Partagez | .
 

 Libéré, délivré, ... [ft Aaron Jones]

Bastian C. Ainsley
wizard
avatar
wizard
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 22 ans
∞ job : Dernière année universitaire magique pour devenir Auror spécialisé en Métamorphoses
∞ race : Sorcier
∞ univers : Harry Potter
∞ messages : 89
∞ avatar : Dylan O'Brien
∞ pseudo/prénom : Aleks

MessageJeu 2 Nov - 12:43



❝ Libéré, délivré…  


Aaron & Bastian

△ △ △ △ △ △ △
Je me baladais tranquillement en pleine nuit. Enfin c’est ce que j’ai essayé de faire croire aux passants. En vérité, j’étais en mission de reconnaissance. Une de mes sources m’avait indiqué qu’un groupe de vampires sanguinaires se baladaient dans le quartier. Pour ne pas attirer l’attention, j’avais laissé a robe de sorcier dans mon appartement. Mais j’avais revêtu une tenue sombre : jean, t-shirt et veste en cuir noirs. J’avais caché ma baguette dans la poche intérieure de ma veste. Je n’allais tout de même sortir sans une arme pour me protéger.
Depuis mon arrivée dans ce monde étrange, tout le monde rigolait de me voir me battre avec un bout de bois mais je leur avais montré que ce bout de bois n’avait pas son pareil. Depuis personne n’osait s’approcher de moi dans un but malveillant. J’avais montré ma puissance et j’en étais très heureux. J’espérais simplement ne pas susciter la peur. Ce n’était pas ce que je souhaitais même si cela pouvait être gratifiant d’être craint.

J’entrais dans le hangar que l’on m’avait indiqué. Il était sombre, je sortis ma baguette et murmura la formule permettant de créer une faible lumière. J’avançais en percutant de nombreux objets. L’un d’eux se brisa au sol. Si je souhaitais être discret, c’était raté. Je lançais donc un sortilège qui me permettait de voir la pièce en pleine lumière. Je ne vis que de nombreux meubles poussiéreux. J’étais entré dans un garde-meuble. Je ressortis de la pièce pour vérifier que je ne m’étais pas trompé de hangar. Mais non, on m’avait bien indiqué le numéro huit-cent-trente-deux. Je m’étais fait avoir comme un bleu.
Ma déception et ma colère ne me permettraient pas de dormir rapidement. Je décidai donc de rester dans le hangar et m’entraîner à divers sortilèges pour examen de magie de la semaine prochaine. J’enchaînai les formules avec brio quand tout à coup ma baguette se mit à trembler. Je baissai mon bras afin de la stabiliser mais rien n’y fit. Ma baguette se releva et pointa vers le fond du garde-meuble. Une lumière éblouissante remplit la pièce qui fut immédiatement replongée dans le noir quand l’ampoule que j’avais allumé se brisa. - Lumos. criai-je.
La silhouette d’un homme apparut face à moi.
- Qui êtes-vous ? dis-je la baguette pointée vers lui.
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jones
Heretic
avatar
Heretic
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 22 ans.
∞ job : Bad boy & emmerdeur à pleins temps.
∞ race : Hérétique.
∞ univers : Inventé de TVD.
∞ messages : 79
∞ avatar : Colton Haynes
∞ pseudo/prénom : Princesse

MessageSam 4 Nov - 18:48

La liberté, bordel ce que ca lui avait manqué. Quelques heures de liberté seulement, l'air remplissant ses poumons. Lui et sa sœur venaient enfin de quitter ce monde prison. Tandis qu'Alexa avait pris la décision de cesser les bains de sang pour ne pas risquer la prison à nouveau, Aaron lui avait décidé de continuer. De faire pire même, une douce vengeance. Oh et ce n'était que le début. L'hérétique était faible, toute ces années, il était pratiquement desséché. Avec sa sœur ils se nourrissaient du sang l'un de l'autre, mais le sang de vampire n'a rien à envier au sang humain. Plus juteux, plus revigorant, une drogue pour notre hérétique. Il en est accro. Et après tant d'abstention il avait les crocs, c'est le cas de le dire. Il ignore comment il est revenu, mais il se montrera plus cruelle que jamais désormais. Ils vont tous payé pour ca. Aaron se traine presque dans les rues, il est grisard, faible. Il faut qu'il mange, du sang, beaucoup de sang. Il doit récupérer ses forces. Il arrive prêt d'un hangard. La musique est tellement forte s'en est presque insupportable. Il ouvre la porte et s'effondre en traversant la porte. L'alcool coule à flot, une fête étudiante donc. Comme ca, Aaron donne l'impression d'un étudiant complètement ivre. Quelques jeunes adolescents s'approchent, il le retourne, leurs expression se fige de surprise en voyant son teint gris. Aaron ouvre subitement les yeux, rouge, ses veines rouge identique font leurs chemins en dessous de ses prunelles. Il meurt de faim. Il sort les crocs, des cris, des pleures. De la surprise, tout résonne dans le hangard.

Il saute à la gorge du premier venu et rapidement la fête se fini en bain de sang, rattrapant tout ceux désirant de s'enfuir. Bientôt il se retrouve seule au milieu d'une bonne cinquantaine de cadavres. Il retrouve enfin ses couleurs et sa force. Le brun glisse son pouce en dessous de sa lèvre inférieur pour lécher les dernières gouttes de sang. Bon sang que c'est délicieux -sans mauvais jeu de mot-. Il sifflote et fait le tour du hangars, observe les lieux. Puis la lumière s'éteint. Il entend un bruit de pas, quelqu'un vient d'entrer, parfait, se sera son dessert. Restant dans l'ombre il observe sa proie potentiel. Il sort de l'ombre, dangereux, malicieux. -"C'est toujours les même question, qui est là ? A quoi ca sert de le savoir puisque dans une minute tu seras mort" d'un air moqueur il glisse son regard sur les cadavres au sol dans une marre de sang, lui montrant ainsi qu'il est le responsable, qu'il l'assume, qu'il en est fière et qu'il est sur le point de lui faire la même chose. L'hérétique observe son bout de bois, il part dans un fou rire incontrôlable. -"Quoi sérieux ? Tu me menaces avec un bout de bois ?" puis il fronce les sourcils, ce bout de bois projette de la lumière. Qu'est-ce que c'est que ca encore ? Quand il y repense il y a plusieurs choses qui cloche depuis qu'il est ici, ce poste de musique dont il ignore tout. Ces téléphones portables dont il ignore les noms. Merde. C'est quoi cette époque ? En quel année est-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Bastian C. Ainsley
wizard
avatar
wizard
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 22 ans
∞ job : Dernière année universitaire magique pour devenir Auror spécialisé en Métamorphoses
∞ race : Sorcier
∞ univers : Harry Potter
∞ messages : 89
∞ avatar : Dylan O'Brien
∞ pseudo/prénom : Aleks

MessageSam 18 Nov - 21:44




❝ Libéré, délivré…


Aaron & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

La tenue que portait l’individu qui venait d’apparaître était complètement désuète. La baguette toujours pointée vers lui, je m’avançai et aperçu des tâches de sang sur sa chemise. J’eus un mouvement de recul. Qu’était ce monstre ? Afin de pouvoir le voir pleinement et de me sentir un peu plus en sécurité, je lançai le sortilège de lumière.
- Lumos solem.
L’odeur qui ne m’avait pas frappé jusqu’à présent me prit au nez. Je vis de nombreux cadavres étendus sur le sol, deux points rouges dans le cou d’où le liquide rouge s’écoulait. Les informations que l’on m’avait données s’avéraient vraies. Je me trouvais en présence d’un vampire qui avait fait de sérieux dégâts. Au final, le tuyau que l’on m’avait donné n’avait pas été un leurre comme je l’avais cru en arrivant dans cet hangar. Je me demandais simplement comment je n’avais pas pu vu les corps qui jonchaient le sol et le vampire. Comment avais-je raté ce sang ? Et surtout, comment le vampire était entré dans cette pièce ?
Je n’avais plus le temps de penser à toutes ces questions qui encombraient ma tête. Le vampire menaçait de me tuer. Même s’il ne l’avait pas dit, je l’aurais parfaitement compris au regard qu’il me lançait. J’avais l’impression d’être un morceau de viandes. Seule ma baguette magique se tenait entre lui et moi.
- Ce bout de bois comme tu dis pourrait très bien te terrasser. Je pourrais facilement te tuer avant même que tu n’arrives jusqu’à moi. Je sentais qu’il allait me répondre qu’il n’en était pas aussi certain que cela, alors j’ajoutai : Et ne compte pas sur ta rapide vélocité pour t’approcher de moi, je n’aurais qu’un seul mot à dire. Alors à quel prix estimes-tu ta vie ? Le trajet qui nous sépare ou la vitesse à laquelle je peux prononcer un mot ?
J’avais le regard dur. Je le fixai et ne baisserai pas la garde. Je n’avais jamais utilisé la formule de mort mais, à l’heure actuelle, je n’hésiterai pas une seule seconde.
- Alors maintenant es-tu prêt à me dire qui tu es et comment es-tu arrivé ici ?
©️BESIDETHECROCODILE


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jones
Heretic
avatar
Heretic
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 22 ans.
∞ job : Bad boy & emmerdeur à pleins temps.
∞ race : Hérétique.
∞ univers : Inventé de TVD.
∞ messages : 79
∞ avatar : Colton Haynes
∞ pseudo/prénom : Princesse

MessageVen 8 Déc - 15:35

Le sentiment de liberté est un sentiment qui n’a pas de prix. Il se sent pousser des ailes avec cette aire nouvelle. Il a l’impression que tout est possible, que le monde est à ses pieds. Il compte profiter du temps perdu et autant dire qu’il a énormément de temps a rattraper et donc beaucoup de sang à faire couler. C’est une nouvelle vie qui s’offre à lui, il ignore comment il est sorti, un cadeau du ciel. Il est plus reconnaissant que jamais. Il a entamé les festivités de sa liberté ici même dans ce hangars, transformant le lieu en véritable boucherie. Une tonne de cadavre d’étudiants s’empilant les uns sur les autres. Il avait presque fini dessécher, il avait seulement assouvi cette soif qui lui avait brulé la gorge pendant plus de cent ans. Le bonheur suprême.  Puis il avait fallu qu’un curieux entre dans le lieu du crime, la bête était toujours là et il l’observe. Aaron ne quitte pas l’intru du regard, il a encore faim, pauvre homme. L’hérétique lâche un rire grave et effrayant en entendant les paroles de l’homme. Il pense pouvoir le vaincre avec un bout de bois ? Il avait peut-être été enfermé dans une prison temporelle pendant cent ans mais il doutait que cette époque soit aussi folle pour qu’un bout de bois réussisse de tel prouesse. Il n’était même pas pointu, encore si il considérait cette soit disant arme comme un pieu il pourrait avoir une chance de le tuer. Encore faut-il pouvoir l’approcher mais ce bout de bois ? Non. Autant dire qu’Aaron était nullement impressionné et il ne se gênait pas pour lui rire au nez, moqueur. Il cesse enfin de rire et écoute l’homme en face de lui un sourire amusé collé sur le visage. Il estime pouvoir le détruire d’un simple mot ? Bien il va lui laisser le bénéfice du doute. Il ne connait pas cette époque il préfère rester prudent, il vient à peine de retrouver sa liberté. Sans quitter son air moqueur il lève les mains comme pour plaider son innocence, bien sur tout ca avec ironie.  « Oh oh, d’accord. Admettons que ce petit bout de bois puisse me tuer. Qu’est-ce que tu veux ? Car tu vois, j’ai mon ventre qui gargouille encore… » traduction : dépêche-toi j’ai faim. L’hérétique n’avait pas peur du regard que lui lançait le jeune homme, au contraire il trouvait ca amusant. Il lève les yeux exaspéré et ennuyé par sa question. « Je suis un hérétique qui crève la dalle qu’on a enfermé pendant cent ans dans une prison temporelle et qui vient de revenir comme par magie dans le monde réel. Et puis j’adore les fêtes étudiantes, c’est une vraie beuverie enfin… pour moi » ajouta-til avec son petit sourire arrogant. Il lui avait dit toute la vérité, de toute facon il ne voyait pas pourquoi il lui mentirait, il n’a rien à cacher. Puis de toute façon l’homme ne sortira pas de ce hangar vivant, donc bon.
Revenir en haut Aller en bas
Bastian C. Ainsley
wizard
avatar
wizard
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 22 ans
∞ job : Dernière année universitaire magique pour devenir Auror spécialisé en Métamorphoses
∞ race : Sorcier
∞ univers : Harry Potter
∞ messages : 89
∞ avatar : Dylan O'Brien
∞ pseudo/prénom : Aleks

MessageMer 27 Déc - 14:12




❝ Libéré, délivré…


Aaron & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

Cette odeur de sang qui imprégnait le sol empestait le hangar. Heureusement, ma formation au Ministère de Magie m’avait appris à faire abstraction des scènes macabres et des odeurs qui pouvaient en découler. Je restais le regard figé sur le monstre qui se trouvait devant moi et qui était responsable de cette scène de crime. Il me spécifiait bien qu’il n’avait aucunement peur de mon « bout de bois » comme il le dit si bien.
- Ce que je veux ? C’est savoir ce qui t’amènes ici et qui t’envoies ?
Il ne pouvait agir de sa propre initiative Il devait s’agir d’un membre de l’organisation de vampires que je traque depuis quelques temps.
- Tu ne peux pas avoir fait un massacre aussi important seul ! Où se cache tes amis vampires ?
Je lançais des regards rapides dans chaque recoin de la pièce à la recherche d’autres monstres sanguinaires. Mais je ne pouvais laisser celui en face de moi me tuer donc je me concentrai à nouveau sur le jeune homme.

Enfermé pendant cent ans ? C’était impossible. On ne pouvait vivre aussi longtemps, même pour un vampire s’il n’avait pas de quoi se nourrir à porter de mains. Mais ce qui me surprit le plus, c’est le nom qu’il se donnait : hérétique. Qu’est ce que cela pouvait être ? Je n’avais jamais entendu ni lu ce mot dans le moindre ouvrage et pourtant j’en avais lu en grand nombre lorsque j’étudiais encore à Poudlard.
- Qu’es-tu ? Qu’est ce qu’un hérétique ? Qui t’a enfermé ? Et qui t’a libéré ?
Mes questions fusèrent. J’avais besoin de comprendre. J’avais besoin de réponses. Je m’approchais de lui pour voir un peu plus son visage. Il était encore couvert de sang, cela était répugnant mais intriguant. Je baissai ma garde mais est ce que le vampire, ou l’hérétique comme il s’appelle, allait en profiter ?
©️BESIDETHECROCODILE



Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jones
Heretic
avatar
Heretic
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 22 ans.
∞ job : Bad boy & emmerdeur à pleins temps.
∞ race : Hérétique.
∞ univers : Inventé de TVD.
∞ messages : 79
∞ avatar : Colton Haynes
∞ pseudo/prénom : Princesse

MessageMar 16 Jan - 12:09

Le brun devant lui l'intriguait et l'amusait à la fois. Il avait du mal à croire qu'un simple bout de bois puisse arrêter un hérétique tel que lui. Mais il allait jouer le jeu, et après il foncerait sur lui pour s'en servir de dessert. Aaron éclate d'un rire franc face aux questions du jeune homme. Il le fixe un brin amusé. -"Alors toi t'es un sacré numéro. Je viens de faire un massacre, j'ai tué tout ses pauvres étudiants les laissant baigner dans une marre de sang. Et toi, tu veux juste savoir ce que je fais ici et ce qui m'envoie ?" il ris de nouveau, franchement, ca le fait vraiment rire. Une fois son rire calmé il l'observe droit dans les yeux et son visage devient moins amicale -"Tu ne poses pas les bonnes questions" il lève les yeux au ciel exaspéré. Il est vraiment trop curieux celui-là. Puis il le fusille d'un regard meurtrier -"Pardon ? Tu me prends pour un bon toutou qu'on envoie chasser le gibier ? Que se soit bien claire je suis mon propre maitre je suis sous la coupe de personne" il lui offre un sourire mauvais, il ne connaît vraiment rien à son espèce pour douter qu'Aaron ai pu faire ca tout seul. Et c'est justement ce qui donne toute l'assurance à l'hérétique. L'homme en face de lui n'a aucune idée de qui il a à faire. -"Je t'assure que tout ceci est uniquement mon œuvre" répond t-il d'une voix mi-amusé mi-dangereuse. Oui, Aaron n'a pas besoin d'un clan de vampire pour faire un massacre. D'ailleurs il vient seulement d'arriver, la seule avec qui il partage ses repas pour l'instant c'est sa sœur et elle n'est pas là. Aaron hausse un sourcil moqueur quand le sorcier regarde de gauche à droite à la recherche d'éventuel camarade vampires. Puis il pose une autre question, et franchement là il commence à en avoir marre. Il ne bouge cependant pas quand l'homme approche de lui. Mais qu'il approche, à ses risques et périls -"Ecoute l'inspecteur, j'ai pas que ca à faire de raconter ma vie à un gamin mordue d'histoire saignante. J'avais prévu de te bouffer un peu plus tard mais si tu continues je vais te tuer toute suite". Si il a bien compris l'homme le menace de son bout de bois et donc, pour éviter tout ambiguïté. L'hérétique comptait bien le prendre par surprise. Utilisant sa magie et donc, d'un geste de la main il envoie son bout de bois plus loin, le faisant glisser des mains du sorcier. Puis utilisant sa vitesse vampirique il se retrouve soudainement derrière le brun. Aaron affiche un petit sourire mauvais. -"Oh et pour répondre à ta question, un hérétique est à la fois sorcier et vampire. Surprise" il attend qu'il se retourne pour lui faire face et le fixer dangereusement dans les yeux. Il veut lui montrer à quel point il est dangereux. -"C'est la congrégations des gemaux qui m'a enfermé, je doute que tu connaisses. En revanche je peux te dire pourquoi. Parce que je suis un montre qui tue pour le plaisir" il lui offre un grand sourire, montrant qu'il en ai fier. Tout ce qu'il lui dit, il lui fit pas pour assouvir la soif de savoir du jeune homme, mais pour lui faire peur. -"J'ignore qui a été assez fou pour me libérer mais je lui en remercie, peut être quelqu'un qui a trouvé l'ascendant de mon monde prison, et qui a décidé qu'il était temps pour moi de sortir. Peut être que ce n'était qu'une pure coïncidence je ne sais pas. Quoi qu'il en soit c'est vraiment regrettable pour toi. Tu aurais du rester chez toi". Tel les vampires de son espèce, ses yeux se remplissent de rouge, des veines noir viennent créer leurs chemin sous ses yeux. Montrant qu'il a faim et qu'il est sur le point d'attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Bastian C. Ainsley
wizard
avatar
wizard
Voir le profil de l'utilisateur


∞ âge : 22 ans
∞ job : Dernière année universitaire magique pour devenir Auror spécialisé en Métamorphoses
∞ race : Sorcier
∞ univers : Harry Potter
∞ messages : 89
∞ avatar : Dylan O'Brien
∞ pseudo/prénom : Aleks

MessageHier à 20:47



❝ Libéré, délivré…


Aaron & Bastian
△ △ △ △ △ △ △

Le jeune homme affirma qu’il était responsable du massacre de ces jeunes. Ils ne semblaient pas plus âgés que moi. Cela devait être une soirée étudiante, certainement d’intégration vu l’époque de l’année. La rentrée scolaire n’était pas si éloignée. Je regardai chacun d’entre eux. Je pouvais voir dans leurs yeux l’horreur et l’angoisse. Cela me rappela des souvenirs de mon enfance que je chassai aussitôt de ma mémoire. Je fus soudain attiré par la lame d’un couteau ensanglanté. Commet cela pouvait-il être possible ? Le jeune homme devant moi avait des pouvoirs vampiriques, il n’aurait jamais utilisé une arme blanche pour tuer un moldu. Que s’était-il vraiment passé ici ? Je ne le saurais jamais. Sauf si je faisais appel à une sorcière qui a la capacité de parler avec l’au-delà. Mais j’avais d’autres choses à penser et à comprendre.
L’hérétique riait à chaque fois que je prononçais une phrase. Je ne savais pas que j’avais cet humour en moi. Je comptais répliquer que je n’étais pas qu’un simple plaisantin, qu’il devrait plutôt se méfier des apparences mais il se rapprocha de moi et envoya ma baguette d’un coup de main. Je me retrouvai face à lui, sentant son haleine empestant le sang. Je n’entendais qu’une petite partie des mots qu’il employait. Mon cœur s’emballait. Mon pouls s’accélérait. Des perles de sueurs perlèrent sur mon front. Comme si j’avais pris une serviette pour l’essuyer, je pris la manche de ma veste pour enlever les gouttelettes. Et là, j’entendis ce mot, comme s’il était important. J’avais l’impression que la vie de l’hérétique dépendait de ce mot : l’ascendant. Que cela pouvait-il être ?
Accio baguettepensai-je fortement.
Les Sortilèges Informulés étaient un des cours que j’avais apprécié lors de mon cursus scolaire à Poudlard, l’Ecole de Magie. Je me souviens parfaitement du jour où j’ai réussi à lancer mon premier sortilège informulé. C’était en plein mois de décembre. Le parc du château étaient aussi blanc que du coton. La neige était un phénomène météorologique que j’appréciais le plus.
Ma baguette atterrit aussitôt dans mes mains. Je sentis sa puissance au creux de mes doigts. Je me rendais compte que sans elle, j’étais complètement démuni. Je sentais de l’agacement dans la voix et dans le regard du jeune homme. Si je pouvais me procurer cet ascendant, j’aurais peut être le dessus sur lui. Cela m’évitera de me faire bouffer. Je décidai de tenter la même formule qui m’a permis de retrouver ma baguette.
Accio Ascendant.
Je sentis un objet circulaire se glisser dans ma main. Je le serrai fortement pour qu’il ne m’échappe pas. Je fis un pas en arrière avec confiance. Cependant au fond de moi, la peur grandissait quand je vis les yeux du vampire s’injectaient de sang. Toutefois, je décidai de lever la main vers l’hérétique et lui présenta l’objet qui brillait d’un bleu étincelant.
- Ce ne serait pas ça que tu cherches par hasard ? demandai-je.
La peur ne m’avait pas quitté mais je sentais que la situation avait changé.
- Peut-être que tu vas pouvoir répondre à ma question, car sans moi tu ne serais pas là !lançai-je.
©️BESIDETHECROCODILE



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Libéré, délivré, ... [ft Aaron Jones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Distribution] Hoopa : Libéré, Délivré !
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» The third temptation [Aaron]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: 
Neverland
 :: Downtown
-