Partagez | .
 

 Without you, when you're gone ? +ft.perséphone

The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageDim 30 Avr - 16:28

Without you, when you're gone ?Persephone Hellfire & The MadmanYou took me for everything that I had, and kicked me out on my own. Are you happy ? Are you satisfied ? (Queen → Another One Bites the dust)“ Et je regardais, et je vis paraître un cheval de couleur pâle; et celui qui était monté dessus se nommait la Mort, et l’Enfer le suivait ; et le pouvoir leur fut donné sur la quatrième partie de la terre, pour faire mourir les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.” Une main posée sur un livre, celle-ci rabattait la couverture afin de le fermer. Quelle drôle d'histoire, tout ça par pulsion. Le fou dans sa boite regrettait légèrement mais, à son plus grand soulagement -et bizarrement-, son nom n'apparaissait nul part dans ce livre. L’Apocalypse pourrait être bien plus qu'une jolie histoire. Ce n'est pas nouveau que ce récit ait inspiré bien des auteurs, des compositeurs et autres réalisateurs. Chacun avait eu sa manière propre d'interpréter cette fin du monde sans prêter réellement attention au sens du mot. Après tout, Apocalypse ne veut pas dire « Fin du monde » ni même « Fin des temps ». Son sens étymologique revient souvent à la notion de cacher et de dévoiler. Rien avoir avec une fin donc. Certes, il est vrai que cela pouvait aussi dire découvrir une mauvaise surprise. Mais ça, Aléa Jacta Es comme il avait envie de dire. Un haussement d'épaule alors que personne ne se trouvait dans le TARDIS comme pour masquer sa non-envie d'aller plus loin dans cette réflexion, il cachait décidément bien des choses. Il pouvait simplement jeter un œil hasardeux sur l'intérieur de son vaisseau. Rien, pas même la présence de cette fillette pour égailler ses journées. Juste un profond sentiment de solitude comme il ne savait pas les aimer où les détester.
Depuis combien de temps était-il enfermé maintenant ? Au moins depuis le début de la journée. Quand était le début de la journée ? Après tout, pour un voyageur temporel, difficile de dire quand est le début ou la fin d'une journée quand on peut s'y rendre quand on le veut. Le temps n'est qu'un long fleuve tranquille dont il fallait préserver le calme.

Assis sur un des fauteuils rouges, il regardait la console centrale. Ou du moins, les écrans de celle-ci pour surveiller l'extérieur. De loin, voir même de très loin par moment. Après tout, il avait discrètement installé des caméras dans la ville pour les regarder. Un écran que les observe, ces humains stupides devraient avoir l'habitude maintenant. Ils ne devraient pas sentir la différence. L’œil hagard, aucuns passants ne semblaient l'intéresser. Jusqu'à ce qu'il voit cette femme, cette blonde. Un vieux souvenir lui était revenu. Le cavalier pâle était une de ses attributions mais, l'autre avait réussi à percer dans la mythologie grec d'une manière plus … musclée et malsaine. Tout ça était à cause de lui et de son impétuosité, le fou se détestait. Il espérait de temps en temps pouvoir passer une journée sans provoquer quoi que ce soit. Il n'avait cependant pas bougé. Retourner à la rencontre de cette femme pouvait apporter autre chose que du bonheur et de la bonne conscience. Mais, il avait besoin de savoir. Prendre des nouvelles ne faisaient pas de mal après tout. Il ignorait si elle sera le reconnaître. Après tout, elle l'avait connu sous sa régénération féminine. Ce n'était plus vraiment le même genre aujourd'hui. Donc de la honte, il risquait de ressentir ceci aussi et d'être terriblement mal à l'aise. Cette régénération au féminin était une erreur, un imprévu comme il peut en arriver dans le monde des Seigneur du temps. Il ne prévoie pas tout après tout.

Prendre son temps et réfléchir. Peser le pour et le contre. Il ne voyait pas ce qu'il avait à perdre. Il était bloqué ici donc certes, il ne pourra pas se sauver aussi facilement que les précédentes fois mais, ils ne se sont pas quittés en mauvais termes. Et puis, prendre un verre, ça ne lui ferra pas de mal. Quoi que, encore faudrait-il que dans cette ville, on lui serve ce qu'il aime. Un soupir lasse avait traversé sa bouche tandis qu'il s'était finalement lever. Il avait craqué. Prenant son temps tout de même sur le trajet, il avait fini par entrer dans l'établissement où elle travaillait. Un espèce de bar restaurant, il ne savait pas trop. Pour lui, c'était du pareil au même de toutes façons. Prenant place à l'une des tables comme indiqué, il avait croisé les jambes, le coude posé sur la table pour soutenir sa tête. Il avait aucune idée de ce qu'il pourrait prendre ici alors il regardait ce qui pourrait le tenter tout en essayant de trouver du regard celle qui l'intéresse.   
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hellfire
goddess
avatar
goddess
https://zippy.gfycat.com/BrilliantCandidCottonmouth.gif

∞ âge : 18 ans
∞ job : Serveuse
∞ race : Déesse
∞ univers : Hercule
∞ messages : 69
∞ avatar : Taylor Momsen
∞ pseudo/prénom : Nanie/Stéphanie

MessageJeu 4 Mai - 10:28




Without you, when you're gone ?


La vie n'était pas toujours roses et le pire c'est que je ne pouvais plus croire en quoique ce soit, tout m'arrivait ses derniers temps et je craignais le pire. Beaucoup de gens m'en voulaient de ne pas avoir été là pour les aider et ce que certains ne comprennent pas, c'est que je n'étais pas la seule à décider et les plus grandes décisions c'était Hadès qui les prenait. Cependant, à cause de tout ça je reçois des lettres de menaces et des serpents morts devant ma porte, cela devenait de plus en plus dangereux et le pire rester à venir, car j'avais pas mal de n’oser et j'étais tellement fatiguée que je me demandais ce qui pouvait bien m'arriver.


Enfin encore une journée à me demander ce qui allait bien pouvoir m'arriver,tous les jours je me posais la question et je ne trouvais aucune réponse, pourtant beaucoup de gens me manquaient terriblement et je désirais plus que tous les revoir. Je me sentais parfois seule et personne ne pouvait comprendre ce que je pouvais ressentir voir même éprouver, mais que faire maintenant ? Bonne question.



Je partais de chez-moi et me dirige dans ma voiture et roule jusqu'à ce que je m’arrête au Merlotte mais, en réalité je n'étais pas décidé à sortir de la voiture tellement que j'étais effrayant et Hadès n'était ,même pas là pour veiller sur moi, je me demandais vraiment si je lui manquais. Je me trouvais toujours dans ma voiture et décide enfin, à sortir avant de rentrer dans le bar en marchant tranquillement certains me connaissent et m’appeler la jeune fille, un surnom bien drôle et gentil.Je m'installe confortablement et commande un verre de jus de fruit.



Un verre de jus de fruit s'il vous plais.




Fiche codée par NyxBanana


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageLun 8 Mai - 15:54

Without you, when you're gone ?Persephone Hellfire & The MadmanYou took me for everything that I had, and kicked me out on my own. Are you happy ? Are you satisfied ? (Queen → Another One Bites the dust)C'était du vue et du déjà vue. Bien sûr que la vie n'était pas rose, le fou s'étonnait encore de voir qu'il y avait des idiots pour ne pas s'en rendre compte. Très loin d'être rose, oui. Mais, est-ce que cela est réellement un mal ? Est-ce que ce n'est pas plutôt une aubaine. Si le monde, l'univers et toutes les populations étaient roses, il y aurait de l'amour dégoulinant de niaiseries à tous les étages. Le monde serait comme un overdose de chocolat, trop sucré pour être ingéré. Trop de sucres au point de risquer le diabète. Non, il ne se plaignait pas du monde actuel. C'est une question d'équilibre. La balance tient ainsi intact tant qu'il y a du pour et du contre à peser. De la lumière et des ténèbres à réguler. Mad était ainsi, toujours sur le fils de l'équilibre à porter les deux plateaux. Il devait s'arranger avec lui-même pour que son esprit et ses pulsions ne sombrent ni d'un côté, ni de l'autre. Une position dérangeante qui avait le don de lui donner mal à la tête. Ainsi, la justice vengeresse pouvait se tarer d'être une sauveuse. De ne pas être du mauvais côté car, ses intentions étaient louables. Est-elle pardonnable pour autant ? Il faudrait un nouveau jugement pour en décider mais, là n'était pas la question.
Installé dans ce bar plus ou moins miteux -il ne serait pas comment le juger pour le moment-, le fou avait croisé les jambes sous la table, prenant appuie avec son coude sur celle-ci. Il n'avait aucune idée de ce qu'il faisait ici. Si, il venait rendre visite à une vieille amie. Et encore, il faudrait que ladite vieille amie se souvienne de lui. D'elle, c'est compliqué.

Le temps semblait se perdre. Il avait horreur de perdre son temps en bêtise et autres âneries. Il n'avait rien commandé ni même cherché à commander quelque chose. La seule chose qu'il faisait, c'était d'attendre et dieu que l'attente était longue. Lui qui n'avait que sa demi-heure quotidienne, il devait la gaspiller pour du vide. Du rien, rien en occupation et rien à l'horizon. Beaucoup de rien finalement. Jusqu'à ce que cette jeune femme blonde entre dans la boutique. C'est amusant à quel point elle n'avait pas pris de rides. Cela dit, ce n'était pas lui qui allait se permettre un tel commentaire. Elle s'était installée et il reconnaissait son indifférence dont elle faisait preuve à l'époque. Il ne savait pas si celle-ci devait se qualifier comme de l'arrogance ou bien, au contraire, de la méfiance. Ce n'était pas ce qui allait le décourager. Elle était venue comme il l'avait prévu, rangeant sa montre à gousset dans sa poche. Avoir un repère ne servait plus à rien dorénavant. Il était 14h32, deux minutes de plus que par rapport à sa prémonition. Un jour viendra où il réussira à être à la seconde près. En attendant, il s'était levé, les mains dans les poches, venant s'approcher de cette jeune blonde.

-Perséphone ? Fit-il dans une voix vide, sans aucune émotion ni agressivité. Il n'avait fais fais que manifesté sa présence pour ne pas qu'elle soit surprise. Est-ce que je peux m'installer à ta table ?

Il ne faisait pas les choses dans le bonne ordre comme à son habitude. Le regard rivé sur la dénommée Perséphone, le fou n'avait pas bougé d'un pouce.   
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hellfire
goddess
avatar
goddess
https://zippy.gfycat.com/BrilliantCandidCottonmouth.gif

∞ âge : 18 ans
∞ job : Serveuse
∞ race : Déesse
∞ univers : Hercule
∞ messages : 69
∞ avatar : Taylor Momsen
∞ pseudo/prénom : Nanie/Stéphanie

MessageJeu 11 Mai - 10:41




Without you, when you're gone ?





La vie que je mène au quotidiens n'est pas vraiment facile bien au contraire elle est difficile ! En effet beaucoup de gens pensent que d’être la reine des enfers est bien et qu'on peut faire de tas de choses, mais en réalité c'est tout le contraire, on s'ennuie et de devoir prendre des décisions difficiles ne me plais pas vraiment en réalité je demande toujours l'avis de mon mari, sinon je risque encore de me faire disputer pour avoir aidé une âme égarer. Cependant, quelqu'un me manquait et je désirais vraiment revoir cette personne.Néenmoins,je sais que tout est possible ici et que dire hormis que j'avais hâte.


Les jours étaient de plus en plus longs et chaque nuit je me demandais ce que pouvait bien faire Hadès est surtout comprendre qui osait s'en prendre à moi, moi qui suis innocente et posée. Mais,je n'avais pas le temps de chercher, voir même de savoir qui osait me faire autant de mal, même si j'avais ma petite idée la-dessus, en attendent je pense que je vais essayer d'oublier et de me consacrer à mon rôle,car je pense que je risque d'avoir des âmes prochainement et que je devrais les aider vu que c'était mon boulot en tant que reine. Le serveur arrive et me passe on verre de jus de fruit, lorsqu'un homme s'approche et cette personne m'était bien familier.



Oui c'est bien moi.
Lui répondis-je en sourient avant d'essayer de me souvenir de la personne que pensais reconnaitre,cela fessait tellement longtemps voir même des années qu'on ne s'était pas vu.[color=#cc9999]
Oui,oui installe toi,c'est bien toi Mad ? Où suis-je encore entrain de rêver ?.[/color

J'étais un perdu en même temps c'était un peu difficile de devoir réfléchir en ce moment vu que j'avais un peu l'esprit ailleurs,enfin bon aujourd'hui je dois reprendre les choses en ordre.




Fiche codée par NyxBanana


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageLun 15 Mai - 22:23

Without you, when you're gone ?Persephone Hellfire & The MadmanYou took me for everything that I had, and kicked me out on my own. Are you happy ? Are you satisfied ? (Queen → Another One Bites the dust)Il pouvait toujours tenter de l'aider mais, en quoi ? Il ne pouvait pas changer le cours des événements. Il avait beau être un exilé, cela ne l'empêchait pas de respecter tout de même les règles imposées par le conseiller. Il n'aidait personne de toutes manières, c'était une raison qu'il s'était faite. Légèrement épuisé, passant la main dans ses cheveux pour les rabattre vers l'arrière, il ne savait déjà plus ce qu'il faisait ici. Des troues de mémoires causés par la quantité astronomique d'information qu'il possédait dans sa mémoire. Une banque de donnée aussi vieille que lui. À la différence près, c'est que ce savoir, il l'avait acquis du schisme métamorphique. Il n'avait pas fuit ce jour-là comme tous les autres, on l'avait contraint à rester. Mais, si le choix lui avait été donné, aurait-il fuit ? Non, pas du tout. Il n'avait jamais eu peur de cette faille dans le temps où tout se mélanger. Et il l'avait vu lui. Eux. Ces monstres détruisant sa planète natale, ce cercle infinie qui obligeait Gallifrey a rester isolé du temps. Pour des Seigneurs du Temps, quelle ironie du sort. Un fin sourire s'était dessiné alors à cette pensée alors qu'il se levait pour rejoindre la jeune femme blonde plus loin.
Elle l'avait reconnu ? Elle l'avait reconnu. Un soulagement, une inquiétude en moins tandis que Mad acquiesçait de la tête avant de décaler la chaise pour prendre place.  

-Oui, c'est bien moi. Fit-il avec un faible sourire avant de reprendre, tu ne rêves pas si ça peut te rassurer.

Depuis combien de temps ? La notion de temps était, à son plus grand damne, une faiblesse. Combien d'année, combien de mois, combien de jours et de secondes ? Il était incapable de compter depuis quand cela faisait qu'il n'avait pas vu Perséphone. À son dernier souvenir, ils étaient en Enfer. Et quoi que l'on dise, c'était un lieu un peu plus raffiné que ce que les habitants de la Terre pouvaient décrire. Morbide, certes, on parle d'un lieu receuillant les morts avec un chien à trois têtes mais, avec le sens de l'accueil. Entre guillemet. Le fou regardait à son tour la serveuse. Il n'avait pas commandé sa boisson depuis le temps. Parce qu'il ne savait pas quoi prendre en vérité. Mais finalement, il s'était laissé tenter par un Mojito avant de reprendre la conversation.

-Cela fait beaucoup de coïncidence en une seule ville, tu ne trouves pas ? Entends par là que je ne pensais pas te croiser dans un tel endroit. Comment te portes-tu ?

Il ne s'attendait pas à de bonnes nouvelles, bien sûr. Il était juste curieux, il fallait le pardonner pour ça. Mais si Perséphone avait besoin d'aides, il était tout à fait disposé à lui en fournir.    
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hellfire
goddess
avatar
goddess
https://zippy.gfycat.com/BrilliantCandidCottonmouth.gif

∞ âge : 18 ans
∞ job : Serveuse
∞ race : Déesse
∞ univers : Hercule
∞ messages : 69
∞ avatar : Taylor Momsen
∞ pseudo/prénom : Nanie/Stéphanie

MessageVen 19 Mai - 22:02




Without you, when you're gone ?



Parfois je regrette de ne pas avoir eu l’occasion d'aider les autres ,voir même les morts que, je parlais parfois et qui me racontait leurs histoires que je trouvais tellement triste. J'aurais voulu tellement en faire plus mais, je ne pouvais pas trop m’opposer à mon mari même si parfois il acceptait certaine de mes requêtes,mais je trouvais qu'il était parfois trop cruel avec certaine personne et j’essayais de le faire changer afin qu'il soit un homme bien tout en restant celui qu'il est. J'étais épuisée et j'avais aussi peur, mais en voyant de nouveau mon ami,j'étais soulagée.

Je suis tellement contente de te revoir.Je soulageais de ne pas rêver tu sais et je suis si heureuse de te voir en vrai.Oui heureuse en effet que je commence à sortir mon plus beau sourire,j'étais tellement contente de le revoir et surtout de le voir en vie.


Cela, fesser tellement longtemps que je ne l'avais pas vu et de le voir enfin là, devant moi me redonne le sourire. On étaient toujours ensemble lorsque j'étais en enfers et il était toujours là pour me faire sourire mème lorsque j'étais triste. C'est vrai que j'essayais de rendre l’enfer un peu mieux et que les morts s'y sentent bien même ceux qui avaient fait les pires choses.Le serveur arrive et je commande la même chose que mon ami.


Oui je trouve aussi, mais c'est super qu'on se retrouve ici. Oui,c'est vrai que ce n'est pas l'endroit ou je suis le plus souvent, mais mon chez-moi me manque un peu. Je vais bien un peu épuisée et certains ne sont pas contents du fait que je ne suis pas venue les aider depuis je paye les pots casser ! Et toi alors, comment vas-tu ?.

Il me connaissait bien et je ne pouvais pas lui mentir,car il savait lorsque je mentais,donc je préférais être franche et honnête,comme je l'étais depuis notre première rencontre.







Fiche codée par NyxBanana


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageDim 21 Mai - 15:19

Without you, when you're gone ?Persephone Hellfire & The MadmanYou took me for everything that I had, and kicked me out on my own. Are you happy ? Are you satisfied ? (Queen → Another One Bites the dust)Il ne pensait pas de voir autant de joie rien qu'à cause de sa présence. C'était … Plaisant, d'une certaine manière. Du moins, il croyait, il n'en était pas tout à fait sûr. Cela se voyait dans son regard. Ces aller-retour que ses pupilles faisaient entre la personne et la table à laquelle il venait de s'installer. Il ne pensait pas revoir Perséphone dans de telles circonstances, loin des morts et des Enfers. Il n'avait jamais aimé ce lieu. Qui aimerait vivre parmi les morts ? Bien qu'il se soit fait régulièrement la réflexion que c'était sa juste place. Au fond, il était mort. Deux fois qui plus est, de quoi rendre fou Hadès de voir qu'il n'était toujours pas parmi sa populace. Le pauvre, s'il savait qu'il qui lui restait encore neuf vie. Cela dit, il n'allait pas relevé ce point-ci car, il n'aimait pas spécialement la régénération. Pour tout dire, elle était tellement douloureuse chez lui à cause de ce trop plein d'énergie qu'il l'évitait en temps normal. Et donc, par suite logique, il évitait la mort. Attendant patiemment la serveuse pour pouvoir hydrater sa gorge sèche, il ne savait pas trop quoi lui dire.

-C'est un plaisir partagé. Fit-il simplement dans ce calme olympiens qui lui était propre. Après tout, il n'était pas du genre à s'affoler. Si c'était le cas, il serait bien capable de faire exploser cette ville sans faire exprès.

Sans plus attendre, quand la serveuse avait apporté leurs commandes respectives, le seigneur du temps après pris une gorgée avant de reprendre le dialogue et entamer la conversation sur ses suspicions. Ce n'était qu'une manœuvre comme une autre pour récolter son opinion.

-A entendre ton point de vue, il semblerait que ça ne soit pas Hadès qui soit pris d'un élan de générosité de te laisser sortir mais plutôt, la divine providence qui t'as séparé de chez toi. J'ai le même soucis. Rester sur cette Terre me rend dingue, je ne sais pas combien de temps je vais tenir aussi loin des étoiles.

Ce n'était que pure vérité. Il ne se permettrait jamais de mentir sur un sujet pareil.    
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hellfire
goddess
avatar
goddess
https://zippy.gfycat.com/BrilliantCandidCottonmouth.gif

∞ âge : 18 ans
∞ job : Serveuse
∞ race : Déesse
∞ univers : Hercule
∞ messages : 69
∞ avatar : Taylor Momsen
∞ pseudo/prénom : Nanie/Stéphanie

MessageVen 2 Juin - 22:23




Without you, when you're gone ?


Il est vrai que de sortir et de pouvoir faire ce qu'on veut, c'est bien mais, je détestais être ici et je n'avais pas l'impréssion d'avoir ma place, le pire c'est que personne ne me cherchait à croire qu'on s'en foutais, enfin que dire, ils avaient tous de bonne raison. Je m’ennuyais en enfer aussi et heureusement que je pouvais parler avec les morts au moins ils ne sont pas tous seuls et je dois dire que ça me remontait le morale, bien évidemment je parlais avec Hadès mais, il n'était jamais d'accords et lorsque je voulais dire un truc, c'est comme si je parlais à un mur,alors qu'avec Mad,je pouvais être moi et il me comprenait beaucoup,je dois dire.

Tu sais,j'ai souvent penser à toi et je me demandais toujours comment tu allés.Lui répondis-je en sourient.Je me suis toujours demander,comment il allait et s'il était toujours en vie,j'aimais bien prendre des nouvelles et savoir si tout aller bien pour lui,contrairement à moi qui vivait en enfer et qui devait jouer son rôle de reine.La serveuse arrive enfin et je souris avant de boire une gorgée de ma boisson,puis je pose mon verre et lui réponds de nouveau.



Oui je pense que la divine providence on décidait de me punir surement ou de me faire connaitre le monde,que je trouve totalement effrayant. Je suis pareil, mon enfer me manque même si c'est le pire endroit,j'y suis à ma place,j’espère vraiment qu'on pourra un jour rentrer chez nous,mais avant de rentrer,j'aimerais passer du temps avec toi et faire comme nous fessions en enfers tu te souviens ?.

On n'avait fait tellement de choses ensemble et parfois on s'amusait à des jeux bien étrange mais,on passait un bon moment,c'était le principal.


Fiche codée par NyxBanana



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageVen 9 Juin - 16:57

Without you, when you're gone ?Persephone Hellfire & The MadmanYou took me for everything that I had, and kicked me out on my own. Are you happy ? Are you satisfied ? (Queen → Another One Bites the dust)C'était le genre de situation qu'il ne connaissait pas. Sortir et faire ce qu'il veut … En voilà une bien drôle d'idée. Sortir pour lui était un dilemme qui nécessitait une énorme maîtrise de soi. Sourire n'était pas dangereux alors, il se le permettait. Mais, il ne pouvait pas se permettre de se laisser aller à la colère ou à la haine en public sans risquer des dommages collatéraux. Quand il est dans l'espace, il peut la laisser l'envahir sans avoir peur. Il peut hurler sans craindre de tuer, loin des planètes habitées avec son lot potentiel de mort. Ici, non. Il se sentait prisonnier, loin de ses chères voix lactés et autres nébuleuses. Le spectacle lorsqu'il se levait manqué de couleur chaudes et rassurantes. De trou noir et soleil. Ici, ce n'était que bitume. C'était triste et morne. Plus triste et morne que les Enfers. Car, la présence de Perséphone ici le rassurait quelque part. Lui disait qu'il n'avait pas besoin de s'en faire. Le fait qu'elle s’inquiète pour lui comme elle venait de l'affirmer le mettait dans l'embarras quelque part. Il était si peu habitué que l'on s’inquiète à son sujet. Que quelque part, on pense à ce bonhomme noir de l'espace, tapit dans l'ombre à attendre son heure de gloire. Il y avait bien une personne qui s'inquiétait pour lui autrefois. Mais, cette personne devait sûrement être au bon soin d'Hadès justement maintenant. A moins que celui-ci ait atterrit aussi ici. Il voit des morts qui marche, se demandant si sa Ruby ne serait pas en train de marcher elle aussi dans les rues de Neverland. Cela pouvait être possible, si le temps et les dimensions ont été réduits en miette par le paradoxe.

-C'est … inhabituel pour moi. Je m'attendais à ce que tu me reconnaisses pas. Après tout, la dernière fois que je t'ai vu, j'avais encore mon visage et mon corps féminin. Alors, je suis … Agréablement surpris. Comment tu as fais pour me reconnaître ? Un fin sourire venait ponctué sa question, le fou étant visiblement dans l'embarras soudainement.

Il ne voulait cependant ne pas perdre sa prestance habituelle et son envie de comprendre. Après tout, que serait le monde dans le cavalier pâle ? Le fou ? L'incompris ? La justice vengeresse ? Il serait bien triste, bien trop inanimé. Il cherchait à animer cet univers, à le sauver de sa propre perte en galopant à travers les étoiles tels Skinfaxi et Hrimfaxi. Les deux cheveux réunis dans le même corps qui offrait une aube éternelle. Il était tellement de choses qu'il avait sans cesse l'impression d'être dénaturé, affichant ce regard constamment triste malgré le stoïcisme qu'il veut maintenir. Perséphone s'inquiétait trop souvent, elle était trop gentille. Le fou l'a voyait comme une prisonnière même si elle affirmait être heureuse là où elle était.

-Oui je me souviens. Surtout de cet immense chien qui m'a couru après. J'ai jamais aimé les chiens, je préfère les chats. Pourquoi vous n'avez pas pris un chat à trois têtes ?

Le ton sur laquelle il avait posé cette question avait beau être sérieux, sa tête déconfite et dépassée par la situation rendait celle-ci amusante, presque enfantine. Il n'y avait pas vraiment de sérieux au fond dans cette question, juste un comportement boudeur. Ce chien l'avait grandement épuisé ce jour-là, si bien qu'il n'avait pas pu offrir une sortit à Perséphone et qu'il était resté avec elle à regarder la rivière du Styx et à lui raconter des aventures très loin de son monde sous-terrain.   
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hellfire
goddess
avatar
goddess
https://zippy.gfycat.com/BrilliantCandidCottonmouth.gif

∞ âge : 18 ans
∞ job : Serveuse
∞ race : Déesse
∞ univers : Hercule
∞ messages : 69
∞ avatar : Taylor Momsen
∞ pseudo/prénom : Nanie/Stéphanie

MessageSam 10 Juin - 21:49


   

   
la vacuité effarante d'un moment volé
Prénom • Prénom

Les êtres humains n'ont pas autant de problème que nous dû moins ils ont leurs habitudes ici alors, que nous on est loin du compte, notre demeure nous manque et c'est stressent surtout de penser qu'on ne rentrera pas de si tôt. Cependant, j'y crois et je l’espère ! Néanmoins,je suis en colère contre mon père qui ne me cherche, même pas, ni même ma propre mère et le pire je crois que mon mari m'a totalement oublié,lui qui est si jaloux et positif à croire qu'il avait d'autres choses en tète. J'étais tellement heureuse de la revoir, d'ailleurs faut que je m'habitue à sa nouvelle apparence que je trouve trop mignon d'ailleurs. Je me fais toujours du soucis pour les personnes que j'aime et bientot je vais devoir annoncer que je suis enceinte, car oui j'ai fait un test que les  êtres humains font et c'était positif finalement mon cher époux ne sera pas là encore pour connaitre la nouvelle.

Oui je pense bien avec ta nouvelle apparence et pourtant j'ai su que c'était toi. Oui tu étais féminine avec de jolies formes aussi, d'ailleurs je me suis toujours demandé,comment cela se fessait que tu n'étais pas encore cassé ! Je t'ai reconnu grâce à tes yeux et ta démarche qui est presque la même qu'autrefois.Néanmoins,j’admets que ton nouveau corps est parfait aussi.Lui répondis-je en lui fessant un clin d’œil.


Elle avait un nouveau corps et je trouvais que ça lui allait super bien, il est vrai que je n'ai jamais osé lui demander si elle avait quelqu'un dans sa vie, contrairement aux autres je ne suis pas quelqu'un qui aiment savoir toutes ses choses sur les autres, la discrétion est l'une de mes grandes qualités. Autrefois,je m’ennuyais en enfer et j'en avais marre au point de ne pas montrer mes sentiments à mon propre mari, mais finalement je me rends compte que je l'aime vraiment et que je ferais tout pour lui,oui vous voyez que je me contredis tellement que je suis perdu.

Oui notre chien Cerbère.Oui il aime courir après mes amis,d'ailleurs je me demande pourquoi,il est féroce mais chou parfois ! En effet on aurait put mais,Hadès aime les chiens et les serpents.

Lui répondis-je en sourient,certes un chat serait mieux,mais à force on s'habitue à sa présence et il est pas aussi méchant que ça,car il aime les caresses sur le ventre.
Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageDim 18 Juin - 18:26





Il y avait une certaine forme de surprises dans son regard. Une agréable surprise. Le genre à lui donner chaud aux cœurs et à afficher un sourire plus ou moins radieux sur ses lèvres. Il était ravis d'entendre ceci. D'entendre qu'elle se souvenait de lui, qu'elle l'avait reconnu malgré ce changement radical. Légèrement sceptique, c'est vrai que sa démarche était reconnaissable. Il n'avait pas perdu certaine habitude propre aux femmes. Habitudes dont il avait eu du mal à prendre dans un premier temps. Ce corps au féminin était une erreurs. Il était une erreur à lui tout seul en faites. Mais c'est bien souvent de ses erreurs que l'on apprend. Les mains entrecroisées entre elles, posées sur la table, il ne montrait aucuns signes de gênes, de nervosité ou quoi que ce soit d'autres. Il ne faisait que réfléchir, penser. Prendre en ligne de compte la réponse de Perséphone à sa question. Hormis les compliments, c'était surtout le terme de démarche et de regard qui l'avait marqué. Il était bien trop modeste pour assumer une remarque agréable à son égard. Il faisait la sourde oreille, oui. Par timidité peut-être. C'est assez cocasse comme situation tout de même qu'elle parle de lui à la fois au féminin et au masculin.

-J'ai plusieurs... Avantages dans ma poche. Fit-il avec un ton rempli de sous-entendu et de mystère. S'il devait tout lui expliquer de A à Z la raison pour laquelle il ne s'était pas encore brisé, il en aurait pour un petit moment. Mais je te remercie. C'est rassurant d'une certaine manière.

Reportant son verre à ses lèvres, il l'avait descendu d'une traître, tirant une grimace légère. Ce n'était pas agréable. Moins en tout cas. Moins que toutes les choses qu'on lui avait fais ingurgité pour le changer en espèce de monstre. Il demeurait calme, silencieux, plongé dans une profonde réfléxion à s'interroger. À se souvenir aussi. Elle avait fais référence aux Enfers, au moment passé avec elle. Et la première chose qui lui était venue à l'esprit, c'était cette course poursuite avec cette énorme chien à trois tête. Immonde, baveux en plus de ça, il avait du mal à comprendre le concept de gentil dans cette bestiole. Proposer un chat, pourquoi pas. Lui-même ne savait pas ce qui lui avait traversé l'esprit en proposant cette solution. Une envie soudaine peut-être de trouver une solution.

-Il a failli m'avaler quand même, je les ai bien sentis ses grosses pattes. Fit-il sans vouloir contredire Perséphone avant de prendre. Je me souviens pas avoir vu des serpents en Enfers, il y en a ?

Curieux, l'hydre lui était revenue en tête, mais il ignorait si c'était bien à elle qu'elle faisait référence en parlant des goûts d'Hades assez prononcés en matière de serpents et de chiens.

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hellfire
goddess
avatar
goddess
https://zippy.gfycat.com/BrilliantCandidCottonmouth.gif

∞ âge : 18 ans
∞ job : Serveuse
∞ race : Déesse
∞ univers : Hercule
∞ messages : 69
∞ avatar : Taylor Momsen
∞ pseudo/prénom : Nanie/Stéphanie

MessageSam 24 Juin - 22:18




Without you, when you're gone ?

J'étais forte pour reconnaitre mes amis et mes ennemis aussi, bien que, je n'ai pas vraiment trop d'ennemis, le plus je dirais que c'est Hadès qui en a le plus. Elle m'avait beaucoup manqué, oui car avec elle je pouvais tellement être moi-même et surtout elle était de bons conseils, certes cerbère lui courait tout le temps après et il n’arrêtait pas, mais il avait peur pour moi, comme s'il voulait me protéger des autres, il était tellement mignon. J'essayais temps bien que mal, de ne plus penser à ses menaces que je recevais et même si je n'ai pas peur, j'ai toujours la crainte de trouver un truc vraiment étrange devant ma porte, mais je pense que c'est encore Katherine pierce,une fille qui a passé son temps, à mentir, manipuler et détruire les autres, j'aurais voulu l'aider et pourtant j'ai préféré ne rien faire afin de lui faire comprendre les choses horribles qu'elle avait commises.

Oui plusieurs,je pense que tu trouveras bientot quelqu'un,le sens.J'étais persuadé qu'elle trouverait bientot quelqu'un ou un homme aussi,je voulais son bonheur,comme mes cousins et le reste du monde d'ailleurs,hormis ma belle-mère,Héra que je déteste depuis bien longtemps.C'est sincère et dis-moi,maintenant que tu es là que vas-tu faire désormais ?.

Je buvais une gorgée de ma boisson avant de terminer, mais voyant mon verre vide je demande au serveur un autre verre. Je maitrisai mes animaux enfin pas tous, le mieux que j'ai réussis c'est cerbère,car les autres je préfère laisser Hadès s'en occuper.

Oui, je sais bien et crois-moi j'en suis désolée mais, maintenant il est bien dressé. Oui ses pattes, sont très lourdes, imagine lorsque je dois le laver.Lui répondis-je en rigolent légèrement.Non nous n'avons pas de serpents mais,Hadès aimerait chose que je refuse catégoriquement.Mon mari avait des idées parfois un peu farfelue et croyez-moi il n'arrivait jamais loin vu qu'il fessait tout pour me faire plaisir.

HRP:
 


Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageLun 26 Juin - 15:04





Une force que, quelque part, il lui enviait. Avec le temps, les visages familiers et amicaux s'effaçaient dans son esprit. Heureusement que Miss, l'intelligence artificielle de son TARDIS, était là pour enregistrer les visages. Des fois, il les regardait. Avec une once de mélancolie. Il ne disait rien, ce n'était que part volonté de se souvenir. Le souvenir était une force majeur, quelque chose d'essentiel. Cela lui permettait de ne pas refaire les mêmes erreurs la plupart du temps. Mad observait cette jeune femme devant lui. L'une des rares rencontre où il n'avait rien fais de déplacer. Il s'était contenté d'être là, au bonne endroit au bon moment. D'être une compagnie, en quoi était-ce extraordinaire ? Et puis, il se souvenait de son lieu de vie. À quoi ressemblait sa monotonie. Et de ce fait, ses complaintes s'envolaient presque automatiquement face à un constat. Il n'était rien, il n'avait pas le droit de dire ou de se plaindre. Ça lui était interdit. Le moindre excès de colère, le moindre caprice et, cela pouvait être une planète qui s'écroule. Pas moment, on oublie qu'avait d'être l'hybride, Madman était un homme. Un homme qui pouvait pleurer, souffrir, encaisser, s'énerver. Là en l’occurrence, il demeurait souriant. Il ne cachait pas sa surprise à son affirmation.

-C'est-à-dire Perséphone ? Comment ça trouver quelqu'un ? Il n'avait jamais été fan des prédictions, elles lui fichaient le doute et la chair de poule. Il avait peur à chaque fois de se retrouver confronter à quelque chose de prévu et que celui-ci ne lui plaise pas. Et bien … Je n'en ai aucune idée. Remettre de l'ordre pour commencer. C'est … un peu mon boulot quand le temps et les dimensions sont en causes. Je n'ai pas de piste, rien du tout. Mon TARDIS refuse de décoller et il y a bien d'incohérence dans cette ville pour que j'arrive à me concentrer sur un seul point.

Pendant ses explications, le brun semblait perdu. Pour preuve, ses mains s'étaient levées. Ses doigts commençaient à décrire la signification de ses mots. Le Fou s'était mit à illustrer ses propos par des tics et des gestes. Qu'est-ce qu'il racontait là ? Cela n'avait pas de sens, il ne sauvait personne. Il ôtait la vie. C'est Hadès qui pouvait le remercier sur ce point-là en faites. Et à la place, le voilà partit dans une démence mêlant chat à trois têtes et autres inepties. L'inventivité de ce Seigneur du Temps lui permettait d'être très ouvert d'esprits. Et donc impassible face à ce qui touchait à la magie. Car quelque part, les facultés de son espèce pouvaient avoir des termes scientifiques posés dessus, à la vue des autres, cela demeurait une forme de magie. Donc les Enfers et les croyances diverses autour, il n'avait rien contre son existence. Au contraire, cela lui paraissait logique quand on se demande : où vont les morts une fois que plus aucuns soupir ne s'échappent de leurs lèvres ?

-Oui j'imagine bien. Bien que lavée quelque chose d'aussi … gros est un peu troublant. Pas impossible, seulement surprenant. Fit-il avec un mouvement de recul, finissant son verre au passage. Il en avait redemandé un autre. On pouvait très bien être un membre de la plus redoutable des espèces et ne pas se laisser prêter au jeu de la boisson. Il avait repris très rapidement. Je comprend, j'ai moi même horreur des serpents. Trop vicieux, bien que leur cousin lézard soient sympathiques.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hellfire
goddess
avatar
goddess
https://zippy.gfycat.com/BrilliantCandidCottonmouth.gif

∞ âge : 18 ans
∞ job : Serveuse
∞ race : Déesse
∞ univers : Hercule
∞ messages : 69
∞ avatar : Taylor Momsen
∞ pseudo/prénom : Nanie/Stéphanie

MessageVen 30 Juin - 14:46




Without you, when you're gone ?

Chaque jour -je me demandais si un jour, chacun d'entre nous, rentrerez un jour chez-soi et le pire c'était que j'avais hâte,hâte de pouvoir rentrer dans ma demeure et rester loin du monde, en même temps c'est un peu normal, car beaucoup m'en veulent de ne pas êtres intervenu pour les sauver de l’enfer, comme si je pouvais contredire la décision d'Hadès,certes je pouvais lui faire part de mes sentiments et de ce que je voulais, mais m'opposer à lui ou à mon père,c'était impossible. Avant, je pensais que les choses étaient, facile et que le monde était parfait, mais finalement je me suis vite rendu compte qu'il est cruel.Ce que je veux dire,si tu as trouvé l'élue de ton coeur.Lui répondis-je en sourient. Je voulais savoir si depuis tout ce temps, il avait enfin trouvé l'amour, après tout chacun le trouve au bout d'un moment.D'accords.Oui tout comme moi, je le fais depuis que je suis ici. Oui et tu as toujours fait du bon boulot, oui c'est vrai et j’espère que ton TARDIS redémarrera bientot,mais pour le moment je ne veux pas, car je suis heureuse que tu sois là, devant moi.

Je ne voulais pas que mon amie reparte encore, car sa présence m'apaisait et me rassurer, avec tous les problèmes que j'ai avec certains, j'ai peur qu'un jour, j'y laisse ma peau. C'était pour cela que j'aimais mieux l'enfer, au moins je n'ai pas à me justifier et à être paniqué, pourtant je le suis de plus en plus et avec l'enfant que j'attends, j'ai peur que les choses empirent.Cependant,je devais m'enlever ça,de la tête et de vivre le moment présent,après tout j'étais avec la personne que j'ai toujours adorer et respecter,alors inutile de penser aux problèmes.


Effectivement il est lourd et trop lourd pour moi, du coup j'utilise les grands moyens, mais en général on appelle quelqu'un pour le porter.Lui répondis-je en rigolent l’égarement avant de boire une gorgée de ma boisson.Oui très vicieux et surtout très moches.Oui un lézard est bien plus beau et bien plus gentils,je pense.




Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageLun 3 Juil - 17:03





Les propos de Persphone étaient étranges, totalement hors de sa compréhension. Ce genre de projet digne d'un film Disney n'était pas trop dans ses priorités. Quel intérêt de s'attarder sur ce genre de chose lorsque l'on est probablement l'un des derniers de son espèce et que ce n'est pas très intéressant de voir les gens mourir pendant qu'il ne prend pas une seule ride. Il aimerait bien croire son amie sur cette intuition. Mais malheureusement, il était sûr de ne jamais trouver ce genre de chose. Il ne croyait pas aux contes de fées, il en faisait que les lire pour les savourer et combler certaine lacune comme l'équilibre. Il avait préféré laisser couler ce sujet, se contentant de jeter un regard en direction de son verre pour sonder s'il s'approchait de la fin ou non. C'était le cas, il ne manquait plus qu'une gorgée pour en voir le fond. Alors, à défaut d'avoir des histoires croquantes de Love Story à laquelle cette Terre semblait être très attachée, il avait préféré rentrer dans le sujet plus sérieux. À commencer par leurs présences en ville suspecte.
Enfin suspecte, ce n'était plus un mot. Tout le monde était suspect, il était curieux de savoir s'il y avait des habitants originaires de cette ville. Et vous voulez savoir le plus drôle ? Il n'en a pas trouvé. Aucuns. Tout le monde jusqu'ici disait venir d'ailleurs.

-Et, tu as trouvé quelque chose d'intéressant ou, pas du tout ? Fit-il hasardeusement, commençant à être mal à l'aise. Il souriait brièvement, continuant sa réponse. Je ne vais pas partir pour l'instant, ne t'en fais pas. Il y a un souci avec la gravité. C'est comme si mon TARDIS ne pouvait voler qu'en basse altitude. Il est figé ici.

C'est ce qui le rendait fou d'ailleurs. Peut-être allait-il demander un deuxième verre finalement. Il avait relevé l'intention de la serveuse, lui demandant poliment de lui en servir un autre. Chose qu'elle avait fais alors que, sans qu'il ne comprenne pourquoi, le sujet était passé à son chien géant. Il avait dû louper quelque chose, un petit détail ou bien une transition. Un souvenir, ça lui revenait. Il faudra qu'il songe à ne pas trop forcer sur l'alcool d'ailleurs. Ce petit piquement dans la gorge, ça ne faisait pas de mal, mais il faudrait pas qu'il s'embrume l'esprit. Reposant son nouveau verre sur la table, il avait repris.

-Qu'est-ce que tu appelles les grands moyens ? Demanda-t-il, intrigué avant de continuer. J'ai rencontré des humanoïdes lézard qui n'étaient pas vraiment gentils. Mais ça, c'est parce que l'Homo Sapiens les avait viré et les Homo Reptiliens ont voulu se révolter. Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus d'ailleurs, ils vivaient sous terre aux dernières nouvelles.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hellfire
goddess
avatar
goddess
https://zippy.gfycat.com/BrilliantCandidCottonmouth.gif

∞ âge : 18 ans
∞ job : Serveuse
∞ race : Déesse
∞ univers : Hercule
∞ messages : 69
∞ avatar : Taylor Momsen
∞ pseudo/prénom : Nanie/Stéphanie

MessageSam 22 Juil - 22:52




Without you, when you're gone ?

Certes, parfois je voyais les choses un peu en rose on va dire, mais je voulais vraiment qu'il trouve quelqu'un est surtout qu'il soit heureux ! Cependant, la connaissant je sais que ce n'est pas du tout possible et elle ne le fera jamais. Il est vrai que les contes de fée n'existent pas et que je veux de choses, mais c'était quelque chose qui me tenait à coeur,parfois Je buvais une gorgée tout en essayent de comprendre les choses des humains et autant dire que c'était trop compliquées de réfléchir là.Non rien du tout. Je te jure ,à croire qu'on est fait pour être loin de la terre, tu sais, j'ai des choses à te confier.Lui répondis-je en sourient,j'avais besoin de ses conseils et de son avis.Ouf,j'ai eu peur que tu m'abandonnes de nouveau. Oh non,il est réparable ? Si tu as besoin d'aide n'hésite pas,je suis là.

J'allais bien évidement l'aider, car je savais que son TARDI c'était toute sa vie et pour mon ami,je ne refusais rien du tout. Je le regarde et observe la serveuse qui l'observe puis,il demande un autre verre et je fis de même.Fallait que je lui raconte pour Cerbère et j'avais trop de choses également à lui dire.J'ai demander aux fées de venir pour utiliser leur magie pour le laver,c'est rapide et au moins je ne le porte plus.Lui répondis-je en sourient avant de reprendre la parole pour lui répondre.Oui il y a certaines créatures qui ne sont pas gentils du tout et d'autres tellement adorable,que c'est difficile de les quitter ensuite.Je pense qu'il doivent être eux aussi ici,enfin je pense.


Fiche codée par NyxBanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Madman
alien
avatar
alien


∞ âge : 520 ans et des poussières., il va finir par arrêter de compter
∞ job : voyageur temporel, musicien et tout ça en temps complets
∞ race : timelord ou peut-être autre chose ? tu t'y perd dans le flot des hybridations. parlerais-tu à toi-même ?
∞ univers : doctor who
∞ messages : 554
∞ avatar : b.j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki, c'est tout ce que vous serrez.

MessageJeu 27 Juil - 0:26





C’était bien plus compliqué qu’une simple volonté. Il n’était pas capable d’aimer. Il ne sentait pas, au plus profond de son être, ce besoin primaire. C’était fluet et dénué d’intérêt alors que pourtant, il avait réellement eu une femme dans sa vie. Mais celle-ci s’est retrouvée couverte de son propre sang, massacrée, défigurée, elle ne ressemblait plus à rien hormis à un amas rouge qui faisait également son nom. Le rouge, cette couleur le suivait décidément bien trop souvent. Non, il ne devait pas se souvenir, pas après tant d’effort. Ses mains, ses propres mains, couvertes de son sang et de ce rouge rubis. Cela le rendait si mal en revoyant ses mains rouges. Il y avait quelque chose de casser chez lui, un de ses cœurs sans doute. Ses deux cœurs en faites, elle avait été gourmande, elle lui avait pris les deux. Il détestait ce sujet, il détestait que le monde soit aussi friand de ces histoires. Ah ! Bien sûr qu’il pouvait lui souhaiter du bonheur, pour mieux le lui enlever après.
Il se taisait, se murait dans le silence. Il ne devait pas laisser son vieux démon reprendre le dessus. Elle lui avait fait promettre quelque part avec sa mort qu’il ne devait plus lui céder quoi que ce soit, pas même une petite once de patience. Ce sujet était allé trop loin déjà, il valait mieux s’arrêter là. Il avait reposé son verre de nouveau plein après avoir bu une gorgée, de nouveau décidé à reprendre la parole.

- Des choses à me confier as-tu dis ? Quels genres de choses ? fit-il, prêt enfin à raccrocher le court de la discussion en ignorant le sujet qui l’avait fait vaciller. Des fées qui lavent des chiens ? Etonnant.

Il n’avait rien relevé d’autres. Le fou se demandait encore comment quelqu’un d’aussi bon que Perséphone devait crouler ses jours dans un lieu aussi misérable que les Enfers. Peut-être que finalement, il n’allait pas de montrer aussi raisonnables qu’il avait envie de le faire avec les verres. Sous la frustration, il avait écoulé celui-ci d’une traite dans son gosier, rappelant la serveuse. Il allait devenir pénible pour elle, alors autant prendre des mesures. Il plongea sa main dans la poche interne de sa veste, sortant une liasse de billet bien au-delà du prix d’une simple consommation. L’argent et sa valeur, c’était quelque chose qui le dépassait totalement. Il paya ainsi ce qu’il avait déjà pris, et demanda à la serveuse de lui ramener la bouteille complète en lui renouvelant ses excuses pour le dérangement. Merde, un petit mot soufflé dans son esprit. Le voilà à retomber dans le plus vieux de ses vices juste pour pouvoir tenir le coup et maintenir l’intention.

- Dis-moi ce que tu voulais me dire. Il me reste encore … Il sortit sa montre de sa poche. Un quart d’heure avant de devoir rentrer. Son timer, son fameux timer qu’il s’imposait pour ne pas partir trop loin et provoquer un chaos en ville sans le vouloir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Without you, when you're gone ? +ft.perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perséphone Dupré|Terminer ^^
» athéna perséphone zubrowka ☞ hey baby (uc).
» Hadés et Perséphone en Europe.
» Perséphone, déesse des enfers [ok]
» Perséphone, Déesse des Ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Forest Lawn :: Le merlotte-