Les recherchés

Stephen Strange
marvel
aka docteur strange. recherché par clara oswald. ☇ lire le scénario
Alfred Pennyworth
dc comics
recherché par bruce wayne. ☇ lire le pré-lien
Charmed Ones
charmed
recherche de piper, phoebe et paige ainsi que la nouvelle génération.
lire le pré-lien



 

Partagez | 
 

 it will bring me back to you ☽ markus

Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex Vasquez
administratrice



∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super)spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ univers : totally spies

∞ messages : 81
∞ avatar : taylor lashae
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: it will bring me back to you ☽ markus   Mer 1 Aoû - 22:09


- - - x - - -
and i know that someday it will bring me back to you


Son pied fendit l’air en décrivant un arc quasiment parfait et retoucha le sol plus brutalement qu’elle ne l’avait pensé. Soufflant à intervals réguliers, Alex profitait du calme de la matinée pour faire ses entraînements – avant d’aller au boulot, il n’y avait rien de tel pour garder la forme et se sentir bien dans son corps. D’après le magasine Sport+ et comme l’article avait été écrit par un certain Andreas et qu’il était sportif de haut niveau et un grand amoureux des animaux, elle ne pouvait que le croire sur parole – cet Andreas était un homme bien, c’était une certitude. Elle avait débuté cette routine la semaine précédente – sautant les jours où elle était envoyée en mission par Jerry et où Clover l’empêchait d’aller faire un footing avant de partir à la chasse aux méchants, ce que la brune trouvait hautement injuste soit dit en passant – et déjà, elle se sentait bien plus vigoureuse. Vraiment très bon, ce monsieur Andreas, il faudrait qu’elle pense à lui envoyer une lettre de remerciement pour ses conseils avisés. Et qu’elle en profite pour lui demander s’il était choqué par le prénom Casper pour un lapin nain. Elle terminait ses exercices d’arts martiaux et attrapa sa gourde pour avaler une gorgée d’eau, se passer une main sur le front avant de se lancer dans un jogging tranquille. A ses oreilles, la nouvelle chanson de son groupe de punk rock du moment dont elle connaissait déjà les paroles par cœur. Le pas régulier, le souffle maîtrisé et la respiration rythmée, l’espionne se lança à la redécouverte du large parc tout en chantonnant la musique qui vibrait dans ses tympans. Sa tête allait jusqu’à dodeliner sur ses épaules tandis qu’elle se faisait emporter par le rythme de la chanson et qu’elle traçait sa route sur les chemins tantôt de sable, tantôt goudronnées du parc. Elle tournait pour contourner la jardinerie et ainsi pouvoir rejoindre l’autre côté du lac, ce qui lui permettre d’ensuite s’acheter un muffin à la myrtille au Granny’s et de finalement retrouver l’entrée du parc. Elle ralenti le pas en croisant un autre joggeur qui tenait un chien en laisse, son cœur ne pouvait ne pas fondre devant la bouille de l’animal et elle dut s’empêcher de faire demi-tour pour aller le caresser et lui gratouiller derrière les oreilles et le ventre en lui faisait un tas de papouilles. La tête tournée à presque cent quatre-vingt degrés pour observer une dernière fois le toutou qui s’enfuyait avec son maître, Alex poussa un soupir avant de se concentrer devant elle. Et de le voir. Elle ignorait son nom, ignorait où il vivait et, jusqu’à ce jour, ignorait même s’il n’avait pas été juste une illusion de son esprit. Mais il était là, à peut-être cinq cents mètres, toujours aussi beau – même de là, elle en était persuadée, parce que c’était homme ne pouvait pas devenir subitement laid. C’était impossible, elle en était à peu près certaine. Ça devait figurer quelque part dans ses cours de physique du lycée. Elle demanderait à Sam, à l’occasion. Quatre cents mètres, maintenant. Elle l’avait croisé pour la première près de deux semaines plus tôt, par hasard. A l’orée de la forêt, alors qu’elle était en chasse sur une moto avec l’un de ces mégalomanes qui voulait conquérir le monde et assujettir la ville entière à ses délires obsessionnels. Ça avait suffi à lui faire rater la sortie et effectuer un détour. Elle avait gardé son visage dans son esprit, espérant pouvoir le retrouver à l’occasion mais sans succès. Et il était là. A trois cents mètres. Et ça, c’était forcément un coup du destin parce qu’elle savait qu’il était l’homme de sa vie et s’il était là, c’était sans doute que le sentiment était réciproque – même si elle savait pertinemment qu’il ne l’avait probablement jamais vue. Elle tourna la tête à s’en faire un torticolis alors qu’elle le dépassait, un immense sourire planté sur les lèvres, les pieds continuant à la mener sans qu’elle ne puisse décrocher le regard de ce canon de la société. Ca aurait mérité qu’elle emmène Casper avec elle. Son pied rata la terre ferme. S’enfonça jusqu’à la cheville. Elle baissa les yeux, mais son second pied était déjà à moitié décollé et elle plongea pauvrement dans le lac avec un petit cri de surprise. Ses mains batifolèrent à la surface de l’eau avant qu’elle ne parvienne à se propulser à la surface et à attraper quelque chose, peut-être des racines, pour réussir à remonter sur la terre ferme. Elle s’allongea sur le dos, trempé – et ses écouteurs complètement bousillés – haletante avant d’ouvrir les yeux. Sur lui. « Oups, » laissa-t-elle tomber avec un sourire crispé.


- - - x - - -
it's just cherries, cherries. everything is cherries on top. no wings of was or endless mountains, it's just cherries, cherries.
messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 41
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫



MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   Jeu 9 Aoû - 15:04



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

Je me rappelle du jour où je suis arrivé à Jericho, après qu'un androïde à la décharge m'ai montré les indices à suivre. Il avait dit qu'il existait un endroit où l'on pouvait être libres. J'y avais cru et j'avoue que j'ai été bien surpris en arrivant sur le cargo. Ce n'était pas vraiment la vision que j'avais de la liberté. Attendre dans l'ombre en espérant que personne ne nous trouve. Ils n'étaient pas plus libres qu'avant, la peur était juste devenue leur nouveau maître. Et beaucoup des androïdes qui avaient réussi à atteindre Jericho étaient dans un sale état. L'une d'elle était morte devant moi, j'avais partagé ses derniers moments avant qu'elle se désactive. Un autre m'a raconté que des humains l'avaient attaché et traîné avec une voiture, juste pour s'amuser. Et un enfant, androïde aussi bien sûr, vivait dans la rue depuis des jours lorsque Josh l'a trouvé, ses "parents" s'étaient débarrassé de lui quand ils n'en ont plus voulu.

Je suppose que c'était pour eux que j'étais resté, je voulais les aider. Et j'avais eu l'idée de cambrioler un des entrepôts de Cyberlife. Finalement, Jericho est réellement devenu un Refuge, c'est là qu'on mettait au point nos plans pour réclamer notre liberté. Tout avait commencé à Jericho. Et quand le gouvernement a construit les camps, pour nous rassembler et nous détruire, c'est à Jericho que les androïdes venaient se réfugier. Et c'est également sur Jericho que les autorités avaient lancé l'assaut. Je n'avais pas eu d'autre choix que de faire exploser les explosifs dissimulés dans la cale. C'était le seul moyen pour que les soldats évacuent et que les nôtres aient une chance de s'enfuir.

Alors quand j'ai retrouvé par hasard Jericho en ville, comme si l'explosion n'avait jamais eu lieu. C'est naturellement que je me suis installé là-bas, en espérant que d'autres androïdes trouveraient le cargo et auraient encore le réflex de venir. Pourtant de longues semaines se sont écoulées et pour le moment personne n'est venu. Je ne perdais pas espoir. Et en attendant je visitais la ville, observait les gens. C'était surprenant de voir à quel point le monde était différent. A Detroit presque tout le monde possédait un androïde, ici ça ne semble pas être le cas. Je m'étais rendu au parc, j'avais besoin de prendre l'air, de réfléchir. Essayer de trouver une explication à ma situation, sans trouver de réelle théorie qui tienne la route. J'observais les personnes que je croyais, deux enfants qui s'amusaient à se courir après, un homme qui faisait du jogging avec son chien et une autre joggeuse à qui je rendais son sourire.

J'ai continué mon chemin, jusqu'à entendre un cri de surprise et de me retourner à temps pour te voir chuter dans le lac. J'ai rapidement fait demi-tour pour me rapprocher et te tendre la main pour t'aider à remonter. J'affichais un air inquiet, me demandant si tu t'étais blessée durant ta chute.

"Est-ce que tout va bien ?"
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex Vasquez
administratrice



∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super)spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ univers : totally spies

∞ messages : 81
∞ avatar : taylor lashae
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   Dim 12 Aoû - 16:24

Elle avait le souffle court, les vêtements lourds à cause de l’eau, les muscles déjà tout rouillés par son petit plongeon improvisé. Les yeux clos, Alex se passa une main sur le visage pour tenter, vainement sans doute, d’essuyer les perles d’eau qui avait établi domicile sur son front avant de soulever les paupières sur une vision tout ce qu’il y avait de plus séduisante. Il était là, juste au-dessus d’elle et il lui tendait la main et Alex, elle était presque certaine qu’elle allait défaillir. Ça devrait être interdit d’avoir d’aussi jolis yeux. Un immense sourire s’empara de ses lèvres alors qu’elle hochait la tête vigoureusement, ignorant le petit caillou contre lequel cognait l’arrière de son crâne sous le geste. Elle la main, attrapa celle qui lui était présentée et, bêtement, la serra. Avant de se dire qu’il ne voulait peut-être pas lui serrer la main pendant qu’elle était allongée. « Oups, » répéta-t-elle avant de se relever finalement, quelques brins d’herbe dans les cheveux, de la terre collée à ses vêtements toujours trempés. « Oh oui oui, ça va, j’ai l’habitude vous savez. » Elle secouait l’air d’une main avant de froncer les sourcils. « Enfin, je ne veux pas dire que j’ai l’habitude de plonger dans le lac alors que c’est interdit, hein. En vérité, je plonge jamais dans le lac. Ni même à la plage. Il faut dire que sans plongeoir, c’est souvent compliqué de plonger. » Alex, arrête de parler, s’ordonna-t-elle silencieusement avant de se mordre la lèvre inférieure. « Disons juste que je suis maladroite. » Et c’était même un bel euphémisme que cet aveu, mais elle préférait ne pas trop le préciser, de peur de le faire fuir définitivement. « Merci, pour le… Euh, presque sauvetage. » Ou pas du tout sauvetage, mais il était quand même venu l’aider à se relever et c’était déjà beaucoup – et surtout, c’était total gentil de sa part. Beaucoup n’en aurait rien fait. « Au fait, je m’appelle Alex. » Un large sourire pour la forme et elle lui tendait de nouveau la main, cette fois-ci consciente que c’est pour la serrer et non pas autre chose. Elle secouait la tête, des mèches de cheveux venant fouetter son visage avant qu’elle ne les ébouriffe et ne sente son nez commencer à piquer. Oh non, elle allait éternuer. De quoi tuer tout le glamour entre eux. « J’ignorai que vous veniez dans ce parc. Enfin, ce n’est pas que je vous espionne, hein. D’ailleurs, je ne suis même pas espionne, les espions, ça n’existe que dans les films. Et même si j’étais espionne, je n’aurai aucune raison de vous surveiller bien sûr, mais c’est juste que je viens souvent et que je ne vous ai jamais croisé. Enfin pas que ce soit grave, non, vous avez bien le droit d’aller où vous souhaitez et… Il est temps que j’arrête de parler, moi. » Et elle cessa de parler, brutalement, après avoir pris une grande inspiration. Parce que c’était plus sûr si elle ne parlait pas.

hrp:
 


- - - x - - -
it's just cherries, cherries. everything is cherries on top. no wings of was or endless mountains, it's just cherries, cherries.
messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 41
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫



MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   Jeu 30 Aoû - 14:07



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

Les derniers jours m'avaient semblé particulièrement longs, comparé à l'agitation des semaines qui précédaient mon arrivée dans cette ville étrange. Ce qui est tout à fait normal, puisque les jours qui ont précédés étaient rythmés par nos diverses manifestations pour obtenir nos droits. La dernière avait été un vrai cauchemar, tant d'androïdes sont morts et j'avoue que j'ai bien cru qu'on allait tous mourir cette nuit-là. Alors forcément après avoir vécu ça, le reste peut paraître trop calme.

Et me voilà aujourd'hui, me promenant dans le parc de la ville, comme une personne normale. Une balade ordinaire, avec le plaisir de ne voir personne malmener son androïde, sans que personne ne réagisse. Chose que je n'ai jamais comprise. Si quelqu'un est capable de s'en prendre à un androïde, qui a une apparence humaine, qui dit que cette personne ne pouvait pas faire la même chose à un être humain ? Apparemment, peu de personnes devaient penser la même chose que moi, puisque je n'ai jamais vu personne intervenir.

Après un moment à marcher voilà que je te croisais et que j'ai pu t'entendre chuter dans le lac. Nul doute que cette petite accobatie n'était pas volontaire. Je m'étais rapidement rapproché pour t'aider en te demandant si tout va bien. Je te tendais la main pour t'aider à te relever mais tu n'as pas immédiatement compris mon intention, te contenant de serrer ma main. J'affichais un sourire, sans doute un peu amusé, bien que je mettais ta réaction sur le compte de la surprise. Puis je t'ai aidée à te relever alors que tu me disais que oui, tout va bien, ajoutant que tu avais l'habitude. Tu devais très probablement sous entendre par-là que tu es un peu maladroite. Et comme pour confirmer tu t'empressais d'expliquer que tu ne voulais pas dire que tu avais l'habitude de plonger dans le lac alors que c'est interdis. Je souriais alors que tu continuais tes explications, tu ne plongeais pas dans le lac, ni à la plage, disant que c'était difficile sans plongeoir avant de dire que tu es juste maladroite. Puis tu me remerciais, pour le presque-sauvetage, pour reprendre tes mots.

"Oui, je vois c'est très clair. Un petit accident, ça arrive à tout le monde." Je marquais une pause pour ensuite répondre à tes remerciements. "Pas de quoi me remercier, vraiment."

L'erreur est humaine comme on dit, il n'y avait pas de quoi avoir honte ou de quoi ce justifier. Cela aurait pu arriver à n'importe qui. Ce qui était important c'était que tu n'avais rien de cassé. Puis tu t'es présentée et j'ai serré la main que tu me tendais.

"Markus. Enchanté Alex."

Tu relançais la conversation, parlant du fait que tu ignorais que je venais dans ce parc. Avant de recommencer tes explications, disant que tu ne m'espionnes pas et que tu n'es pas espionne, que ça n'existe que dans les films et que de toute façon tu n'aurais aucune raison de m'espionner. Sur ce dernier point, ce n'était peut-être pas totalement vrai. Après les derniers événements à Detroit, je ne saurais pas surpris d'être toujours surveillé. En tout cas tu te justifiais en disant que tu venais ici souvent et que tu ne m'avais jamais vu par ici avant aujourd'hui. C'est drôle, je trouvais ça adorable que tu cherchais absolument à ne pas créer de confusion en expliquant en détails ce que tu voulais vraiment dire.

"Je suis arrivé en ville il n'y a pas très longtemps. Quelques semaines tout au plus. Et je ne suis pas venu très souvent ici, j'ai été pas mal occupé par mon emménagement." Je marquais une pause avant d'ajouter. "Et du coup je suppose que si vous venez ici régulièrement c'est que vous habitez ici depuis un moment ?"

Je l'admets, je n'étais pas vraiment occupé par mon emménagement puisque ce n'en était pas vraiment un. Seulement c'était bien plus facile de dire ça que d'expliquer que je suis arrivé ici sans vraiment savoir comment et que j'ai passé les dernières semaines à simplement attendre de voir s'il n'y avait pas d'autres androïdes en ville, en restant à Jericho la plupart du temps. Ce que je n'explique pas plus que mon arrivée, puisque le cargo avait été détruit. J'avais moi-même déclenché les explosifs. En tout cas, nul doute que je serais passé pour un dingue si j'avais expliqué tout ça.
©️ By Halloween sur Never-Utopia



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alex Vasquez
administratrice



∞ âge : twenty five years old
∞ job : (super)spy for the woohp and working in a video games entreprise
∞ race : super spy (human)
∞ univers : totally spies

∞ messages : 81
∞ avatar : taylor lashae
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   Mar 2 Oct - 18:35

Maintenant qu’elle avait été remise sur pied, maintenant qu’elle paraissait s’être remise de ses émotions, Alex était incapable d’arrêter son flot de paroles idiotes et plus les mots quittaient sa bouche, plus elle s’insurgeait mentalement de se taire. Fissa. Un rire nerveux lui échappa sur la fin, maintenant gênée en plus d’être trempée et eut bien du mal à dissimuler un gloussement tout aussi nerveux alors qu’il gardait ce zèle dont il faisait preuve. Beau gosse et nonchalant. Un total canon qu’elle n’était pas prête d’oublier. Pour sûr que si Clover l’avait croisé, elle lui aurait déjà mis le grappin dessus – ouch, il allait falloir qu’elle fasse en sorte que la route de Mister Beau Gosse ne croise jamais celle de sa meilleure amie ou elle était dans de beaux draps. Leurs mains retrouvaient un contact et elle sentit un rouge léger venir lui teindre les joues. « Oh non, tout le plaisir est pour moi. » Elle continuait de lui serrer la main, la retirant brusquement en s’en apercevant sans rien perdre de son sourire – il fallait garder la face. C’était ce que disait Clover, non ? Et que disait-elle d’autres, la fashionista quand il était question de garçons, déjà ? Parler de soi, s’intéresser à ses hobbies mais uniquement s’ils étaient intéressants et vérifier qu’il n’y avait pas de salade coincée entre ses dents. Elle passa sa langue sur ses dents avant de se rappeler qu’il n’y avait aucun risque de ce côté-là – elle n’avait pas mangé de salade depuis le début de la journée et elle doutait que ses œufs au bacon puissent vraiment prendre place sur sa dentition. L’espionne reprenait déjà, retrouvant son déluge de paroles avant de se taire, la lèvre retenue prisonnière par ses dents plantées et un air contrit sur le visage. Stop talking. Son sourire s’élargissait parce que Mister Beau Gosse – Markus – parlait de lui et Alex, elle s’enchantait à l’idée du lien qui commençait à naître entre eux. Un vrai. Pas juste elle souriant niaisement sitôt qu’il apparaissait dans son champ de vision. « Oooh vraiment ? Eh bien, si jamais vous voulez découvrir des endroits sympas, n’hésitez pas. J’ai toujours vécu dans cette ville alors je la connais un peu comme ma poche vous savez. » Bien que Neverland ait foncièrement changé ces derniers mois – jours, elle s’y perdait un peu, en temporalité. « Enfin après, je vous oblige à rien, hein. Et je comprendrai que vous préféreriez pas, je viens de prouver que j’étais un peu une boulette dans le genre. » Ses sourcils se fronçaient, sa bouche se tordait alors qu’elle effaçait cette nouvelle explication non nécessaire d’un geste invisible. « Oui, depuis ma naissance. Enfin je voyage un peu. Enfin avant je voyageais, maintenant c’est compliqué. » Sam lui avait expliqué qu’il y avait un dôme qui était apparu et que c’était la raison pour laquelle plus personne n’arrivait à sortir de la ville – en revanche, la rouquine et la tête de la bande avait été incapable de leur expliquer pourquoi d’autres continuaient à arriver. « Mais du coup ! Bienvenue dans la ville ! J’espère qu’elle vous plaît ! Et vous êtes venu tout seul ou avec des amis ? » C’était plus simple d’essayer de l’inviter à une fête s’il avait des amis – ça ferait mieux passer la pilule auprès de Clover si elle avait sa propre target en ligne de mire.


- - - x - - -
it's just cherries, cherries. everything is cherries on top. no wings of was or endless mountains, it's just cherries, cherries.
messagerie pati


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Markus
android

I must decide for myself

∞ âge : En apparence une trentaine d'années
∞ job : Leader des Déviants
∞ race : Androïde (RK200)
∞ univers : Detroit Become Human

∞ messages : 41
∞ avatar : Jesse Williams ♥
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫



MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   Jeu 11 Oct - 21:39



it will bring me back to you
Feat. Alex Vasquez

Je t'avais aidée à te relever et j'étais soulagé de voir que tu ne t'étais pas blessée durant ta chute. Tu m'as expliqué que tu avais l'habitude, d'être maladroite, pas de piquer une tête dans le lac. ça m'a fait sourire, de voir un tel débit de paroles. Et puis tu m'as remercié et tu t'es présentée, j'ai fait de même. Nous avons continué à discuter puisque tu me parlais du parc, semblant demander si j'avais l'habitude de venir ici. Je décidais alors de t'expliquer que j'étais arrivé en ville il n'y a pas très longtemps, que je n'étais donc pas venu très souvent dans ce parc, puis je te retournais la question. Devinant à tes propos, et à ta tenue, que tu devais sûrement avoir l'habitude de venir ici pour faire ton jogging.

Les dernières semaines ont été tellement agitées que cela paraissait presque bizarre, d'avoir une conversation normale, agréable et simple. Avant mon arrivée dans cette ville, tout tournait toujours autour des androïdes, notre liberté et nos droits. Et même ici, j'avais passé les derniers jours à chercher, au cas où d'autres androïdes se seraient retrouvés ici. J'avais envoyé des appels, par télépathie, sans jamais avoir de réponse, sans jamais rien entendre. Bien sûr j'avais souhaité repartir aussitôt mais je me suis vite rendu compte que j'étais coincé et je devais prendre mon mal en patience. Seulement là, tu me faisais presque oublier tout ça.

Tu m'as répondu que je ne devais pas hésiter, si j'avais envie de connaître des endroits sympas, ajoutant que tu as toujours vécu dans cette ville et que tu la connaissais comme ta poche. Puis tu ajoutais rapidement que tu ne m'obligeais à rien. Techniquement je n'avais pas vraiment besoin d'une visite guidée de la ville, puisque aussi étrange soit-elle mon gps semble tout de même fonctionner ici. Chose dont je ne me plaindrais pas, puisque cela m'évite de tourner en rond. Seulement je ne pouvais définitivement pas répondre ça, sans paraître bizarre du moins, je suppose également que tu me proposes cela parce que cela te ferait plaisir.

"C'est une très bonne idée oui, je ne dirais pas non. Enfin, si vous avez le temps bien entendu."

Et cela ne me ferait sans doute pas de mal de me comporter comme un humain ordinaire de temps en temps. Tu m'expliquais alors que tu vivais ici depuis ta naissance et que tu voyageais beaucoup, enfin que tu avais voyagé mais que maintenant c'était compliqué. Je me demandais alors si tu savais aussi qu'on ne peut pas quitter la ville ? Même si je suppose que ça devait être difficile de ne pas s'en rendre compte et que la plupart des habitants devaient être au courant. Je n'explique pas comment j'ai réussi à entrer par contre, je ne m'en souviens pas.

"Compliqué parce qu'on ne peut pas quitter la ville j'imagine ?"

Tu me souhaitais alors la bienvenue et je te remerciais en souriant, puis tu me demandais si la ville me plaisait et si j'étais venu avec des amis. Un triste rappel que non, j'étais arrivé seul. Et que je n'avais aucun moyen de contacter Simon ou Josh ou Connor ou même North. Tout comme je ne sais pas comment les choses se passent à Detroit. J'essayais cependant de garder bonne figure et de ne pas paraître trop perturbé par ta question.

"La ville est ... intéressante oui. Et non, je suis venu seul."
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: it will bring me back to you ☽ markus   

Revenir en haut Aller en bas
 
it will bring me back to you ☽ markus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bring me back in time, when life was so simple + Morwen
» [ FLASHBACK ] Bring me back - [Saf Jahaal ]
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» — bring me to life
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: Neverland :: Liberty :: Parc-
Sauter vers: