Partagez | .
 

 Une fête qui déchire [Membres]

Effy Stonem
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Etudiante la journée, à l'université, danseuse, lors de longue soirée
∞ race : Humaine, aux folies décuplées
∞ univers : Skins
∞ messages : 117
∞ avatar : Kaya Scodelario
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageSam 15 Avr - 15:53

Les fins d'études arrivaient à grand pas, mais si à première vu, c'était les examens qui auraient dû me préoccuper, il n'en était rien. Bien au contraire, j'étais bien d'avantage concerné par la petite fête qui se préparait chez moi, ce soir. L'invitation ? Personne n'en avait reçu, c'était du bouche à oreille, voilà ! N'importe qui pouvez venir, à la condition de ramener un petit quelque chose, pour faire de cette fête, déjà géniale en apparence, une vraie tuerie. Oui, c'était peut-être prétentieux, de prétendre que ma fête était une tuerie, mais faut dire, qu'avec les années, j'avais pris le coup de main, et personne ne pouvait être plus doué que moi, pour cela. Vous pouviez venir pour une simple soirée détente, entre ami(e)s, mais il n'était pas assuré que vous ressortiez dans le même état. Tout était prévu, pour finir dans un état second, alcool, drogue, jeux pour tous les goûts. J'avais moi-même commencer à consommé en avant première, histoire d'être déjà dans le flou, au cas où quelqu'un viendrait me prendre la tête. La nuit était tombée depuis quelques minutes, j'avais entamé la première playlist, et les premiers invités passé le pas de la porte. « Bienvenu à ma petite fête, n'hésitez pas à boire comme des trous, jusqu'au bout de la nuit, une petite mise en bouche ? » Je tends ma main ouverte, à la première personne qui passe par là, pour lui faire découvrir une petite palette de pilule, qui devrait lui permettre de bien se décoincer, et passer la meilleure soirée de sa vie « Sinon, vous pouvez toujours vous trouvez quelque chose de plus adapter au comptoir, adressez-vous au serveur » Et sur ces mots, je me mets à danser, au rythme de la musique, en accueillant les nouveaux venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domino Vey
witch
avatar
witch


∞ âge : 25 ans
∞ job : maitre en potion
∞ race : Sorcière
∞ univers : Harry Potter
∞ messages : 128
∞ avatar : Lily Collins
∞ pseudo/prénom : Noémie

MessageJeu 4 Mai - 12:31

Eteindre mon humanité avait été une libération. Aujourd’hui je pouvais tuer sans entendre une petite voix dans me tête disant « Et Elena, elle en penserait quoi ? » J’étais libre, libre de tout, et je n’avais plus aucun sentiments pour m’empêcher d’être la personne que je voulais.

Je laissais retomber le cadavre de cette pauvre fille en pleure par terre, lourdement, sa nuque se brisa définitivement au choc avec le sol. Je fis rapidement disparaitre le sang sur mes lèvres avant de reprendre mon ascension dans les rues. J’avais entendu parler d’une petite sauterie avant que cet en cas n’entre dans mon champs de vision. Je cherchais toujours l’adresse, imaginant déjà toute une bande de jeune proie n’attendant qu’une chose : être manger et livrer à ma joaillière. Libre d’émotion, mais pas totalement libre de mouvement, mais elle me demandait de faire ce qui me plaisait le plus au monde. Tuer. Alors pourquoi m’en plaindre ? Grâce à elle j’avais brisé toutes les chaînes qui m’avaient tenu prisonnier pendant ses sept longues années.

Du bruit attira mon attention, une bande de jeunes filles gloussantes traversaient la rue pour entrer dans un immeuble. Au vu de leur tenu, j’imaginais avoir trouver l’adresse que je cherchais. Je me laissais entrainer par le flot de personnes qui suivaient la petite troupe. J’attendais devant l’entré, que quelqu’un m’invite à entrer, et une magnifique jeune fille passa,semble-t-il une des hôtes de la soirée, puisqu’elle invita tout c’eux qui restait sur le seuil à entré, moi y compris. Un grand sourire mauvais étira mes lèvres alors que je passais la porte d’entrée. Cherchant directement si un verre de bourbon pourrait mettre servit. En tout cas, cet endroit était rempli de jeunes filles à croquer. J’approchais d’une jolie brune avec mon sourire le plus séducteur : Bonsoir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ univers : harry potter, movies and books
∞ messages : 203
∞ avatar : colton haynes
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageJeu 4 Mai - 20:25

Theodore regardait l’objet avec une mine perplexe. Il aurait dû être en mesure de s’en servir – on le lui avait montré, après tout – mais si le message s’était effectivement affiché, ça n’avait duré qu’une fraction de seconde. Temps trop court pour qu’il soit capable de lire davantage que le premier mot. L’objet était alors posé devant lui et lui, penché au-dessus. Qu’avait dit Effy, déjà ? Ah, oui. Bouton vert pour appeler, bouton rouge pour éteindre. Du reste, elle n’en avait pas dit grand-chose, riant de son sourcil arqué alors qu’il cherchait à comprendre en quoi cet appareil pouvait être bien plus intéressant que les hiboux. Il s’agaça et sortit sa baguette qu’il pointa en direction de l’appareil. « Aparecium, » marmonna-t-il. Aussitôt, l’appareil s’alluma et le message s’afficha de nouveau. Satisfait, Theodore prit le temps de le lire. J’organise une méga party ce soir, j’espère t’y croiser, xo Effy. PS - N'oublie pas d'apporter quelque chose. Un message concis. Le sorcier pencha la tête sur le côté, incertain. Il était quasiment certain de n’y croiser des moldus – et, par Merlin, qu’il en avait marre de leur compagnie – mais en même temps, il ne savait guère quoi faire d’autre pour occuper sa soirée. Sa colocataire à l’attitude parfois étrange était sortie et il avait l’appartement pour lui tout seul. Si, en d’autres occasions il en aurait profiter pour se prélasser, ou même organiser lui-même une petite fête, il devait reconnaître que la compagnie des livres commençait à devenir lassante. Theodore hésita avant de ranger sa baguette et de se préparer. Il pouvait bien y faire un saut et lorsqu’il en aurait marre d’être trop entouré, rien ne l’empêchait de venir retrouver le silence du grand appartement.

Pour être déjà venu à l’appartement d’Effy – principalement parce qu’elle y organisait de nombreuses soirées auxquelles il était généralement convié – il retrouva l’immeuble sans trop de mal et s’y glissa à la suite d’un groupe qui tenait, dans leur main, un plat dont l’apparence ne donnait guère appétit. Avec un regard des plus méprisants pour le met typiquement moldu, Theodore entra dans l’appartement, les mains dans les poches de son pantalon plissé. Il survola du regard les différents groupes qui s’étaient déjà formés et s’éloigna d’eux pour rejoindre le bar. Effy se déhanchait mais était déjà bien entourée, il n’allait pas la déranger. Il regrettait déjà d’être venu, aucun autre visage ne lui paraissait familier – et pour sûr, il était certain de ne connaître personne d’autre et n’était pas certain d’avoir envie d’agrandir son carnet d’adresse spécial moldus. Alors qu’il lui semblait que la jeune fille étrange regardait dans sa direction, il osa un geste de la main.



/ don't want other people to decide who i am. i want to decide for myself / (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy Stonem
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Etudiante la journée, à l'université, danseuse, lors de longue soirée
∞ race : Humaine, aux folies décuplées
∞ univers : Skins
∞ messages : 117
∞ avatar : Kaya Scodelario
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageMer 10 Mai - 16:29

Cette soirée allait être grandiose. Une autre possibilité, pour décrire cette fête, n’était pas possible. Ou peut-être, génialissime. Une fête du tonnerre. La fête n’était censée commencer que dans une heure, mais les premiers invités étaient déjà là, dans l’attente des premières consommations. Tous, ou une grande majorité, savaient qu’ils n’allaient pas être déçu, et c’était la raison de leurs avances. Je n’avais certes, pas prévu de devoir accueillir nos invités seule, j’avais pensé pouvoir compter sur Kyalia’, c’était bien d’avantage son truc à elle, d’accueillir les invités, moi, j’avais tendance à les faire fuir. Mais ce n’était pas pour autant, que je ne savais pas gérer les situations de crise. De toute façon, je n’aurais pas eu à me débrouiller toute seule, très longtemps, puisque cette dernière, arrive bien vite dans mon champ de vision, un large sourire sur les lèvres, et je suis plus que ravie, de la retrouver. Maintenant, tout est parfait pour faire la fête, jusqu’au bout de la nuit. Je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher de la prendre dans mes bras. Les effets de l’alcool, qui me rende toujours plus câline, qu’en temps normal. « Toujours ! Ce soir, c’est notre soirée, profites-en » Si, en temps normale, j’aurais demandé une contrepartie, pour piocher dans ma consommation personnelle, quand il s’agit d’elle, cela ne me pose aucun problème. Elle ne tarde pas à s’éloigner, pour prendre part, elle-même, à la fête, et je quitte le hall, pour rejoindre le centre principal de la fête, qui me semble bien plus intéressant.

L’habitude, ne me pousse même pas à réagir, lorsque certaines mains s’égarent sur mon corps. Je réagissais déjà pas, lorsque j’étais censé être en couple avec Freddie, alors aujourd’hui, je n’avais plus grand-chose à perdre. J’avais bien conscience que mon attitude pouvait pousser à la pitié mais je l’avais jamais cherché, et ce que les gens pouvaient pensés, m’était bien égal. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, ce soir, je n’étais pas là, pour tous ces mecs, j’étais là, dans l’unique intention de m’amuser. Je m’étonnais moi-même, de ne pas encore avoir touché à la drogue, et l’alcool. De bonne résolution, on va dire. C’est lorsque je croise un visage en particulier, que je me rends compte, que je ne connais guère de monde, dans l’ensemble des personnes présentes. De vu, certains me sont familiers, parce que ce n’est pas la première fois, qu’ils se pointent à l’une de mes fêtes, mais je ne peux même pas prétendre qu’il s’agit de connaissance, puisque j’ignore même leur nom. A vrai dire, je ne sais pas non plus, si je peux considérer Theodore, comme un ami, mais en dehors de Kyalia’, c’est sans doute la personne que je connais le mieux. Un peu étrange, que je ne connaisse que deux personnes, à ma propre fête, mais habituel, à vrai dire. Comme toujours, il n’a pas l’air à sa place, ici. Et son léger geste de la main, à mon encontre, m’encourage à le rejoindre. En quelques minutes, et après plusieurs bousculades, pour me frayer un chemin, je parviens jusqu’à lui, pour plaquer un baiser sur sa joue. Encore dans l’excès, vous direz, mais j’ai déjà essayé de contrôler cet aspect de ma personnalité, et ça n’a jamais rien donné de bon. « Je ne m’attendais pas à te voir ce soir, c’est cool que tu sois là » Je sautille sur place, éprise de l’excitation générale dû à la fête. « Ne fais pas cette tête, détend-toi » Un bras passé autour du sien, je l’amène à me suivre, jusqu’au mini bar, improvisé pour la soirée, où se trouve un serveur, auquel je ne fais même pas appel. En ce qui me concerne, je crois connaître assez tous les alcools présents pour me servir par moi-même. Comme quoi, les bonnes résolutions n’auront pas duré bien longtemps. Je nous serre deux verres de vodka, avant de lui en tendre un. « Goûte, ça te fera du bien » L’habitude me permet de descendre la moitié du verre d’une traite. « Je compte sur toi, pour t’amuser un peu, ce soir »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ univers : harry potter, movies and books
∞ messages : 203
∞ avatar : colton haynes
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageLun 15 Mai - 10:49

Finalement, la seule jeune fille dont il connaissait le visage délaissa ses danseurs pour venir le rejoindre. Une attitude qui, en d’autres circonstances, lui aurait paru des plus naturelles – il était, après tout, un véritable Sang Pur – mais qui signifiait, ce soir-là, qu’il ne saurait fuir aussi vite qu’il s’était mis à l’espérer. Le contact des lèvres de la moldue sur sa joue le fit tiquer. Il n’aimait déjà pas beaucoup les contacts avec des personnes de son rang, alors avec les moldus… C’était bien trop pour lui. Il ne dissimula pas la grimace qui fleurit sur ses lèvres avant de poser son regard sur Effy. Sourcils froncés, il désigna sa poche où se trouvait le téléphone. « C’est toi qui m’a invité. » Les non-sorciers faisaient parfois, souvent, preuve d’une logique qui lui échappait. Il sortit finalement un sachet de bonbons de chez Berty Crochu de sa poche et le tendit à la jeune fille. « Le petit plus qu’il fallait penser à apporter. » Il n’en avait jamais été particulièrement friand, mais il devait s’admettre impatient d’observer les visages des moldus se transformer selon les goûts sur lesquels ils tomberaient. Il imaginait déjà les expressions de dégoût profond lorsqu’ils goûteraient ceux au goût poubelle – qui, pourtant, leur conviendrait sans doute. Il n’eut pas le temps de répondre qu’il n’était pas tendu, juste profondément irrité par autant de moldus dans une seule pièce qu’elle l’entraînait avec elle. Alors il ne dit rien, la suivant jusqu’au comptoir qui servait de bar. Il accepta le verre mais resta dubitatif un instant. « C’est la même chose que ce que tu m’as fait goûter l’autre soir ? » Un mélange douteux au nom encore plus douteux de rhumecoka qui lui avait laissé un goût amer et pétillant sur la langue. Deux sensations qu’il n’appréciait pas vraiment, à dire vrai. Il se pinça le nez avant de goûter du bout des lèvres, puis un peu plus franchement d’une gorgée. Le verre à nouveau baissé, il prit quelques instants durant lesquels il se montra pensif. « C’est pas mal. Bien meilleur que ton rhumecoka. Un jour, je te ferai connaître la bierre-au-beurre. » L’alcool des sorciers, bien qu’un peu trop légère au goût du Serpentard. Il était quasiment certain que la jeune fille adorerait.



/ don't want other people to decide who i am. i want to decide for myself / (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy Stonem
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Etudiante la journée, à l'université, danseuse, lors de longue soirée
∞ race : Humaine, aux folies décuplées
∞ univers : Skins
∞ messages : 117
∞ avatar : Kaya Scodelario
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageLun 26 Juin - 15:55

Sa fête était réussi. La jeune femme, n'en avait jamais douté. C'était son truc, d'organiser des fêtes. C'était pas la première. Ce ne serait pas la dernière. Et elle savait, par avance, que lorsque cette fête serait fini, bien des invités en redemanderaient. C'était sa vie. A défaut de réussir ces études, sa vie de famille, elle réussissait au moins ces fêtes. L'heure d'arrivée était à peine passée d'une demi heure, que son salon était déjà plein. La fumée emplissait la pièce. La musique au volume maximum. L'odeur d'alcool, qui s'élevait peu à peu dans la pièce. C'était son domaine. C'était au milieu de cela, qu'elle se sentait bien, à sa place. Au milieu de ces corps, qui se bousculaient, qui transpiraient la sueur. C'était peu alléchant, mais c'était son monde à elle. Du moins, jusqu'à ce que la panique la gagne, et qu'elle se retrouve obligé de quitter se mélange de corps, de jambe, de bras, pour se précipitaient à l'étage, vider toutes ces tripes dans les toilettes. C'était devenu son quotidien, à chaque soirée, bien qu'elle ne comprenne pas. Mais elle ne voulait pas penser à cela. Pas tant qu'elle réussissait encore à gérer. Et peut-être que cette soirée serait différente. Peut-être. L'arrivée de Théodore la tira de ces pensées, de sa nostalgie. « J'avais peu d'espoir que tu viennes » Mais elle en était heureuse. Il n'était pas comme tous les jeunes de son âge. Ce genre de fête, n'avait pas l'air de l'attirer. Et elle avait décelait quelque chose, chez lui, d'étrange. Comme une impression de rejet, envers elle. Envers eux tous. Et ce qui aurait dû lui apporter un gêne, ou une sacré haine, envers lui, ne laissait chez Effy, qu'une grande indifférence. Sans doute était-ce pour cela que tous la prenaient pour une folle. Elle attrapa la petite poche, pour fourrer son nez dedans, et découvrir, des bonbon, à l'intérieur. Elle resta perplexe, son regard maintenant encrer dans celui de son invité. En général, on amenait de l'alcool, de la drogue, mais des bonbons ? C'était du jamais vu. Mais elle appréciait ça. Décalé. Comme elle. « Ce sera parfait, pour finir la soirée » Avec un peu de chance, la grande majorité, serait bourré et ne pourront pas partager ça avec eux. Ce qui en ferait plus pour eux. Personne n'aimait partager des bonbons. Elle déposa le sachet, dans un des meubles, pour lui servir un verre. Elle se vexa presque du peu d'enthousiaste du jeune homme – qui ne devait pas être bien plus jeune qu'elle – pour boire le verre qu'elle lui avait offert. Elle ne prit même pas la peine de répondre, menant son propre verre, à ces lèvres. Il n'avait qu'à goûter, et il s'en rendrait compte lui-même. Elle avait l'impression de lui apprendre à profiter de la vie, à chaque soirée qu'il passait en sa compagnie. « Je ne suis pas certaine d'être très pressée » Faut dire que le simple nom, ne donnait pas très envie. La bière était excellente, bien que pas assez fort pour elle. Mais avoir l'idée de rajouter du beurre, à cela ? Beurk ! « Tu es un homme très étrange » C'était le moins que l'on puisse dire. Mais c'est aussi ce qui le rendait intriguant. Et elle, curieuse. « Pourquoi ne t'amuses-tu pas, comme eux ? » Un signe de tête en direction de la piste de danse, et de tous ces mecs, qui prenait leur pied, à coller d'assez près, toutes ces filles, pour une fois qu'ils ne se faisaient pas recaler d'une gifle. Elle avait assez vite compris que tous ces trucs d'ado, c'était pas pour lui, mais elle ne comprenait toujours pas pourquoi. « Après deux ou trois verre, tu devrais les rejoindre » C'était une bonne conclusion. S'il n'avait pas l'habitude deux suffirait sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ univers : harry potter, movies and books
∞ messages : 203
∞ avatar : colton haynes
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageMar 27 Juin - 22:22

Vraiment, il ne suivait pas la logique des moldus. Et encore moins celle d’Effy. Il était le premier à reconnaître qu’il n’était pas amateur de soirées, mais il n’était pas non plus impoli. Déjà à Poudlard, il avait fait son maximum pour n’apparaître que quelques secondes à toutes ces fêtes organisées par le prince des Serpentard – et Theodore savait que si Malfoy l’invitait à chaque fois, ce n’était que pour faire bonne figure. Mais ça s’arrêtait-là. Une apparition express de la part de Nott et il se retirait dans le dortoir des garçons pour lire – ou bien il allait à la bibliothèque, même si c’était interdit par le règlement. Il inspira, prêt à répliquer avant de se raviser. Il était inutile de perdre du temps en explication devant des êtres inférieurs. Alors, à la place, il tendit le sachet de bonbons. Stoïque, même face à la réaction d’Effy qui, de toute évidence, ne s’y était pas attendu. Le sorcier ne retint pas un léger sourire narquois, s’attendant à ce qu’elle plonge la main dedans et qu’elle retire une friandise goût crotte de nez ou vomi, mais il n’en fut rien. Son sourire s’effaça immédiatement et il la suivit. « Comment ça, après la soirée ? » Dépité, il l’observa dissimuler le sachet de bonbons, sans savoir quoi ajouter de plus. Il tendit une main en direction du meuble. « Tu ne vas même pas goûter pour savoir si ce que je viens de te ramener vaut le coup ? » Il fronça les sourcils. Il était à court d’argument et il savait qu’il n’aurait sûrement pas le pouvoir de convaincre Effy d’obéir. Elle était tête de mule, cette moldue. Préférant ignorer, il accepta le verre qui lui était proposé et, non sans une certaine méfiance, il consentit à goûter à cet alcool étrange. Il pinça les lèvres, fronça le nez avant de décider que c’était moins pire que le rhumecoka. « Tu as tort, c’est un alcool très répandu chez moi et il est bien moins amer que les tiens. Ils sont plus doux au goût aussi et c’est ce qui est traitre, très souvent. » Même si, de son point de vue, les alcools moldus étaient sans doute plus forts au terme d’alcoolémie. Il se redressa légèrement avant de jeter un œil aux eux dont parlait Effy. Les moldus. Bien sûr qu’il n’était pas comme – et qu’Effy l’ait remarqué le touchait dans son égo. Au moins son Sang Pur se ressentait-il un minimum. Mais il déchanta rapidement quand elle compléta le fond de sa pensée. Il aurait plus d’une réponse à lui accorder ; il était un sorcier, fils d’un Mangemort et d’une sorcière très puissante, il avait autre chose à faire qu’à perdre son temps ; il était bien trop intelligent pour se mêler à la basse race qu’étaient les moldus ; il valait bien mieux que tous ces idiots. Il se contenta de hausser les épaules. « Je n’en vois pas l’intérêt. » Et c’était vrai, même si c’était aussi incomplet. Il n’avait jamais compris le but d’une fête, et encore moins d’aller se coller aux femmes ou aux autres. Il avait besoin de son espace, besoin de sa solitude. Il souleva un sourcil, secouant la tête. « Ça m’étonnerait bien. Je ne vois pas quelle raison me pousserait à vouloir me mêler à des moldus, encore moins s’ils sont alcoolisés. » Il savait, pour l’avoir déjà remarqué, qu’un moldu ivre était encore plus désespérant et plus stupide qu’un moldu normal. « Et toi ? Tu ne vas pas les rejoindre ? » Même s’il était presque agréable de pouvoir converser avec un visage connu, Theodore ne comprenait pas pourquoi elle avait abandonné son visiblement amusement pour venir le rejoindre – d’autant plus que plus vite elle irait les rejoindre et plus vite il pourrait déguerpir de cet endroit surpeuplé de stupidité.



/ don't want other people to decide who i am. i want to decide for myself / (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy Stonem
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Etudiante la journée, à l'université, danseuse, lors de longue soirée
∞ race : Humaine, aux folies décuplées
∞ univers : Skins
∞ messages : 117
∞ avatar : Kaya Scodelario
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageJeu 20 Juil - 23:21

Être parvenu à faire venir Nott, à cette soirée, était un défi, voilà pourquoi la jeune brune, semblait aussi étonné, par sa présence. Mais c’était agréable. Sans qu’elle ne puisse se l’expliquer, ce type avait quelque chose, que toutes ces autres personnes, présentes, n’avaient pas. Sa présence avait comme des effets de calme, sur elle, qui avait toujours la gigote. Pandora avait parfois ce genre d’effets aussi, sur elle. Sans qu’elle ne comprenne. Mais Effy ne comprenait personne. Elle ne se comprenait pas elle-même. De quelle manière était-elle censé comprendre une tierce personne. C’était déjà assez compliqué de suivre ces propres délires. Alors si elle ajoutait des complications, elle ne s’en sortirait pas. Et si, Nott, avait une manière bien différente d’agir, à comparé des autres hommes, qui se trouvaient dans la même pièce, il avait aussi une vision toute particulière des fêtes, puisque que sa présence, incluait aussi des bonbons, là où n’importe qui d’autres auraient ramener une bouteille, de la drogue, où autre sonnerie dans le même genre. Mais ce serait une manière inédite de finir la soirée. « Ne fais pas cette tête, on l’ouvrira bien assez tôt, tu peux me croire » Mais cela ne sembla pas réjouir son acolyte. Encore une fois, elle ne comprenait pas. Ce n’était que des bonbons. Et il devait se rendre compte, comme elle, que s’ils attendaient, que la grande majorité des gens aient abandonné la fête, ça en ferait plus pour eux. « Je suis sur que c’est délicieux » Ce sera encore mieux, après plusieurs verres. Ça a toujours meilleur goût, après quelques verres. Un verre servie, pour chacun, après quelques mots échangés, son propre verre était déjà bien entamé. « Je ne voudrais pas te décevoir, mais je ne touche pas aux alcools de fillettes. Et je suis habituée à des trucs un peu plus.. costaud » Et si son truc était moins fort que lors propre alcool, qui, bien souvent, était insuffisant à la jeune fille, elle doutait de son truc. Même si elle ne voulait pas le vexer. C’était rare, mais même si le brouillard autour d’elle, commençait à apparaître, elle était encore assez claire pour tenir une véritable discussion avec lui. Je n’en vois pas l’intérêt. Elle ne comprenait pas vraiment à laquelle de ces interrogations il répondait là. À la question de l'amusement ? Elle avait un doute. Parce que des intérêts, à s’amuser, elle pouvait en donner des tas. « Tu rigoles ? Mais de quel monde est-ce que tu viens au juste ? » Elle avait décidément, bien des choses à lui apprendre. Parfois, elle se demandait, s’il était pas resté reclus du monde, ces cinq dernières années. Elle porta son regard, au centre de la foule, où tous ces invités s’amusaient comme des fous. Pourquoi n’était-elle pas avec eux, alors qu’elle attendait cette soirée depuis son réveil du matin ? Que c’était sa place ? « Je ne sais pas. Ce n’est pas ce que j’ai besoin, ce soir » Mais de quoi avait-elle besoin alors ? Elle n’en savait rien. Vraiment. C’était le flou total. Son regard divagua, puis se posa sur son verre, celui de Nott, son air sérieux. Eux. Les seuls à l’écart. « J’ai un marché à te proposer » Elle attrapa le paquet de bonbons qu’il avait apporté pour montrer qu’elle était très sérieuse. « Comme tu as l’air de ternir à cela, je te propose de goûter tes bonbons, à condition, qu’en échange, tu acceptes de t'amuser un peu. Que tu fasses un truc fou, que tu ne ferais pas en temps normal. Que tu te lâches. Éclate toi un peu ! » C’était un bon contre parti. Puis c’est pas comme si elle était en train de lui demander la lune. « En contre partie, je te promets de pas t'entrainer avec eux. Ce sera qu’entre nous » Elle savait que pousser les gens, hors des limites, n’était pas toujours une bonne idée. Alors elle savait limiter la chose. Et puis, plus elle se tiendrait loin d'eux, mieux elle se porterait on lui avait toujours dit. « Alors, deal ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ univers : harry potter, movies and books
∞ messages : 203
∞ avatar : colton haynes
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageVen 28 Juil - 18:42

La demande d’Effy, Theodore ne la comprenait pas. La croire ? Alors même qu’il ne suivait pas sa logique. Elle avait demandé des petits cadeaux, il lui en apportait et elle ne voulait même pas en goûter. En plus d’être vexante, elle trouvait encore le moyen de lui faire comprendre qu’il était trop impatient. C’était bien une moldue. Il pinça les lèvres, se redressant avec un regard hautain. De toute évidence, elle ne savait pas ce dont il s’agissait et le connaissait bien mal. Elle essayait d’argumenter mais Theodore restait fermé à son argumentation. Alors il secouait la tête de gauche à droite, convaincu que lorsqu’elle en aurait goûté un, elle se sentirait moins maligne. Il inspira et retint le soupir qui menaçait de franchir ses lèvres. « Tu ne diras sûrement plus ça lorsque tu en auras vraiment goûté un. » Un regard en coin tout ce qu’il y avait de plus arrogant et il acceptait de faire preuve d’un peu de patience. De toute manière, il finirait par lui en faire avaler un et ainsi lui faire comprendre que les moldus n’avaient pas de quoi se vanter. « On a aussi du Rhum Groseille ou du Whisky pur feu, si tu préfères. Mais c’est beaucoup plus fort que vos alcools moldus. » Autant la mettre au courant. Ça existait, il s’autorisait un verre ou deux, quand il était au Manoir Nott, mais guère davantage. Son père, surtout, était amateur du premier et ça suffisait à refroidir Theodore par rapport à cet alcool. Il sentait qu’Effy serait bien plus intéressée par les deux dernières boissons mentionnées que par les autres – et il regrettait déjà de les avoir évoquées. Elle changeait déjà de sujet, le questionnant sur sa façon de s’amuser. Il arqua un sourcil, répondait de son ton nonchalant. Il l’observa en silence un instant, pas certain de savoir comment réagir à sa question. « Non, je suis sérieux. » Il n’avait pas l’ombre d’un sourire sur les lèvres et quant à savoir de quel monde il venait, Theodore préférait ne pas y répondre. Effy ne comprendrait sûrement pas et il n’était pas prêt de vouloir lui révéler l’existence du monde magique – et puis quoi, encore, elle n’était qu’une moldue. Il fronça les sourcils. « C’est pourtant toi qui a organisé cette fête. » Réponse laconique, constat basique. Le regard de la jeune femme semblait se voiler, elle semblait regarder ailleurs. C’était une attitude qu’il commençait à lui connaître. Et qui n’annonçait rien de bon. Mais avant qu’il n’ait le temps de poser la moindre question, elle agitait le paquet de bonbons et lui faisait part de sa nouvelle lubbie. Sa simple demande ne faisait pas de sens ; faire quelque chose de fou ? Discuter avec une moldue, c’était fou ! Mais elle ne s’en rendait pas compte, bien sûr que non. Les moldus ne se rendaient jamais compte de rien. Il croisa les bras et la regarda longuement. Il réfléchissait. Non seulement il n’avait pas d’idées de ce qu’il pourrait bien faire, mais en plus, il se demandait si ça en valait vraiment la peine. La simple image d’Effy qui tombait sur un mauvais bonbon faisait pencher la balance. Il plissa les yeux puis acquiesça. « Très bien. » Il claqua des doigts et, pour lui prouver sa bonne volonté, vida son verre d’une traite. Ce n’était pas parce qu’il n’aimait pas ça – et vraiment, il n’aimait pas ça du tout – qu’il ne savait pas le faire. Il avait vu suffisamment de ses camarades serpentard le faire pour être en mesure de les imiter. Maintenant, restait le plus dur : s’amuser. « Bon. Que dois-je faire pour m’amuser ? » Car il était à peu près certain que les sorciers et moldus ne s’amusaient pas exactement de la même façon.



/ don't want other people to decide who i am. i want to decide for myself / (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 19 ans
∞ race : Vampire
∞ univers : Twilight
∞ messages : 54
∞ avatar : Ashley Greene
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageSam 5 Aoû - 18:11

De manière assez étrange, depuis l’arrivée de Bella, dans la vie des Cullen, la panique c’était accumulée. James, Florent, notre exil, Voltera, Victoria, Nessie, Aro.. Toutes ces galères s’étaient passé a une allure folle. Et par un quelconque miracles, Alice, avec l’aide de sa famille, avait réussi à s’en sortir. Formaient une belle famille aujourd’hui. Mais depuis, sa vie était redevenu un peu ennuyante. Enfin, sa famille était toujours une joie de vie exemplaire. Et elle adorait s’occuper de sa nièce. Mais.. l’action n’était plus là. Et si elle s’en sentait soulagé, de ne plus avoir à combattre certains de ces monstres – car chaque personne qui souhaitait s’en prendre a sa famille, était des monstres – elle aurait aimé avoir de quoi occuper ces journées. Elle avait bien tenté d'en trouver d'elle-même, avait prévu quelques surprises pour pimenter sa vie de couple, avec Jasper. Mais ça n’usait qu’une partie de son temps. Elle devait encore occuper une autre partie. Ces nuits, puisse qu’en été, c’était difficile pour eux de sortir de jour, avec le soleil qui réchauffait. Alors les Cullen se mettait à vivre a l’envers. S’enfermaient la journée, et sortaient le soir. Une fois le temps rafraichi. C’est dans ces moments là. En été, qu’elle se rendait compte a quel point la chaleur du soleil lui manquait. Mais que pourrait-elle faire à cela ? Accepter.

Toujours prévenu des dernières nouvelles, lorsqu’elle avait entendu parlé de cette fête, à Mystic Falls, elle avait sauté sur l’occasion. Cela lui occuperait une soirée. Et même si elle de doutait, qu’il aurait, à cette fête une grosse partie des invités, qui serait humain, elle espérait quand même pouvoir s’amuser. Elle aimait prendre soin d'elle, et pour cause, même pour cette soirée, d’un banal certain, elle avait mis plus d’une heure dans la salle de bain, pour être au top. Et ce n’était que pour donner bonne figure. Parce qu’elle ne comptait pas repartir en compagnie d’un homme. Ça non. Elle était éperdue d’amour pour Jasper. Elle avait même tenté de l’amener avec elle, mais bien qu’il se contrôlait mieux qu’à l’époque, avait préféré rester à l’écart de tous ces humains au sang chaud. Mais elle savait ne pas avoir à se justifier. Qu'il ne craignait pas qu’elle s’intéresse à un autre.

Elle passe le pas de la porte, sans encombre et se retrouve vite mêlé à un brouhaha total. L'ambiance semble être présente. C’est ce qu’elle était venu trouver. En revanche, elle est quelque peu déçu de voir que ces humains, sont pour la grande majorité, là pour se droguer plus que pour profiter de la fête. Pas son type de fête. Mais elle n’a pas encore fais demi tour, quelle se retrouve nez a nez avec un vampire brun. Elle repère sa race au premier coup d’œil. Il a une prestance, une tenue qu’un simple humain n’a pas. Son attitude, séductrice, lui décoche un sourire. « J’imagine que je devrais être touchée que ton choix est pu se porter sur moi face à toutes ces femmes » Elle lâche un rire cristallin. « Dommage, tu es sans doute tombé sur l’unique femme qui compte bien rester fidèle à son homme » Elle lui tapote l’épaule, et passe a son côté pour attraper un verre. Elle allait rester. Boire un coup, puis retrouver Jasper. « Et puis, tu as l’air un poil trop sauvage pour moi » C'était visible dans son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy Stonem
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Etudiante la journée, à l'université, danseuse, lors de longue soirée
∞ race : Humaine, aux folies décuplées
∞ univers : Skins
∞ messages : 117
∞ avatar : Kaya Scodelario
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageLun 25 Sep - 17:12

A plus elle fréquentait Nott, à moins Effy parvenait à le comprendre. Ce type dépassait toute entente. Il agissait d'une manière qui lui était inconnu. Il n'avait l'air de métriser aucune des technologies de notre siècle. Pas plus qu'il n'avait l'air de participer à des fêtes, alors que c'était quand même typique des hommes de son âge. Elle avait l'impression de l'aider à redécouvrir le monde, à chaque fois qu'ils se croisaient. Et c'était assez déroutant. Effy aurait pu dire que c'était une attitude qu'elle n'appréciait pas. Elle n'avait jamais eu dans l'idée d'aider les gens, mais il existait quelque chose, chez lui, qui le rendait différent, et qui la mettait plus à l'aise que ces amis, qu'elle fréquentait depuis bien plus longtemps. Mais son insistance, avec ces bonbons, elle ne la comprenait pas. Cela creusait un v, au milieu de son front, elle qu'elle plissait des yeux. C'était plutôt une bonne chose, qu'elle décide que son cadeau, serait celui qui finirait la soirée. Ne dit-on pas que l'on garde le meilleur pour la fin ? Mais il n'avait pas l'air en accord avec cela. Et ces paroles étaient d'autant plus déroutante. C'était des bonbons, rien d'autres, alors c'était dépourvu de sens. Mais elle haussa les épaules, elle préférait ne pas essayer de comprendre. Nott était un mystère pour elle, depuis le premier jour. Et quand il lui parlait de ces trucs, qu'il avait chez lui, comme s'il venait pas du même monde qu'elle, s'était encore plus bizarre. Mais elle préférait ne pas se focaliser là-dessus. « Mon chou, tu n'as sans doute pas goûter les mélanges que je suis capable de faire » Parce que les siens, étaient bien fort. C'était pour ça, qu'elle finissait d'ailleurs toujours dans des états seconds. Aussi parce qu'elle mélangeait l'alcool, à d'autres produits, qui rendaient les mélanges plus dangereux, encore, mais comme il n'avait pas l'air très à l'aise, elle n'allait pas lui dire cela, de peur de le faire fuir. Il ne voyait pas l'intérêt de s'amuser. Ce mec était sans doute un extraterrestre. Ou quelque chose dans le même style. Peut-être un papy, enfermer dans un corps de jeune. Parce que n'importe quel jeune, de son âge, verrait l'intérêt. Pourquoi être venu d'ailleurs, si au final, il ne voulait pas s'amuser ? Effy ne comprenait rien. Vraiment. Quoi que, il n'avait pas tors. Elle avait organisé cette fête, dans l'intention de s'amuser un peu, et pourtant, ce soir, ce n'est pas ce qu'elle avait besoin. Alors de quoi avait-elle besoin ? D'un coup vite fais à l'étage ? D'un frisson ? D'une folle aventure ? La question restait sans réponse. Mais l'avantage, c'est que pour cette soirée, il semblait l'un comme l'autre, du même avis, à ne pas vouloir se mêler à la foule. Ce n'est pas grave, cela n'allait pas signifier que cette soirée allait être d'un ennui mortel. Effy était toujours pleine de ressource pour trouver quelque chose d'intéressant à faire. Elle avait ressorti le paquet de bonbon. Cela avait l'air d'être une idée chère à ces yeux, elle pouvait l'utiliser contre lui, pour lui faire s'amuser un peu. Elle aimait bien, la tournure que prenait cette soirée. Parce que le deal qu'elle était en train de lui proposer, semblait quand même plus dur, de son côté à lui, que du sien. Après tout, pour elle, il ne consistait qu'à manger un bonbon, ce n'était pas la fin du monde. Pour lui, en revanche, à voir l'hésitation, dans son regard, c'était un pari plus risquer. Qu'il fini quand même par accepter. Bien. Elle laissa retomber le paquet de bonbon sur le comptoir, et entreprit de l'ouvrir, pour piocher dedans dès qu'elle serait sur qu'il suivrait son deal, et qu'il ne reculerait pas. Sa question ne la surpris qu'à moitié. Elle c'était attendu qu'il se repose encore sur elle, lorsqu'il était question de faire quelque chose de simple. « C'est simple, tu as deux options » Elle afficha un large sourire. Elle n'allait pas se priver, sur ce coup. Ni de le mettre dans une situation délicate, ni pour s'en rapprocher. Elle avait promis de ne pas l'amener au centre de la foule, mais elle n'avait rien promis d'autre. « Tu peux m'accorder la prochaine danse, ou t'aventurer à l'étage, avec moi » L'un comme l'autre, elle était gagnante, et s'était bien l'idée. Ellen n'avait jamais caché être intéressé par le jeune homme, et c'était l'occasion idéal pour faire passer le message une fois encore. Elle le laissa réfléchir à la question, sans le quitter des yeux. Elle avait quand même fais le tour du comptoir, son paquet à la main. Elle n'attendait plus que la décision final, pour savoir si elle devait le suivre à l'étage, lui accorder une danse, ou laisser tomber l'idée parce qu'il allait se dégonfler. La dernière idée était celle qu'elle appréciait le moins, mais qui ne l'aurait pas étonné. Elle s'attendait à tout, venant de Nott. « Alors ? » Elle avait tiré l'un des bonbons, aux hasard. Qui d'ailleurs, maintenant qu'elle l'avait sous les yeux, avait une couleur étrange, pour lui montrer qu'elle, était bien décidé à répondre de sa partie du deal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theodore Nott
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : dix-neuf ans
∞ job : il a un petit poste à la mairie de neverland. le job insignifiant, pour le moment.
∞ race : sorcier à baguette
∞ univers : harry potter, movies and books
∞ messages : 203
∞ avatar : colton haynes
∞ pseudo/prénom : ghost.writer, manon

MessageVen 6 Oct - 20:57

Effy n’était pas seulement une moldue. Elle était une moldue incroyablement bizarre. Et impossible à suivre. C’était comme si, parfois, elle passait d’une idée à une autre sans faire la moindre connexion entre ces deux idées – sauf dans son très étrange cerveau embrouillé par tant de moldus rencontrés au cours de sa vie. Nott ne comprenait pas pourquoi il était là ce soir, ni pourquoi il lui parlait d’une façon plus globale – ni même pourquoi elle l’avait appelé mon chou alors qu’il était tout sauf cet ingrédient pour certaines potions et si elle le voyait comme tel, alors son problème était encore plus grave que ce qu’il avait pensé. Il prit note mentale de penser à l’amener à l’infirmerie, un jour. Elle avait sûrement besoin d’un traitement spécifique. Il inspira sans répondre. De toute façon, que pouvait-il répondre ? Non, il n’avait pas goûté à ses mélanges mais quelque chose lui soufflait qu’il n’en éprouvait aucunement l’envie. Il n’avait pas besoin de connaître les ingrédients de ses mélanges pour savoir que ça le dégoûterait. Il l’observa en silence, la suivant quand elle s’éloignait légèrement.

Finalement, elle lui proposa un marché. Nott, il était à peu près certain que ça allait le desservir et, pire encore, qu’il allait le regretter. Mais il n’avait pas été envoyé à Serpentard sans raison et sa fierté, cumulée à son envie de voir la tête d’Effy lorsqu’elle goûterait l’un des bonbons, le poussa à accepter la proposition. Sauf que s’amuser n’était pas un mot qui figurait dans son vocabulaire. Alors il attendait des idées, des suggestions. Et la réponse d’Effy ne l’éclaira pas. Il fronça les sourcils. Deux options ? Il ne voyait pas comment il pouvait avoir deux options quand il était question d’amusement. Elle lui disait un truc incensé à faire, il le faisait et voilà. Mais, visiblement, la moldue avait d’autres idées en tête. Il secoua la tête à l’entente de la première proposition – il en était hors de question. Danser avec elle signifiait la toucher et ça, il en était juste hors de question. No way. Il n’allait certainement pas s’abaisser à établir le moindre contact physique avec une moldue. Ce serait tout, sauf s’amuser. Toutefois, il se doutait que derrière la seconde option se cachait quelque chose de pas net. Il la scruta un moment, malgré la lumière tamisée et les effets de couleur produit. Il plissa les yeux, jetant un coup d’œil en direction des escaliers qui menaient à l’étage. Et comme elle plongeait la main dans le sachet de bonbon, il ne retint pas un fin sourire sur les lèvres. Voilà qui confirmait son choix. Sans rien dire, il se dirigea vers les escaliers, attrapant plusieurs bouteilles au passage sans prendre la peine de regarder de quoi il s’agissait. Il se tourna à moitié vers elle. « Tu viens ? » Il ne lui faisait pas confiance. Il se doutait bien qu’Effy ne lui avait pas tout dit mais il préférait encore se risquer vers l’inconnu plutôt que de devoir danser au milieu de moldus – et en particulier avec l’une d’elle. Parvenu dans le couloir du premier étage, il s’arrêta, prenant le temps de la réflexion avant d’ouvrir une porte, au hasard et d’entrer dans la pièce. Il pressa l’interrupteur, déposa une bouteille sur un bureau et ouvrit l’autre. « Je ne vois pas comment on va pouvoir s’amuser ici, mais soit… » Il parcourut la pièce avant de se tourner. Mettre le plus distance possible entre cette folle et lui. « Tu vas le manger ? » Du menton, il désigna le bonbon qu’elle tenait entre ses doigts. Après tout, il avait fait le choix, à elle maintenant de se jeter à l’eau.



/ don't want other people to decide who i am. i want to decide for myself / (mp pati)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy Stonem
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : 20 ans
∞ job : Etudiante la journée, à l'université, danseuse, lors de longue soirée
∞ race : Humaine, aux folies décuplées
∞ univers : Skins
∞ messages : 117
∞ avatar : Kaya Scodelario
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageSam 11 Nov - 19:08

Elle n'était pas certaine, qu'il accepte de prendre partie dans son jeu. Ou plutôt, dans ce défi, qu'elle lui proposait. Ce n'était pas grand chose. Elle était resté soft. Par le passé, il lui était arrivé de donner des défis bien plus complexe que celui-ci. Il fallait être honnête. Danser avec elle, ce n'était pas grand chose. Et monter à l'étage, non plus. Même sans se lancer des fleurs, Effy se savait pas dégueulasse, bien au contraire, c'était pour cela que certain mec, jouer au copain attendri, avec elle, jusqu'à ce que celui-ci arrive à son dû, la saute, et se casse. Elle était loin d'être repoussante, et Nott lui-même, était quand même assez canon, alors il n'y aurait rien d'étrange à ce qu'ils montent ensemble à l'étage. Mais avec ces airs d'homme du moyenne âge, Effy s'attendait presque à ce qu'il choisisse la première option. Mais en fin de compte, quand il se dirigea vers les escaliers, pour prendre la direction des chambres, qui se trouvaient à l'étage, elle comprit, qu'il n'avait sans doute pas saisi ce que cela signifiait, que de monter à l'étage avec elle. Ce n'est pas grave, cela ne serait que plus simple de le convaincre, une fois qu'ils seraient en tête à tête. Une fois la surprise passée, elle lui emboita le pas, avec un large sourire. Peut-être qu'après maintes tentative, elle finirait par avoir ce qu'elle souhaite ? Elle gardait espoir, en tout cas. Elle nota, avec un sourire en coin, qu'il ouvrit la bonne pièce, sa chambre à elle. En même temps, il n'existait pas beaucoup de signe à voir derrière cela, puisqu'il s'agissait dans la logique, de la première chambre que l'on pouvait atteindre dans le couloir. Elle entra après lui, et du talon, claqua la porte derrière elle. La voilà en tête à tête avec lui, c'était maintenant que les choses allaient prendre un véritable sens. Du moins, si elle arrivait à aboutir à son idée. « Tu manques d'un cruel manque d'imagination, dans ce cas » Elle rit, alors qu'elle se rend compte qu'elle ne sait pas trompé. Il n'a en aucun cas saisi l'allusion, face à son invitation de monter avec elle, dans sa chambre. Elle ne s'en vexe pas, bien que l'idée qu'il n'est pas envie de combler quelques envies avec elle, la fasse un peu grimacer. Mais elle connaît ces charmes, et leurs fait confiance. Elle jette un regard au bonbon entre ces doigts, qu'elle n'a pas eu le temps d'avaler, encore. Elle ne comprend toujours pas, pourquoi il insiste à ce point. Elle l'étudie, mais ne voit que ce qu'elle voit depuis le début, un bonbon, ce qui existe de plus simple. Avec un haussement d'épaule, elle jette le bonbon dans sa bouche, et croque. Le goût se repend dans sa bouche, et une nausée immédiate envahie la jeune femme, si bien qu'elle se retrouve obligée de se précipiter vers la petite salle de bain qui agrandi sa chambre. Elle crache dans le lavabo, et prend plusieurs rasade d'eau, avant de retrouver un goût à peu près passable. « Putain, mais c'est quoi ce délire ? Qu'est-ce que tu m'as donné ? » Elle hurle depuis la salle de bain, et fini par réapparaître, dans la petite chambre. Elle n'est pas en colère, plutôt incomprise. Elle n'a jamais goûté un truc avec un tel goût. Rien qu'à repenser, la nausée lui reprend, mais elle arrive à la contrôler cette fois. « Tu viens de signer ton arrêt de mort, tu vas me le payer » Avec un sourire, elle lui balance un coussin à la tête. Puis profite de la surprise, pour se jeter sur lui, dans l'intention de lui faire manger un peu plus ce coussin en question, et lui faire regretter sa farce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une fête qui déchire [Membres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Le clip qui déchire
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ
» Les membres du CEP convoqués mercredi au Parquet
» Sondage sur les membres du Forum - Rappel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Allston :: Mystic Falls-