Les recherchés

James Howlett
marvel
aka wolwerine. recherché par jake howlett. ☇ lire le scénario
Justice League
dc comics
the flash, green lantern, superman, j'onn j'onzz, aquaman, cyborg ☇ lire le pré-lien
Marina Andrieski
the magicians
recherché par julia wicker.
lire le scénario



 

Partagez | 
 

 Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]

Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : 23 ans.
∞ job : Vendeuse de vêtements au Sweet Clothes.
∞ race : Sorcière.
∞ univers : Charmed.



∞ messages : 183
∞ avatar : Emily Browning.
∞ pseudo/prénom : Soso.



MessageSujet: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   Mar 13 Fév - 21:24


Les amis, ça n'a pas de prix.



Tamora est légèrement mal. Enfin plus que légèrement. Depuis plusieurs jours, elle prend des médicaments dans l’espoir d’aller un peu mieux. Son cœur est douloureux jour après jour. Alors elle sait bien qu’elle ne craint plus rien et pourtant, la paranoïa a pris le dessus. Dès qu’elle sort quelque part, seule, elle ne peut cesser de regarder derrière elle. Elle stresse au moindre bruit qui sort de l’ordinaire, se retourne sur la moindre ombre qui semble suspecte et qui surtout, a l’air de l’observer. Depuis des mois, elle ne vit plus. Et bien sûr, il y a avait eu aussi la fête surprise ratée. L’intention de départ était bonne, aucun doute là-dessus, même si Tam n’y avait été que pour faire acte de présence. Et sa mère et le psychopathe étaient arrivés et les choses avaient dégénéré. En y repensant, le cœur de Tam se serre de douleur. Elle se souvient encore du regard de Pati. Pendant une fraction de seconde, la sorcière avait cru perdre sa sœur. Elle avait pensé que sa sœur est sombrée du côté du mal et que leurs retrouvailles n’étaient qu’en réalité de la manipulation pure et dure. Mais finalement non. Tam ne pouvait pas le croire. Soupirant lourdement, assise dans la petite cuisine de l’appartement qu’elle partage avec sa confidente et cousine Promesse, elle se demande réellement si un jour sa vie va s’arrêter d’être compliquée. Aussitôt, son regard se porte sur le canapé. Quand tout allait un peu mieux, il a fallu qu’elle affronte un démon pour sauver la peau d’une jeune-fille. Et ne pouvant pas la ramener à l’hôpital car elle n’aurait pas pu répondre aux questions. Aussi, Tam l’avait ramené ici et l’avait soigné. Et depuis, la brune hante ses pensées. Son téléphone vibre, la faisant sursauter. Regardant l’écran, elle lâche le téléphone en voyant qu’Elliot arrive dans vingt minutes. C’est une blague ? Baissant la tête au ralenti comme dans les films, elle observe sa tenue. Non elle ne peut pas l’accueillir comme ça, même s’il vient de lui proposer une soirée à deux. Elle est en pyjama et ça ne fait vraiment pas sérieux. Se redressant après avoir vidé sa tasse de café, elle court à la salle de bain. Il faut mieux qu’elle soit présentable, un minimum au moins, sinon son meilleur ami va la charrier toute la soirée. Se douchant rapidement, elle enfile un simple jean et un pull noir. Simple mais efficace. Au moins Elliot ne devrait pas trop l’embêter sur son style vestimentaire. Retournant à la cuisine, elle ouvre le placard en grand. Bon il y a quelques gâteaux d’apéro, tout n’est pas perdu. Ouvrant le réfrigérateur, elle vérifie qu’il y a bien de la bière. Elliot en boit du moins, la dernière soirée, il en a bu. Après en même temps, Tam ne boit pas souvent, sachant parfaitement qu’elle ne tient pas l’alcool. Mais ce soir, elle fera une exception. Il faut qu’elle se change les idées ! Accrochant ses cheveux en chignon à l’aide de l’élastique qu’elle a au poignet, elle se dépêche d’aller ouvrir en entendant sonner. Ouvrant la porte d’entrée, elle le prend dans ses bras. « Elliot ! Tu m’as trop manqué ! » En même temps, elle ne l’a pas revu depuis son enlèvement. Autant dire une éternité dans son cœur. Le relâchant, elle glisse son bras sous le sien, tout en l’entrainant dans l’appartement. « J’ai vérifié, on a de la bière pour ce soir ! » Mais ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que le jeune-homme n’a pas prévu de rester bien sagement à l’appartement. L’observant du coin de l’œil, elle voit qu’il a les traits tirés. Pas autant qu’elle, mais ce n’est pas la grande forme. Se mettant sur la pointe des pieds, elle tire sur les lèvres du jeune-homme, pour lui faire esquisser un sourire. « Tu pourrais me sourire au moins, t’as juste une tête d’enterrement là. Qu’est-ce qui se passe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elliot Grey
administratrice



∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : entrepreneur
∞ race : humain
∞ univers : fsog



∞ messages : 41
∞ avatar : kit harrington
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.



MessageSujet: Re: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   Mar 13 Mar - 2:04


Trois, quatre, cinq, Elliot n'arrivait plus à compter les jours depuis que sa vie a été bouleversé. Depuis que Kate lui avait annoncé être enceinte et qu'il l'avait soutenu dans son acceptation d'avoir le bébé. Il ne savait toujours pas comment il en avait été capable. Il avait été chanceux, n'avait jamais eu à vivre ce genre de situation mais il était persuadé que six mois auparavant, la première chose qu'il aurait fait était de claquer la porte. Sans se retourner, sans savoir ce qu'elle avait décidé. Etre le plus loin possible de la possibilité d'un enfant et d'une vie familiale. Il fallait croire qu'elle l'avait vraiment changée. Mais ça le tourmentait et le sommeil l'avait quitté depuis cette annonce. Il avait peur, était comme paralysé dans chacune de ses fibres. Et il n'en pouvait plus. Voulait que tout ce tourment dans sa tête s'en aille. Il attrapait son téléphone, décidé à se changer les idées et arrêter de boire seul. C'était beaucoup trop déprimant et ne l'enterrait que plus dans ses psychoses. Il cherchait rapidement dans son répertoire, s'arrêtant sur Tam pour la prévenir de son arrivé prochaine. Il enfilait sa veste en cuir, prenait ses clés de voiture pour partir avant même qu'elle ne lui réponde. Il ne comptait pas lui laisser le choix et allait la tirer en boîte avec lui.

Deux coup de sonnettes et il attendait patiemment que la brune vienne lui ouvrir. Un sourire sincère venait fendre son visage à la vision de sa meilleure amie et il la serait fortement dans ses bras, la faisant se sur élever légèrement. « Han Tam, ça fait trop longtemps ! » Il la laissait l’entraîner dans son appartement, un léger rictus à ses paroles. Il espérait qu'elle n'allait pas le forcer à la jeter sur son dos pour l’emmener de force. Parce qu'il en serait capable. Il roulait des yeux à sa question, la facilité qu'elle avait de lire en lui était autant exaspérante qu'adorable pour lui. « Tu peux parler, c'est quand la dernière fois que t'as dormi ? » Il arque un sourcil, prenant deux bières du frigo, comme s'il était chez lui avant de lui en tendre une.  Il décapsulait la sienne rapidement pour porter le goulot à ses lèvres. « Mais fatiguée ou pas, toi et moi on va sur le dancefloor ce soir » Il tendait sa bière pour trinquer avec elle, un sourire exagéré pour la faire céder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : 23 ans.
∞ job : Vendeuse de vêtements au Sweet Clothes.
∞ race : Sorcière.
∞ univers : Charmed.



∞ messages : 183
∞ avatar : Emily Browning.
∞ pseudo/prénom : Soso.



MessageSujet: Re: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   Mar 27 Mar - 15:02


Les amis, ça n'a pas de prix.



Tam est heureuse de voir Elliot. Son meilleur ami lui a terriblement manqué. Depuis qu’elle a été enlevée par ce psychopathe, elle ne l’a pas vu. Et à dire vrai, elle n’avait pas la tête à ça non plus d’ailleurs. Elle ne l’a toujours pas, mais elle ne peut refuser de le voir. La sorcière en a véritablement besoin. Elle sait parfaitement qu’elle peut en parler avec sa jumelle, mais Tam n’a pas envie d’être faible aux yeux de sa sœur. Elle doit être forte, pour Pati, qui a pas mal de problème également. Serrant son meilleur ami dans ses bras, Tam sourit sincèrement. Elle ne s’était pas attendue à ce qu’il lui est manqué autant. Glissant son bras sous celui d’Elliot, Tamora l’entraine avec elle à l’intérieur de l’appartement, pour ne pas le laisser sur le palier. S’avançant vers son meilleur ami, elle tire sur ses lèvres pour le forcer à sourire. Elle voit bien que quelque chose ne va pas, aussi, elle s’inquiète pour lui. Mais il détourne la conversation. Haussant les épaules, Tam lève les yeux au ciel. « Je te le dirais, si je pouvais m’en souvenir. » Le regardant prendre deux bières dans le frigo, elle le remercie d’un léger sourire en attrapant la sienne. Elle apprécie qu’Elliot fasse comme chez lui, car elle ne compte pas non plus le servir comme si c’était un roi. Galérant pendant quelques minutes, Tam arrive enfin à décapsuler sa bière. Prenant une gorgée, elle n’est pas loin de tout recracher face à l’annonce d’Elliot. Secouant la tête, elle le supplie du regard. « Non Elliot s’il te plait. On ne peut pas s’amuser ici tout simplement ? Je n’ai pas envie de sortir … » Reprenant une gorgée, elle n’a réellement pas envie de sortir. Ces derniers temps, elle est se joue plus Bernard l’Hermite que la déesse de la danse. Soupirant Tam voit bien dans le regard d’Elliot, qu’il ne changera pas d’avis. Baissant les yeux, elle indique sa tenue du regard. « Regarde je ne peux pas sortir comme ça… » S’avançant vers lui, la sorcière attrape sa main et lui fait les yeux doux. « Viens on reste ici, on sera mieux. » L’entrainant vers le canapé, elle le force à s’asseoir, avant d’en faire de même. Reprenant une gorgée de sa bière, elle le regarde droit dans les yeux, sérieuse. « Elliot, qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi tu ressembles à un zombie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elliot Grey
administratrice



∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : entrepreneur
∞ race : humain
∞ univers : fsog



∞ messages : 41
∞ avatar : kit harrington
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.



MessageSujet: Re: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   Mer 4 Avr - 17:50

Voir Tamora était littéralement une bouffée d'air frais pour le brun. Ce côté hermite de ces derniers jours ne lui convenait pas. Il n'était pas habitué à la solitude, l'avait toujours fuit, s'y était forcé pour nettoyer un peu le bordel dans sa tête mais sans succès. Il avait besoin de se changer les idées, d'arrêter de paniquer juste pour une soirée, se souler et danser comme si rien d'autre ne comptait. Il fronçait ses sourcils à sa réponse, lui tendant une des bières qu'il venait d'attraper dans son frigo. « Ok et c'est censé pas m'inquiéter ? » Il arquait un sourcil, du au ton pratiquement casuel qu'elle avait employé. Il lâchait le morceau tout de suite, la préparant mentalement à se faire traîner en boîte. Bien évidement, comme il s'en doutait, elle n'était pas emballé par la proposition. Mais leurs traits tirés à tous les deux le convainquait qu'il s'agissait ce dont ils avaient besoins. « Ooh, allez Tam. Ca fait trop longtemps tu peux pas me refuser ça. » Il lui sortait une petite moue pour essayer de la faire craquer et haussait les yeux au ciel à ses fausses excuses. « Mais si t'es très bien comme ça. Et puis ton placard qui se trouve même pas à deux mètres ne fournit pas une bonne excuse. » Il souriait de toute de ses dents mais il la laissait tout de même l'entraîner sur le canapé et s'installer confortablement à côté d'elle. Elle pouvait essayer de gagner du temps, ça ne changerait pas l'issue finale. « Un zombie ? Ca fait toujours plaisir Tam. » Il arquait un sourcil, son sourire amusé fixé aux lèvres alors qu'il étendait son bras contre le dossier du canapé, reprenant quelques gorgées de sa bière.« Je.. Je sais pas si j'ai vraiment envie d'en parler. » Il grimaçait, ses lèvres replongeant instantanément dans la bouteille avant de la poser sur la table basse. Il attrapait les mains de son amie, plongeant son regard dans le sien. « Allez viens, on sort, j'ai vraiment envie d'aller me soûler et danser et j'ai pas envie de le faire avec quelqu'un d'autre que toi.. Et je te dirais tout. » Et il comptait bien la soûler pour qu'elle aussi s'ouvre à lui. « M'oblige pas à utiliser la force. » Il arquait un sourcil, toujours souriant pour essayer de la faire craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : 23 ans.
∞ job : Vendeuse de vêtements au Sweet Clothes.
∞ race : Sorcière.
∞ univers : Charmed.



∞ messages : 183
∞ avatar : Emily Browning.
∞ pseudo/prénom : Soso.



MessageSujet: Re: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   Sam 14 Avr - 20:33


Les amis, ça n'a pas de prix.



Depuis son enlèvement par le psychopathe, Tam n’avait pas vu Elliot. Et il lui avait terriblement manqué, ça, elle ne pouvait le nier. Plusieurs fois, elle avait voulu lui envoyer un message, mais elle ne l’avait pas fait. Elle ne savait pas comment s’y prendre. En même temps lui dire ‘salut ça va ? désolée de ne pas avoir donné de nouvelles, j’ai été enlevée par un fou car il voulait me piquer mes pouvoirs ou quelque chose dans le genre. Ah oui, je suis une sorcière au fait !’ c’était trop pour Tamora. Haussant les épaules, elle lui lance un petit sourire. « Non. Je vais bien El’ je t’assure. » Elle espère qu’employer ce petit surnom va calmer ses inquiétudes et ne lui donnera pas envie d’insister un peu plus. Mais bien sûr, Tam aurait dû se douter qu’il n’était pas venu juste comme ça. Il voulait sortir. Mais elle n’avait vraiment pas la tête à ça. Secouant la tête, elle tente de l’amadouer, trouvant des excuses vraiment bêtes. Mais elle ne veut vraiment pas se mélanger à la foule, pas après tout ce qu’elle a vécu. Et bien sûr, Elliot trouve une excuse. Bon en même temps, c’est vrai que son placard n’est pas loin. Préférant ne pas répondre, elle l’entraine avec elle sur le canapé. Elle voulait gagner du temps, juste pour pouvoir trouver une excuse plausible et ne pas sortir. Se tournant vers lui, elle s’inquiète réellement face à la tête qu’il a. Vu son état, il n’a pas dormi depuis plusieurs jours. Lui lançant un clin d’œil avec une grimace, elle lui montre sa main, comme si c’était une glace. « Tu devrais te regarder dans un miroir, tu verrais qu’un zombie te ressemble. » Reprenant une gorgée de bière, elle ne peut s’empêcher de se dire qu’ils sont tous les deux dans un piteux état. Mais elle voudrait savoir pourquoi. Après tout, Elliot ne partage pas le même monde qu’elle, dans un certain sens. Il est humain, aussi, il doit avoir des problèmes humains. Lorsqu’il lui annonce qu’il ne sait pas s’il veut en parler, ça l’inquiète encore plus. Ordinairement, ils partagent tout. Alors que se passe-t-il pour que cette fois, il n’en est pas envie ? Les mains de Tamora se retrouvent dans celles d’Elliot et elle le regarde avec attention. Au départ, elle s’apprête à refuser. Mais avec la fin, elle y réfléchit. C’est la curiosité, et non pas la menace d’Elliot, qui la fait relever les yeux. « D’accord, on y va. Mais tu as intérêt à m’expliquer, sinon, je rentre. » Elle se lève et va jusqu’à sa chambre pour changer de haut. Il fait toujours chaud dans les boites de nuit et elle n’a pas envie de transpirer à grosses gouttes. Enfilant un débardeur, elle met une veste avant de retourner dans le salon pour enfiler ses baskets. « Je te préviens, je ne me change pas. Et si quelqu’un me drague, tu joues le rôle de mon copain. J’ai pas envie de devoir foutre un râteau ou expliquer que je veux rester seule. » Attrapant ses clefs de voiture, elle envoie un message à sa cousine et colocataire pour la prévenir qu’elle sort. Se tournant vers Elliot, elle lui indique la porte d’un signe de tête. « T’es prêt ? Je t’emmène, comme ça, tu peux boire autant que tu veux. Et au pire, tu dormiras sur le canap’ ou dans mon lit, comme d’hab dès que t’as bu. » C’est arrivé une fois, mais ils avaient bien ri. Mais ça ne dérange pas Tam, car elle sait qu’il ne se passera jamais rien avec Elliot. Sortant, elle ferme la porte derrière eux, avant de descendre et de se glisser derrière le volant. Se tournant vers Elliot, elle lui sourit. « Tu veux aller où alors ? Et je suppose que tu veux boire un coup avant de m’expliquer ce qui te tracasse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elliot Grey
administratrice



∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : entrepreneur
∞ race : humain
∞ univers : fsog



∞ messages : 41
∞ avatar : kit harrington
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.



MessageSujet: Re: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   Lun 14 Mai - 1:00

Ses propos peinaient à le convaincre mais il n'insistait pas. Pas tout de suite. Ne pas la braquer avant d'être sûr qu'elle l'accompagnera ce soir. Il était persuadé que quelques verres aideraient grandement à briser la carapace que pouvait arborer parfois Tamora. Ils étaient proches, partageaient leur secrets et pensées intimes mais il avait eu toujours la sensation parfois qu'elle se retenait lors de certaines situations. Mais ce soir, il comptait bien essayer d'en savoir plus sur son amie, ce qui lui profiterait certainement pour ne pas penser à sa propre situation. Ses taquineries le sortaient de ses pensées et  il attrapait sa main pour la coller en face de son visage. « Ah ouais ? Je me vois plutôt rose moi. » Il arquait un sourcil, la relâchant rapidement, son sourire de crétin fermement en place avant de reprendre possession de sa bière. Ne pouvant pas empêcher sa grimace quand elle commençait à le questionner, il essayait de la faire abandonner le sujet avant de l'utiliser en un semblant de chantage. Il avait vraiment envie de retrouver une atmosphère familière et réconfortante. Lâcher ses peurs et autres frustrations dans les verres qu'il commanderait, dans les pas qu'il effectuerait sur la piste de danse. Elle semblait hésiter mais acceptait finalement provoquant un 'yeah' de victoire du brun. Il profitait de sa courte absence pour finir sa bouteille et allait jeter le cadavre dans la poubelle adaptée.  « Tout ce que tu veux Tam » Il avait du mal à contenir son sourire amusé devant les grognements de la brune. Il n'était pas contre ce plan. Au contraire des autres soirées qu'il avait pu passer avec elle, il ne comptait pas partir en exploration pour sa prochaine conquête. Il voulait simplement passer la soirée avec son amie. « Sounds like a plan. » Il sortait de l'appartement rapidement pour la laisser fermer derrière elle et dévaler les escaliers en parcourant mentalement les endroits à proximité. Qu'elle ne soit pas obligé de prendre le volant et ne ruine pas son plan. Il l'arrêtait avant qu'elle ne s'engage dans sa voiture. « On n’est pas obligé d'aller loin, y a la Pandémonium à quelques rues. » Il arquait un sourcil puis attrapait sa main pour qu'elle n'ait pas trop le temps de réfléchir avant de l’envelopper autour de ses épaules. « J'avoue que je serais pas contre un verre avant que tu me cuisines. » Un léger rire pour cacher sa nervosité. Il ne savait franchement pas comment elle allait réagir et il ne pouvait nier que ça l'inquiétait. C'était si inattendu, d'autant plus de sa part. Elle n'avait même pas rencontrer Kate.. Il arbodait rapidement un autre sujet de discussion, essayant de faire disparaître la boule qui s'était formé dans sa gorge à la pensée de cet enfant à naître. « Comment ça va au magasin ? Ca fait un moment que je suis pas passé, faudra que tu me réserves une matinée cette semaine. » Ils arrivaient devant l'entrée de la boîte de nuit où ils accédaient rapidement. La chaleur, la musique, faisaient naître un réel sourire sur le visage du brun qui comptaient bien agir comme n'importe quelle autre soir. Attrapant la main de Tam pour ne pas la perdre dans la foule, il l’amenait au coin du bar où il repérait deux tabourets disponible. « Tu veux boire quoi ? » Il sortait sa carte bleu avant de relever son regard pour sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : 23 ans.
∞ job : Vendeuse de vêtements au Sweet Clothes.
∞ race : Sorcière.
∞ univers : Charmed.



∞ messages : 183
∞ avatar : Emily Browning.
∞ pseudo/prénom : Soso.



MessageSujet: Re: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   Lun 25 Juin - 10:32


Les amis, ça n'a pas de prix.



Qu’Elliot accepte de jouer le rôle de son copain, si on venait à la draguer, la soulage quelque peu. Tam n’a pas l’esprit à penser à quelque chose de la sorte et surtout, elle n’est pas certaine de vouloir réellement quelqu’un dans sa vie. Donc le fait que son meilleur ami lui confirme qu’il éloignera les lourdauds, lui fait plus facilement accepter cette idée de sortie, pour laquelle elle était contre au départ. Mais par contre, il était hors de question qu’elle se change. Et ça, elle le fait bien comprendre à Elliot. Fermant la porte derrière eux, Tam lui dit qu’elle va conduire, comme ça, il pourra boire autant qu’il veut. Et puis après, dormir à la maison. Ça ne sera pas une première, ni la dernière fois que ça se produira. « Ce n’est pas faux. » Hochant la tête, Tamora range donc ses clefs de voiture dans son sac, avant de suivre Elliot. Le bras de son ami se glisse sur ses épaules, alors qu’elle passe un bras autour de sa taille. Un geste anodin pour eux, mais peut-être pas pour les autres. Mais ça, la sorcière sans moque complètement, car il n’y a et n’aura jamais d’ambiguïté avec le jeune-homme. La brune suppose fortement qu’Elliot veut un verre avant qu’elle ne commence à le cuisiner. Après tout, c’est ce qu’elle voudrait aussi, si la situation avait été inversée. Heureusement, il change de sujet. Comment ça va au magasin ? Hormis qu’il n’arrête pas d’être détruit entre l’attaque du psychopathe qui lui sert de beau-père et le démon qui a poursuivi une jeune-fille blessée, tout va bien, non ? Non franchement, elle ne peut vraiment pas lui répondre quelque chose dans ce genre-là. Surtout qu’à sa connaissance, Elliot ne sait rien du monde magique qui l’entoure et Tam ne veut pas qu’il la voit comme un monstre. Elle sait que les humains ont tendance à voir mal les choses qu’ils ne connaissent pas et ne peuvent maîtriser. « Ça va. Clover est super sympa. Mais oui, je te réserve ça ! Tu me diras quand tu veux passer. Surtout qu’on a reçu des nouveautés homme, je suis sûre que ça peut te plaire. » Dans un coin de sa tête, elle se note de lui sortir un t-shirt rose flashy, en premier. Elle est presque sûre que ça va le faire fuir, ce qui la fait rire d’avance. Ils arrivent bien vite devant les portes de la boîte de nuit. Et heureusement, ils n’ont pas besoin d’attendre trop longtemps avant d’entrer. La main d’Elliot vient trouver celle de la sorcière, alors qu’il l’entraine avec lui vers le bar. Heureusement, car s’il venait à la perdre, Tam se ferait un plaisir de le laisser là et de rentrer seule, juste pour voir la tête que tirait Elliot. S’asseyant sur le tabouret le plus près du mur, Tam regarde rapidement. Un cocktail sans alcool. Elle veut garder les idées claires. Toujours en présence d’Elliot, car elle serait capable sinon de lui parler de chose qu’il doit continuer d’ignorer. « Un cocktail sans alcool, s’il te plait. Et sans ananas par contre, ça serait sympa. Et toi, tu penses prendre quoi ? » Soupirant, elle défait sa veste, ayant trop chaud avec l’air ambiant. Regardant autour d’elle, Tam remarque les gens qui s’amusent, insouciants. Parfois, elle aimerait être comme eux… mais ce n’est juste qu’une illusion. Se retournant vers son meilleur ami, elle lui sourit gentiment. « Bon, tu comptes m’expliquer pourquoi tu as une tête de zombie ou va falloir que je te tire les vers du nez ? » Au même instant, le barman leur donne leur commande. Le remerciant d’un sourire, Tam trempe les lèvres dans son verre, avant de fusiller Elliot du regard, mais gentiment. « Elliot, j’avais dit sans alcool. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elliot Grey
administratrice



∞ âge : vingt neuf ans
∞ job : entrepreneur
∞ race : humain
∞ univers : fsog



∞ messages : 41
∞ avatar : kit harrington
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.



MessageSujet: Re: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   Ven 20 Juil - 12:22

Son bras s'enroulait autour des épaules de son amie, la rapprochait un peu plus en sentant le sien sur sa taille. L'entrepreneur avait toujours était tactile. Avec sa famille, ses amis, sa copine.. Aussi loin qu'il se souvenait, le contact avec ses proches lui avait toujours semblé facile et agréable. « Jeudi ou vendredi prochain j'dirais... Mais j'te rappellerais dans la semaine de toute façon. » répondait il, après avoir roulé sa langue, retenant un "Boobs ?" sur cette Clover. Une blague qu'il tenait depuis des années à chaque fois qu'il entendait parler d'une nouvelle fille. Les mauvaises habitudes avaient la vie dur. Mais vu ce qu'il allait lui annoncer, il préférait s'abstenir de ce genre de commentaires, histoire qu'elle ne lui balance pas à la gueule plus tard. Son ventre se nouait alors que la subite réalisation qu'il allait devenir père lui tomber dessus pour la millième fois de la journée. Heureusement, l'entrée de la boîte de nuit se profilait et ils accédaient rapidement à l'intérieur, l'ambiance familière lui faisant momentanément oublier ses angoisses. Il se retournait pour lancer un sourire excité à Tam et attrapait sa main pour se faufiler dans la foule et s'installait au bout du bar. Un des endroit les plus calmes qu'ils auraient. Si on pouvait appeler ça calme. Ses yeux se roulaient à la réponse de Tam en riant légèrement. « Pas de cocktail sans alcool, en tout cas. » Il lui tirait la langue, lui répondant sur quoi ne se porterait pas son choix. Interpellant le barman, il se penchait sur le comptoir pour énoncer leur commande, à cause du bruit ambiant. Il flashait en un tic un sourire innocent à sa meilleur amie avant de grimacer à sa nouvelle attaque. « Grrr y a pas de préliminaires avec toi ! » blaguait il en tendant sa carte bleue au barman. Il attrapait son verre de whisky pour en apprécier quelques gorgées, sachant pertinemment qu'il allait lui en falloir peu pour retourner dans un état d'ivresse en vu de ce qu'il avait consommé ces derniers jours. « Oh mais t'as pas le droit de le sentir ! C'est le cocktail le plus traître que je connais, t'es un vrai chien renifleur. » Il pinçait légèrement sa cuisse, un sourire exagéré collé au visage, en espérant qu'elle ne lui en voudrait pas. Mais il ne voulait pas être le seul à lâcher prise. Puis il ne pouvait gâcher l'occasion de voir une nouvelle fois Tam soûle. « Bon, je vais te le dire avant que tu me sautes à la gorge. » Il passait une main derrière sa nuque, pas sûr d'être encore en capacité de formuler ses mots à hautes voix. « Je t'ai parlé de Kate, hein ? Ah oui j'me souviens, 'fin je sais pas si t'es au courant qu'on est ensemble maintenant ? » C'était confus, pas sûr de se souvenir de ce qu'elle savait à part cette conversation quand il avait rencontré la blonde et dont il s'était vanté à l'époque. Il grimaçait à cette pensée, soulagé néanmoins de ne pas avoir été trash pour une fois. A croire qu'il avait assuré ses arrières, sans s'en rendre compte. Déjà conscient quelque part que Kate ne serait pas une fille comme les dizaines qui étaient déjà passés avant elle. « Elle... Elle est enceinte. » Il déglutissait difficilement, sa main passant dans ses cheveux pour en tirer légèrement les racines. « Et elle veut le garder. » Il prenait quelques gorgées supplémentaires puis lançait un regard incertain à sa meilleure amie.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les amis, ça n'a pas de prix. [Elliot/Tam]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [IRL] Japan Expo 2013
» les vrais amis
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Un truc pour nos amis les chats.
» Les vrais amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: Neverland :: Liberty :: Pandémonium-
Sauter vers: