Les recherchés

Stephen Strange
marvel
aka docteur strange. recherché par clara oswald. ☇ lire le scénario
Alfred Pennyworth
dc comics
recherché par bruce wayne. ☇ lire le pré-lien
Charmed Ones
charmed
recherche de piper, phoebe et paige ainsi que la nouvelle génération.
lire le pré-lien



 
anipassion.com
Partagez | 
 

 another mom face ☽ badass family

Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Melinda May
administratrice



∞ âge : turning fifty soon enough
∞ job : professionnal ass kicker, coulson's right hand, agent of shield and momma of the bus kids
∞ race : human (though some might say she's quite robotic)
∞ univers : agents of shield



∞ messages : 216
∞ avatar : ming-na wen
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: another mom face ☽ badass family   Lun 5 Fév - 16:05

- - - - - -
trying to distance yourself from everyone else so they don't drown in your wake? i invented that move. (...) you don't get to choose who cares about you.
crédit/ quakeriders@tumblrmelinda may.

Sa tête bourdonnait et elle porta une main à son oreille pour stabiliser cette impression que tout tanguait autour d’elle. Elle patienta une poignée de secondes, les yeux fermés et la respiration maîtrisée, avant de soulever les paupières et de jeter un coup d’œil autour d’elle, prête à écouter les théories de Fitz, de Simmons et les questions de Coulson et de Daisy. Mais elle était seule. La mâchoire contractée, Melinda baissa les yeux, observant silencieusement les alentours à la recherche du moindre indice qui pourrait lui indiquer que le reste de l’équipe était là, proche. Mais il n’y avait ni respiration, ni silhouette ombragée. Lentement, elle s’avança, réduisant le bruit de ses pas au maximum. Il lui semblait qu’elle était dans un entrepôt – comment elle avait atterri ici, elle n’en savait rien – désaffecté, vidé. Pendant quelques secondes, elle imagina qu’elle n’avait pas quitté le Framework, qu’elle avait imaginé ces visages familiers et inconnus, cette réalité parallèle et elle se figea. Elle n’était pas HYDRA, elle n’avait pas sauvé cette enfant. Son poing se referma alors qu’elle se reprenait et se forçait à reprendre son exploration pour trouver la sortie la plus proche. Une porte se dessina sur l’un des murs et après avoir forcé sur le mécanisme d’ouverture, elle parvint à la pousser. Le soleil était haut dans le ciel, contrastant avec le dernier moment de conscience dont elle se souvenait. May inspira avant de s’élancer dans la rue, ses yeux arpentant tout ce qu’ils croisaient avec attention. Les rues, elle les reconnaissait et pourtant, tout paraissait différent. Pas d’écran géant avec son visage et le mot terroriste, pas de faction d’HYDRA déployées ou de drones qui survolaient les bâtiments – non, ça c’était l’autre monde, celui du Framework. Finalement, elle repéra une petite boutique dont elle poussa la porte. A défaut de savoir avec exactitude où elle se trouvait, ou même si elle se trouvait bien dans son monde, elle pouvait toujours essayer de joindre un membre de son équipe.

La vendeuse accepta de lui laisser le téléphone et elle composa le numéro de Phil machinalement. Le répondeur lui répondit aussitôt et un poids tomba sur son cœur. Melinda tenait toujours le combiné dans la main lorsqu’elle chercha à joindre le SHIELD. L’un des Koening, peut-être. Sam répondit mais restait suspicieux – bien sûr, il l’avait connu en tant que robot, lui aussi. Elle souffla et raccrocha avant d’avoir obtenu les réponses qu’elle souhaitait. S’il s’agissait bien de son monde, alors le Playground avait été décimé, mais il restait une autre base dans la ville. Inconnue de beaucoup d’agents, mais son rang était suffisamment élevé pour qu’elle soit mise dans la confidence. Hill avait pris de bonnes dispositions, avant de rejoindre le secteur privé. Sans un mot de plus pour la vendeuse, May quitta la boutique et, la tête basse mais le regard haut, elle se dirigea vers le bas de la ville.

L’agence de voyage se dressait enfin devant elle et elle n’hésita pas avant de pousser la porte et de se diriger vers le fond de la pièce principale. On l’arrêta afin de vérifier son identité – reconnaissance digitale puisqu’elle ne possédait rien d’autre sur elle – avant de la laisser passer. Elle n’entendit personne demander à ce que Phil soit prévenu, à ce que les autres soit appelés et sa gorge se noua. Le visage neutre, elle s’engouffra dans l’ascenseur où elle resta droite, accompagnée de deux agents en costume. May serrait les dents lorsque les portes s’ouvrirent et elle quitta l’habitacle pour découvrir des locaux dont la ressemblance avec l’ancienne base n’était que lointaine. Elle traversa des couloirs avant d’apercevoir la silhouette de Daisy dans l’un des bureaux. Elle n’était pas la seule mais Melinda ne reconnaissait aucun des agents qui se trouvait avec elle. Une once d’inquiétude la traversa alors qu’elle tirait la porte pour pénétrer dans la pièce à son tour. « Daisy. » Elle s’avançait vers la jeune femme, notant immédiatement la fatigue sous et dans ses yeux, ainsi que les contusions qui paraissaient maquiller son visage. L’inquiétude grandit au fond de son estomac mais elle s’obligea à la faire taire avant de l’avoir retrouvée et de la serrer maladroitement dans ses bras. Si Daisy était là, ça signifiait que les autres ne pouvaient être bien loin. « Where are the other ? » Elle s’était écarté d’un pas pour la dévisager, les nerfs tendus devant le piètre état dans lequel se trouvait la jeune agent.


- - - x - - -
break down, only alone i will cry out now. you'll never see what's hiding out, hiding out deep down, yeah. i know, i've heard that to let your feelings show is the only way to make friendships grow but i'm too afraid now
messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : 29 ans.
∞ job : Agent du SHIELD.
∞ race : Inhumaine.
∞ univers : Agent of Shield.



∞ messages : 1398
∞ avatar : Chloé Bennet.
∞ pseudo/prénom : Soso.



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   Mar 13 Fév - 23:35


Another mom face.



Putain de douleur. Cela ne fait qu’un jour et pourtant, j’ai toujours l’impression d’être passée sous un rouleur compresseur. La douleur à ma cuisse ne cesse pas, mais ça ne fait rien. Je ne peux pas passer une journée de plus dans cet appartement. J’ai besoin de travailler, de me changer les idées. Cela fait 24h que je n’arrête pas de tenter de comprendre le comportement  incompréhensible de Ward. Surtout que maintenant, il est un inhumain. Alors certes, je ne veux pas l’aider. Et pourtant, une part de moi ne veut pas l’abandonner dans cette situation. C’est tellement dur de maîtriser un don, surtout quand on est seul …. J’ai eu la chance d’avoir May, Coulson, Jemma, Fitz et les autres, qui m’ont aidé à gérer mes pouvoirs. Sinon, je crois bien que j’aurai fini par devenir complètement folle. Et peut-être que Ward est dans le même état actuellement. Mais pourquoi irais-je l’idée ? Après tout, il a voulu nous détruire, tuer mes amis. Secouant la tête, je me lève avec difficulté de mon lit. Il faut vraiment que je sorte. Me dirigeant en trainant la jambe derrière moi, marchant avec difficulté, j’arrive tant bien que mal à la salle de bain. Regardant mes contusions d’un œil mauvais, je sens immédiatement la rage me parcourir. Serrant les poings immédiatement, je me promets encore une fois de faire payer cet homme. Je lui rendrais tous les coups qu’il m’a portés. Prenant ma douche, je grimace à chaque geste. J’ai l’impression que je vais cracher mes poumons dès que je lève les bras. Quand à ma jambe, il ne faut surtout pas que je m’appuie trop longtemps dessus sinon je vacille et avec en prime, la tête qui tourne. Soupirant, je me sèche. Puis j’attrape les bandages et commence à désinfecter la plaie. Grimaçant, je me mords la lèvre. Puis je fais le bandage. Immédiatement je repense à Ward. Il m’a soigné. Mais je ne sais toujours pas pourquoi … Secouant de nouveau la tête, il faut que je me reprenne. Attrapant ma tenue de travail, je me sens un peu mieux. Mais la douleur revient bien vite. Alors je sors de l’appartement, après avoir enfilé ma veste. Marchant jusqu’au QG, j’ai l’impression que je vais mourir à chaque pas. Pourtant, j’y arrive quand même, à bout de souffle. J’entends la voix de Ward dans ma tête, qui me dit que je dois me ménager, car ça ne fera qu’aggraver les choses. Je pourrais me ménager s’il ne venait pas hanter mes pensées toutes les secondes ! Saluant quelques collègues, je me dirige vers mon bureau. Je vois bien que tous se demandent où j’étais passée, mais je m’en fous. J’ai besoin de m’assoir et de boire. Attrapant une bouteille d’eau à l’entrée, je prends place avec plaisir sur mon siège. Il ne m’a jamais paru aussi confortable. Prenant une gorgée avec plaisir, je repousse une mèche qui me cache les yeux. Au même instant, des agents arrivent. Leur laissant le temps de s’assoir, je cache ma jambe blessée sous le bureau. Je ne veux pas avoir trop de question. Fermant les yeux, je secoue la tête. Non, je n’ai pas envie de leur expliquer ce qui s’est passé. Aussi, on passe directement à un autre sujet : un agent d’hydra qui observe. Ça ne me plait pas. Du tout. Les deux se mettent à parler de la tactique a adopté, mais je ne les écoute qu’à moitié. Je masse doucement ma cuisse, qui est vraiment douloureuse. Voyant mon reflet, je me dis qu’il va bien falloir que j’explique ce qui s’est passé. Vu mon état, le mensonge d’une simple bagarre, ne passera pas. Surtout que j’ai été absente pendant de nombreux jours. La porte s’ouvre, interrompant le fil de mes pensées. Relevant la tête, je reste surprise. Je n’y crois pas. Je ne peux pas le croire. J’ai été seule pendant des mois. Me redressant à grande peine, j’entends le son de sa voix. « May ». La prenant à mon tour dans mes bras, j’ai beaucoup de mal à la lâcher. Peut-être suis-je en train de rêver ? Secouant la tête, je ne sais pas quoi répondre. Je pensais être la seule … avec Ward. « I don’t know May. Sorry … » Faisant signe aux hommes de sortir, je veux être seule avec May. Me retournant, je retourne m’assoir avant de tomber. Je n’ai pas encore repris des forces à cause de ma balade de ce matin. Indiquant une chaise à May, je ne sais comment lui poser toutes les questions qui me brûlent les lèvres. J’ai peur de l’agresser. « How …How did you get here? I thought I was alone. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Melinda May
administratrice



∞ âge : turning fifty soon enough
∞ job : professionnal ass kicker, coulson's right hand, agent of shield and momma of the bus kids
∞ race : human (though some might say she's quite robotic)
∞ univers : agents of shield



∞ messages : 216
∞ avatar : ming-na wen
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   Sam 17 Fév - 15:18

Les mains de la jeune femme s’étaient refermées sur son dos, May s’autoriser un petit soupir de soulagement à cette étreinte. Elle fut la première à s’écarter, comme souvent dans de tels instants, ses bras retrouvant leur place le long de son corps. Ses lèvres se pincèrent à la réponse de Daisy ; ce n’était, dans le fond, pas totalement une surprise. Elle masqua sa déception en secouant la tête pour rejeter les excuses de la plus jeune ; elle savait que ce n’était pas sa faute – non, les fautifs étaient ceux qui étaient venus les interrompre. Ceux qui les avaient disséminés pour une raison qui leur échappait encore. Elle ne prêta aucune attention aux silhouettes qui s’échappèrent par la porte pour leur accorder une intimité qui leur était due et préféra se tirer une chaise pour s’y installer, son regard s’attardant quelques secondes sur le bandage qui ornait la jambe de Daisy et ses lèvres se serrèrent davantage encore. Elle ignorait depuis combien de temps Daisy était là, combien de temps elle-même était restée ailleurs, mais il lui semblait que l’inhumaine avait traversé l’enfer. Elle redressa la tête. « I just got here. » Elle lança un regard autour d’elles, consciente qu’elle n’avait pas beaucoup de réponse à lui offrir. « I don’t know how. The last thing I remember was having a nice diner for the time in a very long time with all of you, the light went off and then… » Elle savait qu’elle n’avait pas besoin d’en dire davantage pour exprimer son absence de conscience, ou de souvenirs. « Then I was in some old warehouse, alone in a town that looks like our own but feels slighty different. » Son bras droit alla reposer sur la table autour de laquelle elles s’étaient installées. L’absence des autres, cette impression que quelque chose était différent – Melinda ferma les yeux alors que l’idée qu’elles étaient peut-être retourné dans cette stupide machine lui traversait l’esprit.

Lorsque ses paupières se soulevèrent une nouvelle fois, elle avait effacé toute trace de doute du fond de son regard et de ses traits. « We’re gonna find them. » Sa voix était assurée et elle planta ses yeux sombres dans le regard de Daisy. Leur situation n’était pas mauvaise, en comparaison à ce qu’elles avaient pu traverser par le passé – au moins, le SHIELD était encore debout et plusieurs agents formaient son effectif. Elle laissa le silence peser plus longtemps encore avant d’inspirer et de désigner les traces d’hématomes qui couvraient le visage de la jeune femme. « Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ? » Elle s’était efforcée de ne laisser aucune émotion transparaître dans sa voix, mais gardait ce ton qui n’envisageait que la vérité, entière et sincère, en guise de réponse.


- - - x - - -
break down, only alone i will cry out now. you'll never see what's hiding out, hiding out deep down, yeah. i know, i've heard that to let your feelings show is the only way to make friendships grow but i'm too afraid now
messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : 29 ans.
∞ job : Agent du SHIELD.
∞ race : Inhumaine.
∞ univers : Agent of Shield.



∞ messages : 1398
∞ avatar : Chloé Bennet.
∞ pseudo/prénom : Soso.



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   Sam 10 Mar - 16:47


Another mom face.



Elle n’en revient pas. Après tant de semaine à se croire seule, puis seule avec Ward, voilà que May se trouvait devant elle. Lui rendant son étreinte avec une immense joie, Daisy aurait bien versé quelques larmes, tellement elle est heureuse. Enfin les choses changeaient. Secouant négativement la tête, Daisy s’en veut énormément de ne pas pouvoir lui dire où sont les autres. Elle s’en veut, car pourtant, elle n’a fait que les chercher. Mais c’est comme s’ils avaient tout simplement disparu. La dernière fois qu’elle les a vus, ils partageaient tous un dîner, car ils étaient une équipe. Relâchant May, légèrement à contrecœur car elle a peur de rêver, elle attend que les autres hommes soient sortis, pour pouvoir aller se rassoir. Encore faible, elle ne peut pas réellement tenir longtemps debout, sans que sa jambe ne la fasse souffrir. Elle aurait dû prendre une journée de congé, mais Daisy sait pertinemment qu’elle n’aurait fait que tourner en rond dans l’appartement. Regardant May, elle ne veut pas l’agresser sous une tonne de questions. Pourtant, de nombreuses lui brûlent les lèvres. Et elle a besoin de savoir, de comprendre. Ecoutant May avec attention, Daisy ne peut s’empêcher de se sentir déçue. Elle espérait que May, qui était une grande combattante, aurait des réponses supplémentaires à lui fournir. Une piste à exploiter pour pouvoir retrouver les autres. Mais non, ce n’était pas le cas. Détournant le regard, l’inhumaine masse doucement sa cuisse douloureuse, alors que May semble se perdre dans ses pensées. Le fait d’avoir perdu l’équipe, les affecte toutes les deux. C’est une certitude. Mais pourtant, le fait de voir May en chair et en os devant elle, Daisy a envie de croire que les autres pourraient arriver ici également. Peut-être que c’est une question de temps ? Elle veut y croire, car elle ne peut pas croire que ça soit la fin de leur équipe. Pas après tout ce qu’ils ont traversé ensemble. Relevant la tête en entendant la voix de son aînée, Daisy hoche la tête. Elle veut y croire. Elle va y croire. « Oui. » Un simple mot, mais elle y met toute sa conviction. Si May a réussi à arriver jusqu’ici, aucun doute que les autres y parviendront aussi. Grimaçant face à la question de May, elle ne sait pas trop comment expliquer les choses. « Hydra. Ils sont toujours aussi coriaces. » Et c’était peu dire. Elle se rappelle encore chaque coup de la veille. Fermant les yeux, Daisy se redresse pour regarder par la fenêtre. Elle se sent faible. Elle l’a été et le résultat est qu’elle aurait pu mourir là-bas. « Ils m’ont attaqué. J’étais seule et j’ai utilisé mon don. Mais d’autres étaient cachés et … » Serrant les poings avec rage, elle se force à continuer. « Ils m’ont eu et enfermé. J’ai été torturé. Combien de temps, je n’en sais rien. Mais j’ai réussi à m’enfuir grâce à … » Même avouer ça, c’est compliqué. Avec tout ce qu’il a fait par le passé, Daisy ne sait pas comment avouer que c’est un ancien agent qui les a trahi qui l’a sauvé. Se retournant vers May, elle retourne s’asseoir. Croisant les mains sur son bureau, elle plante son regard dans celui de celle qui s’approche le plus d’une figure maternelle. « Ward. Il est vivant. Et inhumain maintenant. » Elle vient d’enclencher une bombe. Toute leur équipe avait cru Ward mort. Rester plus qu’à voir comment May allait réagir. Attendant quelques secondes que la nouvelle soit passée, elle secoue la tête. « Mais même s’il a trahi Hydra, je ne sais pas si je peux lui faire confiance … » Peut-être que May pourra l’aider à savoir justement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Melinda May
administratrice



∞ âge : turning fifty soon enough
∞ job : professionnal ass kicker, coulson's right hand, agent of shield and momma of the bus kids
∞ race : human (though some might say she's quite robotic)
∞ univers : agents of shield



∞ messages : 216
∞ avatar : ming-na wen
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   Lun 2 Avr - 13:35

Son sang ne fit qu’un tour avant de se figer et de la laisser, elle aussi, immobile. Le nom de l’autre organisation lui ravivait les souvenirs d’une guerre froide qui avait bien failli détruire le SHIELD – et la faire quitter le navire, si ça n’avait pas été pour Coulson. Mais, surtout, c’était l’absence de haine à leur encontre qui la frappa. Une partie d’elle se sentait toujours rattachée à HYDRA et, pendant quelques secondes, Melinda se redressa, presque perdue entre les deux organisations secrètes et ennemies. Elle n’était pas HYDRA. Elle était du SHIELD. Et Skye – Daisy – aussi. Mais peut-être qu’elles étaient toujours recherchées par les néo-nazis, avec leurs têtes placardées sur des écrans géants à travers l’ensemble de la ville. Elle pinça les lèvres, essayant de remettre de l’ordre dans ses idées et dans ses souvenirs, de détacher les deux vies qu’elle avait vécu, presque vécu, pour retrouver la réalité. Finalement, la vague de colère vint la submerger alors que Daisy reprenait et May sentit ses épaules se tendre à son récit. « You know what they say… Cut one head… » Elle ne termina pas – elle n’en pouvait plus de ce slogan. Des yeux, elle suivit la plus jeune se relever, se diriger vers la fenêtre malgré sa blessure à la jambe. La spécialiste savait ce dont HYDRA était capable. Elle avait été parmi les pires d’entre eux, à user de torture pour dénicher quelques informations clés sur les Inhumains. Elle laisse ses paupières s’abattre sur son regard sombre. Elle aurait dû être là, pour empêcher Daisy d’avoir à traverser ça ; la jeune femme n’avait pas besoin de cet enfer à cette étape de sa vie. Pas après tout ce qu’elle avait déjà vécu. Sa mâchoire se contracta alors qu’elle serrait les dents et les poings pour ravaler son envie de partir en vendetta contre leur ennemi de longue date. Pour venger celle qu’elle était venue à placer sous son aile, et peut-être aussi pour laisser sa frustration de ne pas réussir à saisir comment elle s’était retrouver ici sortir. De nouveau, ses yeux suivirent Daisy alors qu’elle venait se rassoir en face d’elle. Si elle avait été sa mère, peut-être qu’elle aurait déposé une main rassurante sur son avant-bras. Sans doute qu’elle aurait exercé une légère pression pour l’obliger à lever les yeux dans sa direction, qu’elle lui aurait adressé un sourire pour lui dire qu’elle n’aurait rien pu faire de plus. Mais elle n’était pas sa mère ; elle n’était même plus son S.O maintenant qu’elle avait son propre badge. Melinda n’en fit donc rien, dardant son regard sur elle pour l’inviter à se compléter. Le nom la raidit alors qu’elle ressentait cette bouffée de mépris pour les Inhumains l’envahir, mélangé à ce dégoût de l’homme qui venait d’être mentionné. Elle inspira. Non, ce n’était pas le fait qu’il soit devenu un inhumain qui la dérangeait – c’était le fait qu’il soit là, alors qu’il était mort. Deux fois. Le fait qu’il ait osé s’approcher de Daisy, même si c’était soi-disant pour l’aider. « Not for too long, » laissa-t-elle finalement s’échapper de ses lèvres. Coulson l’avait tué et il était revenu. L’équipe l’avait tué à nouveau et il était de nouveau-là. Maintenant, c’était à son tour. Et elle ne lui laisserait aucun moyen de revenir à nouveau, de venir détruire Daisy comme il avait pu le faire des années plus tôt. Elle ne lui laisserait même plus l’occasion d’approcher la jeune femme. « You can’t. He already did that. Leaving HYDRA behind and pretend he’s all good now. Never worked in the past, won’t work now. » Elle n’allait pas commettre l’erreur de le croire. Ward, il ne faisait que trahir, c’était dans sa nature. Il avait été élevé pour devenir HYDRA, et même si son mentor était décédé, May savait que des soldats tels que lui, tels qu’elle, ne changeaient jamais complètement. « Il t’a peut-être aidé, mais n’oublie pas qu’il n’a toujours vu que ses intérêts avant tout. Ne laisse pas tes émotions prendre le dessus. » Elle lui avait déjà enseigné cette leçon. Contrairement à HYDRA, ressentir leur était permis, mais il ne fallait pas que ça finisse par interférer. Elle savait Daisy professionnelle, mais elle savait aussi que l’histoire, peu importe la nature de celle-ci, qu’il y avait put y avoir encore Ward et elle n’avait jamais totalement été oubliée. Sa confusion en était la preuve. « So, c’est un inhumain maintenant ? » Elle ne retint pas la grimace qui se peignit sur ses lèvres à cette idée. Ils n’avaient pas besoin de devoir surveiller un Ward doté de capacités qu’il ne savait pas maîtriser. Ils n’avaient pas besoin de le retrouver dans leur vie, en réalité.


- - - x - - -
break down, only alone i will cry out now. you'll never see what's hiding out, hiding out deep down, yeah. i know, i've heard that to let your feelings show is the only way to make friendships grow but i'm too afraid now
messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : 29 ans.
∞ job : Agent du SHIELD.
∞ race : Inhumaine.
∞ univers : Agent of Shield.



∞ messages : 1398
∞ avatar : Chloé Bennet.
∞ pseudo/prénom : Soso.



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   Sam 14 Avr - 18:28


Another mom face.



Daisy ne peut pas être plus heureuse que maintenant. Enfin, elle l’est dans le sens où elle sait maintenant que les autres de son équipe peuvent être en vie. Maintenant qu’elle a May devant les yeux, elle sait qu’elles vont pouvoir trouver les autres membres de l’équipe un jour ou l’autre. Maintenant, il n’y a plus d’espoir inutile, mais un espoir concret. Expliquant à son ancienne SO ce qui s’est passé, ce qui l’a mis dans cet état, l’inhumaine ne peut s’empêcher de lui parler de Ward. Mais également du doute qui la ronge depuis quelque temps. Depuis qu’il l’a sauvé. Elle sait très bien comment est Ward est dans le fond, mais elle ne peut s’empêcher dans un certain sens, d’espérer qu’il ne soit plus le même. Qu’il ait changé. Mais malheureusement, elle ne sait pas si elle doit tout croire ou non. C’est bien pour ça qu’elle partage tout ça avec May, qui pourra l’aider à y voir plus clair, elle ne doute pas là-dessus. Daisy ne répond rien quand May affirme que Ward ne sera pas en vie pour encore longtemps. Uniquement parce qu’elle ne sait pas ce que ça lui ferait, si elle venait à le perdre après tout ça. Terminant son explication, l’inhumaine lui avoue qu’elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance, malgré le fait qu’en la sauvant, il est parti d’une certaine manière d’Hydra. Parce que même si elle ne dit rien, Daisy l’a toujours aimé dans le fond. Quand il était son OS, ils se sont rapprochés. Et elle se souvient encore du baiser qu’ils ont échangé. May lui répond d’un ton catégorique et même si elle ne montre rien, Daisy est blessée par les mots de la brune. Ward n’a pas hésité une seconde à la sauver des griffes d’Hydra. Il a même risqué sa vie pour elle. Ecoutant May, elle grimace pourtant. Certes il voit toujours ses propres intérêts avant d’agir, mais là, qu’est-ce qu’il avait à y gagner dans l’histoire ? « Je sais mais … Il m’a sauvé sans réfléchir May ! Il … Il ne va pas pouvoir retourner chez Hydra comme ça. Surtout que maintenant, il est inhumain ! » Elle aimerait ajouter que c’est sa faute, mais ça, elle ne le fait pas, ne sachant pas comment May va réagir. Hochant la tête, elle se masse doucement la jambe. « Oui c’est un inhumain. Il manipule le feu de ce que j'en sais … » Elle savait que ça n’allait pas plaire à May. Ward avec un élément aussi destructeur que le feu, ça pouvait causer de nombreux dégâts. Et ça, elle le savait aussi bien que May. Mais pourtant, Daisy se sentait redevable. Et elle avait bien l’intention de l’aider à gérer ce changement, même si ça ne plaisait pas à son ancienne entraineuse. Se levant, elle va jusqu’à la machine à café qui se trouve dans le couloir. En prenant deux, avant de retourner dans le bureau. En posant un devant May, elle reprend sa place sur le siège. Daisy ne sait pas comment expliquer à May son point de vue. Après tout, elle-même se rend compte combien elle est illogique de défendre Ward, alors qu’il les a trahi et qu’il a failli tuer Fitz et Simmons. « May, essaye, s’il te plait, de voir ce que j’essaye de te dire. Pourquoi il m’aurait sauvé, si c’était pour perdre sa place chez Hydra ? Je peux t’assurer qu’il n’a jamais hésité une fois en me sauvant … Il aurait pu me relivrer là-bas, mais il ne l’a pas fait. Il m’a sauvé May, et je te jure que je ne comprends pas pourquoi encore … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Melinda May
administratrice



∞ âge : turning fifty soon enough
∞ job : professionnal ass kicker, coulson's right hand, agent of shield and momma of the bus kids
∞ race : human (though some might say she's quite robotic)
∞ univers : agents of shield



∞ messages : 216
∞ avatar : ming-na wen
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   Lun 14 Mai - 22:19

Un air passablement agacé s’empara des traits de May l’espace d’une fraction de secondes avant de s’évanouir. Daisy s’empêtrait de nouveau dans de vieux sentiments, peut-être même dans une certaine nostalgie de ce que Ward pouvait représenter et l’aînée savait combien c’était ce qui était le plus dévastateur. Elle les avait suffisamment observés, à cette époque où ils étaient tous à bord du Bus, avant que tout ne soit ravagé et que les plus jeunes aient à souffrir de trahison et à perdre leur innocence, pour savoir que Ward et Daisy étaient comme deux aimants, face à l’autre. Toujours attirés, toujours à se rejoindre. L’idée ne lui plaisait pas, à elle qui avait du prendre le relais quand la hackeuse s’était retrouvée sans S.O, à elle qui s’était rongé le sang en silence alors que Hive offrait à la plus jeune ce qu’elle pensait désirer sur l’instant en abusant de ces mêmes sentiments. May pinça les lèvres, le regard sévère face à l’inhumaine – et peut-être que c’était parce qu’elle ne parvenait à avaler le fait qu’elle s’était fait bernée aussi facilement par un traitre, par un ennemi. Qu’elle l’avait laissé la manipuler avec aisance. « Qui te dit qu’il veut retourner auprès d’HYDRA ? » Ce n’était pas HYDRA qui avait du sens pour lui, c’était juste que l’organisation avait été tout ce qu’il avait toujours connu. Que ça n’avait été qu’un instrument, pour lui, afin d’obtenir ce qu’il désirait. HYDRA était son tremplin, pas son idéal. Elle voulut détourner la conversation, éviter le combat verbal qui menaçait d’exploser entre elles. Elle était lasse, May, et elle aurait aimé que Daisy comprenne. Qu’elle perde de cette naïveté qui la caractérisait pourtant pour peut-être ouvrir les yeux – elle savait que c’était vain et que la jeune femme avait cette capacité à parfois pardonner quand la personne ne méritait guère son pardon. En cela, elle ressemblait à Coulson. Ses doigts se refermèrent, sa mâchoire se contracta et elle ferma les yeux. Souffla. « Comme s’il n’était pas déjà assez explosif… » Le résultat allait causer des dégâts, c’était certain. Elle gardait les yeux clos, entendait les pas de Daisy sur le sol, un liquide qui est versé. La conversation flottait encore dans les airs, comme retenue par une envie mutuelle de ne pas éclater l’une contre l’autre, de laisser la frustration devenir colère quand elles étaient tout ce qu’elles avaient, à présent. Les autres agents ne comptaient pas – ils n’avaient pas traversé les mêmes épreuves, ils ne faisaient pas partie de la famille qu’ils en étaient venus à construire. Les paupières de Melinda se soulevèrent à l’instant où Daisy déposait une tasse de thé fumante devant elle et c’est avec un regard qu’elle la remercia. Mais les mots revenaient déjà et May inspira, retenant sa respiration pour ne pas souffler, retenant à peine son regard qui se leva en direction du ciel devant l’insistance de l’agent Johnson. Elle l’écouta pourtant, portant le thé à ses lèvres lentement avant d’en avaler une gorgée et de le reposer devant elle. « Il t’a toujours appréciée. » C’était le pourquoi il l’avait sauvée. L’unique raison pour laquelle il aurait commis ce geste de façon si impulsive – si impulsion il y avait bien derrière son action. « Et je comprends que tu veuilles croire en sa soudaine rédemption. Si tu penses qu’il a réellement changé, soit. Mais considère ceci une minute. Ward n’a rejoint HYDRA que parce que Garrett en était. Il les a déjà quittés par le passé et il n’y est retourné non pas pour eux mais parce qu’il voulait obtenir sa vengeance et qu’ils lui en donnaient les moyens. Sa loyauté ne va plus à personne depuis que Garrett est mort, si ce n’est à lui-même. C’est en cela que tu ne peux pas lui accorder ta confiance. Il suffirait d’un rejet de ta part, d’une action pour qu’il te tourne à nouveau le dos. » Ses mains étaient à mi-chemin entre son corps et celui de Daisy, mais elles s’y arrêtèrent, incapables d’aller plus loin, incapables d’avoir ce geste trop maternel. Elle aurait voulu la protéger de Ward quatre ans plus tard, il voudrait la protéger de Ward maintenant. « N’oublie pas qu’il a tenté de tuer Fitzsimmons, assassiné Rosalind Price et torturé Bobi. » Il était un psychopathe et ce type de personnes restait émotionnellement instable. « Réfléchis juste avant de prendre la moindre décision et reste sur tes gardes tant que tu ne seras pas certaine de quoique ce soit. » Ses doigts retournèrent autour de la tasse encore chaude sans qu’elle n’esquisse le moindre geste pour en boire à nouveau.


- - - x - - -
break down, only alone i will cry out now. you'll never see what's hiding out, hiding out deep down, yeah. i know, i've heard that to let your feelings show is the only way to make friendships grow but i'm too afraid now
messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



∞ âge : 29 ans.
∞ job : Agent du SHIELD.
∞ race : Inhumaine.
∞ univers : Agent of Shield.



∞ messages : 1398
∞ avatar : Chloé Bennet.
∞ pseudo/prénom : Soso.



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   Sam 7 Juil - 12:17


Another mom face.



Daisy ne comprend pas pourquoi elle veut défendre Ward aux yeux de May. Alors qu’elle sait tout le mal qu’il a fait à l’équipe du Shield. Il a failli tuer Fitz et Simmons, laissant malgré tout, des séquelles à l’ami de la brune. Mais également fait souffrir Coulson en tuant celle que le directeur aimait. Sans oublier les différentes trahisons, mais également, le fait qu’il l’avait forcé à venir avec lui et c’était ainsi que Daisy avait rencontré son père. Enfin, tout ça pour dire que Ward n’avait rien fait qui méritait qu’elle le défende aux yeux de l’asiatique. Et pourtant, elle ne peut s’en empêcher. Le fait qu’il soit inhumain comme elle, sans l’avoir désiré, la force à penser qu’ils ont cette chose en commun. Elle aussi est devenue inhumaine au moment où elle ne s’y attendait pas. Pourtant, Daisy est sûre et certaine d’une chose : Ward ne pourra pas retourner dans les locaux d’Hydra. En tant qu’inhumain, il ne vaut mieux pas, sauf s’il veut finir sur une table avec le cerveau ouvert ou subir un lavage de cerveau. Mais pourtant, la question de May la laisse perplexe. « Il y retourne toujours … » Même quand il les quitte, il revient toujours auprès de cette organisation. Mais ce qui est plus compliqué, c’est qu’il maîtrise le feu maintenant. Enfin Daisy ne sait pas encore tout sur ce don, mais le peu qu’elle en a vu suffit à lui faire dire qu’il va avoir un pouvoir explosif. Hochant simplement la tête face au commentaire de May, la brune ne peut qu’être d’accord. Ce n’est pas le don qu’il aurait fallu lui mettre entre les mains. Prenant les gobelets, elle en glisse un devant May, avant de reprendre la parole. Elle lui exprime ses incompréhensions, mais également ce qu’elle ressent. Jamais elle n’a vu une hésitation dans les gestes de Ward, quand il l’a sauvé. A aucun moment. Pourtant, dans son intérêt à lui, il aurait mieux fait de la laisser là-bas. Surtout qu’il aurait pu l’interroger lui-même et tenter de monter en grade. Ne répondant rien, Daisy sait parfaitement que May a raison. Entre Ward et elle, il y a toujours eu une sorte d’attraction qu’elle ne peut nier. Mais pourtant, son cœur est toujours partagé entre ce qu’elle doit croire et ce qu’elle aimerait croire. Prenant en compte ce qu’elle dit, Daisy y réfléchit quelque seconde. Si elle le rejetait … Mais elle l’a déjà fait. Elle lui a dit combien elle le détestait. « Je sais May … » Oui elle sait tout ça, mieux que quiconque. Prenant une gorgée de sa boisson, elle réfléchit quelque seconde. Il faut qu’elle exprime sa pensée à May. Mais elle a peur de blesser celle qui s’approche le plus d’une figure maternelle. « May je comprends ce que tu dis mais quelque chose ne va pas dans ce que tu dis. Je l’ai déjà rejeté. Je lui ai dit combien je le détestais. Et pourtant, à ce que je sache, il n’a pas mis le feu ou fait des morts. » Dans son esprit, ça semble impossible. Ward a du vraiment changé. Mais est-ce qu’il n’a pas un plan derrière la tête au final ? Est-ce que May n’a pas plutôt raison ? Tout est tellement confus dans la tête de Daisy. « Et le pire, c’est que je l’ai aidé à trouver un endroit où loger … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Melinda May
administratrice



∞ âge : turning fifty soon enough
∞ job : professionnal ass kicker, coulson's right hand, agent of shield and momma of the bus kids
∞ race : human (though some might say she's quite robotic)
∞ univers : agents of shield



∞ messages : 216
∞ avatar : ming-na wen
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   Mar 31 Juil - 23:17

May avait le regard orageux depuis qu’il était question de Ward, de celui qui avait trahi, tenté de les tuer – avait réussi, pour certaines de ses cibles. Elle se souvenait encore de Fitz, de ses troubles de la parole, de son attitude après qu’il eût été jeté dans l’océan ; elle se souvenait de la détermination de Jemma à s’infiltrer chez leur ennemi pour essayer de comprendre, sa volonté de vouloir apprendre à se battre, à utiliser une arme. Elle se souvenait du regard de Phil, quand il avait vu Rosalind mourir dans ses bras, du bureau qu’il avait saccagé, du ton qu’il avait employé quand il les avait tous interrogé à tour de rôle. Elle se souvenait de sa propre peur, quand elle était partie à la chasse à l’homme avec Hunter, quand elle avait tracé Ward, remonté jusqu’à lui et qu’il avait ses hommes, prêt à faire assassiner Andrew. Daisy semblait l’avoir oublié. Toutes leurs pertes. Mais pas elle – c’était ancré dans sa mémoire, encore trop présent, et Melinda, elle n’avait jamais été du genre à pardonner. Elle cognait, elle frappait, elle faisait couler le sang. Mais le pardon, elle n’en était pas capable, pas quand c’était aussi grave. Elle détourna le regard un instant, inspira, ferme les yeux, souffla. Elle voyait que Daisy voulait y croire, elle sentait que Daisy y croyait déjà, à cette prétendue rédemption. Elle voudrait pouvoir la protéger, lui dire qu’elle aimerait que Ward ait changé – mais dans le fond, elle ne le voulait pas. « Pas encore, » qu’elle soufflait avant de tourner la tête en direction de la jeune femme. « La première fois que tu l’as rejeté, il a poussé FitzSimmons dans un océan et les a laissé pour morts. Fitz n’a du sa survivre qu’à un hasard, parce que Furry était là, parce que Furry surveillait et parce que le SHIELD possède des contacts. Mais il aurait suffit qu’il arrive une seconde plus tard et il n’aurait pas survécu. » Elle s’était sentie inutile, quand les jeunes scientifiques étaient arrivés, quand ils s’étaient tous retrouvés. Trip, Coulson, Simmons, Daisy et elle. Les miettes de l’équipe. Elle avait été la première à s’éloigner, peut-être, mais ça ne l’avait pas empêché de veiller sur Fitz, de loin. D’observer les changements, de loin. D’avoir vu son état se dégrader, petit à petit. « Il devient violent quand il est contrarié, c’est comme ça qu’il réagit. Il a joué la carte de la rédemption, il nous a doublé. Il a kidnappé Bobbi, l’a torturée. Et quand l’Agent 33 s’est retrouvée être celle qui est morte, il a réagi violemment. » C’était un rappel. Douloureux, obligatoire. Pour que Daisy n’oublie pas. Qu’elle reste méfiante, malgré tout. « Les hommes comme lui ne retournent pas leur veste aussi facilement. Il n’est peut-être plus d’HYDRA – et c’est tant mieux parce qu’il vaut mieux pas imaginer ce qu’ils pourraient faire avec un tel avantage – mais il reste une arme, il reste un traite, il reste qui il a toujours été. » Elle levait le gobelet légèrement refroidi, se figea avant que ses lèvres n’aient pu tremper dans son thé. Elle ferma les yeux. Retint le soupir qui voulait filtrer à travers ses lèvres, regretta l’absence de Coulson, bien plus doué avec les mots qu’elle ne l’était. Qu’elle ne le sera jamais. Ses lèvres se pincèrent, elle choisit de ne pas répondre. Pour dire quoi ? Que c’était idiot de l’aider. Que ça finirait par lui retomber dessus. Elle ne pouvait pas, elle ne souhaitait pas briser les espoirs de Daisy encore davantage. Elle comprendrait de ses erreurs. Avec un peu de chance, ne les commettrait plus. « Just… Be careful when you’re with him. » Elle essayait un sourire pauvre, maigre, sans doute peu convaincant. « I wouldn’t want you to get hurt. » Même si elle se ferait un plaisir de libérer un peu de sa colère et de sa frustration contre Ward. Elle termina finalement son thé, se leva, passa à côté de Daisy, déposa une main sur son épaule après une brève hésitation. « Keep in mind that we can’t predict his action, » soufflait-elle dans un dernier conseil, un ultime avertissement, avant de jeter le gobelet vide dans la poubelle et de quitter la pièce. Daisy avait besoin de temps, pour réfléchir correctement, pour réfléchir clairement. Et elle, elle avait besoin de retrouver son équipe.


- - - x - - -
break down, only alone i will cry out now. you'll never see what's hiding out, hiding out deep down, yeah. i know, i've heard that to let your feelings show is the only way to make friendships grow but i'm too afraid now
messagerie pati



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: another mom face ☽ badass family   

Revenir en haut Aller en bas
 
another mom face ☽ badass family
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAYHEM #11 - BRAY WYATT © VS ROMAN REIGNS ©
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: Neverland :: Diagon Alley :: Playground-
Sauter vers: