Avengers
marvel

lire le pré-lien
Scoobies
Teen Wolf
teen wolf

lire le pré-lien
Coven



 

Partagez
 

 murder house - nott

Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
Nicholas Scratch
Nicholas Scratch
administratrice

murder house - nott  YjJ2Z

∞ âge : dix neuf ans
∞ job : étudiant à l'académie des arts invisibles
∞ race : sorcier, membre de l'église de la nuit.
∞ pouvoir : - spell casting
☇ conjuration, necromancy, astral projection, warding
- longevity
∞ camp : neutre
∞ univers : caos

murder house - nott  Tumblr_ppi18aC60T1x20wxqo9_400

∞ messages : 125
∞ avatar : gavin leatherwood
∞ crédit : psychotic bitch (avatar)
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.

murder house - nott  Tumblr_ppostnez4x1xmuy07o5_540

path of night




murder house - nott  Empty
MessageSujet: murder house - nott    murder house - nott  EmptyDim 30 Déc - 0:42


murder house
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Un pentagramme dissimulé dans une sobre couronne ornant la porte d’entrée - passerait sans aucun doute pour une décoration de Noël classique aux yeux naïfs des mortels - quelques bougies, un peu de houx... Des protections nécessaires pour la plus longue nuit de l’année où le voile entre les deux mondes était à son plus mince. Sans oublier, la bûche de Yule de loin la plus cruciale. Devait brûler sans interruption jusqu’à l’aube, empêchant ainsi de funestes créatures de pénétrer par leur cheminée. Il ne manquait plus que la bénédiction du solstice qu’il récitait une fois, avant de pouvoir - enfin - retourner à ses affaires. Puisse la bûche brûler, puisse la roue tourner, puisse le mal être repoussé, puisse le soleil retourner…

Dans sa chambre seulement éclairé de sa faible lampe, le sorcier était toujours en train de s’acharner sur les devoirs assignés par un de ces professeurs. Un tas de sorts à l’envers à déchiffrer et retranscrire qui allaient encore lui prendre des heures. Rébarbatif, abrutissant, ce n’était du travail qu’il appréciait. Aurait préféré profiter de ces vacances pour s’enfouir davantage dans ses sortilèges de nécromancie ou autres notes de Spellman qu’il avait soigneusement récupéré. Qu’il ne pouvait examiner qu’en dehors de l’académie où il serait expédié plus vite que l’éclair s’ils les trouvaient en sa possession. Une mine défaitiste sur ses traits, il ajustait le miroir contre son livre, une ombre menaçante captant immédiatement son regard. Qu’il ne finissait de détailler pour immédiatement la confronter. Mais… Rien. La pièce vide, tout à fait normal. You definetly spent too much time on that shit. Ses mains allaient frotter ses paupières lourdes, son rythme cardiaque déjà de retour à son normal. Il finissait cette page et au lit, avant que son imagination ne décide de réellement vriller. Inconscient de la silhouette translucide qui s’était de nouveau dressé derrière lui, il continuait sa phrase, sentait finalement cette esquisse sur sa nuque... Ce souffle de mort. Il se retournait abruptement, tombait de sa chaise devant la proximité de cet être incorporel qui brandissait pourtant un couteau. « Carnis et ossa excede. » Ses mains croisées, la silhouette s’évaporait instantanément sous ces mots. Ne lui offrant que quelques courtes secondes d’accalmie avant que tous les objets de la pièce ne se mettent à trembler frénétiquement. Définitivement pas son imagination. Il sortait sans attendre une autre de ses manifestations, courrait jusqu’au salon pour découvrir la bûche de Yule éteinte. « Unholy shit. » Ce n’était pas bon. Même carrément la merde. Parce qu’il avait aucune idée de ce qui avait pu pénétrer dans leur appartement, ni à quel point il serait difficile de s’en débarrasser. Ne pouvait qu’espérer un esprit farceur isolé et non de démons plus puissants. « Nott ! » Qu’il criait finalement, espérait que sa gorge n’ait pas déjà été tranchée dans son sommeil. « Nott ? » Il tambourinait à sa porte, s’acharnait sur cette serrure visiblement verrouillée, sous les rires d’enfants qui résonnaient dans le couloir. Little bastard.



    come to me, cover me, hold me. together we'll break these chains of love.
    (mpottez buffy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

murder house - nott  Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
murder house - nott  Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

murder house - nott  G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



murder house - nott  Empty
MessageSujet: Re: murder house - nott    murder house - nott  EmptyLun 14 Jan - 13:07

La journée avait été éreintante comme seuls les moldus savaient les faire – une succession de réunions toutes plus inutiles les unes que les autres, pour, au final, aboutir à leur point de départ. Nott, retrouvant le confort de son large appartement, n’avait pas traîné pour s’enfermer dans sa chambre, saluant à peine son nouveau colocataire et s’écrouler sur son lit. Il n’y avait vraiment que les moldus pour faire traîner une foutue réunion à propos des normes d’accessibilités jusqu’à vingt-et-une heure. Le visage enfoui dans son oreiller, il avait pesté entre ses dents contre leur inaptitude gigantesque, avait maudit Merlin de l’avoir envoyé dans ce lieu terrible et malheureux avant d’inspirer profondément et de se retourner sur son matelas, les yeux ouverts rivés sur le plafond. Malgré tout, il aimait le boulot et les gymnastiques mentales que ça l’obligeait à faire pour trouver des solutions qui conviendraient à tout le monde – et la Maire paraissait apprécier ses idées. Non pas qu’il en ait quelque chose à faire, de l’approbation d’une moldue, mais tout de même, c’était agréable. Les rideaux écartés laissaient passer les rayons de la lune et éclairait sa chambre, donnant une vue sidérante sur les ombres et reflets qui apparaissaient tour à tour sur le plafond devenu gris par la semi-obscurité. Ce fut sur leur danse macabre qu’il ferma les yeux, se laissant doucement emporter par l’épuisement et le sommeil, entraîné par les bras d’un Morphée possessif.

Un cri, des coups tambourinés. Entre sommeil et éveil, Nott nageait encore dans les eaux de son rêve, l’un de ceux qui n’avaient ni queue ni tête mais où l’ombre de sa mère paraissait flotter comme un esprit qui chercherait à le protéger. Jusqu’à ce qu’une tête de lion ne décide de s’en prendre à lui, l’arrachant définitivement du monde des songes tandis qu’il ouvrait brusquement les yeux, à temps pour apercevoir quelque chose être brandit au-dessus de sa tête et se diriger en direction de son visage. Mû par l’instinct, il roula sur le côté, manqua de s’écrouler sur le sol de ce fait et se releva rapidement, l’esprit encore embrouillé par sa trop courte nuit. « Nicholas ? » Son colocataire semblait s’en prendre à sa porte de chambre et il jeta un coup d’œil par-dessus son épaule avant de s’apercevoir que le coutelas ayant jadis appartenu à son père revenait à la charge, prêt à l’embrocher. Il plongea en avant, se releva le plus vite qu’il le put, attrapa sa baguette et, donnant un vigoureux coup dans l’air, parvint à envoyer valser l’arme. La silhouette de l’esprit frappeur s’afficha une poignée de secondes grâce à la lune qui baignait toujours la pièce de sa douce lumière et Nott se précipita vers la porte, essayant de baisser la poignée dans succès. Il fronça les sourcils parce qu’il savait qu’il ne l’avait pas verrouillé – il ne la verrouillait pour ainsi dire quasiment jamais. L’esprit frappeur avait déjà trouvé une autre arme – plusieurs autres, en réalité – et lui jetait l’ensemble de sa collection de livre épais. Il en évitait certains, en réceptionnait d’autre dans son dos ou son épaule avant qu’il ne perde toute patience. « Nicholas, éloigne-toi de la porte ! » ordonna-t-il en levant sa baguette. « Expulso ! » La porte s’arracha aussitôt de ses gonds, explosant soudainement, libérant ainsi le passage vers le couloir. « Qu’est-ce qu’il se passe ? » Il avait rejoint son colocataire en quelques pas, notant aussi les rires macabres d’enfants qui semblaient rebondir sur les murs de leur appartement. Sauf qu’il n’y avait pas d’enfants, il en était à peu près certain. Apercevant une ombre surgir tout à coup derrière Nicholas, il attrapa ce dernier pour le forcer à se pousser, lançant un sortilège en direction de la silhouette sombre pour l’occuper quelques minutes.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicholas Scratch
Nicholas Scratch
administratrice

murder house - nott  YjJ2Z

∞ âge : dix neuf ans
∞ job : étudiant à l'académie des arts invisibles
∞ race : sorcier, membre de l'église de la nuit.
∞ pouvoir : - spell casting
☇ conjuration, necromancy, astral projection, warding
- longevity
∞ camp : neutre
∞ univers : caos

murder house - nott  Tumblr_ppi18aC60T1x20wxqo9_400

∞ messages : 125
∞ avatar : gavin leatherwood
∞ crédit : psychotic bitch (avatar)
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.

murder house - nott  Tumblr_ppostnez4x1xmuy07o5_540

path of night




murder house - nott  Empty
MessageSujet: Re: murder house - nott    murder house - nott  EmptyMar 5 Mar - 1:50


murder house
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les crépitements, les ombres du feu n’étaient plus que souvenirs, le salon plongé dans l’obscurité où seuls les rayons de lune lui permettaient de dessiner l’espace. Il l’avait pourtant vérifié, à peine quelques heures auparavant bien après que Theodore n’ait foncé dans sa chambre pour ne plus s’en extirper. Ne lui laissait que l’évidence de l’implication d’une personne extérieure, sa propre négligence définitivement exclu. Il avait suivi à la lettre ses traditions, auquel il avait participé depuis maintes années. Mais le coupable serait cherché à un moment plus opportun, la sécurité de son colocataire balayant ses interrogations, il courrait jusqu’à sa porte, la tambourinait de ses poings, s’acharnait sans succès sur la serrure scellée, son nom ruant de ses lèvres en urgence. Ses épaules se détendaient brièvement, un soupire de soulagement franchissant ses lèvres lorsque la voix du sorcier résonnait finalement. Oh, thank Satan. « I can’t open your fucking door ! » Les rires macabres enfantins se propageaient dans le couloir, semblaient venir de partout à la fois et il grommela une insulte, s’inquiétait que plus d’un esprit frappeur n’ait pu pénétrer leur foyer non protégé. Son regard se fixait sur la porte qui le séparer du sorcier,  les mots latins glissaient sur sa langue, encore et encore, et il pouvait sentir cette résistance craqueler. Encore un peu plus et.. Mais l’avertissement fut tout de suite entendu et il reculait prestement alors que la porte s’ouvrait dans une explosion. ‘Kay, bien plus efficace. Son sourcil arqué s’affaissait alors qu'il verrouillait son regard dans le sien. « Poltergeist. On est infesté. » Il fouillait déjà mentalement la bibliothèque qu’il s’était constitué, essayait de se rappeler en urgence si l‘ouvrage presque entièrement consacrée à ces esprit nocifs trônait dans cette petite collection. A moins que la baguette de ce colocataire ne puisse faire des miracles. Il ne serait vraiment pas contre pour être honnête, sa connaissance en bannissement étant définitivement plus théorique que pratique. « Did you- » Sa question se perdait, poussé dans un geste protecteur, il se rattrapait in extremis contre le mur, se retournait à temps pour voir l’esprit s’envoler sous la baguette du sorcier. Le silence englobait de nouveau l’appartement, coupé seulement de leur respiration, mais il savait que ce calme était trompeur, l’esprit frappeur s’infestant dans le moindre recoin de leur foyer. « Thanks… Okay, il faut qu’on le bannisse avant qu’il ne s’ennuie de ses jeux et décide de juste nous tuer. » Et ne détruise l’appartement au passage. « Et rallumer cette bûche avant que d’autres ne décident de rejoindre la fête.. T’y as touché d’ailleurs ? » Parce qu’il devait être sûr, avant qu’il n’aille s’attaquer à sa liste de suspect très réduits. Il se retournait vers sa chambre, les méninges s’activant pour gérer cette crise efficacement.  « J- J’arrive pas à me souvenir du sort intégralement. J’ai besoin d’un livre. » Ce qui ne serait pas arrivé s’il n’était pas aussi concentré dans ces cours de nécromancie... Mais les résolutions seraient pour plus tard, il fonçait plutôt directement vers l’étagère tremblante et ne perdait de temps, balançant les livres au chaos qui jonchait déjà le sol jusqu’à qu’il ne s’arrête devant cette couverture familière. Quelques bougies qui traînaient et il ressortait de cette pièce au plus vite, ne manquant pas de jurer de l’absence du familier dont il aurait aimé profiter des conseils. Ses bras se déchargeaient sur la table du salon et il se retournait vers le sorcier, bouche ouverte mais les mots se perdaient. En formulait plutôt de nouveau. « Do you hear that ? » Ca semblait gratter. Frénétiquement. Et… couiner ? Les sourcils froncés, il se concentrait, essayait de trouver la source de ces plaintes pour être mené quelques pas plus loin, jusqu’à la cuisine où son regard s’arrêtait finalement vers le four allumé. « Oh, fuck. » Le furet s’enfuyait à toute vitesse de cette prison brûlante et il repensait à ses précédents mots. Sa grimace se lissait alors qu'il relevait son regard vers son colocataire, inconscient des couteaux de cuisine qui se suspendaient au dessus de leur tête.



    come to me, cover me, hold me. together we'll break these chains of love.
    (mpottez buffy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

murder house - nott  Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
murder house - nott  Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

murder house - nott  G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



murder house - nott  Empty
MessageSujet: Re: murder house - nott    murder house - nott  EmptyDim 17 Mar - 10:44

Affecté par la voix que son colocataire avait prise en tambourinant contre sa porte, il s’acharnait de son côté, sans parvenir à la faire bouger de plus de quelques millimètres – définitivement le faible écart normal. La patience envolée, un nouveau regard balancé par-dessus son épaule lui apprenant que l’esprit frappeur s’était muni d’une autre arme pour l’attaquer, le serpentard préférait user des grands moyens. Tant pis pour les dégâts. La porte rejetée par la puissance du sortilège, il n’attendait pas pour rejoindre Nicholas dans le couloir. La réponse que lui offrit ce dernier ne l’aida pas à se détendre et il pinça les lèvres. « Great, just what I needed. » Les rires d’enfant lui parvenaient, initiant un frisson glacé qui lui parcouru l’échine. Merlin, he hated children. Il avait lu quelque chose à ce propos, à Poudlard – regretta, non pas pour la première fois, de ne pas avoir la bibliothèque de l’école de sorcellerie à portée de main. Hell, même cette folle de Trelawney aurait pu être d’une certaine aide dans une telle situation – quoique, elle se serait sûrement contentée de prédire leur mort violente et brutale quelques secondes avant qu’elle n’ait lieu. Il ne laissa pas son colocataire terminer sa phrase, l’empoignant pour l’éloigner de la menace qui arrivait dans son dos, jetant un sortilège dans la direction de l’ombre qui paru reculer sans qu’il n’en soit tout à fait certain. Il opina gravement, le regard définitivement débarrassé de toute trace de sommeil ou de fatigue. « Non, je suis directement allé dans ma chambre, je n’avais même pas vu que tu avais allumé une bûche. » Et, à vrai dire, il n’avait pas réellement tilté que c’était le soir d’Halloween, l’esprit bien trop embrumé par la fatigue et les paroles échangées au cours des dernières réunions. « Je vais voir si j’ai des livres qui pourraient nous aider sur la question. » Même s’il savait qu’il n’en possédait que trop peu – il en avait emprunté de nombreux, n’avait pas tellement eu l’occasion de remplir ses étagères de livres autour de la magie depuis qu’il était à Neverland. L’appréhension lui nouant l’estomac, il jeta un coup d’œil à sa chambre, l’esprit frappeur semblant avoir disparu et il s’y engouffra pour fouiller rapidement parmi ses livres. Comme il s’y était attendu, aucun ne paraissait faire l’affaire pour leur situation et il retrouva Nicholas, bredouille. Déjà concentré sur les livres que ce dernier laissait tomber sur la table basse du salon, la main tendue pour en attraper un. « Hm? Hear what? » Il releva la tête légèrement, essayant d’ignorer le ricanement de l’un des enfants – dont les pas résonnaient à travers le couloir – avant de déceler les couinements dont parlait Nick. Nott le suivit, n’aperçut que la fourrure légèrement brunie du furet tandis que l’animal fuyait et l’agacement vint peindre ses traits. That’s enough. Il ignora pourtant l’animal qui allait trouver refuge ailleurs, ne pouvait guère le blâmer pour son manque de courage, échangea un regard avec son coloc. Avant d’apercevoir un reflet argenté qui éclaira brièvement le visage de ce dernier. Prêt à remettre cette vague lumière sur la lune avant qu’il ne se rappelle qu’il n’y avait aucune fenêtre qui aurait pu donner à l’astre nocturne la possibilité d’étinceler de cette façon. Doucement, il releva la tête, apercevant les lames pointées dans leur direction comme autant d’épées de Damoclès. « You must be kidding, » soufflait-il comme les couteaux commençaient à trembloter. Ils n’auraient pas le temps de courir. Pas le temps de se jeter sur le côté pour les éviter. Les tremblements s’amplifièrent, certains couteaux perdant déjà de leur altitude. S’ils agissaient trop tôt, c’était foutu – s’ils agissaient trop tard aussi. D’un coup d’œil, il intima à Nick de ne pas broncher, les doigts raffermissant leur prise sur sa baguette. Il se souvint fugacement d’un cours de défense contre les forces du mal en deuxième année, du duel qui l’avait vu s’opposer à l’une des sœurs Patil. Retrouvait le calme dont il avait fait preuve ce jour-là, leva sa baguette à l’instant où les couteaux pleuvaient sur eux. « Protego ! » La barrière invisible survint, empêchant les ustensiles de mener à terme leur mortelle mission et il souffla légèrement. « I seriously hope you have something in one of your book. » Sans laisser l’occasion aux esprits de revenir frapper sans prévenir, il tourna les talons, retournait auprès des livres sur lesquels il se penchait tandis qu’une porte claquait dans l’appartement. Heureusement que les moldus ne voyaient et n’entendaient que ce qui les intéressaient, sans quoi, nombre de leurs voisins seraient déjà à leur porte pour exiger qu’ils cessent ce vacarme. Il s’efforçait d’ignorer les bruits, les pas qui résonnaient à ses oreilles, le regard focus sur les lignes qu’il parcourait. Ne relevait les yeux qu’une brève seconde – temps nécessaire pour qu’il capte le visage qui s’extirpait d’un tableau accroché en face de lui avec un sourire définitivement malsain. « Nicholas? Tell me you can see this? » Il désigna le tableau et la femme qui en sortait lentement du menton, incapable de savoir s’il s’agissait d’un jeu de l’esprit frappeur ou bien d’une nouvelle invité.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicholas Scratch
Nicholas Scratch
administratrice

murder house - nott  YjJ2Z

∞ âge : dix neuf ans
∞ job : étudiant à l'académie des arts invisibles
∞ race : sorcier, membre de l'église de la nuit.
∞ pouvoir : - spell casting
☇ conjuration, necromancy, astral projection, warding
- longevity
∞ camp : neutre
∞ univers : caos

murder house - nott  Tumblr_ppi18aC60T1x20wxqo9_400

∞ messages : 125
∞ avatar : gavin leatherwood
∞ crédit : psychotic bitch (avatar)
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.

murder house - nott  Tumblr_ppostnez4x1xmuy07o5_540

path of night




murder house - nott  Empty
MessageSujet: Re: murder house - nott    murder house - nott  EmptySam 13 Avr - 0:37


murder house
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ne doutant une seconde de la réponse de son colocataire, il pouvait sentir une décharge électrique, remplie de colère, traverser ses veines. Ce n’était qu’une supposition, des doutes mais Nicholas ne pouvait simplement pas s’en écarter… Ca avait ‘Weird Sisters’ wrtiten all over it. La façon dont elles désapprouvaient ce refuge qu’il s’était trouvé parmi les mortels, enviait sans doute en réalité malgré qu’elles ne l’avoueraient jamais le semblant de foyer qu’il se construisait. Et il était bien placé pour savoir à quel point ces fêtes de fin d’année exacerbaient la solitude et l’amertume de ces orphelines. Mais les répercussions seraient pour plus tard, il devait d’abord trouver les ouvrages qu’ils les sortiraient de cette nuit de danger. Enveloppé par l’obscurité, le jeune warlock fouillait rapidement ses étagères tremblantes, bloquant de son mieux les sons parasites avec lesquels l’esprit frappeur le torturait. Il finir par rejoindre le salon, pour laisser tomber ses trouvailles sur la table, très vite rejoint par Theodore dont les recherches ne semblaient avoir été fructueuses. Tant pis. Il devait juste retrouver une de ces pages et saurait ainsi comment expédier cet intrus hors de leur appartement. Mais son attention fut volé par de légers couinements interrompant ses recherches, son visage se tournait pour observer la pièce avant de se reposer sur le brun. « Don’t you- » Le son strident redoublait d’intensité le menant jusqu’au four fumant où était captif le familier de son colocataire. A temps, puisque le furet s’enfuyait à toute vitesse aussitôt libéré, visiblement peu blessé. Une insulte sifflée entre ses lèvres, il maudissait ses rires d’enfants raisonnant entre les murs, ils avaient sans aucun doute, eux, un solstice des plus divertissants. Son regard glissait sur le sorcier aux paroles soufflées et la confusion peinte sur ses traits disparaissaient en découvrant les couteaux flottant au dessus de leurs têtes. « Oh shit. » Il déglutissait difficilement, arrachait sa stupeur des lames tremblotantes pour la poser sur Nott qui lui intimait l’immobilité et il balayait tous ses instincts pour lui faire confiance. Le champ protecteur jaillissait de sa baguette, bloquait les couteaux dans leur descente meurtrière qui retombaient bruyamment au sol. Ne manquerait plus que leur mortels de voisins ne décide d’agir contre ces nuisances et leur nuit serait complète. « Nicely done. » commentait il d’un sourire en coin avant d’opiner fermement et se dirigeait d’un pas rapide vers les livres qu’il avait délaissé. « I have, I’m sure of it, just have to find it. » Ses doigts volaient sur les pages à l’odeur familière, essayait de retrouver une des incantations qu’il connaissait pourtant depuis son accès à la libraire avancée. Et c’était peut être la fatigue, le stress ou son cerveau qui avait grillé après toutes ses retranscriptions de sorts à l’envers mais son esprit ne retrouvait pas ses mots latins qu’il désespérait tant. En serait même venu à accuser une nouvelle fois les weird sisters parce que c’était définitivement pas normal.. et que son égo préférait largement cette réponse. Relevant la tête à son nom, il suivait le regard du brun et ses yeux s’exorbitaient devant la vision dérangeante qu’il découvrait. « Tu parles de la nana qui sort du tableau ? Yeah. Definitely. » La femme s’extirpait du tableau, des mouvements saccadés et pourtant flous de leur rapidité, mais ce sourire malsain ne pouvait être manqué refaisant partir son cœur dans sa chamade endiablée. « Ergo draco maledicte- » Mais la créature l’avait déjà atteint et le projetait contre le mur ou plutôt une commode qui se trouvait sur son passage. Une violente décharge au dos qu’il encaissait d’une plainte et il se relevait confusément, empoignait son colocataire pour se réfugier dans le couloir et en fermait l’accès.  « Vobis non transeat. » L’ornement de la porte s’enflammait quelques secondes, scellant la magie qui contenait cette vile créature. « That’s not our ghost. » rétorquait-il à une question absente, la voix empli d’agacement. Ok, il allait falloir bannir tous ses intrus au plus vite et rallumait cette foutue bûche avant que toutes les errances néfastes ne décident de rejoindre leur foyer. « I found the spell. We'll do it the old fashioned way with candles, salt and thyme. » Des ingrédients de piètre qualités mais qu’il savait efficace, pas le temps de toute façon de courir chez les Spellman ou d’aller renflouer son armoire à herbes, ils feraient avec les moyens du bord. « Any chance you have them in your room ?  ‘Cause she seems pretty angry. » Une bourrasque glaçante – malgré l’absence de toute fenêtre – se propageait dans le couloir et il s’appuyait contre le mur pour s’en écarter aussitôt. Sa main teinté de rouge n'était qu'un fragment du sang coulant le long du couloir. Définitivement cliché cet esprit... et surtout salissant.



    come to me, cover me, hold me. together we'll break these chains of love.
    (mpottez buffy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

murder house - nott  Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
murder house - nott  Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

murder house - nott  G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 murder house - nott  Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



murder house - nott  Empty
MessageSujet: Re: murder house - nott    murder house - nott  EmptyMar 23 Avr - 12:02

Il opinait à peine au compliment de son colocataire, l’attention plutôt portée sur le fait de trouver un sortilège pour chasser les esprits qui étaient venus se loger dans leur appartement. Son regard clair déjà braqué sur l’autre sorcier, il le suivait jusqu’à la table où s’étaient échoués les livres rapportés. Et même s’il avait conscience que Nicholas savait bien mieux que lui ce qu’il leur fallait trouver, il ne restait pas en reste et attrapait un ouvrage au hasard pour le parcourir brièvement. Et s’il était en mesure de reconnaître quelques mots latins, il ne pouvait s’empêcher, une nouvelle fois, de noter toutes les différences entre les sortilèges de son colocataire et ceux qu’il avait appris à Poudlard. Ne trouvant rien, il relevait la tête, apercevait un mouvement inhabituel et demandait confirmation auprès du sorcier – peut-être que ce n’était qu’une illusion, peut-être que c’était lié au stress et à la soirée de l’horreur qu’ils semblaient vivre mais les mots prononcés par Nicholas ne furent pas pour confirmer cette hypothèse. Et comme la femme sortit d’une autre dimension, sans doute même d’un autre siècle, tendait la main avec son sourire malfaisant, Theodore effectuait un pas en arrière, essayant de réfléchir à un sortilège pouvant l’empêcher de terminer son introduction dans le salon. La voix de Nicholas s’éleva mais il ne fut pas assez rapide et le serpentard ne put que se lever pour éviter d’être entraîné dans le même mouvement que son colocataire. Ignorant le tableau vivant l’espace d’une seconde, il alla rejoindre le sorcier, la baguette déjà dans la main, prêt à s’en servir pour peu qu’une idée lui traverserait l’esprit – il n’en eut pas besoin, Scratch l’entraînant dans le couloir. « You do realise we’re in the hall and to get salt and thyme, we’ll need to go to the kitchen? » D’un geste de la main, il désignait l’espace où les casseroles et les couteaux continuaient de vadrouiller comme une petite armée à l’affût d’une cible à viser. Il savait bien qu’il n’avait pas été envoyé à gryffondor pour une raison – mais il doutât que même Potter puisse avoir le courage de se lancer dans une telle embuscade. Être courageux ne servait à rien si on se montrait reckless et stupide en voulant jouer les héros. Il tournait la tête un instant, marquant une hésitation. « I know I have candles but I’m pretty sure that’s it. » A moins que Peyton n’ait abandonné quelques grains de sel la dernière fois qu’elle est venue, ce dont il doute véritablement. Le vent se propageant à leur encontre, il plissa les yeux pour remonter le couloir, les dents serrées pour ne pas laisser le froid s’insinuer entre ses vêtements jusqu’à ce qu’il parvienne, non sans un soulagement visible, dans sa chambre. « Watch our guest, » lança-t-il à l’intention de Nicholas, un œil dirigé vers la commode où il savait qu’il gardait quelques équipements de magie. Il n’avait pas particulièrement envie de se faire de nouveau agresser par un être qu’il ne pouvait voir. Il ouvrait le tiroir, plongeait la main pour attraper une première bougie lorsqu’une force qu’il identifia comme étant leur ami fantôme referma brusquement le tiroir, lui coinçant les doigts par l’occasion. « He’s here ! » informait-il le sorcier avant de réussir à dégager ses doigts rougis et douloureux. Holy Merlin, ça faisait un mal de sombral. S’efforçant d’ignorer l’impression que sa main entière avait été sectionnée, il tentait de repousser l’esprit frappeur mais ce dernier s’était déjà éloigné. Un regard vers Nicholas et il ouvrait de nouveau le tiroir lentement, attrapa autant de bougies qu’il le pouvait en une seule. « I’ll check if I got some thyme. » Il se frotta l’oreille avant de passer un coup d’œil dans le tiroir laissé ouvert, n’osant pas aventurer une nouvelle fois sa main de peur de voir la deuxième dans un aussi piteux état que sa camarade mais la réponse, il l’eut rapidement. « I’m afraid we’ll need to go to the kitchen. » A peine avait-il terminé qu’il se sentir être repoussé avec force et il s’écroula sur le sol, la tête heurta ce dernier plus violemment qu’il ne l’aurait espéré, l’étourdissant une seconde. Il se relevait lentement, les bougies maintenant éparpillées sur le sol tout autour. De sa bonne main, il essayait de les récupérer, entraînait Nicholas hors de la chambre pour se réfugier dans la cuisine. « Ok, tu t’occupes de tout préparer, je vais essayer de… I don’t know, les garder occupé en attendant. Tu m’appelles si t’as besoin ? » La question n’en était pas réellement une et déjà, Nott se postait à l’entrée séparant la cuisine du couloir pour surveiller. Les rires glaçants continuaient de résonner, lui paraissant plus proche que jusqu’à présent et un frisson le traversa.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



murder house - nott  Empty
MessageSujet: Re: murder house - nott    murder house - nott  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
murder house - nott
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Little House on the Prairie [FB 1623]
» Wammy's House
» ⊰ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house
» [Murder] Dieu est mort ! - Chez Octavio - 19h-epsilon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Heatherfield :: Bon Temps-
Sauter vers: