Partagez | .
 

 what's happened . clay

Malia Tate
werecoyote
avatar
werecoyote


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : étudiante
∞ race : werecoyote
∞ univers : teen wolf
∞ messages : 512
∞ avatar : s. hennig
∞ pseudo/prénom : ash

MessageDim 4 Juin - 17:48

what's happened.
Feat
Clay
Mes livres dans mes bras, j’avais quelques soucis avec un exercice de mathématique. Si on reprenait la technique des couleurs, à savoir : vert ce que je comprends, jaune ce que je suis en train de comprendre et rouge ce qui était acquis, nous étions sur une page entièrement rouge. Je détestais les maths, sans doute parce que je n’y comprenais rien d’ailleurs. J’avais déjà su mal avec les mots parfois alors avec les chiffres, c’était un véritable casse-tête pour moi. Ayant parlé de certaine de mes difficultés avec Clay, il m’avait proposé de m’aider à les surmonter, ce que j’avais, après un temps d’hésitation, fini par accepter. Le jeune Jensen avait été absent toute la journée et je m’étais donc résigner à me rendre chez lui pour lui demander un petit coup de main et en profiter pour prendre quelques nouvelles. Mais lorsque j’arrivais devant la maison voisine à celle des Jensen, j’aperçu la mère de famille sortir le téléphone à l’oreille et l’air pressée. Mes sourcils se fronçaient, l’odeur de la peur lui collait à la peau. Je tendais l’oreille, tandis que la femme à la chevelure blonde peinait à trouver la clé pour fermer la porte d’entrée. Il semblerait qu’elle soit en communication avec son mari et qu’ils se donnent rendez-vous à l’hôpital le plus proche. Mes lèvres s’entre ouvraient comme si j’étais bouche bée. En fait, ce n’était pas vraiment de la surprise mais plus un sentiment d’inquiétude. Et s’il s’agissait de Clay ? S’il lui était arrivé quelque chose par ma faute ? J’avais ma salive avec peine avant de prendre la décision de me rendre à leur lieu de rendez-vous, après tout, s’il s’agissait de Clay j’étais concernée. Enfin, non, mais je me sentais concernée en tout cas. J’avais suivi la mère de Clay le plus discrètement possible. A quelques mètres derrière elle, je lui emboitais le pas, toujours attentive à ce qui se disait. Lorsqu’elle s’adressait à l’agent d’accueil, celle-ci lui indiquait la chambre de son fils. Je sentais mon cœur frapper à grand coup contre ma poitrine. Jusqu’ici je n’avais aucune certitude quant à la raison de l’empressement de Madame Jensen, mais à présent il n’y avait plus de doute possible, j’avais clairement distingué le moindre mot de leur échange. Clay était ici, je savais dans quelle chambre, à quel étage mais j’ignorais la raison. Je crois que je ressentais un mélange d’inquiétude et de colère. J’étais, bien entendu, soucieuse de l’état de l’adolescent auquel je semblais beaucoup tenir mais à la fois je m’en voulais de pouvoir être la cause qui l’ai conduit ici. Et si ces loups avaient fini par lui mettre la main dessus. S’ils lui avaient vraiment fait beaucoup de mal. Un sentiment de culpabilité m’envahissait petit à petit. J’étais monté à l’étage, restant en retrait, j’observais avec attention les moindres mouvements menant à sa chambre. J’avais patienté ainsi durant des heures. Connaissait ma légendaire patience, je ne vous cache pas que ça avait été un véritable supplice. J’avais largement eu le temps de me détester allant jusqu’à me maudire de pouvoir être la cause du mal dont Clay était actuellement victime. Ses parents quittaient enfin, la chambre, tournant la tête de l’autre côté, pour éviter qu’ils ne me trouvent ici, après tout je n’avais pas vraiment de raison d’être au courant de sa présence à l’hôpital. A peine étaient-ils passés que je me faufilais dans l’autre sens pour me diriger vers la porte. Levant le menton pour vérifier qu’ils étaient bel et bien partis, je frappais à la porte, le cœur fendant ma cage thoracique. Tournant la poigné, j’ouvrais doucement la porte avant de me glisser à l’intérieur de la chambre. Refermant en faisant le moins de bruit possible au cas où l’adolescent se reposerait, je me retournais dans sa direction. Son visage était couvert de plaies plus ou moins profondes. Mes pupilles se rétractaient, je venais à peine de poser mon regard sur lui et déjà je sentais la rage me tenir au ventre. Lorsqu’il a fini par remuer un peu, je me suis approcher d’un pas vers son lit. « Bonsoir Clay. », soufflais-je devant son air épuisé, les bras croisés contre ma poitrine gênée de le voir ainsi. « Dis-moi que t’es juste tombé à vélo.. », lui adressais-je d’une voix suppliante préférant un million de fois cela à l’idée qu’une créature est pu s’en prendre à lui. Mon regard était un mélange de sentiment à lui tout seul, entre rage, désolation et inquiétude je peinais à savoir comment agir. M’approchant encore d’un pas, je n’avais aucune certitude de ma culpabilité et pourtant je sentais ce sentiment m’envahir bien plus que les autres. Mon regard se posait sur son visage. « Laisse-moi te soulager un peu. », ajoutais-je en m’avançant davantage vers son lit avec dans l’idée d’aspirer un peu de sa douleur …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clay Jensen
human
avatar
human


∞ âge : 17 ans.
∞ job : Lycéen & Commis au cinéma
∞ race : Humain.
∞ univers : 13 reasons why.
∞ messages : 316
∞ avatar : Dylan Minnette.
∞ pseudo/prénom : Knox.

MessageLun 5 Juin - 5:16



❝What's happened❞
Malia & Clay
Jamais le jeune homme n’aurait pensé qu'il aurait vécu cela. Et pourtant, quelqu'un avait tenté d'essayer de le préparer à une situation comme celle-là. Malia l'avait prévenu que sa pourrait arriver à n'importe quel moment et la brune lui avait même une forme de « simulation » sans que Clay sache que c'était elle. Effectivement, Jensen avait été très près du danger. Plus qu'il ne l'avait jamais été. Et tout ça pourquoi ? À cause du père complètement cinglé de la jeune femme. Cet homme, Peter Hale, n'appréciait pas que sa fille chérie soit « proche, très proche » de lui. De quelqu'un de faible selon lui, de quelqu'un de pas assez bien pour elle, d'un humain sans doute. Raciste le bonhomme ? Ouais il semblait l'être. Sauf qu'en même temps, l'adolescent s'était rendu compte qu'il n'avait pas tout à fait tort sur certains points. Il était vrai que Jensen ne pourrait jamais la protéger et qu'il allait être constamment dans ses pattes voire même la rendre plus faible malgré lui. Être une sorte de point faible pour elle. Clay ne savait pas du tout quoi penser de tout ça ... Enfin, Peter avait voulu voir comment que le jeune homme allait pouvoir protéger Malia à l'avenir. C'était pour cela qu'il l'avait confronté à une meute de loups-garous meurtriers ! Bien évidemment, l'adolescent n'en était pas sorti indemne, loin de là.

Une fois hors des pattes de cette meute et de ce fou psychopathe de Hale, Jensen s'était rendu immédiatement à l'hôpital par ses propres moyens. En étant ensanglanté, en ayant de la difficulté à tenir debout et à marcher, il avait tout de même réussi à y arriver. Il ressentait même toujours la force colossale de Peter et de ce loup-garou qui l'avaient pris par la gorge. Ses griffes qui avaient légèrement pénétré dans sa peau. Cela avait été un moment terrifiant tout ça. Clay ne voulait plus revivre du tout quoi que ce soit de semblable. Il en avait marre de tout ça. Ce n'était pas sa vie. Tout cela le dépassait et il se sentait « tout petit. » Si seulement, il avait la force de les combattre, de se défendre ... À l'hôpital, ils se sont tout de suite occupés de lui à l'urgence. Bien évidemment, grâce à ses papiers, ils avaient bien remarqué que c'était un mineur et ils avaient immédiatement appelé ses parents pour les prévenir. Sur le coup, l'adolescent n'avait pas su comment trop répondre à leurs questions de ce qui s'était passé et tout ça. Il divaguait et disait les premières choses qui lui traversaient à l'esprit. Après tout, il avait tout de même déboulé d'un escalier ... Sa tête avait souffert un peu. Quoi que, il portait son casque de vélo, heureusement. L'adolescent avait raconté aux infirmiers qu'il avait eu un accident de voiture, c'était la première chose qui lui était venue à l'idée de concret à dire. Le plaçant dans une chambre lorsqu'ils ont bien vu que son état était stable, en lui mettant des bandages et tout, des policiers étaient mêmes venus l'interroger à propos de ce fameux accident de voiture. Il inventa une histoire comme quoi qu'il avait été à vélo et que deux voitures avaient eu une légère collision et que lui se trouvait là. Jensen savait qu'il se mettait un peu dans la merde en racontant des salades, mais en même temps ... Il ne pouvait pas dire que c'était des loups-garous qui lui avaient fait ça ! Après les policiers vint le tour de ses parents de venir le voir dans sa chambre. Répétant encore la même histoire, en répétant qu'il allait bien et tout le tralala, après quelques heures et après avoir eu des infos sur son état par le médecin, ses parents avaient finalement quitté la chambre de Jensen. Enfin, il allait pouvoir se reposer un peu après tout ça. L'adolescent en avait grandement besoin. Enfin, il croyait que c'était terminé les visites ...

Quelqu'un d'autre entra dans la pièce lorsque ses parents étaient partis, mais plus discrètement. Comme si cette personne voulait cacher sa présence. D'ailleurs, Clay ne remarqua pas toute de suite sa présence. Sa tête était tournée du côté opposé de la porte et ses yeux étaient fermés. Sauf qu'il entendait du bruit, une respiration et des bruits de pas. Au départ, il croyait que c'était une infirmière et ne tourna donc pas le regard. Tout en remuant un peu et en toussant, c'est là qu'il comprit que ce n'était pas une voix. Cette voix était celle de Malia. Cette voix tellement douce, mais qui semblait tellement inquiète de la situation. Le jeune homme tourna la tête vers l'adolescente et son pouls accéléra dès qu'il l'a regardait. Stressé peut-être ? Disons qu'en la voyant, il voyait l'image de son affreux paternel dans sa tête maintenant. Une vraie horreur oui ... Il était aussi pire que Bryce pour lui. « Malia ? Qu'est-ce tu fais ici ? » Sa voix était basse et affaibli. Alors que Clay la regardait d'un air surpris avec ses grands yeux ronds, Jensen se posait tout de même la question. Comment avait-elle su pour lui ? Savait-elle pour son père ? Sans doute que non ... D'ailleurs, la brune lui demanda s'il était seulement tombé de son vélo. À vrai dire, elle espérait que c'était seulement ça comme si elle ne voulait pas se sentir coupable. Malia n'était en aucun cas responsable de ce qui s'était passé. Le seul à blâmer c'était Peter voir même l'adolescent d'avoir été trop près d'elle. D'une fille, qui n'était pas soi-disant « normale » et « humaine ». Enfin ... L'adolescente s'approcha de Clay, qui était toujours étendu sur son lit, c'était mieux pour lui de ne pas trop bouger avec tous les ecchymoses qu'il avait sur le corps. En effet, il n'était pas au top de sa forme et était loin d'être sexy en ce moment avec ce truc laid et hideux que devaient porter les patients de l'hôpital ainsi qu'avec tous ces bandages sur le corps. Elle mentionna qu'elle voulait le soulager. Comment ? Ah ouais, c'est vrai, elle pouvait absorber la douleur des autres. « Non c'est ... » Devait-il lui dire la vérité ? Devait-il garder le même mensonge qu'il racontait à tout le monde ? Il ne savait plus. En même temps, il ne voulait pas lui avouer que c'était de la faute de son père. Le jeune homme ne voulait pas la faire culpabiliser dans un certain sens. Même si elle culpabilisait déjà. « J'ai eu un accident de voiture. » Piètre mensonge, Jensen était loin d'être un bon menteur. De toute façon, avec son rythme cardiaque, Malia pouvait déjà savoir qu'il mentait, mais ça, c'était quelque chose que l'adolescent ignorait ...



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Tate
werecoyote
avatar
werecoyote


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : étudiante
∞ race : werecoyote
∞ univers : teen wolf
∞ messages : 512
∞ avatar : s. hennig
∞ pseudo/prénom : ash

MessageMer 7 Juin - 1:15

what's happened.
Feat
Clay
Je refermais discrètement la porte derrière moi persuadée de n’avoir rien à faire ici. Après tout, personne ne nous avait parlé de la situation de Clay au lycée et lui-même ne m’avait pas prévenu de son hospitalisation. Du coup mon sentiment n’était pas inexplicable. Les murs blancs de la chambre lui donnait un côté oppressant que je n’avais jamais aimé. Mon regard se posait sur le lit, si je voyais la chevelure foncé de l’adolescent, la vue de son visage m’était inaccessible. Pensant qu’il dormait, je me faisais le plus discrète possible. Ce n’est que lorsqu’il se tournait dans ma direction que j’engageais la conversation. J’essayais de gardé un ton bas et doux, il paraît que c’était plus reposant. Ce que je faisais là ? Ca me semblait évident, je m’inquiétais pour lui tout simplement. Bon, peut-être aussi que je me sentais coupable de le voir allongé là. Mes lèvres se pinçaient entre elles tandis que mes épaules se relevaient. « J’ai suivi ta mère jusqu’ici. », admis-je avec mon habituelle franchise. A vrai dire, certain y aurait sans doute vu une situation plus ou moins gênante, pour ma part, ça me semblait juste naturel. Ceci dit, présenter comme ça les choses pouvaient sembler légèrement flippantes, mais à mes oreilles rien ne sonnait faux, sans doute parce que j’avais toute l’histoire et non un unique évènement. Je me suis approcher d’un pas, le regard navrée, j’espérais qu’il me dise que ce n’était rien de grave, rien qui est un lien de près ou de loin avec mon monde. M’avançant encore un peu, je l’ai écouté me répondre tandis que je posais, avec délicatesse, ma main sur son avant-bras. Sa bouche parlait d’un accident de voiture mais son rythme cardiaque criait au mensonge. Mes sourcils se fronçaient face à cette contradiction tandis que ma mâchoire se resserrait pendant le transfert de douleur se faisait de son corps au mien. Bien entendu, Clay n’allait pas miraculeusement plus rien sentir. C’était un peu comme un calmant, ça permettait d’atténuer la douleur la seul différence avec les médicaments c’était le fait que la douleur ne reviendrait pas. J’ai fini par lâché son bras, mes dents restaient serrées, je ressentais la sensation de douleur se propager dans mon corps. Même si c’était de courte durée ça n’en était pas moins désagréable. Mes bras se sont finalement croisés sous ma poitrine, ma mâchoire se desserrait pendant que mon regard se relevait vers son visage. « Je rêve où tu n’as pas confiance en moi Clay ? », demandais-je sans mâcher mes mots. Mon regard trahissait ma stupéfaction, l’adolescent devait se douter que je me rendrais compte de son mensonge. Alors pourquoi mentirait-il ? A cette idée, ma tête se penchait sur le côté tandis que mes yeux se plissaient comme si je recherchais une réponse dans les traits de son visage. Puis, mes traits se sont relâchés, mes lèvres laissaient échapper un soupire. « Comment veux-tu que je t’aide si tu n’es pas franc avec moi. », lui adressais-je d’un ton un peu plus colérique. J’étais frustrée. Je ne comprenais pas pourquoi Clay se mettrait à me mentir, ce n’était pas comme si j’étais une parfaite inconnue. Je n’étais pas vraiment consciente que mon comportement pouvait le faire se braquer ou même mener à une quelconque réaction négative de sa part. J’étais trop aveuglée par ma propre frustration pour me rendre compte du côté agressif de ma franchise. Mon regard s’était planté dans le sien, un regard dur où le retrouvait de la colère mêler à de l’incompréhension. Mais j’ai fini par détourner mon regard du sien, je crois que je me sentais perdue. S’il pouvait contrôler ses paroles il ne pouvait pas contrôler son cœur. En même temps c’était incompréhensible, après le rapprochement que nous avions vécu, que Clay puisse me mentir. Mes bras toujours serrés sous ma poitrine, je lui tournais le dos pour pincer mes lèvres entre elles. Et si le jeune Jensen regrettait ce qui c’était passer ? Et si finalement son cœur ne trahissait pas un mensonge mais un autre sentiment de la gêne par exemple ? Si ma présence n’était pas désirée ? Toute ces idées tournaient dans ma tête allant jusqu’à me faire douter de mes capacités extrasensoriels ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clay Jensen
human
avatar
human


∞ âge : 17 ans.
∞ job : Lycéen & Commis au cinéma
∞ race : Humain.
∞ univers : 13 reasons why.
∞ messages : 316
∞ avatar : Dylan Minnette.
∞ pseudo/prénom : Knox.

MessageMer 7 Juin - 4:35



❝What's happened❞
Malia & Clay
Être coincé dans un lit d'hôpital, ce n'était vraiment pas la joie pour Clay surtout dans l'état dans lequel il était. Mais bon, il y avait pire, que ça, n'est-ce pas ? Se retrouver encore une fois face à face avec un de ses loups-garous fous furieux et psychopathes ? Que Peter Hale le menace encore une fois. S'il l'avait bien trouvé une fois, cet homme serait bien capable de le trouver à nouveau. Et s'il décidait de s'amener ici ? Que ferait le jeune homme ? Il ne pourrait absolument pas lui échapper ... Jensen avait vraiment la trouille de cet homme. En même temps, cela se comprenait tout à fait. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas Peter Hale qui était venu ici, dans sa chambre d'hôpital, mais bien sa fille, Malia. C'était justement la raison pour laquelle Peter s'en était pris à lui. Car selon lui, l'adolescent était trop proche de la brune à son goût. Bon sang, cette famille le suivait ou quoi ? Bon après, que la jeune femme le suive ne lui dérangeait pas vraiment contrairement à son paternel cinglé. Il savait que Malia avait rodé chez lui pendant une nuit pour surveiller sa demeure comme pour le protéger si quelque chose devait arriver la nuit quand qu'elle était venue chez lui. Elle lui expliqua qu'en fait, elle avait suivi sa mère jusqu'ici. Donc, la jeune femme s'était rendu jusqu'à chez lui, pour le surveiller une nouvelle fois ?

Le fait qu'elle soit là ne le dérangeait pas vraiment et même cela le touchait d'une certaine façon. Ça montrait qu'elle tenait à lui d'une certaine manière. Si ce n'était pas de Peter, Clay servait vraiment heureux de la voir ici, mais là ... Le jeune homme était complètement perdu et ne savait plus trop quoi penser. Il avait même décidé de lui mentir en disant qu'il avait eu un accident de voiture comme il avait dit à ses parents et aux autres. Jensen ne voulait pas dire à l'adolescente que la personne responsable de son état était son père. Pourquoi ? Sans doute pour plusieurs raisons évidentes et également aussi parce qu'il était perdu. Devrait-il écouter le fameux conseil que Peter lui avait donné ? D'oublier Malia et de ne plus la voir ? C'était quelque chose que Clay ne voulait pas envisager, mais devrait-il le faire ? Son cœur ne voulait pourtant pas. Alors qu'il lui avait menti, celle-ci déposa son bras sur son avant-bras sans doute pour le rassurer, mais aussi sans doute pour absorber sa douleur pour qu'il souffre un peu moins. Enfin sans doute, le jeune homme ne savait plus trop comment fonctionnait cette capacité extraordinaire. Puis, la jolie brune semblait surprise par ce qu'avait dit Jensen. Que ce soit un accident de voiture qui l'ait conduit ici dans ce lit affreux d'hôpital. Savait-elle qu'il lui mentait ? Cela paraissait par les traits de son visage qu'elle savait qu'il ne disait pas la vérité et par ses mots comme quoi qu'il ne semblait pas avoir confiance en elle et qu'il devait être franc si l'adolescente voulait l'aider.

Comment avait-elle deviné ? À cause de son hésitation ? Est-ce qu'elle le connaissait déjà assez bien pour savoir quand qu'il mentait ? Bon sang, Clay n'aimait pas lui mentir, mais là ... Il avait senti qu'il n'avait pas eu le choix et maintenant, elle semblait en colère contre lui. Une mine triste s'afficha en voyant la réaction de la jeune femme lorsque celle-ci lui tourna de dos comme si elle était en train de lui bouder, furieuse qu'il ne le lui dise pas la vérité. « Quoi ? Non ... J'ai confiance en toi. » Lança-t-il tout en secouant la tête légèrement à plusieurs reprises comme pour appuyer le fait qu'elle n'avait pas raison. C'était vrai, Jensen avait confiance en elle. « C'est vrai, je n'ai pas été franc avec toi. Je l'ai été avec personne d'ailleurs. » Poursuivit-il tout en plissant les yeux comme s'il regrettait de lui avoir menti quelques secondes auparavant. Il n'avait jamais pensé que cela la mettrait dans cet état et encore moins que Malia saurait qu'il mentait. « Des loups-garous ... » Clay savait que ses mots n'allaient pas aider à la rassurer. « Je voulais pas t'inquiéter. Je voulais pas que tu en fasses tout un plat. Je voulais pas que tu me prennes pour un faible, je crois. » D'un ton bas, il essayait de se justifier en quelque sorte sur le fait de lui avoir menti. Dans tous les cas, c'était la vérité cette fois notamment le dernier point, le mot « faible » qui avait été utilisée par son père. Il se sentait faible, mais en même temps, Jensen n'était qu'un humain. Bien évidemment, le jeune homme n'avait pas menti, mais avait bien sûr omis de parler du paternel de la belle et de tout ce qui s'était réellement passé.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Tate
werecoyote
avatar
werecoyote


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : étudiante
∞ race : werecoyote
∞ univers : teen wolf
∞ messages : 512
∞ avatar : s. hennig
∞ pseudo/prénom : ash

MessageJeu 8 Juin - 2:16

what's happened.
Feat
Clay
Les bras croisés sous ma poitrine, je lui tournais le dos. Je n’arrivais pas à saisir ce qui se passait. Je n’arrivais même pas à déterminer s’il avait mentit ou si Clay avait simplement un problème avec ma présence ici. Cependant, dans les deux cas ça me faisait de la peine. Je m’étais ouverte à l’adolescent et nous avions développé une certaine proximité. Alors pourquoi son rythme cardiaque venait contre dire ses propos. Toujours dos à lui, je pinçais mes lèvres entre elles avant de les entre ouvrir pour laisser échapper et soupire. Alors que je commençais à me poser de sérieuse question quant à la pertinence de ma présence ici, la voix du jeune Jensen se fit entendre. Ses mots me firent me retourner lorsqu’il m’expliquait qu’il n’avait été franc avec personne. Mon regard se plissait, tandis qu’il passait lentement du sol à ses yeux bleutés. Cela voulait-il dire qu’il me mettait au même rang que les autres ? Mes bras toujours croisés sous ma poitrine, je haussais les sourcils avant de laisser mon regard se planter dans le sien. « Au cas où t’aurais oublier, je te rappel que contrairement aux autres j’essaies de te protéger de .. », je n’avais pas eu le temps de terminer ma phrase. Clay me coupait la parole. Enfin, sur l’instant j’avais pensé qu’il cherchait juste à terminer ma phrase. Qu’il souhaitait simplement me montrer qu’il savait, qu’il avait conscience de tout ça. Mais la suite de ses paroles me ramenait très vite à la dure réalité. Mes bras se décroissaient, tombant le long de mon corps. Sa voix était basse, peut-être même un peu gênée. Même si le sentiment de culpabilité restait présent, j’avais beaucoup de mal à saisir le comportement et les propos de Clay. Mes sourcils se fronçaient tandis que les traits de mon visage s’étiraient, je crois que j’étais prête à grogner. Pas contre l’adolescent, ou peut-être un peu tout de même, en fait, j’avais du mal à savoir ce qui me mettait le plus hors de moi dans tout ça. Mais ce dont j’étais certaine c’est que je m’occuperais personnellement de ces loups. Mais sur le coup, ma franchise avait pris le dessus. « Que j’en fasse pas tout un plat ? », répétais-je mon regard froid planter dans le sien. Mon visage était fermé, j’étais partagé entre tout un tas de sentiment différent et je n’arrivais pas à mettre de l’ordre dans tout ça. « T’aurais pu mourir Clay ! », lui adressais-je d’un ton fâché., mon regard noisette toujours figer dans le sien. « Et tu voudrais que j’en fasse pas toute un plat ? », repris-je à nouveau avec le laisser échapper un rictus nerveux détournant le regard. Mes lèvres se pinçaient entre elles, tandis que ma main passait dans mes cheveux pour essayer de reprendre mon calme. En fait, je n’étais pas réellement en colère contre Clay j’étais inquiète pour lui. En revanche, j’étais furieuse contre ceux qui lui avaient fait subir ça. Après quelques secondes de silence à peine, j’ai repris plantant une nouvelle fois mon regard dans le sien. « Et pour la dernière fois, tu n’es pas faible. », lui adressais-je d’un ton sincère voir même légèrement sévère. Mon regard n’avait rien de compatissant, il était glaciale et dur. « Seulement il va falloir que tu comprennes qu’il y a des choses qui te dépassent, que tu y es mêlé par [b]ma[b] faute et que de ce fait ça me concerne. », ajoutais-je toujours avec cette air dur et froid. Encore un fois, je ne savais pas vraiment comment m’y prendre pour lui faire comprendre ce que je ressentais en ce moment. Ce mélange d’inquiétude, de colère et de culpabilité. Finalement, j’étais verbalement dure avec lui alors que c’était après moi-même que j’en avais. J’aurais dû être là, j’aurais dû le protéger. Je pouvais sentir mes griffes sortir petit à petit de mes doigts, ce mélange de sentiment qui bouillonnait en moi ne me réussissait pas. Serrant le poing pour masquer cette légère perte de contrôle j’ai repris. « Tu les as reconnu ? Est-ce que tu sais qui ils sont ? », lui demandais-je histoire de savoir à qui j’avais à faire. Je crois d'ailleurs que mon regard c'est mit à briller à cette question, j'étais tellement en colère. Je crois que si je les avaient eu devant moi je les auraient éventrés sans la moindre pitié. Je ne m'étais pas approcher de Clay, tout ces sentiments négatifs me faisais mettre une certaine distance entre nous sans vraiment le vouloir. Encore une fois, je n'en avait pas après Clay mais après ces créatures et surtout, après moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clay Jensen
human
avatar
human


∞ âge : 17 ans.
∞ job : Lycéen & Commis au cinéma
∞ race : Humain.
∞ univers : 13 reasons why.
∞ messages : 316
∞ avatar : Dylan Minnette.
∞ pseudo/prénom : Knox.

MessageSam 10 Juin - 0:42



❝What's happened❞
Malia & Clay
Le fait de revoir Malia aussitôt n'était pas vraiment facile pour le jeune. Non, ce n'était pas que sa présence lui dérangeait réellement, mais rien que le fait de la voir, il voyait à nouveau Peter Hale, ces loups-garous et c'était comme si ça présence, faisait que confirmer que tout ceci s'était bel et bien passé. Après tout, elle était elle-même une loup-garou. Enfin, coyote-garou, peu importe. Disons que voir l'adolescente dans sa chambre d'hôpital était plutôt surprenant. À vrai dire, il aurait dû s'y attendre. Elle avait en quelque sorte veillé sur lui ses derniers temps, mais malheureusement, elle n'avait pas été là au bon moment. Bien évidemment, Clay ne lui en voulait aucunement. L'adolescente ne pouvait pas le surveiller 24 heures sur 24, c'était tout à fait compréhensible. Alors que Jensen lui avait menti, celle-ci l'avait aussitôt remarqué. Qu'est-ce qu'il l'avait trahi ? Son hésitation dans la voix, son ton, son regard ? Peu importe, elle savait que c'était un piètre mensonge cet accident de voiture et Malia semblait mécontent qu'il ne lui fasse pas confiance en quelque sorte. Si seulement, elle savait, elle comprendrait pourquoi qu'il avait fait ça.

Elle semblait même surprise par les mots que le jeune homme avait employés comme pour se justifier de ce piètre mensonge. La brune avait même répété ses dernières paroles sous une forme de question, qui laissait voir qu'elle était énervée par son ton, sa façon de le dire et également par les traits de son visage. Se sentant tout petit et faible, mais également bête d'avoir dit cela, les yeux de Jensen regardèrent à droite et à gauche à quelques reprises pour avoir l'attention ailleurs que sur elle. Décidément, l'adolescent n'aimait pas trop la voir comme ça. Puis, Malia s'exclama comme quoi qu'il aurait pu mourir et elle répéta encore une fois qu'elle ne devrait pas en faire tout un plat de tout ce qui lui était arrivé. La jeune femme était en colère et cela paraissait. Clay se pinçant les lèvres, ayant presque l'impression de se faire gronder et savait qu'il ne pouvait pas faire grand-chose d'autre. « Je sais bien ... » Répondit-il d'un ton vraiment bas et en ayant une mine d'un chien totalement abattu par la situation. Jensen ne voulait plus revivre un truc de ce genre, mais il savait que cela allait se reproduire surtout s'il restait «proche » de l'adolescente. Peter n'allait pas lâcher l'affaire aussi facilement et allait continuer à s'en prendre à lui d'une quelconque façon sans doute. Et puis, le surnaturel faisait partie du quotidien de la vie de la demoiselle. Que devait-il faire ? Arrêter de la voir ? Pourtant, cela lui semblait tellement impossible. Rien que le fait d'y penser lui fit mal à la poitrine. Puis, la brune poursuivit en lui rappelant qu'il n'était pas faible. Pourtant, Jensen était là sur ce lit d'hôpital et Peter n'avait pas oublié de lui rappeler ... Malia lui expliqua qu'il y avait des choses qui le dépassaient et que par sa faute, il y était confronté. Les sourcils de Clay plissèrent face à cette remarque. La jeune femme n'y était pour rien. Enfin, si d'une certaine façon du point de vue de son père, mais la faute revenait à lui seul en fait. « Un vampire m'a attaqué, tu te souviens ? Ce n’est pas toi qui m'as confronté à tout ça en premier. » Son ton était plus bas, plus faible, hésitant que le sien qui était froid et glacial. Il préférait nettement la Malia délicate, souriante et douce. En disant cela, le jeune homme voulait surtout la réconforter.

Comme que l'adolescent était couché sur le lit et regardait le visage de la brune, il ne remarqua pas que ses griffes étaient sur le point de sortir tellement qu'elle en était furieuse. Bon, Jensen savait déjà qu'elle était en colère, rien que de la voir comme ça et parler de cette façon. Puis, la jeune femme lui posa la question à laquelle Clay s'attendait à entendre tôt ou tard. S'il connaissait ceux qui l'avaient attaqué et s'il les avait reconnus. À la sortie de ses mots, c'était comme si l'adolescent avait arrêté de respirer, comme pris par surprise sur le moment et ne sachant vraiment pas quoi répondre. Il ne voulait pas lui mentir une nouvelle fois pour qu'elle le découvre à nouveau et qu'elle soit furieuse après lui. En même temps, Jensen ne voulait pas lui révéler que son paternel était le principal responsable de tout ça ... Hésitant et prenant quelques secondes pour y réfléchir avant de parler, Clay soutenait son regard, son regard triste et en colère à la fois. « Je ne les avais jamais vus avant. » Comme ça, le jeune homme disait la vérité et non un mensonge. Il omit seulement de dire que l'un d'eux avait révéler son nom et qui s'avérait être son père. Avait-il fait le bon choix ? Voulant éviter le sujet, l'adolescent tendit légèrement la main vers elle, elle qui avait pris un peu ses distances de son lit, de lui. Comme s'il voulait que la brune se rapproche et qu'il voulait lui tenir la main. « On peut parler d'autres choses pour le moment ? J'ai besoin de ... » Il cherchait le bon mot et ferma les yeux pendant trois petites secondes pour y réfléchir. « Faire le vide de tout ça. » Continua-t-il tout en ouvrant les yeux de nouveau pour la regarder. En même temps, c'est vrai que Clay voulait changer du sujet, mais il recherchait également quelque chose qu'il voulait en se moment: du soutien et non pas de voir Malia furieuse.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Tate
werecoyote
avatar
werecoyote


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : étudiante
∞ race : werecoyote
∞ univers : teen wolf
∞ messages : 512
∞ avatar : s. hennig
∞ pseudo/prénom : ash

MessageDim 11 Juin - 16:36

what's happened.
Feat
Clay
C’était un véritable feu d’artifice de sentiment en moi. Pour être tout à fait honnête, je n’aurais pas été capable de mettre un seul et unique adjectif sur ce que je ressentais à cet instant. Même si l’adolescent affirmait qu’il était conscient du risque que cela représentait, j’avais l’impression qu’il ne mesurait pas l’ampleur des risques qu’il encourait. Et puis il y avait cette sensation de culpabilité. Celle qui me répétait inlassablement que c’était de ma faute. Mais encore une fois, Clay avait une réponse à cela. Le jeune Jensen me rappelait qu’avant de découvrir ma véritable nature, il avait été confronté au surnaturel lorsqu’il avait fait la rencontre d’un vampire. Je relevais le regard dans sa direction. Il n’avait pas tort et pourtant lorsque mes yeux se sont posés sur lui installé dans ce lit d’hôpital, je n’avais pas pu m’empêcher de me dire une seule et unique chose. « En attendant, c’est bien à cause des loups que t’es là aujourd’hui. », lui rétorquais-je du tac au tac. C’était comme si j’avais pensé à voix haute, comme si je n’avais à nouveau plus de filtre. Peut-être que finalement, je n’étais pas suffisamment forte pour le protéger. Cette idée qui me traversait l’esprit me fit baisser la tête quelques instants. Puis, réfléchissant à tout cela, une nouvelle vague de colère s’est faite sentir. Mes muscles se contractaient, tandis que ma mâchoire se serrait. Lorsque que j’ai senti mon côté animal prendre peu à peu le dessus, j’ai immédiatement serré le poing comme pour cacher tout ça à Clay. Après tout, il devait en avoir suffisamment vu pour aujourd’hui, pas la peine que je lui rappelle que j’étais comme eux. Ceci dit, guidée par mon besoin de vengeance, même si dans le fond je savais que l’adolescent devait sans doute en avoir assez de ressasser tout ça, je revenais inlassablement sur le sujet. Mais après voir répondu à ma question, le fils Jensen me le fit bien remarquer. Mon regard froid et rempli de désir de revanche, se posait sur lui. « Bien sûr. », répondis-je en levant les sourcils, faisant rouler mes yeux sous mes paupières. En fait, un tas d’autres questions me brulaient les lèvres et cette envie de traquer ces monstres me dévorait intérieurement. Pourtant, je me contentais de ravaler tout cela, une chose bien rare chez moi. Je n’étais pas du genre à lâcher l’affaire si rapidement mais à cet instant précis, c’était comme si sa main tendue vers moi m’appelait pour me proposer une agréable sensation d’apaisement. Desserrant petit à petit les poings, je me suis avancée vers le lit. Une chaise était d’ailleurs prête à l’emploi, à son chevet, ses parents avaient sans doute dû la laisser là en partant. Dans un léger soupire, je me suis installée sur cette dernière. Toujours autant partagée émotionnellement. Je n’avais pas pris la main qu’il me tendait, de peur de lui faire encore plus de mal. Mes griffes s’étaient rétractées et pourtant, je craignais tellement de lui attirer encore plus d’ennuis. Adossé au fond de la chaise, je me suis légèrement avancer décollant mon dos du dossier. « Tu as besoin de quelques choses ? », lui demandais-je d’une voix à la fois intéressée et sèche. Je n’étais pas capable de masqué mes émotions, surtout quand elles étaient aussi présentes. C’était comme demandé à un nouveau-né de ne pas pleurer quand il avait faim. Je ne savais ni maîtrisé, ni cacher mes sentiments, ça faisait partie de ce que je n’avais pas encore assimilé. Mais alors que je ne prêtais pas nécessairement attention à mes gestes, je posais ma main sur le lit, venant toucher la main de Clay du bout de mes doigts. J’avais beau avoir le regard fixé sur ce contact, c’était comme si j’étais ailleurs, comme si c’était instinctif finalement. Ce n’est que lorsque ma peau est entrée au contact de la sienne que je m’en suis aperçue. Mes pupilles se sont alors dilatées tandis que mon regard se relevait vers le visage de l’adolescent. Je ne savais pas vraiment comment vous l’expliquer mais c’était comme si en une fraction de seconde, cette guerre entre sentiment qui avait lieu en moi s’était apaisée. Comme si, l’espace d’un contact, j’avais oublié tout ce qui c’était passé. A cette idée, un sourire étirait doucement le coin de mes lèvres, tandis que mes doigts se glissaient entre les siens. « Il compte te garder longtemps ? », demandais-je finalement d’un ton beaucoup plus calme. « D’ailleurs, comment te sens-tu ? », ajoutais-je réalisant que j’avais à nouveau pris les choses dans le mauvais ordre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clay Jensen
human
avatar
human


∞ âge : 17 ans.
∞ job : Lycéen & Commis au cinéma
∞ race : Humain.
∞ univers : 13 reasons why.
∞ messages : 316
∞ avatar : Dylan Minnette.
∞ pseudo/prénom : Knox.

MessageMer 14 Juin - 5:20



❝What's happened❞
Malia & Clay
La réaction de la jeune femme vis-à-vis tout ça était tout à fait normale. Malia tenait à l'adolescent et celui-ci venait d'être gravement blessé. Assez gravement pour être cloué dans un lit d'hôpital. C'était donc normal que la brune soit inquiète ou encore qu'elle veuille trouver les responsables de son état. Car en effet, elle était de nature plutôt agressive et bestiale. Ce qui était parfaitement logique vu la créature qu'elle était en réalité. En plus de tout ça, Clay faisait un peu comme si tout allait bien malgré tout surtout pour éviter qu'elle pose trop de questions, qu'elle creuse trop et qu'elle découvre que c'est son père qui était responsable de tout ça. Il pourrait lui dire, mais en même temps, qu'est-ce que cela changerait ? Ce qui est fait est fait et Jensen ne voulait pas que cela lui retombe dessus. Ou encore que Peter fasse du mal à sa fille. Qui sait, il était peut-être assez dingue pour le faire, non ? Quoi qu'il en soit, le fait est que l'adolescent avait mentionné que ce n'était pas de la faute de la brune s'il était là maintenant dans ce lit d'hôpital. Que ce n'était pas elle qui l'avait mis dans cette situation en lui faisant connaître le surnaturel.  Sauf la demoiselle lui rappela que c'était des loups qu'il était là et non à cause d'un vampire. Donc, elle prenait en considération que tout ce qui se rattachait aux loups-garous était de sa faute ? En même temps, il était vrai que c'était relié à elle dans ce cas-ci puisque la jeune femme était la fille de Peter ...

Les deux adolescents se regardaient et Clay remarquait bien qu'il y avait toujours une once de frustration en elle à cause de tout ceci. Pour calmer l'atmosphère et surtout pour éviter qu'elle pose trop de questions, le jeune homme lui avait demandé s'il pouvait parlé d'autre chose parce qu'il avait besoin de faire le vide, ce qui était vrai dans un sens. Repenser à tout ça, ce n'était pas vraiment bien psychologiquement pour le jeune homme. Malia répondit comme quoi qu'elle était d'accord, mais cela paraissait qu'elle aurait aimé en savoir plus. Simplement par son regard et sa façon de parler, Jensen savait que la brune aurait voulu en parler davantage. Mais face à sa réponse, un léger sourire apparu sur les lèvres du jeune homme, satisfait que la demoiselle veuille bien respecter sa demande.  Puis, Malia se rapprocha du lit et rapprocha même la chaise qui se tenait à chevet pour pouvoir s'installer sur celle-ci. C'était sa mère qui s'état assis dessus tout à l'heure quelques minutes avec que l'adolescente entre dans la pièce. Pendant une fraction de seconde, le regard de Clay se leva vers le plafond pour regarder celui-ci tout en soupirant légèrement comme s'il voulait essayer d'oublier la douleur qu'il ressentait autant au point de vue physique avec toutes ses blessures que psychologique. Il voulait oublier toute cette histoire, mais c'était impossible. Il revoyait sans cesse toute la scène dans sa tête.

Alors que celui-ci avait tendit la main vers la brune, celle-ci n'approcha pas la sienne et finalement, Clay ramena sa main vers lui, qu'il posa sur son abdomen délicatement. Malia lui demanda s'il avait besoin de quelque chose. De guérir et d'oublier tout ça, c'était trop demandé ? De ne pas revoir ce psychopathe ? Lâchant un long soupire comme pour dire qu'il réfléchissait à ce qu'il voulait tout en se pinçant les lèvres ensuite, il secoua légèrement la tête. « Je sais pas trop ... Ta présence me satisfait. » Bien qu'il lui ait menti et qu'il avait été plus tôt très surpris de la voir aussi rapidement sur le coup, il était vrai que la présence de la jeune femme lui faisait du bien. Soudainement, l'adolescente posa sa main sur le lit de Clay et les bouts de ses doigts touchèrent la main du jeune homme. Il sentit un léger frisson au contact de ses doigts. Par réflexe, il ferma même la main pour la serrer tout doucement avant de relever les doigts pour également toucher le bout des doigts comme pour les entremêler. Avec ce léger contact, l'atmosphère venait complètement de changer. Elle semblait plus calme, sereine et apaisée. C'était la même chose pour Jensen même s'il avait gardé son sang-froid depuis tout à l'heure. Elle souriait même avant de lui demander s'il comptait le garder longtemps dans l'établissement. Revoir ce sourire faisait tellement de bien à Clay et le rendait heureux. Heureux de voir qu'elle pensait à autre chose et également heureux, car il l'a trouvait toujours plus jolie lorsqu'elle souriait.  « Je suis en pleine forme. » Plaisanta-t-il tout en riant légèrement et en tournant la tête vers ses bras et le reste de corps comme pour regarder tous ses bandages et les blessures de son corps. Après quelques secondes, sa tête se retourna vers la jeune femme pour la regarder de nouveau et se perdre dans ce magnifique regard marron. « Sa pourrait aller mieux, mais ça pourrait être pire. » La réplique bidon quoiqu'on entendait souvent dans les films, mais le jeune homme ne savait pas trop quoi répondre à ça. D'une certaine manière, il ne se sentait pas vraiment bien avec tout ça, mais sa présence lui faisait tout de même du bien d'une certaine manière même si peut-être, qu'il devrait l'éviter tôt ou tard. Après tout, c'était pour ça que Peter s'en était pris à lui. « Je crois que demain je vais pouvoir sortir si tout va bien. » Lança-t-il en affichant un sourire comme si puisqu'il sortait bientôt que tout ceci n'était pas tellement grave au final. Même si ça l'était. « Finalement, j'aimerais bien avoir un verre d'eau s'il te plaît, merci. » Lança-t-il tout en soutenant toujours son regard.  Bah ouais quoi, il y avait que les fous qui ne changeait pas d'idées.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malia Tate
werecoyote
avatar
werecoyote


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : étudiante
∞ race : werecoyote
∞ univers : teen wolf
∞ messages : 512
∞ avatar : s. hennig
∞ pseudo/prénom : ash

MessageDim 25 Juin - 2:43

what's happened.
Feat
Clay
Un tas d’autres questions me brulaient les lèvres. Pourtant, j’allais devoir faire sans quelques temps même si ça allait à l’encontre de mon caractère. Sa remarque m’allait droit au cœur, c’était sans doute pour cette raison que le bout de mes doigts avait instinctivement chercher sa main. Assise sur ma chaise, je n’avais rien ajouté à ces mots. Laissant ainsi le silence s’immiscer entre nous. Il n’avait rien d’un blanc lourd et gênant, il était juste intense, comme si seul le contact de sa peau contre la mienne comptait à cet instant. Puis, j’avais fini par briser cet instant, je crois que j’avais besoin de combler mon besoin de réponse. Mon sourcil s’arquait en entendant sa première phrase comme si j’avais du mal à saisir la plaisanterie. Enfin, ce n’était pas une mimique, j’avais vraiment du mal avec le second degré. En réalité, je n’avais compris la plaisanterie que lorsque sa véritable réponse s’échappait de ses lèvres. « Bien pire. », repris-je d’une voix basse comme si je pensais à voix haute. L’adolescent aurait pu y laisser la vie, cette idée me revenais à l’esprit, éveillant à nouveau mon sentiment de colère. Mon regard devenait de plus en plus vitreux, mon imagination faisait défiler devant moi les images d’une telle situation, réveillant davantage mon sentiment de vengeance. Je pouvais sentir mon sang circuler dans mes poignets et mon cœur battre dans ma poitrine, comme si je vivais réellement tout ça. C’est la voix de Clay qui m’a ramené à la réalité. Je l’avais écouté sans vraiment y faire attention, fronçant les sourcils je ne me souvenais que du « s’il te plait ». Mon regard interrogateur sur posait sur son visage comme si je n’avais pas saisi ce qu’il venait de me dire. Puis, ce fût comme une illumination, comme si tout me revenait subitement à l’esprit. « De l’eau ? », demandais-je comme si je n’étais pas encore certaine. « Oh, oui de l’eau. Biensur. », repris-je avant de me lever vivement. Lâchant sa main, je me suis emparée du verre sur sa table de chevet pour lui remplir d’eau. « Tiens. », lui adressais-je en lui tendant le verre avec un sourire avant de reprendre ma place. Mon regard se posait sur le visage du jeune Jensen. A force de l’observer, je crois que je le connaissais par cœur. Ma tête s’est alors penché sur le côté, tandis que mon regard se plissait légèrement comme si je venais de penser à quelques choses. « Comment c’est là-dessous ? », lui demandais-je en désignant d’un de ses bandages. « Ils ne t’ont pas mordus au moins ? », demandais-je avec une voix étonnement calme. Pour le coup, je faisais confiance à mon instinct, il n’y avait aucun signe de la moindre transformation et je ne ressentais rien de particulier émanant de Clay. J’osais espérer que je ne me trompais pas. Mon regard marron s’est alors poser sur les yeux bleus de l’adolescent. Aussi fou que cela puisse paraitre, j’avais l’impression de les redécouvrir à chaque fois. Ils étaient si profonds et envoûtants à la fois. Un léger sourire étirait mes lèvres avant que mon regard ne se détache du sien, je n’étais pas vraiment gênée, mais j’avais cru comprendre que regarder les gens avec insistance n’était pas toujours bien vu. Mes lèvres se pinçaient entre elles avant que je ne reprenne la conversation où je l’avais laissé. « Tu ne te sens pas différents ? Rien d’anormal selon toi ? », demandais-je par simple précaution. Je comprenais que Clay est envie de changer de sujet, mais j’avais besoin de m’assurer de certaine chose avant de le laisser respirer pour de bon. Les humains pouvaient être transformer par morsure ou par une griffure suffisamment profonde alors je préférais être certaine qu’il ne risquait vraiment plus rien. Après un petit instant de silence, j’ai finalement repris sur un sujet plus léger. « J’avais quelques soucis avec des exercices de mathématiques. Ca peut attendre évidemment mais si on pouvait se prendre un peu de temps pour étudier ensemble quand tu te sentiras mieux.. », demandais-je en adossant min dos à la chaise prenant presque une posture désinvolte. « Je hais les mathématiques. », ajoutais-je pour la énième fois. « Mais ma moyenne n’a vraiment pas besoin d’un nouveau F. », lui expliquais-je l’air un peu démoraliser. J’avais beau y mettre du mien, il n’y avait rien à faire, à croire que j’étais stupide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

what's happened . clay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Cassius Clay
» Clay O Rama !
» CLAY Ҩ rebellion isn't with guns only... [TERMINEE]
» Petite aide fait grand bien. [Clay]
» Lumargile / Light Clay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Forest Lawn :: Grey-Sloan Hospital-