Partagez | .
 

 But my sister is not longer | Jane

Roman
administratrice
avatar
administratrice


∞ job : Ancien terroriste, qui planque ces fesses
∞ race : Humain
∞ univers : Blindspot
∞ messages : 121
∞ avatar : Luke Mitchell
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageJeu 26 Oct - 10:45

Son corps était tendu, tiré, raide par la pression. Ces messages étaient terminés. Le dernier corps avait été délaissé sur le chemin de sa sœur, quelques jours plus tôt. Trois avec exactitude. Sur ces corps, des messages, tous avec un sens personnel. « Tu m’as abandonné, encore », « Tu nous as trahi, m'as trahi », « Éloigne toi de lui », rien qui ne puisse avoir une grande importance. Mais si sa sœur était assez intelligente, et Roman ne doutait pas de cela, elle recomposera le message codé derrière. Rien de bien compliqué. Aligner tous les messages, pour découvrir un nouveau message, grâce à chaque majuscule. « Le Merlotte, vendredi » Avait-elle compris ? Allait-elle venir ? Seule ? Ou allait-elle lui tendre un piège ? Roman avait fais les choses, pour qu’elle seule, trouve ce code. Mais il n’avait aucune certitude quand a ce qu’elle ferait de ces informations. Elle l’avait trahi une fois, en effaçant tous ces souvenirs. Elle était capable de recommencer. Voilà pourquoi cette tension résidait dans son corps. Installé dans un recoin de la pièce, capuche sur la tête pour ne pas être reconnu, il s’attendait à devoir fuir par la porte arrière, à la découverte de Weller au côté de sa sœur. Il ne savait pas ce qu’était devenu sa mère – leur mère, à ceci près que Jane ne la considérait sans doute plus comme telle depuis un temps – et même si parfois, il avait la faiblesse de croire que ce qui le reliait a sa sœur était plus fort, il n’avait pas la stupidité de croire qu’une nouvelle chance lui serait offerte. Il savait le genre de fin que l’on réservait aux terroristes, comme lui. Ça ne l’étonnerait pas que sa mère ne soit déjà plus de ce monde. Avec tous les plans créés, les dégâts qu’elle avait fais, sans doute ne prendraient-ils pas le risque qu’elle s’échappe.

La porte s’ouvre. Faux espoir. Un gars apparaît. Ni sa sœur. Ni Weller. Il continue à poireauter. Peut-être a-t-il mis trop d’espoir en sa sœur. Peut-être n'a-t-elle pas saisi le message ? Peut être ne les a-t-elle-même pas reçu. La porte s’ouvre encore une fois, et il devine que c'est elle, lors son bras semé de tatouage apparaît en premier. Il la guette. Personne derrière elle. Ça ne veut pas dire qu’elle est seule. Il ne se montre pas. Elle le repérera d’elle-même, sans qu’il ne dévoile sa position. Son regard a l’air de le capter, et elle s’approche. Elle n’ouvre pas la bouche une seule fois durant le trajet. Bien, soit elle est très maline, ou alors cela signifie qu’elle n’a pas de micro sur elle, que Weller ne l’attend pas a l’extérieur et qu’elle est bien seule. Mais juste pour s’en assurer il ajoute a voix haute. « Weller t’a laissé sortir seule ? Un grand pas dans votre relation. » C'était la différence entre elle, et lui. Il n’avait pas su a l’époque. Mais aujourd’hui. Elle n'avait jamais été enfermé dans une prison de haute sécurité, elle. Elle était même leur égal sur le terrain, là où lui avait toujours été considéré comme un criminel. Mais elle aussi, elle en était une. Au même titre. La pièce – souvenir d’une période où ils étaient tous les deux enfermé dans une école sans autre choix d’apprendre a se battre, et tuer – laisser des marques sur la peau de sa main, serré en poing pour empêche d'hurler toute sa rage a la tête de sa sœur. La table, entre eux, refléter toute la distance qui s'était créé entre eux ces derniers mois. Pourquoi avait-il fais tant de mal pour réussir à la faire venir ici ? La convaincre de partir avec lui ? Elle ne serait pas heureuse, il le voit bien, maintenant. « Il t'a retourné la tête » Pas besoin de préciser qui, ils savent tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Doe
human
avatar
human


∞ âge : trente ans.
∞ job : consultante/agent du fbi, ancienne terroriste.
∞ race : humaine.
∞ univers : blindspot.
∞ messages : 46
∞ avatar : jamie alexander.
∞ pseudo/prénom : rain.

