Partagez | 
 

 Satané chauve-souris (Batouuu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Harley Quinn
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans.
∞ race : Humaine compètement givrée.
∞ univers : Suicid Squad / DC comics.



∞ messages : 330
∞ avatar : Margot Robbie.
∞ pseudo/prénom : Princesse.


MessageSujet: Satané chauve-souris (Batouuu)    Lun 23 Oct - 17:04

Tout ca c'était enchainé assez rapidement. L'Arlequin avait débarqué en pleins centre de la boutique de bijoux au centre d'Allston. Elle voulait toute ces choses brillante qui l'appelaient. Elle portait sa tenue habituellement coloré, sa batte sur son épaule et un chewing-gum insupportable dans la bouche. D'un air enjoué elle lève brusquement la main afin de l'agiter dans un signe de salutation le sourire jusqu'aux oreilles -"Salut la compagnie !" lance la jeune femme visiblement amusée accompagné d'un ton complètement en dérision avec la situation actuel. Elle avait pris soin de bloquer les accès de sortie prenant ainsi en otage toute les personnes à l'intérieur du magasin, les menaçant d'un pistolet elle les avaient tous regroupé au centre. L'airs terrifié de ses otages lui arracha un rire soudain -"Ahah ! Vous devriez voir vos têtes !" Son regard les inspecte un par un. Une observation qui lui permet de remarquer un homme glissant discrètement sa main à l'intérieur de la poche  de son veston pour attraper son portable. Sans perdre une minute elle pointe son pistolet sur la trempe de l'homme, un sourire terrifiant sur le visage. La vilaine claque la langue sur son palet pour montrer son mécontentement -"Aujourd'hui on est sage". Elle lui prend alors son téléphone portable l'écrasant au sol à l'aide de sa paire de talon. L'expression de l'homme lui fit relever la tête, ce fut au tour d'Harley de faire les gros yeux. Qu'est-ce qui cloche ? -"Quoi ?" le regard de l'homme en direction de son portable lui fit réaliser le problème, il devait couter une petite fortune. -"Oh c'est pas grave t'en volera un autre" d'un clein d'œil elle fit volte face pour retourner au centre, l'arme tenant toujours en joue les otages. L'air complètement détaché elle semblait réfléchir à ce qu'elle allait porter en premier, oui tout ca pour quelques bijoux il faut vraiment être atteinte du ciboulot. -"Hein ? Quoi ? Pardon, allô ?" regardant un point fixe sur le côté elle sourie aux murmures des voix dans sa tête. La compagne du Joker repose son regard sur les otages visiblement inquiet par l'état mental de la jeune femme tandis qu'un énorme sourire se forme sur son visage -"Elles aimeraient une bague, une bague de mariage, elles disent que poussin va bientôt faire sa demande" poussant un cri hystérique et tapant dans ses mains comme une petite fille à qui ont vient d'offrir un cadeau sa joie fut vite coupé. L'Arlequin sursaute alors que la chauve-souris débarque de nul part. Prenant une mine contrarié elle le vise de son pistolet et appuie plusieurs fois sur la détente comme une acharné le manquant à chaque fois -"Satané chauve-souris !" tout ca n'annonce rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bruce Wayne
administratrice
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : forty-something, just ask alfred, he'd know
∞ job : head of wayne industrie, almost head of the city tbh. but when the night comes, he becomes the batman and he fights against evil
∞ race : humain, justicier
∞ univers : dc comics (batman, justice league)



∞ messages : 178
∞ avatar : ben hotdamn affleck
∞ pseudo/prénom : manon (gw)


MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    Dim 12 Nov - 18:43

Il replia le journal d’un geste. Il n’avait pas besoin de le lire pour savoir ce qui se passait en ville – des horreurs. Il releva les yeux pour les déposer sur la large fenêtre. Vue imprenable de Neverland et des monts de la ville, d’où il parvenait à distinguer la haute tour du Daily Planet. Une lueur touchée traversa peut-être fugacement son regard mais il aurait été impossible de le jurer. Bruce ne se laissait pas si facilement atteindre. Même par le décès d’un allié – d’un homme qui aurait pu devenir ami. Il se savait en partie responsable mais la culpabilité avait cessé de le ronger depuis longtemps. A la place trônait un résidu d’une promesse faite, ce à quoi l’homme à la double identité se raccrochait avec désespoir. Il se savait être Bruce Wayne tout comme il savait que Bruce Wayne laissait sa place au Batman. Le criminel masqué, le justicier aux meurs troubles, effaçait l’homme qui résidait en lui et le combat perpétuel qu’il devait mener entre ses deux entités le fatiguait. Et il était forcé de constater que le monde préféré le riche directeur de Wayne Instrudies quand il se sentait chevalier nocturne. Il étouffait lors des soirées mondaines qu’il avait pris tant de plaisir à apprécier, des années auparavant ; l’amusement, il ne l’avait plus guère. Alors il revêtait un autre masque, celui du faux-semblant. Il abandonnait son air désabusé au Manoir familial pour enfiler un costume trois pièces et glisser une charmante blonde à son bras le temps d’une soirée – parfois d’une nuit. Il tourna la tête et se leva finalement de sa chaise pour traverser la longue cuisine. Une mélodie délicate, des doigts sur un piano ancien, mal accordé peut-être, aurait pu s’élever en cet instant pour accompagner sa démarche dramatique. A l’extérieur, la nuit était déjà tombée – la faute à l’hiver qui était arrivé en avance, cette année. Et lui, pelotonné dans son déguisement de Bruce Wayne, il se dirigeait vers le garage. Corvette ou bien Porsche. Alfred surgit du néant, ombre parmi les vivants. « Monsieur, le Batsignal a été activé. » Bruce lui coula un regard hésitant avant de détourner les talons et d’ouvrir la porte dissimulée au fond du garage. Tant pis pour la soirée mondaine, Wayne n’y fera qu’une courte apparition, bien plus tard dans la nuit. Théâtral, ce serait une entrée parfaite pour cette image qu’il gardait aux yeux du monde. L’habit du cavalier sombre sur lui, il s’installa au volant de son engin roulant tandis que dans son oreillette grésillait la voix d’Alfred. « Il semblerait que ce soit le Lieutenant Gordon. Il vous attend au sommet de la tour de S.T.A.R Labs. » Déjà la voiture filait à travers la circulation, dépassant les autres véhicules avec aisance pour rejoindre le point de chute. Il se retrouva sur le toit où l’attendait le policier, l’aide des forces de l’ordre, l’un des premiers à avoir cru en lui. Le vieil officier lui décrocha un regard méfiant, comme à chacune de leur rencontre, avant que ses épaules ne s’affaissent. « Il s’agit d’Harley Quinn. » L’arlequin s’était échappé de son asile, le rire résonnait encore dans les couloirs qui menaient à la vaste cage où elle avait été retenue captive. Derrière elle, le pantin du Joker avait laissé un personnel charmé, traumatisé, quand ce n’était pas les deux à la fois. La chauve-souris n’avait pas réussi à la localiser depuis cette évasion qui avait fait du bruit, dans tous les sens du terme. « Elle a pénétré dans une bijouterie et elle garde les clients ainsi que le personnel en otage. » « Dans quel quartier ? » Sa voix de ténor, maquillée par de l’électronique, n’était qu’un murmure dans la nuit. « Allston, » souffla l’inspecteur avant de se retourner, prêt à lui dévoiler davantage de détails. Batman, déjà, s’était envolé.

Il se glissa dans la boutique, dévoilant sa carrure à la version féminine du clown. Il identifiait deux armes visibles – une arme à feu et sa batte de baseball. Huit clients visiblement apeurés et en état de choc, quatre agents de sécurité ainsi que experts en joaillerie. Comme le pistolet était pointé vers lui, Batman sauta, lança son grappin pour s’accrocher en hauteur et l’obliger à vider le chargeur. Il retomba avec aisance derrière elle. « C’est fini Harley. Il est temps de rentrer. » Il savait qu’elle ne se laisserait pas faire – l’arlequin était une tigresse maquillée, mais il préférait encore qu’elle s’en prenne à lui, plutôt qu’à l’un des otages. Il s’avança d’un pas, levant un bras pour l’attraper par l’épaule et la contraindre à le suivre.


- - - x - - -
criminals are like weeds, alfred. pull one up, another grows in its place. this is about the future of the world. this is my legacy.
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Harley Quinn
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans.
∞ race : Humaine compètement givrée.
∞ univers : Suicid Squad / DC comics.



∞ messages : 330
∞ avatar : Margot Robbie.
∞ pseudo/prénom : Princesse.


MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    Jeu 30 Nov - 14:09

Batman l’avait déjà arraché à son Joker, plusieurs fois. Il lui avait pris monsieur J aussi. Il était la source de tous ses problèmes. Il était l’obstacle entre elle et son roi aux cheveux vert. Harley le savait, tant qu’il sera en vie, Batman sera un handicap face à son amour avec le Joker. Monsieur J est tellement obsédé à l’idée de s’en prendre à Batman que parfois il en oublie même sa présence et même si cela s’est arrangé au court du temps elle n'aime pas ca. Bien qu’elle avait réussie à gagner son amour, ca ne lui suffisait pas. Elle le voulait pour elle, elle voulait plus, elle voulait se marier avec lui. Mais le Joker n’est pas ce genre d’homme. Sauf qu’Harley est aveuglé par l’amour, elle ne veut pas le voir, alors elle remet la faute sur Batman. Tout est de sa faute. Fronçant les sourcils visiblement en colère l’Arlequin tire avec acharnement et en vains sur la chauve-souris, le manquant à chaque fois. Elle tire dans tout les sens, elle blesse quelques civils au passage mais elle s’en fiche. Elle lève la tête, où est passé ce crétin ? Alors qu’elle appuie une nouvelle fois sur la gâchette, aucune balle ne sort. Bon sang, le chargeur est vide. Elle frappe plusieurs fois le pistolet avec sa tête laissant échapper un cri de frustration. Rha ! Agacée, la psychopathe balance son pistolet sur le côté. En entendant sa voix elle se retourne automatiquement pour découvrir l’homme masqué droit devant elle. Elle se doute que quand il parle de rentrer, il parle d’Arkham mais il est hors de question qu’elle retourne là-bas. Quand il agrippe son épaule elle repousse son bras tel une tigresse sauvage. « Jamais ! Je veux pas retourner là-bas, ca sent mauvais et c'est pas amusant ! ». L’arlequin effectue une pirouette arrière pour s'éloigner de lui. Elle fait une roue digne d’une acrobate pour attraper sa batte. Elle est désormais assez éloignée du super-héros, elle sourit tel un clown sa batte bien en évidence. Puis elle le charge, effectuant quelques pirouettes alors qu’elle s’approche dangereusement. Une vrais acrobate de cirque, souple et dynamique. Elle envoie sa batte sur lui en guise de diversion et glisse derrière lui tel un félin. Elle est là où elle voulait être. L’Arlequin fait claquer ses talons sur le parquet observant son ennemi, tout en reculant. « Devinez qui c’est qui a mis des boites surprises dans la bijouterie ? » Les boites surprises d’Harley, multicolore, musical, tels les jouets qu’on offre aux enfants pour s’endormir. Aspect inoffensif mais avec la capacité de provoquer une explosion. Elle avait prévu son coup pour cette fois, et ca risque de faire quelques dégats. Elle se met à rire comme à son habitude, pointant un à un les otages de sa batte. « Il est l'heure de tuer des otages ! Lequel de vous va faire boum en premier ? » tout sourire elle retourne la tête vers son adversaire reculant toujours pour mettre le plus de distance entre eux par précaution. C'est surtout une tactique, elle cherche à s'éloigner pour se rapprocher de l'endroit qu'elle veut atteindre. Harley n’a jamais vraiment gagné face à Batman, il finit toujours par la vaincre, alors autant lancer un jeu. Un jeu dont elle fixerait les règles. Elle ne compte pas retourner à l’asile, et elle compte bien gagner cette manche cette fois. En trichant, certes, mais gagner quand même « Alors, on joue à cache-cache ? ». Elle sourit avant de sauter en l’air, se dissimulant dans le fond de la boutique engouffré dans l'obscurité, endroit où elle ne pourra pas être touché par les explosions. Elle sort le détonateur de ses boites surprises prête à appuyer sur le bouton au moment même où il tentera de sauver les otages. Parce que c’est ce que fais les héros, non ? Ahah, crétin.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bruce Wayne
administratrice
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : forty-something, just ask alfred, he'd know
∞ job : head of wayne industrie, almost head of the city tbh. but when the night comes, he becomes the batman and he fights against evil
∞ race : humain, justicier
∞ univers : dc comics (batman, justice league)



∞ messages : 178
∞ avatar : ben hotdamn affleck
∞ pseudo/prénom : manon (gw)


MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    Mar 16 Jan - 23:24

L’arlequin, il s’en était douté, n’était pas prête à se laisser mener sans répliquer. Batman baissa le bras qu’il avait levé dans sa direction avant qu’elle ne se dégage de son étreinte, basculant aussitôt tout son poids sur ses pies afin de renforcer ses appuis. Mais elle ne l’attaqua pas et il ne put que l’observer sautiller en arrière sans qu’aucune expression ne vienne perturber son visage. Il lança un coup d’œil en coin aux otages, aperçut les deux blessés. Superficiel pour l’un, un peu plus grave pour l’autre – mais il semblait avoir été touché dans le mollet et la balle était ressortie, aucun tissu musculaire ne paraissait avoir été détruit puisque ses muscles étaient tendus à l’extrême. Les deux s’en sortiraient – mais ils devaient devenir sa priorité. Un mouvement l’obligea à tourner la tête en direction d’Harley. Elle virevoltait dans les airs, se courbant avec son large sourire fou et il ne bronchait pas. Elle, contrairement au Joker, était imprévisible. Ce qui la rendait aussi glissante qu’une anguille à attraper avec des mains nues. Ce qui la rendait presque plus dangereuse, même si elle n’en avait probablement pas conscience – et c’était une chance. Ses lèvres ne se desserraient pas. Et puis, la batte qu’elle tenait dans les mains sembla se rapprocher de lui avec une vitesse folle et, alors qu’il plongeait sur le côté pour l’éviter et qu’il rattrapait l’objet, l’arlequin disparut de son champ de vision. L’espace d’une fraction de secondes, il la chercha des yeux avant de l’entendre derrière lui et de faire volte-face brutalement. Ses traits se contractèrent quand elle reprenait la parole – il connaissait suffisamment l’arlequin pour comprendre son vocabulaire et les idées qu’il dissimulait. «  Où sont-elles, Harley ? » Sa voix était égale, l’absence d’inquiétude vibrant dans l’air tandis qu’il zieutait à gauche et à droite dans l’espoir d’apercevoir un indice, ou un petit détail. Mais il n’y avait rien de visible – du moins à l’œil nu. Il envisageait la possibilité d’activité la vision x de sa tenue lorsqu’elle désigna les otages. «  Personne ne fera boum ce soir. » Pas s’il est là, pas s’il peut l’éviter. Mais il n’eut pas le temps d’agir, de lancer un lasso sur elle qu’elle bondissait déjà et disparaissait hors de sa vue. Aussitôt, il activa sa vision en se précipitant en direction des otages. Les blessés en premier. Il se doutait, qu’elle ne bluffait pas. Il se doutait, qu’elle cherchait à l’attirer dans un traquenard dans lequel il venait de plonger sans avoir, au préalable, une issue de secours. L’explosion retentit, provoquant une secousse sous leurs pieds. Batman ouvrit sa carpe et, retenant la jeune femme terrifiée qu’il était en train d’aider, la recouvrit pour la protéger des débris. Assuré que les tremblements, légers, étaient terminés, il se redressa et lança un coup d’œil à l’otage. «  Sortez d’ici. » Puisqu’Harley n’était plus sur le chemin qui menait à la porte, les faire sortir pour les mettre en lieu sûr était devenu possible. Sonné par la détonation, il profita que sa vision était toujours en état de fonctionner pour scanner les lieux et repérer l’une des fameuses boîtes. Il s’y dirigea rapidement, glissant à genoux pour pouvoir la désarmer. Précautionneusement, il l’ouvrit et observa le mécanisme. Ce qu’il détestait les explosifs. Il inspira longuement avant de manipuler l’engin pour le désamorcer – c’était ce qu’il lui semblait. Il se relevait lorsque l’explosif émit un bip sonore indiquant qu’il allait s’enclencher. Batman profita du nuage de poussière qui s’éleva pour se précipiter vers la cachette où Harley s’était dissimulée et, attachant l’un de ses pieds à l’aide de son grappin, il la suspendit dans les airs. «  Combien il y en a-t-il ? » Il désigna l’une des boîtes, celle qu’il venait de faire exploser volontairement pour profiter du vacarme et de l’absence de vision que ça pouvait lui procurer mais il n’était pas prêt de recommencer.


- - - x - - -
criminals are like weeds, alfred. pull one up, another grows in its place. this is about the future of the world. this is my legacy.
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Harley Quinn
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans.
∞ race : Humaine compètement givrée.
∞ univers : Suicid Squad / DC comics.



∞ messages : 330
∞ avatar : Margot Robbie.
∞ pseudo/prénom : Princesse.


MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    Jeu 1 Fév - 18:11

Elle s'amusait comme une folle, c'était le cas de le dire. Mener la vie dure à Batman était devenu comme une vocation depuis qu'elle avait rejoint les rangs de son poussin. Même si de son point de vue, c'était plutôt lui qui s'acharnait sur eux. Elle tout ce qu'elle voulait c'est vivre son amour avec monsieur J. Mais Batman venait toujours tout gâcher. Toujours. Et l'Arlequin en avait marre, alors cette fois-ci elle était déterminé à lui régler son compte. Bien évidemment, comme d'habitude, elle croyait dure comme fer qu'elle allait remporté la victoire. Et jamais, vous entendez bien ? Jamais, elle ne remettra les pieds à Arkham, loin de son roi. Non et non. Pour l'instant la criminelle avait un avantage considérable : les otages et ses boites surprise. Il ne les avait pas vu venir celle-là ahah. Mais c'est qu'elle se doutait qu'il était possible de le voir débarquer. C'est tout le temps comme ca. Puis, dans tout les cas, une fois son shopping fini elle comptait exploser le bâtiment, donc. -"Tu les trouveras jamais" riposte la blonde amusé tandis qu'il demande où elles sont. Pourquoi lui dire ? C'est beaucoup plus amusant qu'il cherche. Pendant ce temps, elle pouvait rejoindre sa cachette. Et rapidement elle avait disparut de son champ de vision. Elle observe caché la chauve-souris qui joue les super-héros en tentant de sortir une otage et... BOUM ! Elle appuie le doigt sur son détonateur. Et une d'exploser, une. Elle émet un petit rire face au spectacle devant elle.  -"Badaboum !" chantonne l'arlequin depuis sa cachette tandis que sa voix résonne dans toute la pièce comme si elle était partout. Puis, elle ne le voit plus. Il a disparut de son champs de vision. Crotte, oh oh. Alors qu'elle fait un pas en arrière pour se renfoncer plus précieusement dans sa cachette elle sent une pression sur son pied et se retrouve tête à l'envers, dans les airs. AH NON. Le voilà qu'il réapparait. Mais au lieu de lui répondre, la blonde platine lui rie carrément au nez. -"Il y en a pleins. Tu pourras jamais toute les désactivé laisse tombé, tu as perdu d'avance" en réalité, il y en a seulement dix. Mais l'arlequin se joue de lui. Pas à son aise dans cette position elle commence à se tortiller en ronchonnant. La voila qui commence à se balancer encore et encore, en tant qu'ancienne acrobate ce n'est pas compliqué. Elle attrape son pied et défait rapidement le nœud. Tout ca à une vitesse calculée. Elle atterris au sol avec dextérité. Face à Batman, et sort son détonateur. Le doigt sur le bouton, elle le fixe dans les yeux avec un sourire mauvais. -"Bouge et je fais exploser le bâtiment" son avertissement est très sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bruce Wayne
administratrice
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : forty-something, just ask alfred, he'd know
∞ job : head of wayne industrie, almost head of the city tbh. but when the night comes, he becomes the batman and he fights against evil
∞ race : humain, justicier
∞ univers : dc comics (batman, justice league)



∞ messages : 178
∞ avatar : ben hotdamn affleck
∞ pseudo/prénom : manon (gw)


MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    Lun 12 Fév - 22:50

Pour vaincre Harley, il avait besoin de réfléchir comme un enfant – aucune cohérence dans ses pensées, aucun fil conducteur. Si ce n’était l’amour irréfléchi et morbide qui semblait lier l’Arlequin au Joker. Un amour qui était bien plus destructeur qu’elle n’en avait conscience. Batman, alors, se retrouvait confronter à un tumulte de pensées qu’il ne connaissait plus depuis trop longtemps. Son enfance s’était arrêtée avant ses neufs ans, et l’amour était un sentiment qu’il s’interdisait de trop ressentir. Trop d’incertitude, trop d’imprévisibilité pour lui, habitué à avoir le contrôle, un coup d’avance sur tout et tout le monde. Comme le temps défilait, raccourcissant le temps avant que les bombes n’explosent, la chauve-souris analysa la situation. Un cerveau d’enfant mélangé à un cerveau psychopathe et sans limite ; où est-ce qu’Harley serait allée dissimuler ses paquets ? Il lança un coup d’œil général avant de se diriger vers une étagère. Il profita de la détonation de la première, de la fumée qu’elle souleva, pour prendre l’Arlequin à son propre jeu et, alors qu’elle avait la tête à l’envers, le chevalier noir en désactiva une première. Il retournait auprès d’elle pour essayer de savoir s’il y en avait d’autres – il obtint un rire pour toute réponse et il contracta la mâchoire. « Harley, ce n’est pas un jeu. » Il grondait, constatant qu’il était vain de lui sous-tirer des informations de cette façon-là. Il s’éloignait déjà, inspectant chaque boîte à chaussures, il soulevait tout juste le couvercle de l’une d’elles quand il entendit les pas de la jeune folle retomber avec le sol. Il retint une grimace en relevant les yeux vers elle et le boîtier qu’elle tenait dans la main. Derrière son masque, son regard s’éclaira. Il n’y avait pas de minuteur, les bombes se déclenchait avec un détonateur. Lentement, il releva les mains en signe d’innocence. « Il ne reviendra pas pourquoi toi. Le Joker est parti depuis longtemps, Harley. Il te pense enfermer et il t’y laisse. » Il garda les mains hautes, les approchant même lentement de sa tête. Il voulait lui faire perdre ses moyens, l’obliger à s’énerver, détourner son attention. « Tu sais qu’il t’utilisait pour parvenir à ses fins ? Il t’a rendu comme ça, Harleen, pour faire de toi sa marionnette. Il en a probablement trouvé une autre à qui il sert le même discours que ce qu’il t’a répété tous ces mois. » Son ton restait égal et il n’avait bougé d’un centimètre, si ce n’était ses doigts qui, toujours à une lenteur calculée, continuaient leur route vers son crâne. Sous ses gants, il sentit la surface dure de son masque et il attrapa le Batrang qui s’y dissimulait. Avec la même discrétion dont il avait usé pour l’aller, il écarta ses mains lentement. « Toutes ses promesses sont fausses. » Il se tut un instant, avant de balancer le Batrang brusquement. L’objet alla cogner contre la main de l’Arlequin qui tenait le détonateur et aussitôt, il s’élança dans la direction, le bras tendu. Il rattrapa l’objet avant qu’il ne tombe, balançant le pied en direction de la jeune femme pour l’expulser loin et l’anéantir. « C’est fini Harley, je suis certain que tes voix te le disent elles-mêmes. » Il connaissait ce dossier par cœur – savait tout du rapport psychologique qui avait été effectué sur l’ancienne psychiatre.


- - - x - - -
criminals are like weeds, alfred. pull one up, another grows in its place. this is about the future of the world. this is my legacy.
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Harley Quinn
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans.
∞ race : Humaine compètement givrée.
∞ univers : Suicid Squad / DC comics.



∞ messages : 330
∞ avatar : Margot Robbie.
∞ pseudo/prénom : Princesse.


MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    Mar 27 Fév - 12:20

Bien sur que si que c'est un jeu. Qu'est-ce que se serait sinon ? Après tout la vie est un jeu. L'Arlequin rie avec psychose, elle a eu une excellente idée de placer ses boites surprises dans le bâtiment en arrivant. Ne quittant pas son sourire Harley observe la chauve souri courir dans tout les sens à la recherche des bombes. Elle en profite alors pour se balancer et se hisser sur la corde afin de se détacher et retomber avec l'agilité d'une acrobate sur le sol. Attrapant son détonateur dans sa main, détonateur capable de faire tout exploser dans un grand BOUM. Un sourire mauvais elle le menace, glissant son pouce sur le bouton sans pour autant appuyer. Le fixant droit dans les yeux, d'une folie déterminée. Son sourire s'accentue quand elle le voit lever les mains en l'air, elle est en position de force, elle se sent puissante. Elle tient la chauve-souris par ce simple bouton et ca la fait jubiler. Mais vite son sourire s'estompe en entendant les paroles de Batman vis à vis de son poussin. Son cœur se serre, ca fait mal d'entendre ca. Elle refuse de le croire. Tout d'abord, l'Arlequin s'énerve, se crispe. -"C'est FAUX ! Menteur, menteur, menteur !" dans une colère folle, elle renferme sa prise sur le détonateur, une simple petite pression et tout explose. Elle sent le liquide salée lui monter aux yeux. Non, non, il ment. Son cœur se déchire un peu plus tandis que le héro appuie sur la corde sensible de l'Arlequin pour la déstabiliser et ca marche. -"Il m'aime, il me l'a dit. Il viendra pour moi, je le sais !" proteste la blonde complètement désarmé émotionnellement, elle ne voit même pas la main de batman se déplacer, trop enfermé dans son trouble intérieur. Son poussin l'aime, elle le sait. Certes il fut un temps où il la maltraitait, où il ne lui prêtait aucune considération mais il a changé. Elle continue pourtant de l'écouter et laisse couler une larme sur sa joue de porcelaine, silencieuse, baissant sa garde elle desserre sa prise sur le détonateur, et sans qu'elle ne s'en rende compte il lui prend et l'expulse plus loin. Harley vient s'écraser sur le sol. Il l'a eu. Encore une fois. Il c'est servi de ses sentiments pour arriver à ses fins. Et alors sa tristesse se transforme en rage. -"Nan !" s'écrie la blonde hors d'elle. Elle se relève plus rancunière et déterminée que jamais, attrapant sa batte par terre. Effectue une série de pirouette en s'avançant vers son ennemi, s'élance dans les airs, et lui envoie un coup de pied tourné. Puis une fois de nouveau les pieds au sol commence à s'acharner sur lui avec sa batte tandis que lui esquive facilement ses coups comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bruce Wayne
administratrice
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : forty-something, just ask alfred, he'd know
∞ job : head of wayne industrie, almost head of the city tbh. but when the night comes, he becomes the batman and he fights against evil
∞ race : humain, justicier
∞ univers : dc comics (batman, justice league)



∞ messages : 178
∞ avatar : ben hotdamn affleck
∞ pseudo/prénom : manon (gw)


MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    Lun 2 Avr - 10:02

A force d’affrontement, il avait appris à connaître les points les plus sensibles chez Harley. Mais l’Arlequin restait imprévisible et la chauve-souris avait conscience que ses mots pouvaient attendre la jeune femme de bien des manières – et pas nécessairement de celle dont il souhaitait. Il les prononçait donc d’une voix modérée, calme. Choisissait chaque mot avec précaution pour faire résonner en elle la vérité, jusqu’à ce qu’elle puisse l’accepter ; même s’il doutât que ce fusse possible. Il ignorait comment le Joker s’y était pris pour faire de cette psychiatre de renom un tel personnage mais ses efforts pour lui rendre chacune de ses facultés mentales semblaient rester vaines. Ses yeux passaient du visage de l’Arlequin à sa main qui tenait le détonateur et alors qu’il voyait ses doigts se refermer encore davantage dessus, il se crispa. Les cris d’Harley lui parvenaient et il sut qu’il devait modifier ses accusations. Qu’il devait se montrer plus fin. Ce qu’il fit. Il secouait la tête pour la contredire. « Il ne viendra pas. Il n’est jamais venu. » Et s’il avait pu savoir où se trouvait le Joker en cet instant, le Cavalier Noir se serait fait un devoir de le lui prouver – de lui annoncer qu’il savait que le clown fou l’avait déjà remplacée par une autre marionnette, qu’il s’intéressait à une autre qui pouvait lui servir tandis qu’elle, elle était devenue désuète. Il sentit l’attention de la blonde s’évaporer, perdue dans les doutes qu’il venait de lui insinuer et il en profita sans attendre une seconde de plus. Le détonateur maintenant dans sa main, il expulsa l’Arlequin d’un coup de pied, profitant de ces quelques secondes pour désarmer l’objet et écarter la menace des bombes. Il avait à peine terminé qu’elle revenait déjà, véritable furie. Il esquivait les premiers coups, lui en rendant quelques-uns avant de sentir la batte venir le frapper au niveau du plexus et lui couper la respiration quelques secondes. La violence du coup, il l’encaissa néanmoins avant de se relever pour faire une prise et bloquer les mains de l’ancienne psychiatre. La mâchoire serrée, il tira de sa ceinture une seringue. Elle contenait un produit capable de la calmer, ou du moins, de la neutraliser durant quelques minutes. Le temps, pour lui, de l’attacher et d’attendre que la police vienne la récupérer. Il la lui planta dans l’épaule, l’aiguille trouvant son chemin à travers le t-shirt de l’Arlequin et il ne relâcha sa prise que lorsqu’il la sentit moins agressive. Il s’écarta d’un pas, prêt à laisser un souffle lui échapper.

hors jeu:
 


- - - x - - -
criminals are like weeds, alfred. pull one up, another grows in its place. this is about the future of the world. this is my legacy.
messagerie pati
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Harley Quinn
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans.
∞ race : Humaine compètement givrée.
∞ univers : Suicid Squad / DC comics.



∞ messages : 330
∞ avatar : Margot Robbie.
∞ pseudo/prénom : Princesse.


MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    Lun 16 Avr - 18:07

Il ne viendra pas. Il n’est jamais venu. Si son but était de la blesser avec ces mots alors l'opération était réussie. Harley a beau être une dure à cuire et une criminelle dangereuse elle n'en reste pas moins très sensible et sentimental. Surtout en ce qui concerne son puddin. Et même si elle sait qu'il a changé avec les années, qu'elle a su gagner son amour ces mots font toujours mal. Elle sait très bien qu'il fut un temps elle n'était pas grand chose à ses yeux. Une expérience ou une marionnette tout au plus. Mais les choses ont changé et évolué. Elle croit en leurs histoire et ca l'attriste autant que ca l'énerve que la chauve-souris remette ca en cause. -"Il viendra" s'exclame la blonde, parce qu'elle y croit de tout son petit coeur. Son amour pour le Joker est sa force autant que sa faiblesse et ca Batman l'a compris puisque qu'il utilise ses mots pour la déstabiliser et en profite pour lui voler le détonateur. Le corps de l'Arlequin tombe alors lourdement sur le sol et sa colère fuse comme une trainée de poudre. Avec son agilité d'acrobate elle se relève rapidement et le charge de plusieurs attaque muni de sa fameuse batte de baseball. Un coup en enchainant un autre elle déverse toute sa colère dans cette bagarre. Réussissant à lui donner plusieurs coup de batte elle fini néanmoins par se faire maitriser par le présumé héro. Les mains bloqué, elle continuait de gesticuler dans tout les sens poussant des cris de mécontentement -"Tu gâches toujours tout !" elle aurait du gagner cette fois. Pourquoi à chaque fois c'était elle qui se retrouvait vaincu ? Ca l'énervait, vraiment. Continuant de s'agiter comme une furie elle sentie une aiguille lui transpercer la peau qui eu le don de la calmer automatiquement. Tel une poupée de chiffon molle, elle ne fit plus aucun mouvement suspect se laissant retomber. Il avait fallut attendre la police pour qu'il l'embarque alors qu'elle était toujours aussi docile du au calmant. Mais il n'eu le temps d'atteindre Arkham que les effets de la seringue se dissipa. De sa violence, elle vint alors assommer le policier à côté d'elle à l'arrière avant d'envoyer un puissant coup de pied dans le siège conducteur provoquant ainsi un horrible accident. Et de sa dextérité elle réussi à sauter de la portière avant le crash. Encore un peu molle à cause du sérum elle décidait de rentrer au bercail après cette journée follement agitée.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Satané chauve-souris (Batouuu)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Satané chauve-souris (Batouuu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chauve-souris et le loup [PV Far'jim]
» Un oeil de chauve-souris, des larmes de crapaud, un peu de sang de licorne, et le tour est joué ! (Pv : Aaron)
» Entre un Corbeau et une Chauve-Souris ... [PV Hikari]
» Le chat et la chauve-souris (Sélina Kyle)
» "ADN de chauve souris vampire" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: 
Neverland
 :: Allston
-
Sauter vers: