Partagez | .
 

 - oops, i did it again (ezra)

Patience Halliwell
witch
avatar
witch


∞ âge : vingt-trois ans
∞ job : used to be a law student, now she's waitress in a bar
∞ race : sorcière, descendante directe des charmed ones
∞ univers : charmed, comics et univers étendu
∞ messages : 312
∞ avatar : emily browning, the cuttest
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageMar 18 Avr - 10:19

✩ ✩ ✩ ✩ ✩
ezra&patience


La musique qui résonnait à ses oreilles la faisait claquer des doigts en rythme. Postée sous l’abris bus tandis que la pluie créait les premières flaques sur le sol, Patience pestait entre ses dents. C’est qu’elle aurait préféré s’éclipser plutôt que devoir attendre un foutu bus par un temps pareil. Mais la présence de sa collègue dans le vestiaire l’avait contraint à devoir se rendre sous la pluie. Et ça, c’était sans compter sur son autre collègue qui, allant dans la même direction, lui avait proposé de rentrer ensemble. Patience s’était paré d’un sourire crispé sans, toutefois, trouver la moindre excuse pour refuser. Voilà, alors, qu’elle se retrouvait dans un coin de l’abris bus, un écouteur dans son oreille, l’autre écoutant vaguement ce que lui racontait sa collègue. Elle n’aimait pas la pluie. Ah ça non. Elle releva la tête pour tenter d’apercevoir les phares du transport en commun, mais seules des voitures semblaient venir dans leur direction. Super. Great. Elle enfonça les poings dans les poches de son blouson. Et dire que l’avant-veille, elle était en petite robe avec sa mère ! Temps à la con. Elle serra les dents et tourna vers la tête vers sa collègue qui avait fini de parler. Oups. N’ayant prêté aucune attention à ce qu’elle disait, Patience ignorait si elle attendait une réponse ou non. Elle déglutit. Elle ouvrit la bouche, prête à bredouiller quelques oui ponctués par quelques non quand elle l’entendit. La sonnette d’alarme qui résonna dans tout son être. Comme un jingle qui la fit se redresser. Un innocent. Un protégé. Elle retint son large sourire – c’est que maintenant, elle était un être de lumière, un vrai – et elle leva la main. S’excusant faiblement auprès de sa collègue, elle tendit la main hors de l’abris bus. « Je vais rentrer à pied, j’ai oublié que j’avais promis à ma mère de la retrouver à son boulot. » Bon, ok. C’était un mensonge. Sans laisser le temps à sa collègue de répliquer, ou même de réfléchir à ce qui venait d’être dit, Patience quitta l’abris bus et affronta la pluie, maudissant son manque de réflexe quand il s’agissait de penser à prendre un parapluie. A la première ruelle croisée, elle s’engouffra et, assurée que personne ne la regardait, elle s’éclipsa. Et réapparue de l’autre côté de la ville, vraisemblablement. Elle remonta le col de son blouson léger et se mit à courir en direction du cri. Sur la place de la Fontaine, vide à cause des intempéries, Patience distingua un Démon qui, un boule de feu dansant au bout des mains, s’apprêtait à liquider une jeune femme au sol, inconsciente. Aussitôt, elle le figea et, cherchant tout autour d’elle, elle récupéra un morceau de ferraille abandonné avec lequel elle détruisit le démon. Sorry not sorry. Les cendres envolées, Patience se précipita auprès de la jeune femme, levant les mains au-dessus de sa blessure pour la soigner. Elle ferma les yeux et se concentra, oubliant les alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra Fitz
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : écrivain, propriétaire du Brew
∞ race : humain
∞ univers : pretty little liars
∞ messages : 73
∞ avatar : ian harding
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.

MessageVen 21 Avr - 19:09

L'anniversaire d'Aria approchait à grand pas. Même si le temps n'était pas à la fête, Ezra avait envie de marquer le coup. Lui offrir quelque chose qui la ferait sourire, qui lui enlèverait ce cauchemar de la tête pendant ne serait-ce que quelques secondes. Néanmoins, on ne pouvait pas dire que les idées avaient afflué. Après tant d'années, il lui avait offert certainement tous les livres intéressants qu'il connaissait. Alors il écumait les diverses boutiques de bijoux et d'autres plus atypiques dans l'espoir de trouver l'objet parfait. Après quelques heures d'intensives recherches, il se décidait à rentrer chez lui, le temps le dépitant d'autant plus. Il n'avait rien trouvé alors il se replierait sur la solution de recours : aller voir Emily. Il savait qu'elle le conseillerait au mieux. Personne ne connaissait mieux Aria que ses amies.

Abrité sous son parapluie, il parcourait la ville pour retourner chez lui au plus vite, se mettre au sec. Les rues étaient pratiquement vides et son regard fut immédiatement attiré vers deux jeunes femmes, au sol, au milieu de place de la fontaine. Son regard se plissa pour essayer de mieux voir et il s'avança, inquiet qu'il leur soit arrivé quelque chose. « Oh putain. » disait il, par réflexe, alors qu'il voyait une lueur jeune émanait de la main d'une des jeunes femmes. Elle se retournait, alerté par sa présence et il découvrit avec stupeur le visage de Patience. la serveuse qu'il voyait tous les mardi et jeudi soirs à la Merlotte. « Qu'est ce que... Qu'est ce que tu lui as fais ? » Sa prise se refermait sur son parapluie. Cette ville était étrange, il n'avait aucun doute là dessus, mais jamais il n'aurait pensé voir quelque chose d'aussi... magique.


True love honey,
just can't kill it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patience Halliwell
witch
avatar
witch


∞ âge : vingt-trois ans
∞ job : used to be a law student, now she's waitress in a bar
∞ race : sorcière, descendante directe des charmed ones
∞ univers : charmed, comics et univers étendu
∞ messages : 312
∞ avatar : emily browning, the cuttest
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageDim 30 Avr - 17:31

Les blessures de la jeune femme terminaient tout juste de se refermer quand une voix, trop connue, s’éleva dans son dos. Patience se figea, pinça les lèvres pour retenir une insulte envers elle-même. Elle tourna la tête vers Ezra, un client qu’elle avait pris l’habitude de servir et qui s’était toujours montré particulièrement sympathique. Si elle n’allait pas, encore, jusqu’à le considérer comme un ami, elle pouvait maintenant être certaine qu’il n’aurait jamais ce statut. Elle leva les mains en douceur, pour tenter d’apaiser la panique qui, elle le devinait, devait le saisir. « Du calme, je vais juste me relever parce que… Eh bien, j’ai mal aux genoux, à vrai dire. » Elle osa un sourire avant qu’il ne devienne grimace et elle se releva lentement. L’eau de pluie s’infiltrait par tous les pores de ses vêtements et elle savait qu’elle ne tarderait pas à grelotter de froid. Derrière elle, l’innocente qu’elle venait de sauver s’éveillait à peine. Great. Elle allait devoir en rassurer deux pour le prix d’un. « Ezra, j’ai vraiment besoin que tu me croies, ok ? Je peux, et je vais, tout t’expliquer, mais il faut que tu m’écoutes. » Elle planta son regard dans celui du jeune homme, s’assurant qu’il allait consentir à sa requête avant de laisser un souffle s’échapper de ses lèvres. Bien. Il était temps pour elle de prendre son courage à deux mains. Dire la vérité ou tenter un mensonge ? Après tout, rien n’indiquait qu’il ait vu quoique ce soit de magique… Elle l’observa une seconde avant de repousser cette idée. Il avait vu. Ça se lisait sur son visage. « Je suis une sorcière. » Elle laissa un ange passer, laissant le temps qu’il faudrait au professeur de littérature pour encaisser l’annonce, avant de reprendre. « Une bonne sorcière, une sorcière bénéfique, si tu préfères. Mon rôle est d’assurer que des démons, » elle désigna le tas de cendre qui se trouvait à quelques pas d’eux, « ne s’en prennent pas à des innocents. Ce que tu as vu, ou cru voir, c’est l’un de mes dons. Je peux guérir les blessures et c’est ce que j’ai fais. » Elle se tourna à moitié, prenant le temps de le scruter pour s’assurer qu’il n’allait pas fuir en courant avant de porter son attention sur celle à qui elle venait de sauver la vie. Celle-ci avait écouté et avait baissé le regard vers la déchirure de ses vêtements qui ne laissait rien apparaître d’autre que sa peau blanche. Patience lui tendit une main pour l’aider à se relever, main qui fut prise après une hésitation et elle se tourna à nouveau vers Ezra. « Il est très important que personne ne sache ceci, d’accord ? » Elle planta son regard dans celui d’Ezra. Elle craignait qu’il ne vienne plus à la Merlotte, craignait qu’il ne veuille plus lui parler, maintenant. C’était pour éviter d’être considérée comme un monstre que Patience n’avait jamais rien dévoilé de son secret. A personne. Pas même dans sa réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra Fitz
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : écrivain, propriétaire du Brew
∞ race : humain
∞ univers : pretty little liars
∞ messages : 73
∞ avatar : ian harding
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.

MessageJeu 11 Mai - 21:42

Bouche bée, il restait silencieux à ses premières remarques. Il reculait d'un pas, par réflexe, quand elle se relevait. Il ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer et aurait réellement préféré ne pas assister à ce spectacle. Il avait déjà tant à l'esprit entre la mort de Nicole, le retour de A et Aria, il ne pouvait encaisser autre chose. En particulier, si c'était aussi dingue. Il hochait finalement la tête alors qu'elle lui demandait de garder son calme pour qu'elle puisse s'expliquer. Il connaissait Patience - ou du moins le croyait - il se devait de lui laisser une chance. Il savait à quel point certaines situations pouvaient envoyer de mauvais messages. Il avait peut être mal vu, avec toute cette pluie, ce n'était pas improbable. Elle essayait peut être simplement de l'aider.

« Une... quoi ? » Son cerveau avait entendu sorcière pourtant il n'arrivait pas à l'intégrer. Ses yeux s’écarquillaient devant cette situation inconcevable. Il n'avait donc pas rêvé. Elle enchaîna sur le fait qu'elle était une sorcière bénéfique qui protégeait les innocents contre les démons. « C'est complètement dingue. » Il plaquait sa main sur bouche, essayant d'assimiler et de comprendre ce qu'elle venait de lui raconter. Il la regardait, aider l'autre jeune femme à se relever. Certes, on ne pouvait pas dire qu'il connaissait toute l'histoire de Patience mais il lui avait semblé plutôt évident qu'elle ne ferait pas mal à une mouche... enfin à un démon, apparemment. « Je ne dirais rien. » finissait il par lui répondre. « Mais je vais avoir besoin de quelques réponses. » Il ne pouvait pas la laisser s'en tirer comme ça. Il devait comprendre, il devait être sûr qu'elle n'était pas en train de l'embobiner. Il n'aurait jamais cru une telle histoire possible s'il ne l'avait pas vu de ses propres yeux, néanmoins, une part de lui restait sceptique. Il hésitait quelques instants. Toutes ces questions lui semblaient absurdes. Il se pinçait le nez quelques instants avant de se jeter à l'eau. « Tu es... une sorte d'ange gardien ? » Il essayait de comprendre, de démêler toutes ses informations que son cerveau n'arrêtait pas de rejeter.


True love honey,
just can't kill it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patience Halliwell
witch
avatar
witch


∞ âge : vingt-trois ans
∞ job : used to be a law student, now she's waitress in a bar
∞ race : sorcière, descendante directe des charmed ones
∞ univers : charmed, comics et univers étendu
∞ messages : 312
∞ avatar : emily browning, the cuttest
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageVen 2 Juin - 14:52

Les lèvres pincées et le cœur battant à tout rompre, Patience guettait une réaction. Un accès de colère, une frayeur lisible. Ezra était dubitatif – ce qu’elle comprenait parfaitement. Elle prit le temps de répéter. D’expliquer. Elle le voyait écarquiller les yeux, porter une main à sa bouche, être choqué. Et sa réaction était parfaitement légitime, aussi elle ne s’en offusqua pas. Elle s’attendait même à ce qu’il la traite de dingue, elle. Mais il n’en fit rien. « Je sais que c’est dur à accepter mais je te dis la vérité. » Et il l’avait vu de ses propres yeux. Difficile de démentir ce dont il avait été témoin. Il promit et elle s’entendit pousser un soupir de soulagement avant de se tourner vers la jeune femme qu’elle venait de soigner. Celle-ci, toujours sous le choc, acquiesça lentement. Déjà, l’enseignant reprenait, attirant de nouveau l’attention de la sorcière. Ce fut à son tour d’opiner du chef. « Compréhensible, » lâcha-t-elle avec un fin sourire. Elle profita des secondes où il réfléchit, sans doute pour remettre de l’ordre dans ses idées, pour rassurer l’innocente et lui conseiller de rentrer chez elle en lui promettant toutefois que leurs chemins se croiseraient à nouveau et qu’elle lui expliquerait tout. Il en était de son devoir. Mais pour l’heure, un à la fois. La question la prit au dépourvu et elle ouvrit la bouche. Resta silencieuse. Un ange gardien ? Non. Pas totalement, en tout cas. Elle pencha la tête sur le côté, se mordit la lèvre inférieure quelques secondes avant de secouer la tête. « Non. Enfin, pas vraiment. Comment expliquer… ? » C’était impossible, à ses yeux. Pas sans qu’elle ne s’emmêle les pinceaux. Les êtres des lumières pouvaient être comparés à des anges gardiens. « Il y a deux sortes de sorcières et sorciers ; les maléfiques et les bénéfiques. Les maléfiques sont ceux que tu connais grâce aux contes folkloriques qui ont été rapportés au fil des siècles. Elles vivent pour le mal et sont à la solde de ce qu’on appelle la Source – Lucifer ou Satan selon les croyances. Les sorcières bénéfiques sont dans l’ombre. Elles n’abusent jamais de leurs pouvoirs et sont là pour protéger les innocents et s’assurer que le bien ne cède jamais sa place au mal. » Elle laissa un silence, s’assurant qu’Ezra suivait ses explications et les comprenait. « Ce que tu appelles ange gardien sont en réalité des êtres des lumière. C’est très compliqué à expliquer mais en gros, ils sont des personnes, décédées, mais dont les actions de leur vivant leur ont permis d’acquérir ce statut spécial dans l’au-delà. Ils ont à leur charge un certain nombre de personnes, sorciers majoritairement et ont pour objectif de les protéger ainsi que de leur apprendre à utiliser leur pouvoir ou à leur faire prendre conscience de qui ils sont. » Nouvelle pause. « Mon, euh, grand-père maternel était un être de lumière et ma grand-mère maternelle, une sorcière. Ce qui fait de ma mère, et par la même occasion de moi, des hybrides même si je déteste ce terme. » Elle retint sa respiration. Un frisson la parcourut. « Dis-moi, est-ce que ça te dirait d’aller… Ailleurs, n’importe où, mais pas rester sous la pluie ? Je n’ai pas vraiment envie d’attraper un rhume. » Ou pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra Fitz
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : écrivain, propriétaire du Brew
∞ race : humain
∞ univers : pretty little liars
∞ messages : 73
∞ avatar : ian harding
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.

MessageMer 28 Juin - 19:11

Dur à accepter était un doux euphémisme. Bientôt trente ans qu'il foulait cette terre et il avait assisté à bien des choses - du pire au meilleur - mais il n'avait jamais soupçonné l'existence du surnaturel. Il ne remarquait même pas l'innocente partir, perdu dans ses pensées.

Finalement, il lui posa la première question qui lui passait à l'esprit. Il essayait de comprendre de mettre les choses dans les cases préconçues de son cerveau. Il devait l'assimiler à quelque chose qu'il connaissait. Mais à peine son histoire commençait, il regrettait d'avoir poser la question. Elle enchaînait les explications mais rien ne prenait vraiment de sens. Les mots étaient claires mais ne fonctionnait pas ensemble. Il avait l'impression que son cerveau s'était mis des caches oreilles. « Je n'ai absolument rien compris... Et je ne suis pas sûr de vouloir savoir finalement. » Il passait sa main sur son visage. Tout un monde venait de s'ouvrir devant lui, en tant qu'écrivain s'était certainement la meilleure chose qui pouvait lui arriver. En tant qu'être humain assez sain d'esprit, beaucoup moins. Il en avait presque oublié la pluie battante autour de lui. Elle était trempé jusqu'aux os et il finit par lui tendre son parapluie, par réflexe.  « Oui, oui.. bien sûr. » disait il encore sonné. En quelque secondes, il était aussi trempé qu'il pouvait l'être mais il ne ressentait aucun froid. Il devait certainement être sous le choc. Il se mit à courir vers le premier café qu'il voyait, Patience sur ses talons. Il rentrait dans l'établissement assez calme, le temps avait certainement fait fuir les gens du centre ville, et se débarrassait de sa veste humide. Ils s'installaient sur une banquette, l'un en face de l'autre, et le serveur, inoccupé par le manque de client, vint tout de suite à leur rencontre. « Un.. café, s'il vous plaît. » Il avait hésité quelques secondes à prendre quelque chose de plus corsé, il en avait définitivement besoin, mais il voulait garder l'esprit un peu près clair. « C'est... incroyable. » lâchait il au bout d'un moment. « Je ne sais pas si je dois être effrayé et partir en hurlant ou.. être fasciné. » confessait il dans un rire nerveux. « Je n'aurais jamais pensé qu'un tel monde existait. » Il s'interrompait alors qu'on leur rapportait leur commande. Il s'empressait de passer ses mains autour de la tasse et se délectait de la brûlure qui s'écoulait dans sa gorge.  


True love honey,
just can't kill it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patience Halliwell
witch
avatar
witch


∞ âge : vingt-trois ans
∞ job : used to be a law student, now she's waitress in a bar
∞ race : sorcière, descendante directe des charmed ones
∞ univers : charmed, comics et univers étendu
∞ messages : 312
∞ avatar : emily browning, the cuttest
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageLun 17 Juil - 17:17

Le froid commençait à se faire sentir à travers ses vêtements et, l’aveu d’Ezra ajouté à ça, elle commençait à s’agacer. Pas méchamment, juste assez pour ne pas avoir envie de se répéter. Elle savait qu’elle ne pouvait pas en vouloir au professeur – contrairement à elle, il n’avait pas baigné toute sa vie dans le monde magique – mais elle ne savait pas comment rendre les choses plus limpides. En vérité, c’était sûrement mieux s’il ne savait rien. Ça le protégerait. Des démons, du monde magique, plus globalement. Il y avait une raison pour laquelle les mortels ignoraient tout du monde magique, peu importe les univers. La vérité les rendrait cible des forces du mal. Victimes potentielles. Et elle ne voulait pas qu’Ezra se fasse attaquer par un démon par sa faute – mais elle avait aussi cette conviction que si elle ne lui disait pas la vérité, si elle ne lui faisait pas comprendre qu’elle n’était pas mauvaise, elle n’allait sans doute jamais le revoir au Merlotte. Et être la cause du départ de l’un de ses meilleurs clients n’était pas quelque chose d’envisageable. Elle croisa les bras, inspirant profondément. « Je ne peux pas te forcer à entendre la vérité. Je comprends. » Même si ce serait passer à côté de quelque chose d’extraordinaire, de son point de vue. Mais il ne bougeait pas et elle non plus. Si ce n’était pour les tremblements qui la parcouraient à cause du froid. Une minute s’écoula. Patience, que le froid commençait à rendre ronchonne, préféra bouger avant de s’imaginer en esquimau, ou même pire. Il lui tendit le parapluie et elle lui lança un regard. Le geste était sympa, vraiment, mais un peu tardif, vu son état. Elle l’accepta néanmoins avec un sourire et le suivit jusqu’au café le plus proche. La chaleur des lieux l’enveloppa aussitôt et elle ne retint pas un soupir de soulagement en fermant les yeux, secouant le parapluie à la porte du bar avant d’aller s’installer. Avec difficulté, elle retira son maigre blouson qu’elle posa à ses côtés avec le vain espoir qu’il ait le temps de sécher. « Un chocolat chaud. Très chaud…. En fait, je prendrai deux chocolats chauds. Merci, » ajouta-t-elle avant que le serveur n’ait le temps de partir. Elle était soulagée de ne pas être de service – vu la pluie qui battait dehors, il ne devait pas y avoir bien plus de clients au Merlotte qu’il y en avait ici. Elle reporta son attention sur Ezra, un sourire qu’elle espérait avenant sur les lèvres. « Personnellement, je crois que je préfère la deuxième option. » Elle ricana, attendit que le serveur ait filé de nouveau pour reprendre. « On essaie de faire en sorte que ça ne s’ébruite pas. Tout le monde n’est pas… Prêt à découvrir la vérité et si des mortels apprenaient pour nous, ce serait la grande purge à nouveau. On serait brûlées vives pour notre magie, sans distinction. » Son sourire s’estompa lentement. Certaines de ses ancêtres avaient vécu tel châtiment. Patience n’en gardait aucune rancœur envers les mortels, bien sûr, mais elle détestait l’idée que ça puisse recommencer. « Peut-être plus tard, quand il n’y aura plus de démon. » En espérant pour qu’un tel futur advienne un jour. « Je pense que le plus simple serait que je réponde aux questions que tu peux avoir… Alors… Je t’écoute. » Elle porta la tasse à ses lèvres, soufflant vaguement sur le liquide sombre. Elle se tenait prête pour l’interrogatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

- oops, i did it again (ezra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» oops i did it again.
» Oops, il m'a échappé des mains ! [Dortoir Mandragore]
» OOPS ! Terra Mystica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Allston :: Rue Piétonne-