Misty Day
Spike
Winx Club
La petite sirène



 

Partagez | 
 

 where does that leave us ? (chestervelle)

Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : vingt-cinq ans.
∞ job : chasseuse/barmaid.
∞ race : humaine.
∞ univers : supernatural.



∞ messages : 550
∞ avatar : alona tal.
∞ pseudo/prénom : rain.



MessageSujet: where does that leave us ? (chestervelle)   Sam 21 Juil - 18:41



Elle soupirait, agacée, laissant tombée le téléphone sur le siège passager tout en se concentrant à nouveau sur la route sinueuse qui s'esquissait devant elle en une bande grisâtre et éternelle. Des jours sans nouvelles, sans aucune discussion, sans aucun mot échangé depuis que Dean était redevenu lui-même, laissant ce démon derrière lui en un souvenir funeste. Elle avait appris par Sam la nouvelle, Sam qui était peut-être le seul lien qu'elle possédait avec l'aîné qui la fuyait. Les rares fois où elle débarquait au bunker à l'improviste et qu'il était présent, il avait toujours une bonne excuse, une chasse qui l'attendait, une affaire urgente à régler, sans lui accorder la moindre parole ou regard supplémentaire. Il ne répondait pas non plus à ses appels, nombreux furent-ils depuis qu'il avait embrassé à nouveau l'humanité. Elle savait qu'il culpabilisait, au sujet de cette bagarre qui avait explosé entre eux, de ces nombreuses plaies qu'il lui avait infligé, mais elles n'étaient que superficielles, quasi disparues, ne résidaient sur son épiderme que quelques cicatrices rougeoyantes qui ne tarderaient à disparaître également. La seule option qu'il lui restait était donc de s'imposer, de le prendre par surprise, sans lui laisser ainsi le moindre choix. Elle s'était donc rendue au bunker où elle avait trouvée Sam et avait réussi à savoir où se cachait cette fois-ci Dean, qui était sur la piste de Wendigos, en pleine forêt, en solitaire, n'ayant désiré que son petit frère l'accompagne, solitude qu'elle viendrait brisée de sa présence. Elle avait donc pris son véhicule et se dirigeait vers cet amas verdâtre, cimes d'arbres qui défilaient sur la route qu'elle empruntait, se dirigeant vers la zone qu'il lui avait indiqué. Elle se garait dans un chemin, s'extirpant du véhicule en inspirant profondément ce parfum boisé, mêlé à une humidité lourde présente dans l'atmosphère. Elle jetait un coup d'oeil au ciel grisâtre et qui s'assombrissait au fil des secondes, signe d'un orage qui ne tarderait sans aucun doute à imploser. Le coffre fut ouvert, récupérant un fusil devenu lance flamme, vu que la seule façon d'éliminer ces créatures étaient de les enflammer. Délaissant son véhicule, Jo se mit à s'enfoncer dans les profondeurs de la forêt, alerte aux moindres bruits suspects, le souffle court. Le silence régnait tout autour d'elle, un silence presque trop inquiétant, tension qui régnait à chaque pas vers une direction qu'elle avait prise au hasard. Elle essayait de repérer cette silhouette familière, mais pour l'instant, ses recherches s'avéraient peu concluantes, jusqu'à entendre une détonation proche d'elle. Elle se mit à courir, portée par l'instinct, guidée par le bruit qui se rapprochait de plus en plus jusqu'à parvenir sur un chemin qui devait être une ancienne route, menant non loin d'une habitation vétuste. Elle tournait à gauche et vit une silhouette se découper dans la végétation ardente, son coeur se serrait légèrement alors qu'elle s'avançait, plus lentement cette fois, jusqu'à apercevoir le Winchester en plein combat acharné avec l'une des créatures, sauf qu'il n'avait pas remarqué qu'une deuxième se glissait d'ors et déjà derrière lui, prête à l'attaquer. Ni une, ni deux, elle dirigeait le lance flamme vers cette dernière et l'actionnait, le Wendigo poussait un hurlement strident tandis qu'une odeur désagréable de chair brûlée flottait dans l'air, pour l'autre créature, le brun en vint à bout avant de se tourner vers elle où elle affichait un petit sourire mi-amusé, mi-moqueur. « Besoin d'un coup de main ? » Elle se tournait sur le côté et exterminait un autre congénère de la même manière. Le silence revint et elle s'assurait d'un rapide coup d'oeil qu'il n'y avait plus de danger dans les environs pour ensuite s'avancer vers lui où un certain agacement était inscrit sur ses traits. « Même pas un petit merci pour t'avoir sauver les fesses ? » Elle affichait une moue faussement contrariée, mais il ne semblait d'humeur à plaisanter, certainement qu'il allait lui reprocher d'être présente, d'être venue jusqu'ici et d'empiéter sur ses plates bandes, elle connaissait le discours d'avance et préférait l'éviter. « J'aimerais qu'on parle. » L'humour s'était envolé pour laisser place à un certain sérieux. « Et hors de question que tu m'évites et fuis cette fois-ci. » Comme pour confirmer ses propos, elle se plantait devant lui, lui barrant ainsi le passage, les bras croisés contre son buste, le défiant de ses prunelles sombres où y résidaient une certaine tristesse d'une ignorance qui la touchait plus qu'elle ne voulait se l'avouer, proximité qui lui rappelait le souvenir hanté de ce baiser qui continuait à planer entre eux, même si il avait été offert par sa partie démoniaque, les émotions ressenties continuaient d'être ancrées en elle. « Je vais bien Dean, c'est donc inutile que tu culpabilises pour ce qui est arrivé, ce n'était pas toi. » Elle savait que le convaincre de ce fait était quasi impossible mais elle avait besoin de lui dire et de lui rappeler qu'il n'était en rien responsable, que c'était cette marque sur son bras qui avait dicté son comportement et qu'elle ne lui en voulait aucunement de ce qu'il s'était passé entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dean Winchester
administratrice



∞ âge : trente six ans
∞ job : chasseur
∞ race : humain
∞ univers : supernatural.



∞ messages : 433
∞ avatar : jensen ackles
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.



MessageSujet: Re: where does that leave us ? (chestervelle)   Sam 4 Aoû - 0:47

 
where does that leave us ?

Les yeux fixés sur son téléphone, ses traits étaient tiraillés, partagés entre continuer son ignorance et l'envie de répondre. Mais pour lui dire quoi ? Hey Jo, sorry I nearly killed you again and avoided you since. How you doin' ? Elle méritait mieux, il l'avait toujours su. Mais il l'avait encore mis en danger, pire que ça, l'avait lui même blessé physiquement et moralement rompant la promesse qu'il s'était faite à son retour miraculeux. La mâchoire serrée, il éteignait l'écran pour glisser l'appareil à l'intérieur de la boîte à gant. Il éteignait le moteur, coupant ainsi les airs de you give love a bad name et sortait de son impala pour accéder au coffre. Il avait appris l'emplacement d'un nid de wendigo dans la forêt et c'était tout sur quoi il devait se concentrer.

Il avait préféré s'en occuper seul, refusant l'offre de Sam de l'accompagner, la chasse toujours un moyen précieux de se vider l'esprit. D'autant plus que cette rumeur, appris par son frère au bar des chasseurs n'avait rien de fiable. Il le regrettait maintenant qu'il faisait face à deux wendigos visiblement en train de finir leur repas. Sa mâchoire se contractait, savait qu'il ne pouvait les attaquer sans prendre d'énormes risques. Ces créatures bien plus puissantes que les vampires ou autre loup garou. Il prendrait plus que le risque de sa vie, cette marque sur son bras empêchant la fin de son existence. Mais hors de question de recommencer cette descente aux enfers. Il avait déjà bien assez sur la conscience. Et avec le pacte qu'il avait fait, il espérait bien être débarrassé de cette marque au plus vite. Il laissait donc tomber, commençait à reculer silencieusement dans ce couloir sombre. Un grognement sourd l'arrêtait abruptement et il se retournait à temps pour actionner son lance flammes, brûlant la créature qui l'attaquait. Il n'attendait de voir les autres débarqué, entendant déjà leur déplacement et courrait plutôt pour s'extraire de cette grotte sombre. Les emmener en dehors de leur terrain qui leur donnait l'avantage. Mais l’obscurité avait envahi la forêt, le ciel recouvert de nuages menaçants. Rattraper facilement par ces hybrides, il se retournait pour essayer de cramer le premier, le seul qu'il voyait à vrai dire, sans succès. Bien au contraire, alors que la créature saisissait son arme et l'envoyait balader facilement quelques mètres plus loin contre un tronc d'arbre. Le wendigo bondissait et il eut à peine le temps de se relever que le combat empli de violence et de force reprenait déjà. Un cri strident inhumain, lui faisait comprendre que l'autre créature l'avait rattrapé mais plus important qu'il obtenait de l'aide. Des fois - vraiment pas souvent - il aimait que Sam ne l'écoute pas. Déstabilisant son attaquant, il arrivait à récupérer son arme du bout des doigts et utilisait ses dernières munitions pour lui mettre le feu. Il se relevait, s'éloignait du braiser, une mine dégoutté dessinant son visage qui se transformait en surprise à la vision de cette chevelure blonde. Elle exterminait facilement ce qu'il considérait pour l'instant comme le dernier nuisible avant de s'avancer en sa direction. « What are you doing here ? » Il soufflait, se maudissant mentalement d'être aussi brutal mais il n'appréciait pas du tout le fait qu'elle l'ait suivi, ait risqué sa sécurité pour lui à nouveau.  Encore moins que son frère l'ait balancé. Parce que ça ne pouvait être que lui. « Thanks Jo. » la remerciait il, néanmoins sincère, en s'éclaircissant la gorge devant ce regard d'aplomb. Elle lui avait une nouvelle fois sauvé les miches en beauté et il n'allait pas le nier. « Je t'évitais pas Jo, j'étais juste.. occupé. » Il niait par réflexe, savait qu'elle ne prendrait pas cette connerie pour content alors qu'il s'avançait pour déjà prendre la direction de l'impala. Elle l'en empêchait toutefois, bloquant son passage alors que son visage était emprunt de sérieux, ses prunelles teinté d'une tristesse que Dean n'aurait préféré remarquer. Il détournait le regard, fuyant les émotions que cette vision lui insufflait, repoussant - pour la millième fois - celle de ses lèvres sur les siennes. Il grimaçait à son écoute, toujours incrédule devant son enclin si facile au pardon.  Avec tout ce qu'il lui était arrivé par sa faute, elle devrait le fuir. Et pourtant, elle était toujours là. Têtue comme jamais et décidé à ne pas l’abandonner. « Yeah, sure. » Un faible rire d'ironie quittait ses lèvres alors que ses doigts allaient d'instinct effleurer une cicatrice encore rosée en bas de son cou. C'était plus facile d'éviter la blonde. Plutôt que d'affronter le flot d'émotions intenses qui le traversaient à cet instant. « I'm- » Ses mots s'échouaient alors qu'il relevait la tête, de grosses gouttelettes annonçant les prémices de l'orage. « We should go. » Appuyant ses propos, l'averse commençait déferlant des trombes d'eau l’instant d'après. Il prenait la bonne direction - il lui semblait, il avait perdu un peu le fil en s'enfuyant des wendigo - d'un pas assuré pour rejoindre au plus vite l'impalla. Mais la pluie s’épaississait encore, rendant presque impossible toute orientation, jusqu’à se demander s'il ne s'agissait pas d'une manifestation surnaturelle. « Over here ! » désignait il en apercevant finalement une forme imposante à quelques mètres d'eux. Un vieux chalet, qu'il comprenait, à l'allure miteuse. Certainement inhabité.. ou occupé par des créatures, mais il tenterait sa chance dans tous les cas. Crochetant aisément la serrure, il les faisait entrer dans cet abris de fortune, néanmoins bien plus confortable que dehors où les flots de pluie tombait toujours.  « Shit. » grognait il, en passant une main dans ses cheveux faisant tomber l'eau. Il remarquait le tremblement pourtant presque imperceptible de la jeune femme alors qu'il s'avançait pour découvrir les lieux. « You should take off your clothes. » Il se retournait pour la regarder à la réalisation de sa phrase, mais il ne laissait démonter. Prétendre que tout était normal était sa spécialité. « I mean your coat and your boots. » Un sourire taquin alors qu'il essayait mentalement de chasser la vision que cette pensée lui insufflait. Parce que c'était définitivement foutu s'il commençait tout de suite.


carry on wayward son
for there'll be peace when you are done. lay your weary head to rest. don't you cry no more
(mpottez buffy)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : vingt-cinq ans.
∞ job : chasseuse/barmaid.
∞ race : humaine.
∞ univers : supernatural.



∞ messages : 550
∞ avatar : alona tal.
∞ pseudo/prénom : rain.



MessageSujet: Re: where does that leave us ? (chestervelle)   Sam 18 Aoû - 1:02



La distance n'était qu'infime, son parfum familier embaumait l'air et titillait ses narines, le coeur accroché aux souvenirs d'un baiser qui n'avait cesse de la hanter, un baiser dans lequel elle s'était elle-même perdue et malgré qu'il avait été donné par ce démon créé de toute pièce par cette marque inscrite sur son bras, malgré cette bagarre qui avait suivi et l'avait marquée dans sa chair, mais pas dans son esprit. Elle savait que ce n'était pas Dean qui était à l'origine des quelques cicatrices encore présentes sur son être, elle avait su les différencier, su le pardonner, comme elle lui avait pardonnée depuis longtemps sa mort qui l'avait arrachée à ce monde, car il n'était nullement responsable de cet acte. Mais elle le connaissait assez pour savoir qu'il ne cessait d'alimenter ce poids qu'il portait constamment sur ses épaules. Il semblait surpris de la voir et aussi agacé mais elle ne se laissait démontée, son regard noisette ancré dans les émeraudes fuyantes, alors qu'il essayait de donner une explication à la raison de son silence. « Occupé..Bien sûr. Et tu vas me dire que tu as perdu ton téléphone également ? » L'ironie était présente dans chacun de ses mots, montrant ainsi qu'elle ne croyait nullement en sa version, mais elle n'insistait, parce que cela ne servait à rien d'essayer d'obtenir des réponses de sa part. « N'en veux pas à ton frère, il ne voulait rien avouer. J'ai du lourdement insister pour qu'enfin, il laisse échappé, et ce à contre coeur, que tu étais ici. » précisa t'-elle, parce que le cadet était loyal envers son aîné et que l'information n'avait fuitée que devant son entêtement qui avait porté ses fruits. Elle se taisait, sans cesser de le mirer, un certain mal être venant s'installer entre eux. Elle glissait ses ivoires sur son inférieure, le souffle court alors qu'il s'apprêtait à prendre à nouveau la parole, des mots qui restaient en suspens tandis qu'un éclair déchirait le ciel noirâtre, larmes cristallines qui s'écoulaient petit à petit sur son être, prémices d'une tempête qui ne tarderait à s'abattre aux alentours. Elle hochait légèrement la tête en guise d'affirmation et suivit sa silhouette qui se mouvait sur un chemin terreux. La pluie était tenace, enragée, le tonnerre grondait non loin d'eux et elle pinçait les lèvres à la sensation désagréable de ses vêtements qui collaient contre son épiderme. « T'es sûr de savoir où tu vas ? » Elle ne reconnaissait rien dans ce paysage qui s'assombrissait, l'orage devenait plus imposant et la pluie déformait les couleurs ternes qui les entouraient. Elle tournait la tête à son exclamation et le suivit en courant jusqu'à un chalet qui semblait abandonné. Elle gardait son arme précieusement entre ses doigts, prête à l'utiliser si la moindre créature se manifestait mais pour l'instant, ils semblaient être à l'abri. Elle soupirait de soulagement en pénétrant dans la pièce vide, refermant la porte derrière eux tout en s'assurant d'un rapide coup d'oeil qu'ils étaient seuls. Un frisson parcourait son échine et elle déposait son arme, glissant ses paumes sur ses bras tout en faisant quelques pas dans la pièce qui était un mix entre un salon et une cuisine délabrée. Elle jetait un coup d'oeil à la cheminée où quelques débris boisés s'y trouvaient avant de se figer à sa remarque. Elle relevait son visage vers le sien qui semblait tout aussi surpris, sentant ses joues très légèrement s'empourprer rien qu'à cette imagine qui s'esquissait dans son esprit, celle de leurs corps entrelacés. « Bien sûr. » Un murmure taquin à son tour pour diminuer la tension qui régnait dans l’atmosphère. Elle glissait un bref regard sur sa silhouette et essayait de ne pas trop s'attarder sur les vêtements qui collaient à la peau de Dean et révélaient sa musculature camouflée sous les bouts de tissus. Elle enlevait ses bottes qu'elle posait sur le côté de la cheminée éteinte, ainsi que sa veste qu'elle étendait sur un canapé défoncé, révélant un fin haut qui collait contre sa peau. Elle coulait un rapide coup d'oeil à la pièce, essayant de repérer des morceaux de bois qu'elle jetait dans l'antre pour ensuite sortir son briquet de sa poche arrière, s'accroupissant pour essayer de faire naître des flammes récalcitrantes. « Génial... » siffla t'-elle avec agacement alors que le feu refusait d'embrasser le petit tas mis à sa disposition. « Soit on meurt de froid, soit on se fait dévorer par un Wendigo, t'as une préférence ? » s'exclama t'-elle en abandonnant, car c'était peine perdue. Elle lui jetait un regard en biais pour ensuite s'avancer vers l'une des fenêtres craquelées, essayant de voir quelque chose alors que les gouttes masquaient le paysage, ne leur donnant qu'une vision trouble de ce qui se déroulait à l'extérieur. Elle crut voir quelque chose bouger entre les arbres, tout près du chalet et se mordait la lèvre avec violence tout en s'éloignant. « Dean, rassure moi, tu n'as pas qu'une arme en ta possession n'est-ce pas ? » Elle avait son lance flamme qui avait sans doute pris l'eau ainsi que son couteau caché dans l'arrière de son jean, mais si ils devaient affrontés des Wendigos ou autres avec seulement ça...Elle plissait les lèvres et s'appuyait contre le canapé tout en se frottant vivement les bras pour tenter de se réchauffer alors que le temps dehors ne faisait qu'empirer, les retenant prisonniers et faisant ainsi d'eux des proies faciles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dean Winchester
administratrice



∞ âge : trente six ans
∞ job : chasseur
∞ race : humain
∞ univers : supernatural.



∞ messages : 433
∞ avatar : jensen ackles
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.



MessageSujet: Re: where does that leave us ? (chestervelle)   Dim 9 Sep - 0:44

 
where does that leave us ?

L'agacement remplaçait bien vite la surprise, alors qu'il pestait mentalement contre la trahison de son petit frère. Il ne faisait d'illusion, sachant que cette information n'avait pu être obtenu que de lui. Mais il n'était pas prêt à voir la blonde. Pas prêt à se pardonner tout ce qu'il avait fait pendant la perte de son âme. Ses propos lui arrachaient une grimace comme seul réaction. Bien sûr qu'elle n'avalait les conneries qu'il lui disait. Et il préférait n'en rajouter d'autres, essayait simplement de fuir cette discussion à son habitude. Mais c'était sans compter sur l'entêtement de la blonde. « Yeah.. You can't stop an Harvelle, right ? » C'était lancé comme une pic, mais son regard restait dénué d'animosité au contraire malgré ses essais. C'était l'une des choses qu'il respectait le plus chez la jeune femme.  « Just surprise he didn't show his ass too. » Mais les raisons de son absence était évidente pour l'aîné. Passer la possibilité d'être utiliser comme tampon si la chasseuse décidait de lui remettre sa merde dans sa tronche. Son regard émeraude se faisait fuyant jusqu'à qu'il ne se pose sur une des traces de leur altercation regrettée. Ses doigts allaient l'effleurer en un geste inconscient. I'm.. Sa voix se perdait incertain devant la fin de cette phrase. Ses pensées s'accélérant devant le flot qui menaçait de déborder, de lui faire perdre le fil. Mais la pluie le sauvait, de ce moment qu'il avait redouté et il restait silencieux, la pressant de rejoindre l'impala. C'était toujours un peu de temps de gagner, n'espérait pas vainement qu'elle laisse tomber. La pluie maintenant éparse rendait son orientation difficile, sa course contre les wendigo ayant déjà rendue sa position confuse. Sa voix le forçait à la conclusion que non, il n'avait aucune idée d'où il allait. Était par contre un peu près sûr qu'ils étaient perdus. « I can't see shit with that fucking rain. » grognait il rageusement, dans sa barbe comme seul réponse. Il n'hésitait en voyant une battisse se dessiner, pressant la chasseuse de leur nouvelle direction. Essayer de se repérer par cet orage était mission impossible et surtout dangereuse à la connaissance que ces bois étaient infestés de wendigos. Au minimum. Refermant avec hâte la porte, il appréciait l'air pourtant poussiéreux et froid de leur solution de secours. Sa veste trempée rejoignait une chaise bancale alors qu'il séchait ses cheveux de sa main. Son regard noisette surpris s'accordait au sien, à l'insinuation de phrase mais il ne se laissait démonter lui accordant son rictus taquin. Son sourire restait accroché à son murmure et il n'attendait qu'elle commence à suivre ses conseils pour faire le tour du chalet. Une visite infructueuse si ce n'était pour découvrir d'autres pièces bien plus délabrés. Où chaque meuble semblait tenir par la volonté de Chuck s'ils n'étaient déjà pas en morceaux. Il ramenait tout de même un semblant de plaid, certainement inconfortable, mais toujours mieux que le sol. Rejoignant la pièce principal, ses pupilles allaient directement se poser sur cette silhouette accroupie, les tissus collés à sa peau accentuant ses courbes délicieusement. Lui rappelant inévitablement ses mains s'accrochaient à sa taille, cette façon dont elle avait frissonné quand il l'avait collé contre lui. Il se forçait à relever ses émeraudes prestement alors qu'elle semblait rendre les armes devant cette tâche ingrate. « Let me try. » s'éclaircissait il la gorge avant de balancer sa trouvaille sur le canapé sans délicatesse. Il s'acharnait devant le bois que la blonde avait collecté mais l'humidité de la pièce rendait la tâche presque impossible. Pourtant pas moins nécessaire. L'orage semblait être parti pour durer, refroidissant l'air un peu plus à chaque instant. Et pas question de partir à l'aveugle devant cette forêt qui s'apparentait plus à un labyrinthe. Retrouver l’impala par ce déluge serait une chance, le faire sans croiser les wendigos restant serait un miracle. La chasseuse le faisait se relever alors qu'il attrapait son arme sur la table pour compter ses balles, ne vérifiant pas le lance flammes qu'il savait mort. « Il me reste que le pompe. Avec... six balles. C'était pas censé être un putain de nid. » Juste un ragot d'un soûlot. pestait il dans sa barbe. Et bien sûr, il n'avait pas la lame. Peu importe à quel point cet arme était puissante, à quel point il voulait la sentir contre son épiderme, il savait qu'elle finirait inévitablement à lui faire perdre le contrôle. Il rejoignait la fenêtre, essayait de repérer une forme anormale dans cette pluie éparse. « You saw something ? » lui demandait il, en lui jetant un bref regard. La lumière éphémère de l'éclair n'aidait à son observation et il se retournait après quelques secondes supplémentaires de vérification.  Ses gestes ne l’orientaient que dans ce qu'il savait déjà, ses propres muscles raides de froid, et il s'arrêtait seulement à quelque centimètres de la blonde pour attraper le lingue encore étendu sur le canapé. « Here.. it's scratchy but at least it's dry. » grimaçait il, en déposant le plaid sur ses épaules. Il laissait un ange passer, se perdait quelques instants dans ce regard noisette. Damn, she has gorgeous eyes. Almost the same color as my favorite drink. « Je vais réessayer le feu. » proposait il finalement, le froid devenant oppressant. Puis si ça pouvait éviter que ses pensées ne deviennent plus poétiques. Il s'entêtait, maudissant dans sa barbe à chaque échec, pour être finalement remercier du briquet qui semblait rendre l'arme au bout de longues minutes. « Son of a bitch. » pestait il devant les étincelles qui semblaient le narguer. Soufflant de frustration, il laissait finalement tomber et se relever pour regarder la chasseuse. « Anything ? » lui demandait il alors qu'elle abandonnait une fenêtre. Il soufflait dans ses poings, essayant d'injecter un peu de chaleur à ses doigts engourdis. Ses lèvres se pinçaient, sachant ce qu'il devait faire, ne se faisant néanmoins pas confiance pour résister aux tentations qui accompagnerait. « Come here. » Il s'installait finalement sur le canapé, avant de relever ses émeraudes vers la blonde, arquant un sourcil, la défiant de refuser.




carry on wayward son
for there'll be peace when you are done. lay your weary head to rest. don't you cry no more
(mpottez buffy)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : vingt-cinq ans.
∞ job : chasseuse/barmaid.
∞ race : humaine.
∞ univers : supernatural.



∞ messages : 550
∞ avatar : alona tal.
∞ pseudo/prénom : rain.



MessageSujet: Re: where does that leave us ? (chestervelle)   Sam 15 Sep - 20:44



La situation ne pouvait pas être pire. L'orage se déchaînait, gouttes de pluies qui s'écrasaient contre les vitre sales où elle ne distinguait qu'à travers celles-ci des ombres qui pouvaient autant s'apparenter à la nature qu'à ces montres tapis dans la pénombre et qui doucement les encerclaient. Elle frémissait à cette simple pensée, peu amène de vouloir revivre ce calvaire, les images de son abdomen en sang et lacéré encore présentes dans son esprit qui n'avait oublié cette effroyable douleur lancinante, même si elle ne s'était plainte, n'avait montrée le moindre signe de faiblesse car elle était une chasseuse, car elle voulait gardé l'esprit clair face aux Winchester et sa mère. Elle se pinçait les lèvres et préférait se concentrer sur Dean qui avait disparu quelques instants, ramenant avec lui une couverture rapiécée qu'il jetait sans délicatesse sur le canapé, le brun essayant à son tour d'allumer le feu. Un fin sourire moqueur s'esquissait sur ses lèvres qui bleuissaient sous l'effet d'un froid rendu encore plus intense par l'humidité qui se dégageait dans la pièce. « Tu n'es pas plus doué que moi. » fit-elle remarquée dans une ultime taquinerie alors qu'il vérifiait à son tour ses munitions. Elle observait ses doigts s'enrouler autour de son arme pour ensuite compter les balles présentes et la blonde savait qu'ils étaient foutus. Six balles et un couteau ne leur sauraient d'aucune utilité face à un groupe de Wendigos affamés. « Formidable... » siffla t'-elle entre les dents en extirpant son fidèle couteau de son jean qu'elle posait en évidence sur la table délabrée. « J'ai cru voir une ombre entre les arbres là bas. » A son tour, elle s'avançait vers la fenêtre, désignant un point vers l'horizon qui fut un bref instant illuminé par un éclair, mais il n'y avait rien de plus que la végétation environnante. Se posant contre le canapé, elle poussait un profond soupir, frottant avec énergie ses bras nus pour tenter de se réchauffer, mais ses vêtements humides n'aidaient dans sa quête de chaleur. Ses prunelles sombres s'attardaient sur la silhouette du Winchester qui s'était arrêté face à elle, l'observant un court instant, son bras venant se tendre pour se saisir du plaid jeté plus tôt sur les coussins. Elle arquait un sourcil, mais n'eut le temps de protester qu'il déposait le tissu sur ses épaules, l'entourant ainsi, une couverture qui l'aidait à légèrement réchauffer ses membres engourdis. Elle levait les yeux vers les siens, vers les obsidienne émeraudes pigmentées de reflets dorés, un regard dans lequel elle se perdait, le souffle court, en une minute qui semblait durée une éternité. Dean fut le premier à se détacher pour essayer à nouveau d'allumer un feu qui se montrait des plus capricieux. Elle serrait la couverture autour d'elle, mais le froid se montrait plus fourbe, refusant de la réchauffer correctement. Jo secouait énergiquement la tête, particulièrement blasée pour ensuite s'approcher d'une fenêtre où elle contemplait l'extérieur ou plutôt, elle essayait de repérer la moindre présence indésirable, attentive aux moindres changements suspects, car ils devaient restés sur leurs gardes. Elle coulait un regard au Winchester qui n'arrivait une nouvelle fois à embraser le bois, lui demandant des suggestions. « A moins que l'on trouve des allumettes et quelque chose de sec à brûler... » Elle coulait un rapide coup d'oeil dans la pièce qui était un désordre sans nom. Si ils arrivaient à récupérer quelque chose dans ce foutoir qui pouvait leur être utile, cela serait autant un miracle que de rester en vie vu les conditions. Elle commençait à s'avancer vers un petit meuble poussiéreux, histoire de s'occuper et dans le subtile espoir de se réchauffer, avant de s'arrêter net à ses mots. Elle tournait son visage vers lui, lui qui était installé dans le canapé, son regard posé sur elle en une expression qui ne laissait place à aucun refus venant de sa part. « Tu plaisantes ? » Non, il ne plaisantait pas et elle savait que c'était une mauvaise idée, rien que le fait de l'imaginer faisait naître en elle des émotions qu'elle avaient toujours ressenti à son égard. Elle se mordait l'inférieure, mais savait au fond d'elle-même qu'il n'y avait pas d'autres alternatives. « Tu gardes tes mains en évidence. » prévint-elle en s'approchant du canapé, hésitante durant une seconde pour ensuite s'installer à ses côtés, sans pour autant être contre lui. Elle lui jetait un bref coup d'oeil et percevait ses lèvres qui devenaient violettes. Elle poussait un profond soupir, acceptant la défaite, retirant la couverture de ses épaules. « Tu as autant froid que moi alors ne râle pas. » Elle glissait la couverture sur les genoux de Dean avant de s'approcher de lui, jusqu'à se coller à lui en un geste qui la faisait frissonné avec violence. Et merde. Elle essayait de ne pas penser aux multiples sensations qui l'envahissaient, se glissant elle aussi sous le plaid tout en se blottissant contre lui pour se tenir chaud. Elle inspirait profondément, sa flagrance l'enivrant, sa chaleur se mêlant à la sienne, calmant les tremblements de froid alors qu'une émotion insidieuse nouait ses entrailles. « Dean... » Elle brisait le long silence qui s'était installé entre eux pour lever son regard vers le sien, vers ce visage bien trop proche, son souffle chaud venant rebondir contre sa peau. « Je t'ai pardonné tu sais ? Ce n'était en rien ta faute. » Elle ne faisait pas référence qu'au démon initié par la marque qui avait pris possession de son être, mais principalement aux chiens de l'enfer, à cette mort qui l'avait soudainement happée, cette mort pour laquelle il n'avait eu cesse de culpabiliser alors qu'il n'en était nullement responsable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Dean Winchester
administratrice



∞ âge : trente six ans
∞ job : chasseur
∞ race : humain
∞ univers : supernatural.



∞ messages : 433
∞ avatar : jensen ackles
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.



MessageSujet: Re: where does that leave us ? (chestervelle)   Lun 12 Nov - 13:51

 
where does that leave us ?

Clac, clac, clac. Des étincelles, rien que des putains d’étincelles. Clac, clac, clac. Le briquet maintenant inutile finissait jeter sans délicatesse, les insultes affluant en un marmonnement incompréhensible.  « On va finir congelés ? » complétait il sa phrase, en un humour amère. Damn que cette situation l’agaçait. La pluie, le froid et ce feu qui était définitivement mort s’ils ne trouvaient d’autres solutions. Les wendigo présents dans cette forêt, seulement six balles et un couteau pour s’en occuper. Les événements semblaient s’être orchestrés pour leur offrir le pire des scénarios. Le Winchester devrait en avoir l’habitude. Mais il ne pouvait s’empêcher, à chaque fois, de se remémorer ce vieux film. I’m getting too old for this shit. S’installant sur le canapé délabré, son regard remontait les courbes de la chasseuse, l’invitait à rejoindre ses côtés. Une mauvaise idée. Il le savait. Mais il n’en était pas une de près, hein ? Son bras coulait le long du dossier, sourcil arqué devant sa réponse. « T’as une meilleure idée ? » la défiait il silencieusement de lui proposer une alternative. Une plus sage de préférence. Et pourtant un sourire victorieux venait fendre ses lèvres quand elle mordillait la sienne, comprenait qu’elle abandonnait. Sa mise en garde lui arrachait un bref rire et il haussait les mains, son air arrogant s’affichant sans mal. Il s’apprêtait à riposter, la titillait qu’elle serait celle qui craquerait devant cette proximité. Mais il la fermait, devant les flashs accélérés de leur rencontre mouvementée qui lui faisait perdre son masque. Elle s’installait à ses côtés dans une ambiance teintée de malaise, de non-dit. Le froid néanmoins efficace, les picotements se transformant en douleur l’empêchait de partir dans la spirale inévitable de ses pensées. Son soupire audible captait son attention, ses émeraudes allant se reposer sur la chasseuse. Comprenant son intention avant qu’elle ne la formule, il allait contester, sa bouche déjà ouverte en déni. C’était sans compter son propre coup d’avance. Ses yeux roulaient, préférant tabler sur son entêtement, mais n’en rajoutait, soulagé du tissu qui venait couvrir son jean encore humide. Ses mains se faufilaient sous le plaid, tentative à moitié fructueuse pour les réchauffer, ne contenait son soupire de soulagement au contact de sa peau légèrement réchauffé par le linge. Et lorsqu’elle se blottissait un peu plus contre lui, il n’hésitait avant d’entourer ses épaules de son bras, la collant à son torse pour remonter un peu plus le plaid. Il fermait les yeux, laissant sa tête reposer contre le dossier, se réjouissant de la chaleur qui commençait doucement à émaner, de ces tremblements plus légers. De sa présence initialement non souhaité qu’il n’aurait maintenant échangé. Parce que du temps avait coulé. Et il avait beau se détester pour ce qu’il lui avait fait – tant il y a sept ans ou trois semaines – elle lui avait manqué. Avait laissé un vide qu’il n’avait même pas eu conscience d’installer. De ses (nombreuses) visites au bar, de leurs recherches, de leurs chasses… Il se rappelait un de ces derniers soirs, alors qu’il la regardait travailler et avait vainement espéré. Repensé à cette possibilité farfelue de son frère. Que peut être cette fois ci, il s’y laisserait aller, peu importe les risques. C’était sans compter la marque sur son bras. Ce chevalier de l’apocalypse et toute la merde qui en avait découlé. Mais ça aussi, il aurait du le savoir. Ca finissait toujours mal. Sa voix le ramenait à la réalité alors qu’il baissait la tête pour découvrir son visage à une dangereuse proximité, sa langue passant inconsciemment sur son inférieure. « Yeah ? » Qu’il chuchotait, la voix légèrement rauque de ce silence allongé. Ses propos lui arrachait une grimace, il n’allait pas prétendre être stupide, savait ce qu’elle sous entendait. Carthage. Des frissons venaient picoter sa peau, cette explosion vaporisant les Harvelle se rejouant sous yeux. « Not so sure about that. » Il secouait la tête. Parce qu’il n’avait pas de mots pour revenir sur cette journée là. « You’ve gone through so much shit Jo. I just wished I didn't make it harder. » Parce qu’il se détestait encore plus de la cruauté et violence qu’il avait exercé contre elle après tout ce qu’elle avait traversé. Pas prêt à se pardonner mais peut être à l’oublier. « Sorry I avoided you. » avouait il finalement en captant ses prunelles noisette. « I just didn’t know what to say after.. »  Les mensonges, les blessures, ce baiser.. « J’ai pensé que c’était la fois de trop, tu vois ? Et que t’allais me sortir le pompe pour me faire un deuxième trou. » tentait il un peu d’humour pour s’écarter de ce sujet chargé. Parce qu’il ne pouvait fuir dans ce lieux confiné. Parce que cette proximité, cette intimité et ces souvenirs douloureux nouaient ses entrailles, ouvraient cette part d'impulsivité menant sur des chemins sulfureux. Une autre terrible idée. ...Right ?


carry on wayward son
for there'll be peace when you are done. lay your weary head to rest. don't you cry no more
(mpottez buffy)




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: where does that leave us ? (chestervelle)   

Revenir en haut Aller en bas
 
where does that leave us ? (chestervelle)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02. You can leave your hat on
» the life may leave my lungs but my heart will stay with you (azazel)
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» PEOPLE ALWAYS LEAVE (15/03 14h55)
» LEAVE YOURSELF BEHIND | SKYLER & ZOE | J3 & J4 {arrangé}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Gotham :: Forêt-
Sauter vers: