Clark Kent
dc comics

lire le pré-lien
Charmed Ones
charmed

lire le pré-lien
Mazikeen
lucifer

lire le pré-lien
Hay Lin
w.i.t.c.h.

lire le pré-lien



 

Partagez | 
 

 murder house - nott

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicholas Scratch
Nicholas Scratch
administratrice



∞ job : étudiant à l'académie des arts invisibles
∞ race : warlock
∞ camp : neutre
∞ univers : caos

∞ messages : 54
∞ avatar : gavin leatherwood
∞ crédit : psychotic bitch (avatar)
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.



church of night.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: murder house - nott    Dim 30 Déc - 0:42


murder house
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Pour la première fois de sa jeune vie de sorcier, Nicholas ne passait ces célébrations de fin d’années dans les terres non sacrées. Son chez soi, si on pouvait l’appeler comme ça. Parce qu’il n’y avait aucune nostalgie, que cet appartement dissimulé entre ceux de mortels était l’endroit le plus tranquille et satisfaisant qu’il n’avait jamais connu. Il pouvait laisser de côté toutes les traditions superflus, suivis religieusement par sa fanatique de famille et se contentaient plutôt de celles réellement nécessaires. Un pentagramme dissimulé dans une sobre couronne ornant la porte d’entrée - passerait sans aucun doute pour une décoration de Noël classique aux yeux naïfs des mortels - quelques bougies, un peu de houx... Des protections nécessaires pour la plus longue nuit de l’année où le voile entre les deux mondes était à son plus mince. Sans oublier, la bûche de Yule de loin la plus cruciale. Devait brûler sans interruption jusqu’à l’aube, empêchant ainsi de funestes créatures de pénétrer par leur cheminée. Il ne manquait plus que la bénédiction du solstice qu’il récitait une fois, avant de pouvoir - enfin - retourner à ses affaires. Puisse la bûche brûler, puisse la roue tourner, puisse le mal être repoussé, puisse le soleil retourner…

Dans sa chambre seulement éclairé de sa faible lampe, le sorcier était toujours en train de s’acharner sur les devoirs assignés par un de ces professeurs. Un tas de sorts à l’envers à déchiffrer et retranscrire qui allaient encore lui prendre des heures. Rébarbatif, abrutissant, ce n’était du travail qu’il appréciait. Aurait préféré profiter de ces vacances pour s’enfouir davantage dans ses sortilèges de nécromancie ou autres notes de Spellman qu’il avait soigneusement récupéré. Qu’il ne pouvait examiner qu’en dehors de l’académie où il serait expédié plus vite que l’éclair s’ils les trouvaient en sa possession. Une mine défaitiste sur ses traits, il ajustait le miroir contre son livre, une ombre menaçante captant immédiatement son regard. Qu’il ne finissait de détailler pour immédiatement la confronter. Mais… Rien. La pièce vide, tout à fait normal. You definetly spent too much time on that shit. Ses mains allaient frotter ses paupières lourdes, son rythme cardiaque déjà de retour à son normal. Il finissait cette page et au lit, avant que son imagination ne décide de réellement vriller. Inconscient de la silhouette translucide qui s’était de nouveau dressé derrière lui, il continuait sa phrase, sentait finalement cette esquisse sur sa nuque... Ce souffle de mort. Il se retournait abruptement, tombait de sa chaise devant la proximité de cet être incorporel qui brandissait pourtant un couteau. « Carnis et ossa excede. » Ses mains croisées, la silhouette s’évaporait instantanément sous ces mots. Ne lui offrant que quelques courtes secondes d’accalmie avant que tous les objets de la pièce ne se mettent à trembler frénétiquement. Définitivement pas son imagination. Il sortait sans attendre une autre de ses manifestations, courrait jusqu’au salon pour découvrir la bûche de Yule éteinte. « Unholy shit. » Ce n’était pas bon. Même carrément la merde. Parce qu’il avait aucune idée de ce qui avait pu pénétrer dans leur appartement, ni à quel point il serait difficile de s’en débarrasser. Ne pouvait qu’espérer un esprit farceur isolé et non de démons plus puissants. « Nott ! » Qu’il criait finalement, espérait que sa gorge n’ait pas déjà été tranchée dans son sommeil. « Nott ? » Il tambourinait à sa porte, s’acharnait sur cette serrure visiblement verrouillée, sous les rires d’enfants qui résonnaient dans le couloir. Little bastard.



Revenir en haut Aller en bas
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice



∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
- being annoyed most of the time (mostly because of muggles)
- spelling and basic witchcraft
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books



∞ messages : 344
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/BALACLAVA, crack/muggle ♥
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

solitary boy


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: murder house - nott    Lun 14 Jan - 13:07

La journée avait été éreintante comme seuls les moldus savaient les faire – une succession de réunions toutes plus inutiles les unes que les autres, pour, au final, aboutir à leur point de départ. Nott, retrouvant le confort de son large appartement, n’avait pas traîné pour s’enfermer dans sa chambre, saluant à peine son nouveau colocataire et s’écrouler sur son lit. Il n’y avait vraiment que les moldus pour faire traîner une foutue réunion à propos des normes d’accessibilités jusqu’à vingt-et-une heure. Le visage enfoui dans son oreiller, il avait pesté entre ses dents contre leur inaptitude gigantesque, avait maudit Merlin de l’avoir envoyé dans ce lieu terrible et malheureux avant d’inspirer profondément et de se retourner sur son matelas, les yeux ouverts rivés sur le plafond. Malgré tout, il aimait le boulot et les gymnastiques mentales que ça l’obligeait à faire pour trouver des solutions qui conviendraient à tout le monde – et la Maire paraissait apprécier ses idées. Non pas qu’il en ait quelque chose à faire, de l’approbation d’une moldue, mais tout de même, c’était agréable. Les rideaux écartés laissaient passer les rayons de la lune et éclairait sa chambre, donnant une vue sidérante sur les ombres et reflets qui apparaissaient tour à tour sur le plafond devenu gris par la semi-obscurité. Ce fut sur leur danse macabre qu’il ferma les yeux, se laissant doucement emporter par l’épuisement et le sommeil, entraîné par les bras d’un Morphée possessif.

Un cri, des coups tambourinés. Entre sommeil et éveil, Nott nageait encore dans les eaux de son rêve, l’un de ceux qui n’avaient ni queue ni tête mais où l’ombre de sa mère paraissait flotter comme un esprit qui chercherait à le protéger. Jusqu’à ce qu’une tête de lion ne décide de s’en prendre à lui, l’arrachant définitivement du monde des songes tandis qu’il ouvrait brusquement les yeux, à temps pour apercevoir quelque chose être brandit au-dessus de sa tête et se diriger en direction de son visage. Mû par l’instinct, il roula sur le côté, manqua de s’écrouler sur le sol de ce fait et se releva rapidement, l’esprit encore embrouillé par sa trop courte nuit. « Nicholas ? » Son colocataire semblait s’en prendre à sa porte de chambre et il jeta un coup d’œil par-dessus son épaule avant de s’apercevoir que le coutelas ayant jadis appartenu à son père revenait à la charge, prêt à l’embrocher. Il plongea en avant, se releva le plus vite qu’il le put, attrapa sa baguette et, donnant un vigoureux coup dans l’air, parvint à envoyer valser l’arme. La silhouette de l’esprit frappeur s’afficha une poignée de secondes grâce à la lune qui baignait toujours la pièce de sa douce lumière et Nott se précipita vers la porte, essayant de baisser la poignée dans succès. Il fronça les sourcils parce qu’il savait qu’il ne l’avait pas verrouillé – il ne la verrouillait pour ainsi dire quasiment jamais. L’esprit frappeur avait déjà trouvé une autre arme – plusieurs autres, en réalité – et lui jetait l’ensemble de sa collection de livre épais. Il en évitait certains, en réceptionnait d’autre dans son dos ou son épaule avant qu’il ne perde toute patience. « Nicholas, éloigne-toi de la porte ! » ordonna-t-il en levant sa baguette. « Expulso ! » La porte s’arracha aussitôt de ses gonds, explosant soudainement, libérant ainsi le passage vers le couloir. « Qu’est-ce qu’il se passe ? » Il avait rejoint son colocataire en quelques pas, notant aussi les rires macabres d’enfants qui semblaient rebondir sur les murs de leur appartement. Sauf qu’il n’y avait pas d’enfants, il en était à peu près certain. Apercevant une ombre surgir tout à coup derrière Nicholas, il attrapa ce dernier pour le forcer à se pousser, lançant un sortilège en direction de la silhouette sombre pour l’occuper quelques minutes.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
 
murder house - nott
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murder Party "Apothéose"
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Little House on the Prairie [FB 1623]
» Inscription à la partie 83 Express - Dr House
» Wammy's House

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Heatherfield :: Bon Temps-
Sauter vers: