Partagez | .
 

 Cible à abattre

Grace Maximoff
mutant
avatar
mutant
∞ âge : 20 ans
∞ race : Mutante
∞ univers : Marvel
∞ messages : 37
∞ avatar : Natalia Dyer
∞ pseudo/prénom : Lulu

MessageDim 5 Nov - 20:17

Cible à abattre
Jayson & Grace
Papa ne veut pas que je tue à tout bout de champ, il dit que si on se fait remarquer on finira séparé et enfermé, mais quand il le veut, papa me donne un nom. Aujourd’hui Jayson Webster est l’homme que je dois abattre. Il n’y a que quand je suis en mission que papa me laisse agir librement, sans surveillance, il sait que j’ai été éduqué pour ça, il sait que je ne faillirai pas à ma mission. Il m’a donné tous les renseignements qu’il avait à son sujet et maintenant c’est à mon tour d’agir. Les ennemis de papa sont mes ennemis, c’est ce qu’il m’a appris, alors il est temps pour ce Jayson de payer, et je me moque bien de savoir de quoi il est accusé.

J’ai manipulé plusieurs esprits pour qu’ils deviennent mes pions, je les poste chacun quelque part et ils me renseignent de ce qu’ils voient. C’est comme ça que j’ai su qu’après avoir quitté son hôtel, Jayson s’est rendu dans une boite de nuit et c’est parmi la foule qu’il compte passer la nuit. Voilà qui pose problème, papa n’aime pas que je tue en public, mais il m’a bien spécifié que ce Jayson est une cible prioritaire, que je dois le tuer au plus vite. Vite ça veut dire ce soir. Alors tant pis pour le spectacle, s’il le faut je leur ferais oublier à tous ce qu’ils ont vu. Mieux, je nous ferais disparaître de leurs pensées pendant que je le tue, ainsi personne ne nous verra. Vous voyez, il y a une solution à tous les problèmes, seulement celles-ci sont plus épuisantes car plus il y a d’esprit à manipuler en même temps, plus j’ai besoin d’énergie.

- Une minute mademoiselle, vous ne portez pas vraiment la tenue adéquate et je doute que vous soyez majeure.

C’est vrai, la majorité dans ce pays est à partir de vingt-et-un ans, quant à ma tenue... Un jean et un pull en velours noir, en quoi est-ce que ça pose problème ? Je plante mon regard dans celui du vigil et lui fais croire que je m’excuse et rentre chez moi alors que je passe sous son nez à l’intérieur de la boite. Une fois les portes passées, la musique se veut assourdissante, c’est insupportable. Pourquoi les gens aiment se rendre dans ce genre de lieu ? Je regarde toute la foule autour de moi et me rends compte que le vigile avait raison, je n’ai pas la tenue adéquate, j’aurais eu plus de chances à entrer en sous-vêtements. Je brave la foule, cherchant ma cible du regard, je sais qu’il est par ici, je ressens sa présence. Je l’aperçois finalement près du bar. Il est temps pour moi d’entrer en action. Je m’approche de lui au moment où le barman dépose sa commande sur la table. Sauf qu’avant que Jayson ne s’en empare, j’use de ma télékinésie pour faire glisser le verre jusqu’à ma main, attirant ainsi son attention sur moi.

- Jayson Webster, tu as causé du tort à papa. Tu vas payer pour ça.

Et sur ces mots je l’expulse hors de sa chaise, le propulsant au sol et avant qu’il ne se relève, je fais voler plusieurs bouteilles d’alcool dans les airs, les braquant tout droit vers lui telles des armes prêtes à l’abattre.

- Inutile de crier à l’aide, personne ne nous voit, personne ne nous entend. Personne ne saura que tu meurs.

Et sur ces mots j’envoie toutes ces bouteilles en verre tout droit sur lui, le plus possible au visage pour le sonner. Pas suffisant pour le tuer en revanche, il est temps de passer aux choses sérieuses, papa n’aime pas quand je m’amuse... Mais papa n’est pas là ce soir. Je sors si rarement toute seule, que ce serait dommage de ne pas en profiter.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayson Webster
administratrice
avatar
administratrice


∞ âge : thirty four
∞ job : nothing serious, he loves to change every time he wants
∞ race : mutant
∞ univers : marvel, x-men
∞ messages : 18
∞ avatar : hedlund
∞ pseudo/prénom : manon (ghost.writer)

MessageJeu 16 Nov - 20:47

Ce soir, il n’y avait pas de café à servir avec un sourire, pas de missions à mener. La nuit s’étalait, infinie, pour lui. Les cloches sonnaient – il était temps de s’amuser. HYDRA ignorant sa fuite de leurs locaux pour passer la nuit dehors, Jayson n’avait personne pour garder un œil sur lui. La liberté s’offrait à lui, totale. Telle qu’il l’appréciait. Et pour cette soirée de débauche, il mettait les petits plats dans les grands. Il n’avait qu’un seul but ; se vider l’esprit, oublier ses tourments des derniers jours et déverser l’argent qu’HYDRA lui versait pour les missions qu’il menait pour eux. Il voulait l’ivresse, la passion d’une nuit torride et l’amusement. Il voulait se fondre dans la masse, loin de ces non-mutants, loin de tous ceux qu’il méprisait pour le rejet dont ils faisaient preuve dès lors qu’il s’agissait de différence. Ainsi donc, comme à chaque fois qu’il désirait fuir les oppresseurs sans pouvoir ni talent, il se glissa dans l’entrée du Pandemonium, boîte reconnue pour accueillir des gens atypiques, des reclus, des entités mystiques. Fringué d’un beau costard, il glissa un billet au videur avec un sourire, un clin d’œil. Monnaie courante. Le langage de la rue, Jayson le connaissait. Les coutumes des endroits à la bonne réputation aussi. Pas de vague, pas de comportement inapproprié, pas de manifestation de pouvoir, peu importe leur forme. Cette règle, le mutant avait l’intention de la respecter. Ça lui convenait. Même s’il se savait sous la protection d’HYDRA pour le temps qu’il continuerait de bosser en leur compagnie, il ne souhaitait pas attirer l’attention sur lui. Les autorités, il n’en voulait pas. La prison, jamais. La musique résonnait, les corps s’échauffaient sur la piste de danse, se frottaient sensuellement dans des coins de la boîte. Le regard amusé, Jayson traversa celle-ci jusqu’à rejoindre le bar où il commanda un verre et s’installa sur l’un des tabourets. Il pivota, déposa les yeux sur des corps alléchants qui se mouvaient plus loin, un sourire fin sur les lèvres. La soirée s’annonçait belle.

Il entendit le barman déposé sa commande avec une phrase et Jayson se retourna, prêt à attraper le verre. Mais l’objet glissa sur le bar jusqu’à s’arrêtant les mains d’une créature ravissante, mais à l’air peu aimable. Son sourire s’élargit alors qu’elle prenait la parole. Des menaces. Il adorait ça. Le coude sur le bar, il se frotta sa barbe de quelques jours, gloussant avant de se sentir partir en arrière, projeté par une force qu’il ne lui aurait pas soupçonné. Il se redressa sur ses avant-bras, le regard mauvais, mais n’eut pas le temps d’en faire davantage que des bouteilles le tenaient en vue. Sérieusement ? « J’aimerai bien t’aider ma jolie, mais je sais même pas qui est ton père. » Il fronça les sourcils, intrigué par ses paroles – ils étaient dans une bulle, enfermés. Juste eux et le reste du monde. Pour un peu, ça aurait pu être romantique. Mais la romance prit fin alors qu’elle lui envoyait les bouteilles sur le crâne. Il se protégea de ses mains avant d’inspirer. Très bien, elle avait assez joué. Son sourire s’était effacé de ses lèvres pâles et il dégagea les bouteilles qui traînaient tout autour de lui avant de lever une main. Son ombre sur le sol s’agrandit alors, allant fusionner avec celle de la demoiselle. Jayson se releva d’un saut brusque et, d’un geste du bras, il entraîna la jeune fille et son ombre plus loin. Celles-ci commencèrent à s’élever pour envelopper celle qui devait être une arme humaine et l’empêcher de nuire en lui tenait les mains le long du corps. Jayson lui lança un coup d’œil avant de récupérer son verre et de le vider d’une traite. Comme, visiblement, elle avait déjà réussi à les faire se fondre parmi les autres, il ne pouvait modifier ceci – c’était son illusion à elle, il n’avait aucune emprise sur celle-ci. De toute façon, les autres ne lui sauraient d’aucune aide, il en avait conscience. A la place, il se concentra sur les dons de la demoiselle, les rendit moins puissants, moins efficaces. Il s’approcha ensuite, distance raisonnable. « Qui t’a envoyé après moi ? C’est qui ton père, putain ? » Une main rivé vers un ancien jukebox qui traînait pour donner une apparence rétro à la boîte, il se tenait prêt à le faire se déverser toutes les pièces englouties comme autant de balles.



/ there is a swelling storm and i'm caught up in the middle of it all and it takes control of the person that i thought i was the boy i used to know /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cible à abattre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Chaque tir n’atteint pas sa cible, chaque prière n’est pas exaucée. » [Mad]
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Exécution d'un dangereux bûcheron [Torino Island, Rang S, Solo, Contre-attaque][Réservée]
» Quand la cible n'est pas la bonne... [FB]
» Le Chat (non pas la lessive^^)[Voleur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Allston :: Pandémonium-