Partagez | 
 

 State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

There are moments. Moments that in a split second your life changes forever, and before you know it... you're somewhere else

∞ âge : 26 ans pour l'éternité
∞ job : Médecin Légiste
∞ race : Vampire
∞ univers : The Vampire Diaries

I remember the first day I ever looked into your eyes and felt my entire world flip.

∞ messages : 144
∞ avatar : Grant Parfait Gustin
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫


MessageSujet: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Jeu 28 Déc - 22:15



State of Love and Trust
Feat. Lyudmila Wheeler

Je n'ai pas vu le temps passé aujourd'hui, j'ai dû faire trois autopsies et depuis plusieurs heures j'ai le nez plongé dans les dossiers à remplir. Il devait être assez tard puisque j'avais l'impression d'être le dernier dans le sous-sol. Difficile à dire, qui dit sous-sol dit pas de fenêtres ! Mais un rapide coup d'oeil sur mon téléphone a suffit pour savoir exactement, il indiquait presque 19h. J'aurais dû partir il y a une demi-heure déjà ! Seulement je voulais à tout prix finir cette corvée pour ne pas avoir à continuer demain, heureusement il n'en restait plus beaucoup, trois. Encore quelques minutes et j'aurais terminé. Je pourrais alors rentrer chez moi, où la bonne humeur était plutôt revenue. Depuis que j'avais mis les choses à plat avec Alice.

Finalement je terminais rapidement les trois derniers dossiers et je poussais un soupir de soulagement. Une bonne chose de faite ! Même si j'ai le bras tout engourdi à force d'écrire. Sensation pas très agréable mais j'avais connu pire alors pas de quoi se plaindre. Je rangeais les dossiers à leurs places, désormais tous parfaitement remplis. J'écoutais un instant, apparemment il n'y avait personne, tant mieux. J'ouvrais l'un des frigos -qui normalement sont censés conservé d'éventuelles preuve-. J'avais faim et il fallait que je me nourrisse avant de renter, pas sûre que ma famille d'adoption apprécie que je ramène des poches de sang à la maison ! Même si ce dernier viens des mort. Déjà que je dois être mal vu pour être le seul à refuser de me nourrir sur des animaux innocents, je vais éviter d'en rajouter.

J'attrapais la première poche qui se présentait avant de refermer la porte et de retourner m'asseoir devant mon bureau. J'en profitais pour faire un rapide tour sur internet d'une main. Et alors que j'avais déjà avalé un peu plus de la moitié de la poche que j'avais dans l'autre main, des bruits de pas se sont fait entendre tout près ! Mon coeur a loupé un battement. Les pas étaient déjà juste derrière la porte pour être précis. Je pensais être seul et j'étais tellement absorbé dans mon téléphone que je n'avais pas spécialement fait attention. La porte s'est ouverte avant que j'aie le temps de cacher quoique se soit. Trop tard, j'étais grillé ! Pris la main dans le sac. Je devais faire à peu près la même tête qu'un enfant pris en flagrant délit, la main dans le paquet de bonbons.
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 20 ans
∞ job : Barmaid
∞ race : Humaine et chasseuse apprentie
∞ univers : Supernatural



∞ messages : 135
∞ avatar : Crystal Reed
∞ pseudo/prénom : Pandy


MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Lun 1 Jan - 20:25


State of Love and Trust
Armin & Lyudmila
Ces derniers temps, les journées étaient longues. Bien trop longue. Entre les missions, les terreurs nocturnes qui l'empêchaient de récupérer son sommeil, et ces visions bien trop étranges. Lyudmila se sentait perdue, tout simplement. Lily se montrait distante, elle ne la voyait pas souvent et savait très bien qu'elle n'allait plus à ses cours. Pourtant, la brune aurait bien eu besoin de sa soeur, de son aide en fait. Elle avait besoin de comprendre ce qui lui arriver. Depuis cette partie de chasse avec Angelina, la chasseuse voyait sans cesse, sa soeur défunte, dans ses rêves, ou plutôt ses cauchemars. Son coeur se faisait lourd, aussi lourd que ce mal de crâne qui ne la quittait pas. Elle était là, avachis sur le pouf à même le sol, une tasse de café entre les mains, avec pour compagnie, la vieille télé provenant d'une déchetterie. Encore un soupire qui s'échappait de ses lèvres. Les infos, ça déprimais. Il n'y avait jamais de bonnes nouvelles en plus. Sûrement pour ça que les gens se tirent dans les pattes. " Raaaagh ! Se plaignait-elle en se laissant tombée en arrière, le regard sur le plafond. Faites au moins tombé une bonne nouvelle ? Rien qu'une ce n'est pas trop demandé." La chasseuse se relevait d'un bon d'un seul, soudain déterminer à on ne sait quoi. Buvant son café d'une traite, elle manquait de s'étouffait en voyant un homme devant son minois, un air narquois sur le visage. Instinctivement, ses mains pointaient un flingue sur l'homme en question. " Mais vous êtes qui vous ? Comment vous êtes entrer ? Il rapprochait un peu plus son visage du sien. Nan mais ça va pas ? Reculez ! Pourquoi il me fixe comme ça... Murmurait la demoiselle." Il rigolait à gorge déployé. En plus de rentrer par effraction, il se fichait clairement de sa gueule. " N'aie pas peur voyons. Je ne peux te faire de mal de toute façon. Je suis un fantôme et je veux que tu m'aides." Haussant les sourcils, la brune l'observait avant d'éclater de rire. Et puis quoi encore. Un fantôme ? Comme si elle pouvait les voir sous forme humaine... Il ne faut pas exagérer non plus. Faudrait surtout dormir, parce que ces nuits sans sommeil, lui faisaient clairement perdre la tête. " Tu n'es pas folle. Je suis mort, il y a deux jours de ça. J'ai besoin de ton aide pour savoir ce qu'il m'est arrivé et je pourrais enfin être en paix et toi tu sauras quelle créature m'a fait ça." Elle lui lançait un regard en biais. L'impression d'être folle ne la quittait pas, mais à force de l'entendre, elle se disait que peu importe, elle devait essayer, pour savoir et comprendre ce qui lui arrivait.

Voilà comment Lyudmila se retrouvait face à la porte de la morgue. Le coeur battant déjà trop vite. Armin la prendrait pour sûr, pour une frappin dingue. Si ce n'était pas déjà le cas. À chaque fois qu'elle le voyait, elle faisait presque tout tomber sur son passage. Pas de sa faute, il lui procurait un effet... Incompréhensible. Allez, on respire et on pousse la porte et... QUOI ? Les yeux ronds comme des ballons, la bouche entre ouverte de surprise, la brune reculait et évidemment se prit le porte manteau qui tombait parterre dans un grand fracas. Sa main se mit automatiquement sur ses yeux, pour se cacher, ou pour ne pas voir ce qu'elle avait déjà vu. C'est-à-dire, Armin, buvant une poche de sang ? Sa tête tournait de gauche à droite. Depuis le temps qu'elle venait ici, comment ce détail aurait-il pu lui échapper. " Quand on aime, on est parfois aveugle." Lui disait le fantôme qui l'avait suivit alors qu'elle lui avait bien dit de rester à l'appartement. " Roh toi la ferme !" Et il s'en alla. La laissant ici, seul avec le beau brun qui devait croire qu'elle lui avait dit de se taire, alors même qu'il n'avait rien dit. Mais ce n'était pas le plus important. Lyudmila s'avançait d'un semblant déterminée, avant de s'appuyer, les mains sur son bureau, le regardant droit dans les yeux. Ses yeux qui la perturbaient. " Je... J'aurais dû frapper avant d'entrer, mais... Elle montrait du bout des doigts, la poche de sang. Armin tu, tu es un vampire ? Non pas besoin de répondre, c'est évident... Et je me sens terriblement idiote. Comment j'ai pu ne pas le remarquer." Lyudmila se sentait désappointée. Elle pensait à son travail qui normalement lui interdisait de ressentir autre que de la haine pour les êtres surnaturelles, seulement, dans le fond, la jeune femme le savait, elle avait des sentiments pour Armin, des sentiments à l'inverse de la haine. Mais il était un vampire et malgré ce fait, la chasseuse ne pouvait s'empêcher de rire intérieurement, à la tête surprise qu'il faisait, lorsqu'elle était entrée. " Ne t'en fais pas, disait-elle en tournant le dos et en faisant un petit tour dans la pièce, cherchant le nom de son fantôme. Je ne le dirais pas et protégerais ton secret. À condition que tu m'expliques. Tu ne fais pas de mal aux humains quand même ? Et, tu ne comptes pas me tuer... ? Terminait la demoiselle en plongeant ses yeux dans les siens et en manquant de s'entraver, dans ses propres pieds." Quelle merveilleuse nouvelle que d'apprendre que celui qui la faisait secrètement craquer, n'était pas celui qu'il disait être.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

There are moments. Moments that in a split second your life changes forever, and before you know it... you're somewhere else

∞ âge : 26 ans pour l'éternité
∞ job : Médecin Légiste
∞ race : Vampire
∞ univers : The Vampire Diaries

I remember the first day I ever looked into your eyes and felt my entire world flip.

∞ messages : 144
∞ avatar : Grant Parfait Gustin
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫


MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Jeu 4 Jan - 13:18



State of Love and Trust
Feat. Lyudmila Wheeler

Des bruits de pas dans le couloir, pourtant j'aurais cru qu'il n'y aurait personne d'autre dans le sous-sol, hormis quelques employés de garde ce soir. Et ces derniers ne venaient pratiquement jamais me déranger. Pas le temps de me demander qui arrivait, pas même le temps de remettre cette poche à sa place dans le frigo, la porte s'est ouverte. La question de savoir qui venait me voir était résolue. Je crois que je n'aurais pas pu être plus surpris, même si l'un de mes patients s'était réveillé sur la table ! Je me suis senti pâlir. De toutes les personnes qui auraient pu venir, il fallait que ce soit toi. Je crois que niveau malchance, j'aurais difficilement pu faire pire !

Je n'aurais jamais voulu que tu apprennes ma nature comme ça, par surprise. J'aurais voulu l'expliquer moi-même mais clairement c'était trop tard pour ça. Et j'avais peur de ta réaction maintenant, j'imaginais que tu allais m'en vouloir d'avoir caché un truc pareil. Chose qui était, avouons-le, tout à fait compréhensible. Et lorsque tu criais de la fermer, alors que je n'avais rien dit, je me suis demandé si c'était à moi que tu t'adressais mais je n'ai pas relevé.

Tu t'es avancée jusqu'à mon bureau. Je me rendais compte d'ailleurs que sous l'effet de la surprise et du choc, j'avais complètement congelé la poche que j'avais dans la main, je la posais sur le bureau. Au moins cette fois ce n'était pas le clavier ou le téléphone qui avait fini congelé. Tu me regardais droit dans les yeux, je cherchais quoi dire mais tu as parlé la première. Disant que tu aurais dû frapper avant d'entrer et bien sûr, tu avais bien deviné, ajoutant que tu te sentais idiote. Et moi je m'en voulais, j'aurais dû en parler. L'idée me trottait dans la tête depuis un moment, depuis que j'avais compris ce que je ressentais, encore une chose dont je n'ai pas parlé d'ailleurs. Bref, je n'ai simplement jamais trouvé le courage d'en parler.

C'était tellement compliqué qu'on pourrait se croire dans un mauvais roman fantastique. Je n'étais pas simplement un vampire, mais un hybride de deux races différentes. Tout le monde savait déjà que j'avais un côté bizarre mais là c'était carrément la cerise sur le gâteau. Tu reprenais la parole, pour me dire de ne pas m'en faire, que tu garderais mon secret si je t'expliquais. Et puis tu demandais si je faisais du mal aux humains, si j'avais pensé à te faire du mal à toi. L'idée m'horrifiais et j'étais encore plus surpris de voir que ça te traversais l'esprit.

"Quoi ? Te faire du mal ? Non ! N-Non, bien sûr que non." Je marquais une pause. "Je suis vraiment désolé que tu l'ai découvert comme ça. Et non, je ne fais de mal à personne. Je crois qu'avec mon métier j'ai largement de quoi faire sans m'en prendre à qui-que se soit." Je te souriais.

Je n'avais jamais fait de mal volontairement à qui-que soit en dehors de la période où j'avais éteint mon humanité. Il faut dire que je n'en avais ni l'envie, ni le besoin. Mon travail me permettait largement de me nourrir et de servir de banque de sang à d'autres vampires en passant. Bien que je suis sûr que certains préféreraient que je suive l'exemple de ma famille adoptive en m'en prenant à des animaux, mais c'était hors de question, je refusais de m'en prendre à des innocents, humains ou animaux. Pour moi c'est la même chose. Et j'espérais que tu allais me croire, puisque c'était la vérité. Je posais une main sur la tienne sans cesser de soutenir ton regard, même si j'imaginais avoir droit à un rejet dans la seconde qui suivait.
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 20 ans
∞ job : Barmaid
∞ race : Humaine et chasseuse apprentie
∞ univers : Supernatural



∞ messages : 135
∞ avatar : Crystal Reed
∞ pseudo/prénom : Pandy


MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Mer 10 Jan - 1:17


State of Love and Trust
Armin & Lyudmila
Sans doute, était-ce de sa faute. Après tout, elle avait l'habitude de venir ici, sans frapper pour entrer, car depuis le temps, il la connaissait. Le nombre impressionnant de morts étranges, dans cette ville, se faisait si grand, que la jeune femme avait souvent eu à faire avec ce médecin légiste. Ce médecin légiste, avec qui au fur et à mesure du temps, elle se mettait à parler, discuter pendant plus de temps qu'il n'en fallait pour identifier les causes des morts. Oui, il avait réussi à faire tomber sa carapace de chasseuse, qui s'était construite au fil des années, au grès des tragédies qui l'habitaient toujours aujourd'hui. Elle avait carrément fini par lui avouer son véritable métier, après tout, vu les questions bizarres qui revenaient souvent, de peur d'être prise pour une folle et de confiance envers ce garçon, il s'agissait sans doute d'une meilleure décision. Lyudmila avait divulguer quelques bribes de son passé. Notamment, l'histoire de sa soeur Luna. La créature qui l'avait emporter, sans que Lily ni elle, n'ait pu faire quoi que ce soit. Seulement, jamais il n'y eu de révélations au sujet de ses parents. Tout ça pour dire, combien cela lui faisait mal de voir que cette, ne se faisait finalement qu'en un sens. Difficile de comprendre ce qu'il se passait, difficile de croire que ses yeux de chasseuses n'avaient pas remarquer, un si gros secret. Ce fantôme qui continuait de la narguer, avait sans doute raison, l'amour rend aveugle. L'envie de pleurer se faisait pressante, mais hors de question de se laisser abattre, il lui fallait des réponses. Armin semblait surpris de ses dires, et même si dans le fond la colère la saisissait doucement, elle s'en voulait de ses mots. Jamais il ne lui avait fait de mal jusque-là, sans doute ses mots avaient dépasser ses pensées. Il s'épanchait sur le fait, qu'en aucun cas, elle n'aurait dû l'apprendre ainsi et que son métier lui permettait de ne faire de mal à personne. À cette annonce, la brune eue un soupire de soulagement, soulager de voir, que ce jeune homme, était toujours celui qu'elle croyait, avec un gros quelque chose en plus, certes... Elle répondait faiblement à son sourire et se laissait s'asseoir sur le sol, le temps des confidences. Relevant le visage, les yeux plus rouge qu'à son arrivée. " Mais... Pourquoi ? Pourquoi ne m'as-tu rien dit. J.. Je croyais que nous étions assez proches, pour se confier l'un à l'autre. Avouait-elle timidement." Sans même comprendre que ce lourd secret, devait être lourd à partager.

Juger les autres au premier abords, n'était en rien son genre. C'était même l'inverse, Lyudmila cherchait toujours à comprendre le pourquoi du comment, avant de prendre une décision, de peur de le regretter. Ça lui avait valu pas mal de soucis lors de missions. D'un geste de la main, elle invitait Armin à venir s'installer parterre, à ses côtés. Une fois assis, ses yeux ne quittait pas les siens, y cherchant réponses et réconfort. Seulement, le réconfort se faisait dans cet échange qui pouvait paraître anodin, mais qui la submergeait d'un vaste cocktail d'émotion, que l'on pouvait remarquer à ses joues rosies. Sa main, au-dessus de la sienne, qui malgré sa basse température, lui remettait du baume au coeur, bien qu'il restait toujours au fond de son caractère contradictoire, le goût amer du mensonge, elle ne refoulait pas son geste. " Armin... Disait-elle doucement, mais surement. J'ai besoin de plus. Si tu le veux bien évidemment, mais euh... Elle baissait la tête un instant. Comment l'es-tu devenue, ou alors, l'as tu toujours été ? J'aimerais que tu me racontes enfin, ton histoire, la vrai. Que tu m'apprennes le pourquoi du comment. Non pas que tu sois comme une énigme à résoudre loin de là, disait-elle en balayant les mains. Juste pour apprendre à te connaître un peu plus." On pouvait voir dans son regard, cet air déterminé, et dans son sourire un, je ne sais quoi de rassurant.



Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

There are moments. Moments that in a split second your life changes forever, and before you know it... you're somewhere else

∞ âge : 26 ans pour l'éternité
∞ job : Médecin Légiste
∞ race : Vampire
∞ univers : The Vampire Diaries

I remember the first day I ever looked into your eyes and felt my entire world flip.

∞ messages : 144
∞ avatar : Grant Parfait Gustin
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫


MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Dim 14 Jan - 22:43



State of Love and Trust
Feat. Lyudmila Wheeler

Je m'en voulais que tu apprennes la vérité de cette façon. C'était sûrement idiot de ma part de n'avoir rien dit plus tôt. Je trouvais toujours des excuses pour retarder, trouvant que ce n'était jamais le bon moment. Et à force d'attendre pour le bon moment, j'avais clairement raté ma chance. Maintenant il était bien trop tard pour faire machine arrière. Je n'avais pas réellement d'excuse pour n'avoir rien dit, après tout je te faisais totalement confiance. Je t'avais déjà parlé d'Alexy, mon jumeau qui a été tué, et également de mes parents morts peu de temps après, pourtant je n'aime pas en parler. Je n'étais simplement pas rentré dans les détails, je n'avais pas donné de date, je n'avais pas dit qu'Alexy a été tué par un chasseur. Et tu m'avais également parlé de ce qui était arrivé à ta soeur Luna. Alors non, ce n'était définitivement pas par manque de confiance. Il faut croire que j'avais simplement peur que ça tourne mal, puisque la dernière fois que j'avais croisé un chasseur qui savait ce que je suis, ça avait très mal fini et Alexy y avait laissé la vie.

Ou peut-être que la confiance n'était pas autant présente que ce que j'imaginais. Puisqu'à ma grande surprise tu me demandais si je comptais te tuer. C'était absurde, de mon point de vue en tout cas, bien sûr que ça ne m'avait jamais traversé l'esprit ! Mais après tout, c'était peut-être normal que tu te poses la question. J'aurais peut-être pu penser la même chose si la situation était inversée ? Difficile à dire, ce que je comprenais parfaitement en tout cas c'est que tu devais être blessée et déçue. Je tenterais de me racheter, me faire pardonner pour cette erreur. Je t'expliquais alors que non, non je ne comptais pas te tuer et non je ne faisais de mal à personne. Je récupérais le sang sur les corps qu'on me confiait, je me nourrissais ainsi et je fournissais également d'autres vampires qui comme moi n'aiment pas s'en prendre à des innocents. Même si je ne pouvais pas dire que je n'avais jamais blessé qui-que se soit, puisque j'avais fait du mal, volontairement, lorsque je n'avais plus mon humanité. Eteindre mon humanité avait été un mauvais choix avec le recul, mais sur le moment ça m'avait semblé être la seule chose à faire. Et puis finalement tu me demandais pourquoi je n'avais rien dit.

"Je n'ai aucune bonne excuse, je n'ai pas de raison valable, je l'avoue. J'y avais pensé à plusieurs reprises mais j'ai toujours repoussé. Même si j'ai toute confiance en toi, je suppose que je n'ai simplement jamais trouvé le courage."

Je me suis assis à terre à tes côtés, puisque tu m'y invitais. J'avais posé ma main sur la tienne, m'attendant à ce que tu la retires aussitôt mais tu n'as pas bougé. J'espérais alors que tu ne me détestais pas. Tu me disais que tu avais besoin de plus, d'en savoir plus. Tu voulais que je te raconte toute l'histoire. Tu voulais savoir le pourquoi du comment, pour apprendre à mieux me connaître. J'acceptais d'un signe de tête. Je te devais bien ça après tout !

"Alexy et moi on s'est fait tirer dessus, en rentrant chez nous un soir. On s'est réveillé quelques heures plus tard, sans trop savoir comment. Puis les souvenirs ont commencé à revenir et on a compris. Notre meilleure amie était un vampire, elle nous donnait son sang sous hypnose au cas où quelque chose arriverait. C'est comme ça que c'est arrivé, parce qu'on était au mauvais endroit au mauvais moment." Je haussais les épaules. "On a appris à gérer notre nouvelle condition. Et quelques temps plus tard on a croisé des chasseurs, qui savaient ce qu'on était. C'est comme ça qu'Alexy a été tué et notre amie aussi. Simplement parce qu'il était un vampire, alors qu'il n'avait jamais fait de mal à personne. Et puis quelques jours plus tard mes parents sont morts." Je m'arrêtais, autant à cause de la douleur qui avait refait surface et autant parce que je n'aimais pas la suite. "J'ai éteint mon humanité après ça, il a fallu des années avant qu'elle refasse surface." Je ne voulais pas détailler d'avantage, je décidais de passer directement à la suite. "Puis un jour le schéma s'est répété, mauvaise rencontre, une balle reçue. Je ne risquais rien, pas d'une simple balle en tout cas. Carlisle l'ignorait et il m'a mordu. La transformation a été extrêmement douloureuse. Se prendre une balle ce n'était rien en comparaison ! Lorsque la douleur a cessé on a vite compris. J'étais devenu ce que je suis aujourd'hui, deux espèces de vampire mélangés en une seule personne." Je marquais une pause. "Tu vois, tu te dis bizarre mais pour le coup je le suis plus encore ! On dirait le scénario d'un mauvais film." Je te souriais, espérant que ma tentative d'humour ferait effet.
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 20 ans
∞ job : Barmaid
∞ race : Humaine et chasseuse apprentie
∞ univers : Supernatural



∞ messages : 135
∞ avatar : Crystal Reed
∞ pseudo/prénom : Pandy


MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Dim 11 Fév - 19:55


State of Love and Trust
Armin & Lyudmila
N'était-ce pas finalement ridicule de lui en vouloir pour tout ça ? Car au final, il n'avait pas menti, puisque jamais elle n'avait compris sa nature. Il n'avait fait qu'éviter d'en parler, tout comme elle avait évité de lui parler de beaucoup de choses... Voilà comment en une fraction de seconde, la jeune femme s'en voulait limite, de lui en vouloir. Seulement, avec un peu de recul, Lyudmila comprenait qu'il ne s'agissait que de ses sentiments qui la rendait perplexe. Pour n'importe quel chasseur, être en amour avec une créature surnaturelle, pouvait valoir pas mal d'ennuis. Même si elle se fichait totalement des règles, la peur de mettre sa famille restante en danger, l'inquiétait. Contre toute attente, Armin acquiesçait de la tête, confirmant ainsi, qu'il voulait bien lui raconter son histoire. Dés les premières secondes de son récit, la chasseuse comprenait qu'il n'était pas devenu un vampire par choix, mais à cause de leur meilleure amie, qui sous hypnose leur faisait boire son sang. Grâce à ça, les deux frères avaient pu survivre à ces balles sorties de nulles part. Le passage de la mort de son frère, de son amie et de ses parents, lui fendait le coeur, elle pressait un peu plus fort sa main sur la sienne, ne pouvant faire bien plus. Son empathie faisait alors que ses yeux s'embuaient. Ayant déjà vécu une perte similaire, elle se doutait combien cela devait être difficile d'en parler, même après plusieurs années, la douleur ne faisait que se cacher, sans ne jamais s'estomper. C'était compréhensible qu'il est éteint son humanité, si elle avait pu à l'époque, elle l'aurait fait, sans aucun doutes. Par la suite, elle comprenait qu'Armin, n'était pas un vampire comme les autres, il était un mélange de deux sortes. Chose que la demoiselle supposait impossible, jusqu'à maintenant. "Tu vois, tu te dis bizarre, mais pour le coup, je le suis plus encore ! On dirait le scénario d'un mauvais film." La brune rigolait, en se disant que de toute manière, la bizarrerie était bien mieux que la normalité. " Est-ce que c'est tout aussi bizarre, d'avoir envie de t'emb.... Euh de t'enlacer ?" La bourde. Fallait toujours qu'elle parle plus vite qu'elle ne réfléchit. Avant que la situation ne devienne encore plus étrange, ses bras s'enroulaient autour du jeune homme. Un geste simple, mais lourd de sens. La demoiselle voulait le consoler, le remercier de s'être confié, malgré le mal que cela lui infligeait. Sans lâcher l'étreinte, Lyudmila s'excusait. " Armin... Je suis désolée. Je n'aurais pas dû te demander de tout me raconter. Je m'en veux terriblement de t'avoir fait ressasser ces mauvais souvenirs. Elle se retirait de l'enlacement, doucement, croyant qu'après ça, il ne voudrait plus lui parler. Fallait pas lui en vouloir, son esprit lui jouait souvent de mauvais tours, à croire que tout ceux qu'elle appréciait partait pour telle ou telle raison, alors que bien souvent, non. Mais bon, la paranoïa qui s'était subtilement invité en elle ces derniers temps, ne lui faisait pas souvent défaut malheureusement. Pour tout à l'heure, je tenais à te préciser, je n'ai pas peur de toi, je n'ai jamais eu peur de toi... Mes mots on dépasser ma pensée, encore une fois." Disait-elle avec une tête, mi sourire-mi grimaçe. Mais si en contre partie, tu as des questions à me poser ou quoi que ce soit, ne te prive pas. Elle lui devait bien ça non ?




Hrpg: Désolée du retard pour cette fois whaaah

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

There are moments. Moments that in a split second your life changes forever, and before you know it... you're somewhere else

∞ âge : 26 ans pour l'éternité
∞ job : Médecin Légiste
∞ race : Vampire
∞ univers : The Vampire Diaries

I remember the first day I ever looked into your eyes and felt my entire world flip.

∞ messages : 144
∞ avatar : Grant Parfait Gustin
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫


MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Dim 11 Mar - 20:44



State of Love and Trust
Feat. Lyudmila Wheeler

Il ne faut jamais remettre à demain ce que l'on peut faire le jour même. Pourtant, j'avais sans arrêt repousser le moment, trouvant que ce n'était jamais le bon moment. Et maintenant il était clair que j'avais attendu bien trop longtemps, puisque tu avais tout découvert. Cette expression prenait tout son sens, puisque si je te l'avais dit le jour où je l'avais décider, nous n'en serions pas là aujourd'hui. Voilà donc que je m'en voulais de n'avoir rien dit plus tôt !

Trouver une excuse, un mensonge, pour me justifier c'était exclu. Ce serait inutile et ne ferait qu'empirer la situation de toute façon. Et j'avais déjà assez menti comme ça. Enfin, menti... Cela dépendait du point de vue, soit on pouvait croire que je n'avais pas menti, puisque je n'avais fait qu'éviter le sujet. Soit au contraire, c'était considéré comme un mensonge par omission. Et puisque après tout, cela faisait un moment que je voulais t'en parler, autant le faire maintenant que tu as tout compris.

Alors bien sûr lorsque tu me demandais de tout te raconter, j'acceptais. Je te devais bien des explications après tout ! Même si ce n'était pas très différent de ce que je t'avais déjà dit autrefois, j'avais juste omis la transformation. Pour le reste je n'avais pas menti, mon frère et mes parents étaient bien mort, il y a plus longtemps qu'il n'y paraît c'est tout. J'ai essayé de faire bref, tout simplement parce que je n'aimais pas parler de mon passé et que c'était douloureux d'y repenser. Et je zappais toute la partie sur l'époque où j'avais éteint mon humanité, parce que je n'étais pas fier de ce qui était arrivé et que c'était quelque chose dont je ne voulais parler à personne. Même si je savais bien que ce ne serait pas ça qui t'aurait fait fuir, si tu aurais dû le faire tu l'aurais fait en arrivant tout à l'heure !

Tu m'as laissé parler sans m'interrompre durant mon récit. Et une fois terminé, je finissais par essayer de dédramatiser la situation en blaguant, disant que j'étais bien plus bizarre que toi ! Apparemment j'avais réussi, puisque tu riais, ce qui me faisais sourire. Tu répondais, demandant, si c'était aussi bizarre que de vouloir m'enlacer, mais on aurait dit que tu avais voulu dire tout autre chose. Avant que j'aie le temps de répondre tu me prenais dans tes bras, je te serrais alors aussi dans les miens. Un geste de réconfort qui me faisais un bien fou. Est-ce que c'était grave si je ne te lâche jamais ? On pourrait très bien rester comme ça des heures, ça me convenais. Tu as alors repris la parole, pour t'excuser, précisant que tu n'aurais pas dû me demander d'en parler, que tu t'en voulais de m'avoir fait ressasser de mauvais souvenirs. Et je dois bien admettre que j'étais surpris de t'entendre dire ça. Je te répondais, sans te lâcher non plus.

"Alors c'est moi qui ai 'menti'... et c'est toi qui t'excuses. Tu ne devrais pas, c'est plutôt à moi de le faire !"

Après tout, te raconter la vérité c'était la moindre des choses. Tu décidais alors de me lâcher, c'était bien dommage. Et tu as repris la parole à nouveau, m'expliquant que tu n'avais jamais eu peur de moi, que tes paroles avaient simplement dépassé ta pensée, ajoutant qu'en contre partie si j'avais des questions, je pouvais te les poser. ça m'a fait sourire, puisque c'était surtout toi qui devais te poser beaucoup de questions en ce moment.

"D'accord... Alors, est-ce que ce serait bizarre si je te prenais dans mes bras ?" J'affichais un sourire amusé, sachant que ce n'était pas vraiment ce genre de questions dont tu parlais.
©️ By Halloween sur Never-Utopia



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 20 ans
∞ job : Barmaid
∞ race : Humaine et chasseuse apprentie
∞ univers : Supernatural



∞ messages : 135
∞ avatar : Crystal Reed
∞ pseudo/prénom : Pandy


MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Mar 13 Mar - 22:11


State of Love and Trust
Armin & Lyudmila
Jamais ils n'avaient étés aussi proches, l'un contre l'autre. Jamais la demoiselle n'avait ressenti une chose pareille, mettre des mots dessus, lui semblait impossible. Son coeur s'emballait, il ne restait plus qu'à espérer que cela ne se remarque pas de trop. C'était si étrange et inattendu. Pourquoi il ne lui avait suffi que d'un unique contact, pour ne pas vouloir s'en défaire. La raison, il n'y en avait simplement pas de raison, ici, elle était juste bien pour une fois. En fait, cela remontait à loin, l'instant ou porter trop de poids sur les épaules, se dissipait enfin. Si loin, que les souvenirs s'en retrouvaient inexistant. L'orpheline s'excusait de lui avoir fait subir, ces vieux souvenirs. Pourtant, elle savait le mal que ça pouvait faire, de parler du passé. Tenir bon. Ne pas laisser ces perles salées s'échappaient. Elle avait longtemps voulut pleurer jusqu'à ce que tout soit oublié. Forte depuis bien trop longtemps, il était encore plus difficile de tout garder, de ne rien évacuer. Armin aussi avait souffert, elle aurait dû réfléchir à deux fois, avant de lui demander de s'expliquer, sur un sujet douloureux. La culpabilité, s'emparait de Lyudmila. Seulement, contre toute attente, le jeune homme ne lui en voulait pas. " Arrête, disait-elle doucement, Tu n'as pas menti, tu n'en a juste pas parlé. Ne t'excuse pas d'avoir été au mauvais endroit, au mauvais moment."

Armin non plus, n'avait eu une vie facile. Lui aussi, il avait perdu ses proches, de façon tragique. Il était même devenu vampire, un vampire hybride contre son grès, mais au moins il était là, peu importe le pourquoi du comment, il était en vie, n'était-ce pas le plus important ? "Mais par contre, tu as vingt-six ans, depuis combien de temps ?" Demandait-elle en haussant un sourcil et en arquant un sourire. La curiosité de savoir son âge véritable, elle n'avait pas pu s'empêcher de poser la question. Avait-il déjà bien vécu ? Qu'est-ce que lui apportait l'hybridation ? Et puis, c'était quoi ses pouvoirs ? Elle voulait tout savoir, néanmoins, il fallait se retenir et le laisser se reprendre et peut-être poser des questions en retour.

Cependant, la réponse du beau brun et son sourire, lui faisait rougirent les joues, ses yeux s'étaient agrandis de surprise. Ce n'était pas ce genre de questions, à laquelle elle s'attendait. Voilà maintenant, qu'elle agissait bizarrement, c'était pas son genre, de rougir face à un sourire. Ses prunelles se perdaient un instant furtif dans ses yeux verts. Intérieurement, elle déraillait totalement, ne comprenant pas ce qui lui arrivait. Sa simple présence faisait battre plus vite son coeur, la rassurait, la calmait. C'était fort, fort, mais inexplicable. " Oh ! Je viens de comprendre, que c'est mignon ! Reprenait ce fichu fantôme. Tu en pince pour lui hein ? Sourire arrogant au coin du visage. Ben alors, qu'est-ce que t'attends, d'être morte ? Crois-moi après, c'compliquer de faire ce que tu veux." Lyudmila lui lançait un regard noir en biais, lui intiment de se taire, sinon il n'aurait pas son aide, pas besoin de la perturber plus encore bon sang. Pas besoin de lui pour réaliser à l'instant T, qu'elle n'avait pas encore répondu à sa question. "Hum, laisse-moi réfléchir... Les yeux regardant le plafond, un air malicieux sur le visage, puis finalement, elle haussait les épaules, Ben, j'crois pas que ce soit bizarre de prendre une amie dans ses bras, et je crois que ça ne me dérangerait pas que tu le fasses." Bien au contraire, si elle pouvait s'y attarder, elle le ferait. Laissant sa timidité de côté, Wheeler se lovait dans les bras du brun, sans attendre. Son ventre n'avait jamais été aussi noué, son pouls alerte. Elle soupirait doucement, le fantôme avait raison, à quoi ça servait de cacher ce qu'il y avait dans le fond ? Il semblait évident qu'elle avait plus que des sentiments amicaux à son égard, seulement, c'est difficile d'avouer ce genre de chose, comme ça directement, comme un cheveu sur la soupe. C'était surtout sans compter sur son incapacité à dire des chose avec du sens. Au creux de son oreille, un murmure s'échappait. " Le truc, c'est que je ne vais peut-être pas vouloir que tu me lâches..." Voulant profiter au maximum de cet agréable contact, il ne fallait pas qu'il s'en aille.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

There are moments. Moments that in a split second your life changes forever, and before you know it... you're somewhere else

∞ âge : 26 ans pour l'éternité
∞ job : Médecin Légiste
∞ race : Vampire
∞ univers : The Vampire Diaries

I remember the first day I ever looked into your eyes and felt my entire world flip.

∞ messages : 144
∞ avatar : Grant Parfait Gustin
∞ pseudo/prénom : Vagabonde ♫


MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   Mar 17 Avr - 15:56



State of Love and Trust
Feat. Lyudmila Wheeler

Tu t'étais excusée de m'avoir fait ressasser de douloureux souvenirs, mais je trouvais ça parfaitement normal que tu ais voulu savoir. C'était la moindre des choses de répondre à tes questions après tout ! Bien que j'admets tout de même que j'aurais préféré ne pas avoir à y repenser, c'était des souvenirs dont j'aurais aimé me débarrasser, mais j'imagine que c'était le prix à payer pour ne pas te perdre. Et Dieu sait que je ne voulais pas. Je ne préférais même pas y penser, puisque je savais que si je devais te perdre, je ne m'en remettrais probablement pas.

Tu disais alors que je n'avais pas menti, que je n'en avais tout simplement pas parlé. Beaucoup auraient considéré que j'avais menti par omission mais j'étais content de voir que tu ne pensais pas ça. Tu me disais aussi de ne pas m'excuser d'avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. Je crois que je n'aurais pas pu mieux résumer ce qu'il s'était passé, c'était tout à fait ça. J'avais un peu le don de m'attirer des problèmes, sans jamais le vouloir pourtant ! Je ne savais pas quoi répondre, alors je n'ai rien dit. Tu me demandais alors depuis combien de temps j'avais vingt-six ans, cette question je m'y attendais. Là je ne pourrais pas me vanter d'être un vieux vampire de plusieurs siècles qui aurait vu énormément de choses, puisque j'étais encore loin de n'avoir ne serait-ce qu'un siècle !

"Disons que je devrais paraître le double aujourd'hui."

Tu m'avais dit par la suite que je pouvais à mon tour te poser les questions qui me venaient à l'esprit. Seulement je n'avais rien de particulier à te demander, je ne voulais pas que tu te sentes obligé de répondre à mes questions parce que je répondais aux tiennes ! Je te demandais tout de même si ce serait bizarre si je te prenais dans mes bras. Tu as mis un petit moment un répondre, ton attention avait été détournée ailleurs, puis finalement tu m'as dit de te laisser réfléchir, haussant les épaules en répondant rapidement que tu ne crois pas que c'est bizarre de prendre une amie dans mes bras. Mon coeur s'est serré mais j'ai souri alors que tu disais que ça ne te dérangerais pas. Je te serrais alors dans mes bras, profitant de l'instant. Après un petit moment tu murmurais que tu ne vas peut-être pas vouloir que je te lâche. La vérité, c'est que je n'avais absolument aucune envie de te lâcher non plus.

"Tant mieux, je n'en ai pas envie non plus."

Je me disais que c'était peut-être le bon moment pour te parler, de ce que je ressentais, après tout il semblerait que ce soit la soirée des révélations aujourd'hui. A quoi bon garder ça pour moi de toute façon ? On ne vit qu'une fois non ? Ce n'est pas parce que je peux vivre éternellement que ce sera forcément le cas. Alors pourquoi attendre ? Même si j'avais peur que pour le coup, tu prennes réellement la fuite. J'ai pris une inspiration pour me donner du courage et j'ai repris la parole sans te lâcher. J'avais l'estomac et la gorge nouée comme jamais.

"Je t'aime Lyudmila. J'ai su que tu étais spéciale dès que je t'ai rencontrée, dès la première fois où tu as mis les pieds ici."
©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]   

Revenir en haut Aller en bas
 
State of Love and Trust [Feat. Lyudmila Wheeler]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keith Graham ~ Love all, Trust a few, do Wrong to none. [FINI]
» The promise of an eternal love . . .or not [Feat Wonho ♥]
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: Neverland :: Forest Lawn :: Grey-Sloan Hospital-
Sauter vers: