Avengers
marvel

lire le pré-lien
Scoobies
Teen Wolf
teen wolf

lire le pré-lien
Coven



 

Partagez
 

 it will bring me back to you ☽ markus

Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Vasquez
Alex Vasquez
administratrice

it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwseq5Th1t5prjz_250

∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super) spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ pouvoir : - fights like an angry kitten
- spies like a ninja
- uses super gadgets too.
- wins at any game
it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwshaKaC1t5prjz_250

∞ camp : one hundred per cent good
∞ univers : totally spies

it will bring me back to you ☽ markus QJAxQ

∞ messages : 177
∞ avatar : taylor lashae
∞ crédit : av/hoodwink | crack/val. mystère
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

super spyit will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwsraDty1t5prjz_250



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyMer 1 Aoû - 22:09


- - - x - - -
and i know that someday it will bring me back to you


Son pied fendit l’air en décrivant un arc quasiment parfait et retoucha le sol plus brutalement qu’elle ne l’avait pensé. Soufflant à intervals réguliers, Alex profitait du calme de la matinée pour faire ses entraînements – avant d’aller au boulot, il n’y avait rien de tel pour garder la forme et se sentir bien dans son corps. D’après le magasine Sport+ et comme l’article avait été écrit par un certain Andreas et qu’il était sportif de haut niveau et un grand amoureux des animaux, elle ne pouvait que le croire sur parole – cet Andreas était un homme bien, c’était une certitude. Elle avait débuté cette routine la semaine précédente – sautant les jours où elle était envoyée en mission par Jerry et où Clover l’empêchait d’aller faire un footing avant de partir à la chasse aux méchants, ce que la brune trouvait hautement injuste soit dit en passant – et déjà, elle se sentait bien plus vigoureuse. Vraiment très bon, ce monsieur Andreas, il faudrait qu’elle pense à lui envoyer une lettre de remerciement pour ses conseils avisés. Et qu’elle en profite pour lui demander s’il était choqué par le prénom Casper pour un lapin nain. Elle terminait ses exercices d’arts martiaux et attrapa sa gourde pour avaler une gorgée d’eau, se passer une main sur le front avant de se lancer dans un jogging tranquille. A ses oreilles, la nouvelle chanson de son groupe de punk rock du moment dont elle connaissait déjà les paroles par cœur. Le pas régulier, le souffle maîtrisé et la respiration rythmée, l’espionne se lança à la redécouverte du large parc tout en chantonnant la musique qui vibrait dans ses tympans. Sa tête allait jusqu’à dodeliner sur ses épaules tandis qu’elle se faisait emporter par le rythme de la chanson et qu’elle traçait sa route sur les chemins tantôt de sable, tantôt goudronnées du parc. Elle tournait pour contourner la jardinerie et ainsi pouvoir rejoindre l’autre côté du lac, ce qui lui permettre d’ensuite s’acheter un muffin à la myrtille au Granny’s et de finalement retrouver l’entrée du parc. Elle ralenti le pas en croisant un autre joggeur qui tenait un chien en laisse, son cœur ne pouvait ne pas fondre devant la bouille de l’animal et elle dut s’empêcher de faire demi-tour pour aller le caresser et lui gratouiller derrière les oreilles et le ventre en lui faisait un tas de papouilles. La tête tournée à presque cent quatre-vingt degrés pour observer une dernière fois le toutou qui s’enfuyait avec son maître, Alex poussa un soupir avant de se concentrer devant elle. Et de le voir. Elle ignorait son nom, ignorait où il vivait et, jusqu’à ce jour, ignorait même s’il n’avait pas été juste une illusion de son esprit. Mais il était là, à peut-être cinq cents mètres, toujours aussi beau – même de là, elle en était persuadée, parce que c’était homme ne pouvait pas devenir subitement laid. C’était impossible, elle en était à peu près certaine. Ça devait figurer quelque part dans ses cours de physique du lycée. Elle demanderait à Sam, à l’occasion. Quatre cents mètres, maintenant. Elle l’avait croisé pour la première près de deux semaines plus tôt, par hasard. A l’orée de la forêt, alors qu’elle était en chasse sur une moto avec l’un de ces mégalomanes qui voulait conquérir le monde et assujettir la ville entière à ses délires obsessionnels. Ça avait suffi à lui faire rater la sortie et effectuer un détour. Elle avait gardé son visage dans son esprit, espérant pouvoir le retrouver à l’occasion mais sans succès. Et il était là. A trois cents mètres. Et ça, c’était forcément un coup du destin parce qu’elle savait qu’il était l’homme de sa vie et s’il était là, c’était sans doute que le sentiment était réciproque – même si elle savait pertinemment qu’il ne l’avait probablement jamais vue. Elle tourna la tête à s’en faire un torticolis alors qu’elle le dépassait, un immense sourire planté sur les lèvres, les pieds continuant à la mener sans qu’elle ne puisse décrocher le regard de ce canon de la société. Ca aurait mérité qu’elle emmène Casper avec elle. Son pied rata la terre ferme. S’enfonça jusqu’à la cheville. Elle baissa les yeux, mais son second pied était déjà à moitié décollé et elle plongea pauvrement dans le lac avec un petit cri de surprise. Ses mains batifolèrent à la surface de l’eau avant qu’elle ne parvienne à se propulser à la surface et à attraper quelque chose, peut-être des racines, pour réussir à remonter sur la terre ferme. Elle s’allongea sur le dos, trempé – et ses écouteurs complètement bousillés – haletante avant d’ouvrir les yeux. Sur lui. « Oups, » laissa-t-elle tomber avec un sourire crispé.



- S U P E R S P I E -
totally clumsy, totally goofy


messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markus
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ camp : Le Bien ♫
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 58
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ crédit : Blindness (Gif) & Bazzart (avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫

it will bring me back to you ☽ markus E1vp
An eye for an eye
and the world goes blind.
We won't punish a crime
with another crime.
it will bring me back to you ☽ markus Brpf



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyJeu 9 Aoû - 15:04



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

Je me rappelle du jour où je suis arrivé à Jericho, après qu'un androïde à la décharge m'ai montré les indices à suivre. Il avait dit qu'il existait un endroit où l'on pouvait être libres. J'y avais cru et j'avoue que j'ai été bien surpris en arrivant sur le cargo. Ce n'était pas vraiment la vision que j'avais de la liberté. Attendre dans l'ombre en espérant que personne ne nous trouve. Ils n'étaient pas plus libres qu'avant, la peur était juste devenue leur nouveau maître. Et beaucoup des androïdes qui avaient réussi à atteindre Jericho étaient dans un sale état. L'une d'elle était morte devant moi, j'avais partagé ses derniers moments avant qu'elle se désactive. Un autre m'a raconté que des humains l'avaient attaché et traîné avec une voiture, juste pour s'amuser. Et un enfant, androïde aussi bien sûr, vivait dans la rue depuis des jours lorsque Josh l'a trouvé, ses "parents" s'étaient débarrassé de lui quand ils n'en ont plus voulu.

Je suppose que c'était pour eux que j'étais resté, je voulais les aider. Et j'avais eu l'idée de cambrioler un des entrepôts de Cyberlife. Finalement, Jericho est réellement devenu un Refuge, c'est là qu'on mettait au point nos plans pour réclamer notre liberté. Tout avait commencé à Jericho. Et quand le gouvernement a construit les camps, pour nous rassembler et nous détruire, c'est à Jericho que les androïdes venaient se réfugier. Et c'est également sur Jericho que les autorités avaient lancé l'assaut. Je n'avais pas eu d'autre choix que de faire exploser les explosifs dissimulés dans la cale. C'était le seul moyen pour que les soldats évacuent et que les nôtres aient une chance de s'enfuir.

Alors quand j'ai retrouvé par hasard Jericho en ville, comme si l'explosion n'avait jamais eu lieu. C'est naturellement que je me suis installé là-bas, en espérant que d'autres androïdes trouveraient le cargo et auraient encore le réflex de venir. Pourtant de longues semaines se sont écoulées et pour le moment personne n'est venu. Je ne perdais pas espoir. Et en attendant je visitais la ville, observait les gens. C'était surprenant de voir à quel point le monde était différent. A Detroit presque tout le monde possédait un androïde, ici ça ne semble pas être le cas. Je m'étais rendu au parc, j'avais besoin de prendre l'air, de réfléchir. Essayer de trouver une explication à ma situation, sans trouver de réelle théorie qui tienne la route. J'observais les personnes que je croyais, deux enfants qui s'amusaient à se courir après, un homme qui faisait du jogging avec son chien et une autre joggeuse à qui je rendais son sourire.

J'ai continué mon chemin, jusqu'à entendre un cri de surprise et de me retourner à temps pour te voir chuter dans le lac. J'ai rapidement fait demi-tour pour me rapprocher et te tendre la main pour t'aider à remonter. J'affichais un air inquiet, me demandant si tu t'étais blessée durant ta chute.

"Est-ce que tout va bien ?"
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Vasquez
Alex Vasquez
administratrice

it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwseq5Th1t5prjz_250

∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super) spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ pouvoir : - fights like an angry kitten
- spies like a ninja
- uses super gadgets too.
- wins at any game
it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwshaKaC1t5prjz_250

∞ camp : one hundred per cent good
∞ univers : totally spies

it will bring me back to you ☽ markus QJAxQ

∞ messages : 177
∞ avatar : taylor lashae
∞ crédit : av/hoodwink | crack/val. mystère
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

super spyit will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwsraDty1t5prjz_250



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyDim 12 Aoû - 16:24

Elle avait le souffle court, les vêtements lourds à cause de l’eau, les muscles déjà tout rouillés par son petit plongeon improvisé. Les yeux clos, Alex se passa une main sur le visage pour tenter, vainement sans doute, d’essuyer les perles d’eau qui avait établi domicile sur son front avant de soulever les paupières sur une vision tout ce qu’il y avait de plus séduisante. Il était là, juste au-dessus d’elle et il lui tendait la main et Alex, elle était presque certaine qu’elle allait défaillir. Ça devrait être interdit d’avoir d’aussi jolis yeux. Un immense sourire s’empara de ses lèvres alors qu’elle hochait la tête vigoureusement, ignorant le petit caillou contre lequel cognait l’arrière de son crâne sous le geste. Elle la main, attrapa celle qui lui était présentée et, bêtement, la serra. Avant de se dire qu’il ne voulait peut-être pas lui serrer la main pendant qu’elle était allongée. « Oups, » répéta-t-elle avant de se relever finalement, quelques brins d’herbe dans les cheveux, de la terre collée à ses vêtements toujours trempés. « Oh oui oui, ça va, j’ai l’habitude vous savez. » Elle secouait l’air d’une main avant de froncer les sourcils. « Enfin, je ne veux pas dire que j’ai l’habitude de plonger dans le lac alors que c’est interdit, hein. En vérité, je plonge jamais dans le lac. Ni même à la plage. Il faut dire que sans plongeoir, c’est souvent compliqué de plonger. » Alex, arrête de parler, s’ordonna-t-elle silencieusement avant de se mordre la lèvre inférieure. « Disons juste que je suis maladroite. » Et c’était même un bel euphémisme que cet aveu, mais elle préférait ne pas trop le préciser, de peur de le faire fuir définitivement. « Merci, pour le… Euh, presque sauvetage. » Ou pas du tout sauvetage, mais il était quand même venu l’aider à se relever et c’était déjà beaucoup – et surtout, c’était total gentil de sa part. Beaucoup n’en aurait rien fait. « Au fait, je m’appelle Alex. » Un large sourire pour la forme et elle lui tendait de nouveau la main, cette fois-ci consciente que c’est pour la serrer et non pas autre chose. Elle secouait la tête, des mèches de cheveux venant fouetter son visage avant qu’elle ne les ébouriffe et ne sente son nez commencer à piquer. Oh non, elle allait éternuer. De quoi tuer tout le glamour entre eux. « J’ignorai que vous veniez dans ce parc. Enfin, ce n’est pas que je vous espionne, hein. D’ailleurs, je ne suis même pas espionne, les espions, ça n’existe que dans les films. Et même si j’étais espionne, je n’aurai aucune raison de vous surveiller bien sûr, mais c’est juste que je viens souvent et que je ne vous ai jamais croisé. Enfin pas que ce soit grave, non, vous avez bien le droit d’aller où vous souhaitez et… Il est temps que j’arrête de parler, moi. » Et elle cessa de parler, brutalement, après avoir pris une grande inspiration. Parce que c’était plus sûr si elle ne parlait pas.

hrp:
 



- S U P E R S P I E -
totally clumsy, totally goofy


messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markus
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ camp : Le Bien ♫
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 58
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ crédit : Blindness (Gif) & Bazzart (avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫

it will bring me back to you ☽ markus E1vp
An eye for an eye
and the world goes blind.
We won't punish a crime
with another crime.
it will bring me back to you ☽ markus Brpf



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyJeu 30 Aoû - 14:07



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

Les derniers jours m'avaient semblé particulièrement longs, comparé à l'agitation des semaines qui précédaient mon arrivée dans cette ville étrange. Ce qui est tout à fait normal, puisque les jours qui ont précédés étaient rythmés par nos diverses manifestations pour obtenir nos droits. La dernière avait été un vrai cauchemar, tant d'androïdes sont morts et j'avoue que j'ai bien cru qu'on allait tous mourir cette nuit-là. Alors forcément après avoir vécu ça, le reste peut paraître trop calme.

Et me voilà aujourd'hui, me promenant dans le parc de la ville, comme une personne normale. Une balade ordinaire, avec le plaisir de ne voir personne malmener son androïde, sans que personne ne réagisse. Chose que je n'ai jamais comprise. Si quelqu'un est capable de s'en prendre à un androïde, qui a une apparence humaine, qui dit que cette personne ne pouvait pas faire la même chose à un être humain ? Apparemment, peu de personnes devaient penser la même chose que moi, puisque je n'ai jamais vu personne intervenir.

Après un moment à marcher voilà que je te croisais et que j'ai pu t'entendre chuter dans le lac. Nul doute que cette petite accobatie n'était pas volontaire. Je m'étais rapidement rapproché pour t'aider en te demandant si tout va bien. Je te tendais la main pour t'aider à te relever mais tu n'as pas immédiatement compris mon intention, te contenant de serrer ma main. J'affichais un sourire, sans doute un peu amusé, bien que je mettais ta réaction sur le compte de la surprise. Puis je t'ai aidée à te relever alors que tu me disais que oui, tout va bien, ajoutant que tu avais l'habitude. Tu devais très probablement sous entendre par-là que tu es un peu maladroite. Et comme pour confirmer tu t'empressais d'expliquer que tu ne voulais pas dire que tu avais l'habitude de plonger dans le lac alors que c'est interdis. Je souriais alors que tu continuais tes explications, tu ne plongeais pas dans le lac, ni à la plage, disant que c'était difficile sans plongeoir avant de dire que tu es juste maladroite. Puis tu me remerciais, pour le presque-sauvetage, pour reprendre tes mots.

"Oui, je vois c'est très clair. Un petit accident, ça arrive à tout le monde." Je marquais une pause pour ensuite répondre à tes remerciements. "Pas de quoi me remercier, vraiment."

L'erreur est humaine comme on dit, il n'y avait pas de quoi avoir honte ou de quoi ce justifier. Cela aurait pu arriver à n'importe qui. Ce qui était important c'était que tu n'avais rien de cassé. Puis tu t'es présentée et j'ai serré la main que tu me tendais.

"Markus. Enchanté Alex."

Tu relançais la conversation, parlant du fait que tu ignorais que je venais dans ce parc. Avant de recommencer tes explications, disant que tu ne m'espionnes pas et que tu n'es pas espionne, que ça n'existe que dans les films et que de toute façon tu n'aurais aucune raison de m'espionner. Sur ce dernier point, ce n'était peut-être pas totalement vrai. Après les derniers événements à Detroit, je ne saurais pas surpris d'être toujours surveillé. En tout cas tu te justifiais en disant que tu venais ici souvent et que tu ne m'avais jamais vu par ici avant aujourd'hui. C'est drôle, je trouvais ça adorable que tu cherchais absolument à ne pas créer de confusion en expliquant en détails ce que tu voulais vraiment dire.

"Je suis arrivé en ville il n'y a pas très longtemps. Quelques semaines tout au plus. Et je ne suis pas venu très souvent ici, j'ai été pas mal occupé par mon emménagement." Je marquais une pause avant d'ajouter. "Et du coup je suppose que si vous venez ici régulièrement c'est que vous habitez ici depuis un moment ?"

Je l'admets, je n'étais pas vraiment occupé par mon emménagement puisque ce n'en était pas vraiment un. Seulement c'était bien plus facile de dire ça que d'expliquer que je suis arrivé ici sans vraiment savoir comment et que j'ai passé les dernières semaines à simplement attendre de voir s'il n'y avait pas d'autres androïdes en ville, en restant à Jericho la plupart du temps. Ce que je n'explique pas plus que mon arrivée, puisque le cargo avait été détruit. J'avais moi-même déclenché les explosifs. En tout cas, nul doute que je serais passé pour un dingue si j'avais expliqué tout ça.
©️ By Halloween sur Never-Utopia



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Vasquez
Alex Vasquez
administratrice

it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwseq5Th1t5prjz_250

∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super) spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ pouvoir : - fights like an angry kitten
- spies like a ninja
- uses super gadgets too.
- wins at any game
it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwshaKaC1t5prjz_250

∞ camp : one hundred per cent good
∞ univers : totally spies

it will bring me back to you ☽ markus QJAxQ

∞ messages : 177
∞ avatar : taylor lashae
∞ crédit : av/hoodwink | crack/val. mystère
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

super spyit will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwsraDty1t5prjz_250



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyMar 2 Oct - 18:35

Maintenant qu’elle avait été remise sur pied, maintenant qu’elle paraissait s’être remise de ses émotions, Alex était incapable d’arrêter son flot de paroles idiotes et plus les mots quittaient sa bouche, plus elle s’insurgeait mentalement de se taire. Fissa. Un rire nerveux lui échappa sur la fin, maintenant gênée en plus d’être trempée et eut bien du mal à dissimuler un gloussement tout aussi nerveux alors qu’il gardait ce zèle dont il faisait preuve. Beau gosse et nonchalant. Un total canon qu’elle n’était pas prête d’oublier. Pour sûr que si Clover l’avait croisé, elle lui aurait déjà mis le grappin dessus – ouch, il allait falloir qu’elle fasse en sorte que la route de Mister Beau Gosse ne croise jamais celle de sa meilleure amie ou elle était dans de beaux draps. Leurs mains retrouvaient un contact et elle sentit un rouge léger venir lui teindre les joues. « Oh non, tout le plaisir est pour moi. » Elle continuait de lui serrer la main, la retirant brusquement en s’en apercevant sans rien perdre de son sourire – il fallait garder la face. C’était ce que disait Clover, non ? Et que disait-elle d’autres, la fashionista quand il était question de garçons, déjà ? Parler de soi, s’intéresser à ses hobbies mais uniquement s’ils étaient intéressants et vérifier qu’il n’y avait pas de salade coincée entre ses dents. Elle passa sa langue sur ses dents avant de se rappeler qu’il n’y avait aucun risque de ce côté-là – elle n’avait pas mangé de salade depuis le début de la journée et elle doutait que ses œufs au bacon puissent vraiment prendre place sur sa dentition. L’espionne reprenait déjà, retrouvant son déluge de paroles avant de se taire, la lèvre retenue prisonnière par ses dents plantées et un air contrit sur le visage. Stop talking. Son sourire s’élargissait parce que Mister Beau Gosse – Markus – parlait de lui et Alex, elle s’enchantait à l’idée du lien qui commençait à naître entre eux. Un vrai. Pas juste elle souriant niaisement sitôt qu’il apparaissait dans son champ de vision. « Oooh vraiment ? Eh bien, si jamais vous voulez découvrir des endroits sympas, n’hésitez pas. J’ai toujours vécu dans cette ville alors je la connais un peu comme ma poche vous savez. » Bien que Neverland ait foncièrement changé ces derniers mois – jours, elle s’y perdait un peu, en temporalité. « Enfin après, je vous oblige à rien, hein. Et je comprendrai que vous préféreriez pas, je viens de prouver que j’étais un peu une boulette dans le genre. » Ses sourcils se fronçaient, sa bouche se tordait alors qu’elle effaçait cette nouvelle explication non nécessaire d’un geste invisible. « Oui, depuis ma naissance. Enfin je voyage un peu. Enfin avant je voyageais, maintenant c’est compliqué. » Sam lui avait expliqué qu’il y avait un dôme qui était apparu et que c’était la raison pour laquelle plus personne n’arrivait à sortir de la ville – en revanche, la rouquine et la tête de la bande avait été incapable de leur expliquer pourquoi d’autres continuaient à arriver. « Mais du coup ! Bienvenue dans la ville ! J’espère qu’elle vous plaît ! Et vous êtes venu tout seul ou avec des amis ? » C’était plus simple d’essayer de l’inviter à une fête s’il avait des amis – ça ferait mieux passer la pilule auprès de Clover si elle avait sa propre target en ligne de mire.



- S U P E R S P I E -
totally clumsy, totally goofy


messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markus
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ camp : Le Bien ♫
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 58
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ crédit : Blindness (Gif) & Bazzart (avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫

it will bring me back to you ☽ markus E1vp
An eye for an eye
and the world goes blind.
We won't punish a crime
with another crime.
it will bring me back to you ☽ markus Brpf



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyJeu 11 Oct - 21:39



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

Je t'avais aidée à te relever et j'étais soulagé de voir que tu ne t'étais pas blessée durant ta chute. Tu m'as expliqué que tu avais l'habitude, d'être maladroite, pas de piquer une tête dans le lac. ça m'a fait sourire, de voir un tel débit de paroles. Et puis tu m'as remercié et tu t'es présentée, j'ai fait de même. Nous avons continué à discuter puisque tu me parlais du parc, semblant demander si j'avais l'habitude de venir ici. Je décidais alors de t'expliquer que j'étais arrivé en ville il n'y a pas très longtemps, que je n'étais donc pas venu très souvent dans ce parc, puis je te retournais la question. Devinant à tes propos, et à ta tenue, que tu devais sûrement avoir l'habitude de venir ici pour faire ton jogging.

Les dernières semaines ont été tellement agitées que cela paraissait presque bizarre, d'avoir une conversation normale, agréable et simple. Avant mon arrivée dans cette ville, tout tournait toujours autour des androïdes, notre liberté et nos droits. Et même ici, j'avais passé les derniers jours à chercher, au cas où d'autres androïdes se seraient retrouvés ici. J'avais envoyé des appels, par télépathie, sans jamais avoir de réponse, sans jamais rien entendre. Bien sûr j'avais souhaité repartir aussitôt mais je me suis vite rendu compte que j'étais coincé et je devais prendre mon mal en patience. Seulement là, tu me faisais presque oublier tout ça.

Tu m'as répondu que je ne devais pas hésiter, si j'avais envie de connaître des endroits sympas, ajoutant que tu as toujours vécu dans cette ville et que tu la connaissais comme ta poche. Puis tu ajoutais rapidement que tu ne m'obligeais à rien. Techniquement je n'avais pas vraiment besoin d'une visite guidée de la ville, puisque aussi étrange soit-elle mon gps semble tout de même fonctionner ici. Chose dont je ne me plaindrais pas, puisque cela m'évite de tourner en rond. Seulement je ne pouvais définitivement pas répondre ça, sans paraître bizarre du moins, je suppose également que tu me proposes cela parce que cela te ferait plaisir.

"C'est une très bonne idée oui, je ne dirais pas non. Enfin, si vous avez le temps bien entendu."

Et cela ne me ferait sans doute pas de mal de me comporter comme un humain ordinaire de temps en temps. Tu m'expliquais alors que tu vivais ici depuis ta naissance et que tu voyageais beaucoup, enfin que tu avais voyagé mais que maintenant c'était compliqué. Je me demandais alors si tu savais aussi qu'on ne peut pas quitter la ville ? Même si je suppose que ça devait être difficile de ne pas s'en rendre compte et que la plupart des habitants devaient être au courant. Je n'explique pas comment j'ai réussi à entrer par contre, je ne m'en souviens pas.

"Compliqué parce qu'on ne peut pas quitter la ville j'imagine ?"

Tu me souhaitais alors la bienvenue et je te remerciais en souriant, puis tu me demandais si la ville me plaisait et si j'étais venu avec des amis. Un triste rappel que non, j'étais arrivé seul. Et que je n'avais aucun moyen de contacter Simon ou Josh ou Connor ou même North. Tout comme je ne sais pas comment les choses se passent à Detroit. J'essayais cependant de garder bonne figure et de ne pas paraître trop perturbé par ta question.

"La ville est ... intéressante oui. Et non, je suis venu seul."
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Vasquez
Alex Vasquez
administratrice

it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwseq5Th1t5prjz_250

∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super) spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ pouvoir : - fights like an angry kitten
- spies like a ninja
- uses super gadgets too.
- wins at any game
it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwshaKaC1t5prjz_250

∞ camp : one hundred per cent good
∞ univers : totally spies

it will bring me back to you ☽ markus QJAxQ

∞ messages : 177
∞ avatar : taylor lashae
∞ crédit : av/hoodwink | crack/val. mystère
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

super spyit will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwsraDty1t5prjz_250



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptySam 10 Nov - 19:04

Elle ne pouvait s’empêcher d’afficher un large sourire – sans doute son optimisme naturel mais plus sûrement la présence de ce Markus croisé de loin à plus d’une occasion et sur lequel elle fangirlait secrètement. Sans avoir aucune raison précise de fangirler sur lui, d’ailleurs, si ce n’était ses beaux yeux. La tête légèrement penchée, la banane toujours accrochée à ses lèvres, Alex l’écoutait, découvrait avec une certaine surprise sa venue récente dans la ville. La grimace, elle ne l’esquissa qu’intérieurement – le pauvre était maintenant coincé à Neverland, sans aucun espoir de pouvoir en sortir avant sans doute un long moment. Adieu Paris et Rome, adieu Japon – elle espérait pour lui qu’il n’avait pas de la famille ou des proches à l’extérieur. Sa bouche se tordit légèrement alors qu’il ne répondait pas tout de suite et elle crut avoir abusé. Il allait la prendre pour une dingue, une stalkeuse, et décliner l’invitation – en plus, il devait être assez intelligent pour avoir acheté une carte de la ville à l’hôtel de ville et peut-être même qu’il l’avait déjà visité de long en large et qu’il la connaissait sur le bout des doigts ou peut-être qu’il avait des amis dans le coin et qu’ils lui avaient déjà tout montré – et la fuir pour le restant de ses jours. A son grand damn. Ce qui n’aurait rien de surprenant, après tout, elle avait déjà remarqué que les seuls garçons qu’elle attirait étaient des psychopathes avides de conquérir le monde (et bon, elle voulait bien le conquérir, elle, le monde, mais uniquement sur playstation). Elle détournait déjà la tête, prête à s’excuser de son audace et à lui souhaiter une très bonne journée en espérant le recroiser à l’occasion et que cette fois-ci, promis, elle ne piquerait pas une tête dans le lac, mais il ouvrait la bouche et lui répondait finalement. Elle se figea, les yeux écarquillés avant de tourner la tête vers lui, des étoiles dans le regard. « Oh total top ! » qu’elle lâchait spontanément avant de se reprendre. « Enfin, je veux dire, cool. Et vous inquiétez pas, j’ai plein de temps libre le week-end, en général. » Also known as quand Jerry n’appelle pas à la dernière minute pour une mission express mais ça, elle préférait encore le taire. « Attendez, je vais vous donner mon numéro comme ça, vous n’aurez qu’à m’appeler quand vous êtes dispo pour faire un tour. » Elle fouillait dans ses poches à la recherche d’un bout de papier, de chiffon, de mouchoir inutilisé ou n’importe quoi sur lequel noter les quelques chiffres qui composait son numéro mais ne dénicha qu’une ancienne carte de visite d’un agent immobilier qui avait pris l’eau et se déchirait entre ses doigts. Oups. Elle releva un regard d’excuses et peiné en direction de Markus, le nez plissé. « Euuh… Vous n’auriez pas de quoi le noter, à tout hasard ? » Les questions lui étaient retournées et elle haussa les épaules, telle une défaitiste optimiste, balayant mentalement l’idée qu’elle ne pouvait plus voyager maintenant. « Wh- Vous le saviez ? Généralement les nouveaux arrivants sont un peu dans le déni. Mais oui, forcément quand il y a un dôme qui entoure la ville, c’est un peu difficile d’en partir. Alors voyager… » Elle grimaça. « Mais bon, il est apparu comme par magie un jour, il finira bien par disparaître aussi. » C’était un inconvénient certain, mais l’éternelle optimiste qu’elle était préférait croire qu’il finirait par s’évaporer ou bien simplement disparaître et que ce serait donc plus simple pour tout le monde. Que la routine reviendrait prendre ses droits et que les Spies pourront retourner visiter des sublimes villes et faire du shopping dans des capitales européennes au cours d’une mission. « Intéressante, uh ? Enfin, ça me regarde pas du tout ! Mais si vous avez peur de vous ennuyer parce qu’on est enfermés, vous allez voir, il y a toujours des choses étranges qui s’y passent. » Comme l’apparition d’un nouveau quartier, une météo capricieuse ou bien des logements qui n’en finissent plus de poper de nulle part. Mais peut-être valait-il mieux qu’elle ne le fasse pas fuir tout de suite. Ni même qu’elle ne lui en dévoile trop sur les étrangetés de Neverland – de toute façon, il finirait bien par s’en apercevoir de lui-même. « Oh, » lâchait-elle alors qu’il répondait être venu seul. Elle se gratta l’oreille, une moue sur le visage. Le pauvre n’était pas prêt de rejoindre ses proches de sitôt – et elle, en plus, elle aurait bien du mal à empêcher Clover de le draguer si leurs chemins venaient à se croiser. « Je suis sûre que vous vous ferez vite de nouveaux amis, les gens sont total sympa par ici. Enfin bien sûr, comme partout, y en a des moins cool, mais globalement, les gens sont cool. Et il y a plusieurs bars avec de bonnes ambiances si vous voulez faire des connaissances en écoutant de la musique. » Après, tout dépendait de son style de musique – gloups, en espérant qu’il ne soit pas un fan de hard métal polonais des années 60.



- S U P E R S P I E -
totally clumsy, totally goofy


messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markus
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ camp : Le Bien ♫
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 58
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ crédit : Blindness (Gif) & Bazzart (avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫

it will bring me back to you ☽ markus E1vp
An eye for an eye
and the world goes blind.
We won't punish a crime
with another crime.
it will bring me back to you ☽ markus Brpf



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyDim 9 Déc - 22:02



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

C'était agréable d'avoir une conversation normale avec une personne autre que Carl. Je crois bien que ce n'est jamais arrivé. Après tout, avant la révolution, les humains ne parlaient pas vraiment aux androïdes, pour la plupart, ils ordonnaient ou nous malmenaient c'était tout. Bloqués par leur préjugés ils ne voyaient pas l'intérêt. Heureusement ils ne sont pas tous les mêmes, Carl en était la preuve ainsi que ceux qui avaient pris notre défense face aux médias.

Je souriais alors que tu semblais ravie que j'accepte ta proposition de me faire visiter la ville. Il faut croire que ta bonne humeur était contagieuse. Tu me disais alors avoir plein de temps libre le week-end avant de me proposer de me donner ton numéro afin que je puisse t'appeler quand je serais disponible. Tu fouillais tes poches probablement à la recherche de quoi noter mais visiblement tu n'as rien trouvé. Cela ne m'étonnait pas, toutes tes affaires avaient sans nul doute pris l'eau. A cause de ta chute accidentelle dans le lac quelques instants plus tôt. Tu me demandais alors si je n'avais pas de quoi noter. Je secouais la tête, je n'avais rien sur moi.

"Non, mais ce n'est pas grave j'ai une excellente mémoire. Je le retiendrais." Je souriais.

C'était l'un des nombreux avantages dans le fait d'être un androïde, pouvoir retenir facilement à peu près tout ce que je voulais. J'attendais alors que tu me récites ton numéro afin de le sauvegarder. Ce qui me fait penser que je devrais sûrement acheter un vrai téléphone pour paraître plus normal et ne pas passer pour un fou en parlant tout seul à chaque appel.

Tu semblais surprise que je sois au courant pour le dôme qui entoure la ville, nous empêchant ainsi de la quitter. Ce qui était mystérieux puisque j'avais visiblement réussi à entrer et cela m'étonnerait qu'il ne fonctionne que dans un sens. Tu m'expliquais que généralement les nouveaux arrivants sont dans le déni, ajoutant que oui avec un dôme qui entoure la ville c'était difficile de partir voyager. Ajoutant qu'il était apparu comme ça, un jour, et qu'il disparaîtrait aussi. Pour le coup, c'est moi qui étais surpris, il serait apparu du jour au lendemain ? Sans signe avant coureur ni explications ?

"Oui je le savais. J'ai essayé de quitter la ville et c'était difficile de ne pas le remarquer." J'affiche un sourire amusé. "Je peux les comprendre, se savoir enfermés, ce n'est pas ce qu'il y a de plus rassurant. Vous dîtes qu'il est apparu comme par magie ?"

Je me demandais bien comment une telle chose était possible. Surtout que cette barrière n'a visiblement pas l'air d'être en rapport avec une quelconque technologie. Puisque je ne pouvais pas m'y connecter pour le désactiver. Il allait falloir que je fasse quelques recherches sur ce sujet, vu que je n'ai aucune information là-dessus dans ma base de données. Je te disais alors que la ville était intéressante et que j'étais venu seul. Tu me répondais alors que si j'avais peur de m'ennuyer en étant enfermé ici j'allais voir qu'il se passe toujours des choses étranges. Là aussi ça piquait ma curiosité.

"Des choses étranges du genre ?"

Tu as sûrement dû remarquer ma peine lorsque je disais être venu seul, puisque tu essayais de me rassurer en me disant que je me ferais très vite de nouveaux amis. Ajoutant que les gens sont sympa ici, globalement.

"Je n'en doute pas, les habitants de cette ville on l'air sympas oui." Je souriais, j'avais la preuve devant moi.

Puis tu me disais qu'il y a en ville plusieurs bars avec de bonnes ambiances si je veux rencontrer d'autres personnes en écoutant de la musique. C'était une excellente idée oui.

"C'est une très bonne idée, vous devriez peut-être m'en faire visiter quelques uns, puisque vous vouliez me faire visiter la ville. Enfin... Si vous êtes d'accord bien sûr ?"
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Vasquez
Alex Vasquez
administratrice

it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwseq5Th1t5prjz_250

∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super) spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ pouvoir : - fights like an angry kitten
- spies like a ninja
- uses super gadgets too.
- wins at any game
it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwshaKaC1t5prjz_250

∞ camp : one hundred per cent good
∞ univers : totally spies

it will bring me back to you ☽ markus QJAxQ

∞ messages : 177
∞ avatar : taylor lashae
∞ crédit : av/hoodwink | crack/val. mystère
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

super spyit will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwsraDty1t5prjz_250



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyDim 13 Jan - 11:49

Un sourire venait irradier le visage de Markus et Alex sentit son cœur fondre encore un peu plus – il avait vraiment un très beau sourire. Elle se mordait la lèvre discrètement, glissait une mèche de cheveux derrière son oreille parce qu’elle était ravie de savoir qu’elle pourrait le revoir. Comme quoi, tomber à l’eau, ça avait parfois des bons côtés. Et des mauvais, se rappelait-elle instantanément alors qu’elle fouillait ses poches à la recherche de n’importe quoi qui lui permettrait d’écrire son numéro. La panique ne tarda pas à s’installer dans ses entrailles tandis qu’elle s’apercevait de l’évidence : ses papiers avaient pris l’eau et étaient tous inutilisables. Abattue par le constat, elle relevait la tête en direction du jeune homme, un sourire figé et contrit sur les lèvres – avec l’espoir qu’il puisse lui sauver la mise, une nouvelle fois. Ses premiers mots la glaçaient et elle voyait déjà son monde s’effondrer. Adieu charmant sourire, adieu héro du lac. Prête à agiter la main pour lui dire d’oublier l’idée, elle eut un instant d’arrêt. « Vraiment ? Ah bah ça, c’est bien une chance, j’ai la mémoire d’une passoire et c’est vraiment pas un avantage. » Elle fronça les sourcils, se souvenant tout à coup de tout ce qu’elle avait pu oublié par le passé – beaucoup de petits secrets racontés par Sam ou Clover, d’ailleurs. Non pas qu’elle ne fusse pas capable de garder un secret, juste qu’elle oubliait que c’en était. Se passant une nouvelle fois la main dans ses cheveux toujours humides, elle lui divulguait finalement son numéro, s’arrêtant à certains moments pour s’assurer qu’elle n’était pas en train de lui donner l’ancien – ce serait quand même dommage. Le sujet déviait et Alex, sans parvenir à se débarrasser de son sourire sans doute trop large. Il s’effaçait néanmoins légèrement alors qu’ils évoquaient le dôme et l’impossibilité qu’ils avaient tous à quitter la ville et elle ne cacha pas sa surprise de découvrir qu’il était déjà au courant – et, plus encore, qu’il ne semblait pas nier le plus évident. « Ah oui ? Et du coup ça fait quoi, juste comme une barrière ? Je reconnais que j’ai jamais vraiment essayé de quitter la ville, » ajoutait-elle pour justifier sa question. Jerry les avait avertie dès qu’il avait appris la nouvelle et les Spies n’avaient pas vraiment pu s’approcher du dôme jusqu’à présent, s’occupant de missions internes à la ville. Pour leur sécurité, affirmait le directeur du WOOHP. Elle opinait. « Oui, un jour il était là. Je ne sais pas si c’était de la magie ou non, mais personne ne l’avait remarqué jusqu’à ce jour-là, c’est ce qui est certain. » Ce qui avait tout d’inquiétant, si on lui demandait son avis. La Spy était prête à résister à une invasion de zombies ou une attaque alien – merci ses longues heures passées sur les jeux vidéos et toute la culture geek comme Shawn of the dead – mais rester enfermé pouvant rendre claustrophobe. Pas elle. Pas encore, en tout cas. Elle haussait finalement les épaules, incapable de comprendre la cause de ce phénomène. « Peut-être que les archives de la ville pourront en dire plus sur le sujet, je dois avouer que ça me dépassé totalement. » Ou peut-être que Sam pourrait mieux répondre aux questions de Markus – mais Alex n’était pas encore prête à annoncer à ses amies qu’elle avait finalement adressé la parole à son crush. Ou peut-être qu’elle le leur dirait demain. Ouais, demain, ça sonnait pas mal. Elle chassait rapidement ses élans de possessivités en apprenant qu’il se retrouvait seul dans cette ville, le cœur crashé par la triste nouvelle. Elle ne savait pas comment elle aurait pu tenir le coup si elle n’avait pas eu ses deux meilleures amies avec elle depuis le lycée. Ses dents venaient se planter dans sa lèvre inférieure ; il voulait plus de détails mais elle ignorait si c’était une bonne idée. Il allait peut-être même la prendre pour une folle – au point où elle en était, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus important. « Euuuuuuh… Genre quand la ville donne l’impression d’être surpeuplée, il y a parfois un nouveau quartier qui apparaît. Je sais qu’on dirait que j’suis folle, mais c’est la vérité ! » La bouche tordue en une grimace, elle scrutait son visage, attentive au moindre indice qui pourrait indiquer qu’il la prenait pour une folle échappée de l’asile. « Et il y a presque un an, la météo est devenue folle. On a eu des jours d’orages et de pluie intense en plein été et c’était tout sauf normal, » qu’elle affirmait en hochant la tête vigoureusement. Sans oublier les dégâts matériels que ça avait causé – et tous les pauvres petits animaux qui s’étaient soudain retrouvés délogés de leur habitat naturel et qu’elle avait généreusement pris sous son aile. Ses joues se teintèrent de rouge et son sourire revenait élargir ses lèvres. What a dork. Elle sentait son cœur accéléré quand elle croisait son regard – ils étaient en train de vivre un moment, elle en mettrait sa main à couper – avant d’approuver l’idée. « Oh ! Sans problème ! Il y en a qui est à deux pâtés de maison de ce parc si vous voulez ? » Le pouce pointé par-dessus sa propre épaule, elle indiquait la direction à prendre pour se rendre au Mystic Grill. Même si, okay, c’était à moitié un bar et à moitié un restaurant. « Le Mystic Grill est vachement chouette, c’est cosy et y a pas mal de jeunes qui y traînent. Souvent des étudiants qui squattent le billard. Mais bon, vu l’heure, je pense qu’il n’y aura pas grand monde à cette heure-ci. » Elle avait déjà à moitié tourné les talons, oubliant totalement ses vêtements humides et le froid qui menaçait de la mordre à cause de son plongeon dans le parc.



- S U P E R S P I E -
totally clumsy, totally goofy


messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markus
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ camp : Le Bien ♫
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 58
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ crédit : Blindness (Gif) & Bazzart (avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫

it will bring me back to you ☽ markus E1vp
An eye for an eye
and the world goes blind.
We won't punish a crime
with another crime.
it will bring me back to you ☽ markus Brpf



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyDim 24 Fév - 11:22



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

J'avais bien vu ton air déçue lorsque tu ne trouvais malheureusement aucun papier où inscrire ton numéro. Tous avaient pris l'eau après ta chute accidentelle dans l'étang. Forcément, trempés comme ils étaient, c'était impossible d'y noter quoique ce soit. La seule idée qui me venait à l'esprit, bien que cela allait paraître étrange, était que tu me dises ton numéro à voix haute pour que je l'enregistre. Bien sûr, je n'ai pas dit ça avec ces mots-là, j'ai plutôt prétendu avoir une excellente mémoire. Ce qui est la vérité dans un sens. Tu me répondais que c'était une chance, que tu avais une mémoire d'une passoire et que ce n'est vraiment pas un avantage. J'affichais un sourire amusé.

"Avoir une excellente mémoire ce n'est pas forcément un avantage. Impossible d'oublier .. Eh bien les choses que l'on voudrait justement oublier."

J'imaginais bien le genre de souvenir que tout le monde voudrait oublier, une bêtise accidentelle et peut-être un peu embarrassante. Bien que dans mon cas c'était plutôt de mauvais souvenirs que j'aurais aimé pouvoir oublier. Tu m'as finalement récité ton numéro, je l'ai retenu sans aucune difficulté, le rangeant dans un coin de ma tête. Bien que pour paraître normal, je t'ai demandé de le répéter, comme pour être sûr de ne pas oublier. Une attitude sans nul doute malhonnête, de jouer ainsi la comédie en prétendant être humain. Je culpabilisais un peu mais étant donné ma situation, c'était préférable de cacher ma nature. Les gens de cette ville ne semblent avoir aucune connaissance sur les androïdes, il valait sans doute mieux que cela reste ainsi.

Tu semblais surprise que je sois au courant pour le dôme, ou peut-être surprise que j'aie réellement conscience de ce qu'il impliquait. Puisque j'avais essayé de repartir à Detroit, je m'étais bien rendu compte en m'aventurant hors de la ville j'ai bien vite compris que je ne pourrais aller plus loin. Tu me demandais alors ce que ça faisait exactement, si c'était comme une barrière, expliquant que tu n'avais jamais vraiment essayé de quitter la ville.

"C'est exactement ça oui. Une sorte de barrière invisible et apparemment impossible à traverser."

Je passais sous silence le fait qu'elle n'avait pas l'air d'être de source technologique, ou que cette dernière était trop avancée. Parce que je ne sentais rien, je ne pouvais pas m'y connecter et tenter de la piraté comme je peux d'ordinaire le faire avec les appareils électriques. C'était ensuite à mon tour de poser des questions. Tu m'as répondu que oui, un beau jour il était là. Tu ne sais pas si c'est de la magie ou non, mais tu sais que personne ne l'avait remarqué jusqu'au jour où il est apparu. Aucun signe avant coureur, qui annonçait ce qui allait arriver. Je gardais en tête l'idée que ce dôme puisse être magique. Peut-être est-ce surprenant, puisqu'en tant qu'androïde on pourrait croire que je ne crois qu'en la science. Seulement cette ville semble défier toute logique, tout comme le fait que nous, les androïdes, soyons vivants. Cela aussi laisse supposer que la science et la logique ne peuvent tout expliquer. Tu me disais alors que les archives de la ville en diraient peut-être plus à ce sujet.

"ça pourrait être intéressant de les consulter en effet."

Tu m'expliquais ensuite que quand la ville donne l'impression d'être surpeuplée, un nouveau quartier fait son apparition. Tu ajoutais rapidement qu'on pourrait dire que tu es folle mais que c'est la vérité ! C'était surprenant, presque plus surprenant encore que cette histoire de dôme mais étrangement je savais que je te croyais. Puis tu me racontais qu'il y a presque un an la météo est devenue folle, des orages et des pluies très intenses en plein été, qui étaient tout sauf normales. Les voilà peut-être alors, les signes que quelque chose clochait.

"Cette ville est remplie de mystères on dirait. Non ?"

Quand tu mentionnais que tu connaissais plusieurs endroits sympathique en ville, je te répondais que tu pourrais m'en faire visiter, si tu le désirais, puisque tu avais parlé de me faire visiter la ville. Ma proposition semblait sans doute maladroite et peut-être inappropriée également, j'allais peut-être te faire fuir. Alors j'étais ravi de voir que tu acceptais, disant que tu en connaissais un à deux pâtés de maisons. Le Mystic Grill, tu décrivais les lieux comme chouette et cosy, ajoutant que beaucoup de jeunes y traînent, souvent des étudiants qui jouent au billard. Tu ajoutais qu'il n'y aurait sûrement pas grand monde à cette heure-ci.

"Très bien, allons-y dans ce cas. Je vous suit."
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Vasquez
Alex Vasquez
administratrice

it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwseq5Th1t5prjz_250

∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super) spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ pouvoir : - fights like an angry kitten
- spies like a ninja
- uses super gadgets too.
- wins at any game
it will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwshaKaC1t5prjz_250

∞ camp : one hundred per cent good
∞ univers : totally spies

it will bring me back to you ☽ markus QJAxQ

∞ messages : 177
∞ avatar : taylor lashae
∞ crédit : av/hoodwink | crack/val. mystère
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)

super spyit will bring me back to you ☽ markus Tumblr_inline_p8vwsraDty1t5prjz_250



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptySam 23 Mar - 11:18

Sourcils froncés, la Spy essayait d’imaginer ce que d’autres pourraient avoir envie d’oublier – ce que Markus pourrait avoir envie d’oublier. L’imagination alimentée par trop d’heures passées devant des jeux vidéo de guerre et de survival et des films catastrophes, elle s’imaginait qu’il avait du vivre plus d’un traumatisme et son cœur se serra à cette pensée. Lui, pourtant si charmant et sympathique ne méritait pas d’avoir vécu quelque chose de terrible. Un voile s’abattit sur son regard noisette pendant plusieurs secondes, la bouche ouverte comme pour le réconforter de mots maladroits mais aucun ne lui vinrent et elle se ravisa finalement. C’était sans doute mieux – elle se savait capable d’empirer les choses en mettant les deux pieds dans le plat. Elle préféra lui dicter son numéro lentement, chassant les pensées négatives de son esprit pour ne pas laisser son envie de le serrer dans ses bras se saisir de son corps. Sans doute que si elle l’enlaçait, là, tout de suite, il finirait par la fuir. Déjà, elle passait à autre chose comme le sujet des limites de Neverland devenait le sujet de conversation. Ses yeux, légèrement écarquillés par la surprise, se posèrent sur Markus pour le scruter, impatiente de découvrir ce qu’il savait au sujet du dôme quand elle-même était des plus ignardes. Elle plissa le nez, se gratta la tempe. « C’est très étrange… Mais si c’est une barrière, il doit être possible de la détruire. Aucun matériau n’est imbrisable, pas vrai ? » Question rhétorique. Là encore, son manque d’attention en cours de physique se rappelait à elle et à son manque de connaissance sur la question. Les rôles s’échangeaient, Markus faisant preuve d’une curiosité sans doute égale à la sienne et elle s’efforçait de prendre un air nonchalant, ses dents allant parfois se planter sur sa lèvre inférieure pour réfléchir à ce qu’elle pouvait, ou non, lui divulguer. Elle mentionnait les archives, esquissait un large sourire. « Je pourrai les trouver ! On pourra consulter ça ensemble, comme ça ! » Peut-être que Markus avait des talents cachés en espionnage – peut-être qu’elle pourrait l’entraîner et voir si Jerry acceptait de l’embaucher. Lui qui se plaignait qu’ils manquaient d’agents pour quelques années et plus encore depuis l’apparition du dôme, il n’aurait pas de raison de dire non. Et puis, si ça lui permettait de passer plus de temps en sa compagnie, ce n’était clairement pas Alex qui allait s’en plaindre. S’apercevant tout à coup qu’elle s’était laissé gagner par son enthousiasme, ses joues s’empourprèrent soudainement et elle passa une main sur sa nuque, le sourire beaucoup moins naturel. « Enfin, je… Uniquement si ça vous tente et si résoudre des mystères vous intéresse, hein. On pourrait être comme Sherlock et le Dr Watson. » Elle hochait vigoureusement la tête. Nul doute que Markus incarnerait le détective mystérieux et qu’elle serait son acolyte discret. Quoique ses talents en matière de récit étaient déplorables – tant pis, elle ferait une chaîne youtube pour raconter leurs exploits. Comme il demandait plus de détails, elle pencha la tête sur le côté, dévoilait les étrangetés constatées au sein de la ville. Celles qui n’avaient aucune explication. « Ah ça, je ne le vous fais pas dire ! C’est comme si elle était dotée d’une volonté propre. » Ce qui était, obviously, impossible. C’était une ville, une ville n’avait pas de conscience. Du moins, aux dernières nouvelles.

Son cœur ratait un battement à la pseudo-invitation qui s’échappait des lèvres de Markus. Okay Alex, sois chill. Prétendant une nonchalance que le reste de son organisme était bien loin de ressentir, elle désignait le Mystic Grill derrière elle, la bouche tordue, l’estomac noué. Le soulagement la rinça alors qu’il acceptait mais l’information sembla mettre quelques secondes avant de correctement s’enregistrer dans son esprit. Elle resta là, idiote et surprise, avant que son regard n’éclate de mille feux et que son cœur ne semble imploser. Chill out Alex, chill out, pouvait-elle entendre Clover lui marmonner entre des dents serrées. « Chouette, » lâchait-elle d’une voix un peu fort avant de tourner les talons pour se mettre au même niveau que le jeune homme et le diriger à travers le parc qu’ils traversèrent. « Pourquoi être venu à Neverland, du coup ? Enfin je veux dire… C’était pour le boulot ou pour changer d’air ? » Elle fronça les sourcils, s’interrogeant sur ce que les gens à l’extérieur de la ville savaient sur celle-ci, très exactement. Il serait étrange de choisir de venir s’installer dans une ville dont il était impossible d’en ressortir, après tout. « Vous me le dîtes si je pose trop de questions hein. J’ai tendance à pas trop me rendre compte quand c’est un peu trop intrusif. Enfin c’est que me dit Clover. C’est l’une de mes meilleures amies. » Il était temps qu’elle arrête de parler. Alors elle se tut, soudainement, pinça les lèvres pour ne pas rajouter une remarque sur Clover ou sur le fait qu’elle parlait beaucoup trop – surtout quand elle était nerveuse.



- S U P E R S P I E -
totally clumsy, totally goofy


messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Markus
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ camp : Le Bien ♫
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 58
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ crédit : Blindness (Gif) & Bazzart (avatar)
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫

it will bring me back to you ☽ markus E1vp
An eye for an eye
and the world goes blind.
We won't punish a crime
with another crime.
it will bring me back to you ☽ markus Brpf



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus EmptyJeu 25 Avr - 21:17



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

J'essayais de rester concentrer sur la conversation, même si mes pensées tentaient de se perdre suite à ce que j'avais dit. Avec une excellente mémoire on oublie jamais rien, même si on le voudrait. J'avais à mon compte pas mal de mauvais souvenirs, qu'une partie de moi aurait été ravi d'en être débarrassé. L'Enfer de la décharge par exemple, les corps abandonnés sans vie dans tout Jericho... Et des exemples de ce genre j'en avais malheureusement de nombreux. Seulement ces souvenirs, aussi douloureux soient-ils, font entièrement partie de moi. Ils font de moi qui je suis. Je n'aurais sans doute pas été la même personne si je n'avais pas vécu tout cela. On peut alors sans doute dire que c'était un mal pour un bien.

Je ne comptais pas me laisser miner le moral par la nostalgie et les regrets. Ce n'était pas le bon moment pour cela. Je me concentrais sur la conversation, chassant les autres pensées qui venaient me parasiter et pour m'y aider je me focalisais sur cette histoire de dôme. Apparemment tu ne l'avais jamais vu de tes propres yeux, puisque tu me posais la question, alors je te décrivais ce que j'avais expérimenté. Une étrange barrière invisible et visiblement impossible à traverser. Etrange lorsque l'on sait qu'on ne peut la traverser mais que j'ai quand même bien dû le faire pour arriver dans cette ville... En tout cas c'était comme les limites que l'on pouvait voir dans un jeu-vidéo où l'on s'aventurerait trop loin de la map et où le personnage se retrouve bloqué. Bien souvent c'est la même chose, un mur invisible qui empêchait le joueur d'aller plus loin. Même si certains jeux avaient fait plus original. Tu me répondais alors que c'est étrange, mais que si c'est une barrière c'est qu'il est possible de la détruire, ajoutant qu'aucun matériaux n'est imbrisable. Je hoche la tête pour acquiescer.

"Oui, en théorie je pense qu'il doit bien y avoir un moyen de briser le dôme, que ce soit pour ouvrir une petite brèche ou le détruire intégralement."

Je réfléchissais un instant à cette théorie, mes processeurs calculant si c'est bien possible et ainsi que les éventuelles conséquences. Comme le fait que le dôme pourrait s'effondrer sur la ville et faire d'énormes dommages et de nombreuses victimes. Après tout, on ignore tout de ce dôme de ce dont il est fait et comment il fonctionne. Je chasse cette image funeste, une ville à feu et à sang après l'effondrement. Finalement le détruire entièrement semblait risquer. La brèche semblait bien plus raisonnable. Bien que ne sachant pas de quoi il est fait, c'est difficile de savoir ce qu'il faudrait faire pour le percer. Tu mentionnais donc que les archives de la ville pouvaient nous apprendre des choses à ce sujet, je trouvais intéressant de pouvoir les consulter dans ce cas. Tu me répondais que tu pourrais les trouver, qu'on pourrait consulter tout ça ensemble. J'étais un peu surpris de te voir aussi motivée ! Tu ajoutes ensuite, sans doute un peu mal à l'aise, à en juger ton comportement, uniquement si cela me tente. Tu disais qu'on pourrait être comme Sherlock et Watson. J'acquiesce une nouvelle fois.

"Cela me plairait beaucoup, oui." Je te souriais en espérant dissiper ton malaise.

Il semblerait que nous soyons également d'accord sur le côté étrange de la ville. Tu étais d'accord lorsque je disais qu'elle semblait remplie de mystères, disant que l'on dirait presque qu'elle a une volonté propre. Ce qui était sans doute de l'humour vu le caractère légèrement impossible de la chose. Bien que, ces dernières semaines, j'admets que la notion de l'impossible perdait un peu de son sens. Tu semblais ensuite bien surprise que j'accepte aussi vite et facilement ton invitation. Si bien que tu mettais un peu de temps à répondre, peut-être avais-tu changé d'avis, tout simplement ? Ou que ce n'était que par pure politesse. Seulement tu finissais par dire "chouette" avant de prendre la route et marcher à mes côtés. Relançant rapidement la conversation en me demandant pourquoi je suis venu à Neverland, si c'était pour changer d'air ou pour le travail.

"Pour être parfaitement honnête, ce n'est ni l'un ni l'autre. Je n'avais pas vraiment l'intention de venir dans cette ville." Je marque une courte pause. "Aussi surprenant que ça puisse paraître, moi-même j'ai un peu de mal à y croire. Je suis arrivé ici du jour au lendemain, sans savoir comment je suis arrivé là."

J'aurais très bien pu mentir, trouver une excuse ou simplement te confirmer que oui, c'était le travail ou l'envie de changement qui m'avait poussé à venir en ville. Etrangement il semblerait que je te fasse déjà suffisamment confiance pour te dire la vérité. Bien qu'elle semblait assez folle et que tu allais très sûrement t'interroger sur ma santé mentale. Je me suis bien posé la question moi aussi. J'avais fait un tas d'analyses pour essayer de comprendre, en vain. Je n'avais aucun soucis de mémoire et personne n'avait pu y avoir accès pour la trafiquer. Je n'ai aucune explication. Tu ajoutes ensuite que je peux te le dire si tu poses trop de questions, tu dis que tu as tendance à ne pas t'en rendre compte quand c'est un peu trop intrusif. Du moins c'est ce que te dit une de tes meilleures amies.

"Non, cela ne me dérange pas et non rassure toi je ne trouve pas que c'est trop intrusif."
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



it will bring me back to you ☽ markus Empty
MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   it will bring me back to you ☽ markus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
it will bring me back to you ☽ markus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» I'll never forget. Please, come back. ♦ Lou
» Back to Hogwarts...
» Petit Come-back.
» I'm Back [Dorian & Enora]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Liberty :: Parc-
Sauter vers: