Partagez | .
 

 Mettons à nu nos sentiments [Ezria]

Aria Montgomerry
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 23 ans
∞ job : Editrice
∞ race : Humaine
∞ univers : PLL
∞ messages : 61
∞ avatar : Lucy Hale
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageDim 16 Avr - 20:13

La disparition d'Hanna avait été un énorme choc, pour nous toutes. Nous étions certains de notre plan, cela n'aurait pas dû échouer, mais nous n'avions pas pu éviter l'inévitable.. Ce détail.. Ce minuscule détail que nous n'avions pas prévu, avait fais basculer toutes nos certitudes.. Et nous n'avions plus de nouvelles d'Hanna depuis ce jour.. Cette personne s'en était prise à moi, à Alison, nous avions voulu mettre un terme à cela, avec ce plan, et maintenant, elle était libre de s'en prendre à Hanna comme bon lui semble. Et cela me rendait dingue. Littéralement. Et je n'étais pas la seule, à devenir folle. Cela avait une influence catastrophique, sur nous toutes. La pression augmentait, et j'avais l'impression d'être suivi, dès que je m'étais un pied dehors.. Alors, la grande majorité du temps, je ne bougeais pas, mais seul voyage, à l'extérieur, revenait à rejoindre Spencer, Emily, et Ezra. Et encore, ces derniers temps, c'était devenu compliqué avec lui. Pour la simple, et bonne raison, que je n'aurais pas dû me laisser aller avec lui, pas alors que j'étais avec Liam. Je devais régler ce problème, et j'étais loin d'être sûre de la décision que je devais prendre, et ne pas avoir Hanna, à mes côtés, ne m'aidait clairement pas à réfléchir de manière correct, à ce sujet.. En revanche, peut-être qu'une discussion avec lui, m'éclairerait sur sa propre idée, de l'avenir.

Trois fois, c'est le nombre de fois que je me suis retournée, jusqu'à ce que j'atteigne le Brew. Ca devient peut-être de la parano, mais je m'attends toujours à ce que quelque chose me tombe au coin du nez.. Sauf que ce n'est pas le cas aujourd'hui, j'arrive au Brew, saine et sauve, pour m'asseoir au comptoir. Hé ! Salut.. Tu me serres un verre ? Je m'adresse à Ezra, s'en trouver quelque chose de plus intelligent à dire pour l'instant.. C'est assez étrange, cette gêne, qui s'installe entre nous.. Un peu comme à nos débuts, lorsque nous nous retrouvions dans la même salle, mais que notre relation devait rester cachée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra Fitz
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : écrivain, propriétaire du Brew
∞ race : humain
∞ univers : pretty little liars
∞ messages : 77
∞ avatar : ian harding
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.

MessageMer 19 Avr - 21:37

 
Mettons à nu nos sentiments

Depuis qu'Ezra avait fini le dernier chapitre de son livre, il se sentait comme soulagé. Il avait finalement accepté l'idée que Nicole était morte, il allait pouvoir avancer et laisser derrière toute cette colère et tristesse. Il arrivait enfin à entendre son prénom sans avoir envie de tout casser et il devait ça uniquement à Aria. Il était au fond du trou quand elle était revenue à Neverland et elle avait réussi à le remettre dans le droit chemin. Elle l'avait poussée à écrire ce livre, cette histoire d'amour qu'il avait partagé avec Nicole et au delà que l'éditrice l'avait adoré, elle avait été comme purgative.

Il avait arrêté de boire plus que de raison et s'était remis à travailler au Brew, le temps que la promotion du livre se mette en place. Il avait besoin de rattraper le temps perdu et de s'occuper histoire de ne pas penser à tout ce qu'il s'était passé les deniers jours. L'enlèvement d'Hanna, la révélation d'Aria qu'un certain 'A' - ou tout comme - avait recommencé à sévir. Il s'inquiétait énormément pour Aria et les filles, même si celle ci semblait l'éviter ces derniers jours. Il ne voulait pas l’envahir, il ne savait pas si c'était à cause d'Hanna ou de leur dernier dérapage... Certainement les deux. Alors il attendait un quelconque signe et se tenait disponible pour elle.

Et ce jour-là, il ne fut pas déçu en la découvrant passer la porte du Brew. Bien que légèrement surpris, un large sourire prit position de son visage. Comme à chaque fois qu'il la voyait. « Hey ! » Il déposait le chiffon sur le table qu'il nettoyait et se dirigeait vers le bar. « Bien sûr ! Qu'est ce que je te sers ? » Il attrapait un muffin au chocolat et le posait devant elle. Il savait qu'elle ne résisterait pas à du chocolat. « Je sais que c'est une question con mais... comment tu vas ? » lui demandait il, sincèrement inquiet, ne voulant pas prétendre encore plus que tout était normal.


True love honey,
just can't kill it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Montgomerry
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 23 ans
∞ job : Editrice
∞ race : Humaine
∞ univers : PLL
∞ messages : 61
∞ avatar : Lucy Hale
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageMar 25 Avr - 15:16

Est-ce que me rendre au Brew, avoir cette discussion, avec Ezra, était une bonne idée ? J'en doutais. Je savais, à peu de chose près, avec quel genre de conclusion, je ressortirais d'ici. Et c'était le genre de conclusion, que je ne pouvais me permettre d'avoir, alors que je n'avais pas revu Liam, que je n'avais pas pu parler avec lui, de manière honnête. C'était un chic type, à qui je ne voulais faire aucun mal. J'avais pensé avoir tourné la page, sur mes histoires passées, lorsque je m'étais mis avec lui, mais à en voir le résultat aujourd'hui, j'étais loin d'en être dépêtré. Et cela n'incluait pas juste, notre histoire, avec -A-, ou aujourd'hui -A.D- C'était claire, que quelqu'un en avait toujours après nous, mais c'était loin d'être mon plus gros problème, avec Liam. Notre gros problème, à nous, ne possédait pas une identité anonyme, il ne se cachait même pas, de ce qu'il pouvait ressentir à mon égard, comme l'indiquait ce magnifique sourire, qui venait d'apparaître sur son visage, qui le rendait terriblement sexy, et me faisait craquer à tous les coups.

Un jus d'orange, s'il te plaît. Simple, et sans risque de finir bourré. C'était stupide, mais en menant une vie, comme la notre, rester sobre, pouvait nous sauver la vie. Un maigre sourire, déforme mon visage, lorsque ce muffin apparaît sous ces yeux. Le temps n'avait pas effacé, ni les souvenirs, ni les habitudes. Je croise son regard emprunt d'inquiétude, sans savoir ce que mon propre regard reflète. La peur, la tristesse, l'incompréhension ? Un bon mélange de toutes ces choses, et bien plus encore. Je finis par hausser les épaules. Je croyais en avoir fini avec ça, on pensait toutes être libre, et au final, ça nous retombe dessus, ça recommence, et on sait toujours pas à quoi nous attendre.. Des fois, je me dis que je ne connaîtrais jamais le bonheur, que quelqu'un essaie de nous en priver. Bien sur, nous avons toutes ces petites parts infime de bonheur, qui traversent notre vie, et que nous avons appris à profiter, à sa juste valeur. Mais le bonheur pur, que certain connaissent, avec une vie pleine de rêve. Ca nous est interdit. Est-ce que tu as le temps, de faire une pause ? Nous avions besoin de parler, et il était hors de question que notre discussion se fasse à travers un comptoir, alors qu'il devait s'afférer à servir les clients. J'attrape le muffin, et mon verre, avant de me dirigeait vers l'une des tables, pour être plus tranquille avec lui. Ce qui est arrivé, la dernière fois, ça n'aurait pas dû se produire.. C'était une évidence, j'étais avec Liam, lui, comme moi, le savions, et pourtant, je ne cherche pas à soutenir son regard, mais plutôt à le fuir, me concentrant sur mon muffin, que je déplie de son emballage, et commence à émietter. Mais je ne regrette pas, je rajoute, à la hâte, pour qu'il ne se fasse pas de fausse idée sur mes propos. Je suis heureuse, avec Liam, du moins, je croyais l'être, mais je n'ai jamais passé avec lui, un moment aussi merveilleux, qu'avec toi..




Les gens ne sont pas des poupées, tu ne peux pas jouer avec et ensuite les remettre dans la boîte quand tu en as fini avec eux. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra Fitz
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : écrivain, propriétaire du Brew
∞ race : humain
∞ univers : pretty little liars
∞ messages : 77
∞ avatar : ian harding
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.

MessageVen 19 Mai - 23:49

Mettons à nu nos sentiments

Il hochait la tête à sa réponse et se dirigeait vers le mini-frigo pour sortir une petite bouteille de jus d'orange. Il attrapait un verre et le versait dedans avant de le déposer à côté de son muffin. Ne voulant pas continuer la comédie plus longtemps, il lui demandait, sincèrement inquiet, comment elle se sentait. Il avait beau l'observer, il n'arrivait pas à déchiffrer son visage. Elle semblait juste au bout du rouleau, le minimum pour quiconque serait dans sa situation. « Hé.. » Il ne put s'empêcher d'attraper sa main, comme pour la rassurer avant de reprendre ses esprits et la lâchait. « Ça va s'arranger Aria. » lâchait il finalement après qu'elle se soit confiée. Il se sentait tellement impuissant. Il aurait voulu avoir les réponses et se charger de cette histoire lui-même. Qu'Aria n'ai jamais plus à s'en faire. « Bien sûr. » Il avait toujours le temps d'une pause pour Aria. Puis bon, fallait bien que ça serve à quelque chose d'être le patron. Il poussait la porte qui reliait à la cuisine. « Je prend une pose, Sabrina. » la prévenait elle alors qu'elle déposait son tablier pour venir le remplacer.

Ils allaient s'installer à une des tables pour plus d'intimité. Il s'asseyait à côté d'elle et croisait les mains, anxieux de ce qu'il allait venir. Il savait qu'elle n'était pas là juste pour parler d'A.D. Il baissait la tête à ses premiers mots. « Je comprends. » Est ce qu'elle regrettait le moment le plus heureux qu'il avait vu depuis bien longtemps ? Pourquoi ne regretterait elle, après tout, elle était avec Liam, certainement amoureuse de lui. Peut être s'agissait il simplement de l’effervescence de leur réussite ? Son flot de pensées s'arrêtaient net alors qu'elle s'empressait d'ajouter qu'elle ne regrettait pas ce qu'il s'était passé. Il soufflait de soulagement, alors que l'adrénaline redescendait. Pendant une seconde - une très longue seconde - il avait bien cru qu'elle était venu briser tout espoir. « J'ai passé un moment merveilleux également. » rajoutait il, recommençant à sourire. Il savait que la situation était délicate mais une partie de lui ne pouvait pas s'empêcher de s'en réjouir. « Le premier depuis une éternité, ou ce qu'il me semble l'être. » Il marmonait, il n'en revenait toujours pas. A quel point, quelques mois avec Aria, avait pu le transformer. « Je veux que tu sois heureuse Aria. » disait il finalement. « C'est tout ce qui m'importe et quoique tu veuilles faire, je te soutiendrais... Y compris si tu veux oublier ce... dérapage et retourner auprès de Liam.   » A vrai dire, il savait pertinemment qu'il ne la laisserait pas partir comme ça mais il voulait faire les choses bien. Pour une fois. « Même si je n'ai aucune envie d'oublier ce qu'on a partagé. » Il la fixait finalement, ne pouvant plus détacher son regard. Il voulait savoir ce qu'elle ressentait,ce qu'elle en pensait. Il voulait un avenir avec elle, il le savait, il l'avait toujours su mais les pensées d'Aria restait un mystère, qui résonnait comme une épée de Damoclès.


True love honey,
just can't kill it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Montgomerry
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 23 ans
∞ job : Editrice
∞ race : Humaine
∞ univers : PLL
∞ messages : 61
∞ avatar : Lucy Hale
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageVen 9 Juin - 15:18

Est-ce que j'aurais un jour, l'occasion de goûter au bohneur ? A mesure que les semaines s'écoulaient, c'était une chose, à laquelle je doutais, plus encore. J'avais pu connaître ce bonheur, durant quelques années, avec Liam, puis, du jour au lendemain, ce bonheur c'était fracassé la gueule. On me l'avait retiré. D'abord le retour de -A- et aujourd'hui, plus rien n'allait avec Liam. Je n'étais même plus capable de décrocher à ces appels, après ce que nous avions fais, avec Ezra. Et savoir, que ce que nous avions vécu, avec ce dernier, était toujours aussi confus, lorsque nous étions l'un, en compagne de l'autre, n'aidait en rien.. Encore aujourd'hui, alors que sa main se pose, sur la mienne, dans un geste tendre, et compatissant, ce geste me trouble, dans la paix, qu'il instaure en moi, malgré la panique qui règne. Est-ce que ça va vraiment s'arranger ? Ou est-ce qu'il dit seulement cela, pour m'aider ? Au final, je préférerais, qu'on arrête de me donner de faux espoir. Je préférerais qu'on me dise honnêtement, qu'il va falloir que je sois forte, pour endurer tout ce qui va arriver. Au moins, je serais prête, et je ne me battrais pas pour un espoir, qui n'a pas lieu d'être. « Je ne crois pas, non. C'est notre vie, on ne peut pas échapper à -A- » J'avais fini par comprendre. Il pouvait nous donner un peu de répit, mais ça n'allait guère plus loin.

J'attrape mon verre, ainsi que mon muffin, avant de me diriger vers une table, où nous serons tranquille, pour discuter. Il est plus que temps, que nous l'ayons, cette discussion, je ne pourrais pas toujours la reporter, en prétendant avoir d'autres problèmes plus important. Il n'avait pas besoin de payer les frais de ma vie. Il l'avait déjà bien assez fais. Je me surprends à ne même pas être capable de le regarder dans les yeux. Préférant gratter une tache de chocolat, sur mon muffin. C'est le son de sa voix, qui me fait redresser la tête. L'émotion, dans sa voix. La déception. La tristesse, peut-être aussi. Qui me fait prendre conscience de mes propres paroles, et ajouter à la hâte, la suite. Je ne veux pas qu'il pense que je regrette notre aventure. Je devrais, mais ce n'est pas le cas. Et c'était pour cela, que j'évitais les appels de Liam. Parce que cela signifiait que c'était la fin entre nous. Que plus rien n'allait. Et je ne savais comment lui annoncer la chose. Toutes ces paroles, qui s'enchaînèrent, dans sa bouche, je ne m'attendais pas à autant d'honnêteté. J'avais prévu de parler. J'avais prévu de lui offrir ce que j'avais sur le cœur. Mais je n'avais pas prévu que lui, puisse le faire. Et cela me laisser quelque peu abasourdi. Je fini par reposer le muffin, alors même que je n'avais pas encore toucher à celui-ci, ni à mon verre, d'ailleurs, pour lui accorder toute mon attention. Et sans que je sache ce qu'il me prend, mes lèvres se retrouvèrent sur les siennes. C'est un geste que j'aurais pas du me permettre, encore moins en présence d'un public extérieur, mais c'était avant tout, un geste qui me paraissait naturel. La douceur de ces lèvres, sous les miennes, de la peau de son visage, sous mes doigts. J'avais pris conscience, d'à quel point, ce contact avait pu me manquer, la dernière fois, dans son appartement. Mais ce n'était qu'un peu plus réel, aujourd'hui. Je pose un doigt sur ces lèvres, alors que je m'écarte, l'empêchant de dire quelque chose, avant moi. « Je suis perdue, Ezra. Je sais plus où j'en suis, ce que je dois faire, ou ne pas faire.. Mais je sais ce que je veux.. Toi.. Etre avec toi, c'est sans doute la seule chose qui n'a jamais changé » Ezra était mon seul point fixe, au milieu de toute cette merde, qui m'entourait. « Je sais, que je veux être avec toi, mais.. » Oui, parce que y avait toujours un mais, dans ma vie, de toute façon. Je regrettais d'avance, d'avoir à lui dire ça, mais ça aurait été pire, de ne pas le faire. « Mais ce n'est pas possible, pas dans l'absolu.. Laisse moi du temps, laisse moi régler mes problèmes, gérer Liam »




Les gens ne sont pas des poupées, tu ne peux pas jouer avec et ensuite les remettre dans la boîte quand tu en as fini avec eux. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra Fitz
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : écrivain, propriétaire du Brew
∞ race : humain
∞ univers : pretty little liars
∞ messages : 77
∞ avatar : ian harding
∞ pseudo/prénom : alex, burning bruise.

MessageMar 11 Juil - 21:59

Mettons à nu nos sentiments

Il pinçait les lèvres à sa résignation. Il n'avait rien à dire de convaincant pour la rassurer. Lui aussi se demandait si un jour ce calvaire qu'elle traversait se finirait. Il avait été soulagé d'apprendre la mort de Charlotte et il n'en éprouvait pas une once de culpabilité. Jamais il ne regretterait la femme qui avait fait passer cinq ans d'enfer à Aria et ses amies, qui les avaient enfermés comme des poupées, les arrachant à ceux qu'elles aimaient. Et voilà maintenant que quelqu'un qui regrettait cette psycho recommençait à torturer les filles. Il fallait qu'il fasse quelque chose, qu'il trouve son identité. Il contacterait Caleb aussitôt qu'Aria serait parti.

Ils prenaient place autour d'une petite table isolée, où ils pourraient discuter tranquillement et à l’abri des oreilles indiscrètes. Il déballait ce qu'il avait sur le cœur avant qu'elle ne puisse le faire. Il l'observait tout du long, essayant de décrypter ses pensées. Elle semblait quelque peu désarçonnée par ce qu'il lui disait. Et avant qu'il ne comprenne quoi que ce soit, elle se jetait sur sa bouche. Son parfum l'enivra et il pressait le contact sur ses lèvres, se délectant de leur douceur. Le monde s'estompa autour de lui, comme à chaque fois qu'ils partageaient ce genre de moment. Le bourdonnement quotidien du café disparut, il n'y avait plus qu'elle qui comptait. Bien trop vite, elle s'arrachait à son étreinte. Il ouvrait la bouche pour parler mais elle posait un de ses doigts pour l'intimer du contraire. Il ne put cacher son sourire à ses prochaines paroles. Il était soulagé de savoir que ses sentiments n'avaient pas disparu malgré toutes ces années. Il tiquait au nom Liam mais le dissimulait aussitôt. Sa jalousie était irrationnel, il le savait mais quand il s'agissait d'Aria, il ne pouvait s'en empêcher. « Bien sûr Aria. » Il attrapait sa main et la serrait doucement. Que pouvait il répondre d'autre de toute façon ? Il la soutiendrait quoi qu'elle décide. Aria avait ce "pouvoir" sur lui. Il lui cédait tout, parce bien souvent également, elle avait raison. « Prends tout le temps qu'il te faut, tu sais où me trouver de toute façon. » Il souriait. Oui, il aurait voulu que tout soit derrière eux, recommencer à profiter de la vie auprès de celle qu'il aimait. Mais elle faisait le bon choix. Il savait qu'Aria ne voulait pas continuer à blesser et mentir à Liam. Il l'attendrait, il savait ce qu'il voulait, il l'avait toujours su. « Mais si je peux faire quelque chose.. Quoi que ce soit. » Il se sentait impuissant. Bien sûr, il ne pouvait pas rompre avec Liam à sa place. Il se demandait brièvement comme la relecture du livre allait se passer. Il était impliqué dans le projet, il le savait mais il ignorait s'ils allaient devoir interagir. Il ouvrait la bouche avant de la refermer, un je t'aime lui brûlait les lèvres. Mais ce n'était pas forcément le bon moment pour elle, il le savait.


True love honey,
just can't kill it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Montgomerry
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 23 ans
∞ job : Editrice
∞ race : Humaine
∞ univers : PLL
∞ messages : 61
∞ avatar : Lucy Hale
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageJeu 10 Aoû - 17:37

Son silence était clair. Peu importe ces efforts, sa vie, à elle, ne changerait pas. Elle avait l'impression qu'à chaque fois qu'elle apercevait un espoir de bonheur à l'horizon, ce n'était que pour détruire un peu plus son coeur, à la fin de l'histoire. Ca n'avait pas cessé, depuis qu'elle avait reçu ce premier message, avec ces amies. Ca s'était tassé, quelques temps, que pour mieux venir les achevés, au bout du compte. Elle savait qu'Ezra ne pouvait rien faire contre cela. Malgré toute l'envie de l'aider, qu'elle voyait dans son regard. Elle ne pouvait rien faire. Il ne pouvait rien faire. Et cette partie de la discussion s'acheva ainsi. C'était aussi bien. Parler de Liam, de ce qu'elle ressentait, c'était pas bien mieux. Elle ne gérait pas plus cette situation, que celle qui concernait -A-, mais là, elle savait au moins ce qui lui restait à faire. Et pour une fois, elle n'allait pas avoir le rôle de la victime. C'était elle, qui allait brisé un coeur. Elle redoutait de devoir le faire. Mais elle savait aussi, que le faire espérer, serait pire. Qu'elle ne pouvait pas se permettre d'être dans les bras d'Ezra, alors que son couple avec Liam battait de l'ail. C'était pire encore, d'être dans les bras de Liam, alors que ces pensées étaient dirigés vers Ezra. Elle ne pouvait pas voyagé entre l'un et l'autre. Il fallait qu'elle fasse un choix. Qu'elle en supprime un de sa vie. Et bien que cela lui comprime l'air, elle savait celui qui avait toujours été là, au fond de son coeur. Ezra avait toujours été sa bouée de sauvetage. Et si, pour tourner la page, elle s'était efforcé de tirer un trait, sur ce qu'elle avait ressenti pour lui, ce qu'il avait vécu ensemble, elle ne pouvait pas nié ce qu'il partageait. Cette alchimie, à chaque fois qu'ils se croisaient, que leurs regards se rencontraient. Cette sensation que si elle s'aidait à l'attrait de ces bras, elle en oublierait tous ces soucis. Ca n'avait jamais été vrai. Elle avait déjà testé le confort de ces bras, assez souvent, pour savoir qu'une fois à l'intérieur, ces problèmes ne disparaissaient pas, mais au moins, son coeur, la douleur de celui-ci, s'apaisait.

Elle n'aurait pas du se permettre ce baiser. Elle voulait annoncé à Liam, leur séparation, avant qu'une tiers personne puisse être mis au courant, aussi. C'était lui, qui devait être prévenu en premier, pas tous ces étrangers qui étaient là. Mais c'était plus fort qu'elle. Son regard qui avait dérivé sur les lèvres de son ancien professeur, n'avait fais qu'accroitre la tentation. Et elle n'avait pas su en faire abstraction. Et à travers ce baiser, elle s'était retrouvé. Malgré le mal qu'elle allait faire à Liam, elle avait compris, quand ces lèvres avait retrouvé le goût doux de celle d'Ezra, qu'elle ne pourrait plus s'en séparer. Qu'elle prenait la bonne décision. Son coeur tambourina contre sa poitrine, lorsque leurs doigts s'entremêla. Un geste plus que normal, mais qui éveillait son corps. Là où ça n'avait jamais été le cas avec Liam. Son pouce dessinait de petit cercle, sur la main d'Ezra, et même si elle n'aurait voulu être pour rien au monde, ailleurs, elle savait que si elle restait ici, elle succomberait. Elle ne pourrait pas s'en empêcher. Son corps la poussait inlassablement vers le corps de l'écrivain. Et elle n'était pas prête à ça. Pas encore prête à lâcher le déferlement d'amour qu'elle ressentait pour lui, depuis le premier jour. D'abord, il fallait qu'elle mette un terme à tous ça, avant de pouvoir se laisser aller. « Si je reste, toutes mes belles paroles perdront de leurs sens » Elle n'avait pas besoin de préciser ces pensées, elle était presque certaines qu'il comprendrait. Elle cacha un sourire, en baissant la tête, sans être honteuse pour autant. Ezra avait toujours été une certaine faiblesse, pour la jeune littéraire. « Je t'appelle bientôt » C'était une promesse. Elle allait avoir besoin de quelques jours, pour parvenir à mettre sa relation avec Liam au point, quelques jours supplémentaires pour accepter cela. Mais elle l'appellerait dès qu'elle serait prête. Ces doigts, vinrent caresser son visage, avec tendresse, mais avec un effort, elle réussi à résister à l'appel de ces lèvres, pour se lever, à regret. Elle récupéra son Muffin offert par le jeune homme avant de quitté les lieux, l'esprit emplit de plus d'interrogation que lorsqu'elle était arrivée.




Les gens ne sont pas des poupées, tu ne peux pas jouer avec et ensuite les remettre dans la boîte quand tu en as fini avec eux. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mettons à nu nos sentiments [Ezria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Je dégueule sur la facilité des sentiments. » (Elena.)
» { Explosion de sentiments - - - PV
» Mettons que...
» Les pleurs sont la lessive des sentiments [pv Yuûki]
» [Court Métrage]Explosion de sentiments !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Downtown :: The Brew-