Clark Kent
dc comics

lire le pré-lien
Charmed Ones
charmed

lire le pré-lien
Mazikeen
lucifer

lire le pré-lien
Hay Lin
w.i.t.c.h.

lire le pré-lien



 

Partagez | 
 

 Am I still a badguy? | Steve&Wanda

Aller en bas 
AuteurMessage
Wanda Maximoff
Wanda Maximoff
human mutate



∞ âge : 24 ans
∞ job : Membre du squad de Captain America, ex avengers, arme de destruction massive en fuite
∞ race : Humaine génétiquement modifiée/ Optimisée
∞ pouvoir : Capacités Psioniques;- Manipulation d'énergie psionique, Lévitation, Création de champs de force, Télékinésie, Manipulation Mentale/Manipulation des Peurs, Télépathie, Faisceau d'énergie
∞ camp : Bien généralement
∞ univers : Marvel



∞ messages : 42
∞ avatar : Elizabeth Olsen
∞ crédit : ladywinter-editing
∞ pseudo/prénom : Ladywinter

The Twins


Captain's Squad



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Am I still a badguy? | Steve&Wanda   Lun 14 Jan - 5:06


Am I still a badguy?
La nuit était longue, surtout pour la jeune femme qui était enfermée entre les quatre murs de son appartement, entendant la totalité d’une chicane conjugale chez son voisin de gauche. Se frottant les tympans doucement, Wanda laissait échapper un long soupire, tentant par tous les moyens de ne pas intervenir entre eux. La dispute n’en finissait plus, les coups dans les murs perturbant la quiétude rarissime, laissant la jeune optimisée se demander pourquoi elle s’était retrouvée dans ce taudis. En y repensant bien les options étaient limités pour une femme en fuite. Il n’y avait rien de mieux qu’un propriétaire qui tournait l’œil à votre présence, faisait sourde oreille si on lui posait des questions et surtout ne demandait presque rien en frais de loyer. Il faut se le dire, cette chambre ne contenant qu’une salle de bain sans bain n’était pas le luxe même, elle s’ennuyait presque de la prison de Stark dans un moment comme celui-ci.

Un nouveau bang dans le mur fit tomber les figurines de porcelaine précédemment sur les tablettes, décoration qu’elle avait pris soin d’installer afin d’avoir un semblant de chez elle, la rousse se relevant sèchement et arrêtant la chute dans un voilage de rubis étincelant. Pas de crash, pas d’accident, elles étaient intactes et fermant ses yeux Wanda les replaçaient mentalement à leur emplacement d’origine. Elle serrait le poing, l’apportait près du mur, la lueur menaçante dansant encore autour de sa main, la tentation beaucoup trop pesante. Ce serait si facile d’intervenir, de faire croire que l’appartement voisin était hanté ou mieux encore d’entrer dans leurs têtes afin de faire cesser cette idiotie. Si facile, si dangereux, une couverture s’envolant uniquement par ennuie. Voilà qui était loin d’être une bonne idée et Wanda le reconnaissait. Elle abaissait sa main, faisant disparaitre l’apparence matériel de ses capacités psioniques, enfilant un manteau avant de sortir simplement de son appartement.

En passant devant la porte des voisins, elle lançait simplement un regard haineux, se mordant la lèvre inférieure et préférant s’abstenir de quelconque commentaire. « Ohoh! Wanda! » disait la voix hanteuse et intoxiquée d’Harry qui s’interposait entre l’optimisée et les marches la menant vers l’extérieur. « Dis, ça ne te dérange pas trop? » s’exclamait-il avec beaucoup de difficulté, regardant la jeune femme droit dans les yeux, vacillant à se tenir sur le cadre de la porte. « Audrey est virée un peu folle ce soir et…tu ne diras rien hein? On peut pas…on ne peut pas être évincé avec le bébé tu sais…» balbutiait-il en affichant un mince sourire sur ses lèvres, comme si cette simple excuse allait pardonner le dérangement qui durait depuis des semaines. Wanda inclinait pourtant la tête, défaite évidente de sa part, elle nécessitait le silence des voisins afin d’assurer son lit une nuit supplémentaire. Le visage tordu sous son désaccord, elle fermait pourtant les yeux, expirant le courage nécessaire pour laisser entendre d’un accent faussé « Don’t worry, no complaint from me, wish Audree good night. » avant qu’elle ne se retourne et quitte simplement l’appartement en forçant très légèrement l’ivrogne hors de son chemin. « Foutu russe…allemand? AUDREY? Wanda vient d’où? » fut la dernière chose qu’elle entendit en descendant les marches deux par deux afin de disparaître dès que possible. L’anxiété rétrogradait l’accent américain qu’elle avait pratiquée avec tant de difficulté, retournant à ses racines Sokoviennes d’Europe de l’est. Elle hochait la tête silencieusement en voyant le concierge dans son bureau, l’homme derrière la vitre souriait et déverrouillait le grillage d’entrée sans se poser la moindre question.

Ainsi donc se retrouvait la jeune femme dans les rues d’un quartier peu recommandable. Les sirènes de polices étaient entendues au loin, mais aucune voiture n’osait réellement mettre les pieds dans son quartier, ce n’était là qu’un bruit de fond désormais quotidien. Les mendiants dans la rue étaient regroupés autour d’un baril en feu, cherchant le moindre réconfort dans le froid de ce mois de Janvier, cachés sous leurs diverses couches de vêtements dépareillés. La jeune mutante ne pouvait pas leur offrir grand aide, elle-même au seuil de la pauvreté, payant à peine le loyer modique qu’elle avait pu dénicher par miracle. Elle se ressaisissait pourtant, empoignant son manteau afin de le tenir encore plus fermer, avançant alors que des frissons parcourait son corps. Ses yeux de jade se promenaient sur la rue envoisinant la sienne, recherchant malgré elle le réconfort d’un visage familier, quelque chose pour la sortir de cette infernale réalité dans laquelle elle était entièrement seule. Perdre Pietro avait déjà presque couté sa santé mentale, perdre le reste de ses équipiers était pire, la solitude rongeant son être jusque dans la moelle osseuse. Elle ne pouvait pourtant s’empêcher de s’arrêter devant une vitrine, le regard nostalgique alors qu’elle voyait sa chevelure désormais rousse descendre doucement sur sa poitrine, se reconnaissant à peine. Le brun de sa tignasse lui manquait, la liberté de pouvoir être elle-même aussi, l’héroïne désormais réduite à une fuyarde discrète. Sauver le monde, porter fièrement ce nom de code qui inspirait ne serait-ce qu’un soupçon d’espoir, voilà tout ce qui avait réussi à lui faire survivre la mort de son frère. Il ne restait de ce passé qu’un souvenir vaguement effacé, remplacé par une nouvelle réalité ainsi qu’une proximité beaucoup trop grande avec un gouvernement désireux de la voir enfermée dans une boîte de plastique comme les autres de son espèce.

Elle se secouait la tête, apportant une main sur sa propre épaule, se rassurant du mieux qu’elle le pouvait que tout rentrerait bientôt dans l’ordre. La jeune femme repris donc sa marche nuptiale, ses pas de félins se faisant aussi discret qu’un prédateur suivant sa proie, jusqu’à ce que tout s’arrête. Wanda figeait, le regard emprisonné sur une figure lointaine, une carrure qui se démarquait dans les foules. « Steve? » murmurait la mutante d’une voix très basse, un unique souffle quasi inaudible faisant surface, une voix presque suppliante d’avoir eu raison. S’approchant, la rousse n’eu d’autres choix de de déclarer un mirage, l’homme qu’elle avait méprit pour un autre se tournant brusquement vers elle avec un air enragé. « Dégage gamine! Tu n’as rien à faire ici! » s’écriait-il laissant savoir que clairement Wanda était au mauvais endroit, au mauvais moment. Elle relevait pourtant un sourcil, infaillible devant la menace, croisant ses bras et laissant un sourire provocateur naitre sur ses lèvres. « Je suis véritablement attristée de m’être trompée de personne…j’aurais du savoir que vous n’étiez autres qu’un scélérat. » L’homme prenait une couleur pivoine, visiblement insulté par le ton et le langage que la sorcière avait décidée d’user. « Tu vas partir avec ton vocabulaire de merde ou je vais t’estamper ta race! » s’écriait-il en crachant sa rage.

Oh Wanda…Elle savait bien qu’elle ne devrait pas, que ça attirait l’attention, mais rien ne valait un peu d’exercice. Ne me dites tout de même pas que cet homme était un honnête vendeur de poème se promenant en pleine nuit à Hell’s Kitchen. Il avait la carrure, le look et l’attitude d’un petit dealer de bas étage qui s’en prenait aux plus faibles ainsi que démunis. C’est peut-être pour cela qu’elle ne résistait pas alors que l’homme allait affaler son premier coup de poing, le retenant avec ses capacités psioniques, l’homme étant rapidement encerclé d’un nuage rougeâtre qui le soulevait dans les airs.

« Freak! She’s a fuckin Freak! » s’écriait-il dans sa panique. La rousse lâchait un regard aux deux autres se trouvant derrière lui, ceux-ci levant les bras en l’air, signifiant humoristiquement qu’ils ne se mêleraient absolument pas des affaires concernant leur ami. Le géant fit un tour sur lui-même avant d’être brusquement relâché sur le sol. « Je peux y aller maintenant? » disait-elle de sa voix moqueuse, croisant ses bras sur son corps. Les deux acolytes se regardaient silencieusement, laissant le temps au géant de se relever doucement, celui-ci voulant renvoyer un coup mais tombant dans son propre déséquilibre. C’était mince, une affaire de minable, un simple dealer qui avait eu une leçon minime et qui risquait de recommencer son boulot sous peu, mais étrangement ça semblait être la bonne chose à faire. Être un héro c’était tout ce qu’elle avait, tout ce qu’elle n’avait plus, les contrats ne fuyant pas non plus librement comme tombait la pluie.

« Tu sais… » mentionnait faiblement un des deux hommes alors que l’autre aidait le géant à reprendre pied. « Des gens comme toi pourraient se faire beaucoup d’argent par ici. On ne manquerait pas de job pour toi. Tu vois? » sa voix était hésitante, mais il prenait un ton presque invitant, faisant tourner la tête de la jeune Maximoff avec un sourcil relevé par un faux intérêt. « Tu n’as pas l’air bien riche. Tu n’as pas l’air bien aimée non plus. Tu pourrais nécessiter des ‘’back up’’ et on te soutiendrait. Pig’s wouldn’t get to you, you know? We’d be a family. »  Disait-il avec la prudence d’un homme ayant un couteau à la gorge. Wanda soupirait pourtant, car plus le temps passait plus cette alliance aurait été probable, le temps et l’isolation la rendant particulièrement vulnérable. Comment réagir à une t’elle offre lorsque vous étiez seul au monde?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Steve Rogers
Steve Rogers
human mutate



∞ âge : cent ans. (biologiquement trente-trois ans).
∞ job : (ancien) membre de la team avengers.
∞ race : humain modifié.
∞ pouvoir : force, vitesse, réflexes, agilité et cinq sens décuplés - grande endurance physique - guérison décuplée - facultés cognitives accrues - expert en combat et fin stratège - tacticien - multilingue - vastes connaissances militaires - possède un bouclier quasi indestructible et avec les années de pratique, il sait le viser et le lancer avec une précision sans faille.
∞ camp : le bien, toujours.
∞ univers : marvel.

∞ messages : 54
∞ avatar : chris cutie evans.
∞ crédit : blindness ♥
∞ pseudo/prénom : rain.



i can do this all day.





Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Am I still a badguy? | Steve&Wanda   Aujourd'hui à 0:15



La sonnerie était sans fin, tombant une énième fois sur ce même message, ce répondeur qu'il maudissait en silence, délaissant le téléphone sur la table basse, observant la ville plongée dans la pénombre depuis cette planque dans laquelle il résidait depuis son arrivée impromptue dans cette ville étrange aux nombreux mystères qu'il n'avait encore réussi à percer. Il n'avait encore réussi à mettre la main sur ses anciens coéquipiers, ni sur Wilson et Bucky qui pourtant étaient restés dans son sillage. Il se sentait seul, désarmé face à l'Hydre à nouveau puissante et qui était revenu à la vie miraculeusement. Il se sentait dépassé par des créatures qu'il n'avait jamais rencontrer auparavant, signifiant ainsi que les aliens rencontrés jadis n'était que la pointe de l'iceberg. Souvent, il regrettait son époque et les soldats qu'il était plus évident de combattre que ces nouvelles races dont il n'avait connaissance des faiblesses. Il poussait un énième soupir, rattrapé par les images d'un passé qui ne lui appartenait désormais plus et ce malgré les années qui s'étaient écoulées depuis qu'on l'avait extirpé de son cercueil hivernal, depuis que les combats auprès du Shield et des Avengers s'étaient entremêlés et depuis sa fuite précipitée, mettant ainsi un terme temporaire à cette alliance. Il en avait pourtant besoin, de les retrouver, de réunir la old team et de mettre certaines rancœurs de côté, même si Stark ne l'accueillerait à bras ouverts et qu'ils garderont leurs divergences d'opinions et que Steve ne serait pas celui qui ferait le premier pas en sa direction. If you need me, i'll be there. Les derniers mots inscrits sur cette lettre lui revenait en mémoire et c'est songeur, qu'il quittait l'appartement, vêtu de cette tenue qui le représentait désormais, plus sombre, n'affichant plus les couleurs d'une Amérique qui se répercutait uniquement sur son bouclier, un bouclier qui vint prendre place dans son dos, son plus fidèle allié, retrouvé par hasard dans une ruelle, comme si ils étaient destinés à se revoir.

Le manteau nocturne et étoilé s'étirait au dessus de lui alors qu'il s'enfonçait dans ses ruelles peu fréquentées car elles regorgeaient de noirceur, d'ombres humaines malfaisantes qui occupaient des activités illicites sur lesquelles il posait un regard accusateur, mais il n'intervenait que quand les choses s'envenimaient réellement et puis, vivre dans ce quartier n'était un total hasard. Il gardait un oeil sur celle qu'il considérait comme sa protégée, celle qui l'avait aidée sans hésiter et qui ne voyait qu'en elle destruction et malheur et non celle extraordinaire qui était née de ses deux émotions. Après l'avoir libérer de sa sordide cellule, il avait disparu, sans totalement la quitter du regard, veillant à l'image d'un ange gardien reclus dans l'ombre. Il n'avait signifié sa présence pour ne pas la blesser davantage, pour peut-être lui donner l'espoir de vivre une vie loin de l'héroïsme et des drames qui pouvaient en découler, mais elle n'était pas normale. L'humanité restait ancré en elle, mais la magie coulait dans ses veines. Elle avait trop vécue pour s'enfoncer dans le quotidien, trop perdue pour prétendre et laisser ainsi ses nombreux démons derrière elle. Il espérait simplement qu'avec le temps, les souffrances s'amenuiseraient, même si pour lui, ce n'était encore le cas, lui qui vivait dans le fantôme de celle avec laquelle il n'avait jamais su danser, ni aimer, de ces compagnons qui l'avaient accompagné au combat, de ces années perdues qu'il ne retrouverait jamais, une page qu'il avait du tourner pour pouvoir avancer dans un avenir qui restait incertain. Il s'arrêtait, l'oreille tendue, son regard traînait un instant sur les environs avant que sa vision n'accrochait un éclat rougeâtre qui s'estompait aussitôt, donnant l'illusion de n'être qu'un mirage, mais pas pour lui. Wanda. D'un geste souple, il s'avançait, sa silhouette camouflée dans l'obscurité ambiante, étouffant ses pas, s'arrêtant à une faible distance de la jeune femme et des trois hommes face à elle, dont l'un aidait à relever une masse imposante tandis que l'autre laissait murmurer les mots d'un discours qu'il n'avait que trop souvent entendu. Il jetait un coup d'oeil vers la jeune femme, dont le regard était méfiant, mais une légère flamme semblait scintiller dans les ses prunelles vacillantes. Elle a déjà une famille. Disloquée, déchirée, mais elle restait présente malgré tout et lui était là pour elle, même si il était resté sous silence depuis l'évasion et qu'il n'avait donné le moindre signe de vie. Avant que Wanda ne puisse prononcer le moindre mot, il laissait sa voix grave déchirer le silence. « Elle n'est pas intéressée. » L'homme se retournait vivement, fouillant du regard les lieux, de même que son acolyte qui avait déjà sorti son flingue. Il tirait, plus au hasard qu'autre chose, les balles venant ricocher sur son bouclier, bouclier qu'il envoyait d'un geste précis pour les désarmer avant de sortir de sa cachette, l'air impassible, l'ombre d'un sourire venant néanmoins épouser ses lèvres lorsque son regard sur posait sur celle à la chevelure de feu. « T'emmêler était une très mauvaise idée. » grogna l'un des hommes qui extirpait son arme et la pointait en direction de Wanda. « Ta copine risque d'en pâtir. » Rogers s'avançait d'un pas, ancrant ses prunelles glacées dans celles de celui devenu ennemi. « Premièrement, ce n'est pas ma copine et deuxièmement... Well, je pense que ce n'est pas elle qui risque d'en pâtir, elle n'aime pas vraiment qu'on la menace, surtout avec une arme. » Le colosse se mouvait soudainement et fonçait sur lui, mais Steve n'eut aucun mal à le mette à terre en lui donnant un coup de poing en plein visage pour ensuite se tourner vers les deux hommes qui avaient fui, certainement attaqué par les pouvoirs de la jeune femme et par son intervention. Il récupérait son bouclier qu'il rangeait dans son dos pour ensuite s'avancer vers elle, jusqu'à être à sa hauteur. « You're okay ? » demandait-il en coulant un rapide regard sur sa silhouette pour vérifier si elle n'avait été blessée par l'un de ces deux malfrats.
Revenir en haut Aller en bas
 
Am I still a badguy? | Steve&Wanda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Steve Champoux
» Steve Sullivan
» J'ai serrer la main de Steve Yzerman!!
» Stone Cold Steve Austin !
» Attend sagement sa bien aimée [PV Wanda]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Gotham :: Hell's kitchen-
Sauter vers: