Les recherchés

James Howlett
marvel
aka wolwerine. recherché par jake howlett. ☇ lire le scénario
Justice League
dc comics
the flash, green lantern, superman, j'onn j'onzz, aquaman, cyborg ☇ lire le pré-lien
Marina Andrieski
the magicians
recherché par julia wicker.
lire le scénario



 

Partagez | 
 

 call a doctor ☇ clara

Aller en bas 
AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blaine DeBeers
administratrice



∞ âge : ça ne compte plus vraiment, puisqu'il ne peut plus vieillir
∞ job : propriétaire d'un restaurant, romero's, spécialisé dans la nourriture pour créatures surnaturelles et co-propriétaire d'un bar, the scratching post à destination des humains et des zombies prioritairement
∞ race : zombie
∞ univers : izombie



∞ messages : 138
∞ avatar : david anders
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: call a doctor ☇ clara   Lun 29 Jan - 17:52

- - - - - -
and we carry our mistakes it's funny when you're done and out they don't come around, they don't come around, oh, it's funny when you're done and out they don't make a sound
crédit/ @tumblrthe score.

Le Docteur était un homme difficile à trouver. Sam avait beau s’être servit des informations que le Général O’Neill lui avait divulgué, elle n’arrivait pas à mettre la main sur cet homme prétendu excentrique. Si elle n’avait pas une confiance totale en son supérieur, elle aurait sans doute remis en cause son affirmation – mais elle savait que Jack ne lui aurait pas menti, jamais. Alors elle tournait dans ces hectares de forêt pour une nouvelle fois, la carte de la région en main pour s’y retrouver. Une vieille cabine de téléphone bleue. Mais elle avait beau tourner après chaque arbre, il n’y avait aucune cabine téléphonique à l’horizon. Elle s’arrêta un instant, ses dents mordant machinalement l’intérieur de sa joue avant qu’elle ne relève les yeux de sa carte. Si ce n’était des arbres et le chant de quelques animaux, il n’y avait rien. Sam se passa une main sur le visage avant de rebrousser chemin. Les temps froids arrivaient, même si la logique des saisons ne paraissait plus exister depuis quelques temps, et avec eux, les nuages et l’obscurité. Et si elle ne craignait pas la nuit, elle savait qu’il serait inutile de continuer ses recherches à l’aide d’une lampe torche – la militaire, alors, se dirigeait vers le sentier précédemment emprunté pour retrouver la ville et les hauts bâtiments. Mais alors qu’elle tournait après un chêne, elle ne reconnut pas le chemin et fronça les sourcils. L’entraînement de l’armée l’avait affublé d’un très bon sens de l’orientation et, après un coup d’œil à sa carte, elle savait qu’elle ne s’était pas trompée. Quelque chose, décidément, était plus que suspect avec cette ville. Revenant sur ses pas lentement, elle s’enfonça dans les arbres, prête à refaire le chemin en sens inverse ; elle s’arrêta alors qu’elle débouchait sur une clairière encombrée d’un diner. Au milieu de la forêt. Les yeux plissés, elle s’approcha avec méfiance, remarquant au passage les fenêtres éclairées mais l’absence de silhouette à l’intérieur. Elle releva la carte et, après deux secondes, nota d’une croix l’endroit où elle se trouvait. Proche du lieu supposé de la cabine de téléphone dont lui avait parlé le Général. Après avoir hésité une milliseconde, elle poussa la porte du restaurant pour découvrir un intérieur plus large qu’elle ne l’aurait imaginé, immaculé et vide de clients. Derrière le comptoir, une serveuse brune, jeune. « Bonjour, » commença-t-elle avant de tourner sur elle-même, un peu déroutée. Aucune caméra, aucun système de défense avancé visible. Elle rejoignit le comptoir, sans s’asseoir. « Excusez-moi mais… Vous n’êtes pas indiqué, sur aucune carte. » Et cette chanson, la préférée de l’armée, elle la connaissait. La Zone 51 était, après tout, mal indiquée afin de mal diriger les plus curieux. Les lieux secrets renfermaient, en général, de plus grands secrets encore. Et son instinct, en cet instant, lui soufflait de d’abord déterminer si elle était en danger ou non, avant de trop en dévoiler.


- - - x - - -
i'm so lonely but that's okay i shaved my head, and i'm not sad, and just maybe i'm to blame for all i've heard, but i'm not sure. i'm so excited, i can't wait to meet you there, but I don't care. i'm so horny but that's okay, my will is good
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Clara Oswald
traveling in time



∞ âge : 29 ans, à jamais.
∞ job : voyageuse dans le temps, institutrice.
∞ race : humaine immortelle.
∞ univers : doctor who.

∞ messages : 1606
∞ avatar : jenna coleman.
∞ pseudo/prénom : rain.



