Avengers
marvel

lire le pré-lien
Scoobies
Teen Wolf
teen wolf

lire le pré-lien
Coven



 

Partagez
 

 things we left behind - wellnott

Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyVen 3 Aoû - 20:24


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le départ de Promesse l'avait résigné à une nuit blanche de réflexion. Incapable de ne pas se questionner elle-même face à ce choix, de retourner à son époque, si jamais il lui était offert. Ses grandes soeurs lui manquaient. Sa Phoebe et son père lui manquaient. Elle ne pouvait le nier mais elle avait bâti une vie ici à présent. Aussi instable et aventureuse qu'elle l'était, elle ne pensait être capable d'y renoncer. Mais la question ne se posait pas puisqu'il s'agissait de ce qu'on pouvait appeler un miracle. Les pouvoirs étonnamment puissant de la blonde, malgré son manque de contrôle, leur avait donné les clés pour accomplir cet exploit. Un exploit toujours néanmoins incertain en vu de la magie instable sur laquelle elle reposait. Promesse avait décidé de prendre le risque toutefois et même si certains avaient tentés de l'en dissuader, le choix lui revenait finalement. Égoïstement, elle s'était tu devant ce débat. Qu'elle reparte dans son époque lui facilitait la vie, bien qu'elle n'aurait jamais formulé ces paroles devant sa prétendue fille. C'était trop perturbant, trop angoissant. D'autant plus quand l'amitié qu'elle entretenait avec le soit disant père avait été réduite à néant depuis son arrivée. Depuis qu'elle avait gaffé en beauté au club. Et avec cette réunion de famille qui avait dégénéré, elle doutait qu'il la recontacterait. Elle aurait même douté de le revoir un jour si elle ne possédait pas cette dernière requête de la sorcière. Triturant le petit bracelet entre ses doigts, elle soupirait devant l'heure tardive - ou matinal - qu'annonçait son réveil. Elle posait le souvenir à côté de son lit et se forçait à fermer les yeux pour grappiller quelques heures de sommeil.


Elle tournait en rond devant son immeuble. S’initier à entrer, s'initier à partir, elle n'arrivait pas à se décider. N'ayant aucune idée de ce qu'elle allait lui dire. Devait elle réitérer ce discours sur leur amitié ? Réitérer l'idée de tout oublier et de faire comme si de rien était ? Après tout ce qu'il s'était passé, elle en doutait. Elle ne pouvait en plus blâmer l'alcool sur cette soirée. Il n'était certainement pas responsable de toutes ses pensées ces dernières semaines. Promesse lui avait foutu une trouille dingue, certes. Elle ne voulait pas d'enfants, de mariage, encore moins y penser, si elle voulait éviter une attaque de panique. Mais Nott... Elle n'arrivait simplement pas à le sortir de sa tête. Le ciel teinté d’obscurité la surprenait, la poussait finalement à s'activer. Son coeur battait la chamade en s'avançant dans son couloir, repensant inévitablement à leur dernière rencontre. A cette surprise quand elle l'avait vu pénétrer au club, cette déception quand il s'était avancé vers Promesse. A sa ribambelle de questions dont elle n'avait donné pratiquement aucune réponse. A ce moment de gêne et de silence avant qu'il ne parte. Elle soupirait et secouait la tête, essayait de chasser ses souvenirs parasites. Passant une main dans ses cheveux, elle capturait une de ses lèvres en un tic nerveux et sonnait. Marmonnant dans sa barbe, elle fut réduite au silence alors que la porte s'ouvrait finalement après d'interminables secondes. Elle ne pensait que c'était possible et pourtant son coeur semblait s'être encore accéléré au contact de ses prunelles bleutés surprises.  « Hey. » soufflait elle plus relaxée qu'elle ne l'aurait pensé, malgré son sourire crispé. Sa fatigue semblait être utile, détendant son corps malgré la boule oppressant son estomac. « Sorry I didn't call, I just thought... I'd stop by. You busy ? » Ses sourcils haussés, elle espérait ne pas essuyer un rejet et ravalait un soupir de soulagement alors qu'il l'invitait à entrer, ne retenant tout de même pas un fin sourire cette fois ci sincère. Laissant traîner son regard quelques instants sur la pièce, elle s'avançait, récitait une petite prière mental pour que tout se passe bien. Malgré qu'elle n'avait aucune idée de ce que ce "bien" pourrait signifier. « Promesse left yesterday. » annonçait elle en se retournant pour lui faire face. Elle ne savait pas s'il était au courant, pouvait imaginer que oui vu la connexion qu'il semblait avoir avec elle. « She left something for you. » Fouillant dans sa pochette, elle en sortait avec quelques difficultés - vu le bordel qu'elle contenait - le bracelet que la blonde lui avait confiée. Pendus entre ses doigts, elle lui tendait en s'avançant, mangeant toujours sa lèvre pour ne pas s'attaquer à ses ongles.



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
things we left behind - wellnott Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

things we left behind - wellnott G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyDim 5 Aoû - 14:24

Il observait le séjour devenu trop vaste pour lui seul avec une moue sur le visage avant que son regard ne glisse sur la silhouette longiligne et blanche de son furet. L’animal, lui, semblait n’avoir aucune difficulté à s’habituer à l’absence des deux autres colocataires et, à en juger par la façon qu’il avait de se tortiller sur le canapé comme s’il lui appartenait, appréciait plutôt ce calme. Theodore soupirait devant l’animal, détournait le regard pour retourner dans la salle de bain, elle aussi vidée des propriétés des jumeaux maintenant partis – et comme le sorcier n’avait que peu de biens à lui, la pièce ne lui avait jamais paru aussi vide. Il fronça les sourcils en notant le petit mot laissé sur l’un de ces parchemins collants de la main de Wanda, rien de très exubérant, à peine un mot vraiment sympathique pour lui souhaiter une bonne continuation dans cet appartement et la recommandation de ne pas hésiter à les appeler en cas de besoin – mais Theodore doutait d’avoir, un jour, besoin d’eux en toute honnêteté. Il laissa pourtant le parchemin sur le miroir, attrapa sa cravate et commençait à la défaire, parce que le meeting entre le Maire et il-ne-savait-plus-qui était déjà passé et qu’il était finalement rentré et qu’il n’avait aucune raison de rester habillé de la sorte. Le costume imposé par la mairie lui rappelait parfois trop la vie à Poudlard et, même s’il avait du mal à l’admettre totalement, l’école des sorciers ne lui manquaient pas particulièrement. Il ne l’avait pas encore retirée quand il reconnu la sonnette de sa porte d’entrée. Sa tête s’échappa de la salle d’eau la première, les sourcils arqués en une question qu’il ne pouvait poser à personne – le furet ronflant sur son perchoir, Nott savait qu’il était inutile d’essayer de lancer une conversation avec en cet instant – et il se dirigea vers la porte, découvrant le visage de Peyton sitôt qu’il l’eut ouvert. Sa gorge s’était asséchée, ses mains s’étaient fait moites alors qu’il essayait de comprendre pourquoi elle était là, pourquoi il avait ouvert et surtout, pourquoi, pourquoi, fallait-il qu’elle apparaisse alors qu’il s’était résolu à arrêter de penser à elle pour ne pas avoir les pensées parasites qui suivaient en général. « Hey, » répéta-t-il, les sourcils froncés, peu certain s’il devait essayer de lancer une véritable conversation ou juste attendre. Il jeta un regard par-dessus son épaule machinalement à la question, avant de hausser les épaules. « No, that’s okay. » Il ne faisait rien, il ne pouvait pas lui mentir. Il avait eu envie de la revoir, même après cette histoire folle au P3, il ne pouvait pas lui fermer la porte au nez. Il s’écarta alors pour la laisser passer, refermait la porte derrière elle avant d’avancer pour la devancer, lui désignant le salon pour qu’elle puisse s’asseoir si elle le souhaitait. Le prénom de leur fille noua un nœud dans sa gorge et il la dévisagea une seconde avant d’acquiescer. « Yeah, I know, she… Uh, she told me. » Parce que Promesse avait tenu à ce qu’il le sache, même s’il n’avait pas compris pourquoi – elle avait beau répéter qu’elle était plus proche de lui que de n’importe qui d’autre dans son époque, Nott, il n’arrivait pas à la considérer comme sa fille, même pas comme une amie. Il n’avait pas vraiment répondu à son annonce, parce qu’il ignorait s’il devait s’en réjouir ou non, et il avait opiné lentement avant de la laisser partir. C’était bien mieux sans elle – même s’il était maintenant trop tard pour faire marche arrière et qu’il lui en voulait pour ça. « For me? » qu’il répétait avec un air d’incompréhension sur les traits comme Peyton semblait cherché quelque chose dans ses poches. Des traits qui s’accentuèrent devant le bijou qu’elle brandissait finalement et qu’il rechignait à récupérer. « Are you sure it’s for me? It’s kinda… Girly. » Et même si ça ne l’avait pas été, il aurait été bien en peine de comprendre pourquoi Promesse lui aurait laissé quoique ce soit et pourquoi elle aurait demandé à Peyton – cette même Peyton dont elle disait qu’elle n’était absolument pas proche – de le lui donner au lieu de le faire elle-même l’autre soir. Il soupirait, se résignait finalement à récupérer le bracelet qu’il observait, parce que c’était plus simple que de regarder Peyton – que de loucher sur ses lèvres et de se rappeler de ce qui avait pu se passer entre eux. « What am I supposed to do with it? » Il se doutait qu’elle n’aurait pas de questions et ignorait même s’il en attendait vraiment une ; il inspira profondément avant de se passer sa main libre sur le visage. Ses doigts jouaient avec le bijou, incapable de savoir quoi en faire mais incapable de le poser aussi. « Thanks. For bringing it. » Il lui lançait un bref regard, un aller-retour rapide entre le bracelet et les yeux de la jeune sorcière. Et de nouveau, il sentait ce silence malaisant qui revenait, comme lors de la soirée au P3, comme toutes leurs dernières conversations ces derniers temps et Theodore, il n’aimait pas ressentir une telle impression, surtout pas quand il était en présence de Peyton. Elle avait toujours été plus facile à vivre et à supporter que les autres, même quand il l’avait prise pour une moldue, elle lui avait paru sympathique, drôle, attachante d’une certaine manière et s’apercevoir qu’il n’était maintenant plus capable de vraiment la regarder, d’échanger un regard complice avec elle le rendait amer. Il aurait préféré que Promesse ne vienne jamais, ou qu’elle garde son stupide secret pour elle. Il se détournait de la sorcière pour déposer le bracelet sur la table basse sans douceur. « So, hm. How are you? » Il se tournait vers elle, l’air désinvolte, l’air détaché même s’il savait que ce n’était pas ce qu’il ressentait, qu’il ne s’agissait pas de la vérité – parce qu’il s’inquiétait, pour elle. Que cette réunion désastreuse au P3 n’avait fait qu’amplifier son inquiétude pour elle, parce qu’il avait été témoin de cette famille absurde qui se déchirait et qu’il avait juste eu peur quand l’autre homme s’en était pris à elle.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyJeu 16 Aoû - 2:01


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Damn. Ok, ce costume n'allait pas aider à sa concentration défaillante. Encore moins aider son imagination déjà fleurie qui s'épanouissait dans ses rêves. Damn. Elle retrouvait néanmoins sa voix, lui demandait s'il n'était pas occupé, son regard suivant le sien avec une certaine nervosité. Redécouvrant un lieu familier, elle s'étonnait de la grandeur de la pièce, l'absence de ses colocataires ne pouvant pas être plus évidente. Mais elle s'arrachait à sa contemplation pour relever son regard vers le sorcier, lui annonçait le départ de leur prétendue fille. Elle hochait la tête quand il confirmait ses pensées. Persuadée que la blonde le préviendrait, elle en avait doutée lorsqu'elle lui avait confié cette dernière requête. Elle ne s'était pas dégonflée alors, ce qui rendait les raisons de sa demande encore plus perturbante. Même si Peyton n'avait hésité avant d'embrasser cette excuse pour reprendre contact. « Yeah. » confirmait elle en lui tendant avec un léger sourire. Certainement pour l'inciter à le prendre. Elle riait légèrement à sa remarque. C'est vrai que le rose n'était pas trop son style. S'en parler de la taille. Ça serait plutôt un bracelet de doigts dans son cas. « I think that's something you gave to her, I mean you will give to- I mean in her future past. Ok, I'm gonna stop talking now. » Replaçant une mèche derrière son oreille, elle laissait échapper un léger rire embarrassé. La fatigue n'aidait pas, vraiment pas pour sa défense. Sans parler du bordel que constituait les voyages dans le temps. Elle haussait simplement les épaules à sa question. I guess she wanted to leave something to remember her by. Et elle n'était franchement pas blessé qu'elle ne lui pas retourné l'attention. Elle était certaine de ne jamais l'oublier même si elle le souhaitait. « No prob. » Elle se dandinait légèrement, pas certaine de savoir quoi dire. Ne pariant définitivement pas sur ouvrir la bouche pour voir ce qui en ressortirait. Et alors qu'elle arguait mentalement contre une de ses voix, elle fut soulagée d'entendre sa question simple. Elle pouvait faire avec du casuel, elle se persuadait. Essayant d'adopter une attitude similaire à celle qu'il semblait posséder. « Hm, ça va... Oh, Ginny a déménagé donc je t'ai rejoins dans la galère de recherche de coloc. » révélait elle avec une pointe d'amusement dans la voix. Qu'elle ne ressentait pas. C'était vraiment la galère. Elle espérait que la nana qu'il l'avait appelé ne se désisterait pas comme tous les autres. Maudit fantôme et son intuition clairement biaisé. And I kinda went bananas about this whole fucking story. « What about you ? » disait elle plutôt à la place, jetant un regard éloquent à sa tenue. Se demandant comment se passait son travail, s’il était sur la bonne voix pour gravir les échelons, comme il semblait le vouloir. Elle était curieuse sur ces semaines d’absences, ne pouvait nier que cette réflexion l’avait hanté de nombreuses fois. « I didn't thank you last time. » Elle fronçait le nez, son regard s'échouant à ses pieds. C’était pas comme ça qu’elle voulait commencer. « Ya know, for the whole-saving-me-thing. So, thanks… And I'm sorry you get involved. » Elle n'était pas la raison de sa présence ce soir-là mais tout de même. Il avait été mêlé à des histoires de famille auquel elle aurait préféré qu'il n'assiste pas, aurait pu être blessé gravement par leur faute. « My family probably scared you, huh ? They’re actually cool. Really nice, ya know… this was a crazy night, usually it's not- I can't lie it's usually like that but with some random demons. » riait elle, avant qu’il ne s’estompe facilement. J’aide pas mon cas, hein ? Tous ses petites Pey étaient bien trop dépitées pour répondre. De tous les speech qu’elle avait préparé, elle ne savait pas d’où elle sortait ses paroles décousues. Elle aurait du attendre, se forcer à se faire dix heures de sommeil et y allait avec tout le peu de santé mentale qu’elle possédait encore. Parce que là, elle ne savait pas comment elle allait pouvoir garder ses pensées claires, le flot de paroles et de sentiments menaçant de déborder à tout instant. A single tear tonight and we're out forever. Son conseil mental s'accordait sur quelque chose au moins.



