Clark Kent
dc comics

lire le pré-lien
Charmed Ones
charmed

lire le pré-lien
Mazikeen
lucifer

lire le pré-lien
Hay Lin
w.i.t.c.h.

lire le pré-lien



 

Partagez | 
 

 Double, trouble ft. Samandriel

Aller en bas 
AuteurMessage
Connor
Connor
android



∞ âge : physiologiquement et psychologiquement conçu pour ressembler à un homme début de la trentaine, même si dans les faits il n'a été activé que depuis quelques mois.
∞ race : Androïde
∞ camp : Déviant.
∞ univers : Detroit : Become Human

∞ messages : 17
∞ avatar : Bryan Dechart
∞ pseudo/prénom : Mrs C.



P A R T N E R S



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Double, trouble ft. Samandriel   Dim 13 Jan - 23:09



Double trouble

Mains dans les poches, capuche de son hoodie rabattue sur la tête pour dissimuler sa LED aux regards indiscrets, Connor s’aventure dans la zone industrielle de la ville, rejoignant la carcasse du navire Jericho et les quelques androïdes qui y ont trouvé refuge. Il sait, rationnellement, qu’il serait plus logique de simplement retirer sa LED, mais ne parvient pas à s’y résoudre. C’est un composant superflu : il ne remplit aucune fonction, sinon celle d’avertir les humains qu’il n’est pas l’un des leurs, et possiblement révéler son instabilité. A bien des égards, c’est un handicap plus qu’autre chose, un outil dont il est seul à ne tirer aucun bénéfice. Et pourtant… elle fait partie de lui. Il n’a pas envie de rejeter une part de lui parce qu’elle n’est pas conforme aux standards humains. Il n’a pas envie de se faire passer pour ce qu’il n’est pas. Il est vivant, oui. Il existe, il possède un libre-arbitre. Mais il n’est pas un humain pour autant. Et n’est-ce pas ça, être un déviant ? Avoir la liberté de choisir ?

Malgré tout, se cacher est une affaire de préservation dans un monde qui n’a pas connaissance des siens. Qui sait ce qu’il arriverait s’ils découvraient la vérité ? Il ne peut pas prendre le risque. Hors de Jericho, il n’est pas à l’abri. Il mimique les humains avec aise, se fond dans la masse. Ils se sont battus pour être reconnus, pour obtenir des droits, pour obtenir leur liberté. Et les voilà de retour au point de départ, excepté que cette fois leur statut n’est pas inférieur aux humains... il est tout simplement inexistant.

Il s’engouffre dans une ruelle plus sombre, le pas rapide, machinal. L’endroit est quasi désert, à l’exception d’un étranger qui avance dans le sens inverse. Un étranger… qui possède ses traits, réalise-t-il avec stupeur alors que son regard s’attarde dans sa direction. Ce n’est pourtant pas la première fois qu’il est confronté à cette vision, mais c’est une qu’il se serait passé de retrouver ici. RK-900.

Il y a quelque chose de différent avec cet androïde, mais Connor ne prend pas le temps d’analyser de quoi il s’agit ; il passe en mode automatique. L’expérience lui a appris que la moindre hésitation est une erreur qui pourrait lui coûter cher : le modèle RK-900 est plus fort, plus performant, et plus résistant. Son seul avantage est l’élément de surprise ; en tant que déviant, son comportement est imprévisible, et même si ce prototype de RK a été spécialement conçu pour s’adapter à des situations inédites, sa capacité à prédire correctement les actions d’un déviant est largement imparfaite. Il en a lui-même fait les frais.

Une fraction de seconde plus tard, l’autre est plaqué férocement contre un mur, le bras de Connor placé en travers de sa nuque, bloquant sa trachée (non pas que cela fasse une différence : les androïdes simulent un système respiratoire pour ne pas perturber les humains, mais c’est une fonction purement esthétique). Il profite de ces quelques secondes où il a le dessus pour analyser la situation. Et se retrouver désemparé.

La première chose qui le frappe : RK-900 est habillé en civil, et ne semble pas armé. En soi, cela ne signifie pas grand-chose. Comme Connor l’a lui-même vite compris, les androïdes n’existent pas dans cet endroit, il est logique qu’il aie cherché à se faire aussi discret que possible.

La seconde chose : son visage n’est pas caché, et l’absence de LED sur sa tempe est flagrante. Encore une fois, il aurait pu la retirer afin de passer inaperçu mais… seul un déviant est capable de faire une telle chose.

La troisième, et la plus importante, alors qu’il prend cette fois le temps de scanner le corps devant lui : il est indéniablement, et indubitablement humain. Aucune trace de composants, de circuits ou de thirium. Cette machine là est purement organique.

Mais le plus troublant est ceci : les signes vitaux de cet homme le donnent pour mort. Pas de respiration. Pas de rythme cardiaque. Ses organes sont comme figés : intacts, fonctionnels mais inactifs. Et il y a quelque chose d’autre, que ses scans ne parviennent pas à relever. Comme un son qu’il ne pourrait pas percevoir, faute de posséder la bonne fréquence d’ondes. Il n’a jamais rien vu de tel.

Dérouté, Connor fronce les sourcils et relâche lentement son emprise sur l’autre sans le quitter du regard, lançant diagnostic après diagnostic pour obtenir le même résultat invariablement, sans l’ombre d’une explication. Les erreurs s’accumulent dans son champ de vision : il les élimine les unes après les autres tout en cherchant une explication.

« Human… and yet not… what are you ? And why do you look like me ? »


blindness ©
Revenir en haut Aller en bas
Samandriel

Too much heart was always his problem

∞ âge : Pratiquement neuf milliards d'années ♫
∞ job : Travaille dans un Fast Food
∞ race : Ange (Séraphin)
∞ pouvoir :
☺:
 

∞ camp : Bien
∞ univers : Supernatural

∞ messages : 50
∞ avatar : Bryan Dechart
∞ crédit : Tumblr (gifs)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♪


Don't let fear keep you quiet.
You have a voice so use it.
Speak up. Raise your hands.

Shout your answers.
Make yourself heard.
Whatever it takes, just find your voice,
and when you do, fill the damn silence.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Double, trouble ft. Samandriel   Mer 16 Jan - 13:10



Double, trouble
Feat. Connor

Il s'était écoulé à peine quelques jours depuis mon altercation avec un démon. Une chasse que je pensais facile, qu'il m'aurait suffit d'attraper le démon et de l'éliminer tout simplement ou de l'exorciser si j'avais eu l'espoir de sauver son véhicule. Seulement j'avais clairement sous-estimé ce dernier. Et j'ignorais également qu'il avait une lame d'ange. J'ignorais comment il avait réussi à avoir cette arme en sa possession, mais je crois que je ne préfère même pas savoir comment il se l'est procurée. J'avais entièrement récupéré depuis, je pouvais remercier Cordelia. Si elle n'était pas venue m'aider, j'aurais fini en bien pire état, voir même tout simplement mort. Une idée qui me fit tressaillir. Loin de moi l'envie de mourir. Rejoindre de nouveau le Néant est loin d'être une chose tentante.

Aujourd'hui j'étais de nouveau sur une affaire. C'est sur internet que j'ai lu un article parlant d'un couple, retrouvés mutilés et sans coeurs, deux jours plus tôt. Un loup-garou, très probablement. Et des personnes avaient aperçu une drôle de créature, dont la description colle. Cela avait l'air d'une affaire facile. Trouver le loup, l'empêcher de nuire. Simple, rapide. J'espérais ne pas avoir de mauvaises surprises. Je me suis rendu dans la zone industrielle de la ville, là où la créature avait été aperçue d'après les dires des passants ce jour-là. Je marchais en regardant mon carnet, là où j'avais écrit les informations que je savais, pour être certain de ne pas oublier même si c'était sûrement inutile. Je me demandais si les victimes avaient été choisies au hasard ou bien si...

Et je suis coupé dans mes pensées, quand quelqu'un m'attrape et me plaque contre un mur. Je lâche mon carnet que je regarde tomber par terre en fronçant les sourcils. Il me bloque la respiration, mon corps veut réagir mais comme je n'ai pas besoin de respirer je contiens sa réaction. Je relève la tête vers le responsable et là c'est la surprise. Je te dévisage, les yeux écarquillés. Le visage que je voyais, ton visage, c'était le mien ! L'espace d'un instant je fouille la mémoire de mon véhicule, peut-être a-t-il un frère... Je ne trouve rien. Il était fils unique, pas de jumeau. Je veux alors te faire lâcher prise mais tu le fais de toi-même. Je veux parler, te poser des questions, mais une fois de plus tu me devances ! Visiblement tu sembles avoir compris que je ne suis pas humain et j'ai vite la confirmation quand tu me demandes ce que je suis et pourquoi je te ressemble. Cette deuxième question, c'est plutôt à moi de la poser... Mais je réponds d'abord à la première, comme si c'était une évidence. Comme si tout le monde avait l'habitude de croiser un ange.

"Je suis un Ange du Seigneur." Et puis j'ajoute. "Et toi ? Qu'est ce que tu es ? ... Un polymorphe ?"

C'est la seule explication qui me vient. Forcément, un polymorphe. Même si ça n'explique pas que tu sois aussi surpris que moi. Parce que tu dois bien savoir que tu as pris l'apparence de quelqu'un. Je sors un couteau en argent, sans la moindre discrétion je l'appuie sur ton visage, sur ta joue. Je fixe ta peau mais rien ne vient, pas de brûlures, rien. Ce qui n'est pas logique, parce que les polymorphes ne supportent pas l'argent. J'incline la tête sur le côté, confus. Je ne comprends pas, je n'ai jamais vu ça. Si tu n'es pas un polymorphe, qu'est ce que tu es ?
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Connor
Connor
android



∞ âge : physiologiquement et psychologiquement conçu pour ressembler à un homme début de la trentaine, même si dans les faits il n'a été activé que depuis quelques mois.
∞ race : Androïde
∞ camp : Déviant.
∞ univers : Detroit : Become Human

∞ messages : 17
∞ avatar : Bryan Dechart
∞ pseudo/prénom : Mrs C.



P A R T N E R S



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Double, trouble ft. Samandriel   Hier à 17:57



Double trouble

Avant même qu’il puisse laisser ses processeurs intégrer les nouvelles informations données, une lame est fermement pressée contre son visage. Les micro-senseurs de sa peau détectent le froid du métal, analysent le degré de pression effectué. Connor ne sait comment interpréter le geste : il ne semble pas s’agir d’une menace, mais il est au moins capable de réaliser qu’il n’apprécie pas la situation. Pendant un bref instant, la lumière de sa LED dissimulée tourne avec un éclat furieusement rouge, mais très rapidement, le jaune reprend sa place tandis qu’il garde un parfait contrôle de lui-même. Ce n’est que lorsque le couteau quitte sa joue qu’il s’autorise à se détendre légèrement, lançant un regard inquisiteur à son reflet à la fois si semblable et si différent, la voix aussi neutre que possible lorsqu’il réagit enfin :

« I apologize for assaulting you, but please do not do that again. »

L’autre semble aussi confus que lui, et ses scans indiquent que sa surprise est sincère. Si Connor connaît le sens du mot polymorphe, il sait également que leur existence n’est pas prouvée. Malgré tout et par souci d’exactitude, il lance une recherche. Ce n’est que l’affaire de microsecondes, et pourtant, c’est trop long. Il a perdu l’accès au réseau CyberLife en arrivant dans cet endroit, ce qui signifie qu’il en est réduit à hacker les réseaux privés qu’il intercepte, mais leur efficacité et leur rapidité est loin d’égaler ce qu’il a pu connaître. Les résultats sont souvent confus, remplis de liens qui ne fonctionnent plus, de données incomplètes ou erronées. Et de sites pornographiques. Faire le tri demande un traitement sensiblement plus exigeant qu’auparavant.

> SEARCHING…

> SEARCHING…

> 2 910 000 RESULTS.
> START ANALYSIS...

> ANALYSIS ENDED.
> RESULTS INCONCLUSIVE.
> LOADING REPORT.


Le tout ne dure pas plus longtemps qu’un battement de cœur. Les données parcourues, Connor fronce les sourcils. Sa conclusion est qu’il n’est pas un polymorphe, bien qu’il en présente certaines caractéristiques, notamment sa capacité à modifier son apparence, comme changer la couleur de ses cheveux. Il répète le processus concernant les anges. Ses connaissances initiales lui indiquent qu’ils n’existent pas, mais Connor ne raisonne pas comme un humain ; il n’y a pas cet hermétisme à l’impossible et à l’étrange. En tant qu’androïde capable d’émotions et évoluant présentement dans un monde qui pré-date le sien de plusieurs années, une telle étroitesse d’esprit semble inappropriée autant que ridicule. Aucune hypothèse n’est éliminée tant qu’elle n’a pas été réfutée par les faits.

Ce qui le renvoie à la question de cet autre lui. Il bataille un instant entre sa logique et son instinct. La première veut qu’il mente dans le but de préserver. Le second est guidé par sa curiosité. Car Connor est curieux. Ce n’est pas exactement quelque chose de nouveau : c’est dans son code, c’est une nécessité dans le rôle pour lequel il a été conçu, mais à présent qu’il est libéré de ses entraves, elle prend une forme bien plus vaste, plus complexe. Malgré le risque, il cède à la curiosité, parce qu’il le peut, parce que c’est ce qui le différencie d’une machine. Ses mains rabattent la capuche de son hoodie en arrière, révélant la LED sur sa tempe qui passe de bleu à jaune et de jaune à bleu dans un rythme cyclique, entre calme et confusion.

« My name is Connor. I’m an android created by CyberLife. »

CyberLife, qui n’existe pas encore. Qui n’existera peut-être jamais dans ce monde. C’est une pensée vertigineuse. Comme un code dont il serait l’anomalie. Un intrus qui ne devrait pas y avoir sa place. Certains de ses processeurs se perdent dans ce cheminement de pensée, mais il choisit de se concentrer sur la première partie des informations obtenues.

« Angel of the lord… I’m confused. Is this a metaphor, some kind of band’s name, or are you implying that God is real ? »


blindness ©
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Double, trouble ft. Samandriel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Double, trouble ft. Samandriel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S. EDWIGE ► LMS. DOUBLE TROUBLE.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Haiti- Parlement: Double nationalité
» Débat sur la double nationalité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Gotham :: Zone industrielle-
Sauter vers: