Partagez | .
 

 like mother like daughter - phoebe&peyton

Peyton Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix neuf ans
∞ job : barmaid au P3
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ univers : charmed.
∞ messages : 268
∞ avatar : zoey deutch.
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

MessageJeu 27 Avr - 18:24

 
like mother like daughter

Peyton avait finalement compris qu'elle n'était plus dans son époque. Ce Neverland avait beau être semblable, il était pourtant en tout point différent. Notamment parce que la plupart des gens qui s'y baladaient n'était même pas encore né ici. C'était déstabilisant et effrayant mais heureusement la présence de ses deux cousines, qu'elle venait de retrouver, l'avait incroyablement soulagé. Elle qui voulait des vivres des aventures avait été bien servi mais il est clair qu'elle pensait à tout autre chose. Néanmoins, ici elle l'aurait la chance de faire ses preuves, elle le savait.

Mais avant de sauver le monde, Peyton n'avait pas pu s'empêcher de vouloir voir sa mère... enfin celle qui allait devenir sa mère si tout se passait bien. Elle lui manquait terriblement, bien plus qu'elle ne l'aurait pensé, bien plus qu'elle ne l'avouerait jamais. Et c'était dans cet optique qu'elle était venue aujourd'hui au Bay Mirror. Perchée sur ses bottines à talons, elle déambulait fébrilement dans cet enceinte. Elle empruntait l’ascenseur pour monter au niveau du journal, où elle espérait y voir sa mère. Elle poussait les portes battantes avant de s'engouffrer dans la pièce où les journalistes s'activaient. Elle regardait de part et d'autre avant que son regard ne bloque sur ce qu'elle était venue chercher.

Combien de temps elle était restée planté là, à la contempler, elle ne le savait pas. Suffisamment pour que certains intrigués ne s'attardent sur elle. Elle essuyait sa larme naissante et se reprenait. C'était bouleversant, elle était tellement magnifique. Ne vous méprenez pas, sa mère était toujours une beauté, mais plus de vingt cinq ans de combat en moins était non négligeable.  Elle soufflait et prenait son courage à deux mains avant de venir frapper à son bureau. Elle entrait à sa permission et ne put s'empêcher de la scruter de la tête au pied. Sympa, elle allait la prendre pour une freak. « Salut » disait elle finalement. « Euh.. je.. je. » Elle se retournait, cherchant désespérément quelque chose à dire. Elle ne pouvait décemment pas lui balancer qu'elle était sa fille comme ça. « J'adore ce que vous faîtes... Une vraie fan. » disait elle, finalement. « Vous cherchez des stagiaires ? » Elle ne savait pas bien où elle s'engageait mais elle ne pouvait s'empêcher d'énoncer tout ce qui lui passait dans la tête quand elle était stressée.


The Reckless One
Killing him was a lot more fun than losing my virginity to him would have been.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ job : Chroniqueuse du coeur
∞ race : sorcière
∞ univers : Charmed
∞ messages : 47
∞ avatar : Alyssa Milano
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageJeu 18 Mai - 16:08

like mother like daughter Comment conseiller à une femme de quitter son mari sans avoir une troupe d’avocat aux fesses ? voilà la question à la qu’elle j’essayais désespérément de répondre depuis plusieurs heures. Un tas de petites boulettes de papier venait garnir ma poubelle. Je soupirai, ne trouvant aucune formule. Cette femme vivait sous le joug d’un d’homme qui la prenait pour sa chose, sa possession. Laissant un malaise énorme naitre en elle chaque jour à peu plus. Sa description des évènements me rappelait quelque peu le couple que j’avais formé avec Cole sur la fin. Une dépendance accru jusqu’à réaliser que je ne pouvais plus vivre avec lui, et que la seul service que je pouvais encore lui rendre en souvenir de notre amour, qui avait été plus que réel, était de le tuer. Mes soeurs et moi l’avions vaincus, me laissant le coeur brisé si profondément que retrouver l’amour n’avait pas été chose facile. J’avais briser mon couple avec Jason par mes secrets, Drake m’avait été enlevé avant que je ne puisse faire tomber les barrières, on ne parlera même pas de Dex. Le seul qui avait réussi à tout réparer était Coop. Aussi profondément amoureux que moi de l’amour, nous avions su nous trouver et créer une relation stable grace à nos similitudes dans ce domaine là. Qui mieux qu’un cupidon pouvait devenir l’époux d’une chroniques du coeur ?

Une nouvelle feuille vola jusqu’à mon panier de basket de fortune, je tirai même la langue pour la précision du geste lorsque cette jeune fille entra dans mon bureau et que transformait ma grimace de concentration sportive en grand sourire bête. Je devais avoir l’air encore plus ridicule. Bonjour..   Lançais-je dans un souffle trop enjoué et presque désespérer du mode jsuis trop ridicule.

Un grand sourire se dessina sur mes lèvres, un vrai sourire lorsqu’elle affirma adorer ce que je faisais. Je ne sais pas pourquoi mais sa voix m’inspirait confiance. Une douce chaleur s’empara de moi, et mon don d’empathie m’apprit qu’elle était pleine d’amour…pour moi ? C’était assez surprenant, mais pas désagréable, il n’y avait rien d’étrange dans ses sentiments je le ressentais au plus profond que moi même. Je l’aimais instantanément, d’un amour profond et fort, de c’eux qui ne ce brise jamais, sans même savoir qui elle était. C’était très étrange.  Merci, c’est très gentil. Asseyez vous si vous voulez.  J’étais incapable de lui dire de partir, ou quoique ce soit d’autre, ce qu’elle dégageait me poussait à vouloir qu’elle reste avec moi pour toujours.  Je…je ne cherche pas vraiment de stagiaire… mais rien ne coute d’en parler… comment vous vous appeler ? C’est étrange mais j’ai l’impression qu’on se connait. Même très bien, alors que je ne vous ai jamais vu.  C’était faux au fond, cette fille ressemblait énormément à une photographie que j’avais pu voir d’une des ancêtre Halliwell… Venait-elle du passé pour demander de l’aide ? Elle semblait trop moderne pour ça. Et pourtant, je sentais au plus profond de moi que nous avions un lien. Cette fille m’aimait, et je l’aimait aussi, sans pouvoir l’expliquer autrement que par mon empathie.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix neuf ans
∞ job : barmaid au P3
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ univers : charmed.
∞ messages : 268
∞ avatar : zoey deutch.
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

MessageLun 12 Juin - 17:11

like mother like daughter

Le sourire de Phoebe la détendait légèrement. Au moins, elle n'avait pas l'air d'être en colère par cette intrusion. Bien au contraire. Elle respirait l'amour tout comme la mère de son époque. C'était stupéfiant. Elle avait du mal à croire que tout ça était bien réel. « Salut » Elle le répétait une deuxième fois, son cerveau ayant certainement arrêter de fonctionner pendant un moment. Elle secouait la tête et se ressaisissait. Elle s'asseyait à se demande, se dandinant sur sa chaise de gêne. Elle n'avait qu'une seule envie : se dédoubler et se mettre une bonne grosse claque. Elle s'empêcha de justesse de souffler de soulagement quand Phoebe lui apprit qu'elle ne prenait pas de stagiaire. Elle n'était pas sûre de pouvoir s'enlever de ce mensonge une fois qu'elle l'aurait commencé. Son sourire s'étira à ses remarques suivantes. Elle le sentait, elle aussi. Même si ce n'était pas vraiment sa mère - ou du moins pas encore - elle sentait tout de même ce courant indescriptible passer entre elles. « Je suis... Peyton. » disait elle finalement, oubliant volontairement son nom de famille. Elle ne comptait pas lui mentir et le remplacer. « Et effectivement, nous nous sommes jamais vus... du moins pas encore. » Elle se pinçait les lèvres. Bon au moins elle n'était pas rentrée dans le vif du sujet directement... non ? Elle ne se sentait pas capable de lui dissimuler la vérité. Elle n'avait pas envisagé à quel point sa mère pouvait être intuitive. Elle l'était dans son époque, mais si elle se souvenait bien de l'histoire des Halliwell, sa mère avait perdu son don durant un temps. Elle était arrivé juste après à croire. « Je viens du futur... Je me suis réveillé là un matin et tout avait changé. » chuchotait elle, presque. A part Patience, elle n'avait parlé de ça encore à personne et son cœur se soulageait de pouvoir en parler à sa mère... enfin à Phoebe. « Je... Je suis ta fille. » Et elle lâchait la bombe, espérant que Phoebe le prendrait bien. Espérant qu'elle la croirait.



The Reckless One
Killing him was a lot more fun than losing my virginity to him would have been.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ job : Chroniqueuse du coeur
∞ race : sorcière
∞ univers : Charmed
∞ messages : 47
∞ avatar : Alyssa Milano
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageDim 25 Juin - 22:53

like mother like daughter Je contournais mon bureau pour venir à sa rencontre et la regarder de plus près. Elle était vraiment très jolie Peyton ce nom avait quelque chose de magique pour mes oreilles. Vraiment merveilleux et lorsque les mots venir et futur, furent prononcé, je savais que nous étions de la même famille. Automatiquement je fermais la porte du bureau pour qu’on ne puisse pas nous entendre tu es une Halliwell n’est-ce pas ?   Je souriais, fasciné, ce chamboulement du temps nous avait à nouveau apporté notre futur à contempler. Je voulais tout savoir, qui était elle ? Je... Je suis ta fille.  Mon coeur eu un raté, je me laissais tomber sur la canapé, elle ne mentais pas, elle disait la vérité, je le sentais au plus profond de moi et c’était une évidence, se mots prononcé, je savais, oui Peyon était le nom que j’aurai pu donné à ma fille, bien que je pensais commencer par Prudence. Pas Prudence ?   Je devais poser la question, curieuse j’ai toujours pensé appeler ma fille comme Prue..   Une larme monta, ses derniers temps, à force de voir des revenant j’avais commencé à espérer de la voir. Mais je ne voulais pas pleurer les morts, une merveille était devant moi, l’avenir que j’avais toujours imaginé. Je me relevais pour la contempler. Je caressais son visage, en proie à des larmes de bonheur tes yeux…ce sont c’eux de ma mère…de Piper, Paige..les miens…ta mâchoire…celle de ton père…en plus féminin bien sur…   Je riais doucement, cherche à refouler mes larmes. quel…quel âge as tu ?  Si on m’avait dit ce matin que je ferai une telle rencontre, je ne l’aurai pas cru…mais elle ne me dupais pas, je le savais, et pas seulement à cause de mon empathie. Je veux tout savoir, dis moi tout !   Je regardais le bureau peut-être devrions nous aller ailleurs ? À la maison…ton père devrai y être…  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix neuf ans
∞ job : barmaid au P3
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ univers : charmed.
∞ messages : 268
∞ avatar : zoey deutch.
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

MessageDim 16 Juil - 22:08

like mother like daughter

Peyton la suivait du regard alors qu'elle s'approchait. Elle savait que cette comédie allait bientôt cesser. Sa proximité lui donnait encore plus envie de tout lui déballer. Elle riait légèrement quand elle lui demandait si elle était une Halliwell. Elle aurait du s'y attendre. Les voyages dans le temps étaient fréquents chez les Halliwell. Elle n'attendait plus et lui avouait qu'elle était sa fille. Elle ne la quittait pas des yeux, appréhendant sa réaction. Elle s'affalait sur le canapé, au moins elle la croyait, elle n'aurait pas besoin de faire ses preuves. Elle n'en aurait pas été capable de toute façon. Elle fut surprise de sa première question et en riait finalement. « Tu l'as fait... sur ta première née. » Elle savait les dangers de dévoiler trop de choses sur le futur mais vu le bordel de la situation, ça n'avait sûrement plus vraiment d'importance. « D'abord Prudence - même si tout le monde l'appelle PJ - puis Parker... puis moi. » Elle haussait les épaules, comme pour s'excuser de lui dévoiler son avenir. Elle la fixait toujours, elle n'arrivait pas à détourner le regard comme pour enregistrer toute la scène qui se déroulait devant elle. Phoebe s'approchait et elle restait immobile quand elle déposait sa main sur une de ses joues. Elle fermait brièvement les yeux, savourant ce contact aimant et apaisant. Après toute cette folie, il n'y avait rien de mieux que de retrouver sa mère. Elle essayait de retenir ses larmes, tâche qui se compliquait lorsqu'elle rouvrait les yeux sur le visage chamboulée de sa mère. Elle souriait béatement à ses paroles. « Dix neuf ans. » répondait elle, toujours émerveillée. Elle riait quand elle lui demandait de tout lui raconter. La curiosité et l'entrain de sa mère était communicatif. Mais avant qu'elle ne peut ouvrir la bouche, elle lui proposait d'aller ailleurs. « Papa est ici ? » Elle se relevait subitement, il lui avait tant manqué lui aussi. Elle était ravie que ses parents soient déjà ensemble. A ce qu'elle avait compris de Patience, sa mère, elle, n'était plus avec son oncle Henry. « Carrément alors ! » Elle avait terriblement hâte de le voir, de revoir le manoir ainsi que ses tantes. Elle se plaignait toujours à son époque, maintenant elle comprenait que rien n'était acquis. « Mais ça dérange pas au moins ? Je voudrais pas que tu aies des problèmes à cause de moi. » Elise pouvait être tyrannique quand ça la prenait. Elle commençait à sortir de son bureau avant de s'arrêter brusquement. Elle se retournait vers sa mère, il fallait qu'elle en soit sûre. « Attends quand tu dis mon père tu parles bien de Coop, hein ? » Elle ne voulait pas débarquer et avoir une mauvaise surprise au tournant.


The Reckless One
Killing him was a lot more fun than losing my virginity to him would have been.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ job : Chroniqueuse du coeur
∞ race : sorcière
∞ univers : Charmed
∞ messages : 47
∞ avatar : Alyssa Milano
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageJeu 20 Juil - 14:34

like mother like daughter Qu'y a t-il de plus magnifique au monde que ses propres enfants ? Rien, j’en faisais la découverte aujourd’hui. Elle était là, devant moi, plus que magnifique, plus que ça même, elle était un véritable rêve. J'avais tellement de questions à lui poser, tellement de chose a comprendre. La première question qui franchit mes lèvres concernait son prénom, bien que je le trouvais magnifique et lui allant à la perfection, j'avais toujours pensé que ma fille porterait le nom de Prue. Mon coeur s'emballe à sa réponse   “Trois filles ?”   moi qui désespérait encore de ne jamais avoir celle de ma vision. C'est un énorme sourire qui fendit mon visage. Je n'en revenais tout simplement pas. “C'est… formidable !”   plus que ça même mais les mots ne pouvaient pas suffire à exprimer mes sentiments. Trop d'émotions se déversant en moi. Je contemplais ma fille avec admiration. Lui posant alors une foule de questions.

“Dix neuf ans..  eh bien… ça ne me rajeunie pas” riais je doucement, totalement enchantée. Je regardais ma fille avec toujours autant d’émerveillement, caressant sa joue avec douceur, je le présentais au plus profond de mon être.   “Oui. Allons-y !”  

Nous nous levions toutes deux pour partir et sa question m’arracha un sourire amusé   “tu connais Élise toi.”   je ris doucement   “ne t'en fais pas, elle a l'habitude.”   et je passais la.porte, me retournant à nouveau sur une de ses questions   “bien sur ! Quelle question ! Le seul amour de ma vie, c'est lui.”   et c'était vrai, j'avais oublié Cole depuis bien longtemps, Coop les avait tous éclipsé pour prendre toute la place. “Viens allons le voir à la maison. Ensuite on ira voir Piper au manoir.”   Avais je envie de parader devant elle avec ma magnifique fille ?
Oui. Après tout nous avions déjà vu Chris et Wyatt. J'étais plus qu’enthousiaste à l'idée de la présenter à Piper et de la découvrir surtout. J'avais beaucoup à apprendre d’elle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix neuf ans
∞ job : barmaid au P3
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ univers : charmed.
∞ messages : 268
∞ avatar : zoey deutch.
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

MessageDim 6 Aoû - 18:32

like mother like daughter

Trois filles ? Elle hochait la tête avec une petite moue. Elle qui voulait une famille nombreuse, l'avait finalement eu. Un quatrième bébé avait même été évoqué, heureusement les trois soeurs avaient su l'en dissuader. Elles se bouffaient assez le nez comme ça à trois. Son sourire s'élargit alors qu'elle lui répondait que c'était formidable. Elle pensait brièvement qu'elle n'aurait certainement pas eu la même réaction si son enfant du futur débarquait pour lui dire la même chose. Elle ne se voyait tellement pas mère... alors mère de trois enfants, c'était hors de question. Tout le monde ne cessait de lui rabâcher qu'elle pensait ça à cause de son âge mais elle en doutait fortement. « Je n'ai aucune nouvelle d'elles depuis que je suis arrivée... J'ai cherché mais elles sont introuvables. » Et elle en souffrait terriblement. Peu importe ce qu'elle disait, ses soeurs étaient une partie de son être, elle se sentait simplement incomplète sans elles. Tout comme ses pouvoirs également qui semblait sans dessus dessous en ce moment.

Elle se levait à son tour alors que Phoebe lui proposait de retourner chez elle, lui signalant au passage que son père serait sûrement dans les parages. Tu connais Élise toi. Elle riait légèrement, un tas de souvenirs lui bombardaient l'esprit. « J'ai appris mes premières injures grâce à vos conversations téléphoniques. » Elle était un véritable pot de colle avec sa mère quand elle était toute petite. Elle la suivait comme une ombre et adorait l’imiter. Cela restait mignon... jusqu'à que des mots fleuris ne fassent partis de ses imitations.

Elle repensait brièvement à sa tante Paige et demandait subitement si Coop était bien l'homme avec qui elle partageait sa vie. Elle ne voulait pas d'une mauvaise surprise, elle savait qu'elle réagirait certainement très mal si elle tombait nez à nez avec un autre homme. Elle soufflait de soulagement et souriait à ses paroles. L'amour qui liait ses parents étaient une des choses les plus inspirantes qu'ils lui avaient transmise. « J'ai appris que tatie Paige n'était plus avec Henry.. » Elle haussait les épaules comme pour s'excuser d'en avoir tirer des conclusions hâtives. « Ca me va. » disait elle souriante, en entendant le programme. Elle suivait Phoebe sortir de son bureau et elles montaient ensemble dans l'ascenseur, où elles se retrouvaient seules à nouveau. « J'étais bête de stresser comme ça. » Elle brisait le silence, secouait la tête. Elle restait la même personne que sa mère, il n'y avait aucune raison que la rencontre se passe mal. « Merci de me croire. » Elle ne pouvait se retenir et la prenait dans ses bras. Voilà ce qu'elle avait définitivement besoin. Elle la serrait peut être un peu trop fort et inhalait son parfum. Elle avait l'impression de se retrouver dans son lit à cinq ans, bordé par sa mère. Elle venait de lui redonner un peu de sérénité dans ce nouveau monde complètement dingue.



The Reckless One
Killing him was a lot more fun than losing my virginity to him would have been.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ job : Chroniqueuse du coeur
∞ race : sorcière
∞ univers : Charmed
∞ messages : 47
∞ avatar : Alyssa Milano
∞ pseudo/prénom : Slana

MessageLun 7 Aoû - 21:04

Trois filles, c’était digne d’un rêve. Et pourtant ce rêve était bel et bien devant moi. Magnifique, fantastique. La plus jeune des trois, si belle, si majestueuse. Elle avait du sang Halliwell dans les veines, et le sang de son père venait sublimer le tout de ses traits. Je ne pouvais m’empêcher de caresser son visage, si doux, si délicat, e je ressentie son désespoir de ne pas avoir retrouvé ses sœurs ici comme un coup de couteau en plein cœur. Mon empathie et mon sentiment de maternité envers elle renforçaient les choses d’une manière que je n’aurai jamais cru possible. Je ressentais jusqu’au plus profond de mon être qu’elle était bel et bien mon enfant, personne ne pourrait me tromper là dessus.   “Je t’aiderai à les retrouver si le veux.”    Oui, je ferai tout ce qu’il m’était possible de faire pour retrouver mes deux filles ainées, bien que je ne les connaisse pas encore, leur prénom sonnait comme une douce mélodie à mon oreille P.J et Parker. Trois P. Je me fendis d’un sourire à cette idée, étais-je la seule à avoir perpétué la tradition ? Une petite larme coula sur ma joue, alors que je me plongeais dans les émotions de Peyton. Je ne voulais pas pleurer devant elle, pas maintenant en tout cas, c’était trop tôt pour montrer une faiblesse de maman. Je ne l’étais pas encore après tout ? Foutaise ! Je l’étais bel et bien, et Peyton était mon bébé.   “On les trouvera. Ensemble.”    C’était plus que des mots, plus qu’une promesse, c’était une réalité. Un fait, quelque chose qui arriverai.

Je voulais emmener ma fille loin d’ici, pouvoir profiter pleinement d’elle sans avoir à faire attention à ce que je pouvais dire parce que nous étions dans mon bureau et qu’Elise pouvait me harceler. Qu’elle essaye pour voir, je serais prête à démissionner pour ce tête à tête purement privée avec Peyton, mais je savais pertinemment que ma rédactrice en chef me laisserai partir sans poser de questions. J'ai appris mes premières injures grâce à vos conversations téléphoniques. Je ne pus réprimer un rire   “il est vrai que j’ai parfois un vocabulaire très coloré.”    J’essayais d’imaginer une version miniature de la belle jeune femme devant moi insultant Elise dans sa barbe comme j’avais l’habitude de le faire par téléphone.  Je ris de nouveau, retenant même quelques petites larmes de joies. C’était difficile de contenir toutes ses émotions, à la fois les miennes, mais aussi les siennes.

Je ‘eu un temps d’arrêt lorsque Peyton déclara que Paige n’était plus avec Henry. Je n’en étais pas tout à fais certaine jusqu’à maintenant, mais elle venait de me le confirmer. Une grimace déforma mon visage, mais je fis en sorte qu’elle ne puisse pas le voir, avant de reprendre contenance   “je suis certaine que ça ne durera pas. Ils se retrouveront.”    Je l’espérais de tout mon cœur. Je me souvenais trop du bonheur sur le visage de Paige lorsqu’elle avait rencontré Henry et en était tombé amoureuse. Il était impensable pour moi qu’elle ne puisse pas retourner auprès de lui. Ils ne passaient qu’une mauvaise passe, j’en étais certaine.   “Parfois certains couples on besoin d’un peu de temps pour pouvoir mieux se retrouver.”    Puis, implicitement, Peyton s’assura que j’étais bien avec Coop, son père, ce qui me rassura aussi, puisque je ne pensais pas qu’elle puisse avoir un père différent que lui. Un sourire se dessina sur mes lèvres, alors qu’elle me remerciait. Peyton se jeta dans mes bras, et bien que d’abord quelque peu surprise, je laissais mes bras se refermer autour d’elle et la serrais tendrement contre moi. Enfouissant mon visage dans la douceur de ses cheveux. Ils étaient aussi doux que c’eux de son père.   “Je ne peux pas faire autrement Peyton. Je te ressens, au plus profond de moi. Je ne peux pas douter une seule seconde que tu sois ma fille.”    Et mes larmes coulèrent pour de bon sur mon visage, mouillant quelque peu ses cheveux.   “Pour moi, c’est l’évidence même, et sans même savoir pourquoi, je t’aime. Mon cœur bats pour toi, il est comme sur le point d’exploser, car il vient de trouver ce qu’il lui a toujours manqué. Je t’aime Peyton, même si je ne t’ai pas encore porté, je t’aime aujourd’hui, je t’aimerai demain, et je t’aimerai pour l’éternité.”  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix neuf ans
∞ job : barmaid au P3
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ univers : charmed.
∞ messages : 268
∞ avatar : zoey deutch.
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

MessageSam 9 Sep - 1:10

 
like mother like daughter

Ses sourcils se fronçaient à la réaction de sa mère à l'entente de la séparation d'Henry et Paige. Avait elle fait une gaffe ? Ce n'était peut être pas officiel, Peyton en avait simplement déduit grâce à sa dernière rencontre avec sa tante. Elle pouvait sentir que son cœur avait... changé et Pati n'avait fait que confirmer ses craintes. Elle aimait l'optimisme de sa mère mais ce qu'elle avait ressenti lui laissait encore un goût amère dans la bouche. Elle essayait de se remémorer les conseils de son père. Que rien n'était figé dans le marbre. Que les complications faisaient parfois parti du processus mais elle n'aimait pas ça. Les relations toute roses et bulleuses étaient plus simple à comprendre et à satisfaire et en quelque sorte rassurante. « Je l'espère. Pati en serait... 'fin tu vois. » Elle haussait les épaules et opinait quand elle lui disait que certains couples avaient besoin de temps pour se retrouver. « Je ne contredirais pas l'experte. » ricanait elle, gentiment. Se retrouvant seule à nouveau dans l'ascenseur, Peyton se laissait aller et prit sa mère dans ses bras. Elle soufflait quand elle lui rendait son étreinte et la remerciait de la croire sans hésitation. C'était si apaisant d'être à nouveau contre elle, encerclé de son odeur si douce et rassurante. Elle enfouissait sa tête dans son cou, essayant de retenir ses larmes à ses paroles. Ce qui fut finalement vain au moment où elle sentit les larmes de sa mère contre sa tête. « Je t'aime maman. » murmurait elle contre sa peau. Elle revenait à la réalité quand la sonnette de l'ascenseur retentit. Elle s'extirpait de son étreinte à contre coeur et riait en voyant le visage baigné de larmes de sa mère. Elle passait ses doigts sous ses yeux, éliminant les larmes séchés et le maquillage qui avait coulé. « Tu as toujours eu la fâcheuse tendance d'ouvrir mes vannes. » ricanait elle. Le moindre des sujets sensibles la faisaient transformer en fontaine quand elle en parlait avec sa mère. Pourtant elle discutait parfois du même sujet avec d'autres personnes mais aucune larme ne coulait. Elle était toujours à fleur de peau, complètement vraie et consciente de ses émotions auprès d'elle. « Allons voir papa. » Elle sortait de l'ascenseur, se retenant de retourner dans les bras de sa mère. Son corps se détendait, elle avait enfin retrouver un point d'ancrage dans sa vie parce que même si ce n'était pas vraiment sa mère, elle était tout dont elle se souvenait.


hrp :
 


The Reckless One
Killing him was a lot more fun than losing my virginity to him would have been.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

like mother like daughter - phoebe&peyton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Linoa Phoebe So ► Kristin Kreuk
» Ellie A. Hastings ► phoebe tonkin
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested
» (F/LIBRE) PHOEBE TONKIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Downtown-