Partagez | .
 

 Tout n'est qu'une question de confiance

Nohlan H. Herondale
hybrid
avatar
hybrid
∞ race : Sorcier, Shadowhunter, Etre de lumière, Chasseur d'ombres
∞ univers : Charmed + Shadowhunters
∞ messages : 21
∞ avatar : Alexander Ludwig
∞ pseudo/prénom : Lulu

MessageVen 3 Nov - 15:26



Tout n'est qu'une question de confiance


Chaque fois que je m’endors je me dis que demain sera différent, qu’à mon réveil tout redeviendra comme avant, je retournerai dans le monde que j’ai connu et retrouverai ma vie d’avant. Sauf qu’à chaque réveil je me rends compte que je suis toujours bloqué dans ce monde qui n’est pas le mien. Trouverais-je ma place ici ? Visiblement des membres de ma famille semble faire partis de ce monde, mais est-ce suffisant ? Sans ma fiancée... Sans mon futur enfant... Non, ce monde ne m’appartient pas mais j’ignore comment retourner dans le mien. Peut-être que Magnus Bane pourrait m’aider, mais pour ça il faudrait déjà que je découvre s’il appartient ou non à ce monde et ce qu’il est ici. Peut-être n’est-il pas un sorcier aussi puissant que dans mon monde.

Pour l’heure la personne que j’essaie d’approcher se trouve être ma tante, Isabelle Lightwood. Pourquoi elle ? Parce que déjà dans mon monde elle était la femme la plus compréhensible que je connaisse, donc si ce trait de caractère est identique ici, elle sera la plus à même à croire en mon histoire. J’ai fini par repérer l’institut où se cachent les shadowhunters, ou plutôt leur maison, à mon époque un tel endroit n’existait pas. J’attends dans les environs que ma tante sorte de cet endroit, essayant d’être le plus discret possible, au bout de plusieurs heures d’attente je finis enfin par l’apercevoir. C’est très troublant de la voir ainsi, avec pratiquement le même âge que moi et surtout sans cette cicatrice près du visage que je lui connais bien dans mon époque.

Isabelle semble être concentrée sur quelque chose, sans doute en pleine mission, je me demande si c’est le bon moment pour moi d’intervenir. Alors comme un bon soldat je décide d’attendre et de continuer à l’épier. Très vite Isabelle se retrouve plongée dans un combat contre plusieurs ennemis et je finis par comprendre dans cette bribe de conversation qu’une guerre se prépare contre Valentin. Donc mon plus grand ennemi se trouve aussi dans ce monde... Toutes sortes d’idées émergent dans mon esprit, peut-être qu’on ne m’a pas envoyé ici pour rien tout compte fait, peut-être que ma mission est de tuer Valentin pour empêcher mon avenir de se produire. Qui voudrait d’un avenir aussi sombre de toute façon ? Avant qu’Isabelle n’achève son dernier ennemi, je décide d’intervenir. J’envoie un shuriken tout droit vers la main d’Isabelle, lui provoquant une petite coupure qui me permet surtout de lui faire lâcher son arme à temps.

- Attends ! Ne le tue pas.

J’imagine qu’après ça elle ne risque pas de me réserver un chaleureux accueil, ce sera même encore plus difficile maintenant de la convaincre que je suis son neveu, mais je prends le risque. Si cette cible peut parler alors j’ai besoin de toutes les informations que je pourrais avoir. Je m’approche d’eux, voyant Isabelle sur ses gardes et sa proie dos au sol qui ne sait plus vraiment où donner de la tête. J’avance prudemment, les mains en avant pour lui prouver que je ne suis pas armé et que je ne compte pas l’attaquer.

- Il faut que tu laisses cet homme vivre, j’ai besoin de lui. Je sais que ce que je vais te dire sera difficile à croire, mais il fut un temps où tu me faisais entièrement confiance parce que... Je suis ton neveu.

Même sorti de ma voix ça ne sonne pas très vrai alors que pourtant il s’agit purement de la vérité, mais il faut dire que j’ai moi-même du mal à croire en tous ce qu’il se passe en ce moment. Isabelle va probablement me prendre pour un fou, mais tant qu’elle ne me considère pas comme un ennemi, j’ai encore mes chances.

- Je suis le fils de Jace.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle Lightwood
hunter
avatar
hunter


∞ race : Chasseuse d'ombres.
∞ univers : Shadowhunters.
∞ messages : 101
∞ avatar : Emeraude Toubia.
∞ pseudo/prénom : Princesse

MessageDim 5 Nov - 15:58



Tout n'est qu'une question de confiance


Nohlan & Isabelle




Elle s'en remettait, son indépendance au Yin Fen prenait doucement fin. Enfin c'est déjà ce qu'elle avait pensé avant que ces pas la conduisent tout droit chez Raphael. A chaque fois qu'elle pensait enfin avoir sortie la tête de l'eau, elle se noyait de nouveau. C'était un cycle sans fin. C'était par période. Elle était dans ses beau jours. Aujourd'hui elle ne ressentait pas le manque, et ca faisait un bien fou. Une brise d'air frais remplissant ses poumons. Personne ne pouvait comprendre, ce manque il est au fond d'elle. C'est comme une maladie irrécurable, plus elle avance plus elle se dit qu'elle ne guérira jamais. Un jour elle en crèvera. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui elle va bien, et elle compte en profiter pour faire son travail. Elle déteste être inutile, les autres l'avaient ménagé beaucoup trop longtemps, c'est une femme d'action, elle n'a pas besoin d'être couverte. Elle sait que son frère s'inquiète pout elle, mais c'est comme ca. Elle n'aime pas être un point mort, elle aussi à le droit de combattre, peu importe ca faiblesse. Elle est assez forte.

Ces tremblements ont cessé ce matin. Elle prend une bonne douche, elle en a marre de ressembler à une loque. Elle se dirige vers son miroir, il est temps de se reprendre en main. Du maquillage, elle termine par une couche de rouge à lève et sourie satisfaite au reflet que lui renvoie le miroir. Elle se retrouve enfin. Ca c'est vraiment elle. Une fois prête la shadowhunter entre dans la grande salle de l'institut, elle veut une mission. Finalement elle se tourne vers son grand frère, après tout c'est lui le directeur de l'institut dorénavant. Et malgré son hésitation, face au regard déterminé d'Isabelle il ne peut pas lui refuser. Elle sourie à sa mission, trouver les sbires de Valentin, bien. Il parait qu'un d'eux a été repéré non loin de l'institut. Elle s'en occupe, après tout ce n'est qu'un homme, elle peut très bien s'en charger toute seule. Puis elle ne veut pas de renfort, elle veut prouver à tout le monde qu'elle est encore capable de se battre, et à elle même aussi.

La jeune femme quitte l'institut d'un air élancé et déterminé, concentré sur son objectif. Après plusieurs minute de marche, elle trouve l'endroit indiqué. Mais alors qu'elle se rend sur les lieux ce n'est pas un mais quatre membres du cercle qu'elle trouve. Elle est cerné, encerclé. Un piège ? -"Où se trouve Valentin ?" Aucune réponse, ils ne se contentent de marmonner quelques menaces. Elle en conclut qu'elle ne tirera rien d'eux. Ils se mettent à l'attaque, elle les regarde l'un après l'autre sur la défensive mais sans la moindre trace de peur. Elle n'est pas impressionnée, c'est une Lightwood après tout. Et cette fois-ci c'est son tour. Son bracelet en forme de serpent s'allonge en un long fouet. Isabelle agrippe le pied de l'un d'eux qu'elle fait tomber. Elle donne un coup de coude dans le nez de l'homme qu'il comptait l'attaquer par derrière. Elle attrape son poignard séraphique se retourne et le poignarde. L'un d'eux l'agrippe à la nuque mais elle donne un coup de tête, une fois libre elle se retourne pour lui trancher la gorge. Elle donne un coup de talon dans la tête de l'homme tomber par terre plus tôt qui tombe inconscient au sol. Son dernier ennemi affiche une mine haineuse, la shadowhunter envoie son fouet autour de son cou, lui coupant la respiration. Il faut croire que le manque de Yin Fen la rend plus sanglante. Elle a plus de mal à contrôler ses ardeurs, mais elle reste toujours fidèle à elle même. L'homme devient rouge, mais quelque chose vient lui érafler la main. Elle grimace légèrement et fait tomber son fouet. C'est pas vrais ! Elle tourne brusquement le regard vers le jeune homme responsable de ca, visiblement pas contente.

Isabelle fronce les sourcils aux paroles de l'homme. Il a bu ? Il est sérieux ? Son neveu ? Quoi Alec a eu un fils caché ? Impossible il est gay, quant à Jace il est trop irresponsable pour être papa, et surtout pas de cet âge là elle n'en croit pas un mot. Non il n'est qu'une diversion. Elle laisse échapper un petit rire quand il affirme être le fils de Jace. -"On parle bien du même Jace ? Le blond arrogant qui n'en fait qu'à sa tête ?" elle adore son frère mais c'est la vérité. Isabelle détail le jeune homme en face d'elle de haut en bas -"Et tu m'expliques comment il aurait fait pour avoir un fils aussi agé que lui ? La prochaine fois revois ton histoire". Hors de question qu'elle le laisse s'en tirer comme ca, elle a dit qu'elle réussirait sa mission, qu'elle prouverait qu'elle en est capable. Avant qu'il n'est le temps d'ajouter quoi que se soit elle lance son fouet à sa cheville et le tire jusqu'à elle. La shadowhunter pointe son poignard séraphique droit sur lui. Elle plonge quelques instant son regard dans le siens, c'est troublant, il a le même regard que Jace. Tellement troublant qu'elle en reste silencieuse.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nohlan H. Herondale
hybrid
avatar
hybrid
∞ race : Sorcier, Shadowhunter, Etre de lumière, Chasseur d'ombres
∞ univers : Charmed + Shadowhunters
∞ messages : 21
∞ avatar : Alexander Ludwig
∞ pseudo/prénom : Lulu

MessageDim 5 Nov - 18:59



Tout n'est qu'une question de confiance


Je savais que convaincre mes proches que je suis de leur famille ne serait pas chose simple, mais si je me présente en plus en les attaquant, je risque encore moins d'y parvenir. D’un autre côté je ne peux pas non plus me permettre de perdre cette cible, cet homme est relié tout droit à Valentin et je ne dois pas perdre une piste pareille. J’essaie de convaincre Isabelle que nous sommes dans la même équipe, de la même famille, mais au vue du regard qu’elle me porte, je crois que c’est loupé. En même temps soyons honnête, si la situation avait été inversée j’aurais probablement envoyé en asile la personne qui me dirait une chose pareille. Par contre je constate que le Jace de son époque et celui de la mienne ont les mêmes traits de caractère, ça me ferait presque sourire si la situation n’était pas si compliquée.

- Oui, je ne pense pas qu’il y en ait deux comme lui.

Je n’espère pas surtout, un Jace comme ça c’est déjà bien suffisant. Pas que je n’aime pas mon père, quoi que maintenant la tension est à son comble, mais deux comme lui ? Merci mais non merci. Enfin Isabelle revient vite sur moi, trouvant les failles de mon histoire. Bah voilà, je savais que je ne serais pas crédible, c’était prévisible, mais le pire là-dedans c’est que je ne mens pas. Bon sang comment lui faire croire que je suis bien son neveu ? Je n’ai même pas le temps de réfléchir à une explication plausible que ma tante sort les griffes, ou plutôt le fouet. Mon dos heurt le sol et me voilà à me faire traîner par terre comme un vieux sac à patates et ça je n’aime pas du tout. Si tu voulais me voir de plus près il suffisait de demander. Au moment où Isabelle pointe son poignard séraphique droit vers ma poitrine, je me dis qu’il est temps d’agir, hors de question que je me fasse tuer par ma tante.

Alors avant de ne plus en avoir la possibilité, je balance mes jambes en avant, donnant un coup dans le poignet d’Isabelle pour éloigner la lame de ma peau. J’en profite pour sauter sur mes jambes et me glisser dans son dos, puis j’utilise ma force pour bloquer sa main dans la mienne et retourner son poignard contre elle, plaquant la lame près de son cou. Je bloque ensuite son autre main dans son dos et enroule l’une de mes jambes autour de la sienne pour éviter un coup par surprise. Alors Isabelle, que dis-tu de ça ?

- Tu connais bien cette technique, pas vrai ? Je dois t’avouer que c’est toi qui me l’as apprise.

Et sur ces mots je finis par la libérer, prenant le risque de devoir la confronter à nouveau. J’ai appris le combat des meilleurs de toute façon, donc je ne me laisserais pas mettre au tapis aussi facilement. Alors Isabelle, on discute ou on continue de se tester au combat ? Ce serait bien que tu me laisses l’occasion d’en placer une quand même.

- Ecoute je ne viens pas de la même époque que vous, je ne sais même pas si ce que je dis est possible ou si je suis en train de complètement débloquer mais de là où je viens tu as au moins vingt ans de plus, mon père est un arrogant cynique et ma mère...

Est décédée. Je me tais, n’ayant pas envie d’évoquer un tel souvenir, peut-être même que ce ne serait pas une bonne chose de parler de l’avenir à ceux du passé. Est-ce qu’au moins il s’agit d’un saut temporel ? Ou bien un autre espace-temps ? Je ne sais rien et franchement toutes ces questions me donnent mal à la tête. Alors j’aimerais mieux qu’on ne m’en pose pas trop, parce que pour être honnête je suis loin d’avoir réponse à tout ce qu’il m’arrive, loin de là d’ailleurs.

- A mon époque Valentin sème le chaos et si je peux empêcher ça ici alors je ne raterai pas une telle occasion. Crois-moi, si la Isabelle que je connais se trouvait à ma place, elle chercherait aussi à changer son avenir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle Lightwood
hunter
avatar
hunter


∞ race : Chasseuse d'ombres.
∞ univers : Shadowhunters.
∞ messages : 101
∞ avatar : Emeraude Toubia.
∞ pseudo/prénom : Princesse

MessageDim 12 Nov - 14:09



Tout n'est qu'une question de confiance


Nohlan & Isabelle




Son fouet s'enroulant autour de la cheville de celui qui présente tout les attraits d'un potentiel ennemi elle le tire d'un coup sec. Tout d'abord il l'attaque, ensuite il prétend être le fils de Jace. Tout ca n'a aucune logique. Peut être était-ce une technique de déstabilisation complètement raté. Le menaçant de son poignard elle plonge dans ses yeux, des yeux bleue. Elle croit reconnaître Jace dans ce regard mais elle se reprend vite, elle se monte la tête. C'est ce qu'il cherche, il cherche à la troubler. Non ca ne marchera pas. Pourtant elle paye ce moment d'égarement. Avant qu'elle n'ai le temps de presser son poignard sur sa gorge pour proclamer des menaces et lancer son interrogatoire il la repousse des ses deux pieds. Avec une rapidité qu'elle doit bien lui reconnaître il dévie son poignet et elle manque de lâcher son arme. La shadowhunter tourne la tête, elle n'a pas le temps de faire un mouvement de plus qu'elle se retrouve piégé par son propre couteau sous l'emprise de son ennemi qu'elle ne soupçonne pas être son neveu. Elle affiche une expression de surprise. Comment connaît-il cette technique ? Celle qu'elle est en train de travailler en ce moment, ce n'est pas possible. Elle ne l'a même pas encore apprise par cœur. Et lui la maitrise à la perfection, une technique de sa propre invention.

Elle donne plusieurs coups d'épaules pour tenter de se dégager et cesse de se débattre quand il lui explique que c'est elle, elle qui lui a appris cette technique. Elle fronce les sourcils. Ce n'est pas possible. Il la relâche, elle se tourne vers lui, le regard méfiant mais cette fois-ci elle prête l'oreille à ses paroles. Son discours et ses explications sont délirante pourtant au fond d'elle, elle sait que c'est vrais. Mais dans sa tête ca sonne fou, et elle en a presque mal au crane à force de réfléchir sur la logique de la chose. Elle place une main devant elle et lève son indexe pour lui faire signe de s'arrêter, de se taire. -"Attends... T'es en train de me dire que tu viens du futur ?" son regard se perd sur le côté tandis que le même mot résonne dans sa tête. Impossible. Pourtant... Elle hésite, elle ignore si elle doit le croire. Peut être qu'il est très doué, qu'il se sert de ses mots pour la manipuler. Un ennemi. Peut être qu'il dit la vérité et dans ce cas ca voudrait dire... -"Imaginons que se soit vrais, tu serais mon neveu ? Le fils de Jace ? et de... ?" qui est la mère ? Enfin, quand elle dit neveu, c'est par le cœur. Car indirectement, Jace n'est pas vraiment son frère, mais elle a grandit avec et pour elle c'est tout comme. Ils se sont toujours considéré comme tel. Elle a beau adorer Jace elle a du mal à l'imaginer papa.

Elle le dévisage, elle est toujours méfiante même si elle est plus ouverte à y croire aussi fou soit cette histoire. -"Il n'y a pas qu'à ton "époque" que Valentin sème le chaos. Nous nous en occupons déjà. Si ce que tu dis est vrais cela voudrait dire que nous avons échoué", et ca ce n'est pas envisageable, l'échec n'est vraiment pas envisageable, raison pour laquelle elle refuse de le croire. Elle ne veut pas croire que dans l'avenir ils seront toujours sous la menace de Valentin. Ca non. Elle répond en conséquence, mais une pointe de scepticisme se ressent dans sa voix quant à son histoire. Il faut la comprendre, cette histoire c'est du délire. Elle resserre sa main sur son poignard séraphique à l'idée qu'il puisse être en train de lui mentir. Elle est prête à attaquer, mais ne fait rien. Elle préfère le questionner pour l'instant. -"Pourquoi je devrais te croire ?"  d'accord il connaît sa technique mais c'est une preuve minuscule dans cet océan d'informations. Qu'il lui prouve qu'il est bien qui il prétend être si il souhaite la convaincre, même si une partie au fond d'elle est déjà convaincu, elle ignore cette partie.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tout n'est qu'une question de confiance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Automne 1755] Tout n'est qu'une question de choix [PV Siniy]
» Tout n'est qu'une question d'intérêt.
» Les Questions que tout le Monde se pose !
» Le débat sur la question du protectorat
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Downtown-