MessageDim 29 Oct - 10:45



Les lèvres pincées, Jane coulait un regard vers l'établissement, les mains enfouies dans les poches de son blouson. Les minutes s'égrainaient, mais elle ne fit aucun geste pour s'avancer. Elle savait qu'il était à l'intérieur, ayant compris le sens de ses messages délaissés sur le cadavre à son attention, trois jours plutôt. Il avait fallu qu'elle use de manipulations et de mensonges pour endormir la méfiance de son équipe et surtout de Weller. Heureusement, il devait s'occuper d'une affaire ce soir, aussi, elle savait qu'il n’interférerait d'une quelconque façon. Cela la tuait de devoir ainsi lui mentir, mais c'était pour son bien, tout comme celui de Roman. Elle continuait à penser qu'il y avait une chance qu'il puisse revenir du bon côté, qu'il puisse lui pardonner pour qu'ainsi, leurs relations soient comme auparavant, avant qu'il ne découvrait le pot au rose, ce mensonge initié et camouflé. Elle poussait un soupir. Elle n'était pas naïve, elle savait que le chemin serait long et que son frère ne voudrait sans doute pas l'écouter. Elle ignorait même l'issue de cette discussion inévitable. Ses doigts se crispaient et finalement, elle esquissait quelques pas vers l'établissement, coulant un rapide regard autour d'elle, par simple sécurité. Elle posait sa paume contre le panneau de bois, sans plus aucune hésitation, faisant pivoté ce dernier sur sa silhouette. Le bruit diffus de différentes conversations emplissait l'espace, son regard se perdant sur les silhouettes qui l'entouraient, à la recherche de celle qui lui était familière. Et soudain, ses prunelles claires se posaient sur une ombre à l'écart, attablé à une table, une ombre dont le corps ne lui était pas étranger. Elle se faufilait, silencieuse, rejoignant ainsi l'endroit où était installé son frère qui n'avait guère changer depuis la dernière fois qu'elle l'avait aperçu, une dernière fois périlleuse et pleine d'animosité. Sa voix résonnait durant un instant, faisant référence à Weller. Elle ne bronchait pas une seule seconde, prenant simplement place face à lui, ses pupilles claires captant le regard de son frère. « Je suis venue seule. C'est entre toi et moi. » dit-elle d'un ton neutre, prouvant ainsi elle l'espérait, sa bonne foi pour cette rencontre qui se faisait sans piège et sans écoute. C'était juste eux. Elle tentait de rester impassible, même si au fond, différentes émotions la submergeaient. Elle avait vu Roman sous son meilleur jour après l'avoir rendu amnésique. Il lui en voulait, c'était certains, elle aurait sans doute réagi pareillement à sa place, n'en avait-elle pas voulu après tout à Sandstorm, Shepperd et à elle-même de cette amnésie infligée ? Tout ça pour réussir un plan qu'elle n'approuvait plus. Jane restait silencieuse, elle ne voulait pas le brusquer, souhaitant le laisser s'exprimer, quitte à ce qu'il déversait sa rage envers elle, quitte à l'accuser de lui avoir menti, de lui avoir ôter ses souvenirs sans son accord. Elle avait fais ça pour lui, pour lui donner un nouveau départ, loin de toutes ces histoires. Elle arquait un sourcil à sa remarque, sachant très bien de qui il parlait, même si il ne le mentionnait directement. « Non, c'est Shepperd qui nous a retourné la tête à tout les deux, Kurt n'a fait que me guider vers la vérité, inconsciemment. » Elle avait eu une autre vision de Sandstorm. Elle n'était plus Remi ou elle ne l'avait jamais été en somme. Elles étaient complètement opposées dans leurs idéaux. « Je sais que tu m'en veux, mais c'était la seule façon de te sortir de tout ceci. » Sa voix était plus douce, elle voulait lui faire comprendre les raisons, lui ouvrir les yeux sur qui était réellement Shepperd, lui montrer qu'elle n'avait agi que dans son intérêt quand Jane cherchait simplement à lui sauver la vie. « Elle nous a manipulé depuis le début, elle a fait de nous des soldats pour sa cause, nous à complètement laver le cerveau. Tu n'es pas comme elle. » Oui elle gardait espoir de retrouver cette relation qu'ils avaient pu construire durant l'amnésie de Roman, même si cela allait s’avérer extrêmement compliquer et semé d'embûches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roman
administratrice
avatar
administratrice


∞ job : Ancien terroriste, qui planque ces fesses
∞ race : Humain
∞ univers : Blindspot
∞ messages : 121
∞ avatar : Luke Mitchell
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure

MessageMer 8 Nov - 18:38

Il était surpris, Roman, qu'elle décide de venir seule. D'ailleurs, il n'avait pas confiance en elle, n'aurait plus jamais confiance en elle, après la dernière fois. Il avait voulu lui faire confiance, c'était retourné contre Shepperd pour elle, avait même fais confiance à cette femme qu'il prenait pour une inconnu, lorsqu'elle avait effacé tous ces souvenirs, à tors. Il s'était planté. Elle l'avait manipulé, et il s'était rendu compte, que son équipe, et Weller, surtout, semblaient avoir plus d'importance à ces yeux, que sa propre famille. « Ne me prends pas pour acquis, Jane. Je ne te fais pas confiance » Sa manière à lui de faire comprendre que peu importe ces paroles, il reste sur la défensive, prêt à partir à la première occasion, s'il suspecte quelque chose. Dans un dernier élan, il tente de lui ouvrir sur ce flic, qui la mène par le bout du nez, depuis qu'elle a été retrouvé par le FBI. Mais elle ne l'écoute même pas. Elle n'essaie pas non plus de réfléchir à cela. Elle est persuadé d'être dans le bon camp, et Roman, il ne peut pas accepter. « La vérité ? Mais qu'elle vérité, Jane ? Qu'il enferme, et traite des personnes inoffensives comme des chiens ? » Et par cela, il faisait allusion à son propre séjour au FBI, où il avait été balancé dans une prison de la plus haute sécurité. Alors certes, il était un meurtrier, et pas des moindres, mais à cette époque là, il n'était pas dangereux, il n'avait même pas le moindre souvenir de sa vie passé. Et quand il s'était enfin souvenu, il avait compris pourquoi il avait été traité de la sorte. Parce que Weller ne voulait pas prendre le risque qu'il réussisse à convaincre Jane, de ces mauvaises intentions. Et Roman, il était persuadé que lorsqu'elle comprendrait son erreur, elle finira de la même manière que lui, traîner pas différemment pour un sous. « Tu crois toujours savoir ce qui est bon pour les autres.. Mais à la vérité, c'est que tu es responsable de toute cette merde » Son plan avait échoué. Son plan à elle. Elle s'était basé sur de mauvaises idées, et Roman n'allait pas lui faire le plaisir de tomber une nouvelle fois dans le piège. « Si je me souviens bien, et mes souvenirs semblent être plutôt fixe, depuis quelques temps, je m'étais rallié à ta cause. Alors pourquoi avoir fais ça, quand même ? » C'était ironique, qu'elle prétende avoir fais cela pour qu'il s'en sorte alors même que c'était ce qui l'avait ramené à ces démons passé, quand il avait d'abord décidé de la suivre. Elle avait fait une erreur de jugement. Une erreur qui lui avait couté son frère. Et qui, à la longue, lui couterait bien plus cher que ça, car il ne comptait pas s'arrêter là. Les meurtres qu'il avait commis pour attirer son attention, n'était que le premier pas. Il comptait bien s'en prendre à l'équipe en entière, car il ne digérait pas la trahison. Il lui arrivait parfois de se dire que si elle avait été honnête depuis le début, s'ils ne l'avaient pas tous traiter comme l'ennemi, il aurait pu passer sur cet acte qui visait à lui ôter tous ces souvenirs, mais ça n'avait pas été le cas. Un rire s'échappe de ces lèvres, faisant trembler ces épaules face à l'absurdité des paroles de sa soeur. Mais ça n'avait rien d'un rire agréable, de joie. « Aurais-tu encore une perte de mémoire, ma soeur ? » Il marque une pause, le temps qu'elle réfléchisse à ce qu'il voulait dire. « Shepperd n'est pour rien, dans cette histoire. C'est toi qui a fais de moi un soldat. Juste toi. Je ne voulais pas faire ça, tu te rappelles ? Je refusais de me battre, à l'académie, c'est toi, qui m'a poussé à le faire. C'est à cause de toi que je suis comme ça, aujourd'hui » Son sourire n'avait pas disparu, même si les souvenirs étaient douloureux, lorsqu'ils remontaient à la surface, il savait ce qu'il faisait, il savait qu'il visait juste, et que ces paroles allaient avoir bien d'avantage d'impact sur sa soeur, que sur lui. Il savait qu'elle allait remettre toutes ces certitudes en cause. Qu'elle allait regretter. Et c'était bien là son but. Ce n'était peut-être pas très loyale, d'essayer de manipuler sa soeur, mais Roman était prêt à inclure n'importe quelle solution, pour la ramener de son côté, dans ces propres plans à lui. Parce que ces plans, ils n'avaient pas changé de ceux qu'il menait avec Shepperd. Détruire le FBI. Et s'il n'arrivait pas à faire de nouveau basculer sa soeur, ça incluait la détruire elle aussi. Et il préférait l'éviter s'il le pouvait. « Tu n'as rien à faire là-bas. Tu n'es rien pour eux. Juste une carte a explorer. Une énigme, une expérience. Tu ne fais pas partir de l'équipe, et quand ça sera fini, tu n'auras plus rien » Il était froid, dur, mais il fallait qu'il lui fasse comprendre. « Rentre avec moi. Shepperd n'est plus là. Juste nous. On pourra faire les choses à notre façon. On pourra épargner Weller si c'est ce qu'il faut pour que tu me suives » Il lâche une grimace, parce que ça ne le réjouie pas, mais il est prêt à faire se sacrifice pour qu'elle le suive. Ou peut-être que c'est juste un mensonge et qu'il se débarrassera de lui quand elle ne s'attendra pas à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Doe
human
avatar
human


∞ âge : trente ans.
∞ job : consultante/agent du fbi, ancienne terroriste.
∞ race : humaine.
∞ univers : blindspot.
∞ messages : 46
∞ avatar : jamie alexander.
∞ pseudo/prénom : rain.

MessageMer 15 Nov - 12:04



Une confiance brisée et anéantie. Leur relation ne résultait plus qu'à partir des cendres d'un passé qu'elle avait tenté de lui faire oublier en le rendant amnésique. Un nouveau départ qu'elle avait espéré pour lui, loin de Shepped, de ce qu'ils avaient vécu par le passé et peut-être loin de celle qu'elle avait été en des temps plus anciens. Remi n'était qu'une ombre, un souvenir noirâtre, une personnalité dans laquelle elle ne se retrouvait. Elle poussait un léger soupir, baissant le regard durant un court instant. Il ne lui faisait pas confiance, c'était légitime, après tout, il avait découvert qu'elle lui avait sciemment caché la vérité quant à sa perte de mémoire, accusant Shepperd quant en réalité, c'était elle qui lui avait administré cette même dose qu'on avait utilisé sur elle pour mener à bien un plan dont elle n'avait plus fais partie dès la minute où elle avait tout oublier et retrouver ses souvenirs, assembler les pièces du puzzle ne l'avait guère fais sentir proche de celle qu'elle était auparavant. Quant à Roman...Ils avaient été traité de manière bien différente par le FBI. Elle n'avait jamais été placée dans une cellule, simplement dans une maison sous haute surveillance. Elle n'avait d'ailleurs pas approuver que son frère soit enfermé dans une pièce aussi étroite, mais les raisons lui semblaient justifiés à l'époque. Cela avait été une erreur, elle en avait conscience, si son frère avait été traité autrement, si elle avait su lui dire la vérité au bon moment...Peut-être que les choses auraient été différentes et qu'elle ne l'aurait pas perdu de cette manière. « C'était une erreur de t'enfermer. » consentit-elle en poussant un nouveau soupir. « Les choses étaient compliquées à l'époque, on a fait ce qu'on pensait être le mieux pour toi. » Elle savait que cette réponse n'était suffisante, aucune ne le serait, la rancoeur qu'éprouvait son frère à son égard ainsi que pour le reste de l'équipe ne disparaîtrait pas du jour au lendemain. « Lorsqu'on a effacé mes souvenirs...Remi a disparue. Je ne me sens désormais plus lier à elle et à ce passé qui a pu être le mien. J'étais devenue Jane, une meilleure personne que ce que j'avais pu être et c'est ce que je voulais pour toi aussi, que tu puisses te détacher entièrement du passé et avoir la possibilité de devenir quelqu'un d'autre, sans plus aucun lien avec Shepperd, l'organisation dont on faisait parti et notre passé. » Un léger voile de tristesse scintillait dans son regard. Tout ceci n'avait plus de sens à présent, Roman avait repris possession de ses souvenirs et ce côté sanguinaire s'était accru au lieu de s’amenuiser. Un rire glacé s'extirpait des lèvres de son frère, un rire qui tirait un frisson dans son échine, le regard fixé dans le sien, sans ciller. Oui, elle était responsable de sa perdition, responsable de l'avoir entraîner dans tout ce merdier. Elle se pinçait la lèvre, la culpabilité rongeant son être, les souvenirs de leur enfance s'esquissaient dans son esprit. « Je... » Les mots n'arrivaient à s'extirper de sa bouche sèche, car il avait raison et lui dire qu'elle était désolée ne servirait à rien, du moins plus maintenant. Alors, elle restait silencieuse, plongée dans le mutisme, mais ses prunelles émeraudes s'étaient noircies par l'ombre d'un passé qui ne cessait de planer au dessus d'elle, revenant sans arrêt la hanter. « Tu te trompes Roman. » siffla t'-elle entre ses dents alors qu'il dépeignait son utilité provisoire, qu'une fois qu'ils auraient fais le tour de ses possibilités, elle ne représenterait plus rien à leurs yeux. C'était un mensonge. Ils avaient su lui pardonner sa trahison, elle les considérait comme cette famille qu'elle n'avait jamais eu, plus que de simples collègues de travail, elle essayait de s'en convaincre. Il proposait qu'elle se joigne à lui, qu'il était prêt à épargner Weller dans le processus. Elle serrait les dents, partagée durant un court instant entre sa loyauté envers son équipe et cette envie de retrouver son frère, d'essayer de reconstruire cette relation décimée, mais il n'était pas question que d'eux, ni de Weller. Zapata, Reade et Patterson étaient ses amis et également sa famille. « Et que vas-tu faire au reste de l'équipe ? Tu vas les tuer de la même manière que tu as tué tout ces gens innocents ? » Elle murmurait ses mots, à peine audible pour que seul lui puisse entendre. « Tu penses vraiment que je vais te rejoindre et fermer les yeux sur les atrocités que tu as commises et que tu risques de commettre à nouveau ? Je ne suis pas Remi. » Elle ne l'était plus du moins, Remi était partie, à jamais. Elle n'était plus qu'un spectre qui elle espérait, finirait par s'estomper. « Je ne peux pas faire ça. » Le fossé se créait un peu plus entre eux mais elle gardait espoir de le ramener du côté du bien, même si cet espoir était pour l'instant vacillant et quasi inexistant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

But my sister is not longer | Jane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Jane, la gaffe ... (pv Isabell / Libre)
» REE ϟ la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND ::  :: Forest Lawn :: Le merlotte-