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
things we left behind - wellnott Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

things we left behind - wellnott G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyVen 17 Aoû - 11:14

Peyton s’empêtrait dans les temps, dans ses explications et pendant une brève seconde, Theodore retrouva ce qu’il appréciait tant chez elle – pendant une brève seconde, il eu l’impression de retrouver la sorcière adorable parfois maladroite avec les mots qui parvenait à lui tirer la plupart de ses sourires. Ses lèvres s’étiraient d’ailleurs déjà, amusé mais pas moqueur, avant que son regard ne retourne sur ce bracelet qui lui avait été laissé et que leur situation ne lui revienne brusquement à l’esprit. Il perdit son sourire tout comme il sentit un poids s’imposer à ses épaules. Pour qu’il l’offre à Promesse, il faudrait déjà qu’il en devienne le père un jour et grâce au bordel qu’elle avait laissé après son passage, ça lui devenait de plus en plus improbable. « Uh, ok. » Parce qu’il ne savait pas quoi dire d’autre mais que conserver un tel silence devenait trop lourd. « I would have thought she would ask me for another name instead. » Ça aurait sans doute moins bizarre et un peu plus facile en pratique plutôt que de garder un bracelet pendant… Il ne savait même pas combien d’années. Une boule dans la gorge, il abandonnait le bijou sur la table la plus proche avec un merci à l’intention de Peyton et il s’efforçait de puiser un peu de courage, de ce trait de caractère si soi-disant évident pour les gryffondors, pour reprendre la conversation. Il aurait voulu se voiler la face, faire comme si la blonde n’était jamais intervenue dans leur vie maintenant qu’elle était partie et retrouver ce qu’il avait partagé avec la sorcière avant toute cette histoire. Il se contenta de lui demander comment elle allait. Il relevait la tête vers elle, surpris d’entendre que la Weasley avait finalement fuit – ça lui éviterait de se récolter ses regards sombres à chaque fois qu’il irait chez Peyton à l’avenir, ce n’était pas plus mal. « Oh, good luck then. I’ve heard that muggles are often afraid of ghosts. » Pas que ce fut très surprenant, en réalité, puisqu’ils étaient aussi parfois terrifiés par les rats et les hiboux. C’en était à se demander comment ils faisaient pour simplement vivre puisque leur propre ombre les pétrifiait – Nott avait cessé de chercher depuis plusieurs mois à présent et il n’avait pas l’intention de recommencer. Les moldus, il préférait les laisser dans leur coin et lui rester dans le sien. « Me? Oh, same as usual, you know… » Rien de particulier parce qu’il avait fait en sorte que rien ne change trop brutalement dans sa vie, qu’il suivait la routine, sans vraiment essayer de la modifier. Il se mordit brièvement l’intérieur de la joue, les bras ballant le long du corps, à la recherche d’un autre small talk qui pourrait prolonger la conversation, cette entrevue mais rien ne lui venait à l’esprit. Il allait finalement lui proposer à boire quand Peyton le remercia, lui tirant un froncement de sourcil. Mais avant qu’il n’ait pu lui demander pourquoi exactement elle voulait le remercier, elle mentionnait la dernière fois qu’ils s’étaient vus au P3 avec cette histoire sordide, plus encore que celle d’une fille venue du futur et il laissa sa bouche s’ouvrir en un rond. « Sure, no problem. You probably would have done the same for anybody so… » Lui, pas vraiment. Il ne s’était pas posé de questions pour savoir si le reste des personnes présentes étaient en sécurité – Promesse avait été protégée par l’un de ses cousins et lui, il avait vu l’homme se tourner vers Peyton, prêt à se venger et il avait foncé sans trop réfléchir. « They didn’t scare me, they just seemed… » Totalement fous, totalement dérangés, encore pire que les Lovegood. « A little bit out of their mind. I just didn’t get who was who and why was your aunt or something trying to kill her own children and who was that guy helping her and why your cous’, I guess it was your cousin I have no idea actually, was slapping your other aunt for no reason and then apologies for it… » Et c’était à peu près tout ce qu’il n’avait pas été en mesure de vraiment comprendre – ce qui revenait à dire qu’il n’avait rien compris de tout ce qui avait pu se passer à cette soirée-là car tout avait été trop complexe et que personne n’avait vraiment pris le temps de se présenter avant de déclencher une mini-guerre. « They might have scared me a little, » concéda-t-il finalement avec une moitié de sourire sur le visage. « But I’m pretty sure there’s a very good explanation for all this mess. I’m just… Sorry it’s all so complicated for you. » Parce qu’en comparaison, sa propre famille, même composée en grande majorité de Mangemorts maintenant enfermés à Azkaban, lui paraissait à peu près random. Il se balançait sur ses pieds, d’avant en arrière avant de désigner la cuisine du pouce. « Wanna drink something ? I got… Water. » Et c’était tout ce qu’il avait puisque les jumeaux avaient tenu à fêter leur départ et qu’il n’avait pas pris le temps de faire les courses depuis. « I might be able to make some tea, » qu’il ajoutait avec un pauvre sourire.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyVen 31 Aoû - 23:26


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
La sorcière lui tendait le bracelet avec une certaine impatience. Il ne représentait plus seulement des responsabilités qui lui donnait la nausée mais leur relation mis à l'épreuve par toutes ces révélations. Et maintenant qu'elle était face à lui, il semblait lui brûler la peau. Sa remarque lui arrachait tout de même un léger rire, cette pensée lui ayant déjà parcouru l'esprit à de nombreuses reprises. « I can only agree with this. » Elle supposait que ce prénom avait une signification. Elle perpétuerait sans doute la tradition des P - bien qu'elle n'y avait jamais vraiment pensé - mais il y en avait des tonnes autre que Promesse. La conversation reprenait une tournure plus normale, dont elle essayait d'adopter l'attitude. Elle avait farouchement cru qu'il était possible de faire comme si la blonde n’avait jamais largué cette bombe dans leur vie. Elle ne pouvait que rire aux éclats devant cette possibilité maintenant. Son conseil mentale ne s'en privait en tout cas. « M'en parle pas, il a fait fuir les derniers candidats.. Si en plus je dois trouver quelqu'un qui correspond aux exigences du fantôme. » roulait elle des yeux. A vrai dire, elle était un peu près sûre qu'il serait beaucoup moins rechignant devant des candidates féminines. Il n'avait pu répondre à ces accusations évidement et elle avait préféré mettre en sourdine les attitudes de douchebag des deux visiteurs. Elle ne pouvait faire les difficiles. Pas moyen de se payer cette appartement encore seule pendant des mois et elle était un peu près sûre que son propriétaire ne prendrait pas son regard de puppy comme paiement. Dommage. Parce qu'il était hors de question qu'elle s'en aille de Sam. Franchement, elle se demandait encore comment elle avait su vivre dans un appartement sans fantôme. Elle ravalait un soupir de déception à sa réponse vague. Sa curiosité mourrait d'envie d'aller lui tirer les vers du nez. Mais ses questions restaient silencieuses, empêtrer dans le nœud que constituait ses pensées. Le regard échoué à ses pieds, elle se forçait à le relever pour le remercier de lui avoir probablement sauvé la vie. Chose qu'elle avait oublié de faire dans la folie du moment. « Oh, I'm not so sure about that.. Anyway, if you pass by the P3, drinks on me ! » lâchait elle d'un ton qu'elle espérait enjouée. Elle arquait un sourcil à sa phrase inachevée, pas convaincu pour le moindre. Elle ne pouvait néanmoins le blâmer. N'imaginant pas cette scène vu d'un point de vue sans contexte, ou presque. Déjà qu'avec, elle avait parfois du mal elle-même à s'y retrouver... Son regard s'éxorbitait légèrement devant ce flot d’événements. C'était bien la phrase la plus longue qu'elle avait réussi à lui décrocher depuis une éternité. Elle se mordillait la lèvre, retenant un rire, devant le grotesque de cette situation. « Yeah, it's complicated. » Il confirmait finalement ses pensées et elle accordait son sourire au sien. « Oh, it's fine.. Pretty used to it. » Il ne fallait avoir peur de dramas ni de bagarres dans la famille Halliwell. A vrai dire, il ne fallait pas être effrayé de grand chose si vous ne vouliez pas être bouffé tout cru de son point de vue. C'était peut être moins vrai dans cette époque, mais dans la sienne, les forts caractères étaient en majorité. Ses deux têtes de mules de grande soeurs pour commencer. « And there are. Explanations. Especially with my cousin just... don't judge them on that crazy night. » Elle rabattait une mèche derrière son oreille, son regard virevoltant entre le visage du sorcier et la pièce, encore mal à l'aise. Elle n'aimait pas cette sensation, à sur analyser toutes ses paroles, de peur qu'il en lise trop.. ou pas assez. Damn, pourquoi la vie a pas un bouton reboot, hein ? Elle laissait échapper un léger rire à la formulation de sa proposition, secouant la tête à sa nouvelle. « Water's fine, thanks. » accentuait elle d'un sourire. Contente qu'il ne cherche pas à la faire fuir malgré cette situation gênante. Et pour le moins reconnaissante. Combien de temps avait elle crapahuter avant de finir par trouver le courage de monter à son appartement ? Un paquet si elle en croyait le ton du ciel perdre de son éclat. Mais en tout cas, sa bouche ne semblait plus posséder une seule goutte de salive. Elle se détournait quand il rejoignait la cuisine, ses doigts effleurant le dossier du canapé pour sursauter à la vision qu'il délivrait. Satan ! Et comme pour la narguer - malgré son sommeil évident - il se dandinait, revendiquant sa place de roi. Il lui arrachait une moue semi-amusée, ne pouvant que faire le parallèle avec le prince à poil qui dirigeait son appartement. « Comment va le boulot ? Les humains te rendent pas trop dingues ? » lui demandait elle d'une voix plus forte pour qu'il l'entende clairement. Ses traits se transformaient rapidement en inquiétude en voyant la créature maléfique bouger plus activement. Don't wake up. Don't wake up. Elle arrêtait sa prière mentale à la présence du sorcier pour le remercier d'un sourire et avalait rapidement quelques gorgées. « Alors.. Quelque chose de prévu ce soir ? » demandait elle tant pour garder la conversation casuel - malgré les divers scénarios qu'elle avait préparé - tant pour assouvir sa curiosité.



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
things we left behind - wellnott Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

things we left behind - wellnott G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyMar 4 Sep - 14:15

Il se dandinait sur place, la bouche tordue en une moue parce qu’il ne savait pas quoi dire, pas quoi faire non plus du bijou qu’il tenait entre ses doigts. Le souvenir d’une fille qui sera – ou qui devrait être, il ne savait pas réellement, en fait. Il délaissa le bracelet sur un meuble, préférait détourner la conversation pour que le malaise se dissipe, même si ça semblait mal parti. Il y avait eu de longs silences, entre eux, depuis la soirée au P3 et d’autres encore après le fiasco du repas familial où il aurait préféré sans doute ne jamais mettre les pieds et Theodore, il n’était plus certain de l’attitude à adopter en face de Peyton. Il s’efforça de prendre son air détaché, de retrouver sa nonchalance d’antan, abordait le sujet de la recherche de colocataire avec les mains dans les poches et une moquerie envers les moldus dans le ton de sa voix. Il acquiesçait, un sourire en coin. « Surtout que c’est dur de connaître les exigences d’un fantôme qu’on ne peut ni voir ni entendre. » Pendant l’espace d’une seconde, il imagina le Baron Sanglant être à la place de Sam et n’eut aucun doute qu’il valait sûrement mieux un fantôme invisible que quelqu’un de la stature du représentant des Serpentards – lui ou même Peeves qui ne valait guère mieux. « Faut que tu prennes quelqu’un qui connaisse la magie… » Logique imparable de son point de vue – et si, cette fois-ci, elle pouvait éviter la famille Weasley, ce serait un plus qu’il ne négligerait pas. Les regards noirs de la Ginny Weasley, Nott, il s’en souvenait encore. Ce n’était pas vraiment quelque chose qu’il avait de revivre de sitôt – le plus simple serait en fait qu’elle ne se mette pas en colocation avec quelqu’un de Poudlard. Ça éviterait les messes basses, et les préjugés. Il haussait les épaules, essayant de refouler le grognement intérieur de son être alors qu’il se souvenait de la désastreuse soirée au P3, arqua un sourcil. « Parce que c’était pas le cas jusqu’à présent ? » Il baissa la tête un bref instant, avant de se frotter la nuque. « Y a pas eu trop de dégâts, au fait, au P3 ? » Il n’y avait pas remis les pieds depuis. N’était même pas passé devant. Pourtant, le club des Halliwell était parmi les rares où le serpentard se sentait bien, l’un des rares où il n’avait l’impression qu’il était obligé de communiquer avec d’autres personnes tout en sirotant un cocktail ou en buvant tranquillement – il lui était même arrivé de bouquiner aux premières heures de soirée, quand l’atmosphère était encore calme. Mais tout était devenu trop compliqué et il avait préféré s’en cacher – les verts et argents étaient réputés pour ça, après tout, autant coller à l’image que le reste du monde magique avait de lui. « Yeah, » qu’il répétait avant de se mordre l’intérieur de la joue parce qu’il n’avait plus rien à ajouter ; il ne connaissait pas suffisamment la famille Halliwell pour se mettre la moindre remarque. Et, à dire vrai, il n’était pas certain d’avoir envie de les connaître de plus près si c’était si peu alarmant pour Peyton. Il releva son regard, essayait de dessiner les visages croisés lors de la soirée dans un autre contexte – mais c’était plus fort que lui et les pouvoirs finissaient irrémédiablement par revenir au galop. « Every family has its problems, right ? » Il ne savait plus où il l’avait entendu, sans doute dans un de ces films moldus que ses anciens colocataires regardaient de temps en temps. « But actually I’ve met your aunt once or twice. I mean the one who ownes the P3 and she seems really nice. » Aucune idée, toutefois, de si c’était réel mais puisqu’elle était restée un peu en retrait lors de l’agitation, il préférait partir du principe que sa première impression n’était pas trop mauvaise. Il se précipita dans la cuisine, soulagé au fond de lui-même de pouvoir quitter l’ambiance toujours un peu étrange et hésitante qui les séparait maintenant, rempli deux verres d’eau. « Oh, hm. Le boulot va bien. On a eu une grosse réunion ce matin sur les changements à apporter à la ville et la nouvelle organisation de certains quartiers. Le Maire est plutôt satisfait de mon boulot. Il dit que si je continue, je vais pouvoir monter en grade. » Il ignorait qu’il y avait des grades, dans la Mairie et d’après ses recherches sur internet, il n’avait rien trouvé qui puisse davantage l’éclairer mais il savait que c’était plutôt une bonne nouvelle. « Et non, ça va. Ils sont toujours parfois très excentriques mais… Well, je connais des sorciers qui le sont aussi, alors… » Il revenait dans le salon, tendit le verre à Peyton avant de lui désigner le fauteuil, conscient qu’elle refuserait probablement de s’installer sur le canapé à cause du furet – et que, de toute façon, celui-ci ne laisserait personne prendre sa place sur le sofa qu’il s’était approprié. « Je crois que… » Nott esquissa une grimace, peu prêt à se résoudre aux mots qu’il allait prononcer même s’ils étaient le reflet de la réalité. « Je crois que je commence à m’habituer à leur présence. » Et il avala une gorge d’eau, comme pour laver la crasse laissée par cet aveu terrible. Sa mère n’avait pas tort, finalement, même s’il n’était pas prêt à l’admettre à voix haute. « Ce soir ? Oh, euh… Je pensais lire peut-être. » Ses rares sorties étaient généralement causées par les jumeaux ou Effy ou Peyton. Maintenant qu’ils avaient tous été écartés de sa vie d’une façon ou d’une autre, il ne trouvait plus de véritables raisons pour sortir ou faire quelque chose de ses soirées. Il se pencha pour récupérer le livre qui traînait sur un meuble bas et le désigna à la jeune sorcière. Un roman moldu sur le quotidien d’une jeune femme qui s’ennuyait dans son village. Il avait laissé la libraire le conseiller et l’avait acheté plus pour qu’elle le laisse tranquille que par réel envie – mais comme il avait déjà feuilleté ses autres achats sur les sports moldus, les études moldues et les trous noirs, il ne lui restait que celui-là. « Et toi, tu bosses pas ce soir ? » Non pas qu’il ait envie qu’elle parte bosser – ni même qu’elle ne parte pas bosser. Il n’arrivait plus vraiment à savoir ce qu’il voulait, encore moins à déterminer s’il le voulait réellement ou s’il avait l’impression de le vouloir à cause de toute cette histoire et de la dernière fois. La tête basse mais le regard levé, il dévia ses yeux sur les lèvres de Peyton au souvenir des baisers échangés avant de détourner la tête. « Les jumeaux m’ont laissé des disques à regarder. Je crois qu’ils appellent ça des… » Pause, le nom lui échappait et il fronça les sourcils. « CD ? » tenta-t-il, incertain. Il se pencha vers le meuble de télévision qu’il ouvrit et en tira l’une des boîtes contenant les disques et des heures de films qu’il tendit à Peyton. « Si jamais tu veux… » Si jamais elle voulait quoi, il n’en savait rien. Les prendre. Les regarder. Rester pour en regarder un.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyVen 5 Oct - 1:28


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Son cœur avait du mal à perdre sa cadence, dansait encore violemment contre sa poitrine alors qu'elle essayait désespérément de se relaxer. Alors elle s'aventurait dans un sujet casuel, sa recherche de colocataire qui occupait bien d'autres de ses pensées conflictuelles. « Exactly. » En particulier quand ce fantôme semblait bien plus exigeant que son ancienne colocataire. Pas que Ginny ait mis la barre haut, c’était un véritable chou à la crème au contraire de cet être incorporel qui pouvait s’avérer exigeant. Mais elle pouvait le comprendre. Si le côté financier ne rentrait dans l’équation, elle aurait volontiers arrêté sa recherche pour rester seul avec ce colocataire particulier. Parce qu’elle ne sentait jamais seule en sa compagnie.  « Yep, ça serait plus pratique… mais je compte pas faire les difficiles pour être honnête. » Elle haussait les épaules, sachant pertinemment que toute manipulation ou autre prière serait inutile devant ce propriétaire avare. Ces pauvres économies ne seraient pas éternels et chaque jour qui passait resserrait l’attente qu’elle pouvait se permettre. Sa répartie lui arrachait un léger rire. Il marquait un point. Fallait dire que la jeune sorcière aimait profiter et faire profiter de ses privilèges.. officieux pour la plupart. « Well.. yeah. » qu’elle approuvait avec un sourire tordue, ses yeux se baissant à ses pieds. Elle trouverait autre chose dans ce cas là. Peut être ses muffins. Quelques test supplémentaires auprès de sa cousine et ils seraient suffisamment élaborés pour être considéré comme un cadeau et pas comme une expérimentation. « Un peu. » Son regard s’échappait un bref instant au souvenir de la salle estropiée, remarqué après que le calme est remplacé l’adrénaline de cette rencontre. « Mais rien que ma tante ait pu régler rapidement. » Fallait dire que Piper avait de l’expérience et le staff adapté – aka son mari et le reste de la famille - pour réparer les dégâts des démons qui choisissaient le club pour venir les affronter. Elle essayait tout de même de rattraper son opinion, invoquait la situation compliquée pour qu’il ne juge pas trop vite le reste des Halliwell. « Yeah. » qu’elle approuvait avec un sourire. Bien que sa famille était une véritable spécialiste en problèmes et autres histoires compliquées. Mais elle le taisait, s’il restait dans les parages, il s’en apercevrait bien rapidement de toute façon. « Oh Pip’ yeah. She’s a sweetie. » Probablement la plus effrayante également. Mais elle était dévouée à sa famille. Toujours présente, malgré ses propres difficultés. Peyton l’admirait énormément. Avait toujours partagé une relation spéciale dans son époque, qu’elle avait retrouvée aisément. Seul le visage teinté de jeunesse de sa tante lui rappelait que c’était encore neuf, âgé de moins d’une année. Elle se retournait vers le salon alors qu’il disparaissait chercher de quoi se désaltérer, n’appréciant guère la surprise de voir s’étaler son furet sur le canapé comme s’il lui appartenait. « Oh nice, congrats !» commentait elle sincèrement d’une voix forte, surveillant toujours les mouvements de l’animal avec attention. Mais ça ne la surprenait pas, elle ne doutait de l’intelligence et la rigueur que pouvait appliquer le jeune sorcier à son travail. Un sourire amusé étirait ses lèvres à ses prochaines paroles qu’elle s’efforçait de cacher alors qu’il revenait auprès d’elle. S’installant sur le fauteuil à son geste, elle arquait un sourcil, buvant tranquillement sans l’interrompre. Ce changement de comportement l’emplissait d’une étrange fierté. Ses avis arrêtés sur les humains n’avaient pas de sens pour la sorcière, mais elle n’avait jamais connu son monde, ni l’histoire qu’il avait composé. Ne pouvait être que ravie qu’il semble dépasser certains de ses préjugés. Les mots n’avaient rien d’extravaguant mais elle connaissait Nott, sentait qu’il était sur la bonne voix pour s’intégrer à cette nouvelle réalité. « That’s great ! » Elle l'encourageait mais ne le poussait plus, laissait plutôt sa curiosité percer lui demandant ses plans pour la soirée. Son regard s’arrêtait sur la couverture du livre qu’il désignait. Ca lui disait rien mais à part des livres de magie, elle ne lisait pas grand-chose. Quelques aventures fantasy, quelques histoires d’amour mais c’était surtout sur les potions, sorts et autres sorcières du passé où elle aimait s’enfouir. Son regard coulait sur le sorcier quand il lui retournait la question. Essayant d'arracher quelque chose à son expression sans succès. « Nope, pas ce soir.  » Initialement, elle avait bien prévu de faire une nuit supplémentaire, amassait un peu plus d’argent avant de commencer cet autre boulot sous payé. Avait renoncé quand elle avait remarqué les premières lueurs du jour depuis son lit, la nuit précédente. Elle se transformerait certainement en zombie dès qu’elle serait sortie de cet appartement et que le stress serait envolé. C'était la fatigue qu'elle accuserait également sur son regard fixé qui ne voulait se décrocher de sa silhouette. Elle avait un sérieux problème avec les costumes. T'as un sérieux problème avec beaucoup de trucs, j'trouve. Son nez se fronçait sous cette voix d'une de ses petites pey alors qu'elle se rendait compte qu'il avait recommencé à parler. Elle s’avançait légèrement sur son siège, comme pour essayer de rattraper son retard. Ses sourcils se fronçaient légèrement, pas sûr de comprendre où il venait en venir. Attrapant la boîte qu’il lui tendait, elle s’installait sur le sol pour l’ouvrir rapidement. « Oh des DVD ! » s’exclamait elle en découvrant la pile de films. Son regard se relevait pour s’accrocher sur le sorcier, la bouche légèrement entrouverte devant cette proposition qui restait inachevée. Elle attendait quelques secondes, un sourcil arqué pour une fin qui ne viendrait certainement jamais. « We can watch one. » laissait elle échapper, avant de replonger le nez dans ces trouvailles, haussant les épaules. Elle n’était pas sûre de vouloir rester mais ne voulait pas partir. Avait toujours cette impression que ça serait définitif, si elle franchissait cette porte. Damn, que t’es dramatique, Pey'. Elle se renfrognait brièvement et commençait à disposer quelques choix éclectiques autour d’elle. « Order pizza or watheva and just hang out. If you want. » Son regard coulait vers le brun pour s’y arrêter quelques secondes. « Maybe try to take back your couch. » blaguait elle avec un bref sourire, avant de se recentrer sur le choix qui s’étalait devant elle. Les jumeaux avaient une belle collection, passant par différents genres ou autres classiques. C’était pratique pour détourner son attention, au lieu d’essayer d’épier chacune de ses réactions. « C'est une belle collection. Sympa de t'avoir laisser tout ça. » Elle aurait aimé les connaître plus, elle avait croisé plus que brièvement son ancien colocataire et il avait l'air fun. Malgré les trucs perturbants que Theodore lui avait soufflé, elle était persuadée qu'ils auraient pu bien se marrer ensemble. De parfait tampons pour dissiper le malaise qui semblait persister entre eux, en plus. Mais il allait falloir se débrouiller sans eux. Parce que Peyton, elle ne voulait que partir avec le sentiment qu'ils se reverraient. Pas après des semaines de silence. Et encore moins avec cette boule de nerf dans l'estomac.



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
things we left behind - wellnott Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

things we left behind - wellnott G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyLun 15 Oct - 16:27

Il se triturait les doigts maintenant libéré du poids plume du bracelet, la bouche tordue en une moue tandis qu’il s’efforçait de faire la conversation, dérivant sur leur dernière rencontre. Il était parti rapidement après la fin du combat, comme la plupart des autres invités qui n’étaient pas de la famille, sans vraiment chercher à savoir si les Halliwell pouvaient, ou non, avoir besoin de son aide. Avec le recul, il se sentait un peu idiot, un peu coupable, aussi. Il avait été mieux éduqué que ça, et avec de la magie, ça ne lui aurait même pas demander un effort insurmontable. Comme Peyton ne paraissait pas le lui reprocher, il préféra ne rien ajouter – autant ne pas enfoncer le couteau dans la plaie. Il se balançait légèrement d’avant en arrière sur ses pieds, un faux sourire présent sur son visage alors qu’il laissait le regard virevolter de partout. Pip’ – oui, Piper, se rappela-t-il, la gérante du P3. Celle qui avait l’air sympa – impression renforcé par l’acquiescement de Peyton. Great. Si jamais il avait besoin de s’adresser aux Halliwells autre que Peyton, il savait qu’il pourrait toujours contacter la fameuse tante Piper sans qu’elle ne le croque – ou qu’elle n’essaie de le tuer. Il disparaissait dans la cuisine une poignée de minutes, le boulot maintenant devenu sujet de conversation et il lâchait son aveu dans une grimace à peine exagérée. Il n’avait pas l’intention de devenir ami avec les moldus, mais il n’avait déjà plus envie de se laver les mains à chaque fois que l’un d’eux les lui serrait aux meetings. Il revenait, arqua à peine un sourcil devant l’enthousiasme de Peyton – et, quelque part, il en était content. Qu’elle puisse trouver bien qu’il fasse des efforts pour les écervelés sans magie. Il avait cette envie qu’elle puisse être fière de lui dans un certain sens. Ou, qu’en tout cas, qu’elle ne le déteste pas pour ses opinions sur ceux qu’elle considérait comme des personnes à protéger. Un sentiment qui s’était comme amplifié depuis quelques temps bien qu’il fasse son possible pour l’ignorer. Il laissait la sorcière regarder le livre qu’il avait commencé un peu plus tôt avant de reprendre la parole. Pour l’inviter – il le pensait du moins – même s’il ignorait bien à quoi. Il lui tendait finalement les jaquettes des disques laissés par les jumeaux Maximoff sans savoir comment terminer la proposition. Elle pouvait choisir elle-même si elle souhaitait fuir les lieux et tous les malaises ou si, comme lui, leur ancienne amitié lui manquait. Ou si, comme lui, elle voulait essayer de renouer. Il haussa les épaules à l’idée d’en regarder un ; lui, il ne connaissait aucun des titres qu’il possédait et ne savait franchement pas si c’était une très bonne idée avant de relever la tête vers elle, les yeux pourtant tournés en direction du canapé. « Yeah, he thinks he owns the couch even though I bought him something he can lay on. » En temps normal, il se fichait bien de ne pas pouvoir s’asseoir sur le canapé – d’autant plus qu’il ne passait pas tellement de temps dans son salon, il fallait le reconnaître – mais ce serait plus agréable pour regarder la télévision. Joignant le geste à la parole, il s’asseyait au bord du canapé, ignorant le grognement qui s’échappa des lèvres de l’animal avant de le pousser sans brusquerie. Le Furet, paupière soulevée le toisa avant de s’en aller. « I’d like to. Watch on of this and just stay here, » qu’il rajoutait précipitamment avant de se lever pour aller récupérer son téléphone oublié dans la poche de sa veste. « What pizza do you want ? » Il composait déjà le numéro, prêt à passer commande avant d’attraper sa baguette pour ramener de sa chambre un plaid et deux oreillers. Ils s’étaient peut-être évités depuis quelques semaines, mais il n’avait pas pour autant oublié les préférences de la sorcière quand il était question de larver devant la télé. « Je n’en connais aucun, » avoua-t-il avec une grimace après avoir raccroché. « Mais Pietro disait que c’était des classiques et la base à voir pour connaître le cinéma moldu. » Et Theodore, il lui faisait confiance, à son ancien colocataire. Il l’avait déjà beaucoup aidé à apprivoiser les téléphones portables, la télévision et la chaîne stéréo, le Serpentard en serait presque venu à boire ses paroles avec la même fascination que les cours de Poudlard. « Les pizzas devraient arriver dans une trentaine de minutes. Ça nous laisse le temps de choisir le film et d’aller acheter à boire si tu veux quelque chose d’autre que de l’eau. » Même si le souvenir de leur dernière soirée alcoolisée lui soufflait que ce n’était pas totalement une bonne idée – Nott faisait taire ce rappel brûlant, ses yeux déviant pendant une fraction de secondes sur les lèvres de Peyton. Ou peut-être que l’alcool était justement ce dont il avait besoin, en cet instant. « Y a une petite épicerie juste sous mon immeuble, » précisa-t-il sans doute inutilement. Elle devait le savoir, elle connaissait le coin. Ils ne vendaient pas que de l’alcool d’ailleurs, se souvint-il. Un soda pouvait être tout aussi bien. Et un peu moins risqué, vu la situation.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyLun 19 Nov - 15:20


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le sorcier ne prenait de tact, chassant sans délicatesse la créature sauvage qui s’appropriait le canapé. Les gestes de la brune restaient en suspens, le regard légèrement exorbité en s’attendant à une attaque en règle. De sûr qu’elle en serait ressortie avec un doigt en moins. Mais il déguerpissait sans éclat et elle le toisait avec un air satisfait qui s’évaporait à l’écoute du brun. « Cool. » lui flashait elle un large sourire avant de s’enfouir dans le carton. Ravie qu’il semble partant pour cette soirée improvisée. Soulagée de ne pas avoir mal interprété sa phrase inachevée. « Hmmm.. Maxi calzone base crème supplément oeuf !» Parce qu’elle avait franchement faim. La nuit trop courte et l’agitation trop présente pour que son estomac accepte quoi que ce soit ce midi. Sans compter son crapahutage en règle devant l’immeuble. Elle s’attardait sur le sorcier, profitait de son inattention pour le détailler jusqu’à que son regard ne se pose sur sa baguette. La tête penchée, les sourcils froncés, son regard s’éclairait lorsqu’elle repérait les oreillers et le plaid voler. Pendant quelques précieux instants, rien ne semblait avoir changé. Lui donnait l’espoir que ce futur hypothétique n’avait pas tout gâché. Qu’ils pourraient retrouver leur complicité écorchée. « Oh et demande de leur sauce piquante ! » Elle avait bien fait de venir. N’avait plus qu’envie d’aller s’enfouir dans le canapé et larvait pendant des heures. Elle opinait à ses paroles mais ne rajoutait plus. N’était pas vraiment plus avancée que lui, loin d’être une experte. Ne connaissait d’ailleurs que de noms la majorité de ses choix. Mais fallait lui reconnaître que bon nombre de sa filmographie ne sortiraient que dans une décennie ou deux.  « J'en connais pas des masses non plus, honnêtement.» Pré sélectionnant, elle étalait quelques titres ou jackets qui lui plaisaient, laissait un léger rire lui échappait en reconnaissant cette comédie musical. Rien de semblable à la magie qui composait pourtant sa vie. Dommage. Elle se voyait tout à fait grimper sur le comptoir au P3 et entamer un show burlesque avec les autres serveurs. Ouais, ça serait définitivement fun. « Oh ouais, carrément. Histoire qu'on ait la panoplie pour une soirée film en règle. » Elle serait pas contre un soda, quelques friandises sucrées en plus. Pourquoi pas quelque chose de plus corsé également. Ouais, l’alcool, ça lui semblait une merveilleuse idée. Aussi une terrible, si on prenait en compte son état émotionnel et de fatigue. Faudrait juste pas qu’elle abuse. Un p’tit cocktail et tout serait encore plus simple. « Ouaip, je me souviens. Allons-y avant que les pizzas arrivent alors.» Déjà sur ses pieds, elle attrapait son sac pour suivre le sorcier hors de son appartement.

Pénétrant dans l’épicerie peu animé, elle attrapait un panier, ses pieds la dirigeant de façon automatique dans le rayon des sucreries. « Okay, I’m just gonna take one of these. » Colorés, piquants, tout ce qu’elle aimait. « Oh and let’s not forget the bears. » Parce que du chocolat et du marshmallow, y avait rien de meilleur. « T’as des envies ? » Qu'elle vérifiait en se tournant vers lui, que ce soit pour grignoter ou boire. Arrivé dans le rayon des sodas et alcool, une idée l’illuminait. « Hé ! Je peux t'apprendre mon Peytail. Il a eu un bon effet l’autre fois. » C’est vingt tours de langue Pey avant de l’ouvrir. Combien de fois on va devoir te le répéter ? « Fin.. Ils étaient bons quoi. » Son visage fuyait vers le rayon, masquant ses yeux qui s’exorbitaient brièvement. Pouvait sentir ses joues s'empourprer aux souvenirs de leurs baisers échangés. Okay Pey, on souffle et on recommence. « So, il va me falloir.. » Un soda, quelques jus et surtout une bouteille de rhum ambré. Elle aurait pas ses sirops arrangés mais se débrouillerait. « Need something else ? » lui demandait elle avant qu’ils ne se dirigent vers la caisse.

De retour à son appartement, la brunette déposait ses affaires au pied du canapé, se débarrassait avec hâte de ses talons pour aller ramasser les films pré sélectionnés. Les DVD en mains, elle pivotait pour capter le regard du sorcier. « Okay, I have three choices for ya. So are you most in the mood for… » Elle ponctuait ses paroles en montrant à chaque fois la jacket associée. « Creepy and scary stuff. » Thriller psychologique à traduire. « Some comedy.. I think they’re all nutjobs in there. » Commentait elle d’une moue incertaine. Pas sûr que ce soit celui qu’elle ait en tête mais la cadette était toujours partante pour rire de toute façon. « Or a wild adventure. » Ses sourcils s’agitaient, un sourire joueur dansant sur ses lèvres.



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
things we left behind - wellnott Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

things we left behind - wellnott G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyDim 25 Nov - 11:26

Il levait les yeux au ciel à l’ajout de dernière minute de Peyton, remerciant Merlin de ne pas avoir déjà raccroché et d’avoir le temps de glisser la demande avant de couper l’appel et de se tourner vers elle. Il n’avait jamais compris son intérêt pour la sauce piquante – et encore moins le mélange étrange que ça pouvait parfois former avec certains goûts de pizza – mais il ravala une remarque pour préférer jeter un coup d’œil lointain à la pile de DVDs. Non pas que les titres éveillaient quoique ce soit en lui, en réalité mais la sorcière les approuvait et Nott, il lui faisait confiance pour ça. Tout comme il était certain que Pietro ne lui avait laissé que la crème de sa filmographie. Il récupère l’un des oreillers ramenés pour le déposer sur le canapé correctement, avec cette maniaquerie dont il faisait parfois preuve, pas souvent, et mentionnait la supérette d’un ton qui se voulait désinvolte. L’idée fut approuvée quasiment aussitôt par la sorcière et il retint un sourire en coin – Peyton pouvait parfois être très prévisible. Il n’eut pas le besoin de bouger qu’elle était déjà vers sa porte, parée à partir en expédition lui semblait-il et il la suivit finalement. L’épicerie était calme et il la suivait avec sa tranquillité ordinaire, observant avec un sourcil arqué tout ce qu’elle glissait dans le panier, penchant parfois la tête afin de lire le nom des friandises dont elle raffolait. Certains lui évoquaient quelques souvenirs mais pas davantage – et il ne pouvait pas vraiment compter sur une épicerie moldue pour avoir quoique ce soit du magasin de Bertie Botts. « Hm, ils n’ont pas de Fizwizbiz ou des gommes de limaces, je suppose ? » tentait-il néanmoins en jetant un œil vers Peyton avant que son attention ne soit attirée par des chocolats qui recouvraient de la mousse à la fraise. « No way ! Ils ont des chocoballes ! Ils me surprennent vraiment beaucoup, les moldus. » Ses yeux s’étaient écarquillés et il arborait un sincère sourire à la vue des friandises très proches de ce dont il avait l’habitude. Sans plus attendre, il fourra le paquet dans le panier, opta d’en prendre un deuxième innocemment juste avant qu’ils ne quittent le rayon. Ils s’engageaient dans l’allée des sodas quand il ralenti le pas, incertain quant à la bonne mauvaise idée de son amie. S’il avait vraiment trouvé le Peytail délicieux la dernière fois, il savait aussi que c’était peu conseillé. Il ouvrait la bouche, prêt à argumenter que c’était probablement préférable qu’ils ne consomment pas le moindre alcool mais ses yeux se posaient sur la jeune fille et elle avait cette excitation au fond des yeux, un peu de rouge sur les joues et, bon, ils étaient grands, ils sauraient ne pas franchir la moindre limite. « Sure, I’d love that. Ça va rapidement devenir une recette mondiale si tu commences à l’apprendre à d’autres. » Il esquissait un sourire bref, l’observait s’agiter dans les rayons pour récupérer ses ingrédients sans être capable de bouger. Parce qu’elle était mignonne quand elle se prenait de passion, Peyton. Ou quand elle était déterminée. Et qu’il avait l’impression qu’il ne l’avait jamais trouvée aussi jolie qu’en cet instant – et que ce n’était, clairement, pas une idée à avoir juste quand ils s’étaient mis d’accord pour boire un cocktail. Nott relevait finalement les yeux vers la sorcière alors qu’elle s’adressait à lui et secoua la tête négativement. Besoin de remettre de l’ordre dans ses idées, peut-être.

Le sac de leurs achats dans les bras, il s’empressa d’aller le déposer sur la table de la cuisine avant de commencer à le vider et de sortir un bol, puis un second afin d’y verser les bonbons. Il stoppait son geste, la bouche tordue avant de finalement ranger les bols et de sortir un saladier où il versa, en vrac, leurs achats en friandises et tira les bouteilles pour le cocktail. Il relevait les yeux vers elle, observait les jackets sans qu’aucun des titres ou des illustrations ne lui parlent le moins du monde. « Erm, I’d say wild adventure. » Il avait compris que l’humour moldu n’était pas réellement sa tasse de thé à plus d’une reprise – il suffisait de passer une demi-journée à la Mairie pour qu’il se rende compte qu’ils ne comprenaient pas pourquoi tout le monde riait si souvent – et ne se sentait pas prêt à se forcer à rire ou à demander à Peyton ce qu’il y avait de si drôle à chaque minute du film. Il s’emparait du saladier qu’il allait déposer sur la table basse. « Tu peux t’occuper de ton Peytail si tu veux, pendant que je mets le… Film, » grimaça-t-il, ayant encore oublié le nom utilisé par les moldus pour désigner les disques si petits. Accroupi devant le lecteur, il repéra sans difficulté le bouton pour l’allumer et observait les autres. Longuement. Par Merlin, ça ne devait pas être si compliqué puisque les moldus y parvenaient très régulièrement – mais ils avaient beaucoup trop de boutons et Nott, il leur aurait bien fait avaler leurs satanés télécommandes et boutons multiples. Il appuyait sur l’un d’eux au hasard, déclenchant l’ouverture d’un petit tiroir et, victoire, il reconnu la plateforme sur laquelle il avait souvent vu les jumeaux Maximoff déposer le disque. En parfaite imitation, il déposa l’objet et attendit que le tiroir se referme sans grand succès. « Peyton ? Est-ce que tu saurais… Oh ! Nevermind. » Le tiroir s’était finalement refermé comme il appuyait dessus et un sourire victorieux s’affichait sur ses lèvres. Nott : 1 – Technologie moldue : 0. Il reculait légèrement, observait l’écran se changer et le menu du disque apparaître. « Right. Le film est prêt. » Il retournait auprès de la sorcière, non sans avoir attrapé une poignée de bonbons, légèrement penché pour observer les mélanges déjà effectués avec un air sceptique. « Doesn’t really look like your Peytail, » laissait-il tomber avec un air moqueur qui apparaissait déjà sur ses lèvres et déposait finalement les quelques friandises sur le bar pour attraper la bouteille de rhum et lire l’étiquette. « So, comment est-ce que la magie opère ? » Il avait ouvert la bouteille d’alcool, reniflait l’odeur avec une grimace avant de replacer le bouchon et de lui jeter un coup d’œil et d’appuyer sur play pour que le film démarre.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyVen 7 Déc - 2:15


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ses pas – peut être un peu empressés – se dirigeaient vers les sucreries, accessoire indispensable pour une soirée film. Et comme à chaque fois, elle ne pouvait s’empêcher de vérifier si ces chocolats préférés avaient finalement été inventés. Parce qu’un jour, c’était certain, elle les découvrirait dans son rayon, elle en était persuadée. Pas pour aujourd’hui bien sûr mais se rebattait finalement  sur ses serpents piquants dont elle raffolait. Son regard flottait sur le sorcier - maudissant pour la millième fois ce costume - avant que ses sourcils ne se froncent. Ce nom étrange sonnait familier. La gryffondor partageant auparavant son appartement, elle aussi, encline à proférer ses regrets sur ses bonbons d’un autre monde. Elle avait fini par retenir quelques brides. « Wait. Des gommes de limace ? Genre…. Goût limace ? » Elle savait pas que ça pouvait donner. N’inspirait qu’un bon vieux Eeeew à son assemblée. Les autres éveillaient néanmoins sa curiosité, tout comme les chocolats entourés de mousse que le sorcier fourrait dans leur panier. Définitivement à tester. Son sourire reflétait le sien, les yeux piqués d’amusement. Ca lui plaisait de le voir enthousiaste. Même si c’était pour des bonbons. What are you talking about ? Especially for candies ! Ils accédaient l’allée des sodas, éclairant la jeune sorcière d’une idée. Certainement pas une bonne. Peut être pas une mauvaise. Mais il l’acceptait rapidement, mettant un terme à ses tergiversions. « That’d be pretty cool. » riait elle légèrement. Que les gens se soûlent avec une boisson qui portait son nom, ça serait la classe quand même. Alors elle s’activait, récupérait avec quelques grognements de frustration ses ingrédients. Totalement prise par ses pensées tant elle essayait de ne rien oublier, de prendre ce qui se substituerait le mieux. Leur panier rempli, son regard venait vérifier le sorcier resté silencieux, une moue flottant sur ses lèvres à sa négation.

En une brève mise en scène, elle lui résumait en un mot la sélection des films. Elle ne les avaient jamais vus mais était définitivement partante pour les découvrir. Elle avait même passé sans s’arrêter – et elle en était grave fière – cette comédie romantique qu’elle s’était fait une bonne dizaine de fois… pour l’instant. Histoire d’opter pour un peu de nouveauté. Et parce qu’elle aurait certainement du supplier et souler le sorcier pour que ça passe. « Good choice ! » Mais un peu d’action et d’aventure l’emballait tout autant. Les autres disques rangés dans le compartiment, elle était de nouveau sur ses pieds, acquiesçant à sa proposition, pour rejoindre son plan de travail éphémère. « Yup. » N’oubliait pas de prendre deux trois serpents qui crépitaient délicieusement sur sa langue. Les bouteilles déjà sortis, la sorcière n’attrapaient que deux verres, les dévisageaient pendant quelques secondes. Ugh, j’sais même plus par quoi je commence. Et elle blâmait la fatigue, la faim - pas les souvenirs de leur soirée arrosée qui ne volaient certainement pas dans son esprit, ni même ce costume tout à fait ordinaire – responsable de cette confusion. Le manque de ses propres préparations aussi, bien sûr. Alors c’était avec son peyfomètre et surtout beaucoup de distractions qu’elle réalisait leurs deux premiers cocktails. Attrapée dans la supposée bataille que délivrait le sorcier pour décrypter les boutons étalés sur le lecteur, la sorcière ne cachait ses lignes amusées, profitant qu’il ne pourrait la réprimander. Se rendait finalement compte qu’elle avait cessé toute activité pour l’observer, alors qu’il s’apprêtait à lui demander main forte, dans une proposition inachevée. Elle-même avait du subir un temps d’adaptation mais elle ne doutait qu’il finirait par surmonter sa relation conflictuelle avec la technologie humaine. La sorcière replongeait bien vite dans sa tâche lorsqu’il finissait la sienne.  Ummm, j’ai déjà foutu le rhum ? N’eut pas le temps de répéter tous ses mouvements mentalement, son commentaire sceptique la faisant hoqueter de scandale, ses lèvres néanmoins tirés d’un air amusé. « Hé ! Je fais ce que je peux avec ce que j’ai. » Franchement, elle félicitait sa mémoire musculaire, parce qu’avec aussi peu d’attention, ça avait définitivement une bonne tronche pour elle. « On verra quand tu me demanderas de te resservir. » Elle lui tirait la langue, dans une impulsion enfantine, après lui avoir tiré un bonbon de sa poignée. Manquait de le recracher à sa question. Ses yeux exorbités se posaient sur le sorcier pendant deux, trois secondes qui lui parussent une éternité. What the fuck is he talking abo- Ah oui le cocktail. Son sourire revêtait rapidement, espérait que ça passerait pour l’acidité provoqué par ses friandises. Elle frappait dans ses mains, regardait tout ce qui s’étalait sur la table. « Aloooors, tu commences par un fond de cassis, tu rajoutes un peu de ça, un peu plus de rhum, une lichette de cette crème et beaucoup de mûre. » Elle se lançait dans une ‘explication’ rocambolesque, désignant les bouteilles, montrant avec ses deux doigts des proportions plus qu’approximative. Faudrait qu’elle bosse dessus parce que le jour où Pip’ lui demanderait de former sa remplaçante, ça serait foutue. « Et tu finis avec un peu d’orange sanguine pour l’acidité. » Lui faisant glisser son verre, ses lèvres testaient cette semi-improvisation avec un grognement de frustration. C’était pas ça mais c’était bon quand même. Suffirait largement à étancher sa soif. Elle arquait un sourcil, essayait de déchiffrer son expression pour savoir si le sorcier partageait son avis. Grappillant quelques gorgées de plus - ça coulait vraiment bien finalement – elle zieutait l’écran, s’apprêtait à s’enfouir dans le canapé, reposer ses jambes raides lorsque l’interphone retentissait. « Pizza ! » Elle tapotait enthousiasment ses mains, c’était mieux parce que vu son état, elle serait carpette en un verre. En particulier quand elle se rendait compte qu’elle l’avait déjà à moitié descendue. « J’te pique ta salle de bain, y a du cash dans mon sac. » A croire que ses gorgées avaient fait un allé simple. En un instant, elle avait l’impression d’être à la limite de l’implosion.  Alors elle accourait dans la salle d’eau, profitait de ses quelques secondes pour faire le point. Ca se passait plutôt bien. Beaucoup mieux que ce qu’elle avait prévu. Pas de larmes, pas de dramas, elle était fière de ne s’être laissé emporter dans la tempête infernale où toutes ses projections s’étaient conclues. Elle allait juste se laisser porter par la soirée et ça se terminerait tout aussi bien. Un hochement de tête en face du miroir, ses doigts allaient ranger quelques mèches rebelles puis rejoignait le salon où la délicieuse odeur du repas s’était propagée. Ses pas enthousiastes furent interrompus par l’éclairage de son téléphone dépassant de son sac, qu’elle attrapait avant de se vautrer dans le canapé. Elle le posait sur la table, préférait plutôt dévoiler le contenu de sa livraison. « Niiiice ! » La seule réaction convenable à la vue de cette pâte bien dorée. Et alors qu’elle s’apprêtait à dévorer ce festin, son smartphone se mit à convulser, délivrant des photos d’hommes pour la plupart à moitié nu. Ses yeux écarquillés, elle finissait par l’attraper après des secondes de bug intense, riait fortement en lisant l’intitulée du premier message de sa cousine. Stripper pour Prue avec une bonne dizaine d’émoticônes. Complètement folle mais franchement, Peyton approuvait à cent pour cent. « It’s not- Well I was gonna say it’s nothing creepy but actually we’re choosing a stripper for my aunt. » Ok, ça sonne pire, enchaîne Pey. « For her bachelorette party ! She’s getting married. And of course, we’re going to do something fun and totally cliché. » Bon ça, il aurait pu le deviner. Elle reposait son téléphone, commençait à découper cette pizza qui lui faisait de l’œil. Plus que n’importe quel torse d’ailleurs en ce moment. Prenant une nouvelle gorgée de son cocktail, elle le zieutait discrètement, savait pas si elle devait le proposer. Ni même encore moins comment le faire. «  You could come if you want…. Not at the bachelorette party ! But at the wedding, I still have a witchy-plus one. » Qu'elle se rattrapait rapidement. Parce qu’entre les fantômes et la magie, pas moyen d’avoir des humains ignorants aux alentours. « Great food- Amazing food, really, Pip’s the best. Some champagne... It could be fun. » Elle haussait les épaules, essayait de paraître nonchalante (et surtout ne laisser transparaître sa folie sur le sujet) en mangeant sa pizza et reprendre le film qui se déroulait. Parce qu’avant tout cette histoire, il aurait été sans aucun doute la première personne à laquelle elle aurait pensé. C’était bien ça le but ?De faire comme si rien ne s’était passé, agir comme si leur amitié n’en avait été ébranlée. Mais pourtant rien de tout ça ne faisait calmer son cœur galopant. Elle aurait du la boucler et finir son verre.    



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
things we left behind - wellnott Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

things we left behind - wellnott G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyLun 10 Déc - 21:18

Un rire moqueur lui échappait à la question de la sorcière. Certes, leurs mondes étaient différents, mais quand même pas à ce point – les limaces, ça restait non comestibles, peu importe qu’on vienne de Londres ou de Neverland. « Mais non, bien sûr que non. Ils ont la forme de limace mais c’est plutôt comme de… La galée consistante. » Il secouait la tête, son léger sourire narquois toujours sur les lèvres avant que ses yeux ne se posent sur les friandises qui n’étaient pas sans lui rappeler ses préférées, à Poudlard. Sans hésiter, il en fourrait une première boîte sans le panier, bientôt suivie par une seconde, avant de suivre la jeune femme au rayon sodas et alcools. Il l’observait en silence, appréciait son visage qui s’éclairait tandis qu’elle imaginait très probablement ce que son cocktail pourrait bien donner si elle venait à le diffuser un peu de partout, repoussant les images de leur dernière soirée commune où la boisson avait été partagée.

Le film prêt à être lancé, il allait la retrouver prêt du plan de travail, plissait le nez à la vue d’un cocktail qui ne ressemblait guère à ses souvenirs. Mais les souvenirs étaient flous, embrumés par l’alcool qu’il avait bu ce soir-là et biaisé par l’éclairage de la boîte. Peut-être bien qu’il ressemblait vraiment à ça, au final. Il arquait un sourcil à sa réponse. « Ou quand tu seras obligée de m’envoyer à l’hôpital pour intoxication. » Il avait haussé les épaules, mâchonnait l’un des chocolats qu’il avait récupérés avant de se figer. Parce qu’elle semblait être sur le point de s’étouffer. Il la dévisageait longuement, prêt à lui demander si ça allait, si elle avait besoin d’être envoyé à l’hôpital le plus proche – bien qu’il ne sache absolument s’il pouvait faire confiance à un hôpital moldu – quand elle retrouva son sourire. Et son cœur, ses battements réguliers. Il essayait de suivre ses indications, attrapait les bouteilles mentionnées pour les porter à son regard avant de les reposer pour passer à la suivante – et tout ça, pour s’apercevoir qu’il n’avait pas été capable de suivre une seule étape de ce qu’elle lui avait indiqué. Le cassis d’abord et ensuite ? La mûre ? Il pinçait les lèvres, les yeux rivés sur les bouteilles et les verres, sa fierté de Serpentard l’empêchant de perdre la face. « Oh, easy, » qu’il commentait donc tout en se sachant incapable de reproduire la moitié de ce qu’elle venait de lui expliquer. Surtout pas quand elle mesurait ses quantités en terme de ça ou de tant et de ses doigts. Il n’y avait qu’à espérer que ses potions étaient un peu plus claires, sinon, il comprenait pourquoi sa famille était plutôt réticente à l’emmener en chasse de démons. Il récupérait le verre qui glissait vers elle, le portait à ses lèvres sans marquer l’hésitation de la dernière fois. Notait tout de suite un goût différent, incapable de décider s’il le préférait ou non. Il lui lançait un coup d’œil, le nez plissé, sa langue passant sur ses dents. « Je dirai que ça manque de cassis, non ? » Ou bien préférait-il davantage sentir le goût du cassis plutôt que celui de la mûre – quoiqu’il en soit, c’était pas si mal et il en reprenait une gorgée. « Vraiment pas mal, ceci dit. » Il y avait comme un goût de reviens-y qui lui donnait envie de descendre le verre rapidement, ce qu’il s’empêchait de faire. Il sursautait légèrement à son cri, n’eut pas le temps de lui répondre qu’elle fuyait déjà en direction de la salle de bains – il ne se souvenait même pas l’avoir vue poser son sac là-bas – alors qu’il allait ouvrir. Il glissait quelques billets dans la main du livreur, récupérait le carton et refermait prestement la porte d’un coup de pied avant de déposer la boîte enfumée sur la table basse, entre les saladiers de chips et de bonbons. Nott relevait les yeux vers une Peyton qui s’étalait sur le canapé, comme au bon vieux temps, et il retint un sourire devant ses yeux pétillants face à la pizza. Rien n’était plus franc que l’amour de la sorcière pour les pizzas, il en était certain. Pouvait comprendre – malgré ses premières réticences devant la nourriture trop moldues, il devait reconnaître que les pizzas étaient vraiment pratique à déguster. Il s’en découpait une part, s’asseyait sur le canapé quand le téléphone de la jeune fille se mit à vibrer sans presque s’arrêter, lui arrachant un froncement de sourcil. Il savait que, contrairement à lui, Peyton était sociable et populaire. Qu’elle avait sans doute toute une bande d’amis qui devaient lui envoyer tous ces messages. Mais ça n’empêchait pas cette boule pesante de s’être logée au fond de son estomac. Une sensation désagréable qui s’accrut lorsqu’il tourna la tête en entendant Peyton glousser. S’accrut encore lorsqu’il jeta un coup d’œil à l’écran du téléphone pour n’apercevoir qu’une floppée d’images de torses masculins. Nus. Il voulait ravaler cette pointe qui lui transperçait les entrailles, paraissait même vouloir massacrer son cœur ou lui retourner l’estomac, se trouvait toutefois incapable de détourner le regard de ces images qui tiraient un si large sourire à la sorcière. Il aurait voulu poser une question, mais sa bouche s’était soudainement asséchée – et sa bonne humeur, envolée. Il choisit de s’arracher à cette vision, d’ignorer les multiples questions qui se chevauchaient dans son crâne, des pourquoi, des comment, des pourquoi encore, alors qu’elle prenait la parole. Il n’avait pas envie de savoir, finalement. Il aurait voulu rester sourd à ses mots – contracta la mâchoire alors qu’elle évoquait ces strippers. Oh, much better now. Il en serait presque venu à ne pas entendre le mot qui avait suivi, cette tante mentionnée, parce que quelqu’un envoyait des photo de strip teaser à Peyton. « You don’t have to… » Mais elle reprenait déjà et tout à coup, il se sentit idiot de ses pensées. De cette fausse jalousie qui s’était installée en lui comme une vieille amie. Ce n’était pas pour elle, ce n’était pas des suggestions de boyfriends envoyées par une amie trop dévouée ; c’était pour un enterrement de vie de jeune fille. Pour sa tante. Laquelle ? Il n’en savait rien, préférait sans doute l’ignorer. Son cœur, déjà, s’en trouvait soulagé, qu’importe de savoir laquelle des tantes de Peyton allait s’enliser dans un mariage. « Oh, » lâchait-il simplement, en essayant de masquer son soulagement, de dissimuler, au mieux, ses épaules qui s’affaissaient. Il reposa la part de pizza à peine entamée pour attraper son verre et en avaler une longue gorgée. Oublier ce sentiment, cette sensation empoisonnée. Retournait à son morceau, l’appétit maintenant retrouvé. Il se coupait pourtant dans son geste, la bouche grande ouverte, tournait la tête vers Peyton, laissant une trace de sauce tomate à la base de sa joue dans le mouvement. « Me? You want to invite me to your aunt’s wedding? Isn’t there like a… Guest list or something? » Il était à peu près sûr qu’on ne pouvait pas s’inviter n’importe comment à un mariage. Même si, comme Peyton était celle qui l’invitait, il ne s’y inviterait pas totalement. L’idée était pourtant presque tentante – non pas qu’il raffole des mariages, mais juste l’idée de pouvoir retrouver la famille de Peyton dans un cadre plus calme et sans doute plus sain que la dernière fois. Et puis, il pouvait déjà imaginer la robe qu’elle porterait, était même quasiment certain que ça lui irait à merveille. « It could be fun if things don’t turn like the last time, » teasait-il avant d’esquisser un sourire. « But sure, why not? If your aunt is okay with me coming, obviously. I don’t want to disturb or anything. » Pas plus qu’il ne voulait apprendre qu’elle avait finalement invité quelqu’un d’autre – quelqu’un à l’allure de ces strippers, par exemple, même s’il essayait de mettre ça de côté. Parce que ce n’était pas important, not at all. Il s’obligea à tourner de nouveau la tête vers l’écran de télé, faire semblant de suivre un film dont il n’avait pas écouté plus de dix minutes. Peut-être qu’ils avaient tort, de faire comme si rien n’avait changé. Parce qu’il le sentait bien, lui, que ça avait changé, même s’il essayait, désespérément de le nier. Il se frotta la tempe, récupérait son verre, nota qu’il était vide. Oh. « Je vais me resservir, tu en veux ? » Il se levait rapidement, allait se glisser derrière le comptoir, notait qu’elle n’avait pas préparer de bouteilles, juste les verres. « Hm. Cassis, puis mûre. Non. Cassis puis ça, puis l’orange sanguine et la mûre. Nope. » Il réitérait le geste d’un peu plus tôt, attrapait les bouteilles une par une sans se souvenir. « Après le cassis, tu mets quoi déjà ? Et… Quelle quantité ? » Il grimaçait discrètement, un cocktail ne pouvait pourtant pas être plus compliqué à faire que du Felix Felicis.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptySam 12 Jan - 0:57


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
La concentration était dur à conserver, tant perdu dans ses songes que dans ses observations qui lui amenaient plus de réflexion. Qu’elle combattait pour reprendre alors qu’il la rejoignait finalement.. Le costume, ses remarques, nope ça aidait définitivement pas. « Ou pour en avoir trop bu tellement que c’était bon ? » renchérissait elle avec un large sourire, les yeux pétillants d’amusement et de défi. Après une extrapolation de son esprit et une mini-crise cardiaque, elle s’engouffrait dans une explication rocambolesque de la fabrication de ce populaire – pas si populaire – Peytail. C’était chaotique, à l’image du bordel dans sa tête, imprécis et évasif. Mais elle n’avait déjà partagé cette recette, ne l’avait d’ailleurs jamais vraiment quantifié, encore moins au verre. Ses bouteilles, elle les confectionnait  à la mémoire, à l’instinct et étonnamment, ça marchait toujours très bien. Elle aurait peut être du continuer à se centrer sur la mixologie finalement au lieu de souffrir avec cette boss tyrannique… Elle arquait un sourcil au mot du sorcier. Easy ? S’il le disait, elle n’allait pas le contredire, en doutait fortement parce qu’elle n’arrivait pas elle-même à rester concentrée. Mais au final, le goût était pas mal, pas la réplique exacte de ce qu’elle concoctait habituellement néanmoins. « Ya think ? » Elle re gouttait, c’est vrai qu’il ressortait moins, elle aurait peut être dû mettre un peu plus de cette crème qui semblait moins marqué que celle qu’elle utilisait normalement.  « Ah ouais, un peu effectivement. » Son sourire s’éclairait finalement devant son approbation puis mordillait sa lèvre dans une mine amusée. « Tu vois. » Sourcil arquée, elle jubilait sans remords pour être interrompu par l’interphone. Et c’était peut être l’excitation de l’arrivée imminente des pizzas ou ce verre déjà à moitié descendu mais l’envie pressante était directement passé à urgente et elle désignait vaguement son sac au coin du canapé pour qu’il se serve et s’enfuyait dans la salle de bain. Où elle prenait quelques instants pour faire le point mais la délicieuse odeur se propageait rapidement, l’appâtait à se dépêcher, ne pas trop rêvasser et éviter ainsi la remise en cause de la bonne humeur qui l’avait contaminé. Un regard de vérification dans le couloir pour éliminer tout doute de présence d’animal maléfique, elle allait rapidement s’étaler dans le canapé avec bonheur, ne taisait son contentement en ouvrant la boîte fumante. Miaaaaam. Et les vibrations de son téléphone allait devoir attendre le recouvrage totale de sa pizza en sauce piquante puis quelques bouchées pour que sa curiosité ne puisse l’emporter. Elle changeait néanmoins d’avis en apercevant cette avalanche de photos dénudés, ses doigts huilés ouvrant la conversation avec quelques difficultés. Son rire fut incontrôlable en lisant les quelques mots de sa cousine, se demandait immédiatement la future réaction de Prue devant cette surprise clichée. Elle oscillait entre deux extrêmes, penchait néanmoins pour la plus funeste… Il allait falloir prévoir l’heure judicieusement, qu’elle soit assez alcoolisée pour être sûre qu’elle ne puisse chasser leurs fesses. Elle captait le regard qui se décrochait de son téléphone, n’hésitait pas un instant avant d’essayer de se justifier. Maladroitement bien sûr, enchaînait malgré ces paroles inachevées pour casser cette image creepy-weirdo qu’elle pensait lui avoir dépeint. Notait finalement cette pointe de… soulagement ? Son regard intrigué volait sur le sorcier, son conseil mental déjà rassemblé et prêt à débattre. Elle mâchouillait un bout de pizza, regardait sans voir ce film dont elle n’avait strictement rien capté, reposait sa part après quelques encouragements –ou plutôt menaces - mentales. C’était maintenant ou jamais. Tout son petit monde lui criait que c’était la parfaite transition. Alors elle taisait la boule anxieuse qui s’était rapidement installé, se lançait dans cette invitation qu’il n’avait certainement pas vu venir arriver. Sa réaction en témoignait aisément et elle ne loupait pas ce petit accident qui eut le don de lui enlever un peu de tension, riait faiblement glissant son regard vers la table pour dénicher un bout de tissu. Go lick it, Pey ! WUUT ? UUGH ! Elle balayait l’image du lapidage de la weirdo par ses mini-pey pour lui tendre le tissu, mimait une tâche sur sa propre joue de son autre main puis opinait à ses mots. « Yeah there is but they offered me to bring someone so… » Well, elle avait demandé et ils avaient acceptés plus exactement. Triturant ses doigts nerveusement, elle attrapait son verre pour s’en empêcher. « I’d really like you to be there. » Un sourire sincère, son regard sur le sorcier glissait après quelques instants dans son cocktail et elle enchaînait rapidement en vantant sa tante, essayait de trouver un juste milieu entre nonchalance et excitation. Parce qu’elle avait tendance à être légèrement extrême sur le sujet. « Oh, they won’t ! No demons – or any other person – will ruin this wedding. » Over my dead body. Qu’elle se retenait d’ajouter. Elle était déterminée à briser la malédiction de leurs événements familiaux, rien ne viendrait ruiner cette union mais elle savait que sa mère et autres tantes étaient tout aussi déterminées.  « You won’t, I promise. » Qu’elle rajoutait de suite, ne contenant pas son sourire, comblée qu’il est rapidement accepté sa proposition. Son cœur semblait rayonné, presque toute tension s'évaporant de son être. Ca reprenait son cours, l’ombre de Promesse semblant disparu de leur tête. Damn it, nom interdit, Pey. Elle jetait un coup d’œil à son verre vide, l’attrapait pour lui tendre. « Carrément, thanks. » Mâchouillant la fin de sa tranche, elle essayait de reprendre le fil du film sans grand succès. Les plans s’élaboraient déjà dans son esprit, déviait rapidement en diverses fantaisies incontrôlables, n’eut néanmoins le temps de lui rougir ses joues, les quelques marmonnements la ramenait sur terre, lui faisant tourner la tête de curiosité. « Tu t’en sors ? » le teasait elle d’un sourire. Elle grimpait sur le canapé pour complètement se retourner, les bras se reposant sur le dossier, lui permettant de lui faire face. « Hmm la bouteille orange et environ… ça. » Au peyfomètre, encore et toujours. « Après tu rajoutes la crème de cassis – que tu peux plus doser du coup s’tu veux – la mûre et un peu d’orange pressée ! Merde le rhum… Bon tu le cases là dedans et tu remues, ça fera l’affaire. » Elle balançait sa main dans un geste nonchalant, se réinstallait confortablement pour engloutir rapidement une autre part. Prenait pleinement conscience à quelle point cette routine tranquille lui avait manqué, à quelle point elle pouvait se sentir à son aise dans ces lieux… l’absence du furet en un bonus exquis. Elle étouffait un bâillement, récupérait son verre tendu de son autre main. « Merci ! » Sa gorge asséchée, la sorcière buvait avec enthousiasme, retrouvait facilement les différents gouts, la légère brûlure de l’alcool pourtant absente. « T’as mis le rhum ? »  Question stupide, ses papilles cramées par la moitié de pizza ultra épicée qu’elle s’était enfilé en était évidement coupable. « Pas mal, sinon. » le taquinait elle  légèrement avant d’aller chopper une poignée de bonbons et rabattre ses jambes sur le canapé pour se pelotonner un peu plus. « Damn I missed your couch, it’s so comfy. » pensait elle à voix haute, cette fois ci, ne pouvant pas retenir le bâillement que ça lui inspirait.   Alors elle prenait encore quelques gorgées, espérait que ça la secouerait un peu parce qu’elle n’avait définitivement pas envie de partir dormir tout de suite. « Qu’est ce que t’as pris déjà ? » lui demandait elle en glissant sur le canapé pour se rapprocher, zieutait le contenu de son carton, voir si ça valait un troc de part.



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
things we left behind - wellnott Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

things we left behind - wellnott G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyLun 21 Jan - 10:18

Il en était venu à se détendre, les épaules finalement relâchées de leur tension jusqu’à ce que le téléphone de la sorcière ne se mette à vibrer, presque de façon compulsive. Il envisagea un problème technique, allait d’ailleurs lui soumettre l’idée, déjà prêt à sortir la baguette pour lancer un sortilège de réparation mais interceptait le regard de Peyton – et le sourire qui était né sur ses lèvres. Il tenta de réfréner cette douleur dans sa poitrine ou le nœud dans ses entrailles tandis que son regard se déposait sur les images qu’elle regardait avec une certaine avidité, niant l’évidence qui paraissait pourtant s’imposer à son esprit. Il avait entendu parler des sites de rendez-vous moldus et même s’il lui avait fallu plusieurs minutes pour comprendre leur intérêt et bien qu’il n’aurait jamais imaginé Peyton y avoir recourt, il pouvait toujours s’être trompé. Peut-être que la sorcière souhaitait rencontrer quelqu’un à travers ces sites – l’idée lui tordait encore davantage l’estomac mais il préféra ne pas y penser parce qu’il était à peu près certain que c’était l’idée qu’elle puisse se servir de services idiots qui le rendait aussi amer et non pas une quelconque jalousie. Theodore Nott n’était pas jaloux – et surtout pas d’un stupide moldu. Elle ouvrait finalement la bouche pour s’expliquer, l’ignorant alors qu’il essayait de la convaincre, de se convaincre, qu’elle n’avait pas besoin de se justifier auprès de lui mais il s’interrompit, soudain grandement satisfait qu’elle ait tenu à le faire. Ce n’était pas pour elle. Son esprit n’enregistra pas tout de suite le reste des données distribuées parce que les torses nus n’étaient pas pour elle. Et ça avait quelque chose de très rassurant. Il avait tourné la tête vers elle, traçant un sillon de sauce tomate sur sa joue, observa quelques instants le tissu qu’elle lui tendait sans trop comprendre avant de s’en emparer et d’essuyer la traînée rougeâtre. Il hésitait à accepter l’invitation. Partagé entre l’envie de passer toujours plus de temps avec la jeune fille et la raison qui lui soufflait que c’était probablement une mauvaise idée. Entre autre parce que les événement de la famille Halliwell avaient tendance à devenir légèrement catastrophiques. Bouche tordue, Nott esquissait un sourire avant d’accepter, finalement – sourire qui s’élargit comme Peyton en laissait un apparaître sur ses lèvres. Damn she’s cute. La tête lui tournait légèrement et son regard s’attardait trop – beaucoup trop – sur la jeune fille et, sentant qu’il était sur le point de perdre un contrôle ou de déraper, il s’obligea à se détourner, se relevant en attrapant son verre avant de s’emparer de celui de Peyton. Mettre de la distance physique parce que tout autre type de distance était à proscrire. Derrière son comptoir, les multiples bouteilles entreposées devant lui comme tout autant de trophée, ou bien de pièges, Nott essayait de se souvenir de la recette du Peytail. Mais les instructions de la Halliwell étaient confuses dans son esprit et il avait beau se torturer l’esprit, il ne parvenait plus à y voir plus clair. Il s’éclaircissait la gorge, osant à peine relever les yeux vers Peyton qu’il pouvait aisément imaginer pouffer dans son canapé et hasardait une question. Elle ne se laissa pas avoir et lui souffla toute la recette – thank Merlin. Il relevait le regard de temps à autre pour voir les indications quantitatives qu’elle lui donnait, même si elles semblaient toutes peu précises, et il finit par simplement verser à vue d’œil avant de plisser le nez. Il porta le résultat à hauteur des yeux. Ca avait la bonne couleur, c’était déjà ça. Il remplissait les deux verres avant de retourner vers le canapé où il tendait à Peyton le résultat de ce qui était définitivement plus compliqué qu’une potion. Il s’installait, les yeux rivés sur la sorcière en quête de sa réaction pendant qu’elle goûtait la première. « Hm hm, » acquiesçait-il à sa question avant de goûter. « J’en ai peut-être pas mis assez. » Ou alors il avait abusé sur le cassis et il couvrait entièrement le goût du rhum mais il reconnaissait le goût rapidement sur sa langue. Et lançait un regard suspicieux à Peyton. « Je pense que ta pizza occulte tes sens, on le sent, le rhum. » Pas énormément, mais tout de même. Il gardait un air amusé sur ses lèvres tandis qu’elle se réinstallait et bâillait. « Yours isn’t so bad itself, » arguait-il tout de même plutôt fier qu’elle apprécie tant le sien. « Pepperoni sauce barbecue. » Il l’observait se pencher, ses yeux esquissant un rapide aller-retour jusqu’au bas de son visage avant qu’il ne s’oblige à boire et à se pencher également pour en couper une tranche qu’il lui tendait, comprenant la demande implicite. « Tiens, sers-toi va. Je sais pas comment tu fais pour rester aussi mince en mangeant comme un troll. » Sans doute qu’elle se serait fait plaisir avec les festins de Poudlard. « Si un jour on sort d’ici, je te traîne à Poudlard le jour de la rentrée, » marmonnait-il avant de croquer dans sa part et de secouer la tête. Comment parviendrait-il à la faire entrer dans l’immense château était une question pour plus tard – de même que le pourquoi puisqu’il avait terminé ses études. Le film arrivait à sa fin constata-t-il alors que les protagonistes semblaient avoir trouvé une solution à la source de leurs problèmes et il pinça les lèvres. « Tu…, » commençait-il avant de froncer les sourcils. « Tu veux rester ? Dormir je veux dire. Ou en regarder un autre. Il se fait tard et t’as l’air crevée alors… » Alors rien, il rechignait juste à la laisser sortir maintenant que les choses étaient redevenues un peu plus normales entre eux, mais ne se décidait pas à l’admettre totalement. « Je crois qu’il y a encore un matelas dans l’ancienne chambre de Pietro pour que tu puisses fermer la porte et ne pas te faire agresser par le furet… Et au pire, tu peux prendre ma chambre, je dormirais sur le canapé. » Parce qu’en réalité, il ne savait plus les jumeaux avaient pris tous leurs matelas ou non en déménageant.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyVen 1 Fév - 19:34


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
La tension s’évaporait de tout son corps lorsqu’il acceptait finalement son invitation. Faisait naître un large sourire sur ses lèvres, l’excitation courant ses veines. Et elle aurait pu mettre ça sur le compte du mariage qui lui arrachait des couinements de bonheur à chaque fois que son esprit lui rappelait cet événement précieux mais ne pouvait simplement nier la façon dont son cœur semblait rayonner à cet instant. Damn, I’m screwed. Elle s’arrachait finalement à sa contemplation, mâchouillait un bout de pizza en fixant l’écran, refoulait du mieux qu’elle pouvait les émotions traîtres qui la saisissaient. Qui fut un peu plus facile d’ignorer alors qu’il s’extirpait dans la cuisine leur préparer de nouveaux verres. Moins pour les multiples débats qui se déroulait férocement dans son esprit et elle savait parfaitement comme les faire taire. Cherchait sa boisson pendant quelques secondes avant de pester dans sa barbe de son idiotie. Entendait finalement ses propres marmonnements alors elle lui retournait son attention, lui indiquait du mieux qu’elle pouvait la marche à suivre et il ne fut pas long à ramener leur mixture dont elle n’attendait pour tremper ses lèvres. Nickel en vu du peu d’instructions avec lequel il avait du se débrouiller, n’arrivait néanmoins à retrouver le goût de l’alcool sur sa langue, lui faisait se demander s’il n’avait pas eu le même oubli qu’elle à ses instructions. « C’est vrai que j’ai un peu abusé sur la sauce piquante.  » Son nez se fronçait, palpait sa langue engourdie. Ne rendrait qu’encore plus traître cette boisson sucrée qu’elle se forçait à reposer. Parce qu’il y avait bien plus intéressant éparpillé sur cette table comme la pizza du brun sur laquelle elle se penchait pour en découvrir le contenu. « Hmm hmm.  » Sourcil arquée, ses dents mordaient son inférieur. Excellent choix. La peperonni définitivement dans sa top liste. Son regard glissait vers le sorcier mais ses intentions implicites n’eurent besoin d’être formulé, la part rapidement coupé et tendu vers la sorcière, qui se dandinait avec un large sourire. « Merci ! » Elle aurait pu se passer de la comparaison avec un troll mais n’allait certainement pas se mettre en travers de sa part. Puis fallait avouer… il n’avait pas tord.  Ses yeux roulaient sous le gout succulent qui assaillait ses papilles. Yep, définitivement en top liste. « Hmm… un festin intéressant ? » demandait elle avec intérêt. Elle reposait le morceau, balayait sa bouche d’un tissu. « Mais j’aimerais tellement ! Vous m’avez trop rendu curieuse... Oh. Et kidnapper le chapeau qui parle ! 'Cause that’s freaking amazing and I definitely want to see that.  » Peut être même le soudoyer pour savoir à quelle maison elle aurait appartenu dans une autre vie. Mais était surtout désespéramment curieuse de découvrir ces lieux qu’on lui avait mainte fois dépeints. Sûre que ces fantaisies ne rendaient pas hommage à cet endroit magique. Sa voix abrégeait ses rêveries, son regard glissait vers le sorcier, ses sourcils se fronçant dans un mimétisme inconscient. « Oh, hmm..  » Elle s’attendait pas à ça. Son regard virevoltait entre la télé et le sorcier pour se poser finalement sur ce dernier alors qu’il enchaînait,  l’expression teintée de surprise de la brunette se lissant à la mention du furet maléfique, lui arrachait facilement un léger rire. C’est vrai qu’elle était fatiguée. Elle l’était depuis qu’elle s’était réveillée de ses petites heures grappillées. Bien que ça ne l’avait jamais empêché de trouver le courage de retourner dans son cocon… mais là, elle n’avait aucune envie de partir. Encore moins s’il proposait. « Well.. no one’s waiting for me so why not ! » Ses épaules se levaient, un léger sourire perçant ses lèvres. Sam la bouderait certainement demain, mais tant pis. C’était pas comme si elle pouvait lui acheter un téléphone ou quelque chose du genre. Oh ! Faut que j’trouve un de ces répondeurs vintage comme au manoir… et atteindre ainsi un tout autre niveau de folie en laissant des messages sur mon propre répondeur pour le fantôme.  « Mais je prends le canapé t’inquiète, ça m’ira très bien, j’ai pas besoin de plus. » Elle était petite, passerait largement sur ce sofas dont elle avait déjà vanté les mérites. Le furet ne rajoutera qu’un peu de challenge… et sera peut être, avec un peu de chance, trop occupé dans ses propres complots personnels pour remarquer sa présence. Puis franchement… ses jambes étaient plus en état de marche. Rechignait de l’idée même de se lever pour se changer en.. Oh. Damn. Elle avait rien prévu et voulait vraiment pas passer la nuit en jean. « Et j'peux abuser ? » lui demandait elle avec un large sourire.  « J’pourrais t’emprunter un truc pour la nuit ? J’avoue que la passer en jean me donne vraiment pas envie. » Son nez froncé, elle savait d’expérience qu’il n’y avait rien de plus inconfortable, regrettait amèrement à chaque fois qu’elle s’écroulait sur le canapé sans prendre le temps de se changer.  La musique du générique s’élevait, annonçait la fin de ce film dont elle n’avait absolument pas prêté attention. « So.. another one ? » réitérait-elle la proposition du sorcier en glissant son regard vers le sien. « If you’re not tired, ‘course. You worked all day, don’t force yourself for me. » Ce qu’elle pourrait totalement comprendre, serait peut être un peu déçue ok mais ne comptait pas l’y forcer.



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
Theodore Nott
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_mwvj93soHb1si99d7o6_250

∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ pouvoir :
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o2_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o6_r1_500
• basic witchcraft
» spelling, potions
• muggles repellent
» is annoyed by muggles most of the time
things we left behind - wellnott Tumblr_p07bfw7w5f1wehjayo1_540
∞ camp : neutral; il n'a jamais rejoint les mangemorts si c'est la question
∞ univers : harry potter, movies and books

things we left behind - wellnott G54L1

∞ messages : 373
∞ avatar : colton haynes
∞ crédit : av/lilousilver, crack/muggle
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

lonely boy
things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o3_r1_500 things we left behind - wellnott Tumblr_piu3usOcty1uq8pi2o5_r1_500



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptyLun 11 Fév - 11:25

Il évoquait Poudlard, les images des multiples banquets organisés à toute occasion – il soupçonnait Dumbledore de vouloir les engraisser pour les rendre plus malléables – lui revenant sous les paupières closes. Nul doute que Peyton se ferait plaisir là-bas, entre les puddings et les plats succulents préparés par les elfes de maison. Croquant dans sa propre part, il opinait à sa question, répondait quand le plus gros de sa bouchée avait déjà été avalée. « Hm hm, c’est des banquets. Je crois que les moldus appellent ça buffet à volonté. Ce n’est pas exactement la même chose mais ça y ressemble fortement. » Il suffisait de picorer dans tous les plats qui étaient à la table de sa maison – malheur à celui qui essayait de chaparder dans le plat d’un Poufsouffle, ils pouvaient être sauvages quand il s’agissait de nourriture. Il fronçait les sourcils, tournait la tête dans sa direction. « Kidnapper le choixpeau ? Tu sais qu’en dehors de te donner ta maison et se plaindre que chaque année c’est la même chose il ne sert à rien, hein ? » Il ne l’avait rencontré qu’en de rares occasions – lors de son premier jour où il l’avait catégorisé à Serpentard sans la moindre hésitation et en lui rappelant bien qui était son père, ce dont Nott se serait passer, et une seconde fois, en sixième année, quand il avait été appelé dans le bureau de Dumbledore suite à ses résultats aux examens passés. Il n’appréciait pas les chapeaux qui parlaient. Les trouvaient encore plus agaçants que les humains dotés de parole et ce n’était pas peu dire. Il n’y avait que les livres qui ne l’agaçaient guère, en aucune façon, même s’il devait reconnaître que certains ouvrages de Poudlard étaient un peu trop causants. Sa part engloutie, il relevait le regard vers la télévision, notait que le générique de fin débutait et sentit son cœur se serrer à l’idée que Peyton puisse déjà s’enfuir pour rentrer chez elle. Il pinçait les lèvres, la respiration en l’air comme s’il s’agissait d’une décision capitale mais sitôt qu’elle eut acceptée, il sentit ses épaules se relâcher, son souffle s’expulser. Miroir du visage qu’il observait, un sourire vint se placer sur ses lèvres, simplement heureux de constater que tout était de retour à la normale, que toute trace de malaise s’était comme évaporée maintenant qu’ils avaient retrouver leur complicité. « Comme tu voudras, » concéda-t-il avec un haussement d’épaule en jetant un coup d’œil par-dessus son épaule pour essayer d’apercevoir son furet. Il pourrait toujours l’enfermer dans l’ancienne chambre de Pietro. Il se relevait pour récupérer le DVD, n’hésitant qu’une fraction de secondes avant de retrouver le bouton qui éjectait le disque et tournait la tête vers Peyton. « Oh, » laissa-t-il tomber. Il n’avait pas envisagé que ça puisse être sujet à problème mais maintenant qu’elle le soulevait… « Je vais voir ce que j’ai. » Il prit le temps de refermer la jaquette, la déposait sur la table basse. « I think I can manage to stay awake for another one. » Il récupérait les films sélectionnés précédemment, les levait à l’attention de Peyton. « I’s your turn to choose. » Et il profitait de sa réflexion pour se lever totalement, filer dans chambre et fouiller dans ses placards à la recherche d’un quelque chose que la jeune fille puisse revêtir pour la nuit, incapable pourtant de savoir avec exactitude ce qu’elle portait d’ordinaire. Il dénichait toutefois un t-shirt à l’effigie de l’équipe de Quidditch de Serpentard, marquait une hésitation avant d’attraper un pantalon léger au cas où et retournait finalement dans le salon. « I found something, I don’t know if it’s what you usually sleep in… » Il lui tendait l’ensemble désaccordé, la laissait juge de ses choix avant de reprendre place sur le canapé. « So, what did you pick ? » Il ramenait un des coussins derrière son dos pour s’installer plus confortablement, récupérait son verre dans lequel il trempait ses lèvres, retrouvant le goût du cassis qui lui arracha un sourire.



- S L Y T H E R I N -
i don't talk to muggles


messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peyton Halliwell
Peyton Halliwell
administratrice

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palixwKOJN1uiedo7_540

∞ âge : dix neuf ans.
∞ job : assistante et barmaid au P3.
∞ race : hybride : mi-sorcière mi-cupidon.
∞ pouvoir : - incantation, potions, localisation, médiumnité (capacité de sorcière)
- rayonner, rayonner à distance (capacité de cupidon)
- télékinésie
☇ évolution en projection astrale (non maîtrisé)
☇ évolution en ubiquité
- prémonition

things we left behind - wellnott Tumblr_ph1hpqWHuJ1u5m5i7o9_r1_400
∞ camp : bien
∞ univers : charmed.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_o8kan7zMsq1u3u0uv_250

∞ messages : 630
∞ avatar : zoey deutch.
∞ crédit : riddermark (avatar)
∞ pseudo/prénom : alex, bruning bruise.

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj3iVFiM1uiedo7_540

i don't need no help i can sabotage me by myself

things we left behind - wellnott Tumblr_inline_palj63xlEo1uiedo7_540


things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott EmptySam 20 Avr - 1:51


things we left behind
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« Damn, mon lycée n’était pas aussi généreux. » Pas que quelqu’un aurait eu l’idée de faire un buffet avec la nourriture non identifiée qu’il servait de toute façon. « Awwn, c’est un chapeau grincheux ? » Une  moue boudeuse volait sur ses lèvres. Elle fronçait le nez, levait ses épaules. « Arf. Could use the compagny. Tu seras certainement surpris d’apprendre que le chat et le fantôme sont pas les meilleures niveau papotage. » rajoutait-elle d’un sourire taquin. Ca ne l’empêchait pas de combler les dialogues pour tout le monde néanmoins. « Mais ouais, déjà curieuse d’où il m’aurait placé avant de parler de kidnapping. » Quelle couleur elle aurait fièrement porté dans une autre vie. Ouais, tout cet univers avait l’air fascinant et ne pouvait qu’espérer - encore une fois - qu’elle serait un jour en position de découvrir ces lieux énigmatiques. La déception de la fin imminente de cette soirée improvisée fut rapidement balayée par la proposition du sorcier. Son sourire s’agrandissait sincère, soulagé et elle se perdait quelques instants dans le visage qu’elle observait, s’obligeait à en décrocher alors qu’elle sentait son cœur s’emballait aisément devant cette intimité retrouvée, ce malaise comme évaporé. Le confort de cette routine familière contrastait avec toutes les inquiétudes qui l’avaient accompagné avant cette visite. Ce bracelet qu’elle avait traîné et traité comme une bombe à moitié désamorcée semblait maintenant un lointain souvenir et elle se sentait comme libéré d’un poids, prête à laisser cette histoire derrière eux et surtout loin de sa psyché. Une autre part de pizza rapidement engloutie, elle laissait les rares survivantes pour un parfait petit déjeuner à emporter et s’inquiétait plutôt des logistiques pour la nuit. Le canapé lui allait parfaitement, son skinny beaucoup moins. « T’emmerdes pas, hein, je prendrais n’importe quoi. » le remerciait-elle d’un sourire. Elle aurait certainement pu faire l’effort mais n’allait pas cracher sur une nuit confortable. « ‘Kay, on it ! » Une gorgée rapidement avalée et elle se levait dans une plainte retrouver la sélection de films précédents, les jaugeant d’un air peu convaincue. Alors elle rouvrait la caisse rempli de mystères, décidait d’y aller à l’instinct pour finalement repérer une affiche dès plus énigmatique – dramatique dirons certains – qui criait thriller policer. Elle n’en était pas certaine, ce titre après tout ne lui disait absolument rien et les critiques au dos ne l’aiguillaient pas plus.. Mais ils le découvriraient bien assez vite.  Relevant le nez au pas du sorcier, elle sortait le disque qu’elle maintenait autour de l’un de ses doigts. Well, maintenant que j’ai plus de coloc, c’est pas le truc qui me préoccupe le plus mais.. « That’s perfect, thanks Theo. » le remerciait-elle plutôt, attrapant l’ensemble désaccordé qu’il lui tendait. « Hmm, honnêtement j’ai aucune idée de ce que c’est mais la jacket a l’air plutôt convaincante, hein ? » Ses lèvres tirés d’un large sourire, elle levait le dvd au niveau de son visage, pour appuyer cette idée et elle n’attendait plus pour engouffrer le disque dans le lecteur – non sans l’avoir complètement manqué au premier essai. « Woops. Ouaip, t’as pas oublié le rhum en fait. » Pas qu’elle en ressentait vraiment les effets mais sa coordination était visiblement quelque peu affecté. Mais elle ne pouvait résister à ce goût fruité et replongeait les lèvres pour finir la fin de son verre avant de s’éclipser dans la salle de bain. Le jean fut sa première victime et elle en profitait pour s’humidifier le visage, atténuait un peu ce coup de chaud intempestif qui l’assaillait. Se débarrassant du reste de ses vêtements, elle ramassait le t-shirt posé, allait frôler de ses doigts le blason qu’il arborait, faisant naître un sourire au coin de ses lèvres. Mais elle se ressaisissait rapidement, ne voulait pas retrouver un Nott endormi sur le canapé parce que l’une des voix dans sa tête lui racontait une histoire dès plus intéressante mais inévitablement interminable. Le t-shirt enfilé, sa longueur approuvée, elle délaissait le pantalon et ses affaires dans un coin de la salle de bain en prévoyance du lendemain et sortait de la salle de bain. Vérification à droite, à gauche, le chemin semblait sans risque et elle fonçait rejoindre le canapé. « Quidditch ? C’est bien votre sport avec les balais ? Ginny wouldn’t shut up about it. » riait-elle, en allant s’ensevelir sous le plaid et retrouver le confort de ce petit nid. Ce mot, inscrit sur le t-shirt qu’elle revêtait, avait titillé ses souvenirs. « Tu jouais ? » demandait-elle avec curiosité, en s’emparant d’une poignée de bonbons piquants. Les balais volants se faisaient rares à Neverland et c’était bien dommage, parce qu’elle aurait adoré maîtriser la pratique de ce moyen de transport pour le moins atypique, et pourtant parfait pour son aesthetic de sorcière. Le film à peine démarré qu’elle étouffait un autre bâillement mais fut très vite absorbé par l’ambiance oppressante qu’il dégageait, s’immergeant dans ce mystère qui s’élaborait, gravitant inconsciemment vers le sorcier au fil des scènes qui passaient.



    No one had ever called me unnatural before, except for the time I put ketchup on a taco. But seriously, we’d been out of salsa, so what else was I supposed to do?

things we left behind - wellnott 19poo
things we left behind - wellnott EqO45
#POWERCOUPLE
things we left behind - wellnott 2nekp
#KNEELDOWNBEFOREWINIE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



things we left behind - wellnott Empty
MessageSujet: Re: things we left behind - wellnott   things we left behind - wellnott Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
things we left behind - wellnott
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» What the first Black President of the United States should know about Haiti
» Guide pour étoffer votre rôle-play

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Heatherfield :: Bon Temps-
Sauter vers: