Clark Kent
dc comics

lire le pré-lien
Charmed Ones
charmed

lire le pré-lien
Mazikeen
lucifer

lire le pré-lien
Hay Lin
w.i.t.c.h.

lire le pré-lien



 

Partagez | 
 

 no more going backwards ☇ deckerstar

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucifer Morningstar
Lucifer Morningstar
administratrice



∞ âge : seem like he's 35, but he's an angel, he's as old as history
∞ job : detective's assistant and full-time kid
∞ race : fallen angel, ex-souverain des enfers et maître des démons
∞ pouvoir :
walking heroin
- charming as hell, he can make you say out loud your deepest desires
- he's invicible and immortal (except whenever chloe is near him)
- can speak english with that hot damn british accent. but also knows and speaks any languages
- is very annoying whenever he wants to (aka most of the time)
- stronger, faster that mortals.can also escape pretty much anything.
- can fly when his has his wings.
and he has his own demon-ninja-bodyguard (maze)

∞ camp : one thing's for sure, it's not his dad's side.
∞ univers : lucifer (série + comics)



∞ messages : 199
∞ avatar : tom ellis, king of evil
∞ crédit : av/flawmingo
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

the fallen angel

« i have never lied to you
and i will never lie to you »



Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: no more going backwards ☇ deckerstar   Mar 7 Aoû - 16:32


- - - ✕ - - -
going backwards it's no good, for anybody


Il vient de quitter l’hôpital avec les mots de Linda qui résonnent dans sa tête. Le discours du détective se rappelle à lui quand il rejoint le parking, et les images de cette dernière année se succèdent devant ses yeux. Aller de l’avant, pas faire marche arrière. Il se fige au milieu du parking, s’attire les coups de klaxons des conducteurs. Les encouragements de sa psychiatre, il s’en souvient ; ses questions aussi. Est-ce qu’il a peur de dévoiler son vrai visage au détective ? Craint-il sa réaction ? Sa gorge se noue quand il s’aperçoit qu’il peut répondre par l’affirmative à ces deux questions. Bien sûr, il n’a jamais cherché à se cacher, il n’a jamais menti sur qui il est réellement – mais ce n’est pas complètement pareil, parce qu’il sait qu’elle ne le prend pas au sérieux quand il use des mots. L’image, pourtant, il s’est toujours refusé à la lui dévoiler. Elle est trop terrible, trop affreuse. Sa devil face, il s’en sert pour inspirer la peur à ceux qui le méritent, il s’en sert pour punir les criminels, les inventions de Dad, et il sait que ceux qui la voient ont tous la même réaction ; ils fuient, demandent pardon, veulent s’éloigner de lui, le monstre. L’idée que la détective puisse avoir envie de faire de même lui tord l’estomac, les entrailles, le cœur. Il se refuse à cette idée, il ne veut pas la voir partir, la voir le fuir. Mais la vérité, il la lui doit, surtout après ce qu’il s’est passé, après qu’il ait appris la vérité. Chloe, elle n’a rien demandée, après tout. Chloe, elle ignore que si elle existe, c’est parce que Dad l’a décidé. Il soupire à la nuit, reprend son pas vers sa corvette dans laquelle il se glisse facilement. No more going backward, qu’il se souffle avant de démarrer.

La voiture est garée, les feux sont éteints et Lucifer, il a les yeux rivés sur la fenêtre de la maison depuis les six minutes qu’il s’est arrêté devant. Il n’a pas encore réussi à trouver la formulation qui lui permettrait d’amener son vrai visage sans pour autant effrayer Chloe. Sans la traumatiser comme il a pu choquer Linda. Il lève les yeux au ciel, menaçant sans que les mots ne quittent ses lèvres pincées. Il n’a jamais autant détesté Father qu’en cet instant, sûr que le père de toute création doit se frotter les mains. Il souffle, ouvre la portière avant de quitter son véhicule et de se rendre à la porte de la maison, la veste de son costard ajustée. Il lève la main, s’arrête au milieu de son geste, prêt à renoncer, prêt à reculer, prêt à fuir. Pour elle, pour son bien. Mais fuir, il l’a déjà fait. Ça n’a pas marché – ça ne marchera jamais. Alors il frappe, imite cette sonnerie qu’il a un jour installé sur le téléphone du détective pour lui faire une blague vaguement appréciée, se plaque un large sourire sur les lèvres. Il essaie de ne pas penser à son nœud dans l’estomac, d’ignorer la moiteur de ses mains ou des événements qui se sont déroulés ces derniers jours. Le visage de Chloe se dévoile et il sait son sourire qui s’élargit, son regard qui s’attendrit. « Hi detective, » qu’il souffle avant de s’inventer dans la maison, pour ne rien changer à leurs habitudes. Pour conserver un peu de normalité avant que les choses n’éclatent pour de bon. « Is your offspring home ? » Il se penche pour tenter d’apercevoir la tête brune de l’enfant, sifflote pour savoir si elle accourt comme à son habitude mais il ne semble pas y avoir de merdeuse dans la maison et il opine du chef, satisfait. Bien. Ca leur évitera d’être interrompu par une rage de dent ou l’histoire du soir à bouquiner. « Good work for our last case. » Mais ça n’a rien d’une surprise, il a appris depuis le premier jour à avoir confiance dans les capacités d’inspecteur du détective. Il a appris à ne pas douter d’elle quand il s’agit de mener l’enquête ; il sait qu’il ne devrait pas douter d’elle pour son secret. « So I’ve been thinking about… About our case, actually. And about what had happened during the whole year, you know? With you almost dying, me going to Hell and back to save you, the whole Candy story… » Il a la gorge complètement sèche, il tourne dans le salon avant d’attraper Chloe par les épaules pour la faire asseoir. Parce que c’est mieux si elle est assise. Il reste un instant face à elle, agenouillé, incapable de rompre ce contact physique avant de finalement s’en détourner, de se tordre les mains. « You were right. Going backwards is no good, for any of us. And – and the truth is, I’ve been hiding something from you and I don’t want to anymore. » Il s’installe sur le bord de la table basse, face à elle, les mains posées sur ses genoux. Lucifer, il inspire, essaie de retrouver les mots qu’il s’est répété sur le chemin.



- L I G H T B R I N G E R -
i'm the devil, remember? i'm evil


messagerie pati




Revenir en haut Aller en bas
Chloe Decker



∞ âge : trente sept ans.
∞ job : lieutenant de police.
∞ race : humaine badass.
∞ pouvoir : entraînement en tant que flic (avec un instinct et une détermination sans faille) - insensible au pouvoir de persuasion de lucifer, rends d'ailleurs ce dernier vulnérable en sa simple présence.
∞ camp : le bien.
∞ univers : lucifer.



∞ messages : 178
∞ avatar : lauren german.
∞ crédit : vocivus.
∞ pseudo/prénom : rain.



you make me vulnerable.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: no more going backwards ☇ deckerstar   Mer 29 Aoû - 14:03



Un poids s'envolait une fois la porte close, souvenirs éphémères d'une nouvelle affaire résolue, de barreaux d'aciers qui avait clos l'ultime chapitre d'une enquête tenace. Elle inspirait pour ensuite expirer longuement, prunelles azurées qui se posaient sur les pièces vides d'une maison à présent sans âme. Maze s'était volatilisée quant à sa petite Trixie, elle passait la soirée chez son père, lui laissant ainsi de longues heures d'une liberté qui lui semblait cependant amère. Le silence était pesant, seulement interrompu par sa veste qui s'échouait dans le fauteuil, de ses bottes qu'elle délaissait près de la porte d'entrée, pas qui la guidaient jusqu'au placard où elle sortait une bouteille au liquide carmin. Un verre fut attrapé et il s'écoulait, infime, remplissant ce ballon qu'elle portait à ses lèvres, gouttes sanguines qui s'attardaient sur son muscle rosé, échauffait ses sens et sa gorge nouée. Le chignon fût défait, libérant sa longue chevelure qui tombait en cascade sur ses épaules. Ses pas la guidaient vers le salon, prenant place sur le canapé, observant la pièce d'un air absent, perdue dans ses pensées, des pensées qui inévitablement se dirigeaient vers son partenaire, vers ce brun au sourire charmeur qui malgré les apparences, ne la laissait indifférente. Elle plissait les lèvres en une moue réprobatrice, peu amène de vouloir s'épancher sur des émotions qui de toutes façons n'avaient lieu d'être. Lucifer était son partenaire, son collègue et son ami et même si elle s'était laissée allée à s'imaginer qu'il y avait plus, il y avait trop de barrières, trop d'obstacles, trop de soucis à prendre en compte. Elle levait légèrement les yeux au ciel, regrettant presque la présence de Maze et son attirail sexuel que Trixie pensait être des jouets « innocents. » Elle laissait échappé un infime sourire qui étirait ses fines lèvres, un sourire qui disparaissait aux bruits de coups frappés contre le panneau boisé, des coups ressemblant étrangement à une mélodie connue et agaçante. Son organe vital se serrait à la simple idée que cela puisse être...Elle serrait les lèvres, délaissant son verre pour se redresser et se diriger vers l'entrée. Elle n'hésitait qu'une poignée de secondes avant de ses doigts saisissaient la poignée pour dévoiler cette silhouette familière et à laquelle elle avait songé quelques instants auparavant, comme si il avait entendu inconsciemment l'appel d'un coeur partagé entre différents sentiments le concernant. «  Lucifer ? Qu'est-ce que tu... » La surprise teintait son regard , le brun s'invitant à l'intérieur sans son approbation et ne lui laissant ainsi le temps de finir sa phrase, la faisant légèrement soupirée tout en refermant la porte sur la pénombre, rejoignant de quelques pas l'homme dont les intonations british s'écoulaient sur sa langue, cherchant la petite brune qui restait invisible, puis ce qu'elle n'était en ces lieux. «  Elle est chez Dan jusqu'à demain. » précisa t'-elle, suivant ses mouvements nerveux et agités d'un regard interloqué. «  Tu es venu jusqu'ici pour me féliciter ? » Petite remarque légèrement taquine et moqueuse qui étirait un fin sourire sur sa bouche mutine, mais le sourire s'effaçait légèrement devant ses mots, paroles qui résonnaient dans son être et qui arquait un sourcil au dessus de l'une des obsidiennes océaniques, se retenant de rouler des yeux à la mention de l'enfer, l'une de ses nombreuses métaphores dont il avait le secret, pour ainsi mieux s'éloigner de la réalité. Elle n'avait jamais compris son délire à propos de cet endroit précis et du diable auquel il n'avait cesse de se comparer et même si cela l'exaspérait très souvent, elle essayait de faire avec, avec une patience qui souvent l'étonnait elle-même. La mention de Candy la crispait légèrement et ce malgré les semaines écoulées, c'était une blessure qui restait gravée dans son être, celle de sa disparition et de son retour au bras de cette blonde à laquelle il s'était lié de façon tout à fait incompréhensible et même si l'histoire n'était plus, elle ressentait encore une très légère animosité. Elle retenait ses mots, bras croisés contre son buste, mirant le brun faire les cent pas dans le salon, toujours autant intriguée par cette agitation qui semblait le frapper. L'inquiétude naissait en elle, une inquiétude qui ne faisait que s'accroître au fil des secondes. Les paumes de son partenaire glissaient sur ses épaules, l'obligeant ainsi à prendre place sur le canapé, son regard illuminé par la surprise, la curiosité et ce sentiment que définitivement quelque chose clochait. Elle plongeait dans son regard sombre, sur ce visage aux émotions indéfinissables, une proximité qui la faisait frémir, qui faisait naître le trouble dans son être, elle percevait la chaleur de ses paumes, humait son parfum envoûtant, mais il s'éloignait, prenant place sur la table basse, faisant soupirée Chloe qui ne rompait le contact visuel, de plus en plus intriguée. «  Lucifer... » Son prénom n'était qu'un murmure pour attirer son attention, la policière se laissant glissée vers le bout du canapé pour poser une de ses mains sur les siennes, en un signe qui se voulait réconfortant et rassurant. «  Tu sais que tu peux tout me dire n'est-ce pas ? » Elle plongeait son regard dans le sien, la voix douce, se posant des questions sur ce qui pouvait autant le tourmenter. «  Que se passe t'-il ? » Une interrogation qui sortait du bout des lèvres, étant à mille lieux de s'imaginer cette révélation, ces mots qui pourraient peut-être changer à jamais sa relation avec celui qu'elle considérait comme un ami proche et plus encore.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer Morningstar
Lucifer Morningstar
administratrice



∞ âge : seem like he's 35, but he's an angel, he's as old as history
∞ job : detective's assistant and full-time kid
∞ race : fallen angel, ex-souverain des enfers et maître des démons
∞ pouvoir :
walking heroin
- charming as hell, he can make you say out loud your deepest desires
- he's invicible and immortal (except whenever chloe is near him)
- can speak english with that hot damn british accent. but also knows and speaks any languages
- is very annoying whenever he wants to (aka most of the time)
- stronger, faster that mortals.can also escape pretty much anything.
- can fly when his has his wings.
and he has his own demon-ninja-bodyguard (maze)

∞ camp : one thing's for sure, it's not his dad's side.
∞ univers : lucifer (série + comics)



∞ messages : 199
∞ avatar : tom ellis, king of evil
∞ crédit : av/flawmingo
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

the fallen angel

« i have never lied to you
and i will never lie to you »



Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: no more going backwards ☇ deckerstar   Mer 5 Sep - 18:43

Il acquiesce à la mention de la naine humaine chez son père – c’est mieux ainsi, en vérité et ce, même si l’enfant semble être la seule à le croire sur parole quand il est question de son identité. Il ignore son commentaire, essaie d’ignorer son regard posé sur lui. Ce n’est pas une bonne idée, qu’il se répète inlassablement avant de se rappeler les mots échangés un peu plus tôt, avant de se rappeler pourquoi il doit le faire. Il traverse le salon une première fois pour revenir sur ses pas, tourne en rond comme une bête en cage, incapable de s’arrêter plus de quelques secondes, incapable, aussi, de fixer Chloe sans avoir envie de faire demi-tour. Il s’arrête finalement face à elle, ce miracle provoqué par Dad, et, la gorge nouée, la fait s’asseoir. Il balbutie quelques mots, essaie de trouver la bonne formulation mais s’emmêle dans ses idées et il se tait, finalement, quand elle murmure son prénom, le cœur serré, le cœur lourd et le regard indéchiffrable. Machinalement, le Diable s’empare des mains qu’elle lui tend, il les serre entre ses doigts un instant et c’est si bon, si doux, si délicat et si pur qu’il en ferme les yeux un moment. Il a la lèvre tremblante quand il ouvre la bouche, la voix qui peine à pousser sur ses cordes vocales. « I know, I know, I just – I’m not sure if I should, » concède-t-il avec un sourire triste. Il est partagé entre ses envies et ses sentiments, entre sa raison et ses sentiments et pour Lucifer, c’est une première. « Remember I promised to never lie to you ? Well, I don’t and I will never. But, I – I haven’t been complety honest neither and I… » Sa voix s’estompe dans un murmure, il porte une main à sa tempe avant de se rapprocher de quelques centimètres de Chloe, de revenir capturer ses mains dans les siennes. Come on Luci, you’ve seen worst. Il souffle, relève le regard vers elle, façonnée pour lui sans qu’elle n’en sache rien ; vers elle, qu’il s’apprête à faire souffrir de façon irrémédiable quand il ne désire que la protéger. « And I’ve come to realise that I don’t wanna hide anything from you because it’s just like going backwards. Because as long as I – I hide things from you, there will be no going forwards. » Et aller de l’avant, c’est qu’il souhaite, presque désespérément. Devoir dire au revoir à Mom, devoir se séparer d’elle a été plus difficile qu’il ne l’aurait imaginé, malgré les mauvaises actions de la Goddess de toute création, malgré ses fourberies et manipulations. En voyant Mom utiliser Chloe comme déclencheur de sa colère, s’en prendre à elle pour l’atteindre, lui, Lucifer s’est aperçu que tant que le détective ne le croira pas, elle restera sa plus grosse faiblesse – même si le Diable n’a pas de faiblesse avouable. « You deserve the truth, detective. Chloe, » se reprend-il après un bref silence. Il n’a plus utilisé son prénom depuis longtemps, plus depuis le fiasco avec Malcolm et son deal avec Dad. Parce que c’est plus aisé de mettre de la distance en utilisant son métier – et parce qu’il a l’impression de lui montrer tout le respect qu’il a pour elle, ce faisant. Il sait qu’il devrait les lâcher, ces mots qu’il a si souvent répétés. Ces mots qui ont été parmi les premiers qu’il lui a dit, mais ils restent bloquer dans sa gorge, refusent de sortir et il n’arrive pas à insister. Ne parvient pas à les souffler, pas même du bout des lèvres. « I… I – I have never been married to Candy, » qu’il lâche finalement avec un sourire crispé, un sourire tendu. L’actrice, star de Las Vegas n’était qu’un mirage, un bouclier derrière lequel se réfugier, le temps de retrouver un peu de contrôle. « We pretended to be married so you woud be safe. From Charlotte. And I know it doesn’t make any sense to you but you have to trust me, detective. » Il pince les lèvres, perd de son sourire déjà peu convaincant. « I wanted to protect you from – from who I really am. Because I am not who you think I am. » Il a le cœur qui s’affole, Lucifer, parce qu’il n’ose pas encore changer de visage. Parce qu’il n’est pas prêt, pas encore. Pas prêt à la perdre. Il baisse le regard, puis la tête, ferme les paupières pour souffler.



- L I G H T B R I N G E R -
i'm the devil, remember? i'm evil


messagerie pati




Revenir en haut Aller en bas
Chloe Decker



∞ âge : trente sept ans.
∞ job : lieutenant de police.
∞ race : humaine badass.
∞ pouvoir : entraînement en tant que flic (avec un instinct et une détermination sans faille) - insensible au pouvoir de persuasion de lucifer, rends d'ailleurs ce dernier vulnérable en sa simple présence.
∞ camp : le bien.
∞ univers : lucifer.



∞ messages : 178
∞ avatar : lauren german.
∞ crédit : vocivus.
∞ pseudo/prénom : rain.



you make me vulnerable.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: no more going backwards ☇ deckerstar   Dim 28 Oct - 21:05



L'inquiétude submergeait son regard clair face à l'expression attristé et préoccupé de son partenaire, les mots n'arrivant à atteindre la barrière fine des lèvres du brun qui semblait vouloir lui dire quelque chose de terriblement important, assez pour venir chez elle et vouloir lui annoncer ce mystère qu'elle n'arrivait à percer. Elle s'était laisser glisser jusqu'au rebord du canapé, doigts qui venaient enlacés ses mains nouées avant que les siens ne s’entremêlaient, la chaleur de sa peau attisant des frissons dans son être, mais Chloe restait stoïque, l'air compatissant, le poussant ainsi silencieusement à avouer ce qui semblait autant le tourmenter. Les minutes s'égrainaient, aucun mot ne s'extirpait de ses lèvres alors qu'il se rapprochait, prenant plus fermement ses mains dans les siennes, comme pour se raccrocher pour ne pas sombrer dans les abîmes d'un secret qui le désemparait. Ses paroles alimentaient davantage cette inquiétude ressentie. « Lucifer... » Un murmure quasi inaudible, son prénom soufflé sur un ton rassurant, effectuant une légère pression contre ses paumes pour l'inciter à poursuivre. Elle craignait cette vérité qu'il souhaitait lui révéler autant qu'elle était intriguée par cette dernière. Elle se pinçait les lèvres, ne quittant les prunelles ébènes de son collègue, ami et peut-être bien plus, car les sentiments existaient toujours dans son être, même si Chloe avait décidée de les mettre de côté, par peur d'une souffrance déjà ressentie de trop nombreuses fois. Les émotions étaient multiples, valsaient dans cet organe vital qui se serrait à la mention de son prénom qui roulait sur sa langue, un prénom qu'il n'utilisait presque jamais, l'appelant toujours par son statut policier, un surnom qu'elle avait adoptée, qui était presque devenu sien et qu'elle avait commencé à affectionner avec le temps. Elle arquait un sourcil, déstabilisée par cette soudaine intimité qui intensifiait la peur dans ses entrailles, la peur d'une mauvaise nouvelle qui semblait tant affecter Lucifer. Elle attendait, retenant presque son souffle lorsque le son de sa voix fendait à nouveau l'air...Et ce ne fût que surprise et peut-être une certaine incompréhension dissimulée au plus profond d'elle-même. « Candy ? » Elle mit quelques secondes à réaliser qu'il revenait sur le sujet de cette soudaine union et de cette blonde pulpeuse, femme si soudaine d'un homme qui était parti sans un mot pour ensuite revenir au bras de cette poupée qui était devenue sienne, à défaut d'elle. Le ressentiment revenait, mêlée à une rancune qui restait présente et ce malgré que la tension s'était apaisée ces derniers temps. Néanmoins, elle relâchait ses doigts sur le coup, posant ses mains sur son propre jean qu'elle frottait d'un geste qui pouvait s'apparenter à un certain agacement. « [color]Hm, yes, Candy...[/color] » Si quelque part elle était soulagée d'apprendre que tout ceci n'avait été qu'une simple mascarade et que ce mariage n'était qu'une réalité faussée, il restait bien trop de zones d'ombres, de non dit, car elle ne comprenait guère qu'il puisse lui avoir menti, surtout pour une femme qui n'avait jamais représenter un réel danger à ses yeux. Chloe était beaucoup plus perdue depuis cette soudaine révélation qui lui donnait l'impression que quelque chose d'autre se cachait derrière ces mots soufflés à son encontre. « Pourquoi être venu jusqu'ici pour me dire ça ? Pourquoi maintenant ? » Il y avait ce sentiment qui lui donnait l'impression qu'il ne lui disait pas tout, que ce n'était que la pointe de l'iceberg d'une vérité beaucoup plus complexe qu'il n'y paraissait. Elle poussait un profond soupir, secouant légèrement la tête avant de se redresser, de poser ses mains sur ses épaules pour l'obliger à relever la tête vers son visage. « Lucifer, quoi qu'il se soit passé ces dernières semaines, cela ne change rien à ce que tu es. Je sais que tu es un homme bien. » Elle mettait cette aigreur liée à cette histoire de côté, car malgré certaines actions qu'elle n'arrivait pas toujours à comprendre, elle savait qu'il y avait du bon en lui et ce même si il en doutait constamment, se comparant au diable en personne, mais il était loin de l'être pour elle. Elle plongeait dans son regard, restant quelques instants immobile dans une position où leurs visages étaient bien trop proches, où elle pouvait sentir son souffle chaud contre ses lèvres. La blessure était cependant toujours présente d'un abandon incompris, qu'il avait justifié par le fait d'avoir voulu la protéger, mais il avait quand même disparu, sans un mot, la laissant croire à véritable union qui l'avait fait souffrir quand elle avait pensée qu'il y avait véritablement quelque chose entre eux. Elle se redressait d'un geste souple pour se diriger d'un pas leste mais rapide vers la cuisine, un faux prétexte pour échapper à ce soudain rapprochement qui la perturbait. Elle serrait les dents, reprenant le verre délaissé sur le plan de travail, se tournant vers Lucifer. « Je te sers quelque chose ? » Ses doigts glissaient sur la bouteille de vin, en attente d'une approbation ou d'un refus, une distraction qui n'était qu'éphémère, l'éloignant pendant un instant d'émotions qu'elle n'avait cesse de restreindre, pour son propre bien, ne voulant se lancer à nouveau dans une relation qui se finirait dans les larmes et la douleur. Elle préférait voir Lucifer comme son partenaire et un ami plutôt qu'autre chose, mettant ainsi de côté cette part d'elle qui désirait plus et qui n'arrivait à oublier ce baiser échangé, ni cette envie irrépressible qui crépitait dans son âme esseulée.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer Morningstar
Lucifer Morningstar
administratrice



∞ âge : seem like he's 35, but he's an angel, he's as old as history
∞ job : detective's assistant and full-time kid
∞ race : fallen angel, ex-souverain des enfers et maître des démons
∞ pouvoir :
walking heroin
- charming as hell, he can make you say out loud your deepest desires
- he's invicible and immortal (except whenever chloe is near him)
- can speak english with that hot damn british accent. but also knows and speaks any languages
- is very annoying whenever he wants to (aka most of the time)
- stronger, faster that mortals.can also escape pretty much anything.
- can fly when his has his wings.
and he has his own demon-ninja-bodyguard (maze)

∞ camp : one thing's for sure, it's not his dad's side.
∞ univers : lucifer (série + comics)



∞ messages : 199
∞ avatar : tom ellis, king of evil
∞ crédit : av/flawmingo
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

the fallen angel

« i have never lied to you
and i will never lie to you »



Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: no more going backwards ☇ deckerstar   Lun 12 Nov - 21:28

Il s’est dérobé à la dernière minute, l’ultime seconde parce qu’il a peur, Lucifer. C’est honteux pour quelqu’un de son statut, pour quelqu’un avec sa réputation, mais il a passé suffisamment de temps avec Linda pour savoir que les émotions, au-delà du fait qu’elles sont parfaitement dérangeantes, sont aussi présentes, qu’il le veuille ou non. Et la peur, elle s’est logée là, dans son cœur, dans son estomac, dans ses entrailles et dans l’entièreté de son être et elle ne semble pas vouloir en partir. Alors, plutôt que d’évoquer sa devil face, sa personnalité, sa véritable identité qu’il a déjà essayé de lui révéler à maintes reprises, il préfère parler de Candy, de Vegas, de sa fuite d’il y a plusieurs mois. The Devil is a coward, lui souffle une petite voix intérieure qu’il s’empresse de faire taire. Parce qu’il préfère se convaincre qu’il veut tout lui avouer et tout implique aussi ça – tout implique l’ensemble de ses secrets, de ses non-dits. Il sent l’appréhension quand elle répète le prénom de la comédienne de Las Vegas, celle qui lui a servi de couverture pour mettre une distance de sécurité entre Chloe et lui, pour qu’elle ne succombe pas à des sentiments contre lesquels elle ne peut rien. Les doigts se lâchent, un froid l’envahit et il déglutit péniblement, avec l’envie de dire quelque chose mais il ne trouve rien. Alors il se tait. Et il attend une réaction, autre chose que cette soudaine distance physique qu’elle lui a imposé et qui le blesse sans qu’il le dise. Quand elle prend finalement la parole, il fronce les sourcils. C’est à son tour, de ne pas comprendre. Il a été clair sur le pourquoi – elle mérite la vérité, il a compris que sinon, ils ne pourront jamais réellement avancer et il ne veut pas reculer. Il ne le souhaite plus. « I – I don’t understand, I told you. I think you deserve the truth and I don’t want to go backward because you were right: it’s – it’s not good for anybody. » Il ne sait pas quoi ajouter de plus pour plaider sa cause. Il a envie qu’elle sache la vérité, il a besoin qu’elle la connaisse. Parce qu’il veut être sûr qu’elle ne le fuira pas, sûr qu’elle veuille de lui, malgré tout et pas uniquement parce qu’elle y est obligée à cause de Dad. Sa tête se baisse, ses paupières s’alourdissent. « I want you to know the truth. To know me. » C’est un souffle qu’il déverse, des mots murmurés qui s’échappent de ses lèvres et qui se perdent dans l’espace de leurs deux corps. Il aurait préféré ne pas ressentir cette déchirure, moins encore ce pincement terrible dans sa poitrine. Et quand il est prêt à baisser les armes, à s’excuser de cette interruption, à partir finalement pour ne pas briser ce qu’ils ont, ce qu’il y a de si précieux entre eux depuis le premier jour, il sent les mains de Chloe venir se poser sur ses épaules. Lentement, il se redresse, relève la tête et l’observe. Elle. Ce miracle créé pour lui – a gift for God, au fils adoré et pourtant, il sait que c’est une punition. Un poison pour sa rébellion, pour son entêtement à ne pas aller dans le sens du grand Créateur de tout. Et ses mots apaisent son cœur tourmenté, viennent entourer son être brisé de leur douceur. « You’re wrong, » qu’il répond tout bas, l’âme en déroute et la douleur plus présente que jamais. Elle a tort parce qu’elle se leurre sur son identité, parce qu’elle a toujours refusé d’admettre ce qui lui paraît improbable. Elle a tort parce qu’elle ne croit pas en Dad, pas au Diable et qu’à ses yeux, il ne s’agit que d’une farce. Elle a tort parce qu’elle a nié l’avoir aperçu, cette fois-là dans l’entrepôt, parce qu’elle a probablement préféré oublier son immortalité à plusieurs reprises. Mais surtout, elle a tort parce qu’il ne lui a jamais montré. « You’ve only known a part of me, not all of me. And that’s on me – because… Because I was afraid to show you. I was afraid you’d run away, you’d hate me for who I really am and, and the truth is I don’t want you to. » Il n’arrive pas à rester loin d’elle trop longtemps. La perdre définitivement serait dévastateur et il en a bien conscience. Et même là, à demi-mot, il est incapable de lui avouer la vérité, de lui dévoiler ce masque qu’il revêt quand il a à faire à des criminels qui méritent de souffrir pour leurs pêchés. Il ouvre légèrement les lèvres, le regard ancré dans celui plus hivernal de Chloe. Il y a cette proximité maintenant, pas vraiment nouvelle et pas entièrement familière non plus. Il voudrait s’approcher encore davantage, combler cet espace, déposer son front contre celui de l’inspectrice, lui souffler qu’elle ne doit pas avoir peur de lui – jamais. Mais elle s’écarte avant qu’il ait le temps d’esquisser le moindre mouvement et quand il lève la main pour la retenir, il est trop tard. Elle est déjà à l’autre bout de la pièce, les mains occupées et lui, il est toujours sur la table basse avec sa trouble identité. Il déglutit, la suit du regard, pose les yeux sur la bouteille qu’elle a la main et il opine lentement de la tête. Un verre ne peut pas faire de mal, right. Le silence s’installe et il se lève finalement pour la rejoindre, récupérer l’un des verres remplis qu’il repose aussitôt sur le plan de travail. « You have to believe me Chloe. You know I never lie. The other part of me is hideous. I’ve done terrible things while punishing people but not only. » Le corps d’Uriel inanimé dans ses bras lui revient en tête et il chasse l’image en fermant les yeux une fraction de secondes. « I know you don’t want to believe in it but you have to, please. » Il se fait suppliant, trop peut-être et il inspire profondément. Il croise son regard, refuse d’y lire les émotions. C’est maintenant ou jamais. « I – I… I let your offspring drive my car the other day. And I know it’s wrong and irresponsible and I shouldn’t have. Though, she’s not that bad of a driver. » Il expire tout le souffle qu’il a retenu, les joues gonflées par cette dérive de ce qu’il veut lui dire réellement. Encore un détour Lucifer, well done. Mais il ne peut pas la blesser – il refuse de la blesser, même pour lui dire la vérité.



- L I G H T B R I N G E R -
i'm the devil, remember? i'm evil


messagerie pati




Revenir en haut Aller en bas
Chloe Decker



∞ âge : trente sept ans.
∞ job : lieutenant de police.
∞ race : humaine badass.
∞ pouvoir : entraînement en tant que flic (avec un instinct et une détermination sans faille) - insensible au pouvoir de persuasion de lucifer, rends d'ailleurs ce dernier vulnérable en sa simple présence.
∞ camp : le bien.
∞ univers : lucifer.



∞ messages : 178
∞ avatar : lauren german.
∞ crédit : vocivus.
∞ pseudo/prénom : rain.



you make me vulnerable.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: no more going backwards ☇ deckerstar   Ven 7 Déc - 23:26



Lucifer et ses mystères, Lucifer l'intriguant, Lucifer celui qui usait de métaphores pour se comparer au Diable lui-même, qui vivait dans un monde que Chloe pensait simplement imaginaire. Paradis et Enfer s’entremêlaient, les images par lesquelles il passait pour expliquer son existence et son ressenti. C'était devenu une habitude, Chloe ne tiquait plus que très rarement sur les interventions divines et infernales. Néanmoins, elle savait que l'homme cachait quelque chose, une chose qu'il ne désirait lui montrer, un fait qu'il gardait pour lui sans dévoiler que des pièces éparpillées à Chloe. Pièces qui éveillaient la méfiance en son être, ne sachant dans quel ordre les restituer, ni si elles avaient un réel sens. Malgré les erreurs, malgré les peines d'un coeur qui continuait de souffrir de cet abandon aussi soudain qu'incompris, elle savait qu'il était un homme bien, loin de cette divinité enfermée en enfer à laquelle il aimait se comparer. Ils travaillaient ensemble depuis un long moment et elle se devait d'admettre qu'il était devenu un partenaire dont elle ne pouvait se passer, malgré l'exaspération constante qui s'insinuait dans son être à chaque remarque ou attitude qui ne correspondait à ce métier difficile et qui était pourtant devenu une passion pour la blonde, si ce n'était une grande part de son existence qu'elle partageait avec son statut de mère. Les lèvres plissées, le regard éperdu dans l'ébène de prunelles dont elle n'arrivait à se détacher, lui qui continuait à dire qu'il avait peur de montrer cette part de lui-même, qu'il avait peur qu'elle puisse fuir et le haïr, des faits qu'il ne souhaitait qu'ils se réalisent. Les battements de son coeur se faisaient plus rapide, chaleur insidieuse qui s’immisçait dans ses entrailles et elle préférait se redresser, mettre de la distance entre eux plutôt que de commettre une erreur, poussée par des sentiments qui dansaient une valse impitoyable dans son être. Pressant ses lèvres, elle remplissait deux verres après avoir eu l'approbation muette de Lucifer, le carmin s'écoulait dans le cristallin, laissant le verre posé sur le plan de travail tandis qu'elle portait le sien à ses lèvres, en buvant de longues gorgées, poussant un soupir d'aise. La silhouette se mouvait, la rejoignant vers la cuisine pour se saisir du verre rempli à son attention, dans un silence légèrement pesant et qu'elle ne songeait à rompre, doigts qui glissaient sur la surface de son verre, occupée à trouver un certain intérêt dans le liquide sanguin qui le composait. Il reprenait la parole, les mots transperçant cette chape qui l'avait préservée jusqu'à présent, levant les yeux pour les poser sur un visage à l'angoisse visible, démons intérieurs qui semblaient le posséder et le nuire. « Je... » Elle poussait un soupir, enserrant un peu plus le verre entre ses doigts, un support imaginaire auquel elle pouvait se raccrocher. « Je ne pourrais pas te croire entièrement tant que tu seras décider à garder ce secret qui semble autant te tourmenter. » murmura t'-elle d'une voix qui se voulait douce, partagée entre différentes émotions, accoudée contre le plan de travail où il lui faisait face, inspirant les effluves de sa flagrance à présent si familière. « Lucifer...Peu importe ce que tu as à me dire, tu peux me faire confiance. » Un semblant de sourire venait étirer les lèvres de l'inspectrice, un signe qui se voulait rassurant, repoussant l'idée de ses doigts contre les siens, d'ainsi sentir  la chaleur de sa peau contre la sienne, comme précédemment. Une inspiration, un verre qu'elle portait à ses lèvres, avant que ce dernier ne s'échappait de ses doigts, sous le coup de la surprise face à une révélation inattendue, pour venir se briser contre le comptoir en des morceaux éparpillés, quelques éclats de rouge venant tâcher son haut. « Tu as...Quoi ??? » Elle poussait un soupir semi-agacé,  semi énervé, se tournant pour attraper un chiffon qui traînait, commençant à nettoyer le vin , faisant attention aux morceaux tranchants qu'elle fit glissé dans un sac poubelle. « Trixie est une enfant bon sang ! Je ne sais pas combien de fois je dois te le répéter. Tu imagines si il y avait eu un accident ? Si elle avait perdu le contrôle du véhicule ? » Elle poussait un profond soupir en levant les yeux au ciel avant de grimacer en se blessant l'index contre du verre qui lui avait sciemment échappé. « Et merde. » Elle se calmait, du moins essayait, prenant un chiffon dans lequel elle plongeait sa main pour stopper le flux sanguin qui s'extirpait de la plaie qui n'était qu'une coupure superficielle et sans gravité. « Est-ce que c'est vraiment de ça dont tu souhaitais me parler ? » questionna t'-elle après quelques secondes d'un silence d'outre tombe, s'avançant de quelques pas vers le comptoir. « Apprendre à conduire à une enfant, même si c'est irresponsable... » Elle insistait sur le mot en arquant un sourcil, l'hiver se mêlant à cette noirceur apaisante et attirante. « C'est loin de faire de toi quelqu'un de mauvais...Alors si tu veux que je te fasses confiance, si c'est vraiment ce que tu souhaites, que je puisse comprendre ton point de vue, il faudra que tu me dises la vérité cette fois, sans mensonges, ni dérivés. » Elle était sérieuse, l'incident n'était plus que lointain alors qu'elle attendait une réaction de sa part. Chloe en avait assez d'être constamment dans le flou, désireuse de comprendre ce qui pouvait être aussi terrible pour qu'elle puisse prendre la décision de se détourner et de ne ressentir que de la haine à son égard, car en cet instant, elle ne désirait qu'être à ses côtés malgré cette distance qu'elle ne cessait de mettre entre eux, pour préserver un coeur qui avait souffert et dont pourtant les battements lui étaient adressés, inconsciemment.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer Morningstar
Lucifer Morningstar
administratrice



∞ âge : seem like he's 35, but he's an angel, he's as old as history
∞ job : detective's assistant and full-time kid
∞ race : fallen angel, ex-souverain des enfers et maître des démons
∞ pouvoir :
walking heroin
- charming as hell, he can make you say out loud your deepest desires
- he's invicible and immortal (except whenever chloe is near him)
- can speak english with that hot damn british accent. but also knows and speaks any languages
- is very annoying whenever he wants to (aka most of the time)
- stronger, faster that mortals.can also escape pretty much anything.
- can fly when his has his wings.
and he has his own demon-ninja-bodyguard (maze)

∞ camp : one thing's for sure, it's not his dad's side.
∞ univers : lucifer (série + comics)



∞ messages : 199
∞ avatar : tom ellis, king of evil
∞ crédit : av/flawmingo
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

the fallen angel

« i have never lied to you
and i will never lie to you »



Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: no more going backwards ☇ deckerstar   Mar 1 Jan - 18:14

Il est déterminé mais les mots lui échappent. La boule logée dans sa gorge se fait plus oppressante et pour un peu, il aurait l’impression d’étouffer. La révélation soufflée n’a rien de celle pour laquelle il est venu et il en a conscience. Mais c’est difficile de prendre le risque qu’elle lui tourne le dos de manière définitive. Jusqu’à présent, il a toujours eu foi en leur relation, en eux – ce soir, il craint de devoir y mettre un terme. Ce soir, il craint d’esquisser un point final indésirable alors il préfère se taire, dévoiler quelques autres secrets bien moindres. La réaction de la détective ne se fait pas attendre. Elle relâche son verre qui se brise sous l’impact et lui, Lucifer Morningstar, il se fige. La colère qui va survenir, il est prêt à l’encaisser. Il est même prêt à changer de sujet, à reprendre sa jovialité naturelle, sa nonchalance pour retrouver leur complicité si importante. Il se pare d’un sourire figé, trop factice pour être le sien. « Of course I thought of that, I’m not completely irresponsible you know, but I have a very deep faith in the little human. I knew she could do it. » Il se force à un haussement d’épaule qui se veut détacher avant de baisser les yeux sur ses mains aux gestes brusques. « Be careful detective you could… » Mais il n’a pas besoin de terminer sa phrase car la coupure survient au même instant. Il esquisse une grimace parce que ce genre de mini-plaies sont affreusement douloureuses, il a pu en faire l’expérience une fois. Il se déplace dans la cuisine comme le maître des lieux, ouvre un tirroir duquel il tire une serviette en papier propre qu’il mouille à l’évier avant de forcer Chloe à relâcher sa prise sur son torchon pour appliquer le tissu humide sur la plaie. Il garde les yeux bas quand elle reprend la parole, entêté dans un soin médical dont il ne connaît rien – pas faut, pourtant, d’avoir regardé les trois premières saisons de Grey’s Anatomy. Il voudrait jouer les ignorants, les idiots pour mettre un terme à la conversation devenue pesante sur ses épaules, devenue asphyxiante mais elle l’en empêche et il relève les yeux vers elle. Leurs regards s’accrochent et il sent cette douceur envahir son cœur avec chaleur. « I – I just… » Mais de nouveau, il étrangle les mots avant de réussir à les prononcer et il récupère son verre pour le porter à ses lèvres, boire pour se changer les idées. Mais le goût reste amer sur sa langue et il repose finalement le rouge sur le comptoir. « I’m glad nothing happened to you today. I – I thought Charlotte would… » Il déglutit avec difficulté et arrache son regard pour le porter sur une photo accrochée au frigo. Il a eu peur pour elle. Pas de la même peur qui se nourrit de ses entrailles en cet instant mais une terreur tout aussi intense. Tout aussi viscérale. « I’m just glad she didn’t hurt you. And that no one was hurt, obviously, » qu’il ajoute avec une certaine precipitation et sans vraiment réfléchir. « ‘Cause last time, someone died. » Ses yeux s’éteignent au gré de sa voix et, de nouveau, l’image d’Uriel danse sous ses yeux, rappel permanent de son fratricide. « And I did it. Uriel, I… I killed him. » Son regard s’éloigne dans le vague, dans le souvenir de son angélique de frère venu accomplir la volonté d’un père autoritaire. Il n’a pas conscience du sourire triste qui est venu étirer ses lèvres, pas plus qu’il a conscience des larmes qui rendent son regard brillant. Aucune ne coulera – il s’est déjà effondré, il a déjà pleuré ce petit frère à sa façon, mais elles continuent d’être là. Comme preuve de sa culpabilité. « He was my little brother and I killed him. » Il pourrait presque sentir le manche de la lame d’Azrael dans son poing, Presque sentir le sang venir l’éclabousser. Il ferme les yeux mais sous ses paupières est accroché le regard noisette d’Uriel, de sa volonté à réussir la mission qui lui a été confiée, envers et contre tout. Et il voudrait le lui dire, Lucifer, qu’il a assassiné son petit frère pour elle – elle qui continue de nier, elle, qui ignore tout. « So you see detective, you don’t know as well as you might think. » Il est tourné vers elle, la tristesse de son sourire imprégné sur l’ensemble de ses traits. Parce qu’il a mal de se souvenir, mal de ne pas pouvoir oublier. « I’m just as monstruous as our killers. » Even more, qu’il tait. Parce que lui, il est le Diable, même si elle refuse de l’admettre.



- L I G H T B R I N G E R -
i'm the devil, remember? i'm evil


messagerie pati




Revenir en haut Aller en bas
Chloe Decker



∞ âge : trente sept ans.
∞ job : lieutenant de police.
∞ race : humaine badass.
∞ pouvoir : entraînement en tant que flic (avec un instinct et une détermination sans faille) - insensible au pouvoir de persuasion de lucifer, rends d'ailleurs ce dernier vulnérable en sa simple présence.
∞ camp : le bien.
∞ univers : lucifer.



∞ messages : 178
∞ avatar : lauren german.
∞ crédit : vocivus.
∞ pseudo/prénom : rain.



you make me vulnerable.



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: no more going backwards ☇ deckerstar   Lun 21 Jan - 16:14



Elle roulait des yeux, poussant un soupir agacé, signifiant ainsi son profond désaccord face à ce danger qui avait menacé sa fille, une fille qui s'était bien gardée de lui confier cette conduite. Elle lui coulait un regard noir en écoutant ses paroles, lui qui abordait cette attitude si désinvolte qui le caractérisait tant, mais cette dernière semblait faussée, presque jouée. Elle tâchait de ramasser les morceaux éparpillés de ce verre brisé sous le coup de la surprise, jusqu'à cette coupure, enfonçant l'épiderme souillé dans le torchon pour arrêter le saignement intempestif. Lucifer ne l'entendait de cette oreille, se déplaçant dans la pièce pour attraper une serviette propre dans l'un des tiroirs pour ensuite mouiller cette dernière, faisant arquer un sourcil à la policière. « Ce n'est pas néce... » Mais il s'était déjà avancé, l'obligeant à lâcher le pauvre torchon enroulé autour de sa paume pour compresser la plaie. Elle frémissait au contact de ses doigts sur sa peau, oubliant celui plus glacé et humide, le regard posé sur ce visage qui lui était dérobé et pourtant si proche. Les prunelles de son coéquipier rencontraient les siennes, l'azur se mêlait à l'obscurité d'un regard qui n'avait cesse de la fasciner. Il commençait une phrase qui restait en suspens, buvant une longue gorgée de son verre pour ensuite se mouver dans la pièce. Elle le suivait des yeux, arquant un sourcil à la nouvelle mention de Charlotte, du fait qu'elle pourrait lui faire du mal, sans comprendre la raison de ses propos qui revenaient souvent, sans la moindre explication supplémentaire à ce sujet. Elle restait silencieuse, le laissant ainsi s'exprimer, espérant en savoir plus sur ce démons qui semblaient le torturer intérieurement, sans imaginer une seule seconde l'ampleur de la vérité. Son coeur manquait un bond, se redressant légèrement alors qu'il soufflait que la dernière fois, quelqu'un était mort, l'instinct de l'enquêtrice refusant surface, de même que celle de l'amie inquiète, celle dont les sentiments n'étaient effacés qu'en apparence, sans cesse refouler par la peur de le voir s'envoler, à nouveau, parce que cette histoire était pleine d'obstacles et de non dits, car les mystères ne cessaient de se multiplier sans pour autant se résoudre, laissant ainsi de nombreuses questions sans réponses. Mais là, une part de la vérité commençait à tomber, les traits tendus et attentifs pour la suite qui s'annonçait fatale. Les mots tombaient, incisifs, comprimant cet organe vital dans sa poitrine. I killed him. Du sang qui éclaboussait ses mains, un meurtre commis et dont elle n'avait connaissance, un meurtre qu'il avait caché aux yeux de tous. Elle fouillait sur ses traits mais il n'y avait que tristesse et culpabilité. Le silence était devenu pesant, presque étouffant et elle était sous le choc de cette révélation inattendue. Elle restait stoïque, ses prunelles inquisitrices posés sur ce visage qui lui faisait face, dont le regard était submergé par le néant et la souffrance. Elle se sentait perdre pieds, les échos de son coeur battaient avec une souffrance inexplicable. Un meurtrier. Elle pressait ses lèvres l'une contre l'autre, consciente de ce secret partagé, du poids de cet aveu murmuré. « Quand est-ce que c'est arrivé ? » Ce n'était qu'un murmure, presque distant, plaçant un mur entre elle et lui pour mieux se protéger, partagée entre ses sentiments et son devoir, celui pour lequel elle avait prêté serment et loyauté, ne faisait-il pas de lui sa complice en lui ayant ainsi omis la vérité ? Tout se mélangeait dans son esprit et elle effectuait un léger geste de recul. « ...Et le corps, qu'est-ce que tu en as fais ? » Les questions étaient effarantes à la simple prononciation de ces dernières et il y avait cette colère qui s’entremêlait à l'incompréhension. Elle ignorait le contexte et se bornait à ne pas voir la vérité, trop impulsive, trop directe et pensant ainsi à sa fille qui n'avait cesse de le côtoyer, qui s'était prise d'affection pour ce dernier. « Va t'en. » Elle sentait sa gorge se serrer à cette simple parole, à ce rejet, cet abandon, ne voulant entendre finalement ses explications sur le sujet. Elle avait besoin de respirer, d'être seule et de réfléchir à ce qu'il venait de lui annoncer de but en blanc, sachant qu'elle enquêterait de son côté pour découvrir l'histoire derrière cette sordide affaire. « Please. Sors d'ici. » Son ton était mi-ferme, mi-suppliant alors qu'elle lui tournait le dos pour ainsi ne pas voir son regard, pour ainsi garder un certain contrôle sur les émotions qui tiraillaient son être. Elle fermait les paupières, le coeur lourd, n'arrivant pas à comprendre pourquoi, car il n'y avait aucune logique dans les mots qu'il venait de prononcer, se peignant ainsi comme un meurtrier, celui qui avait ôté la vie à un autre, de sa famille d'après ses dires et elle était trop bouleversée pour pouvoir en parler dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: no more going backwards ☇ deckerstar   

Revenir en haut Aller en bas
 
no more going backwards ☇ deckerstar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» it feels like we only go backwards ► ZONNY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Golden City :: Wisteria Lane-
Sauter vers: