Partagez | .
 

 Responsable, or not ? | Luce

Chloe Decker
administratrice
avatar
administratrice
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 35 ans
∞ job : Détective
∞ race : Humaine, créée spécial pour Lucifer
∞ univers : Lucifer
∞ messages : 40
∞ avatar : Lauren German
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageVen 5 Jan - 17:05

Assise derrière son bureau, à moitié perdue dans ces pensées, Chloe tente de se concentrer, de trier cette multitude de dossier qui s'empile sous ces yeux. C'est qu'elle n'a pas goût au travail, ces derniers jours. Elle est perturbée, ne cesse de penser à toutes ces révélations venues bouleversées sa vie. Elle n'était plus capable de discerner faux du vrai. Elle prenait conscience que sa vie, n'avait été qu'un tissu de mensonge, dans lequel elle s'était entêtée, alors que Lucifer s'efforçait d'être honnête envers elle. Elle n'avait jamais voulu l'écouter. A la vérité, même sa fille, s'était révélée plus maline qu'elle, puisqu'elle n'avait pas hésité une seconde à croire Lucifer quand à sa véritable identité. Certains dossiers passent sous ses yeux, sans même qu'elle ne fasse attention. Puis elle arrive au dernier. Au fond de la pile. Donc, en théorie, celui qui semble d'une urgence capitale, car il doit traîner là depuis plusieurs semaines. Elle n'a pas envie de se plonger dans le dossier, mais elle l'ouvre malgré elle. Elle ne peut pas continuer à faire abstraction de son boulot. Elle ne peut pas prendre le risque de perdre sa place. Sans compter qu'elle aime ce job. Elle aime pouvoir aider les gens à trouver la paix, une fois les meurtres résolus. Elle ouvre le dossier, et commence à parcourir les lignes à l'encre noire. Ce qu'elle découvre, n'est pas pour la rassurer. Ca lui fait même froid dans le dos. Elle n'a jamais été très à l'aise avec les feux de maison. C'est des histoires qui mettent le feu au poudre – sans mauvais jeu de mots – qui détruit des vies. Elle est rassurée de voir qu'elle n'aura pas à avoir contact avec la famille, puisque le dossier compte une histoire d'une ville extérieur. Il n'a atterri sur son bureau, que parce que des cas similaires ont été constaté en ville, et qu'elle se doit de tirer toute cette histoire au claire. Quittant son fauteuil confortable, elle se glisse hors du bureau, son manteau passé sur ces épaules. Et une bonne demi heure plus tard, la voilà en train de garer sa voiture à l'orée de la forêt. Et elle s'enfonce un peu dans l'allée de chênes verts. Toujours plus en profondeur. Elle apprécie la lumière du jour, qui la rassure. Comme son arme de service, accroché à sa ceinture. Elle essaie de se repérer, avec les coordonnées qui étaient confié dans le dossier, et elle fini par arrivée sur place. Un large trou c'est fait au centre de la forêt, sol brulé, qui empêche la verdure de pousser à nouveau. Ce qui reste incompréhensible, c'est ce cercle, qui s'est dessiné au sol, comme si le feu, n'avait pas voulu se rependre au delà. Comme s'il était contrôler par une force extérieur, qui le pousser à se restreindre. Alors qu'à la coutume, le feu était destiné à se propager. Elle délaisse la vision qui s'offre face à elle, pour continuer sa route. Et à force de s'enfoncer dans la forêt, elle fini par atterrir sur une petite maison en bois. Une cabane. Ce qui semble étrange, c'est qu'elle n'est pas l'air laisser à l'abandon. Elle s'approche, et tente un coup après la porte. Puis un deuxième, jusqu'à ce qu'une jeune femme vienne lui ouvrir. « Bonjour, excusez-moi de vous déranger, LAPD, j'aimerais vous poser quelques questions sur..  » Mais elle s'arrête, lorsqu'elle redresse la tête, et qu'elle observe un peu plus les traits de la jeune femme. Elle la reconnaît. Même si elle a changé, elle est presque sur qu'il s'agit de la jeune femme dans le dossier. Pour s'en assurer, elle attrape la photo, glisser dans la poche de son manteau, et la place à côté du visage de la jeune femme. Quelques années de plus, mais c'est bien la même. « Lucinda Price ? » Voilà une rencontre qu'elle ne s'attendait pas à faire, puisque le dossier ne venait pas de Neverland. Mais une rencontre qui expliquait peut*être bien des choses.



Combat le diable avec cette chose que l’on appelle l’amour. L'amitié est une religion sans dieu ni jugement dernier. sans diable non plus. une religion qui n'est pas étrangère à l'amour. mais un amour où la guerre et la haine sont proscrites, où le silence est possible. ▲ (Contact messagerie sur Paige, ici)
Revenir en haut Aller en bas
 

Responsable, or not ? | Luce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti Cholera: La MINUSTAH est-elle responsable?
» Qui est responsable de nos malheurs ?
» You grow, you grow like tornado. { Luce & William [X]
» Luce
» Responsable de la vérification des listes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: 
Neverland
 :: Forest Lawn :: Forêt
-