Clark Kent
dc comics

lire le pré-lien
Charmed Ones
charmed

lire le pré-lien
Mazikeen
lucifer

lire le pré-lien
Hay Lin
w.i.t.c.h.

lire le pré-lien



 

Partagez | 
 

 we had no fear ☇ quill

Aller en bas 
AuteurMessage
Hassan Zweig
Hassan Zweig
administratrice



∞ âge : thirty-nine and terrified to be forty very soon
∞ job : he used to be a pilot for the egyptian army, then he joined the atlantis expedition; now he's looking for a job to do.
∞ race : human
∞ pouvoir : - very talented when it comes to make a thing fly
- writes poems when he gets the time to do so and read poetry with a very charming voice
- master of sarcasm

∞ camp : he fought against the wraith and the goa'uld so it probably makes him a good guy, right?
∞ univers : stargate atlantis (inventé)



∞ messages : 269
∞ avatar : oscar isaac, the only prince
∞ crédit : av/hemera
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

the man in a cave


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: we had no fear ☇ quill   Mer 29 Aoû - 22:21


- - - x - - -
now those days are over and we're all ghosts


Il suit les informations avec attention, Hassan. Il s’intéresse aux petits faits divers de Neverland parce qu’il n’a rien d’autres à faire de ses journées. Toujours pas de job en vue pour lui – non pas qu’il ait envie de se relancer dans une activité, en réalité, il ne se sent toujours pas prêt à affronter les autres et encore moins à devoir faire la causette pour combler des silences fades – alors il s’occupe comme il peut. Internet est une mine d’or, pour ça et c’est dessus qu’il passe ses journées – il a appris à faire un fondant au chocolat divin grâce à ce blog de cuisine exceptionnel. D’ordinaire, il n’y a rien de vraiment intéressant. Neverland, ce n’est pas une grande ville où il y a énormément d’activités, en dehors de l’ouverture d’un foutu centre commercial. Et de l’apparition saugrenue de ce nouveau quartier – Hassan n’y  pas encore mis les pieds, il est mal côté sur internet et Hassan, il a déjà été pris en chasse par des démons, il n’a pas vraiment envie de se faire poignarder par quelques fous du bas quartier encore en plus. Quoiqu’il pourra toujours compter sur la mini-sorcière pour venir lui sauver les miches vu qu’elle peut savoir ce qui va lui arriver – un truc qu’il ne comprend toujours pas malgré les heures de recherches qu’il a passé sur les sorcières et les cristaux magiques anti-démons. Il s’apprête à lâcher l’affaire, à cesser de scroller sur la page d’information du journal de la ville quand il est attiré par un mot qu’il connaît bien. Ses sourcils se froncent et il clique sur le lien qui dirige vers l’article. Un vaisseau se serait crashé dans la forêt en bordure du quartier de Gotham. Il a l’instinct qui se réveille, les entrailles qui se serrent. L’idée que ça puisse être ses anciens ennemis lui traverse l’esprit, fait remonter une vieille rancune, une vieille rancœur, une haine infinie. La peur au ventre, la rage au ventre, Hassan, il ne fait que survoler les lignes. Il n’y a pas grand-chose, parce que personne n’a vraiment osé s’y aventurer encore, même si l’événement semble durer de plusieurs semaines déjà. Par ici, personne n’est curieux. Par ici, personne ne connaît le fléau représenté par les Wraiths. Il hésite une seconde avant de s’enfuir de son appartement. Si c’est les Wraiths, il ne peut pas prendre le risque qu’ils s’infiltrent. Si ce sont eux, il ne peut pas prendre le risque de les laisser vadrouiller en ville. Si ce sont eux, il doit surtout venger Tess. L’esprit embrumé par son envie de cogner, son envie d’agir pour se faire pardonner son manque d’agissement le jour J.

La nuit tombe quand il s’enfonce dans la forêt, armé d’une lampe torche, à la recherche d’une silhouette qui lui serait familière. Mais quand il aperçoit ce qui paraît être les contours d’un engin spatial, ça n’a rien à voir avec ce qui lui est resté en tête. Il se fige, regarde les alentours, analyse les traces de pas. Mais rien n’indique qu’il y a un Wraith dans le coin et, de toute façon, il ne voit pas comment un suceur de l’espace aurait pu mettre la main sur un tel vaisseau. Il s’en approche, sans réfléchir au danger potentiel parce que pour lui, maintenant que la présence d’un Wraith est écartée, il ne craint plus rien. L’entrée est ouverte et il ne lui faut pas longtemps pour y passer la tête avant d’entrer complètement et de s’engouffrer dans les entrailles de l’engin. Il doit faire la taille de deux ou trois jumpers et n’a clairement pas un design d’une espèce qu’il connaît. Il s’imagine sans doute avoir découvert quelque chose – un truc sensationnel, comme une nouvelle espèce avec qui il entrerait en contact le premier même s’il n’est pas vraiment doué pour les discussions diplomatiques. Il s’approche d’une console proche quand il y a un bruit provenant de son dos. Réflexe militaire, Hassan s’empare de ce qu’il trouve et qui peut ressembler, même vaguement, à une arme avant de faire volte-face. L’extraterrestre est humanoïde à première vue, reste plus qu’à espérer qu’il comprenne l’anglais, maintenant. « Je ne vous aucun mal. » La phrase conseillée par le Colonel Sheppard pour une situation pareille. Hassan, il ignore si ce sera vraiment efficace, surtout avec son morceau de métal – ou s’il ne sait pas quoi en réalité – brandit comme une batte de baseball. Il plisse les yeux. « Vous me comprenez quand je vous parle ? » Une autre question conseillée par Sheppard – mais celle-ci, elle lui paraît idiote. Si l’alien ne comprend pas, il ne risque pas de répondre.



- G H O S T -
never heard of birdwoman before


messagerie pati




Revenir en haut Aller en bas
Peter Quill

Star-Lord, man. Legendary outlaw.

∞ âge : 37 ans
∞ job : Gardien de la Galaxie
∞ race : Moitié Humain, moitié Céleste
∞ pouvoir : N'a plus accès à ses pouvoirs depuis qu'il a tué Ego
∞ camp : Bien
∞ univers : Les Gardiens de la Galaxie



∞ messages : 35
∞ avatar : Chris Pratt ♥
∞ crédit : Tumblr (Gifs) Bazzart (Avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde


I do whatever it takes
'Cause I love how it feels when I break the chains
You take me to the top I'm ready for
Whatever it takes
'Cause I love the adrenaline in my veins
I do what it takes


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we had no fear ☇ quill   Lun 10 Sep - 17:17



we had no fear
Feat. Hassan Zweig

Remettre le vaisseau en état de marche et retrouver mes amis, ma famille. C'était mes deux priorités absolues depuis que je m'étais crashé dans cette ville. Une ville plus qu'étrange d'ailleurs, puisqu'un quartier est soudainement sorti de nulle part mais là n'est pas le problème. Le problème c'est que mon vaisseau est désormais totalement réparé, j'y avais veillé. Et depuis quelques jours déjà. Pourtant, ce dernier refuse toujours de décoller. Ce qui n'a absolument aucun sens, il devrait pouvoir voler, me ramener dans l'espace où je pourrais chercher les autres. Bien que je n'aie aucune idée sur l'endroit où ils peuvent bien être.

C'était tout aussi incompréhensible que ce maudit vaisseau qui refuse de décoller. Nous étions tous ensemble et voilà que soudainement je m'étais retrouvé seul dans l'appareil alors que celui-ci piquait du nez à toute vitesse vers le sol. J'avais dû me débrouiller seul pour faire en sorte qu'il ne s'écrase pas sur la ville, j'avais réussi de justesse à le faire atterrir de force en pleine forêt, où j'espérais n'avoir pas fait trop de dégâts, hormis les arbres. Tout le monde aurait dû être réveillé vu le nombre d'alarmes qui se sont mises à sonner en même temps. Et après avoir fait le tour du vaisseau, j'ai bien dû affronter l'idée que j'étais bien seul. Gamora, Groot, Rocket, Drax, Mantis, envolés, disparus.

Ce n'est pas faute d'avoir cherché, avoir même agressé un pauvre type qui passait par là par hasard, en pensant qu'il était fautif de leur disparition. Aucune trace d'aucun d'entre eux. Comment quelqu'un peut soudainement disparaitre sans laisser aucune trace ? C'est n'importe quoi ! L'adaptation à cette situation improbable était difficile, mais je n'avais pas vraiment d'autre choix. Et bien qu'au début j'avais continué de vivre dans le vaisseau, j'ai fini par jouer les colocataires avec cette fille sympa, qui a bon goût en musique et en jeux vidéos, Alex. Je revenais tout de même au vaisseau tous les jours, dans l'espoir d'y trouver quelqu'un que je connaissais.

C'est ce que j'ai fait aujourd'hui encore, essayant toujours de trouver d'où venait le problème qui m'empêchait de partir, alors que tout semblait parfaitement remis en état de marche. J'ai entendu du bruit, alors je me suis arrêté et je suis allé voir, une partie de moi espérait que c'était Gamora, qu'elle m'avait retrouvé. Difficile de ne pas être un peu déçu en arrivant près des commandes et en voyant que non, il ne s'agit ni de Gamora ni de quelqu'un que je connaisse.  Tu as fait volte-face en m'entendant arriver, attrapant au passage le premier objet qui te tombais sous la main comme arme de fortune. Tu prenais la parole avant moi, disant que tu ne voulais aucun mal, avant de finalement me demander si je comprends ce que tu dis. ça ouais, je comprends. Par contre ce que tu fais ici, là, il va falloir m'expliquer.

"Ouais, je comprends. Sauf que vous, le concept de propriété vous comprenez pas visiblement."

On ne peut pas dire que c'était très poli, d'entrer chez les gens comme ça. C'est pas même carrément illégal d'ailleurs ? ça fait longtemps que je ne suis pas venu sur Terre mais il me semble que si.

"Qu'est ce que vous faites ici ? Et posez moi ça. On peut se battre, si vous voulez, mais pas dans le vaisseau. Je viens de le réparé j'aimerais autant ne pas avoir à recommencer."
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Hassan Zweig
Hassan Zweig
administratrice



∞ âge : thirty-nine and terrified to be forty very soon
∞ job : he used to be a pilot for the egyptian army, then he joined the atlantis expedition; now he's looking for a job to do.
∞ race : human
∞ pouvoir : - very talented when it comes to make a thing fly
- writes poems when he gets the time to do so and read poetry with a very charming voice
- master of sarcasm

∞ camp : he fought against the wraith and the goa'uld so it probably makes him a good guy, right?
∞ univers : stargate atlantis (inventé)



∞ messages : 269
∞ avatar : oscar isaac, the only prince
∞ crédit : av/hemera
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

the man in a cave


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we had no fear ☇ quill   Mar 9 Oct - 16:14

Les yeux d’Hassan s’écarquillent sous la surprise. Il devrait pourtant s’y attendre – si les aliens d’une autre galaxie étaient en mesure de parler l’anglais avec facilité, forcément que ceux qui viennent squatter Neverland doivent aussi parler la langue. Ou alors, ils seraient vraiment crétins d’être venus sur Terre. Les terriens sont quand même vachement connus pour pas aimer apprendre de nouvelles langues, la planète ne serait donc pas celle que Hassan conseillerait comme lieu d’invasion pour les extraterrestres. Il ouvre la bouche, l’égyptien, sans parvenir à en faire sortir le moindre son. Il aurait imaginé que le contact aurait été différent. D’habitude, ils ont le droit aux offrandes de nourriture et à pas mal d’alcool – un accueil qui lui convient bien, à l’ancien pilote. Là, tout de suite, il accepterait volontiers un verre, ou bien une bouteille. De quoi nouer un vrai lien avec une autre espèce, même si elle aussi physiquement ressemblante que les athosiens. Ou les Genii. Ou les trois quarts des espèces qu’il a croisé dans Pégase, en réalité. « Pardon ? » Ses yeux papillonnent avant qu’il ne baisse les yeux sur son arme ridicule et qu’il n’obtempère. Il a l’impression que les choses lui échappent. Qu’il a raté un épisode, une étape ou bien un train. Il n’arrive pas à comprendre, pas à suivre non plus. Il se passe une main sur le visage, se masse les temps, les paupières closes. « Attendez une petite seconde, ok ? » Faut qu’il réfléchisse, qu’il remette de l’ordre dans ses idées. « Ce vaisseau est à vous ? Vous venez de le réparer ? Mais bordel, pourquoi vous avez garé votre foutu vaisseau dans une putain de forêt ? » Y a plus discret. Ou il aurait moins pu mettre un mode camouflage ou invisibilité, plutôt que de le laisser au grand jour, à la vue et au su de tous. Mais bon, ce n’est que son opinion à lui. « J’ai pas envie de me battre. Sauf si vous m’attaquez. Ou que vous êtes un Wraith déguisé, mais ils ont des dents vachement plus dégueulasses que les vôtres alors je présume que vous en êtes pas un. » Il se frotte la nuque, avant de jeter un regard circulaire à l’engin. « Chouette bébé. Vous l’alimentez avec quoi ? » Parce qu’Hassan, il ne se voit pas causer de la pluie et du beau temps avec le propriétaire du vaisseau – même si visiblement ledit proprio ne veut pas vraiment de lui dans sa maison spatiale. Pas qu’Hassan en ait quelque chose à faire, il a la curiosité titillée, lui. Il veut en savoir plus sur l’engin capable de voler. « Je suis venue en visite. Nouveau voisin, tout ça. » Il a un sourire un peu amer, pas mal ironique aussi. Après l’accueil qu’il a reçu, il n’est plus vraiment à ça près. « C’est pas tous les jours qu’on lit dans le journal qu’un vaisseau vient de s’écraser à côté de chez nous. Dommage que vous ayez pas tué la vilaine sorcière au passage, Dorothy. » Mais à Neverland, il lui semble qu’il y a trop de vilaines sorcières à écraser pour qu’un seul vaisseau soit suffisant.



- G H O S T -
never heard of birdwoman before


messagerie pati




Revenir en haut Aller en bas
Peter Quill

Star-Lord, man. Legendary outlaw.

∞ âge : 37 ans
∞ job : Gardien de la Galaxie
∞ race : Moitié Humain, moitié Céleste
∞ pouvoir : N'a plus accès à ses pouvoirs depuis qu'il a tué Ego
∞ camp : Bien
∞ univers : Les Gardiens de la Galaxie



∞ messages : 35
∞ avatar : Chris Pratt ♥
∞ crédit : Tumblr (Gifs) Bazzart (Avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde


I do whatever it takes
'Cause I love how it feels when I break the chains
You take me to the top I'm ready for
Whatever it takes
'Cause I love the adrenaline in my veins
I do what it takes


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we had no fear ☇ quill   Mar 20 Nov - 20:04



we had no fear
Feat. Hassan Zweig

Tu semblais presque encore plus surpris de me voir répondre que d'avoir trouvé mon vaisseau écrasé dans la forêt. Probablement que tu ne t'attendais pas à ce que je parle Anglais, mon apparence humaine n'a pas suffit à te mettre la puce à l'oreille il faut croire. Heureusement que je parle Anglais, puisque je suis né sur Terre ! Avant d'être kidnappé par un groupe de Ravageurs qui m'ont gentiment emmené faire un tour dans l'espace pour ne jamais me ramener chez moi et qui menaçaient de me bouffer. Ouais, ils m'avaient terrorisé toute mon enfance avec ça ! Une blague, sauf que je ne savais pas moi que c'était une blague à l'époque.

Une fois la surprise passée tu as repris la parole, me demandant d'attendre une petite seconde. Pendant que visiblement tu réfléchissais à la situation. Demandant ensuite si le vaisseau m'appartiens, ajoutant que je venais de le réparer. Puis me demandant pourquoi je l'avais garé dans la forêt. Question un peu étrange. Où aurais-je dû le mettre ? Le laisser s'écraser en pleine ville ? Pas sûr que les habitants auraient appréciés, quoique ils pourraient pas désapprouver s'ils sont morts...

"Bien vu Sherlock. C'est mon vaisseau et oui je l'ai réparé, c'est ce que je viens de dire." Je fronce les sourcils. "C'était soit m'écraser en forêt soit en pleine ville. Je suis presque sûr que se prendre des arbres ça fait moins de dégâts que de se prendre des buldings." Puis j'ajoutais. "Et ça fait moins de victimes innocentes écrasées au passage aussi."

Je te demandais alors de poser ce que tu tenais dans la main. Puisque de toute façon ce n'était pas avec ça que tu ferais beaucoup de dégâts. Ce n'est qu'un bout d'une arme que Rocket a démonté. En gros, totalement inutile sans les autres morceaux. Tu me disais n'avoir aucune envie de te battre, sauf si je t'attaque. Avant de me soupçonner d'être un Wraith, alors que je ne sais pas ce que c'est, puis réalisant que vu mes dents moins dégueulasses -pour reprendre tes propos- que je n'en suis pas un. Et voilà que tu me demandais comment j'alimentais mon Milano.

"Vous m'expliquez ce que vous venez faire ici et je ne vous attaquerais pas. Comme je l'ai dit, j'ai pas très envie de devoir tout réparer à nouveau." Je marquais une pause pour ensuite répondre à ta question. "Je crois que ce serait trop long à expliquer alors je vais juste dire que c'est 100% bio, si jamais c'est ça qui vous inquiète."

Tu m'expliquais alors que tu es venu en visite, blaguant probablement en parlant de nouveau voisin. Normalement les voisins qui rendent visitent frappent avant d'entrer, mieux encore, ils attendent sagement à la porte qu'on vienne leur ouvrir. Enfin, sauf si les Terriens sont devenus impolis et rentrent chez les autres comme dans un moulin. Tu ajoutais que c'est pas tous les jours qu'on lit dans le journal qu'un vaisseau vient de s'écraser à côté de chez soi, ajoutant encore que c'était dommage que je n'ai pas tué une méchante sorcière au passage.

"Je prends note pour la prochaine fois, que je dois essayer de viser les méchantes sorcières en m'écrasant." Je lâchais un bref rire amusé. "Le journal a vraiment publier un article pour parler de mon crash ?" ça, ce serait moins drôle pour le coup.
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Hassan Zweig
Hassan Zweig
administratrice



∞ âge : thirty-nine and terrified to be forty very soon
∞ job : he used to be a pilot for the egyptian army, then he joined the atlantis expedition; now he's looking for a job to do.
∞ race : human
∞ pouvoir : - very talented when it comes to make a thing fly
- writes poems when he gets the time to do so and read poetry with a very charming voice
- master of sarcasm

∞ camp : he fought against the wraith and the goa'uld so it probably makes him a good guy, right?
∞ univers : stargate atlantis (inventé)



∞ messages : 269
∞ avatar : oscar isaac, the only prince
∞ crédit : av/hemera
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

the man in a cave


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we had no fear ☇ quill   Lun 3 Déc - 17:30

Hassan tique au surnom – Sherlock ? What the hell ? Ses sourcils se froncent alors qu’il a l’impression d’être encore plus perdu qu’avant. Donc l’alien connaît Sherlock Holmes ; il peut donc assumer qu’il connaît d’autres références terriennes. Peut-être que ça fait plusieurs années qu’il est ici, à l’instar de Teal’c et Ronon et Teyla – reste maintenant à déterminer si c’est en mode espionnage méchant ou plutôt un gentil allié sans planète où se réfugier. La question viendra pour plus tard, l’égyptien se dit. Parce qu’il est déjà bien trop intéressé par le vaisseau pour avoir un vrai sens de priorités. Mais, quand même, un alien qui cause anglais avec un accent américain et qui connaît Sherlock Holmes, c’est pas banal. Surtout parce que, si on demande l’avis à Hassan, y a mieux comme référence que le détective britannique. « Oh, sinon y avait la plage, en fait. Mais c’est vrai que le sable est vite agaçant à nettoyer. » Il a l’impression que la conversation est vraiment décousue, mine de rien. Pas faute d’essayer de suivre, pourtant. « Et, hm… Il vous est arrivé quoi pour que vous vous crashiez ? » Peut-être qu’il lui est rien arrivé du tout et qu’il est juste un mauvais pilote – une option qu’Hassan garde en tête, parce qu’il sait que quatre-vingt pour cent des crash de vaisseaux sont du à un mauvais pilotage plutôt qu’une attaque quelconque. Yup, ses années sur Atlantis lui ont appris les statistiques. « Et puis moins de dégâts… Vous pensez pas vraiment à la déforestation, vous. Bravo l’écolo. » Non pas qu’il ait un intérêt quelconque pour l’écologie ni la moindre empathie pour la forêt, en réalité. Mais l’autre marque un point quand il mentionne les innocents. C’est vrai qu’écraser des civils, ça ne fait jamais une très bonne impression. Hassan demande à l’autre de se répéter avant de s’apercevoir que l’arme qu’il tient dans la main – tout ce qu’il y a de plus innocent – est sans doute ce dont il est mention. Il reste un peu suspicieux mais l’arme est déposée après une longue hésitation et il hausse les épaules. « Y a un garage pas loin pour récupérer des pièces mécaniques au besoin, » qu’il lâche finalement. C’est pas exactement pareil, mais ça peut toujours dépanner. C’est ce qu’il aime se dire, en tout cas. « Nope, je m’en fou du bio. Tant que ça va vite et que ça se manie bien, c’est tout ce qui m’intéresse. Et puis, j’ai tout le temps du monde devant moi pour les explications. » Il relève le regard dans sa direction, un sourcil arqué pour reprendre sa question posée. Tant pis, sa curiosité ne sera pas assouvie. Pas tout de suite, du moins. Il croise les bras en regardant les parois de l’engin, regrette qu’ils soient coincés dans un foutu dôme – il aurait bien fait un tour pour voir ce que ce bijou a dans le ventre. Il se contentera de la parole de l’autre alien, tant pis. « Pas réellement. C’était à la une sur un blog sur internet. Si vous avez peur d’être harcelé, je pense que tout le monde le prend pour un illuminé. Et puis, c’est pas le truc le plus loufoque de cette ville. » Pas pour lui. Les vaisseaux, les aliens, les voyages temporels, c’est devenu normal pour lui – hell, même les sorcières et les cailloux qui protègent des démons c’est devenu normal pour lui. Il se détourne pour s’approcher d’une console sur laquelle il se penche et qu’il observe, les lèvres pincées. « Et, hm, vous venez d’où, du coup ? Parce que vous parlez super bien anglais, je dois dire. Vous avez un système de traduction instantanée ou… Comment ça marche ? » Ou alors il s’est amélioré en langage des Anciens mais ça, ce serait étonnant. Après tout, ça fait depuis son retour de Pégase qu’il ne l’a pas pratiqué – et même avant, il n’avait jamais cherché à l’apprendre correctement. « Je m’appelle Hassan, au fait. » Il a tourné la tête dans la direction du propriétaire des lieux, un fin sourire sur les lèvres, déjà prêt à reporter son attention sur le vaisseau.



- G H O S T -
never heard of birdwoman before


messagerie pati




Revenir en haut Aller en bas
Peter Quill

Star-Lord, man. Legendary outlaw.

∞ âge : 37 ans
∞ job : Gardien de la Galaxie
∞ race : Moitié Humain, moitié Céleste
∞ pouvoir : N'a plus accès à ses pouvoirs depuis qu'il a tué Ego
∞ camp : Bien
∞ univers : Les Gardiens de la Galaxie



∞ messages : 35
∞ avatar : Chris Pratt ♥
∞ crédit : Tumblr (Gifs) Bazzart (Avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde


I do whatever it takes
'Cause I love how it feels when I break the chains
You take me to the top I'm ready for
Whatever it takes
'Cause I love the adrenaline in my veins
I do what it takes


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we had no fear ☇ quill   Jeu 10 Jan - 21:20



we had no fear
Feat. Hassan Zweig

Je comprends rapidement, au vu de ta réaction, que tu es surpris que je connaisse Sherlock. Oh, tu n'as peut-être pas encore compris que je suis humain moi aussi ! Je ne vais rien dire pour te contredire, pour l'instant, tant que tu ne me poses pas de question. Pourquoi ? Juste pour m'amuser un peu en observant tes réactions ! Si j'ai raison, que tu n'as pas compris que je suis terrien, tu dois sûrement te casser la tête en te demandant comment je connais. Si c'est le cas, ça doit être un sacré bordel là-dedans. Je riais à ta remarque sur la plage, comme quoi le sable c'est agaçant à nettoyer.

"Le sable c'est pire que tout, ça rentre partout ! Et je crois qu'il y a quand même vachement plus de monde sur la plage qu'en pleine forêt."

Voilà ensuite que tu me demandais ce qui m'est arrivé pour que ça aboutisse à un crash. C'était une excellente question, à laquelle j'aimerais beaucoup avoir la réponse. Tout comme j'aimerais savoir où sont passés les autres. Puisqu'on dormait paisiblement avant que toutes les alarmes se mettent à sonner. Et voilà qu'à peine posé, je me rendais compte que j'étais seul. Comme s'ils avaient simplement disparus. C'était ça, le plus inquiétant. Ne pas savoir où ils sont, ni ce qui leur ait arrivé. Thanos avait-il kidnappé tout le monde en mettant la main sur Gamora ? Non, ça n'a pas de sens, il m'aurait pris aussi, à moins d'avoir une très mauvaise vue pour ne pas me voir...

"ça, c'est la question à un million de dollars !" Je hausse les épaules. "Je sais pas ce qu'il s'est passé. On... J'étais en vol stationnaire pour la nuit, quand je me suis levé, à cause des alarmes, la ville approchait à toute vitesse."

D'où aussi le fait que j'ai choisi la forêt. Parce que je n'avais pas vraiment beaucoup de temps pour étudier toutes les options. Les bâtiments, ou les arbres, ça c'était simple et rapide comme choix. A moins d'être un malade à la Ronan. Tu ajoutais alors que je n'avais pas pensé à la déforestation !

"Je me ferais pardonner en sauvant la ville si des méchants aliens débarquent."

Tu m'expliquais ensuite qu'il y avait un garage pas loin, pour récupérer des pièces si besoin. ça, c'est une information intéressante. C'est toujours bon à savoir. Même si maintenant que le vaisseau est remis sur pied, malgré le fait qu'il refuse mystérieusement de décoller, j'espère ne pas en avoir besoin. J'aimerais autant ne pas avoir à refaire des réparations. Ni avoir à me battre aussi. Si je suis sur Terre, autant en profiter pour être tranquille loin de problèmes liés à la Galaxie, ou quoique ce soit d'autre.

"C'est bon à savoir, je prends note."

Puisque tu sembles autant te soucier des arbres, même si c'est pour rire autant en profiter, quand tu me demandes l'énergie du Milano, je réponds que c'est long à expliquer mais que c'est cent pour cent bio. Tu me réponds que tu t'en moques, tant que ça va vite et se manie bien. Je hoche la tête, pour acquiescer, parce que c'est le cas. Rapide, maniable. En même temps, je le pilote depuis tellement longtemps, je suis peut-être pas totalement objectif. Et puisque tu avoues avoir le temps pour les explications, j'ai rapidement expliqué comment le vaisseau fonctionnait, à quelle énergie. En espérant que ta curiosité sera satisfaite !

Et puis tu mentionnais que tu avais appris mon crash dans les journaux. C'était un peu problématique. Tu m'expliquais que c'était à la une sur un blog, sur internet, mais que tout le monde le prend pour un illuminé. Je n'étais pas sûr d'avoir tout compris mais tant qu'on venait pas m'emmerder, tout va bien ! Tu ajoutais ensuite que c'était pas le truc le plus loufoque de cette ville. Là tu piquais ma curiosité.

"Ah bon ? Il s'est passé quoi de plus étrange qu'un vaisseau qui s'écrase en pleine forêt ?"

Finalement tu me demandais enfin d'où je venais, ajoutant que je parlais super bien anglais et tu me demandais alors si j'avais un système de traduction instantanée. Pour ensuite simplement me demander comment ça marche. J'avais donc tapé dans le mille, tu n'as pas encore compris. Je n'allais pas dire, pas tout de suite, que je suis terrien, j'allais fait durer un peu le plaisir.

"D'où je viens, c'est un peu vague comme question. Avant d'atterrir ici ? J'étais au beau milieu de la Galaxie." Je marque une pause. "Non, pas de système de traduction instantanée ou un autre truc du genre, je parle l'Anglais, vraiment."

Oui je savais que tu voulais sans doute savoir de quelle planète je viens, où je suis né, pas simplement où je me trouvais avant d'arriver ici. Seulement je jouais un peu sur les mots, parce que la question n'a pas été assez précise et j'en profitais pour laisser planer le doute encore un peu. Puis tu t'es présenté, alors naturellement j'ai fait de même.

"Star lord, mais vous pouvez m'appeler Peter si vous voulez."
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Hassan Zweig
Hassan Zweig
administratrice



∞ âge : thirty-nine and terrified to be forty very soon
∞ job : he used to be a pilot for the egyptian army, then he joined the atlantis expedition; now he's looking for a job to do.
∞ race : human
∞ pouvoir : - very talented when it comes to make a thing fly
- writes poems when he gets the time to do so and read poetry with a very charming voice
- master of sarcasm

∞ camp : he fought against the wraith and the goa'uld so it probably makes him a good guy, right?
∞ univers : stargate atlantis (inventé)



∞ messages : 269
∞ avatar : oscar isaac, the only prince
∞ crédit : av/hemera
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

the man in a cave


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: we had no fear ☇ quill   Dim 3 Fév - 17:31

Hassan esquisse une grimace exagérée – les plages de sable, ce sont les pires. Marcher dans le sable est épuisant, ça défonce les genoux, et on n’est jamais à l’abri d’une tempête qui viendrait envoyer des grains sournois et jaune dans les yeux. Et, comme l’a bien souligné l’alien, ça se fout de partout. L’ancien pilote comprend donc que le choix se soit imposé quant à la question de l’atterrissage. Les feuilles des arbres, au moins, ça se balaie aisément. Il a quelques souvenirs d’une mission dans Pégase sur une planète recouverte de sable et se rappelle le temps qu’il lui aura fallu afin de débarrasser son uniforme des grains glissés entre les plis. La question de la population n’est que secondaire, à ses yeux, si l’on doit faire la comparaison – les gens, ils ont qu’à courir vite pour éviter de se faire écraser. « Ah ça, je suis bien d’accord. Y a rien de pire que le sable. » La remarque, toutefois, le rend curieux sur la planète d’origine de l’étranger. Pour qu’il puisse se permettre ce commentaire, c’est surement qu’il doit y avoir des plages sablonneuses sur sa planète – fait relativement peu courant, aux yeux de l’égyptien. Pégase l’a davantage habitué aux planètes verdoyantes ou pleine d’eau, à l’image de la Terre bien plus qu’aux répliques des déserts. La question, toutefois, il la garde de côté, plus intrigué par le crash survenu, l’attention entièrement captivée par l’engin spatial qu’il couve du regard. Ses avions, et même les jumpers, lui manquent. Il donnerait cher pour voler à nouveau, il s’en rend compte maintenant qu’il est dans un modèle de vaisseau qui lui reste inconnu. La réponse de l’autre, en revanche, est trop évasive et il fronce les sourcils, Hassan. Parce qu’il ne comprend pas très bien. « Vous étiez en vol stationnaire autour de la Terre ? » La méfiance revient à grands galops et il lui lance un regard teinté de suspicion. Il n’a rien d’un asgard, et pour cause il n’est pas petit, gris et encore moins tout nu, et donc, n’a probablement aucune raison de stationner en orbite autour de la Terre à moins de vouloir l’attaquer. Hassan se redresse, bras croisés et bouche tordue. « Hm. Encore faut-il que de méchants aliens débarquent. » Ou qu’il ne soit pas de mèche avec eux – une éventualité un peu trop plausible à son goût. Perdu entre deux eaux, celle de croire dur comme fer à tout ce que l’autre peut lui raconter dans l’espoir de piloter son vaisseau ou d’en apprendre plus, et celle de la méfiance paranoïaque, l’égyptien met de côté ses doutes, se promet d’enquêter plus tard. Ou, du moins, de garder un œil sur l’alien jusqu’à être certain de ses intentions vis-à-vis de la Terre. Il évoque le garage, les pièces qu’il est aisé d’y trouver, hausse les épaules comme pour signifier que ce n’est pas grand-chose. Un merci ne lui aurait pas écorché la langue, mais c’est sans doute mieux que rien, il présume. Sa curiosité revient, il demande plus d’explications sur le fonctionnement de l’appareil, écoute avidement, les yeux écarquillés et l’air sincèrement fasciné. Un sifflement lui échappe. « Si seulement on pouvait voir ce que ce bijou avait dans le ventre…, » regrette-t-il à voix basse avec une grimace, maudissant ce putain de dôme plus que jamais. Il était bien trop risqué de voler en son sein et c’est bien dommage. Il s’est détourné, s’avance dans les recoins du vaisseau pour tout observer, tout noter, les doigts frôlant les boutons et les parois sans jamais rien toucher. Il peut-être rude, mais il reste respectueux – personne ne touche ou n’allume un vaisseau sans avoir eu l’autorisation de son propriétaire. Ou alors, il faut être un voleur ou un bandit et Hassan, il peut encore se vanter de n’être ni l’un, ni l’autre. Il profite qu’il tourne le dos à l’alien pour grimacer. Il a raté une occasion de se taire, sans aucun doute. « Bon okay, vu comme ça, un vaisseau qui s’écrase ça figure facilement dans le top trois des choses les plus étranges que cette ville ait vu. Mais je serai vous, je me méfierai des sorcières et des démons. Y en a qui peuvent changer leur bras en lame ou un truc du genre et qui essaie de vous transpercer sans raison. » Il lui jette un coup d’œil en coin, guette sa réaction. S’il veut du loufoque, Hassan peut facilement lui en donner. « Et ça, c’est si on oublie l’équipe de super héro en collant qui combatte des monstres la journée. » Le sourire qu’il affiche est aussi ironique qu’insolent mais il n’a pas l’intention de s’en excuser. « Laquelle, de galaxie ? » qu’il demande du tac-au-tac, parce que c’est devenu une habitude pour lui de réfléchir sur la Voie Lactée et Pégase. « Ça peut pas être une Galaxie très éloignée, si vous causez l’anglais couramment sur votre planète. Enfin, je suppose. » Il fronce les sourcils, incapable de se souvenir si Pégase est si loin que ça ou non. Il sait que ça se compte en années-lumière, guère davantage. « Vous connaissez les Wraiths ? » Ou les Anciens, mais il sait qu’il vaut mieux mentionner un ennemi commun plutôt que de faux alliés. Et puis, il n’a pas l’intention d’admettre qu’il a fait parti du peuple des atlantes tant qu’il n’est pas tout à fait certain de pouvoir lui faire confiance. « Starlord ? Rien que ça ? » Le sourire insolent se fait moqueur – lui, il s’arrêtera à Peter. « Wait a minute. Peter ? C’est hyper américain comme prénom, dîtes-moi. Vous essayez de vous fondre dans la masse ou… ? » C’est toujours plus intelligent que la birdwoman qui continue de vivre sous son pseudonyme et avec ses ailes à l’air. Mais, quand même. Entre Sherlock et le prénom, Hassan, il flaire l’arnaque. « Et ça fait combien de temps que vous êtes dans le coin, Peter ? » Il appuie sur le prénom, y prend un certain plaisir.



- G H O S T -
never heard of birdwoman before


messagerie pati




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: we had no fear ☇ quill   

Revenir en haut Aller en bas
 
we had no fear ☇ quill
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peter Quill Rp's
» arthur & myrcella ❝ you better fear my rage ❞
» may-flower † strip away the fear underneath it's all the same love (délai accordé 22/04 - lisa)
» Naoki Kitano - Your fear is my Kingdom...[Terminée]
» ALLYA BARATHEON { Fear not this night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Gotham :: Forêt-
Sauter vers: