorsque je le vois apparaître dans mon champ de vision, que la joie revient quelque peu sur mon visage, après ces derniers jours de stresses et de pression. Je sautille sur place, à la fois excité, par cette soirée, mais aussi pour ne pas avoir froid. Je plaque un baiser contre sa joue. Je suis heureuse de te voir, tu es prêt pour une longue soirée ?




Les gens ne sont pas des poupées, tu ne peux pas jouer avec et ensuite les remettre dans la boîte quand tu en as fini avec eux. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Caffrey
human
avatar
human


∞ âge : thirty seven yo
∞ job : old thief, used to be an fbi expert, now works at the museum
∞ race : human
∞ univers : white collar, fbi: duo très spécial
∞ messages : 57
∞ avatar : matthew bomer
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageSam 10 Juin - 22:35

Le nez presque collé à la toile, Neal terminait d’ajuster le haut de la chaumière avec une application toute religieuse. Concentré à l’extrême sur son geste, il ne lança qu’un très bref coup d’œil à son téléphone lorsque celui-ci vibra et se détendit en voyant le nom d’Aria. L’espace d’un quart de seconde, l’ancien faussaire avait cru que Peter tentait, de nouveau, de l’enjoindre à retourner auprès du FBI. Ce n’était pas dans ses plans – il avait assez donné d’un bracelet de localisation et de jouer les bons serviteurs sans obtenir la moindre reconnaissance officielle. Il s’éloigna, le pinceau relevé, satisfait de sa restauration du tableau de Van Gogh, avec un petit sourire en coin. Il lui aura fallu le temps – approximativement trois semaines – mais le chef d’œuvre était enfin fini, prêt à être de nouveau exposé au Musée. Ce sentiment d’accomplissement était la raison pour laquelle Neal avait postulé pour ce job précis ; seul la restauration d’art pouvait lui procurer une allégresse proche de celle qui le submergeait à chaque fois qu’il terminait une arnaque. Mais il était hors de question, toutefois, de retourner dans ses vieux travers. Caffrey reposait consciencieusement son pinceau sur le pupitre avant d’attraper son téléphone pour lire le sms envoyé par la jeune fille. Femme. Elle avait un visage d’étudiante mais Neal avait conscience qu’elle n’en était plus une – et c’était une chance, d’ailleurs. Son sourcil droit se souleva au nom de la boîte proposée mais il accepta l’idée. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas pris un peu de bon temps – et pour cause, avec le retour de Jessica à Neverland, l’ancien voleur avait eu à faire. Il lança un coup d’œil à l’horloge murale de la salle de restauration, prit le temps de ranger le tableau et de laisser une note à l’attention de ses collègues qui passeraient, il le savait, dès six heures le lendemain matin. Le stylo tournait encore sur la table qu’il avait déjà passé la porte pour faire un léger détour par chez lui et se changer.

Fin prêt, Neal se laissa guider par le GPS intégré dans son téléphone pour retrouver la rue de cette boîte de nuit. Il releva la tête, juste à temps pour apercevoir les néons de l’extérieur et reconnaître la silhouette menue de la petite Aria qui l’attendait. Il la rejoignit en quelques pas, la laissant déposer un baiser sur sa joue tandis qu’il enserrait sa taille de son bras pour une fausse étreinte. « Le plaisir est pour moi, tu penses bien. Celui de nous deux qui peut profiter de la vue est encore moi. » Petit clin d’œil pour accompagner sa tirade et il observait l’entrée de ce bâtiment encore inconnu. Il avait pris le temps de lire les commentaires sur différents sites - tous dithyrambiques, globalement. « Si j’en crois ce qui est raconté sur internet à propos de cette boîte, ça va être une excellente soirée, plus qu’une très longue. » Il tourna la tête pour observer la jeune fille et, déplaçant sa main dans le dos de celle-ci, l’invita à passer la première. Ladies first, galanterie oblige. « Je t’offre un verre ? Que tu m’expliques pourquoi tu as mis tant de temps avant de me donner de tes nouvelles. » Ce n’étaient que de fausses lamentations – en réalité, il était aussi coupable qu’Aria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Montgomerry
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 23 ans
∞ job : Editrice
∞ race : Humaine
∞ univers : PLL
∞ messages : 51
∞ avatar : Lucy Hale
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageLun 26 Juin - 18:55

Malgré son avance, la jeune éditrice n'aura pas eu à attendre longtemps. Ce n'était pas pour rien, que son choix, c'était tourné vers Neal. Elle connaissait assez bien, ce dernier, pour savoir, qu'il répondrait par l'affirmatif, à son invitation, et qu'il ne se pointerait pas, trois heures, après le rendez-vous. Car tous n'était pas à l'heure, lorsqu'elle posait des rendez-vous. Un sourire apparu sur son visage, et elle cacha, derrière ce dernier, la peur, la terreur, l'angoisse, causée par ces dernières semaines. La honte, prit possession d'elle, pendant quelques courts instants, alors qu'elle repensait, à son amie Hanna, qui avait disparu depuis plusieurs jours. Elle s'en voulait, de prendre un peu de bon temps, pour elle, mais elle en avait besoin. Même si elle aurait dû être au côté d'Emily, et de Spencer, pour tenter de lui mettre la main dessus. Et pourtant, elle était là, en compagnie de Neal, et elle ne regrettait cela, qu'à moitié. Parce qu'elle ne pouvait plus, continuer comme cela. A négliger sa vie, à cause de -A-, ou alors, dans un ans, elle serait morte. Morte et enterrée. Elle revint à la réalité, se détacha de ces émotions, lorsque les mots de Neal, parvinrent jusqu'à elle. Elle porta un regard sur lui. Un regard, qui aurait pu être aguicheur, mais qui n'en était rien. Neal était un très bel homme. Elle ne pouvait nier une telle certitude, mais, peu importe le nombre de flirt qu'ils ont pu avoir, tous deux, cela n'est jamais aller au delà. Elle laissa couler son regard, sur son corps, le temps de lui répondre, lui faisant bien comprendre où elle voulait en venir. « Tu parles, c'est moi qui ai la chance d'être au bras du plus bel homme, ce soir » Elle n'avait pas besoin de préciser qu'elle n'était pas en train de le draguer. A ce sujet, ils étaient tous deux, sur la même longueur d'onde. « Je sens déjà le regard assassin de toutes ces filles, qui vont être verte de jalousie » Elle les comprenait. Elle aurait pu l'être, elle aussi. Mais sa vie était déjà bien assez compliqué comme cela. Neal était, de toute façon, un homme bien trop respectable, pour qu'elle l'embarque dans ces conneries avec -A- .. Elle s'en voulait déjà assez d'avoir entraîner Ezra là-dedans. Même si, d'une certaine façon, Neal avait déjà été plongé dans ces histoires.

A en croire ces paroles, il semblerait que lui non plus, n'est jamais mis les pieds à l'intérieur de cette boîte. Au moins, ce serait une première, pour eux deux. Un sourire plaqué sur son visage, ne laissant pas toutes ces émotions déborder, elle se laissa guidé, jusqu'à l'intérieur, où elle senti, en effet, quelques visages se retournaient. Mais aucun d'eux, n'en tint compte. Ils n'étaient pas là, pour s'attirer le charme, d'homme ou de femme. Ils étaient là, pour passer un moment agréable, de détente. La honte s'empara d'elle, dès qu'il eu reprit la parole. Bien qu'elle saisi son ton léger, qui ne laissait place à au reproche. Aria n'était pas du genre, à se tourner vers les gens, que lorsqu'elle en avait besoin. Elle n'était pas ce genre d'amie. Pourtant, de loin, cela ressemblait bien à cela. Parce que comme toujours, elle préférait se replier sur elle. N'avoir que très peu d'ami, comme ça, -A- n'avait que très peu d'emprise sur elle. Et ce n'était pas vraiment l'emprise sur elle, qu'elle redoutait, elle voulait surtout pas que ces amis, paye la conséquence de ces choix. « Je veux bien.. Un monaco, s'il te plaît » Elle garda les yeux baissées, durant ces paroles. Comment lui expliquait, que toutes ces histoires, n'étaient pas fini ? Qu'elle était de nouveau, dans les ennuis jusqu'au cou ? « Valait mieux pour ta propre sécurité, que tu restes loin de moi » C'était claire, direct, et ça ne laissait pas la place au doute. Sans doute, ferait-il le rapprochement avec tout ce qu'elle lui avait déjà confié. Mais elle n'avait pas forcément l'envie, de s'étaler sur cette histoire, ce soir. Elle n'avait pas forcément envie de repenser à Hanna, pour l'instant. Elle le bouscula, de son épaule. « Et puis, tu n'es pas bien mieux, pour peu, je n'étais même pas sur que tu viennes ce soir » C'était faux. Elle savait qu'il ne se défilerait pas, devant une invitation, à moins d'avoir quelque chose de prévu. « J'ai bien failli croire que tu t'étais lassé de ma compagnie »




Les gens ne sont pas des poupées, tu ne peux pas jouer avec et ensuite les remettre dans la boîte quand tu en as fini avec eux. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Caffrey
human
avatar
human


∞ âge : thirty seven yo
∞ job : old thief, used to be an fbi expert, now works at the museum
∞ race : human
∞ univers : white collar, fbi: duo très spécial
∞ messages : 57
∞ avatar : matthew bomer
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageJeu 29 Juin - 21:00

Il laissa un ricanement lui échapper, enroulant son bras autour de la taille d’Aria affectueusement. Il secoua la tête. Il était à peu près certain qu’il y aurait plein d’autres hommes qui correspondraient mieux au profil d’Aria, mais il savait accepter un compliment. Il baissa la tête, humble. « Et si nous disions que nous sommes tous les deux chanceux de nous avoir l’un l’autre ? » Clin d’œil complice et large sourire. Le débat aurait pu durer des heures, il le savait. Aria était bien plus qu’agréable à regarder et la jolie robe qu’elle avait enfilée avait de quoi faire se retourner plus d’une tête sur son passage. Il laissa un rire lui échapper. « Mais tu sais bien que je ne suis qu’à toi, ma chère. » En tout bien tout honneur. Tous deux savaient que leur flirt verbal n’irait jamais plus loin et c’était sans doute le cœur même de leur si grande complicité. Ces compliments répétés et ce jeu innocent auquel ils s’adonnaient sans avoir d’arrière-pensée. Il l’adorait, véritablement, mais comme il avait adoré Elizabeth. Comme une sœur. Une meilleure amie, peut-être, parfois. Mais c’était tout. Il l’invita à entrer dans la boîte de nuit la première, la suivant de près. Des têtes se tournèrent et Neal pouvait sentir les regards lubriques de certains hommes. Protecteur, il attrapa la main d’Aria. Il n’y avait entre eux, mais ça ne l’empêchait pas de ne pas apprécier le regard presque animal de certains. Si Aria venait à se faire séduire, il faudrait que ce soit un véritablement gentleman. Car c’était tout ce qu’elle méritait, l’éditrice. Il l’entraîna rapidement vers le bar, commandant un monaco pour elle et se choisissant un whisky pour sa part. Il la vit baisser les yeux et il lui attrapa les épaules pour attirer son attention. Et lui faire comprendre que ce n’était pas un reproche. En aucune façon. La réponse qu’elle finit toutefois par lui donner ne fut pas pour le rassurer. L’ex-arnaqueur fronça les sourcils, les lèvres pincées, avant d’acquiescer lentement. « Tu sais où me trouver, si tu as besoin d’en parler, à l’occasion. » Il se doutait que ça avait tout à voir avec cette personne anonyme qui mettait la vie d’Aria et celle de son entourage en danger. Il avait participé à des recherches, parfois, pour tenter d’aider ce groupe d’adolescentes harcelées. En vain. « Et c’est pour ma sécurité que tu m’as invité ce soir ? » Il esquissa un large sourire pour qu’elle comprenne que ce n’était que pure taquinerie. Il ne s’inquiétait pas de sa sécurité, plus depuis longtemps, en tout cas. Se faire passer pour mort lui avait montré qu’il n’était pas effrayé à l’idée de passer de vivant à trépas. Et surtout, il se savait bien trop malin pour être tué si facilement. Il porta une main à son cœur, feignant un air blessé même si l’amusement qui perçait son regard le trahissait. « Comment as-tu pu penser que je me lasserais un jour de ta compagnie ? » Il retrouva toutefois son sérieux pour hausser les épaules. « J’ai juste été occupé dernièrement. On pourrait croire que bosser pour le FBI est le travail le plus éprouvant qu’il soit, mais je peux t’assurer qu’être restaurateur pour un musée est bien plus éreintant ! Et en plus, ça paie bien mieux. » Bien qu’il n’ait jamais eu besoin de s’inquiéter de l’argent – son pactole rassembler grâce à ses différents méfaits le conservait à l’abri de tous besoins financiers. Son regard se teinta lorsqu’il repensa rapidement à Jessica mais décida que c’était une histoire bien trop compliquée pour en parler – il n’aurait même pas su par où commencer. « Et toi, tu te plais toujours dans l’édition ? » Il ne doutait pas de la réponse ; Aria était l’une des rares jeunes femmes avec qui il avait pu parler de littérature pendant des heures. C’était sans doute l’une des raisons pour lesquelles il s’entendait si bien avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une soirée pour changer d'air [Neal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Pour être heureux, il faudrait se persuader qu'on vît quand on rêve, qu'on rêve quand on vît. (Réouverture par Camelle)..
» Une soirée pour oublier ? (pv Daniel) -16
» Formulaire pour changer de rang
» Que faire pour changer Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Allston :: Pandémonium-