Partagez | .
 

 honor for all + ft. vi

Newt Scamander
wizard
avatar
wizard


∞ âge : 29 ans et toutes ses dents
∞ job : spécialiste en zoomagie - vétérinaire à Neverland
∞ race : fier sorcier qui a étudié à Poudlard il y a fort longtemps
∞ univers : harry potter - the fantastic beast
∞ messages : 93
∞ avatar : Eddie Redmayne
∞ pseudo/prénom : Shirosaki

MessageVen 19 Mai - 22:34





Quelle drôle de ville. C'est ainsi la première remarque que c'était faite Newt en arrivant à Neverland. Même le nom lui évoqué un vieux conte pour enfant. Mais, qui pouvait démêler le vrai du faux à présent ? Il ne pouvait pas se permettre de juger, encore moins de prétendre être réel. Il était bel et bien réel mais, suffisamment ouvert d'esprit pour comprendre que chez certain de ces habitants, non. Pas tout à fait. Vêtu comme dans les années vingt, son look vestimentaire n'avait cependant pas changer d'un pouce. Il se promenait toujours avec cette allure de petit anglais chétif et voyageur, sa valise solidement agrippée à sa main. Newt avait ce regard ailleurs, fermant la porte du cabinet. Il était resté un peu plus tard ce soir à cause d'une cliente de dernière minute qui avait apporté un chat blessé. Un chat à qui on avait vidé son sang comme une vulgaire poche de boisson. C'était des phénomènes récurant depuis peu. Mais, normaux pour lui, si bien qu'il ne semblait pas plus paniqué que ça à l'idée que des vampires s'en prennent aux animaux. Bien sûr, cela le rebutait un peu. Mais, il y avait le pour qui peser. Ce genre d'acte était souvent dû à des vampires pacifiques qui cherchaient des substitues au sang humain. Et donc, des vampires qui ne s'en prenaient pas aux personnes comme lui.
Quand le mal est fait avec de mauvaises raisons, il faut le combattre mais, quand il est fait avec de bonnes raisons, il faut savoir pardonné. C'est l'une de ses philosophies de vie tout comme celle de ne pas s'inquiéter au risque de souffrir deux fois. Les clés glissées dans sa poche, Newt avait repris son chemin pour se diriger vers son appartement temporaire. Temporaire car, il ne comptait pas rester dans les parages. Il avait à faire, une école à retrouver et son bureau également. Hors, il est certain que tout deux ne se trouvent pas ici.

Marchand d'un air ailleurs, Newt avait peut-être parlé trop vite au sujet des vampires. Certes, certains sont pacifiques mais, ce n'est pas le cas de ceux qui venaient de lui tomber dessus. En vue de leurs formes et de leurs calmes, ils l'attendaient depuis un petit moment. Si bien qu'ils n'avaient pas courus et qu'ils avaient même eu le temps de se reposer du trajet. Des vampires en forme donc mais, il avait connu pire comme des dragons alors, ce n'est pas ça qui allait l'effrayer. Il avait simplement posé sa valise à ses côtés afin d'avoir ses deux mains libres. Les paumes bien à plat en leurs directions, le jeune homme affichait toujours ce calme olympiens malgré la situation.

-Du calme, je pense qu'il y a moyen de discuter, non ?

Le dialogue, c'était la meilleure de ses armes. Et si celui-ci ne marchait pas, il avait toujours sa baguette à porter de main. C'est comme si Newt les défiait du regard. Confiant, il avait néanmoins préparer sa baguette en plongeant l'une de ses mains dans sa poche intérieur en voyant qu'il n'y avait pas de réponses et qu'ils approchaient de lui. Reducto ! Un geste vif accompagné d'une formule qui envoya valser l'un des trois vampires. Depuis quand les vampires se baladent en bande d'ailleurs ? Ils n'étaient pas censés vivre en solitaire ? Une question qu'il devra résoudre plus tard malheureusement. La situation nécessité de la concentration et, il ne devait pas la perdre pour une interrogation.  


Honor for all

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Tueuse de vampire
∞ race : Humain : Tueuse de vampire
∞ univers : Buffy
∞ messages : 159
∞ avatar : Felicia Day
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageDim 21 Mai - 0:08

honor for all
EXORDIUM.
Mon casque sur les oreilles - un manque de professionnalisme flagrant- je dansais à boitier… oui plutôt franchement sur don't threaten me with a good time, ondulant ma tête, mes hanches, sautant sur les murets, à fond quoi. Chantonnant même, de quoi effrayer le gibier. Ce soir, je n’étais pas vraiment motiver. J’avais pris une glace quelque minutes plus tôt pendant ma patrouille dans le Parc, puis j’avais bifurqué vers le complexe scolaire. Marchant dans la nuit, provoquant suffisamment de bruit pour faire fuir tout ennemi. Si j’avais été à la pêche, ça n’aurait pas mordu. J’étais loin d’être discrètement, mais franchement, je m’en fichais comme de l’an quarante. "Alright, alright, it's a hell of a feeling though, It’s a hell of a feeling though" scandais-je dans la nuit quand un grand « LA FERME » retentit dans la nuit et je réalisais alors que j’avais dû réveillé tout le quartier. Des lumières commençaient à s’allumer dans toutes les maisons. Bientôt ils allaient tous sortir en brandissant fourche et torche. Pas bon pour moi.

Avant que la première porte ne s’ouvre, je sautais par dessus un mur, pour déballer une pente en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Je me mis à courir au rythme de la musique. Et lorsque je fut sur de ne plus être repérer je repris ma petite danse, comme une danse de la victoire. Dire qu’il y a encore quelques années une course pareille m’aurait laissé morte sur le côté de la rue à haleté comme un gros saint Bernard bavant -coeur sur eux- être une tueuse, ça avait du bon. Une sacré endurance, j’aurai pu nargué ma prof de sport à lycée avec ça, dommage que je ne puisse plus lui faire ravaler ses « Bouges Violet ou tu vas bouffer les pissenlits par la racines ! » « Tu veux ton bac la rouquine ? Bouges toi ! » À cette époque, j’étais l’être une sportive, je me souviens d’un cours de boxe où j’avais fini KO au premier coup. J’entendais encore les autres rires.

Ce sont des bruits d’altercation qui me tirait de mes si magnifique souvenirs. Je coupais la musique, retirais mon casque et me concentrais pour trouver la source. Sur ma droite, à moins de cinq minutes. Je m’y rendis en courant le plus vite possible pour découvrir un spectacle plutôt intéressant. Trois vampires et un homme. Un des vampires vole sous mes yeux et je remarque une sorte de piquet de bois dans la main du type à qui ses vampires en veulent. Le piquet ressemblait plus à un cur dent qu’à un pieu digne de se nom, mais il semblait plutôt efficace. "Sacré joujou ! Je peux en avoir un pour Noël ?" Les vampires se retournaient vers moi et je leur offris un grand sourire en sortant mon pieu "j’ai amené le mien aussi, vous voulez tester ?" Ils échangèrent un regard, et d’un signe de tête ils se séparaient, chacun pour prendre un adversaire. Je devais protéger le type le plus possible. Tuer la fausse armoire à glace -la gonflette c’est mauvais, faut le savoir- ne serait pas compliquer, il ne semblait que se reposer sur ses muscles. Alors que celui qui se dirigeait vers le type au cure dent semblait plus méthodique et concentré. « Tu vas mourir tueuse. »

J’haussais les épaules, c’était tellllleeeemmmmeent classique, que ça en devenait pathétique. "Faut changer de réplique les gars, elle est de l’an dernier celle-là !" Il cogna ses poings l’un contre l’autre comme s’il voulait m’impressionner "Mince alors, c’est fou comme tes biceps sont tendu ! Même mort ça bouge ! Impressionnant !"  Tu feras moins la maligne quand je t’aurais mis en pièce » "Booh, j’ai peur.. bon on continue cette jolie joute verbale où on se tape dessus ?" Et il me fonça dessus. D’un geste leste, je l’évitais au dernier moment pour le laisser aller s’écraser sur le poubelle dernière moi.

"Sympas le style peau de banane comme implant capillaire !" Il grogna, pas ravit, et fonça à nouveau. Lorsqu’il lança son poings dans la direction de mon visage, je baissais la tête, envoyais un coup dans son estomac par une levé de genou et sa tête s’enfonça sous mon menton. J’avais mal calculé la trajectoire du coup. Je cognais à mon tour, et la lutte s’engagea. Feinte sur le coté, coup dans les côtes, mon nez déplacé, une belle griffure type bagarre de filles sur son visage ridé, et pour finir mon pieu enfoncé dans son coeur. Le tout en six minutes top chrono "Dors bien !"

Je me retournais vers le type au cure dent, découvrant que son vampire était mal en point. Pendant que le troisième, celui qu’il avait fait valsé au tout début se relevait pour s’en prendre à celui qui l’avait assommé. Mais le tuer me pris moins de temps encore que l’autre. Me tournant vers mon nouvel ami, c’est avec un sourire que je demandais "Rien de cassé ?"





I'm Slayer, bitch !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newt Scamander
wizard
avatar
wizard


∞ âge : 29 ans et toutes ses dents
∞ job : spécialiste en zoomagie - vétérinaire à Neverland
∞ race : fier sorcier qui a étudié à Poudlard il y a fort longtemps
∞ univers : harry potter - the fantastic beast
∞ messages : 93
∞ avatar : Eddie Redmayne
∞ pseudo/prénom : Shirosaki

MessageVen 26 Mai - 15:56





Son but à la base était très loin de vouloir se battre. Malheureusement, l'arriver de cette fille pour le secourir semblait d'avantage l'embêter que réellement le ravir. Peut-être à cause de son comportement qui le dépassait totalement. Newt avait beau affiché toujours cet air stoïque, il était surpris. Oui-oui, vraiment. On ne dirait pas comme ça à première vue, mais il y avait une lueur de stupeur dans son regard. Sa baguette toujours aussi bien accrochée dans sa main, les paroles de la jeune femme semblaient le déconcerter au plus haut point. Mais de quoi parlait-elle à la fin ? De quoi ils parlaient ? L'air paniqué s'empara alors de Newt en les voyants agir et parler de pieux. Il ne voulait pas se battre ni même les tuer, ce n'était pas son but. Il voulait entamer le dialogue avec ces créatures pour comprendre leur but et tenter de les raisonner. Ce n'était pas ainsi que cela fonctionnait ? Pris légèrement de panique, le sorcier avait fini par ouvrir sa bouche pour essayer de raisonner d'abord cette jeune femme.

-Non-non, je ne veux pas les attaquer. Et ce n'est pas un pieu, je ne veux pas...

Pas quoi ? Pas ce qui venait de se passer par exemple. Au diable ses mots, ses paroles et ses envies apparemment. Cela se finissait en espèce de bagarre improvisée. Newt avait usé du sort de Protego pour se protéger de ce bazar. Simple reflex, il espérait ne pas être pris à l'intérieur. Mais, l'anglais avait tout de même eu la politesse de dire qu'il ne voulait pas essayer le pieu de la jeune femme. Cela l’écœurait au plus haut point, le manque de finesse et le massacre des créatures. Aussi agressives soient-elles, il devait être sans doute trop bon avec les animaux pour avoir envie de les tuer. Comment ça, les vampires n'étaient pas des animaux ? Leurs comportements s'en rapprochaient pourtant, non ? C'est du moins ainsi qu'il analysait la situation. La rouquine trop occupée à casser de la bouche de vampire, Newt s'était occupé du sien de son côté. Sans pour autant le tuer. Oh ça non, il ne se le permettrait pas. Il s'était simplement contenté de lui lancer le sort du Ridikulus pour le déstabiliser et l'envoyer valser de la même manière que son collègue précédemment.
Cependant, en se retournant et en voyant la jeune fille plantait son pieu dans le cœur du démon, Newt avait retenu un haut de cœur et une moue choquée. Ce n'était pas du tout ce qui était prévu. Il va vraiment falloir qu'elle lui laisse en placer une avant qu'elle ne continue ce massacre.

-Je vais… Bien, on va dire. Mais ne refaites pas ceci devant moi. Je ne veux pas les tueur, je veux les étudier.

Tenta-t-il pour s'expliquer alors que le troisième, premier à avoir valsé, se relever pour venger ses collègues. D'un sens, il ne voulait pas les tuer, mais s'il ne le faisait pas, ils risquaient leur peau tous les deux. Mais, Newt ne s'inquiétait pas. Après tout, s'inquiéter, c'était souffrir deux fois. Il avait sortir un Démon et Merveille de sa poche, jetant celui-ci sur le visage du démon. La créature avait couvert le visage du vampire de ses grandes ailes vertes bleutées dans un cri strident.

-Tu ne manges pas sa cervelle, d'accord ? Fit-il tout de même en guise de prévention. Si la cervelle du vampire était dévorée, il allait se transformer en zombie et, c'était tout sauf son attention.


Honor for all

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Tueuse de vampire
∞ race : Humain : Tueuse de vampire
∞ univers : Buffy
∞ messages : 159
∞ avatar : Felicia Day
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageLun 29 Mai - 18:22

honor for all
EXORDIUM.
Mon vampire s'évapora en un nuage de poussière. Je me retournais vers mon nouvel ami qui n'avait fait qu'une bouchée du sien sans pour autant le tuer ce qui était assez impressionnant. Chétif comme il était je ne l'aurai pas imaginé mettant sa raclée à un vampire dans d'autre circonstances. Mais forcé étais je d'admettre qu'il c'était bien débrouillé avecs son cure dents.

Il ne voulait pas quoi tout à l'heure? Je n'avais pas bien compris ses mots jusqu'à ce qu'il annonce ne pas vouloir les tuer mais les étudier “espèce d’idiot”. Oui on étudie pas les vampires, on les tues. Ce sont des êtres venu de l'enfer, sans âme celle du propriétaire original du corps envolé depuis longtemps.“oublié ça, vous allez vous faire tuer.”Je secouais la tête en me rapprochant de lui pour voir s'il n'était pas blesser et faire en sorte de lui faire oublier cette idée. “Ne cherchez pas à les étudier, vous voulez bien ? Vous ne ferez que perdre la vie, ils n'ont pas d'âme vous savez.”

Pas de dégâts apparant sur lui, je me retournait pour voir dans quel état se trouvait l'autre. Il c'était relevé et sur le point de venger ses petits camarades. Je levais mon pieu, prête à me battre, mais sans que je n'aille le temps de comprendre quoique ce soit, une immense créature apparaît pour attaquer le vampire.

Tu ne manges pas sa cervelle, d'accord ?
QUOI ? Pardon ? Quelqu'il vient de dire là ? “C'est quoi ce truc ?”je devais avouer n'avoir jamais vu une créature aussi belle que celle ci. Majestueuse, avec des couleurs dépassant l'imagination. La bête recouvrait entièrement la tête du vampire “il est à vous cet oiseau ?”Oiseau, c'est ce qui définissait sans doute le mieux ce machin énorme.

Minute. J’analysais la scène, il avait mit la main dans sa poche non ? Et la créature c'était envolé quand il avait ouvert la main non ? Comment était ce possible ? Si petit et si gros en moins du seconde. “Bordel ! Mais qui êtes vous ?”Ce type là n'avait rien avoir avec un type normal. Il était différent. Déjà il avait un bout de bois dans la main qui ressemblait à si méprendre à l'idée que je me faisais d'une baguette magique. Instinctivement je fis un pas en arrière, pouvait il s'en prendre a moi maintenant ? Allait il m'étudier aussi ? Je ne préférais peut être mieux pas savoir.

Je fus interrompus dans mes questionnement par le vampire qui venait de réussir à se défaire de la prise de l'oiseau. Il grogna, et sans savoir d'où il venait ou quoi, d'autres vampires firent leur apparitions. En grand nombres, en trop grand nombre… Sans réfléchir et oubliant mes peurs je saisis le type par le bras “faut pas rester là, tirons nous.”





I'm Slayer, bitch !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newt Scamander
wizard
avatar
wizard


∞ âge : 29 ans et toutes ses dents
∞ job : spécialiste en zoomagie - vétérinaire à Neverland
∞ race : fier sorcier qui a étudié à Poudlard il y a fort longtemps
∞ univers : harry potter - the fantastic beast
∞ messages : 93
∞ avatar : Eddie Redmayne
∞ pseudo/prénom : Shirosaki

MessageVen 9 Juin - 16:52





Adieu vampire qui n'avait sûrement rien demandé au hasard. Newt était écœuré, déconcerté par la situation. Il avait envie de le dire, mais son silence et sa politesse légendaires maintenant l'en empêchait. Pourquoi avoir fais ça ? Pourquoi les avoir tuer ? Cela mettait le jeune sorcier particulièrement hors de lui lorsqu'il voyait un tel spectacle. Une colère néanmoins maîtrisé par la volonté d'en savoir plus. C'est vrai qu'il n'était pas chez lui, il y avait peut-être en effet des vampires qui n'étaient pas ouverts aux dialogues dans ce monde. C'était flagrant, particulièrement dérangeant même. Est-ce que c'était une bonne raison pour les tuer ? L'anglais regardait d'un air méfiant la rouquine, visiblement fière d'elle en plus. Il ne pouvait pas lui en vouloir, ses motivations restaient encouragées par de bonnes intentions. L'insulte à son égard ne semblait pas avoir fais vaciller le sorcier, il ne demandait qu'à comprendre et donc, ne plus passer pour un idiot. Chose qui avait l'air d'énerver la rouquine. Les mains en avant, sa baguette bien en évidence pour prouver qu'il n'allait pas s'en servir contre elle, Newt tentait de se défendre face aux propos de la tueuse.

-Très bien, si vous voulez. Mais, je ne peux pas me résigner à vous voir les massacrer sous mes yeux malgré tout. Je suis écrivain, c'est mon métier d'étudier les créatures de ce genre donc, comprenez que ma philosophie m'empêche de les assassiner.

Cette air enfantin toujours accroché au visage, Newton se défendait de mieux qu'il pouvait face au comportement agressif de la petite dame. Ça n'était pas la première qu'il rencontrait et qui était brute en décoffrage. La petit Auror déchue et têtue était aussi du genre à insister sans comprendre ses intentions. Pourtant, quand il lui a montré son trésor contenu dans sa valise, elle a finalement changé d'avis. Ce n'était pas les vampires de son monde, il devait se faire à cette idée. Fermant les yeux pour pousser sa concentration à se focaliser sur ce point, il avait repris les choses en mains. Ou du moins, il avait accepté de se défendre avec ses méthodes. Il avait rangé sa baguette dans la poche intérieur de sa veste et, il avait sortit autre chose de celle-ci. Ce qui semblait être une boule d'écailles aux premiers abords était en faites quelque chose de plus vicieux que ça. Le démon et merveille n'était pas commode, réputé pour avoir un venin qui plonge sa victime dans un sommeil infinie. C'est exactement ce dont il avait besoin. Le but était de mettre les vampires or d'état de nuire, non ? Alors s'ils dorment, ils ne feront du mal à personne.
Lâchant sa créature sur le visage du vampire qui s'était relevé, Newt l'avait ramené vers lui façon Yo-yo pour ne pas qu'il dévore la cervelle de sa victime. Le Démon et Merveille avait repris sa forme de boule pour retourner dans la poche de son propriétaire.

-Un Démon et Merveille. C'est une créature que j'ai soigné en Inde. Il était blessé par des braconniers. À moi ? Oui.

En quoi c'était gênant. Newt regardait la rousse et son air stupéfait avec de grand yeux étonnés. Elle semblait surprise. Mais, avec le temps, Newt avait appris à fermer les yeux sur ce comportement de stupeur car, il était habitué à ce que ses créatures fassent peur aux gens dans un premier temps. Puis, ils finissent par les apprécier tout comme lui. Ils avaient perdu du temps et, les renforts étaient arrivés. Le sorcier anglais pouvait dire en revoir à ses espérances quant à étudier ces vampires. De toutes évidences, ils étaient trop nombreux pour l'instant pour se permettre dans capturer un. Pourtant, il ne semblait pas avoir peur. Il avait affronté des dragons en Roumanie alors, des vampires … Cela dit, il n'avait pas le choix puisqu'elle voulait s'enfuir. Une idée lui vient alors pour être plus rapide. Pas sûr qu'elle apprécie, mais ça leur évitera de courir.

-Je suis tout à fait d'accord, retenez votre respiration. Fit-il sans lui laisser le temps de poser d'autre question. Newt avait transplané pour changer de quartier et être un peu plus au calme pour tout lui expliquer.  


Honor for all

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Tueuse de vampire
∞ race : Humain : Tueuse de vampire
∞ univers : Buffy
∞ messages : 159
∞ avatar : Felicia Day
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageDim 25 Juin - 17:05

Je ne comprenais clairement pas ce type, pourquoi vouloir étudier les vampires ? Ils n’avaient pas d’âme, ce n’était que des démons qui prenaient plaisir à tuer. Du plus petit bébé au plus âgés des hommes. Alors pourquoi laisser ses monstres vivre ? Je ne voulais même pas les considérer comme des animaux, ils étaient bien pire que ça. “Ce sont des vampires, ils n’ont pas d’âme, vous ne pouvez pas les considérer comme des animaux, ce sont des monstres, ni plus, ni moins."  Écrire c’est bien, mais pas sur n’importe quoi, pas au péril d’une vie “une vie humaine est bien trop précieuse, ne la risquez pas pour ça, pas pour eux. Les sauver est impossible, j’en ai combattus des centaines, vu des millier, et dans le lot, il n’y en que deux à qui on peut faire confiance. Deux vampires avec une âme. Les seuls et uniques. J’en connaissais un plus que l’autre, et encore, l’un deux, celui que je ne connaissais pas, semblait avoir retrouvé sa veste à un moment où à un autre. “Méfiez vous."

Je m’apprêtais à me battre, mais je me laissais fasciner par sa créature. Magnifique, dans les tons bleu, grande, et impressionnante, mais qui semblait à la fois particulièrement dangereuse.  Et les mots du type n’était pas pour me rassurer. C’était un mangeur de cerveau ? Instinctivement, je fis un pas en arrière, ne pouvant m’pécher de demander à quoi j’avais à faire. J’avais vu beaucoup de chose, mais ça m’était encore inconnu. “Son nom…c’est pas vraiment rassurant, non ?" Je ne pus m’empêcher d’avoir un haut le corps en l’imaginant manger le cerveau du vampire…les vampire avaient-ils un cerveau ? Il fallait que je pense à poser la question à Spike…bien que dans son cas.. Maintenant, je voulais savoir qui il était, des types comme lui, ça ne cours pas les rues, mais il n’eu pas le temps de répondre que d’autres vampires arrivaient déjà. Ils fallait qu’on parte d’ici, et vite. J’attrape son bras et lui dis qu’il nous faut partir. Je suis tout à fait d'accord, retenez votre respiration. “Hein ?" Et boum…

Je tombais par terre, à quatre pattes, retenant à grand peine mon envie de vomir. La respiration coupé, comme si on venait de me faire faire un tour dans la machine à lavé. “Un…un…sorcier…vous êtes un sorcier… BORDEL DE… !" Je rampais sur le côté, jusqu’à trouver un par terre de fleure et rendre mon diner.

Reprendre mes esprits et retrouver le contrôle de mon estomac me pris quelques minutes. L’air frai aidait, mais ce n’était pas encore ça quand je me retournais vers lui alors qu’il me regardais, j’avais envie de le frapper pour le tour de machine à laver. Mais à constater l’endroit où nous étions, ils nous avait sans doute sauver la vie. Je me concentrais pour reprendre un rythme cardiaque normal, j’aurai donné cher pour une simple petite baston avec des démons. “Vous êtes qui à la fin ?" Il avait utilisé son bout de bois. Une baguette magique ? Willow n’avait pas besoin de baguette, toutes les sorcières que je connaissais puisaient leur force dans la terre elle même, pas d’un simple bout de bois.

Finalement, bien que la tête tournant, je me redressais, la bouche encore remplis du gout nauséabond du vomis. Je regardais autour de moi, par chance il y avait une fontaine où je pus me rincer. Après ça, après avoir pris le temps de réfléchir une minutes, je me retournais enfin vers lui : “Vous vous en seriez sorti sans moi, n’est-ce pas ?"





I'm Slayer, bitch !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newt Scamander
wizard
avatar
wizard


∞ âge : 29 ans et toutes ses dents
∞ job : spécialiste en zoomagie - vétérinaire à Neverland
∞ race : fier sorcier qui a étudié à Poudlard il y a fort longtemps
∞ univers : harry potter - the fantastic beast
∞ messages : 93
∞ avatar : Eddie Redmayne
∞ pseudo/prénom : Shirosaki

MessageLun 26 Juin - 15:18





Le voilà son principal souci : Personne ne pouvait comprendre ce qu'il faisait et encore moins sa philosophie de vie. Newt était incapable de blesser une quelconque créature. Même les humains. Il était pacifiste, voyageur curieux de découvrir le monde à qui on avait coupé les ailes en l'envoyant ici. Il ne connaissait pas la moitié des créatures présentes dans cette ville. Du moins, il n'en reconnaissait pas la moitié. Dans le cas des vampires, du moins chez-lui, ils avaient une condition assez spécifiques. Ils ne s'attaquaient aux humains qu'en cas d'extrême urgence pour alimenter leurs besoins en globule rouge, mais ils n'étaient pas méchant. Ils étaient même plutôt respectueux, bien que glacial aux premiers abords. Ceux-ci n'étaient ni respectueux, ni glacial. Ils étaient avant tout bestial, comme si la raison était partie. Newt ne voulait pas en observer plus. Il ne savait plus du moins. Cette rouquine avait réussi à lui semer le doute dans son esprit. Les yeux légèrement écarquillés, elle avait raison sur un point : il ne fallait pas rester ici. Il ne fallait pas rester sans défense. Il devait se défendre, c'était vital pour lui. « Je ne remets pas en doute vos paroles. Disons que chez moi, ils ne sont pas aussi … Sauvages. » fit-il dans un énième argument pour se défendre.
Est-ce que cela l'éclairera suffisamment ? L'avenir nous le dira, mais pas ici. De préférence en tout cas. Sa créature venait offrir une diversion pendant qu'il établissait un plan d'urgence. Il aurait été tout seul, cela aurait été plus facile. Mais, avec plus de dommage aussi car Newt est bien capable de se laisser mordre juste pour prouver qu'il ne leur souhaitait pas du mal.

« C'est surtout à cause de son venin. Sa dénomination exact est Démonzémerveille tout attaché. Un nom qui en dit long. Il peut effacé les mauvais souvenirs en les aspirant. Ce n'est pas une créature d'attaques de base ». Newt, malgré toute l'incongruité de la situation, garder en tête comme priorité la volonté d'apprendre à aimer ses créatures et de transmettre ce savoir aux autres. Il avait sifflé, rappelant sa créature. Il était bien entendu hors de question qu'il parte d'ici sans lui. Partir ? Bien sûr, à moins qu'elle avait l'intention de rester à leurs côtés ? Le Démonzémerveille était revenu se replier en cocon dans la main de l'anglais avant qu'il ne saisisse le bras de la jeune femme. Elle avait beau être brutale, il n'allait pas la laisser dans une situation pareille. Le transplanage n'était pas un sort pour les faibles d'esprits. Il pouvait comprendre son malaise en la voyant rendre son petit déjeuner. Lui-même avait vomi la première fois. Ce truc vous retournes l'estomac, c'était effarant. Pourtant, une fois qu'on arrive à gérer les mauvais effets, cela devient un moyen de transport très pratique. « Oui euh... C'est assez... Vous en connaissez d'autres ? » fit-il tout en l'observant faire. Il ne préférait pas dire des choses peu intelligente. Mais au cours de sa réflexion pour donner sa réponse, Newt avait percuté que cela ne semblait pas être la première fois qu'elle en croisait. D'où son changement brutal de réponse.
Les yeux écarquillaient, le sorcier la regardait faire en espérant qu'elle se calme. Et surtout, qu'elle retrouve son calme après s'être remise de son tour de machine à laver comme elle le disait si bien. Newt demeurait fixé, les mains cramponnée sur sa valise alors que sa baguette était retournée dans sa poche intérieur et sa créature dans une autre. « Je suis Newt Scamander, magizoologiste et écrivain. Si c'est bien ça le but de la question. » Le regard douteux, le sorcier passait son temps à baisser sa tête et à la relever comme si cela l'aider à contenir son interrogation. En même temps, ce n'était pas difficile. « Probablement pas sans votre intervention. Vous m'avez remis les idées en place, non ? J'ai tendance à être trop … fasciné par les nouvelles choses. ». Une franchise déconcertante, encore une fois. Newt estimait que sa réponse était la bonne, d'où l'absence de doute et de moquerie dans le ton employé.


Honor for all

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Tueuse de vampire
∞ race : Humain : Tueuse de vampire
∞ univers : Buffy
∞ messages : 159
∞ avatar : Felicia Day
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageMar 27 Juin - 14:31

Pas aussi sauvage ? Pouvait-il y avoir des vampires moins sauvages que cela ? Était-il possible qu’il y ai dans le monde des vampires moins cruels que c’eux que j’avais l’habitude de côtoyer ? J’avais du mal à y croire, lorsqu’un humain était engendré, son âme s’envolait pour ne jamais revenir, sauf exception, malédiction ou punition comme j’avais pus en être témoin. Mais les autres, c’était tous les mêmes, des monstres, purement et simplement, il n’y avait pas d’autre appellation possible. Ils ne pouvaient pas non plus être comparé à des animaux, j’étais persuadé que les animaux eux avaient une âme contrairement à eux. “Les vampires..ils sont tous pareil, sans âme, et sans coeurs. On ne peut pas se fier à eux, ce sont des machines à tuer." Voilà mon opinion, point à la ligne. Je ne connaissais pas pire qu’eux, même les pur démons me semblait parfois bien moins cruel qu’eux ce qui pouvait s’avérer particulièrement étonnant. Mais sa créature elle, m’intriguais bien plus que l’idée qu’il puisse y avoir des vampire moins dangereux que c’eux que je voyais chaque nuit. “Il peut effacer la mémoire ? Comment, en aspirant la cervelle ?" Efficace vous me direz, sans cervelle j’imagine mal une personne se souvenir de quelque chose, pas même d’elle même… une fois mort les mauvais souvenirs disparaisse. Sauf si il y avait réellement une vie après la mort, j’avais parfois du mal à y croire, malgré ce que pouvait en dire Buffy qui l’avait vécu une fois. Mourrir, aller au Paradis et revenir à la vie ensuite, je n’arrivais pas à croire qu’elle ait pu être dans un endroit aussi merveilleux. Si Dieu existe encore, il doit se le garder rien que pour lui. “Parce que vous en avez des créatures d’attaques ?"Je le dévisageais, abasourdi, qu’avait-il encore sous sa manche qui pourrait me bouffer ?

Mais pas le temps d’y penser, fuir est bien plus intelligent, ce que nous faisons, et je me retrouve vomissant toutes mes tripes en réalisant que c’est un sorcier. Je m’est un peu de temps pour me remettre de mes émotions. Écoutant ses questions y répondre tout de suite, j’avais besoin d’un moment pour me remettre les idées en place, mais surtout l’estomac qui était en miette. Je fini par me reprendre, et me redresser pour approcher de lui après mettre mouillé le visage et rincé la bouche. “Quelque un, j’ai une amie sorcière, mais rien à voir avec vous."Oui, rien à avoir, j’avais remarqué qu’il utilisait une baguette alors que Willow puissant en elle, jusqu’à franchir les limites de ses capacités, vacillant avec les ténèbres, vacillant avec la pure lumière. Willow était la sorcière la plus puissante du monde à mes yeux.

Maintenant, je voulais savoir qui il était, d’où il venait et comment il c’était procuré sa créature volante impressionnante. Il me répondu assez simplement, même si ce n’était pas forcément évident de comprendre tout ce qu’il disait : “Magizoologiste…Magie…zoo..vous étudier les animaux…magique ?" Des animaux magiques ? Comme son oiseau, j’étais abasourdis, ne comprenant plus rien, s’il ya avait ce genre de créature, ne devrions nous pas le savoir, nous les tueuses ? Avoir une certaine connaissance de chez choses là ? Je connaissais quelques espèces dîtes magiques, mais elles étaient toutes plus ou moins humanoïdes, comme les vampires en y réfléchissant bien. “Vous comptiez étudier ses vampires comme si ils avaient été des créatures comme vous en connaissez n’est-ce pas ? C’est pour ça que vous ne vous défendiez pas. Vous vous seriez fait tuer sans moi en fait." Je secouais la tête, un curieux trop curieux, mettant en péril sa vie, rien de plus classique et compréhensible en fait. Je m’étais ma vie en danger chaque jour, mais pour la simple et bonne raison que j’avais été choisi pour ça, et que je ne pouvais pas faire comme ci ce n’était pas le cas et laisser de pauvre innocent mourir sans intervenir. Sauver une vie changeait une personne, mais tuer chaque nuit rendait parfois un peu moins humain. Personne ne comprenait jamais où je voulais en venir lorsque je disais ce genre de chose, personne sauf Buffy. “Faîtes attention à vous, ici tout n’est pas bon à étudier, il vaut mieux fuir certaine créature, croyez en mon expérience."





I'm Slayer, bitch !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newt Scamander
wizard
avatar
wizard


∞ âge : 29 ans et toutes ses dents
∞ job : spécialiste en zoomagie - vétérinaire à Neverland
∞ race : fier sorcier qui a étudié à Poudlard il y a fort longtemps
∞ univers : harry potter - the fantastic beast
∞ messages : 93
∞ avatar : Eddie Redmayne
∞ pseudo/prénom : Shirosaki

MessageVen 30 Juin - 13:55





Comment pourrait-il lui expliquer que ses vampires à lui, dans son monde d'origine, étaient certes un peu brutaux, mais ils n'en restaient pas moins diplomates. Ils avaient notamment signé plusieurs accords de paix avec les sorciers bien que certains vampires se rebellaient et aller s'attaquer aux moldus. C'était un sujet plutôt compliqué pour Newt qui n'avait aucunes rancœurs contre ces créatures. Il avait déjà eu l'occasion de boire le thé avec l'un d'entre eux. Un voyageur qui avait passé beaucoup de temps à fuir justement ce genre de discrimination. C'est toujours un sujet houleux après tout, la question des vampires. Alors, le petit sorcier ne faisait qu'écouter ce qu'elle disait à propos des vampires. Il n'avait rien relevé, mais ce discours était gênant pour ses oreilles. C'était le genre de discours qu'il entendait à longueur de temps sur les créatures contenues dans sa valise, la raison pour laquelle il ne les faisait pas sortir. Il pouvait seulement leur apporter un petit nid douillé. Il comprenait son inquiétude cependant et c'est pour cette raison qu'il avait apporté de nouveau son lot de réponses. « Pas vraiment non. Son venin rentre en contact avec les songes et il en extirpe les mauvais souvenirs. Il ne mange pas physiquement la cervelle, il se contente de la … Nettoyer des interférences pour simplifier ». Est-ce qu'il avait vraiment simplifié ? Son petit regard hasardeux prouver que d'une certaine manière, non. Mais il espérait qu'elle comprenne. « Non-non, mes créatures n'ont pas de but d'attaquer, cela fait partit de leur moyen défensif. Mais, ça reste de la défense. Elles n'attaquent pas si elles ne se sentent pas attaquer. ». Trop brutal cette demoiselle, il se demandait si le courant allait réellement passer entre eux. Rien ne les empêchait d'essayer cela dit.

Il lui avait laissé du temps pour s'en remettre. Newt était au courant qu'en matière de transplanage, c'était toujours un moment assez délicat dans le sens où la première fois retourne l'estomac. Il ne lui en tenait pas rigueur. Lui-même avait rendu son petit-déjeuner la première fois qu'on lui avait présenté cette méthode de voyages. Les yeux un peu ailleurs, il ne voulait pas l'accompagner, d'où son absence d'attention. Après tout, voir quelqu'un vomir, ce n'est pas ce qu'il y a de plus classe ni de plus charmant.
Alors, son regard voltigeait aux alentours. Il la questionnait à son tour, elle semblait surprise sans être surprise de rencontrer un sorcier. Serait-elle aussi une sorcière ? Non-non, ça n'avait pas de sens. Sinon elle n'aurait pas été surprise de le voir sortir une baguette. Newt se montrait subitement curieux d'en savoir plus. « Elle n'utilise pas de baguettes ? C'est pour ça que vous dites ça ? » fit-il pour en vouloir plus, ne faisant même plus attention à si elle allait bien ou non. L'odeur du relent était toujours là, mais il ne sentait plus rien. La curiosité collective qui les animait tous les deux semblait avoir dissipée l'odeur. D'un sens, il la remerciait pour ça. Car cela aurait été vraiment délicat pour discuter. Le souci étant, c'est qu'elle avait tout autant de question que lui en avait pour elle. Est-ce qu'une bonne entente est finalement possible ? Il avait très vite déchanté en entendant les remarques suivantes. « Oui, c'est tout à fait exact, c'est bien ce que cela signifie. En faites, j'avais osé espérer qu'un dialogue était possible avec eux pour comprendre ce qui les poussait à agir ainsi. Des méthodes trop pacifistes pour vous, sans doute. ». Un léger pique lancé ? Peut-être, tout dépendait comment elle allait prendre la remarque. Cela dit, c'était à son tour de poser sa question. « Pourquoi vous parlez ainsi ? Pourquoi vous … Tuez ? Il y a bien une raison à tout ceci, non ? » Frottant son manteau, Newt était toujours aussi posé, mais avec l'envie d'en apprendre d'avantage. Sur elle, sur ces vampires qu'elle disait connaître, sur son quotidien. En tout amitié bien sûr.  


Honor for all

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Tueuse de vampire
∞ race : Humain : Tueuse de vampire
∞ univers : Buffy
∞ messages : 159
∞ avatar : Felicia Day
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageVen 7 Juil - 0:10

Une bestiole qui efface les souvenirs ? Je ne savais pas si je devais m’en réjouir ou bien m’effrayer et partir en courant. Ce type n’avait rien de courant.Pour commencer c’était un sorcier, ce qui pour moi n’avait finalement rien d’extraordinaire, sauf le détail de la baguette magique. “Un petit coup de langue et on en parle plus" J’haussais les épaules et fini par rire, comme pou évacuer un certain stress, un rire purement nerveux et ridicule. Elles se défendent, elles ne font que se défendre, comme moi avec ses vampires. Je regardais le sorcier sans savoir quoi dire ni quoi faire. Je sentais encore mon estomac retourné. Me remettre de tout cela ne serait pas réellement évident.

J’avais vu tant de choses jusqu’à maintenant, et j’étais pourtant encore surprise. Ce qu’il m’avait montré n’avait rien de commun, je devais en convenir. Je n’avais jamais rencontré un sorcier tel que lui. Mais tout était différent aujourd’hui non ? Qui pourrait dire ce qui est normal ou non ? Pas moi en tout cas.   “Elle ne puise que dans la terre…. Par exemple si elle pense à une fleure du Paraguay alors qu’elle est en france, une fleure du Paraguay pourra apparaître, une vrai, qui sera passer par toutes les lignes de communication de la terre… pas une illusion ou une création vous voyez ? Elle est pure magie blanche, presque une déesse, je pense qu’au monde, il n’y a personne de plus puissant qu’elle" Pas même Buffy, la plus puissante c’était bien elle. Personne ne pouvait l’arrêter, hormis peut-être Alex et son amour pour elle…

“Ça doit être sympa comme métier." Étudier les animaux, tous plus incroyable les uns que les autres, voilà quelque chose de passionnant pas comme ma tâche, et ses mots…ses mots eux me blessèrent “J’aimerai ne pas avoir à me battre, j’aurai aimé faire des études. Sans la Force, je n’aurai pas été traqué par des tueurs parce que je pouvais « potentiellement » devenir une tueuse. Je n’ai jamais demandé à devoir descendre en enfer pour combattre, j’ai été choisi, je ne l’ai pas choisi. Je subis, et je survis." C’était vrai, j’étais vexé, et je lui en voulais pour ses mots. Il avait dû l’entendre dans ma voix, et j’allais peut-être pouvoir lui expliquer.

“La raison ?" Je poussais un soupire “vous savez ce qu’est une élue ?"Pompeux, j’avais toujours trouvé ça pompeux, mais c’était le terme qui convenait “À chaque génération il y a une élue. Seule elle devra affronter les vampires, les démons et les forces de l’ombre." C’était le mantra des tueuses, avant elle, avant Buffy “Avant il n’y avait qu’une fille élue pour protéger le monde des forces du mal, puis est venu Buffy, je l’appel la grande tueuse. Elle a survécut à tellement de chose, morte puis revenu à la vie, un jour elle a dit stop, elle ne serait plus la seule élue avec les pouvoirs de la tueuse. Nous les potentiels, c’est ainsi qu’on nous appelait, les prochaines potentiels élue au poste, allions nous aussi devenir des tueuses. Sa meilleure amie, Willow, une sorcière extrêmement puissante à pus renverser les codes et « activer » toutes les tueuses potentiels, et une lutte autre fois solitaire est devenu celle d’une armée." Je le regardais un instant, puis lui offris un mince sourire résigné “autrement dit, je suis née pour ça." Je regardais le ciel, comme si le commanditaire de tout cela y était. Dieu existait-il ? J’avais vu l’enfer, j’y étais descendu, et pourtant, je ne croyais toujours pas en lui, alors que j’avais vu la source du mal de mes propres yeux.





I'm Slayer, bitch !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newt Scamander
wizard
avatar
wizard


∞ âge : 29 ans et toutes ses dents
∞ job : spécialiste en zoomagie - vétérinaire à Neverland
∞ race : fier sorcier qui a étudié à Poudlard il y a fort longtemps
∞ univers : harry potter - the fantastic beast
∞ messages : 93
∞ avatar : Eddie Redmayne
∞ pseudo/prénom : Shirosaki

MessageMar 18 Juil - 18:25





Il ne comprenait pas vraiment où était le reproche. Newt se contentait de rester à ses côtés, ne serait-ce que pour l'aider à s'en remettre et lui fournir les explications nécessaires pour comprendre son comportement. Un scientifique qui s'en prend aux créatures qu'il étudie. On aura tout vu ! Le cours a commencé, il a fallu expliquer qu'elle était le but de cette créature. Certes, son Démonzemerveille avec une magnifique couleur, mais sa fonction pouvait très vite se trouver monstrueuse dite comme il venait de le faire. D'autant plus que c'était une pure erreur de sa part. Il était habitué à s'adresser à des sorciers après tout, pas à des humains. Alors, il avait rapidement éclaircis la demoiselle, celle-ci ayant un comparatif assez … Clair finalement. « Oui, on peut dire ça comme ça en effet. » fit-il simplement avec sa petite moue intimidée et le regard hasardeux. Il surveillait avant tout que les vampires n'aient pas une attitude revancharde, à commencer par les suivre. Il n'y avait pas besoin de rajouter quoi que ce soit, elle avait parfaitement résumé la fonction de sa créature. Un petit coup de langue et on en parle plus … Quelle drôle de façon d'illustrer la chose. Suffisamment drôle pour faire rire la rouquine. Oh, si elle le prenait ainsi, il n'allait pas lui faire de commentaire. D'autant plus que c'était bien plus agréable de la voir rire plutôt que de la voir paniquer ou agiter. Ou même encore malade, il semblerait que le voyage ne soit pas encore tout à fait passé. C'est du moins ce que déduisait Newt en la regardant discrètement de haut en bas pour juger sa démarche et sa remise en forme.
C'était à son tour de l’éclairer. Sur qui elle était et pourquoi elle avait réagi de manière aussi violente. Pourquoi elle semblait si peu surprise de ses méthodes sorcières également. Il l'écoutait attentivement, buvant chacune de ses paroles. En même temps, sa curiosité avait été éveillée. Newt se montrait quelque peu admiratif. Cette personne dont elle parlait devait être sacrément puissante pour pouvoir contrôler une telle magie sans avoir besoin d'une baguette pour la réguler. Il se montrait calme, serein et attentif, les yeux pétillants de curiosité. Il ne savait pas trop quoi lui poser comme question, elles se pressaient dans sa tête. Si bien que c'était difficile d'aller à l'essentiel. Jusqu'où sa magie pouvait aller si la pensée était le seul critère ? Est-ce qu'elle avait quand même un artefact à défaut d'une baguette ? Avait-elle était dans une école ou pas du tout ? « Je vois oui, cela ressemble beaucoup à la notre sauf que nous devons réciter des incantations et passer par les baguettes pour éviter tout incident. Votre connaissance doit être vraiment très puissante, j'ai envie de la rencontrer maintenant. ». Un fin sourire s'était dessiné sur le visage du sorcier avant de reprendre le plus sérieux de la conversation. Reprendre le taureau par les cornes en soit. Bien que dans le cas de Newt, avec sa dégaine de crevette, ce n'est pas l'expression qui lui sciait le mieux.

Pourquoi elle était devenue une tueuse ? Rien que le mot ''tueuse'' ne lui plaisait pas. Newt n'aimait pas la violence, il préférait le dialogue. Et il aimait encore moins la violence envers les êtres incompris. Mais là, dans son cas, elle semblait savoir de quoi elle parlait et il ne pouvait pas remettre ses paroles en doute dans un terrain qui lui ait totalement inconnu. Situation bien délicate en soit. « Oui, c'est le genre de métier où l'on passe beaucoup de temps à faire de nouvelles découvertes et de nouvelles rencontres ». Newt avait répondu avec une certaine simplicité. Beaucoup de timidité aussi. Il l'écoutait de nouveau parler, expliquer la raison pour laquelle elle avait sauté sur ce vampire pour le tuer. « Non je ne sais pas. » fit-il simplement pour lui confirmer sa position totalement inconnue dans ce domaine de chasse et d'élu, l'écoutant parler. Il ne se sentait pas très à l'aise. Sans doute parce qu'il transposait sa situations avec ces moldus qui menaient des chasses aux sorciers chez lui. C'est en entendant ce genre de propos que Newt était tenté de donner raisons à Grindelwald et de lui dire que sa cause était tout aussi juste que celle du Ministère et de leurs lois très restrictives. Mais d'un autre côté, il essayait de relativiser. Il fallait quelque personne pour se salir les mains, n'est-ce pas ? Il ne faisait pas partit de ces personnes capables de tuer, mais tant qu'aucun mal n'est fait à ses créatures, il reste ouvert d'esprits et accepte cette condition de tueuse. À la fin de ses explications, il avait de nouveau peur de dire une bêtise. Non pas que cela était dans ses habitudes, mais presque. « Si vous n'auriez pas été choisi, vous aurez fais quoi de votre vie ? » demanda-t-il alors pour lui laisser l'occasion d'une nouvelle perspective. De quelque chose qui lui redonnerait un peu d'assurance et pas trop de honte. Ce n'est pas honteux d'imaginer après tout. Ça n'a tué personne.


Honor for all

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Tueuse de vampire
∞ race : Humain : Tueuse de vampire
∞ univers : Buffy
∞ messages : 159
∞ avatar : Felicia Day
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageDim 6 Aoû - 23:37

La magie avait quelque chose de fascinant, même pour moi qui n’avais aucun autre pouvoir que celui de me battre. Mais j’aurai aimé pouvoir faire tout ce que Willow était en mesure de faire, elle était la personne la plus puissante que j’ai jamais rencontré, et depuis des années je l’enviais. Aujourd’hui pourtant, personne ne savait où elle se trouvait. Nous ne l’avions pas croisé dans cette ville étrange. Je regardais Newt Scamander avec intérêt, sa magie m’intéressait tout autant et j’étais curieuse de savoir tout ce qu’il était en mesure de faire.   “Parfois, quand Willow fait de la magie, elle est comme possédé, vous voyez le genre ?" Il y a des jours où c’était parfaitement effrayant et d’autre ou tous réussissait à passer outre mesure. Mais plus elle puisait dans la terre plus elle était maitre de sa magie, plus elle la contrôlait.   “J’aurai aimé pouvoir vous la présenter, mais personne ne sait où elle e trouve. Nous vivons dans un endroit bien étrange." Il avait bien dû remarqué lui aussi que quelque chose ne tournait pas rond dans cette ville. Qui n’aurait pas pu voir ce genre de choses ? Des personnes sensées être mortes depuis longtemps se baladant dans les rues ? Ou tout le reste encore. Il n’y avait rien de naturel dans cet endroit, rien qui puisse laisser croire que nous étions réellement chez nous. Mais où était-ce chez moi ? Je n’en avais pas la réponse.

“Je suis certaine que des rencontres comme moi, vous vous en passeriez non ?" J’avais une sorte de rire amer en disant cela. Sans doute étais-ce idiot, mais je n’avais pas l’impression que Newt puisse m’apprécier, j’étais trop violente pour lui, je le voyais bien. J’étais de ses personnes qui le révulsait et à plus je le regardais, à plus j’étais certaine qu’il devait commencer à me détester.  Je savais qu’au fond de lui il était en train de me juger pour ce que j’étais, pour ce que j’avais fais, et même en lui expliquant je ne pouvais pas croire que son opinions sur moi puisse changer. J’essayais alors, tant bien que mal de dire ce qu’était qu’une tueuse, ce que nous étions, ce que nous faisions. Et surtout, pourquoi. Je ne l’avais pas choisi.   “J’avais peur au début, j’ai été parachuté dans ce monde sans savoir ce qui m’attendais. J’étais morte de peur et je voyais les filles avec qui je me liais d’amitié, des potentielles comme moi, mourir les unes après les autres. Aujourd’hui encore, j’ai bien du mal à croire que j’ai été de celle qui ont survécut. Mais à mon activation, j’ai radicalement changé."

Qu’aurais-je fais si je n’avais pas été tueuse ? M’étais-je seulement déjà posé la question. La seule chose évidente était la suivante   “la retrouver" j’avais murmuré, il n’avait pas pus l’entendre et je ne voulais pas y penser “un truc basique sans doute, je sais pas… infographiste ça m’aurait plu ! Ou j’aurai écris des romans d’héroic fantasy ! Qui sait ? J’avais Dix sept ans quand j’ai du fuir ma vie pour me réfugier chez Buffy pour survivre, à l’époque je voulais être danseuse et pourtant, j’étais nul." Je poussais un soupire, pourquoi y penser ? C’était une vie que je ne pourrais jamais avoir, des choses que je ne pourrais jamais faire. J’étais condamné à cette existence de tuerie. Je ne l’avais pas choisie, et c’était ma vie, puis, autant être honnête avec soit même. J’aimais ça. Tuer des vampires n’était pas pour me déplaire. Je me sentais forte et utile, parfois même supérieur. Je souffrais d’un complexe de supériorité qui entrainait parfois que je me sente si mal à l’aise pour me penser si supérieur que je finissais par en vomir. Un psy aurait donné cher pour pouvoir m’avoir en consultation, j’en étais certaine.





I'm Slayer, bitch !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newt Scamander
wizard
avatar
wizard


∞ âge : 29 ans et toutes ses dents
∞ job : spécialiste en zoomagie - vétérinaire à Neverland
∞ race : fier sorcier qui a étudié à Poudlard il y a fort longtemps
∞ univers : harry potter - the fantastic beast
∞ messages : 93
∞ avatar : Eddie Redmayne
∞ pseudo/prénom : Shirosaki

MessageLun 21 Aoû - 11:00





Newt ne pouvait pas dire le contraire. Il avait beau baigner dans un environnement magique au quotidien, la manipuler du bout de sa baguette ou encore, la rendre aussi quotidienne que la corvée de vaisselle, il était toujours aussi étonné devant un nouveau sort et les nouvelles surprises que la sorcellerie pouvaient lui réserver. Cela le rendait un peu naïf sur les bords, voir même totalement crédule, mais il s’en fichait. Sa pensée pouvait se montrer égoïste, mais il aimait suffisamment les surprises du monde pour pouvoir s’affranchir de l’opinion des autres. Pendant l’espace d’un moment, il reprenait de la joie, des sourires, du courage auprès de ses passions et de ses animaux fantastiques, convaincu qu’il pouvait aider tout le monde. C’était plus que de la loyauté, c’était une bonté innée qu’il y avait chez Newt. Quand il était à Poudlard, jeune Poufsouffle, il était souvent victime des railleries de la part des Serpentard justement parce qu’il était trop bon pour se défendre ou bien pour vouloir se rabaisser au niveau de méchanceté qu’ils pouvaient atteindre. La même attitude posée qu’il optait face à cette tueuse comme elle s’était si bien appelée. Il ne pouvait pas la détester, cela serait contre sa philosophie de vie. Il ne pouvait pas non plus l’aimer parce qu’elle venait d’exécuter devant ses yeux une créature surnaturelle qui ne méritait sûrement pas l’intention de Newt, mais à qui il l’aurait donné quand même en se fichant pas mal de la part sombre de ces vampires. « Oui, je vois à peu près le genre, comme si un démon l’avait possédé, c’est ça ? » fit-il en approuvant de la tête avec un léger sourire. Il ne savait pas s’il avait le droit d’en rire, alors il essayait de se contenir. « Je vois, je dois vous avouer que j’ai le même soucis. Le plus troublant, ça doit être avec la descendance, quand on commence à rencontrer des personnes d’une autre époque. ».
Cette fois-ci un petit rictus s’était échappé de ses lèvres. Léger, presque innocent alors qu’il semblait choqué par ses propos. En faites, pour tout avouer, il ne savait pas quoi répondre à de telles paroles. Il était bien tenté de dire que quelque part oui, il la trouvait un peu effrayante. Mais d’un autre côté, elle ne faisait que son devoir. Elle ne faisait pas le mal pour le mal. Elle faisait le mal parce qu’elle prenait son courage à deux mains et elle se salissait les mains pour le bien des autres. « Oh non, ne vous en faites pas pour ça. J’ai rencontré bien pire durant mes voyages. »

Comme les Nocturus par exemple. Quoi de pire que voir un enfant dépérir et mourir parce qu’il n’accepte pas sa part de magie ? Qu’il se sent rejeté par le monde à cause de ses facultés magiques ? Aux yeux de Newt, c’était bien plus horrible qu’une personne tuant les vampires dangereux pour protéger l’humanité. Le simple souvenir de cette fillette en Inde le faisait frissonner un peu. Il avait essayé avec Croyance. Il avait voulu l’aider. Il avait voulu qu’il ne finisse pas comme cette fillette. Il était si fort comme enfant, un Nocturus dotait d’un mental si puissant qu’il avait réussi à dépasser les autres enfants. En temps normal, ce genre de créature n’atteint pas l’adolescence. Mais lui était presque adulte. Le voir détruit par les Aurors américains lui avait fait mal au cœur, mais il comprenait aussi leur geste. Il était dangereux et la frustration avait plané. Il n’aurait pas pu le sauver, c’était déjà un miracle qu’il ait réussi à survivre pendant tout ce temps avec autant de puissance en lui. Alors à la place, il écoutait attentivement la rousse. Il voulait lui faire comprendre que sa compagnie était agréable. On pouvait préférer la solitude et pourtant, se montrer être une oreille attentive dès lors que la curiosité est piquée. Newt semblait gober les paroles de la jeune femme avec une curiosité sans nom. Il apprenait de nouvelles choses, découvrait un autre train de vie que l’écrivain pourrait peut-être consentir à glisser dans un autre de ses livres. Cela lui faisait plaisir d’écouter et de se montrer bienveillant à l’égard des autres.
Il l’avait laissé terminer avant de reprendre la parole, l’invitant à la suivre en entamant la marche par un premier pas en avant. « Infographiste ? Qu’est-ce que c’est ? J’écris moi-même, enfin un bestiaire, je n’ai jamais essayé les romans. Je devrais essayer une fois mon livre achevé je pense. Vous venez ? Nous n’allons pas resté près des poubelles indéfiniment ? ». Le sourire timide de Newt était apparu sur son visage alors que, de nouveau, sa valise était cramponnée à sa main, prêt à partir. Sa baguette avait retrouvé l’intérieur de sa poche, il n’y avait plus rien à craindre après tout. Enfin, il croit. Rien ne lui avait prouvé le contraire jusqu’ici. Il était tout à fait sérieux quand il disait ne pas connaître l’infographie. Après tout, de l’époque où il vient, les ordinateurs étaient très loin d’avoir leurs places dans le quotidien. Pour dire, l’idée de les inventer n’avait même pas traversé la tête de qui que ce soit.


Honor for all

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

honor for all + ft. vi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Honor's Veil : les phoenix !
» Saint of Honor
» ROH Glory & PCW SuperShow Of Honor | Résultats
» Guild Skill
» MARQUE BATTLE HONORS et OLD GLORY votre avis?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Sunset Valley-