Partagez | .
 

 (amélia) why dont you get a job ?

Salem Z. Engelmann
wizard
avatar
wizard
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 33 ans
∞ job : détective privé à neverland, professeur de défense contre les forces du mal + ex-serpentard et ex-uzem (durmstrang)
∞ race : sorcier (+ animagus : chaton noir)
∞ univers : harry potter; next-gén' + gen' "Golden Trio"
∞ messages : 86
∞ avatar : billie j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki ♥ encore moi oui *siffle*

MessageVen 17 Nov - 17:14



why dont you get a job ?
amélia et salem

Il n’y avait rien d’intéressant dans cette foutue ville. Salem avait beau retourner la question dans tous les sens, il ne voyait rien. Rien qui pouvait susciter son intérêt, rien qui ne pouvait combler le vide d’être priver de son lieu de travail. Il aimait Poudlard. C’est être loin de ce château que cet amour pour l’école lui sautait à la figure. C’était une évidence, et le manque ne faisait que confirmer celle-ci. Accoudé sur son bureau, face à ses papiers, il était vautré sur sa chaise à la recherche de quelque chose qui pourrait l’occuper dans ses journées. Les coupures de journaux s’accumulaient, et la soudaine présence d’un château dit hanter n’était pas celui qu’il cherchait. En même temps, c’était difficile de louper une pareille bâtisse arrivant de nulle part. Cela dit, il mentirait s’il disait que ça ne l’intéressait pas. Après tout, ce n’est pas tous les jours que les ouvriers du BTP construisaient de pareils monuments à une vitesse pharaonique. Alors le professeur –ou du moins ce qui en restait- avait vidé les derniers gouttes de whisky dans son bec, jetant sans ménagement la bouteille vide dans la poubelle. Au diable le tri sélectif, de toutes façons, vu son régime alimentaire, il n’y avait que du verre qui s’accumulait dans la corbeille. Il avait attrapé son sac en besace et son appareil photo, puis il avait filé dans les environs du château de la bête. Il souhaitait prendre quelques clichés, tout en prenant des précautions. Après tout, selon les racontars, ce n’était pas beau à voir là-dedans. D’où le fait qu’il avait sortis sa baguette d’un des tiroirs du bureau, la glissant dans sa manche prête à être dégainer. Il n’avait pas traîné en route. Si tôt dit, si tôt fait, il avait transplané jusqu’à ce lieu inquiétant pour s’y aventurer avec précaution. Il restait dans les jardins, se tapissant dans les fougères du jardin pour user du zoom de son appareil pour prendre les fenêtres en photo. Il était aux aguets, à appuyer sur le déclencheur pour immortaliser le moindre mouvement à l’intérieur. Salem était resté ainsi deux bonnes heures planté là à attendre que ça se passe. Jusqu’à ce qu’il entende les grognements d’un bête non loin et qu’il décide de décamper. C’était le signal d’alarme, celui qui lui soufflait que s’il tenait à la vie, mieux vaut ne pas traîner plus dans le coin. Il avait de nouveau transplaner pour disparaître aussi vite qu’il était apparu dans le château. Le souci, c’est qu’à user de cette technique, ça lui donnait des hauts-de-cœurs alors, il avait préféré s’arrêter en chemin pour reprendre son souffle. Le bureau de Cat’s Eyes était loin encore et il voulait rester discret. Alors au grand maux les grands remèdes, il avait rangé son appareil photo dans son sac. Puis, il avait dégainé sa baguette pour exercer le sortilège du Reducto sur son sac bandoulière afin qu’il soit à la bonne taille pour la suite et il disposait à son tour cette dernière à l’intérieur. Il n’avait plus qu’à rétrécir, sa silhouette diminuant, ses habits fusionnant avec sa peau pour que l’ombre du sorcier devienne celle d’un chaton noir enfilant sa besace de la taille d’une poupée. La boule de poil était ainsi sortit de sa cachette, trottinant sur le trottoir à l’ombre des réverbères. Il n’était plus bonne heure maintenant, facilement vingt-trois heures passés. Ça l’arrangeait, il avait toute la place pour lui maintenant et les risques de se faire piétiner était amoindrit.




Salem Z. Engelmann
Black Cat, the prince of deutschland and professor of defence against the dark arts ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia J. Williams
human
avatar
human
Voir le profil de l'utilisateur
∞ âge : 25 ans
∞ race : Humaine
∞ univers : Doctor Who
∞ messages : 51
∞ avatar : Karen Gillan
∞ pseudo/prénom : Jo

MessageMer 29 Nov - 22:15

Why dont you get a job ?

   
feat. Salem & Amelia

   
Amy s'était à présent changée en véritable enquêtrice pour retrouver la trace de son mari. Armée de la photo de Rory qu'elle conservait dans son porte-feuille, elle passa une bonne partie de l'après-midi à sillonner la ville à tendre à qui le voulait bien la photo de son aimé, hélas sans grand succès. Elle ne lâchait rien et se dit qu'il traînait peut-être le soir dans quelques bars avec -qui sait- peut-être la même idée qu'elle ? Pouvoir se retrouver. Puis il pouvait aussi bien se prendre une petite pause, une petite bière en regardant un bon match de rugby ou de foot, tout dépendait de ce qui passait à la télé, certes, c'était peut-être le dada d'Amy bien qu'elle n'ait pas vraiment prit le temps de regarder ses derniers temps.

Mais ne vous méprenez pas, elle a aussi un autre challenge qu'elle aimerait relever dans les jours à venir, trouver un travail. C'est que ses économies s'amenuisaient et elle ne pouvait pas se permettre de tirer au flanc, puis il lui fallait de quoi s'occuper ! Après avoir passé plusieurs mois, voir même années c'est que l'on perd vite toute notions du temps, à voyager avec le docteur la vie vous paraît bien trop simple et ennuyeuse à côté. Elle n'avait que très peu de chance de le revoir, il y aurait bien une chance sur mille ? Les anges pleurent n'étaient pas connus pour leur coopération quant à avouer où ils venaient d'emmener leurs victimes, au moins étaient-elles en vies. Même avec tous les efforts qu'il pouvait déployer, le docteur ne croiserait très certainement plus le chemin des Pond et pour palier à ce manque, Amy devait se lancer dans quelques choses de plutôt excitant... peut-être du journalisme ? La partie investigation sur le terrain lui plaisait plutôt bien, en tout cas tout sauf mannequin ! Elle avait déjà donné, merci.

C'est au détour d'une ruelle, à la lueur des réverbères, car il était déjà bien tard, qu'elle croisa une scène plutôt inhabituelle. Un chaton avec un sac à sa taille. Logique. C'est en plissant les yeux qu'elle questionna son état mental, elle n'avait pas prit de coup derrière la tête, ne souffrait pas d’hallucination ou en tout cas pas depuis maintenant et elle n'avait rien bu d’alcoolisé ! Curieuse, elle s'approcha légèrement, puis fila le petit animal le long de la rue avant de se retrouver face à face avec lui.

« Hey bien minou, t'es perdu ? Tu ne retrouves plus ta maison ? Elle s'approche pour finalement bien reconnaître un petit sac. Ou tu fais une fugue ? Marre de tes frères et sœurs ? C'est... plutôt inhabituelle ça. »

Elle s’accroupit, tentant de ne pas faire peur à l'animal tout en se mettant au plus près de sa hauteur, en tout cas il ne semblait guère impressionné par la rousse. Un petit sourire étire ses lèvres alors qu'elle entreprend de lui faire quelques grattouilles au niveau de la tête.

« En tout cas, tu n'es pas bien farouche. Puis tu n'as pas encore dit que tu étais en retard et que tu as rendez-vous quelques parts ce qui me rassure à moitié sur ma santé menta...Elle soupire. Et je parle donc à un chaton. Dans la rue en pleine nuit. »

   
   
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Salem Z. Engelmann
wizard
avatar
wizard
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 33 ans
∞ job : détective privé à neverland, professeur de défense contre les forces du mal + ex-serpentard et ex-uzem (durmstrang)
∞ race : sorcier (+ animagus : chaton noir)
∞ univers : harry potter; next-gén' + gen' "Golden Trio"
∞ messages : 86
∞ avatar : billie j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki ♥ encore moi oui *siffle*

MessageDim 17 Déc - 16:23



why dont you get a job ?
amélia et salem

Ça le bouffait de se retrouver à errer dans les rues comme ça à point d’heures du soir. Il pourrait s’arrêter, prendre le temps de souffler dans un bar. Mais à ce qu’il parait, il n’était pas très bien vu. Il finissait la plupart du temps à être éjecté du dit bar et à devoir finir de se rincer le gosier chez lui. Autant ne pas perdre du temps en plaisante compagnie alors. Le chaton trottinait sur le trottoir l’air de rien en faisant abstraction des pubs bruyants environnants. Il était plutôt du genre pressé, regardant de temps en temps derrière lui en direction du château pour voir si la bête n’aurait pas eu la bonne idée de le suivre. Rien à signaler hormis une bande d’ivrogne venant de se vautrer sur le bitume. Pitoyable, mais il n’était pas mieux lorsqu’il avait trop bu donc il s’était contenté de remettre sa tête dans le bon sens de la marche pour continuer son chemin. Son sac de poupée sur le dos semblait le gêner, le chaton avait déjà manqué de se vautrer deux trois fois en chemin parce que la bandoulière se prenait dans ses pattes. Vie de merde. Et puis pourquoi il était resté à cette taille ? Il était adulte maintenant, il devrait avoir la taille d’un chat adulte. McGonagald lui avait expliqué gentiment en rigolant que c’était parce qu’il était petit de taille et de corpulence. Mais bien sûr. Et elle, elle n’est pas bien grosse et pourtant, elle est bien fournie en matou. Il ne cherchait plus à s’en plaindre, il avait appris à s’y faire… Sauf ! Quand il se retrouve en tête-à-tête avec une rouquine qui le prenait pour un petiot paumé. Il gardait sa conscience humaine, d’accord, mais il ne pouvait résister à une caresse sur la tête. Si bien qu’il s’était mis à ronronner en relevant un peu la tête. Ok, ça c’est un avantage de se faire caresser le crâne par une jolie rousse. Mais qu’est-ce qu’il foutait ?! Le chaton avait reculé nerveusement de la main après s’être allègrement frotter à cette dernière. Quelques pas en arrière et le voilà à distance convenable pour éviter toutes tentations. Il feulait un peu, ça ressemblait d’avantage à un ronchonnement plus qu’à un véritable envie qu’elle ne s’approche plus de lui. Ses pattes piétinaient doucement le bitume, et à force d’agacement à l’entendre poser des questions sans queue ni tête à son égard, il avait fini par laisser son sac de côté pour reprendre sa forme humaine. « Non, je ne suis pas en retard, mais j’aimerais bien rentrer chez moi avant qu’une grosse bestiole me tombe sur le coin du nez ». Pas de bonsoir, pas de merci ni de s’il te plait, Salem avait été plus que direct. Il avait tourné les talons, reprenant son sac pour attraper sa baguette à l’intérieur et restaurer le tout à sa taille normale. Ce n’était qu’après coup qu’il avait réalisé ses agissements sur un coup de tête, faisant volte-face de nouveau pour se planter devant la rouquine. « Tu … Oups ». Heureusement qu’ils n’étaient que tous les deux dans la rue. Il se voyait mal expliquer à toute une meute le passage de chaton à homme doté de parole. « Évites de hurler ou de crier. Je vois rien qu’à ta tête que c’est la première fois que tu croises un Animagus. Et oui, t’as caressé la tête d’un gars de ton âge à peu près ». Salem avait laissé s’échapper un petit rictus, amusé par sa propre remarque.




Salem Z. Engelmann
Black Cat, the prince of deutschland and professor of defence against the dark arts ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia J. Williams
human
avatar
human
Voir le profil de l'utilisateur
∞ âge : 25 ans
∞ race : Humaine
∞ univers : Doctor Who
∞ messages : 51
∞ avatar : Karen Gillan
∞ pseudo/prénom : Jo

MessageSam 23 Déc - 21:40

Why dont you get a job ?

   
feat. Salem & Amelia

   
Elle ne pouvait laisser partir le petit félin, bien trop curieuse de cette histoire de sac sur le dos, mais ce ne pouvait être lui qui l'y avait mis, seul un humain aurait pu le faire. Avait-il eut à faire à un petit plaisantin ? C'est que l'on ne pouvait parler de maltraitance à ce niveau-là, tout au plus ce fut un enfant qui trouva l'idée amusante et mignonne. Amy trouvait en effet ce petit accessoire mignon, s'il était pratique par contre, c'était une autre question ! En tout cas ce dernier ne cherchait aucunement à s'en débarrasser et voilà même qu'à présent il se laissa caresser par la rouquine. Il sembla l'écouter à moitié, profitant de l'attention qu'on lui portait tout en ronronnant et en se frottant à cette main offerte, elle n'avait même pas besoin de bouger ses doigts, la petite boule noire faisait tout le travail ! Bon, au moins avait-il le comportement d'un vrai chat, dissipant ces idées un peu folle à force d'avoir été la compagne de voyage du Docteur, elle ne s'étonnait plus de rien... ou plutôt il y avait moins de choses nouvelles.

Après une séance de caresse en bonne et due forme, le chaton changea de comportement, comme s'il venait de se faire piquer ou s'il avait vu quelque chose qui pourrait le mettre en danger devant lui. Reculant, il tenta de feuler du mieux qu'il pouvait ce qui fit légèrement pencher la tête de la rouquine. Qu'est-ce qui lui prenait tout à coup ? Elle n'avait pas tenté de l'attraper ou montrer un geste déplacé, elle observa par-dessus son épaule, mais ils étaient bien seuls, alors elle l'observa à nouveau en fronçant les sourcils.

« Mais qu'est-ce qui t'arrive ? »

Le sac tomba sur le côté et soudain... le petit chaton noir se transforma en homme. La bouche légèrement ouverte, les yeux ronds, dans sa tête elle n'arrivait qu'à penser : keskicépassé. Puis il réagit tout bonnement à ce qu'elle venait de dire. Puis, une grosse bestiole ?

« Comment ça...une grosse bestiole? »


Elle avait réussi à conserver son équilibre, ne rendant pas la situation encore plus ridicule qu'elle ne l'était en tombant à la renverse. Se félicitant mentalement de cette performance, elle se remit droite sur ses jambes et ne pu s'empêcher de détailler la personne face à elle. Du noir, il ne restait plus que les cheveux et les habits. Puis voilà qu'il la plantait là. Le sac taille mini-pouce fut en un rien de temps à taille humaine, puis une... baguette magique ?! Cet homme devait être fan d'Harry Potter, il n'y avait pas d'autre explication... enfin cela n'explique en rien comment il passa de chaton à humain et vice versa, comment son sac suivait la taille, selon la forme qu'il prenait. Prenant une grande inspiration, elle finit par se dire qu'elle rêvait juste, elle devait subir les effets secondaires d'une lecture trop poussée des romans. Pourtant, il revint vers elle, faisant un pas en arrière, elle restait tout de même sur ses gardes à présent.

« Oui, non je ne croise pas des personnes qui se changent en chat tous les jours autrement je pense que les hommes en blouses blanches m'auraient embarqués depuis un petit moment déjà... Et d'abord j'ai caressé la tête d'un adorable chaton, pas d'un humain ! Nah ! »

Ne faisant pas de commentaire sur le mot prononcé, elle trouvait cette situation totalement surréaliste. Cette fois, elle s'approcha, brandissant un doigt pour venir lui tâter l'épaule plusieurs fois. Oui, il était bien réel, non, on ne dirait pas un rêve Amy. Il était visible sur son visage, ce questionnement, le fait qu'elle soit dubitative qu'il soit réellement réel et qu'elle n'est pas à nouveau kidnappé par un alien qui l'immergerait dans un endroit bien familier... Mais en même temps elle ne se trouverait pas juste dans une ville banale, mais là où se passe l'action des livres. Elle marmonna entre ses dents un « je vais me réveiller... » puis de manière plus audible.

« En tout cas, ce n'est pas moins qui me suit mise à ronronner et à en réclamer plus. »

   
   
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Salem Z. Engelmann
wizard
avatar
wizard
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 33 ans
∞ job : détective privé à neverland, professeur de défense contre les forces du mal + ex-serpentard et ex-uzem (durmstrang)
∞ race : sorcier (+ animagus : chaton noir)
∞ univers : harry potter; next-gén' + gen' "Golden Trio"
∞ messages : 86
∞ avatar : billie j. armstrong
∞ pseudo/prénom : shirosaki ♥ encore moi oui *siffle*

MessageMar 9 Jan - 22:26



why dont you get a job ?
amélia et salem

C’était … Un avantage notable de pouvoir se changer en chaton. Il n’allait pas cracher dessus. C’est sûr que vu son caractère, Salem avait plus de chances de se faire caresser la tête sous sa forme animale que sous sa forme humaine. Mais bon, là ça commençait à devenir gênant et il avait une urgence. Il ne pouvait pas se permettre de perdre du temps en ronron. Qu’est-ce qu’il lui arrive ? Un retour à la réalité. Le chaton s’était reculé subitement, cessant ce petit moment de faiblesse pour se reprendre. Et plutôt deux fois qu’une même. Il avait laissé tomber le sac de poupon pour reprendre sa taille et sa forme normale –idem pour le sac à coup de baguette- tout en répondant qu’il n’était pas en retard, mais pressé. Il n’avait prêté aucunes attentions à stupeur de la rouquine. Il était totalement dans son monde à regarder derrière lui pour voir s’il n’avait pas été suivi tout en vérifiant que son appareil photo était toujours dans son sac. « Oui, une grosse bestiole ! T’es nouvelle en ville ? T’as pas vu le château immense qui a poppé de nulle part ? Y a des trucs pas net qui s’y passe et j’me suis fait grillé par une grosse bestiole. Et quand je dis grosse, c’est grosse. Plus grande qu’un homme lambda ». Il n’avait pas perdu quelques habitudes professorales, comme par exemple ses longues tirades explicatives. Une fois qu’il avait fini de fouiller dans son sac pour vérifier que tout était resté en place, il avait redressé la tête et Salem avait réalisé sa boulette. Son visage traduisait un AH digne du type de Koh-Lanta quand il avait enfin remarqué que non, ce n’était pas courant pour la rouquine de voir un Animagus vu la tête qu’elle tirait. Il avait eu un moment de latence, lui laissant ainsi du temps pour qu’elle réponde à sa remarque. D’ailleurs à la fin, il n’avait pas pu s’empêcher de lâcher un rire nerveux en sortant une flasque de whisky de son sac. « C’est pas moi qui me suit approché de toi ». Si elle voulait trouvait un coupable, elle était tombée sur le mauvais gars. Salem était doté d’une mauvaise foi impressionnante. Si bien qu’entre nous, c’est ce qui le rendait insupportable par moment. « C’est pour ça qu’on évite de se métamorphoser devant les moldus en temps normal. Mais bon, comme y a plus vraiment de loi magique dans cette ville. J’ai quand même fais une belle boulette … ». L’animagus réfléchissait tout haut, grattant l’arrière de son crâne en ébouriffant un peu plus sa tignasse. Il plissait le nez, cherchant un moyen de contourner le sujet. « Si-si, c’était ma tête, tu veux que j’recommence pour te le prouver ? … Oublies cette idée en faites. Tu t’appelles comment ? ». Il avait repris une gorgée de sa flasque, tournant les talons sans attendre la réponse. Il avait besoin de marcher. Après tout, il avait bien dis être poursuivi par une grosse bestiole. Il n’avait pas très envie de rester trop longtemps sur place si jamais c’était avéré.




Salem Z. Engelmann
Black Cat, the prince of deutschland and professor of defence against the dark arts ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message

Revenir en haut Aller en bas
 

(amélia) why dont you get a job ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reparlons de ce dont nous avons parlé... [PV]
» « Il n'y a point de mal dont il ne naisse un bien... »
» La fic' dont VOUS êtes le héros
» Le passé, l’avenir, ces deux moitiés de vie dont l’une dit jamais et l’autre dit toujours. [PV Nami]
» Siméon Alvaro - Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents [A.Damasio]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: 
Neverland
 :: Downtown :: Bon Temps
-