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   Mar 6 Fév - 20:15



Elle frappait légèrement l'écran, coulant un regard assassin à la console qui encore une fois n'en faisait qu'à sa tête. Clara comprenait à présent ce que le Docteur ressentait vis à vis de son Tardis qui n'en faisait généralement qu'à sa tête. Elle n'était pas une Seigneur du Temps, tomber dans la ligne temporelle du Docteur l'avait certes éclairée sur certains points de cette race ancienne et quasi disparue, mais il y avait encore certaines zones d'ombres qui subsistaient et le fonctionnement du Tardis en faisait parti. Le bricoler n'y changeait rien, elle ne s'y connaissait pas assez de toutes façons au vu de la technologie extra-terrestre complexe qui composait la machinerie. Si seulement il était là...Elle poussait un nouveau soupir, glissant une main le long de son visage, épuisée d'être bloquer dans cette ville sans pouvoir en sortir et de ne pas trouver le seul être qui pourrait lui venir un tant soi peu en aide. Elle coulait à nouveau un regard vers l'écran dont l'image changeait, affichant différentes données qui attiraient son attention. Elle tournait l'écran vers elle, bidouillant sur la console pour faire apparaître une image plus nette des environs autour de son vaisseau. Le Tardis avait repéré une présence, une silhouette qui se glissait entre les arbres jusqu'à apparaître dans la clairière qui était devenue son lieu de résidence principale, à l'abri des regards, du moins c'était ce qu'elle avait pensé jusqu'à présent. Elle penchait un peu plus le visage en avant pour mieux observer les traits de cette inconnue qui tenait une carte en main. « Bon je suppose qu'il va falloir trouver une explication cohérente n'est-ce pas ? » Elle tapotait la console de sa paume pour ensuite se détourner, passant par le dressing camouflé entre les murs nacrés, enfilant cette tenue de serveuse, nouant sa chevelure en une queue de cheval pour ensuite glisser dans la partie du restaurant, refermant précautionneusement la porte censée abriter la réserve. Elle se tenait dos à la porte, s'enfonçant dans le rôle d'une serveuse lambda, relevant simplement la tête lorsque cette silhouette perçue auparavant pénétrait les lieux au son d'une légère clochette. Elle affichait un sourire aimable, un bloc note entre les mains. « Bonjour. » La blonde avait pivoté sur elle-même pour observer les lieux avec une attention qui n'échappait à la brune. Elle se pinçait légèrement les lèvres, serrant un peu plus le carnet entre ses doigts, attentive aux moindres réactions de l'inconnue qui finissait par s'approcher du comptoir, sans prendre place. Clara affichait un semblant d'étonnement, appuyant ses bras contre la surface boisée, sans détourner ses prunelles de ce visage qu'elle se devait de garder à l'oeil. « Ah bon ? » Elle levait légèrement la tête pour cette fois-ci observer la carte que tenait la blonde entre ses doigts, une carte où une croix rougeâtre était tracée à l'endroit même où se trouvait son vaisseau, un vaisseau qui était resté bloqué sur l'apparence de ce dinner typique de ces anciennes années américaines. « On vient d'ouvrir, ça doit expliquer pourquoi nous n'y sommes pas. » Un sourire chaleureux pour endormir sa méfiance, parce qu'elle ne savait pas exactement qui était cette femme, mais son instinct lui soufflait qu'elle n'était pas une cliente ordinaire. Il restait donc à déterminer quel danger elle pouvait représenter. « Je vous sers quelque chose ? » D'un geste de la main courtois, elle l'invitait à prendre place sur l'un des tabourets qui suivait la courbe du comptoir derrière lequel elle se trouvait, sans se départir de son sourire et surtout, ne quittant cette silhouette encore inconnue de son regard sombre et intrigué. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blaine DeBeers
administratrice



∞ âge : ça ne compte plus vraiment, puisqu'il ne peut plus vieillir
∞ job : propriétaire d'un restaurant, romero's, spécialisé dans la nourriture pour créatures surnaturelles et co-propriétaire d'un bar, the scratching post à destination des humains et des zombies prioritairement
∞ race : zombie
∞ univers : izombie



∞ messages : 138
∞ avatar : david anders
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   Jeu 15 Fév - 22:35

La jeune femme, la jeune serveuse, paraissait toute inoffensive. Elle savait présenter et Sam s’en voulu d’avoir eu cette méfiance à son encontre en poussant la porte du diner. Son instinct militaire, toutefois, restait alerte tandis qu’elle notait l’absence de clients, la propreté immaculée des lieux. Quelque chose lui paraissait suspect, malgré le visage avenant de celle qui occupait les lieux. Elle s’avançait tout de même, rejoignant le comptoir sans prendre place pour autant, le regard terminant son observation de la pièce unique. Elle faisait remarquer l’absence d’indication pour ce restaurant à l’allure rétro, s’amusa sans le dévoiler de la réaction de la jeune serveuse. Sam pinça les lèvres pour retenir son petit sourire avant de décider qu’elle pouvait s’installer sans pour autant baisser sa garde. Une fois assise sur l’un des tabourets, elle tendit la main afin de récupérer l’un des menus. « C’est plutôt un emplacement… Particulier, pour un diner, non ? Vous ne devez pas avoir beaucoup de passages. » Elle avait employé le ton badin de la conversation, comme s’il s’agissait-là d’une simple remarque anodine. Elle avait pourtant conscience que rien, dans ce diner, ou même dans cette forêt, n’était anodin. Elle s’autorisa finalement un sourire avant de déplier le menu et d’y jeter un coup d’œil intéressé. Elle prit le temps de déchiffrer chacun des plats avant d’acquiescer lentement et, laissant le menu tomber à plat sur le comptoir, désigna l’un des plats. « Je pense que je vais goûter le tapioca au poulet. Et un soda light. » D’une petite poussée, elle éloigna le menu, ses yeux bleus survolant ce qui se trouvait par-dessus l’épaule de la jeune serveuse. « Vous êtes toute seule à travailler ? » s’étonnait-elle – mais vu le peu de clients, elle pouvait aisément comprendre que des serveurs supplémentaires seraient autant de meubles inutiles. La tête relevée, elle se mordit la lèvre. « Est-ce qu’un britannique vêtu d’un trench coat passerait de temps à autre, à tout hasard ? » L’air de l’inquisition innocente feint sur le visage, Sam esquissa un sourire en demi-mesure.


- - - x - - -
i'm so lonely but that's okay i shaved my head, and i'm not sad, and just maybe i'm to blame for all i've heard, but i'm not sure. i'm so excited, i can't wait to meet you there, but I don't care. i'm so horny but that's okay, my will is good
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Clara Oswald
traveling in time



∞ âge : 29 ans, à jamais.
∞ job : voyageuse dans le temps, institutrice.
∞ race : humaine immortelle.
∞ univers : doctor who.

∞ messages : 1606
∞ avatar : jenna coleman.
∞ pseudo/prénom : rain.



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   Mar 6 Mar - 16:28



L'inconnue venait de prendre place sur l'un des tabourets, attrapant un des menus disposés et qui contenaient toutes sortes de plats que son Tardis concoctait de lui-même, une petite fonction en plus et bien efficace pour donner des allures de restaurants à cet endroit qui n'était que factice. Son sourire restait toujours présent sur ses lèvres, malgré les questions poussées de celle de qui elle se méfiait. Elle était presque sûre qu'elle n'était pas une cliente lambda et qu'elle avait un but précis en pénétrant dans le dinner qui était en réalité un vaisseau extra-terrestre. Elle haussait légèrement les épaules, attrapant un chiffon pour essuyer quelques verres. « Disons que c'est un nouveau concept, si vous faites une randonnée dans la forêt et que vous avez un petit creux...Mais il est vrai que les clients ne sont jamais très nombreux. » A nouveau ce sourire chaleureux, mais elle tiquait, détournait le visage pour se concentrer sur une vaisselle déjà bien trop étincelante. La mascarade n'allait pas durée longtemps, elle en avait conscience. Elle hochait la tête à sa commande qu'elle notait sur un bout de papier et s'éclipsait le temps d'un instant, rentrant les données dans ce four spécialisé où l'alimentation serait créée en une copie parfaite, insoupçonné du plat originel. Elle attrapait un soda-light et revint vers le comptoir où elle glissait la boisson vers son hôte. « Voilà pour vous, ça sera prêt dans quelques instants. » Elle essuyait ses mains sur son tablier avant de couler un regard par dessus son épaule, se pinçant les lèvres un court instant. « Pour l'instant oui, les autres devraient arrivés plus tard. » Mensonge. Elle espérait simplement que la blonde se serait éclipsée bien avant de trouver une autre idée pour expliquer l'absence de personnel ou d'autres clients. Et puis son sourire disparaissait lorsqu'elle lui posait une question, accompagnée d'une description qui ne lui était pas inconnue. Elle savait qu'en cet instant le masque était tombé, observant la femme d'un air surpris. Elle cherchait le Docteur ? Que lui voulait-elle ? Elle se pinçait le regard, détournant le visage, sachant que c'était peine perdue de nier, car ses traits l'avaient trahi, dévoilant ainsi que cette silhouette esquissée par les mots ne lui était inconnue. « Qui êtes-vous ? » Elle se tournait vers elle, méfiante, glissant ses doigts dans la poche de son tablier où elle enserrait délicatement le tournevis sonique fabriqué par ses soins, mais qui n'était aussi efficace que celui de son créateur originel. « Votre venue ici n'est pas due au hasard, je me trompe ? » Elle avait perdue toute sympathie, s'avançant d'un pas vers le comptoir, croisant les bras contre son buste, sans détourner le regard de l'étrangère toujours installée. « Qu'est-ce que vous lui voulez ? » Elle était sur la défensive, les lèvres pincées, ne sachant véritablement à quoi s'attendre. Alliée ou ennemie ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blaine DeBeers
administratrice



∞ âge : ça ne compte plus vraiment, puisqu'il ne peut plus vieillir
∞ job : propriétaire d'un restaurant, romero's, spécialisé dans la nourriture pour créatures surnaturelles et co-propriétaire d'un bar, the scratching post à destination des humains et des zombies prioritairement
∞ race : zombie
∞ univers : izombie



∞ messages : 138
∞ avatar : david anders
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   Dim 11 Mar - 22:06

Son sourcil s’arqua à l’explication qui lui était fournie sur l’incongruité du choix pour la zone géographique. Sam ne savait pas si la serveuse la pensait très idiote, ou si elle était sérieuse – quoiqu’il en soit, il devenait plus qu’évident que cette histoire était ridicule et que ce diner n’avait rien de normal ou de naturel. Elle était, toutefois, bien trop habituée aux manipulations de l’Etat et de l’armée pour laisser ses doutes transparaître sur son visage ; seul son sourcil, donc, s’était permis de bouger avant que ses lèvres ne s’étirent lentement. Sourire poli, un peu gêné peut-être. « Ou pour ceux qui se perdent à force de croiser des arbres. » Elle jouait le jeu, parce que c’était la chose à faire. Quelques secondes d’observation supplémentaires et Sam passait commande, continuant dans la couverture qu’elles improvisaient d’elles-mêmes. L’impression que l’autre lui cachait quelque chose ne la quittait pourtant toujours pas, malgré ses sourires avenants et son visage sympathique. La boisson devant elle, Sam se servit un verre avec un sourire en guise de remerciement, toujours incertaine quant à savoir si elle pouvait lui faire confiance ou non – si elle pouvait la considérer comme une alliée potentielle. Elle opina du chef, jetant un coup d’œil par-dessus son épaule machinalement. Elle ignorait s’il y en avait vraiment d’autres qui devaient arriver mais elle trouvait étrange qu’ils soient nombreux si la clientèle était aussi rare que prétendue. Les lèvres pincées, elle inspira calmement avant de se jeter à l’eau, sur le ton badin de la discussion, notant toutefois le changement radical dans l’expression de son hôte. Sam se redressa malgré elle, consciente qu’elle tenait peut-être enfin une piste, même infime. Cette serveuse connaissait le Docteur et peut-être même serait-elle en mesure de l’aider à lui mettre la main dessus. Elle la suivait de ses yeux bleus clairs alors qu’elle se détournait, ne la lâchant plus, prête à reposer la question, à approfondir le sujet, à faire preuve de toute sa diplomatie pour tenter de lui tirer ne serait-ce qu’une petite information au sujet du Docteur. Le ton de la voix chez son interlocutrice s’était modifié et Sam se tendit, la main se portant automatiquement à son holster à sa ceinture, dissimulée par sa veste un peu longue. Dans le cas où l’autre attrapait un couteau, elle pouvait toujours se défendre, même si elle préférerait ne pas avoir à en arriver-là. Elle nota que la jeune femme ne niait pas connaître l’homme dont elle parlait, pas plus qu’elle n’affirmait savoir de qui il s’agissait – mais le ton défensif de sa voix, ses questions méfiantes et le regard suspicieux qu’elle lui lançait parlaient pour elle. « Je ne suis pas totalement arriver par hasard. On m’a dit que je pourrai trouver le Docteur dans une cabine téléphonique bleue dans les environs mais j’ai eu beau cherché, je n’ai pas réussi à le trouver. Je suis tombée sur votre… Restaurant par hasard, en pensant pouvoir trouver cette cabine de téléphone. » Elle préférait commencer par le début, ses épaules se relâchant légèrement et ses doigts quittent sa ceinture. « J’ai l’espoir qu’il puisse m’aider avec un problème… Scientifique et technique. C’est compliqué et confidentiel – je suis le Colonel Samantha Carter de l’US Air Force ; il semblerait que le… Le Docteur puisse avoir les réponses que je cherche. » Elle ne pouvait pas entrer dans les détails ; c’était trop compliqué, trop long et classé. Mais elle doutait que ces maigres précisions suffisent à la serveuse. « Vous le connaissez donc. Savez-vous où ou bien comment je pourrai le contacter ? » Elle ne voulait pas utiliser la carte du secret d’Etat, de c’est une question de vie ou de mort, du il en va de la sécurité planétaire mais son regard le faisait comprendre.


- - - x - - -
i'm so lonely but that's okay i shaved my head, and i'm not sad, and just maybe i'm to blame for all i've heard, but i'm not sure. i'm so excited, i can't wait to meet you there, but I don't care. i'm so horny but that's okay, my will is good
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Clara Oswald
traveling in time



∞ âge : 29 ans, à jamais.
∞ job : voyageuse dans le temps, institutrice.
∞ race : humaine immortelle.
∞ univers : doctor who.

∞ messages : 1606
∞ avatar : jenna coleman.
∞ pseudo/prénom : rain.



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   Dim 8 Avr - 15:06



Méfiante, le regard perçant, elle observait cette blonde installée au comptoir et qui venait de mentionner le Docteur. Soit elle était une alliée, soit une ennemie, restait à savoir dans laquelle des deux catégories l'étrangère se situait. Les doigts enserrés autour du tournevis sonique, elle ne quittait des yeux la femme, son expression venant de trahir ce masque qu'elle abordait jusqu'à présent, voulant découvrir ce que cette inconnue souhaitait savoir sur le Timelord disparu, un homme qu'elle cherchait tout autant qu'elle, mais pour des raisons différentes. Elle voulait retrouvée son meilleur ami et qu'il puisse enfin l'aider à trouver une solution à la situation précaire dans laquelle il l'avait mise en espérant la sauver, lui donner quelques années de plus, au lieu de ça, il l'avait maudite, lui donnant un don qu'elle n'avait souhaitée, duquel elle se retrouvait prisonnière. Se pinçant les lèvres, elle écoutait les paroles de la blonde jusqu'au bout, retenant presque sa respiration, ses jointures devenaient blanches à force de serrer le tournevis dans sa paume, un objet qu'elle espérait ne pas utiliser, car de toute façon, face à une arme, il ne lui serait d'aucune utilité. Elle se présentait et lui donnait enfin la raison de pourquoi elle cherchait le Docteur. Elle fouillait dans ses prunelles, essayant de repérer le moindre signe de mensonges, mais elle semblait sincère. « Pourquoi l'US Air Force a t'-il besoin du Docteur ? » Curiosité à laquelle bien sûr Samantha ne répondait guière, mais son regard en disait long, lui posant à son tour une question à laquelle elle n'avait guère de réponses. Elle poussait un profond soupir, relâchant le tournevis toujours dans sa poche pour ensuite se redresser et contourner le comptoir. « Pas ici. » Elle coulait un regard dans le restaurant pourtant vide, faisant un signe de tête vers la porte censée mener à la cuisine. Sans attendre une réponse de sa part, elle se dirigeait vers cette dernière, jetant simplement un coup d'oeil par dessus son épaule pour s'assurer que la femme la suivait et malgré l'air réticent de cette dernière, c'est ce qu'elle fit. Elle poussait la porte et pénétrait ainsi dans son vaisseau qui était gigantesque, d'une dimension disproportionnée au vu de la taille de l'établissement, plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur. La surface était entièrement grisâtre, parsemés de lignes et cercles nacrés en des éléments décoratifs simplistes. En son centre, se dressait une console en cercle, agrémentée de boutons, manettes et cadrans, un tube se dressait au milieu où se dégageait un léger bruit à peine perceptible, un vrombissement familier et apaisant pour la brune qui se tournait vers Samantha, croisant les bras contre son buste, tout en s'appuyant contre sa console. « Bienvenue dans mon vaisseau. » Elle laissait échappée un sourire en coin, lui laissant le temps de digérer la nouvelle  et d'inspecter les lieux pour ensuite reprendre. « Je connais le Docteur oui. Je m'appelle Clara Oswald et j'ai été sa compagne de voyage durant un très long moment. » Elle poussait un profond soupir nostalgique aux souvenirs des nombreux périples qui avaient vécu tout les deux, des aventures qui lui manquaient terriblement. « Mais j'ignore où il peut se trouver actuellement...Je le cherche également depuis un moment, sans succès. » Elle coulait un regard vers sa console qui n'émettait aucun signal particulier annonçant ainsi qu'un autre vaisseau similaire au sien était proche. « Néanmoins, je peux vous donner un coup de main pour essayer de le retrouver, mais il faudrait qu vous m'en disiez plus sur pourquoi vous souhaitez le rencontrer, j'ai conscience que vous n'êtes sans doute pas habilitez à me dévoiler des informations sensibles mais vous n'êtes pas la seule pour qui c'est une question de vie ou de mort. » Elle l'avait compris à son regard que c'était assez important, tout comme pour elle qui en allait de sa survie et de son existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blaine DeBeers
administratrice



∞ âge : ça ne compte plus vraiment, puisqu'il ne peut plus vieillir
∞ job : propriétaire d'un restaurant, romero's, spécialisé dans la nourriture pour créatures surnaturelles et co-propriétaire d'un bar, the scratching post à destination des humains et des zombies prioritairement
∞ race : zombie
∞ univers : izombie



∞ messages : 138
∞ avatar : david anders
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   Lun 21 Mai - 18:25

La confidentialité du programme Stargate rendait ses réponses trop vagues, trop incomplètes. Sam en avait conscience mais elle ne pouvait pas trahir sciemment un secret aussi trop, pas alors qu’elle ignorait de celle qui lui faisait face, du degré de confiance qu’elle pouvait lui accorder et ce, même si elle était sa seule piste pour retrouver cet homme qui pourrait l’aider. Même si le Docteur était devenu son dernier espoir, la militaire savait qu’elle trouverait un autre moyen d’entrer en contact avec lui si les questions de la jeune femme brune devenaient trop suspicieuses ou trop insistantes – un cas de figure qui lui semblait de plus en plus probable tandis que l’autre reprenait. Ses lèvres se pincèrent et elle inspira profondément. « J’ai bien peur que je ne puisse pas répondre à cette question pour le moment. » Outre la charte de confidentialité qu’elle devrait lui faire signer et qu’elle ne possédait pas sur elle, elle n’était pas certaine que l’histoire de voyage dans l’espace soit le genre de fantaisies auquel la jeune femme pouvait croire. Elle coupa sa respiration une brève seconde avant de quitter son siège et de contourner le comptoir pour la suivre par la porte de derrière, incertaine. Elle n’était pas bien sûre de saisir pourquoi il leur fallait s’exiler pour aborder un tel sujet, une question pourtant simple et banale que même des oreilles indiscrètes ne pourraient prendre pour suspicieuse, mais elle ne dit rien et la suivit de l’autre côté. La surprise la fit s’arrête une fraction de secondes, plus par l’immensité de la pièce et la profondeur de celle-ci que par son existence même. Les pièces du puzzle s’assemblaient d’elles-mêmes dans son crâne et Sam sut qu’elle pouvait faire confiance en cette jeune femme, sut qu’elle pourrait même être un atout non négligeable si elle possédait une technologie qui coïncidait avec la grandeur de ce qu’elle désignait comme étant son vaisseau. Elle observait les murs, les inscriptions, les lignes tracées, se dirigea vers la console qu’elle assuma être les panneaux de contrôle avec une fascination qu’elle ne pouvait dissimuler. « C’est fascinant. Je n’avais encore jamais rencontré de technologie permettant de doubler, voire même… Quadrupler le volume d’une pièce uniquement à l’intérieur de cette pièce-là. Ça créé une illusion d’optique vue de l’extérieur qui est indétectable. Avec un système d’invisibilité, ce vaisseau doit être… » Elle se tut, parce que les mots lui manquaient. La scientifique en elle essayait d’analyser comment il était possible de créer une telle technologie, la militaire en elle ne pouvait s’empêcher de noter que ce vaisseau pourrait aisément remplacer tous ceux qu’elle avait aidé à construire et pourrait être un atout pour Atlantis. Elle tourna son attention vers Clara, consciente que celle-ci s’était présentée et avait confirmé connaître le Docteur. « Sa compagne de voyage ? » répéta-t-elle, sourcils froncés. Jack n’avait pas tort quand il avait affirmé que l’homme au trench coat était excentrique – mais il n’était pas le seul, visiblement. « Vous voulez dire que vous avez voyagé sur d’autres mondes ? A l’aide de votre vaisseau ? » Elle s’était soudainement figée. Soit celle qui lui faisait face n’était pas humaine – ce qui lui paraissait probable – soit… Soit l’armée américaine n’était pas la seule à avoir de lourds secrets. « Vous êtes originaires d’une autre planète ? » La réponse créait un nœud d’angoisse dans ses entrailles qu’elle fit taire. Suivant son regard en direction de la console, Sam s’en approcha et l’observa sans oser toucher. Elle savait qu’elles pourraient s’entraider. C’était une certitude. Elle ne releva la tête pour observer Clara qu’après avoir réussi à s’arracher à son analyse mentale de l’engin et de son système d’alimentation. « Ce n’est pas uniquement une question de vie ou de mort. C’est avant tout classé confidentiel par l’armée américaine. Ce que je vais vous dire ne doit, en aucun cas, quitter cette pièce. Vous ne pouvez en parler à personne, pas même à un conjoint ou à votre famille. » Elle se positionna en face de Clara, le dos droit. « Il y a des années de cela, des archéologues ont trouvé en Egypte un immense anneau avec des inscriptions jusqu’alors inconnues. Les plus imminents scientifiques du monde ont travaillé dessus et après de longues années de théorie, un archéologue est parvenu à traduire et à comprendre à quoi l’anneau servait. Alimenté correctement, il créé un vortex jusqu’à un autre anneau du même genre situé sur un autre monde dans notre galaxie. Le gouvernement et l’américaine s’en sont emparé il y a onze ans et c’est ainsi qu’est né le programme Stargate. Nous avons baptisé l’anneau la porte des étoiles. Je fais partie d’une équipe qui voyage à travers la porte et rencontre d’autres mondes. Mais si vous avez voyagé dans la Galaxie, alors vous savez que tous les peuples ne sont pas des alliés. » Elle n’avait pas lâché Clara de son regard pâle, attentive à la moindre réaction d’incrédulité ou d’incompréhension sur ce très bref résumé du programme, de son job de tous les jours. « La Porte ne fonctionne plus depuis des mois et j’ignore pourquoi. » Sa voix s’était fendillée, son ton s’était brisé. Elle inspira, déglutit. « Nos meilleurs experts se sont penchés sur le problème sans résultat et nous n’avons encore jamais été confronté à un tel dysfonctionnement de la porte. On m’a parlé du Docteur, on m’a dit qu’il… Pourrait peut-être m’aider. » A comprendre, à trouver une solution.


- - - x - - -
i'm so lonely but that's okay i shaved my head, and i'm not sad, and just maybe i'm to blame for all i've heard, but i'm not sure. i'm so excited, i can't wait to meet you there, but I don't care. i'm so horny but that's okay, my will is good
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Clara Oswald
traveling in time



∞ âge : 29 ans, à jamais.
∞ job : voyageuse dans le temps, institutrice.
∞ race : humaine immortelle.
∞ univers : doctor who.

∞ messages : 1606
∞ avatar : jenna coleman.
∞ pseudo/prénom : rain.



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   Dim 1 Juil - 0:59



Immobile dans un coin, les bras croisés contre son buste, la brune observait la femme mirer son vaisseau, non sans un sourire qui exhalait une certaine fierté. Elle comprenait ce que le Docteur pouvait ressentir à chaque fois qu'un individu entrait dans le Tardis et s'extasiait devant cette technologie qui ne ressemblait à aucune autre. Elle ignorait la structure de ce mécanisme si complexe et dont seul le Timelord avait connaissance, elle n'avait appris qu'à le piloter ainsi que des petites bases élémentaires. « It's smaller on the outside. » Son sourire s'agrandissait au souvenir d'une phrase murmurée et qui ne ressemblait à celles que ses anciens compagnons avaient prononcées. Elle s'avançait ensuite vers la blonde qui s'était dirigée vers la console, se présentant, dévoilant ainsi son identité à cette inconnue qui avait dissipée la méfiance qu'elle avait ressentie à son égard face à des questions qui concernaient l'homme qu'elle cherchait également, sans parvenir à le trouver. Samantha s'étonnait de son statut, Clara laissant ses doigts glissés le long de la console, un air mi-rêveur et mi-nostalgique inscrit sur ses traits poupins. « C'est une longue histoire. » Une histoire qui n'était pas spécialement réjouissante lorsque l'on s'y penchait, qui avait finie par la mort, une résurrection et une amnésie infligée à son meilleur ami, lui faisant ainsi oublier trois années qui avaient pourtant exister. « Mais oui, j'ai voyagé avec le Docteur pendant un certain temps, dans l'espace et également dans le temps. » Son sourire ne quittait ses lèvres, les photographies de ses aventures défilaient devant son regard plongé dans le passé. « Mais ce n'était pas avec ce vaisseau. » Elle levait les yeux vers le plafond de ce dernier, un rire s'échappait malgré elle de ses lèvres à sa question. Elle ignorait si elle l'était encore, elle n'était plus qu'un fantôme, qu'une anomalie qui se situait entre le voile de la vie et celui de la mort, un corps qui respirait et vivait mais dont le coeur était arrêté et figé dans le temps. « Je suis humaine. » affirma t'-elle après un long silence de plusieurs secondes avant de s'appuyer contre la machinerie, son regard ne quittant le sien. « Vous avez l'air de vous y connaître en technologie extra-terrestre... » murmura t'-elle d'un ton songeur, sans la quitter de son regard perçant. Ensuite, elle essayait de percer ce mystère, de découvrir les raisons qui poussaient l'US Air Force à s'intéresser de près au Docteur, un début d'explication s'extirpait des lèvres de la femme à ses côtés, une mise en garde d'un contenu qu'elle ne devrait révéler à quiconque, pas même à ses proches. Elle plissait les lèvres, haussant les épaules d'un air désintéressé. « Vous êtes bien tombée dans ce cas, je n'ai pas de familles, ni de conjoint. » Sa mère était décédée enfant et elle avait perdue le contact avec son père qui n'avait jamais su se relever de la mort de son épouse tant aimée quant à ses histoires d'amours...Elles étaient tout aussi tragiques. Elle avait succombé au charme de la onzième régénération du Docteur qui avait fini par se régénérer, mettant ainsi fin à une quelconque histoire qui n'avait eu le temps de commencer de même que Danny, son petit ami qui avait fini par être transformer en robot et s'était sacrifié pour les sauver. Elle écoutait les paroles  de la scientifique militaire, légèrement décontenancée par cette histoire d'anneau qui était une porte qui ouvrait vers d'autres mondes. « Non, certains ne le sont pas. » confirma t'-elle à sa remarque sur des peuples hostiles, elle en avait rencontrée plusieurs durant ces voyages ainsi que les plus grands ennemis du Docteur, les Daleks, qui avaient décimés la race des Timelords, faisant de l'alien l'unique survivant de son espèce. Elle continuait de la fixer, attendant la suite, ne se montrant nullement perturbée par ce discours. Il n'y avait que de l’intérêt qui brillait dans ses pupilles face à une histoire qui la fascinait et qui attisait sa curiosité, un récit qui se terminait sur cette Porte qui ne fonctionnait plus depuis plusieurs mois et ce sans raisons, d'où le fait de vouloir trouver le Docteur qui pourrait peut-être apporter des réponses suffisantes et qui résoudrait ainsi ce mystère qui restait pour l'instant non résolu. « Je vois... » murmura t'-elle, perdue dans ses pensées. « Encore une fois, j'ignore où je pourrais le trouver, c'est comme si il avait disparu de la surface de la terre, car figurez-vous que vous n'êtes pas la seule à rencontrer des soucis. » Elle désignait d'un signe de main l'intérieur de son vaisseau. « Cette machine est censée voyager à travers l'espace et le temps, ce qui depuis quelques mois, est totalement impossible. Je peux juste la déplacer à l'intérieur de la ville, mais c'est tout, j'ignore comment cela a pu se produire. » Et bien sûr, seul le Docteur avait la réponse à cette question, comme tant d'autres. « Je pense que l'on pourrait s'entraider vu que nos problèmes sont assez similaires et que nous avons un but en commun : nous cherchons toutes les deux le Docteur. » L'idée de travailler étroitement avec elle était la seule option qui se présentait à elle, peut-être aurait-elle ainsi plus de chance de le retrouver et peut-être pourrait-elle en apprendre un peu plus sur cette blonde qui était également une voyageuse du temps au vu de son récit qui lui rappelait un temps plus ancien et désormais révolu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Blaine DeBeers
administratrice



∞ âge : ça ne compte plus vraiment, puisqu'il ne peut plus vieillir
∞ job : propriétaire d'un restaurant, romero's, spécialisé dans la nourriture pour créatures surnaturelles et co-propriétaire d'un bar, the scratching post à destination des humains et des zombies prioritairement
∞ race : zombie
∞ univers : izombie



∞ messages : 138
∞ avatar : david anders
∞ pseudo/prénom : manon (BLINDNESS)



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   Dim 8 Juil - 12:49

Son sourcil s’arqua à la réponse évasive de la jeune femme. Elle avait l’habitude des longues histoires – sa vie était une succession de longues histoires, en réalité, depuis ses quatorze ans. Mais un regard lancé sur le visage de la brune et Sam comprenait qu’il était inutile d’insister. Ce n’était probablement pas important et elle était suffisamment discrète pour respecter le silence de son interlocutrice. Elle parlerait si elle le souhaitait, plus tard ou elle l’interrogerait si ça devenait nécessaire. Ses yeux s’agrandirent à l’aveu qui suivit et Sam ne put s’empêcher d’avoir les images de ses propres voyages temporels en mémoire. Voyager dans le temps était risqué – beaucoup trop – mais Clara en face ne paraissait pas inquiète des risques qu’elle avait, visiblement, encouru toutes ces années. Un changement dans l’espace-temps, une modification infime et voilà que la réalité pouvait être modifiée. Peut-être même était-ce ce qui était arrivé. Une modification temporelle, entraînant une rupture dans le continuum espace-temps pouvant expliquer tous ces changements apportés entre deux voyages. Pouvant peut-être même expliquer le dysfonctionnement de la porte. « Dans le temps ? Avez-vous influencé d’une quelconque manière le continnum ? » Elle sentait son cerveau réfléchir à plein régime, les hypothèses se succéder dans son esprit et les théories apparaître comme si elles étaient rédigées dans du marbre. Peut-être qu’elle l’obtenait, la réponse. Mais auquel cas, il serait plus que difficile de revenir en arrière ; ils n’avaient plus le Jumper capable de voyager dans le temps et la Porte, il était inutile de compter dessus. Ses lèvres ne formaient plus qu’une mince ligne avant qu’elle ne détourne la tête pour continuer son inspection des lieux, la curiosité aidant. Elle opinait de temps en temps, relevait la tête. « Et le Docteur, il est humain lui aussi ? » Selon toute vraisemblance, l’autre vaisseau dont il avait été brièvement fait mention devait appartenir à l’homme dont on lui avait parlé – selon toute vraisemblance, donc, il possédait peut-être la seule machine capable de réparer leur situation actuelle. Elle se redressa tout à fait à la remarque de Clara et, après une hésitation qui ne dura qu’une fraction de secondes, elle consentit à tout lui dévoiler. La jeune femme ne constituait pas une menace, elle pouvait donc de se le permettre. Elle lui racontait tout, ou presque, expliquant le plus important de son travail, de ce secret si lourdement gardé par le gouvernement du pays. Elle scrutait ce visage, prête à répondre aux questions, aux accusations, à tout ce qui pourrait lui être balancé au visage comme ça avait été le cas par le passé. Mais, sans doute par sa vie dans l’espace, Clara ne paraissait pas perturbée et Sam ne cacha pas un fin sourire à cette idée. Ses sourcils finirent toutefois par se froncer bien vite et elle ouvrit la bouche. Avant qu’elle n’ait eu le temps de demander de plus amples explications, la brunette lui en fournissait. Et ses espoirs, déjà, s’effritaient. « Est-ce que vous savez à partir de quoi votre vaisseau s’alimente ? Comment est-ce qu’il fonctionne ? » Si elle pouvait l’analyser, peut-être qu’elle verrait une similitude avec la Porte, peut-être qu’elle comprendrait mieux – mais ses espoirs étaient minces et Sam, elle préférait ne pas se faire d’illusions. « C’est comme si la ville nous retenait prisonniers, » murmura-t-elle après un long moment avant d’avoir l’image du dôme qui était apparu, entourant la ville. « C’est le dôme. Bien sûr ! » Comment avait-elle pu ne pas y penser plus tôt ? Ils étaient littéralement enfermés dans Neverland, et elle avait déjà entendu des plaintes de personnes ayant voulu franchir la frontière de la ville à pied, à vélo ou même en voiture mais s’était retrouvé, inexorablement, à leur point de départ. Le dôme les retenait captifs. « Je pense que le Dôme, qui est apparu il y a plusieurs mois et qui entoure la ville, constitue une sorte de barrière infranchissable, qui empêcherait quiconque de sortir de la ville. Il ne semble fonctionner que dans un seul sens, en revanche, puisque de nouveaux habitants continuent d’affluer tous les jours. » Ce qui soulevait un autre problème – mais Samantha préférait ne pas encore se focaliser dessus. « Savez-vous si le Docteur est à Neverland ? Parce que si oui, nous avons une chance de le retrouver mais si j’ai raison et qu’il est à l’extérieur, alors… » Elle ne termina pas sa phrase, le message était limpide. « Vous connaissez le Docteur bien mieux que moi, vous connaissez les lieux où il aime être, les personnes qu’il connaît et vers qui il est capable de se tourner… Il n’y a vraiment personne ou rien qui ne vous vienne à l’esprit ? » Elle essayait de ne pas paraître trop désemparée, mais les idées de Clara, même infimes, étaient, à l’heure actuelle, leur unique espoir.


- - - x - - -
i'm so lonely but that's okay i shaved my head, and i'm not sad, and just maybe i'm to blame for all i've heard, but i'm not sure. i'm so excited, i can't wait to meet you there, but I don't care. i'm so horny but that's okay, my will is good
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: call a doctor ☇ clara   

Revenir en haut Aller en bas
 
call a doctor ☇ clara
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Clara Deprez [Serdy]
» Call of Chtulhu LCG
» [Clara] Maîtresse, disciple et amie
» Clara Wurtz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: Neverland :: Gotham :: Forêt-
Sauter vers: