Partagez | 
 

 feelings too strong | Pietro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Wanda Maximoff
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans
∞ job : Avengers - Super héroïne pour sauver le monde
∞ race : Sorcière rouge, humaine modifiée, dure à dire
∞ univers : Avengers/Comic



∞ messages : 32
∞ avatar : Elizabeth Olsen
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure


MessageSujet: feelings too strong | Pietro   Jeu 5 Oct - 13:57


We all have two lives,
the second begins
when we realize
we only have one.
La jeune femme, à la chevelure qui tirait vers la châtain, s'avançait dans ce hangar, sombre, noir, qui lui donnait la chair de poule. Elle ne savait même pas pourquoi elle était là. Elle réfléchi, en vain. Ce n'était pas une mission, parce qu'elle n'aurait pas été seule. Elle n'avait pas de rendez-vous, ce qui de toute façon, n'aurait pas été dans un lieu aussi lugubre que celui-ci. Alors pourquoi était-elle là ? Aucune explication. Elle aurait voulu faire demi tour, mais même avec cette idée en tête, ces pieds continuaient à avancer, pour s'enfoncer encore plus, dans la noirceur du gouffre qui menacer de la dévorer. Elle avait envie de crier, mais elle n'avait aucun son, qui sortait de la bouche, comme muée au silence. Elle n'aimait pas ça. N'ayant d'autre choix que d'avancer, Wanda faisait attention autour d'elle. A ne pas être surprise. C'était la seule chose qu'elle pouvait faire, surveiller ces propres arrières. Mais ce lieu, lui donnait des frissons dans le dos. Elle n'était pas à l'aise. Vraiment pas. Elle aperçu une silhouette, du coin de l'œil. Le temps qu'elle tourne la tête, plus rien. Elle était de nouveau seule. Son pas la mena jusqu'à une nouvelle pièce, fermée d'une porte. Avec appréhension. Wanda posa sa main sur la pognée froide, qui lui glaça le sang, un peu plus encore. Elle n'était pas prête à voir ce qui se trouvait derrière cette porte. Paupière close, elle poussa la porte, qu'elle entendit ricocher contre le mur, mais elle ne trouva toujours pas le courage d'ouvrir les yeux. Une odeur de puanteur s'éleva jusqu'à elle. L'odeur du sang, de la mort. Son cœur se fit lourd, d'un coup. Sa gorge se serra, alors qu'elle ouvrait les yeux. Mais elle savait déjà ce qu'elle allait trouver. Le corps de son frère, étendu sur le sol, une tâche de sang sur la poitrine, le teint pâle, le visage blême, tout signe de vie ayant quitté son corps. Les jambes flageolantes, Wanda s'écroula au sol, ces genoux heurtant douloureusement le sol. Un cri, venant du plus profond de son cœur, s'échappa de ces lèvres, sans que rien ne le retienne cette fois. Et elle se réveilla, en sursaut, en poussant le même cri effroyable a glacer le sang, dans sa chambre. Elle haleta, plusieurs fois, incapable de reprendre son souffle. Ce cauchemar, ce n'était pas la première fois qu'elle le faisait, et à chaque fois, cela avait le même effet sur elle. Elle en avait marre, elle aurait aimé qu'il disparaisse, avec le retour de son frère, mais il n'en était rien. Parce que la peur de le perdre, était toujours là, bien présente au fond de son cœur. Elle se frotta les bras, pour faire disparaître le frisson qui la parcourait, mais rien n'a faire, elle était gelée, tétanisée. Elle se rendit alors compte du bazar qui régnait autour d'elle. C'était un véritable souc. Certaines choses s'étaient échoué au sol, mais d'autre, volées dans tous les sens, à travers sa chambre. La terreur, la colère, la rage, lui avait permis de faire usage de son pouvoir de télékinésie, alors même qu'elle était en plein cauchemar. Et maintenant, elle était incapable d'arrêter ça. Il fallait qu'elle calme ces nerfs. Qu'elle souffle. Qu'elle apaise ces peurs, mais avec le visage cadavérique de son frère qui s'imposait sans cesse à elle, c'était compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pietro Maximoff
administratrice
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : la vingtaine
∞ job : avengers
∞ race : humain modifié
∞ univers : marvel, comics/films



∞ messages : 176
∞ avatar : aaron taylor-johnson
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.


MessageSujet: Re: feelings too strong | Pietro   Dim 15 Oct - 23:17

 
feelings too strong

Pietro avait laissé la porte de sa chambre ouverte - se foutant totalement des remarques de nott sur la vision de son cul dès le matin - comme il le faisait tous les soirs maintenant. Il avait le sommeil lourd mais il essayait de rester conscient, luttant contre son esprit. Il voulait entendre les premiers signes de détresse de Wanda. Il ne supportait pas de la voir ainsi, il ressentait sa souffrance au plus profond de son être et ça le tuait à chaque fois. Le pire c'était qu'il en était responsable. Il avait brisé sa promesse en Sokovie et il serait là tout les jours pour se rattraper maintenant.

Il ouvrait difficilement les yeux, claquant sa langue plusieurs fois pour reprendre conscience. Mais dès qu'il comprit ce qu'il se passait, ses yeux s'écarquillaient et il courrait jusqu'à la chambre de Wanda, laissant sa traînée bleue derrière lui. Mais sa porte fit comme un bouclier l'obligeant à s'arrêter. La pièce était chargé d'énergie, la télékinésie de Wanda allait souvent de paire avec ses cauchemars. Il se forçait à avancer alors que l'air le comprimait. Il ne portait qu'un boxer et pourtant il avait la sensation que du tissu essayait de s'imprimer sous sa peau. Il sentait comme une enclume sur sa poitrine mais ce n'était rien en comparaison de la vision de sa jumelle dans son lit. Chamboulée, dévastée, elle avait les yeux dans le vide, piégé dans une vision d'horreur. Il pouvait lire ses traits comme si c'était les siens. Et peu importe que ce n'était pas la première fois, peu importe qu'ils étaient maintenant réunis, ça faisait toujours aussi mal. Il aurait aimé avoir ce pouvoir, lui retirer toute cette peine. Il murmurait son nom encore et encore dans l'espoir que ça la ramène à la réalité. Il réussissait finalement à atteindre le lit et grimpait dessus pour enrouler sa jumelle de ses bras. Il se collait instinctivement à elle, essayant d'irradier de chaleur son corps gelé. Une main autour de sa taille, l'autre trouver son chemin dans ses cheveux pour la coller encore plus contre lui. « Shhh Wanda... Tout va bien. »  Il embrassait sa tempe et continuait de les effleurer en la rassurant. Sa main sur ses cheveux redescendaient et il commençait à lui frotter le dos. S'il ne sentait pas son poul battre frénétiquement contre le sien, il l'aurait cru morte. Il se détachait légèrement d'elle, voulant voir son visage et si elle arrivait à revenir de sa torpeur. « Are you ok, love ? » Il posait ses deux mains sur ses joues, la regardant frénétiquement comme si elle était sur le point de se briser. Elle était plus forte que lui, sur tous les points de vues et de loin mais il ne pouvait pas empêcher cette peur irrationnel. Il se relevait prestement pour passer sous les couvertures et s'appuyer contre le dos de son lit. Il la tirait et l'enveloppait dans ses bras contre son torse. « You wanna talk ? » Il caressait ses deux bras, pour la rassurer autant que pour le rassurer. Il avait besoin de la sentir contre lui, apaiser sa peine, c'était sa seule préoccupation.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Wanda Maximoff
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans
∞ job : Avengers - Super héroïne pour sauver le monde
∞ race : Sorcière rouge, humaine modifiée, dure à dire
∞ univers : Avengers/Comic



∞ messages : 32
∞ avatar : Elizabeth Olsen
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure


MessageSujet: Re: feelings too strong | Pietro   Ven 20 Oct - 23:36


We all have two lives,
the second begins
when we realize
we only have one.
Son corps, secouait par des tremblements, n'était pas en peine. Impossible de se calmer. Même bien éveillée, sa tête continuait à la tourmenter. Paupière close, cette image ne s'effaçait pas. Jamais elle n'oublierait. Peu importe, qu'il puisse à nouveau être là. Peu importe, qu'il lui ai fourni la promesse de ne pas recommencer. Cette image, cette douleur s'était insinué sous sa peau, pour ne plus la quitter. Wanda. Une voix lointaine, essayait de la faire revenir à la réalité, De la ramener. Mais elle n'avait pas envie de revenir. Si Wanda avait appris quelque chose, ces derniers mois, c'était que sa vie, était bien loin, d'un fleuve tranquille. C'était dur, de vivre. Douloureux. D'une certaine façon, elle enviait son frère. Lui, n'avait pas eu à traverser ça. Il s'était retrouvé dans un monde de paix, et de sérénité. Et elle ne désirait rien d'autre. Un corps chaud, se pressa contre le sien, et sans même ouvrir les yeux, elle reconnu la pression familière de ces bras, qui l'enroule pour la protéger de ces propres démons, qui menace de l'entraîner. Son regard, qui fend sa chambre, se referme aussitôt. Elle puise au fond d'elle, toute son énergie, toute sa concentration, pour arrêter ce cirque, pour empêcher la situation de dégénère. Elle serre les paupières, et va chercher ce qu'il lui reste, jusqu'à ce que l'élastique, qu'est ce fils tendu, qui la rattache à ces pouvoirs, claque dans sa tête, et que dans sa chambre, revienne un calme. La réalité, lui arrive peu à peu, la chaleur, du corps de son frère, qui contraste avec sa peau gelé, et, dans un instinct de protection, elle se rapproche encore de lui, comme pour se fondre en lui, ces doigts glacés, réchauffé par la tiédeur de son torse. Elle hoquète, à l'entente de sa voix, alors qu'elle prend conscience, que dans sa détresse, les larmes ont commencé à couler. C'est la première fois, qu'un cauchemar l'amène si loin, paraît si réel. Est-ce qu'elle va bien ? Non, elle n'est pas sur de pouvoir aller bien, à nouveau, un jour. Mais elle ne souhaite pas alarmer son frère, avec une réponse qui l'inquiéterait, alors elle se contente d'hocher la tête. C'est plus simple de nier. D'imaginer pouvoir oublier. Son regard se lève vers lui, croise le sien, ces caresses délicates, apaisants ces tourments. « I don't know » Peut-être que cela lui ferait du bien, de parler de sa douleur interne. Mais elle n'a pas envie de mettre les mots, là dessus, parce que ça rendait ces cauchemars, encore plus réels. « I'm scared » Elle baisse la tête, cache son visage dans son épaule, avec l'impression qu'elle est en sécurité, ici, que rien ne pourra l'atteindre. « So scared.. » Sa voix se brise, alors que les souvenirs l'assaille à nouveau. Un frisson s'empare d'elle, comme si elle n'arriverait jamais à s'en débarrasser « .. for you » Elle achève sa phrase, dans un son à peine audible. Ce n'est pas pour elle, qu'elle s'inquiète, juste pour lui. Parce qu'elle se fiche, de mourir, mais elle refuse de vivre à nouveau un jour de son existence, sans lui. Glisser sous les couvertures, son corps commence à reprendre quelques degrés, mais elle ne peut s'empêcher de claquer des dents. « Don't leave me » Ces doigts trouvent les siens, et ils s'entrelacent ensemble, alors qu'elle resserre sa prise avec un peu trop d'assiduité. « Tonight » qu'elle précise enfin. Elle sait, qu'il ne l'abandonnera pas, il lui en a fait la promesse. C'est ce soir, qu'elle a besoin de sa présence. Elle ne veut pas retrouver l'espace vide, de son lit, a besoin de sa présence, à ces côtés. Elle prend une grande inspiration. « I see you, always » Elle parle, de son cauchemars, elle essaie de trouver les mots, mais sa bouche est soudain sèche, et les larmes remontent. Elle se mord la lèvre. Depuis quand est-elle devenu cette femme qui chiale comme ça ? Depuis qu'elle a retrouvé son frère. Sa vie est devenue un rythme désespéré, où elle n'ose même plus le quitter d'une semelle. « To die, always » C'est des bouts de phrases, qui n'ont sans doute aucun lien, pour quelqu'un d'extérieur. Elle se demande même si, Pietro, lui-même arrive à suivre son délire. Elle relève la tête vers lui, alors qu'il penche son visage vers elle, pour sans doute, tenter de mieux la cerner. « Je ne peux plus te perdre » Le regard brillant, elle sait qu'elle ne pourrait pas supporter une nouvelle descente en enfer. La dernière fois qu'ils ont du se séparer, c'était à l'hôtel Radley, et l'espace de ces quelques minutes, loin de lui, elle a bien cru, en mourir de peur pour lui. « You're not just my brother, you .. » Pourquoi elle avait dit ça ? Elle laisse sa phrase en suspens, et baisse à nouveau la tête, peut-être qu'avec un peu de chance, il laissera passer ça, comme si de rien n'était, en sentant sa gêne, son cœur palpitant face à son mal-être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pietro Maximoff
administratrice
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : la vingtaine
∞ job : avengers
∞ race : humain modifié
∞ univers : marvel, comics/films



∞ messages : 176
∞ avatar : aaron taylor-johnson
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.


MessageSujet: Re: feelings too strong | Pietro   Mar 21 Nov - 19:07

 
feelings too strong

Son hochement de tête peine à la convaincre alors que ses larmes continuent à couler silencieusement. Une grimace qu'il ne peut pas contrôler, et son coeur se tord encore une fois à cette vision. La gorge nouée, il se lève prestement pour aller l'enrouler dans ses bras et la presser contre son torse, temps pour reprendre le contrôle de sa voix. Lui demander si elle veut en parler, alors qu'il continue ses caresses qu'il espère apaisante. Elles le sont pour lui. Ils ont toujours été proche physiquement mais ce besoin ne s'est qu'intensifier depuis son retour. Graviter autour d'elle est sa seule envie constante, ce qui l'avait pratiquement déchirer les premières semaines sans elle. Il reste silencieux, l'incitant à partager si elle le souhaite. Il ne veut pas la forcer, juste être là pour sa jumelle, peu importe ce dont elle a besoin. Il grimace encore, sachant qu'elle ne peut le voir, cacher dans son épaule, en continuant ses affections. Il aimerait pouvoir lui certifier d'être hors de danger mais ça ne serait la vérité, leurs activités au SHIELD et au sein des Avengers l'étaient forcément mais il avait appris et n'est plus aussi téméraire qu'avant. Il ne veut pas repartir, laisser sa soeur une nouvelle fois lui est tout simplement inconcevable. Ses doigts s'entrelacent aux siens et il les presse légèrement en retour. « Never. » Il répond sans hésiter, sans réfléchir. Comme si cette phrase n'est pas complète sans. Puis elle précise, ce soir et à nouveau, il n'hésite pas une seconde. « Anything for you, love. » Il lui embrasse le front, scellant ses paroles. Ses tremblements se calment progressivement mais son corps tarde à se réchauffer et il tire la couette du mieux qu'il peut, alors qu'elle prend une grande inspiration pour repartir sur son cauchemar. Ses paroles sont décousues et il s'inquiète, parce qu'un cauchemar ne l'avait jamais emmené aussi loin, pas depuis qu'il y assistait du moins. Il se penche légèrement et croise son regard qu'elle relève vers lui. Il n'a aucun mot pour lui faire comprendre son dévouement, qu'il ne lui ferait jamais revivre cet enfer. Sa main se pose délicatement sur sa joue, lui inspirer la véracité de ses paroles. « I'll never leave you again, ya hear me ? » Il souffle légèrement, ses pouvoirs sont sous contrôle pourtant cette pression au torse l'étourdit presque. « You're not just my brother, you .. » Elle fuit son regard, laissant sa phrase en suspens. Il ne comprend pas où elle veut en venir ou peut être il ne veut pas comprendre. Il n'est pas du genre à se poser des questions, vivre dans l'instant présent est tout ce qu'il fait maintenant. Sa main se déplace sous son menton la forçant à relever la tête. « Quoi, Wanda ? » Elle peut tout lui dire, elle le sait. Ses paroles passent en boucle dans son esprit et il n'arrive pas à trouver la source de son malaise dans ses mots non prononcés. Alors il reprend sa phrase, la finissant à sa place. « Tu es bien plus que ma soeur Wanda, tu es ma vie, tu le sais ça ? » Tellement que ça lui fait peur. La seule pensée de la perdre est si... inconcevable qu'il ne s'y projetait jamais, mis à part de force dans quelques nuits cauchemardesques. Mais c'est plus que ça, il le savait et le taisait aussi, depuis un certain temps. La peur lui dictant de l'ignorer et de pas y penser, pour ne pas comprendre. Comme ce love qui sortait seul de sa bouche et auquel il ne voulait pas prêter attention.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Wanda Maximoff
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans
∞ job : Avengers - Super héroïne pour sauver le monde
∞ race : Sorcière rouge, humaine modifiée, dure à dire
∞ univers : Avengers/Comic



∞ messages : 32
∞ avatar : Elizabeth Olsen
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure


MessageSujet: Re: feelings too strong | Pietro   Mer 6 Déc - 19:49


We all have two lives,
the second begins
when we realize
we only have one.
Elle était pas bien, Wanda. Mais c’était étrange. Elle n’arrivait plus à savoir si cette douleur, qui lui comprimait la poitrine était du a son cauchemar, à une peur enfouie, ou à des non dits. Des sentiments qui la bouleversés, sans quelle n’arrive a mettre des mots dessus. Sans quelle ne puisse. Parce que ce serait rendre réel ce qui ne peut l’être. Son frère avait toujours été une partie d’elle – une partie d’elle qui l’avait mené vers la déchéance après sa perte - mais depuis quelle l'avait retrouvé, elle ne pouvait l’expliquer, c’était bien au-delà. Ça la dépassé. Et c’était hors de son propre consensus. Même pour elle, qui ne connaissait pas grand-chose à la véritable fraternité. Mais elle était déjà partie, en avait dis plus quelle n’aurait dû. Elle n’a que le silence pour lui répondre. N'a pas les idées claires. N'a pas envie de se sentir ridicule a émettre des idées. Elle n’a jamais été du genre à se prendre la tête, sur l’opinion public. Mais celui de son frère. C'est sa raison d’être. Ce qui lui permet de vivre, ce qui peut la détruire aussi. Elle s’en rend compte, aujourd’hui. Elle ne supporterait pas qu’il la juge. Qu’il l’observe, de manière étrange, comme un monstre, pour avoir des pensées hors normes. Il a toujours été celui qui a su voir au fond d’elle, au fond de son âme, lorsque tous la voyer comme un cobaye, une expérience hors du commun. Mais s’il comprenait.. non il ne comprendrait pas ces pensées. C’est bien ce qui l'effrayait. Son souffle s’accélère a nouveau, ces joues rosissent par la gène. Elle n’a jamais été gêné fasse a lui. Jusqu’à aujourd'hui. Elle secoue la tête, avec l’espoir fou qu’il finira par oublier ces paroles interrompues. Sa vie. Elle était sa vie. Comme il était la sienne. Il l’avait détruire, avec son héroïsme. Puis il l’avait aidé à se reconstruire, revenu par un miracle quelconque. Il avait ce plein pouvoir, sur elle, sur sa vie. Et c’était ce lien, si puissant, parfois trop, qui lui avait fais ouvrir les yeux. Pommettes rosées, pour la première fois, elle se retrouve avec une sensation désagréable en compagnie de son frère. Elle ne peut se l’expliquer. « C'est pas ça.. » Les mots elle ne les trouve pas. Comment expliquer a son frère, quelque chose qui la dépasse ? Quelle ne comprend pas elle-même ? « C’est juste que.. je sais pas, parfois j’ai l'impression que ça va me tuer.. Ce qui me lie à toi, ce que je ressens, c’est pas.. viable ? Tu t’es jamais dis que c’était pas bien ? Malsain ? » Elle s’interrompt. Pour quelqu’un qui ne trouvait pas les mots. Mais c’est encore loin d’être clair. Même pour elle. Mais elle a mis les mots sur ce qui la tarauder. Sur ce besoin perpétuel, d’être avec lui. « Je sais, qu’on est pas comme les autres. Mais sans toi.. Cest pas pareil. Je pourrais a petit feu. Je survivais, que pour mieux dégringoler. Je vis pour toi, Pietro. Juste pour toi. Et j’ai pas l’impression que les autres.. Je les ai observé, tu sais. Le monde extérieur, les habitants, ils ne vivent que pour eux » Elle analyse peut-être trop les choses. Mais elle essaie de comprendre. Elle avait passé pas mal de temps, a ne voir le monde que comme on voulait quelle le voit. Alors elle découvrait les choses à son rythme. « C'est trop fort. Parfois j’ai l’impression que je n’y survivrais pas » Et c'est vrai quelque part. Elle sait quelle ne survivrait pas a une seconde perte de son frère. La première avait été douloureuse. Mais la seconde serait mortelle, pour elle aussi. Elle lève les yeux vers lui, sans trop savoir quoi rajouter. Elle a juste envie de se cacher dans un trou de souris, pour disparaître. Dans un élan désespéré pour se cacher, elle plaque son bras devant ces yeux, barrant une partie de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pietro Maximoff
administratrice
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : la vingtaine
∞ job : avengers
∞ race : humain modifié
∞ univers : marvel, comics/films



∞ messages : 176
∞ avatar : aaron taylor-johnson
∞ pseudo/prénom : burning bruise, alex.


MessageSujet: Re: feelings too strong | Pietro   Lun 15 Jan - 22:45

 
feelings too strong

Ses sourcils se froncent involontairement à son dernier mots. Mais il la laisse continuer alors elle enchaîne, essayant au mieux de se faire comprendre. C'est déstabilisant. Ils ont toujours été sur la même longueur d'onde. Et pourtant, cette fois il hésite. Parce que ce qui sortirait de sa bouche pourrait tout changer. Et il ne supporterait pas qu'elle le rejette, qu'elle le voit différemment. Il ne peut simplement pas la perdre. Il s'est promis qu'il serait toujours ce dont elle a besoin. Il ne peut pas se laisser confondre avec cette pression, ces idées, ces envies qui lui envahisse l'esprit depuis leur retrouvailles. Il attend quelques secondes, essayant de trouver les bons mots. La meilleure façon de s'exprimer. « Ce monde est complètement détraqué Wanda... mais je suis sûr que ce qu'on a ne peut pas être malsain. » Sa voix est douce mais ces convictions inébranlables. Ils ont toujours été différents. Il est habitué aux remarques et aux regards. Il a appris à totalement s'en détacher. Ca ne l'affecte plus maintenant. Il ne vit que pour lui et sa jumelle. C'est tout ce qui compte. Il se baisse légèrement, gardant sa prise sur son dos, pour se mettre à hauteur de son visage. Il rabat une de ses mèches alors qu'elle lui chuchote ses derniers mots. Elle finit par relever son regard vers le sien qui ne l'avait pas quitté. Il peut sentir sa gêne alors qu'il reste silencieux, engagé dans une bataille interne. Son geste lui confirme simplement son ressenti et il ne peut empêcher un demi sourire amusé. Il finit par attraper son bras pour l'empêcher de se cacher de lui. « Tu crois que je survivrais à ta perte ? Rien que l'idée... ça me paralyse totalement. » Sa voix est toujours en écho à un chuchotement. Sa main n'a pas quitté son bras et il le glisse jusqu'à entourer son poignet. La sentir alors qu'il chasse des flashs désagréables. « Dis moi Wanda. » Il s'approche un peu plus d'elle pour poser son front contre le sien. Sa présence l'enivre comme à chaque fois qu'il est près d'elle. Il se sent complet. Cette partie manquante qui se comble totalement en sa présence. Il n'y a pas de lui sans elle. « Dis moi ce dont tu as besoin. » Il chuchote derechef, parce qu'il est perdu. Peur de se tromper, de se laisser influencer par ces sentiments, par cette odeur qui l'enivre. Il ferme les yeux quelques instants, ravalant tous les non-dit qui le hantent.

hj:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Wanda Maximoff
human mutate
Voir le profil de l'utilisateur



∞ âge : 25 ans
∞ job : Avengers - Super héroïne pour sauver le monde
∞ race : Sorcière rouge, humaine modifiée, dure à dire
∞ univers : Avengers/Comic



∞ messages : 32
∞ avatar : Elizabeth Olsen
∞ pseudo/prénom : Promesse - Laure


MessageSujet: Re: feelings too strong | Pietro   Mer 28 Mar - 18:24


We all have two lives,
the second begins
when we realize
we only have one.
Cœur au bord des lèvres, elle souhaite croire à d'aussi douces paroles, Wanda. Croire que la vision que son frère pense vrai, puisse être réelle. Mais c’est elle, qui a évolué jour après jour, dans ce monde. Elle qui a observer la population extérieur. Et même si son frère, elle l’aime au-delà du raisonnable, au-delà des mots. Au fond, elle possède cette certitude que ce qu’ils partagent, c’est bien d'avantage qu’un lien fraternel. Elle s’est renseignée. Un frère, sa protège sa sœur. Une sœur, sa charme les amis de son frère. Des frères et sœurs, ca s'hurle après, pour mieux se retrouver. Eux, c’est au-delà. Ils peuvent pas vivre l’un sans l’autre. Elle en a fais l’expérience déplaisante. Une sœur est déchiré par la perte de son frère. Elle, elle en pourrait à petit feu. « I don't know, Pietro. » Être séparé, c’était la pire des choses, pour eux. Elle ne souhaitait à personne de connaître ce qu’elle avait du vivre. Et en même temps, elle était certaine que personne ne pourrait ressentir la chose aussi fort qu’elle. « Tu survivrais, parce que tu n’aurais pas le choix. » Parce qu’il aurait un monde à sauver. Mais par expérience, survivre n’était pas enviable. Mais c’était bien connu que l’on ne faisait pas ce que l’on voulait. Mais elle préfère ne pas penser à ça. Elle avait vécu sans son frère, mais il était là, à nouveau. Autant ne pas dramatiser. Mais malgré l’air assuré qu’elle aimerait prendre, elle sait que ses cauchemars ne la lâcheront pas d’aussi tôt. Et que les questions qui la torturent jour après jour ne cesseront pas. Pas sans réponse. Mais elle n’était pas prête à poser les questions, et à affronter la possible vérité. Elle préfère se cacher derrière des excuses. S’abriter derrière son bras pour qu'il ne lise pas la honte. Parce qu’elle crève de honte qu'il ne comprenne pas. Et sa douceur, sa tendresse n’arrange pas son mal être. Qu’il la mette fasse à ses désires les plus sombres, c’est difficile à admettre. Elle aimerait Wanda. Parce qu’elle n’a jamais eu le moindre secret à son égard, et qu'elle ne souhaite pas commencer aujourd'hui. Son contact est une torture, alors qu’elle aurait besoin d’espace pour contenir le chaos qui l’anime. Elle aimerait être capable d’inventer un bobard qui tienne la route pour pas qu'il la prenne pour une folle. Aussi parce qu’elle ne trouve pas les mots. Dis-moi. Elle aimerait, mais les mots refusent de franchir la barrière de ses lèvres. Parce que si elle lui révèle ce qu’elle souhaite, ce dont elle a besoin, il comprendra pourquoi elle s’imagine leur relation qi malsaine. Mais à plus il insiste, a moins elle résiste. Et sur un coup insensé, alors que ces paupières sont closes, et qu’il ne se rend compte de rien, elle est là, à poser ses lèvres sur les siennes. Elle n’a jamais était aussi peu sûre  d’elle. Elle s’attend à ce qu’il la rejette d'une seconde à l’autre. D'ailleurs, quand elle se rend compte de ce qu’elle est en train de faire, elle s’éloigne d’un coup, posant une main coupable sur ses lèvres. « Pardon, je.. » Elle se cherche une excuse pour pardonner sa faiblesse, mais n’en trouve aucune. Alors elle s’éloigne d’un coup. Pour s’asseoir au bord du matelas, certaine d’avoir tous gâché.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: feelings too strong | Pietro   

Revenir en haut Aller en bas
 
feelings too strong | Pietro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» feelings too strong | Pietro
» One Piece Strong World 0
» SHU LIN • be strong and endure
» Five Pussy for ONE REAL MAN (RATED R - Strong Language -) 1/1
» Pietro Maximoff (Vif Argent - Quicksilver)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVERLAND :: 
Neverland
 :: Downtown :: Bon Temps
-
Sauter vers: